Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron a-t-il résisté au CRIF ?

Emmanuel Macron est sous pression. Pas celle des Gilets jaunes, celle de l’État profond. Pris en tenaille entre l’affaire Benalla et l’affaire Finkielkraut, le président de la République a-t-il cédé aux injonctions liberticides du lobby israélien lors du 34e dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France ?

 

L’affaire Benalla et l’affaire Finkielkraut ont cela en commun qu’elles sont deux événements [1] surexploités par le lobby israélien en France pour contraindre Emmanuel Macron et le pouvoir exécutif. Les contraindre à quoi ? À s’aligner sur les intérêts et les directives d’un réseau inquiet de la montée de la contestation populiste en France et nerveux à cause de sa perte de pouvoir à l’international.

En clair les sionistes veulent que la France adopte totalement leur vision des choses, c’est-à-dire le soutien militaire et économique indéfectible à l’État d’Israël et la soumission idéologique à la théorie du choc des civilisations.

Mais ce prétentieux de Macron ne l’entend pas de cette oreille, il a été mis en poste pour une autre mission : achever la pressurisation économique de la France dans le cadre d’une unification fiscale à visée transatlantique. Et depuis son élection de mai 2017, l’euromondialiste Macron résiste relativement aux demandes incessantes et totalitaires des atlanto-sionistes...

Demandes incessantes et totalitaires qui sont explicites : dissoudre les « groupes constitués qui prêchent l’antisémitisme » (E&R, la communauté musulmane, les Gilets jaunes ?), restreindre la liberté d’expression sur Internet, pénaliser l’antisionisme. Des demandes explicites mais anti-populaires au possible et juridiquement intenables... Sauf à basculer complètement dans la dictature communautaire.

Si Macron n’a toujours pas cédé malgré la pression, ce n’est pas qu’il soit un fervent défenseur de la cause antisioniste, c’est que le représentant de Rothschild en France a, contre toute attente, bon espoir de rester en place.

Une certaine frange de l’oligarchie tient en effet à reprendre la barre en orientant la contestation populaire et sociale vers le national-sionisme, cette arnaque identitaire et raciale. Une autre frange mise sur la dénationalisation et la désocialisation des revendications du peuple soit une réduction de la dimension révolutionnaire à l’escroquerie antifasciste et sociétale.

Dans les deux cas (Marine Le Pen et l’union des droites zemmouriennes d’un côté, Jean-Luc Mélenchon et sa VIe République progressiste et maçonnique [2] de l’autre), la République communautaire sera sauvée et les veaux français seront bien gardés.

Sauf que face à ces incertitudes et ces calculs, Macron et son entourage se disent qu’ils ont encore les moyens de tenir.

L’avenir nous dira prochainement si l’État profond ira jusqu’à remplacer ce président ultra égocentrique qui risque de livrer en pâture les « élites » à la colère du peuple...

Si Macron refuse encore de se Vallsiser (donc d’affirmer son ultrasionisme) et de se Sarkozyser (donc de masquer son ultralibéralisme), il y a fort à parier que le quarantenaire prophète de la win attitude se fasse lâcher en rase campagne avant de se faire lyncher en centre-ville.

L’affaire Benalla est à ce titre plus qu’emblématique. Quelques heures avant son discours au dîner du CRIF, le président de la République a été directement pointé du doigt par la commission d’enquête du Sénat qui a parlé de « dysfonctionnements majeurs » au sommet de l’État. L’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron était donc en détention provisoire et passible de poursuites au moment où son patron était sommé de prendre des mesures fortes contre l’antisémitisme... Sans compter la saisine de la justice sur les déclarations des principaux collaborateurs du Président, à commencer par Patrick « Monsieur flashball » Strzoda.

 

 

Il revient désormais au bureau du Sénat de décider des suites judiciaires à donner. C’est donc Gérard Larcher, président de la haute assemblée et premier remplaçant de Macron en cas de destitution/démission, qui a la main. Figure de l’establishment français (comprendre la franc-maçonnerie) et intime de Sarkozy, le protestant par conversion Larcher a certainement dû écouter du premier au dernier mot l’allocution présidentielle aux côtés d’autres élus.

 

 

Malgré les envolées lyriques et intellectuelles (Jupiter 1er se prend pour un philosophe), on a senti l’auditoire décontenancé, déçu. On peut même imaginer que ceux qui attendaient « des actes et des lois » grincent des dents. Car en dehors de la communication sur un ton grave et solennel, malgré les déclarations sur « une résurgence de l’antisémitisme inédite depuis la Seconde Guerre mondiale », le chef d’État a temporisé en repoussant les mesures liberticides exigées.

Une proposition de loi destinée à « lutter contre la propagation de propos haineux sur Internet » sera bien déposée devant le Parlement au mois de mai 2019. Mais comme cela paraît loin et abstrait pour les tenants hystériques de la sanctuarisation communautaire ! [3]

Le Président a également annoncé la mise en œuvre « prochaine » par la France de la définition de l’antisémitisme à laquelle œuvre l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste. Une définition qui implique des dispositions qui définissent comme « antisémite » le fait de tenir collectivement les personnes de confession juive pour responsables des actions de l’État d’Israël ou le fait de nier le droit à l’autodétermination des juifs. « L’antisionisme est une des formes modernes de l’antisémitisme » a-t-il déclaré, les yeux mouillés.

Enfin, il a demandé au ministre de l’Intérieur « d’engager des procédures visant à dissoudre des associations ou groupements qui par leur comportement nourrissent la haine, promeuvent la discrimination ou appellent à l’action violente ». Trois organisations ont été explicitement mises en cause par Emmanuel Macron : Bastion social, Blood & Honour Hexagone et Combat 18...

Pas de dissolution d’E&R, pas d’emprisonnement pour Alain Soral et Dieudonné, pas de loi pour criminaliser l’antisionisme ! À quoi sert de mobiliser tous les médias pour créer une ambiance de terrorisme de masse si c’est pour quelques mesurettes ? Décidément les prochaines semaines vont être étouffantes pour le plus jeune président de la Ve République qui n’a pas l’air de comprendre où se situe son intérêt.

En attendant que Macron craque ou se fasse éjecter, la pression belliciste sioniste est toujours présente et elle ne s’exerce pas seulement sur le sommet de l’État. Hier, l’homme soupçonné d’avoir proféré des injures à caractère antisémite envers Alain Finkielkraut était décrit comme un « musulman pratiquant, proche des milieux salafistes, radicalisé ». Ce même jour, un « historien spécialiste des mouvements sociaux » indiquait sur TF1 que l’un des « agresseurs » d’Alain Finkielkraut était proche de Dieudonné. Un mensonge de plus auquel l’artiste a répondu :

 

 

Surtout, la volonté de faire taire les leaders de l’insoumission politique française, au premier rang desquels Alain Soral et E&R, ne faiblit pas, au contraire elle s’hystérise. Les persécutions s’intensifient à mesure que le Système vacille et nous entrons dans une période de turbulences inédites.

Soyons-en sûrs, tout sera fait pour empêcher la jonction naturelle et effective entre les Gilets jaunes et l’analyse soralienne des différentes strates de la domination oligarchique.

 


 

Vous souhaitez aider E&R ?
Contournez la persécution avec le virement permanent

 

Dans un précédent article, nous présentions la solution pratique prioritaire pour la survie de l’association : le virement permanent.

 

Il s’agit d’un virement mensuel, automatique et récurrent de votre banque à la nouvelle banque d’Égalité & Réconciliation.

Nous en profitons pour remercier tous les sympathisants qui l’ont déjà mis en place puisqu’il s’agit d’une aide nécessaire suite au blocage de notre compte PayPal l’été dernier.

Les assauts répétés de la « Justice » sous influence communautaire nous le rappellent en permanence : le combat continue !

Pour aider E&R à diffuser largement les idées d’Alain Soral, dans un contexte se durcissant de jour en jour, le virement permanent prend tout son sens et devient indispensable.

Il est possible que l’espace client de votre banque sur Internet vous permette de le réaliser.

Dans ce cas, nos coordonnées bancaires sont les suivantes :


- Nom de la banque : BNP PARIBAS
- Nom du titulaire : Égalité et Réconciliation
- IBAN : FR76 3000 4000 4900 0101 2564 471
- BIC (SWIFT) : BNPAFRPPXXX

Dans le cas contraire vous pouvez de toute façon le mettre en place en transmettant par courrier (ou en guichet) à votre banque le formulaire suivant :

 

Contreparties

Il est possible de répartir dès à présent le montant mensuel de votre virement permanent sur :

 

  • Les financements participatifs E&R

Pour obtenir un accès exclusif à divers contenus préparés par Alain Soral et son équipe : photos et vidéos inédites, accès en avant-première aux entretiens mensuels, contenus bonus, voire plus encore...

Une mine de contenus éditoriaux de premier choix : articles non parus sur le site E&R, extraits ERFM inédits, abonnement à La Fachosphère s’amuse (le journal anti-Charlie)... Liste non exhaustive !

 

  • Et/ou l’adhésion annuelle à l’association

Qui vous donne :

- la possibilité d’entrer en contact avec votre section régionale pour être tenu au courant de ses diverses activités (et y participer si vous le souhaitez) ;

- un accès à l’espace adhérent en ligne, au forum de discussions et au réseau d’entraide Solid’E&R ;

- le confort de la ré-adhésion annuelle automatique (plus aucune démarche à effectuer).

 

Pour orienter votre virement permanent vers une ou plusieurs de ces contreparties, ou pour toutes informations complémentaires, écrivez dès à présent à contact@e-r.fr.

Merci à tous de votre soutien. Votre réactivité fait notre force pour poursuivre le combat.

Vive E&R, et vive la France !

Face aux persécutions du Système, votre participation est essentielle !

Notes

[1] Qui a dit « opérations » ?

[2] Avec Chouard et son RIC en idiot utile de l’union des gauches...

[3] Le président de la République s’est également dit défavorable à l’interdiction de l’anonymat en ligne. Notons par contre qu’une des propositions vise, sur le modèle allemand de lutte contre l’antisémitisme, à renforcer la pression sur les opérateurs.

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2149122
    Le 22 février à 00:21 par goy pride
    Macron a-t-il résisté au CRIF ?

    L’avenir nous dira prochainement si l’État profond ira jusqu’à remplacer ce président ultra égocentrique qui risque de livrer en pâture les « élites » à la colère du peuple...



    J’ai l’impression que c’est l’inverse qui risque de se produire. Il sont certainement entrain de réfléchir à un moyen d’en finir avec lui à la manière d’un Kennedy ou Khadafi. Pour l’instant il tient grâce au réseau d’Attali/Soros qui reste malgré tout un chouïa plus influent que le réseau national sioniste montant.
    Entre parenthèses, les homosexuels ont ce point commun avec les femmes qui est le narcissisme égocentrique, trait de caractère qui est parfois confondu avec le courage alors qu’il ne s’agit que d’obstination provenant d’un orgueil pathologique démesuré.

     

    Répondre à ce message

  • #2149134
    Le 22 février à 00:42 par reymans
    Macron a-t-il résisté au CRIF ?

    Analyse fine et intéressante en effet.
    Vous croyez vraiment que le micron est égocentrique au point de s’imaginer pouvoir être réélu après avoir réussi à nous regretter l’andouille hollandaise ?
    Je crois que ce serait suicidaire de sa part, politiquement au minimum.
    Si j’avais un bon conseil à lui donner vu que je suis son ainé, c’est de bien profiter du temps de présence qui lui reste...

     

    Répondre à ce message

  • #2149180
    Le 22 février à 08:30 par Domino
    Macron a-t-il résisté au CRIF ?

    Il faut savoir aussi que le 6 décembre 2018, le conseil Justice et affaires intérieures de l’Union européenne (UE) a adopté, sans débat, une déclaration sur la lutte contre l’antisémitisme et la protection des communautés juives en Europe. L’article 2 de cette déclaration invite les États membres à adopter la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA).
    À ce jour, huit États européens ont adopté la « définition IHRA » de l’antisémitisme : la Roumanie, l’Autriche, l’Allemagne, la Bulgarie, la Slovaquie, l’Italie, le Royaume-Uni, ainsi que, hors UE, la Macédoine. Les dégâts, déjà visibles au Royaume-Uni et en Allemagne, sont encore à venir dans nombre de ces pays.
    En France, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) avait été particulièrement claire dans son rapport annuel sur le racisme paru en mai 2018. Son avis était défavorable à l’adoption de la définition de l’IHRA pour deux raisons : définir chaque type de racisme est contraire à la tradition juridique française, et, tout en restant vigilant, il faut se garder de toute instrumentalisation de la lutte contre l’antisémitisme.
    Mais la CNCDH n’est que consultative, n’est-ce pas...

     

    Répondre à ce message

  • #2149194
    Le 22 février à 09:05 par Xz
    Macron a-t-il résisté au CRIF ?

    Quelqu’un a-t-il remarqué que Macron semble être sous-antidépresseur ? c’est sérieux, depuis le mois de décembre 2018 il n’est plus dans on état normal, pardon pour ce commentaire qui n’a rien à voir avec l’article, ou peut-être que si, car c’est en regardant les vidéos de cette petite sauterie que j’ai remarqué que Sir Macron n’allait pas bien du tout, les yeux dans le vague à deux doigts de s’effondrer, oui, il l’aura bien cherché !

     

    Répondre à ce message

    • #2149203
      Le 22 février à 09:48 par Hunk
      Macron a-t-il résisté au CRIF ?

      De toute façon ces gens sont tous sous antidépresseurs.
      C’est normal ils sont au pouvoir et tout le monde veut leur casser la gueule.

       
    • #2149296
      Le 22 février à 14:20 par olive
      Macron a-t-il résisté au CRIF ?

      Moi je dirais sous coke ! ....La pression qu’il doit subir, Califat qui le brandit comme un trophée, c’est assez bizarre et consternant..

       
    • #2149468
      Le 22 février à 20:32 par anonyme
      Macron a-t-il résisté au CRIF ?

      D’après le spécialiste de la poudre blanche Gérard Fauré , les présidents français , depuis Chirac , sont de grands consommateurs de ce produit , ce qui n’est pas étonnant vu l’état dans lequel ils ont mis le pays !!

       
    • #2149533
      Le 22 février à 21:45 par Xz
      Macron a-t-il résisté au CRIF ?

      Merci pour vos réponses oui, peut-être des drogues dures, néanmoins, il me semble que les drogues dures rendent les gens euphoriques mais là je penche plus sur, du genre des calmants voire comme je le disais plus haut des antidépresseurs, il était vraiment à la ramasse le gars.

       
  • #2149199
    Le 22 février à 09:31 par Kal
    Macron a-t-il résisté au CRIF ?

    Bien vu. Mais il manque une donnée essentielle : l’Allemagne.
    Si ce pays symbolise à lui tout seul l’€/Mark, sa dirigeante n’est plus que l’ombre d’elle même tant elle a fini par échouer (dieselgate, migrants, pauvreté, majorité politique). Sa remplaçante putative vient de la Sarre. Elle s’appelle Annegret Kramp-Karrenbauer (AKK). Complexée d’être née dans une ancienne province française, elle deteste la France et Macron, énarque, plus que tout à cause de son style brillant typiquement français qui ne produit aucun résultat attendu en terme de stabilité financière de la zone euro. C’est elle qui le fera tomber lorsqu’elle prendra la chancellerie en automne de cet année au plus tard.

     

    Répondre à ce message

  • #2149274
    Le 22 février à 13:19 par NoHope
    Macron a-t-il résisté au CRIF ?

    Macron a cédé au CRIF avant même d’y aller.

    Bientôt dans les salles de classes on trouvera le drapeau français ET le drapeau européen.

    Quand vous savez que le lobby a réussi à retirer du marché des T-shirts ou des pyjamas parce qu’il y avait une étoile jaune dessus, demandez-vous pourquoi ce même lobby n’a jamais moufté contre le drapeau européen, alors qu’il y a 12 étoiles jaunes dessus.

    Certes, M. Heitz a affirmé s’être inspiré des 12 étoiles sur la tête de la vierge Marie. C’est son droit le plus strict d’exprimer la vision de l’artiste. Mais comme on est dans le symbolique et non pas dans le rationnel, l’interprétation est laissée libre à celui qui la décide. Sachant que les symboles évoluent en fonction du temps et des mœurs.

    C’est un peu comme la quenelle de Dieudonné, qu’un mythomane auto-déclaré a osé traiter de geste antisémite sans que qui que ce soit ne lui propose plutôt de calmer son obsession communautaire au lieu de raconter n’importe quoi. Car pourquoi pas aussi le salut militaire, interprétable comme salut hitlérien quand on n’a pas la place d’étendre le bras ?

    Bref, pourquoi jamais d’attaque contre ce drapeau littéralement truffé d’étoiles jaunes ?

    En réfléchissant à cette question, et surtout depuis qu’il va être imposé à nos enfants dès qu’ils iront à l’école, j’y vois une autre interprétation.

    Le fond bleu, c’est tout simplement la terre, bleue vue de l’espace grâce à ses océans, ou bleue comme une orange si vous avez étudié Eluard.

    Puis, rappelez-vous la vision attalienne du Nouvel Ordre Mondial (NOM) : des juifs réunis autour d’une table, à Jérusalem ou à New-York, qui dirigent la planète en décidant du sort de milliards de gens.

    Est-ce que les 12 étoiles sur un cercle façon les chevaliers de la table ronde n’évoquent pas ce fameux NOM compatible avec le dessein mondialiste d’un Attali ? Sachant qu’il a été impliqué dans l’élaboration du traité de Maastricht, repris dans celui de Lisbonne, qui a transformé l’Europe des peuples en Europe totalitaire, d’où les lois tombent sans qu’on ne puisse rien y faire ?

    Donc, si on perçoit ce symbole (pour l’instant européen, mais c’est un début) par ce prisme plus contemporain, est-ce que cela n’explique pas pourquoi non seulement il n’est pas remis en question mais qu’en plus on va habituer nos enfants à s’incliner devant une incarnation de la domination communautaire, cela dès leur plus jeune âge ?

    Conclusion : avec Macron c’est la sournoiserie à l’œuvre, pas la résistance.

     

    Répondre à ce message

  • #2149319
    Le 22 février à 15:24 par compris
    Macron a-t-il résisté au CRIF ?

    Et une exigence, des demandes en plus pour Macron.
    Je crois qu’en fait beaucoup - y compris le CRIF - attendent beaucoup de lui.
    Après tout, il est très grassement payé en espèce et en nature, donc il est un peu normal qu’il ait énormément de pressions.

     

    Répondre à ce message

  • #2149359
    Le 22 février à 17:03 par Alan
    Macron a-t-il résisté au CRIF ?

    Macron n’a résisté à rien du tout, il se fait agiter la main par le président du crif comme si celle ci était un hochet. Techniques d’intimidation et de domination, lesquelles ne fonctionnaient pas sous l’ère Mitterrand.

    Par ailleurs, je m’aperçois que Marianne fait sa une avec l’image des tombes aux croix gammées, en titrant son article "Soral, Dieudonné la quenellisation des esprits"

    J’imagine et j’espère que ER ne se laissera pas faire par ce genre de procédé, même si je sais que ça coûte beaucoup d’argent de porter plainte.

    Vive la France et vice ER

     

    Répondre à ce message

  • #2150385
    Le 24 février à 14:03 par jollyroger
    Macron a-t-il résisté au CRIF ?

    J’appelle ca les deux culs-culs. Il y en a un qui est un vrai cul-cul et l’autre s’appelle Cukierman...

     

    Répondre à ce message

  • #2151369
    Le 26 février à 11:02 par akpha
    Macron a-t-il résisté au CRIF ?

    Tout ceci est parfait...Il faut que la pression monte à son maximum pour faire sauter le couvercle, que l’abcès soit enfin percé pour vider la purulence qui s’y trouve, il va falloir en passer par là pour libérer ce pays et entre nous, ça ne sera ni la première fois ni la dernière dans l’histoire collective de cette planète terre et de ce pays.

    Il faut donc tenir, avec du sang glacé dans les veines, prendre exemple sur Poutine et accepter le combat. Nous allons devenir des résistants du CNR comme nos anciens l’ont été avec tout ce que cela implique, je ne vous fais pas un dessin.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents