Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Japon prévoit une mission inhabitée sur la Lune pour 2018

Après l’ex-URSS, les États-Unis et la Chine, le Japon prévoit une mission inhabitée sur la Lune vers 2018-2019.

Le Japon ambitionne de lancer vers 2018-2019 une mission scientifique inhabitée sur la Lune, selon un plan de l’agence d’exploration spatiale (JAXA). Il pourrait ainsi devenir le quatrième pays à parvenir à réaliser cette prouesse après l’ex-URSS, les États-Unis et la Chine.

"L’atterrisseur intelligent d’inspection de la Lune" (Slim) est un projet préparé depuis plusieurs années, mais dont le calendrier se précise, selon des documents d’une réunion tenue lundi au ministère de la Science, révélés par les médias.

"L’échéancier n’est pas officiellement décidé, mais l’horizon 2018-2019 évoqué est une possibilité", a déclaré mardi un porte-parole de la JAXA.

Une sonde en orbite

Le pays a déjà lancé une sonde autour du satellite terrestre pendant un an en 2007-2008. Mais avec Slim, il s’agit de se poser sur la surface lunaire.

Le vaisseau sera un petit engin de 150 kg à quatre pieds que devrait lancer la fusée japonaise de petit calibre, appelée Epsilon.

L’idée est de le faire atterrir près d’un endroit découvert par la sonde Kaguya, appelé cratère Marius, selon des documents divulgués en 2013 par la JAXA qui insiste sur le fait que Slim doit être un engin "qui atterrit précisément à l’endroit décidé". Cette opération suppose des moyens de contrôle de pointe en cours de développement.

D’après les médias locaux, il s’agit aussi de préparer des technologies pour une hypothétique future mission japonaise sur Mars.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils n’ont vraiment rien d’autre à foutre ? Le Japon pays financièrement ruiné, Fukushima...les USA n’en parlons pas...tout se barre en couille sur cette planète et eux vont faire les cons sur la Lune ! Quelle bande de clowns !
    Nous vivons une époque démentielle !

     

    • Je vis au Japon et sauf tout le respect que je vous dois ce que vous décrivez ne ressemble pas du tout à ce que j’observe quotidiennement. C’est plutot confortable ici.

       

      • Confortable du point de vue du consommateur, aussi longtemps que la cavalerie maintient cette sur-consommation.
        Mais on reverra ça lors du prochain krach financier... Les premiers surpris seront ceux qui ont toute confiance en la situation actuelle de l’économie, de la cohésion sociale et des compétences de l’État-Providence (croyant que tout ne peut qu’aller mieux avec le temps).


    • Josée,

      Je vous dis cela très respectueusement : vous pourriez faire une petite enquête auprès des gens qui habitaient à Fukushima ou qui y habitent encore afin de savoir si leur vie est aussi confortable que la vôtre (cancer, habitat, nourriture, pollution, etc.).

      Chercher à faire des acrobaties sur la Lune ou n’importe où dans l’espace quand le pays est endetté jusqu’au cou, dépend massivement d’importations de toute sorte (en particulier de pétrole), a subi un désastre nucléaire comparable à celui de Chernobyl, et que la centrale de Fukushima est dans un état d’extrême instabilité et de dangerosité, et cetera, est, il faut le répéter, effectivement démentiel.


  • Tres suspect tout ca. Le pays n’a pas assez d’argentpour bien payer les petits salaires et pour nourrir convenablement tout les enfants de l’archipel mais pour faire les guignoles sur la lune, pas de soucis.


  • #1167645
    le 21/04/2015 par Pierre-Albert Espénel
    le Japon prévoit une mission inhabitée sur la Lune pour 2018

    Bravo, on pourra enfin prouver aux complotistes et à la NASA que Tintin et Milou ont bien marché sur la Lune, assistés du professeur Tournessol et du Capitaine de Vaisseau Hadock.


  • ça sent la supériorité militaire pour les chinois ça.
    En même temps si ils mettent du made in china dans leur fusée, je ne leur donne pas chère de leur peau :)

     

    • #1167881

      Les Chinois assemblent, ils ne construisent rien, si on arrête d’envoyer les nouveaux schémas aux usines, ils se retrouveront rapidement dépasser par les innovations. Par contre ils commencent à très bien savoir utiliser leurs assemblages.
      Les leaders mondiaux de l’électronique restent les Américains, les Japonais, les Russes et certains Européens dont nous faisons parti.


  • #1167744
    le 21/04/2015 par ·٭·щargueri†e·٭·
    le Japon prévoit une mission inhabitée sur la Lune pour 2018

    en 2020 l’hyper pays de la technologie arrivera peut être à poser une bricole sur la lune ?
    ah ! il paraît que les States y envoyaient des stations balnéaires complètes dans les années 60 ( et retour avec des souvenirs ).
    hum... y a un truc là...

     

    • Moi aussi avec une caméra je te fais croire que je suis allé sur la Lune pour mes vacances !
      Avec une caméra, beaucoup de culot et de bourrage de crâne grâce à la TV qui fait disparaître la frontière entre la réalité et la fiction, ça passe nickel...


    • La NASA des années 60 c’était un budget de 20 milliards USD par an et 400’000 employés (dont les meilleurs ingénieurs internationaux) travaillant dans plus de 20 000 firmes privées aux commandes des projets Apollo.
      Sauf erreur, aucun pays n’a depuis eu les conditions économiques nécessaires pour monter ce genre de projet.
      C’est vrai que les images transmise par la NASA sont peut-être fausses et que les réels enjeux de ces projets nous échappent mais les technologies employées pour effectuer ces missions sont aujourd’hui connues et vérifiables. (CF : STEMMER, Joseph : A la rencontre des Planètes).


  • Mission inhabitée. Car la technologie, bien qu’elle ait beaucoup progressé depuis 1969, ne permet toujours pas d’acheminer jusque là le moindre être vivant à l’état vivant. J’ai confiance que la NASA ne nous a pas fait parvenir que des photo-montages, certaines photo furent réelles, mais prises dans le cadre de missions en fait inhabitées par autre chose que des robots (la micro-informatique actuelle existait déjà, mais elle était encore, comme l’Internet, classifiée top secret).


  • on fera le bilan de chez qui y’aura l’moins d’bulles dans la piscine, et on décernera un prix au meilleurs rendu graphique du monde. Je me demande de quelle ampleur virtuelle sera cet "alunage", niveau réalité-virtuelle la nasa fait fort avec l’iss, mais le Japon doit être au top.
    Si vous croyez encore un seul instant qu’ils vont réellement aluner... Je demande à quelle proportion la taille de la terre sera s’ils osent la montrer depuis le studio lunaire. On peut imaginer déjà que y’aura personne pour y poser le pied, et qu’on aura simplement des clichés bidons mais mieux réussi que la Chine, ou tout bonnement une histoire écrite dans des magazines pour faire baver la piétaille.

     

  • Dans la mesure où l’on peut poser une sonde sur une comète... Amha, cette histoire est avant tout une question de prestige entre la Chine et le Japon.