Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Marché jusque dans l’utérus

États-Unis : huit vidéos révélant le commerce des fœtus avortés ont été mises en ligne

Nous avons essayé de relayer au mieux les péripéties de l’épouvantable marché d’organes d’enfants avortés tardivement en Amérique. La huitième vidéo présentée par le Center for Médical Progress montre une femme du nom de Cate Dyer représentant la firme StemExpress chargée de négocier avec Planned Parenthood (le planning américain) l’achat d’organes d’enfants nés dans le cadre des avortoirs de cette organisation.

Cate Dyer négocie derrière un verre de vin rouge. Une discussion abjecte. Elle explique qu’elle vendait énormément de fœtus. Elle reçoit de la chair humaine pour moitié venant du Planning et pour l’autre moitié d’autres avortoirs.

Son souhait ? Être approvisionnée de 50 foies d’enfants en une semaine par le Planning. Ce qui tend à prouver que les débouchés sont larges. Apparemment il y avait des laboratoires intéressés par des enfants entiers. Ils exigeaient que les corps entiers ainsi que les morceaux achetés et spécialement les membres, soient livrés sans les pieds et les mains. Il fallait les couper préalablement dans la mesure où cela rappelait la condition humaine de ces pauvres enfants.

Cate Dyer se plaint aussi de la fragilité des cerveaux livrés par Planned Parenthood. « C’est ce qui est le plus difficile à envoyer. » Son acheteur lui dit que le plus simple est d’envoyer le calvarium. Ce mot désigne dans le monde anglo-saxon la tête amputée de la mâchoire inférieure. Avec cynisme il ajoute en rigolant : « Assurez-vous bien que les yeux soient bien fermés ! »

Lire la suite de l’article sur medias-presse.info

 

La huitième vidéo (en anglais) :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1254456
    le 27/08/2015 par Maxence
    Le Marché jusque dans l’utérus

    Aux USA il doit y avoir des femmes sur le point d’avorter qui mettent des petites annonces pour vendre leur fœtus . " Pourquoi les avortoirs seraient-ils les seuls à se faire de la thune ? "... Quant aux hôpitaux publics français, que font-ils des fœtus ? Ne seraient-ils pas tentés d’en vendre "sous le manteau" ? Il y a deux mille ans les Romains étaient bien plus civilisés que nous, pour eux l’avortement était un crime .


  • #1254458
    le 27/08/2015 par Louis
    Le Marché jusque dans l’utérus

    Aux USA non seulement l’avortement doit être gratuit mais encore les cliniques privées doivent-elles sans doute donner de l’argent aux femmes qui leur laissent leurs fœtus .


  • #1254464
    le 27/08/2015 par Dani
    Le Marché jusque dans l’utérus

    tout ça rentre dans la logique marchande, abolir l’argent en serait le remède d’après Francis Cousin, je suis 100% d’accord avec lui.

     

    • #1255179
      le 28/08/2015 par karimbaud
      Le Marché jusque dans l’utérus

      @Dani..........j’ai peur que pour les âmes simples ou dénuées de toute trace de conscience, çà ne change rien !....tu peux abolir l’argent, c’est pas les moyens de corrompre qui manqueront...plus d’argent, ok...on vous files une baraque madame, une bagnole ou autre contre vos foetus présents ou même à venir...le problème, le fléau est déplacé mais il demeure .


  • #1254477
    le 27/08/2015 par 666
    Le Marché jusque dans l’utérus

    " Une amie a proposé à Sanofi son fœtus "à venir" contre rétribution à débattre mais la société préfère attendre que le législateur légalise le marché en France " .


  • #1254481
    le 27/08/2015 par jedgreen
    Le Marché jusque dans l’utérus

    Je sais bien que certaines expériences sur le corps humain sauvent des vies, mais est-ce que j’ai envie d’être un jour sauvé par des gens qui n’ont visiblement rien à foutre de l’être humain ? Pas sur...

    Par contre le coup du "Soyez sur que les yeux sont fermés !" est pour moi dit par le faux acheteur qui fait la caméra cachée, non ? Pour faire réagir la femme. Ce n’est pas elle qui le dit. Cela ne la disculpe pas de bien rigoler et de faire un boulot de merde...


  • #1254497
    le 27/08/2015 par marmotte
    Le Marché jusque dans l’utérus

    Aller expliquer que les femmes sont libres de leur corps et qu’elles peuvent avorter quand elles le souhaitent ah ah !
    Derrière ce baratin il y a la vente des fétus entiers ou à la découpe.
    C’est un marché de criminels j’ai toujours pensé que l’avortement avait un côté ignoble.
    Le pognon, toujours le pognon, Quelle honte !
    Cela va peut-être en faire réfléchir certaines.


  • #1254666
    le 27/08/2015 par fag
    Le Marché jusque dans l’utérus

    " Avortez, avortez, des centaines de milliers de migrants vont combler les vides " .


  • #1254790
    le 28/08/2015 par h3kt0r
    Le Marché jusque dans l’utérus

    Ils en sont arrivés à ce point de non-retour : la vente à la découpe de bébés.
    Quelle est l’étape suivante à franchir dans ce cirque de l’horreur ?
    Le cannibalisme gastronomique ?
    Qu’ils soient tous maudits ...


  • #1254884
    le 28/08/2015 par Gloups
    Le Marché jusque dans l’utérus

    C’est ce que Pierre Bergé veut importer en France.


  • #1255202
    le 28/08/2015 par Popaul
    Le Marché jusque dans l’utérus

    Une profession d’avenir : " Conceptrice et productrice de fœtus, d’une semaine à trois mois ; prix à débattre " . " Ca créera des emplois " . A raison de 4 fœtus par an, à 10 000 euros le fœtus c’est l’équivalent du traitement d’une agrégée . " Agrégée de l’utérus ".

     

    • #1256184
      le 29/08/2015 par Jean
      Le Marché jusque dans l’utérus

      Après les "mères porteuses", une nouvelle profession : "femmes avortantes" . Le Parlement va légaliser le commerce des fœtus "entiers" ou démembrés "pour éviter un trafic illicite qui échapperait à la TVA" .