Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Monde réduit l’homme à l’animal pour prouver que "les rapports homosexuels ne sont pas contre-nature"

Serait-ce une information vérifiée par le Décodex ? Une tentative de réhabilitation de l’ancien actionnaire Pierre Bergé dont la sainte figure est quelque peu écorchée depuis le livre de Fabrice Thomas ? Quoi qu’il en soit, la journaliste du Monde qui n’est pas au chômage Josépha Lopez énonce la sentence : l’homme qui condamne l’homosexualité fait partie d’une sous-espèce !

 

 

Revoir l’analyse d’Alain Soral sur la destruction de la civilisation (issue de l’entretien d’octobre 2012) à partir de 10’57 :

 

Et cet extrait (issu de l’entretien de mai & juin 2013) de 34’10 à 38’40 :

Le Monde toujours plus soumis, voir sur E&R :

Nature et civilisation, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

139 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Leur bouddha Freud leur a quand même dit qu’il y a perversion quand le rapport sexuel a un autre but que la procréation .

     

  • Quelqu’un lit encore ce torche-cul ?

     

  • « Quoi qu’il en soit, la journaliste du Monde qui n’est pas au chômage »

    Compris ! Elle est bonne ? Quelqu’un connaît ses tarifs ??? LOL


  • Et est-ce que les animaux utilisent des godes ceintures ou forcent leurs partenaires à manger leurs propres excréments ou que sais-je encore ? - C’est à peu près une vraie question ...


  • Encourager l’homosexualité dans une nation c’est vouloir la faire disparaître : c’est ce que font les ennemis mortels de la France, sur E&R on les connaît .

     

    • Darwin n’a cessé de le répéter : "nous sommes des animaux".
      Quand certains contestent le darwinisme, on entend alors des cris d’orfraie.
      Comme s’ils aiment et préfèrent être des animaux.
      Stupéfiant, non ?
      Le darwinisme, ou "la théorie de l’évolution", débouche inexorablement sur le "darwinisme social", thèses évolutionnistes et la notion de "survie du plus apte" à la société humaine.
      Ce "darwinisme social" aboutit fatalement au colonialisme, au racisme ou encore l’impérialisme.
      A l’intérieur d’une même société, d’un même pays, il prend la forme d’une lutte perpétuelle par élimination des plus faibles, que ce soit par la lutte des partis, la lutte des classes et toute forme de concurrence, de compétition et de rivalités sociales.... jusqu’à l’autodestruction finale.


  • Ce que veulent les pédés et les gouines du "Monde" c’est que nos enfants deviennent des BIsexuels afin qu’ils aient autant de "choix" que les hétéros .

     

    • Je suis persuadé que c’est un des objectifs des leaders de ces mouvements : le terrain de chasse est trop limité. Il faut modifier la société pour une plus grande "ouverture d’esprit" ( Bigard aurait rajouté :"pas que d’esprit, hein" ). C’est pourquoi, pour l’immense majorité des homosexuels, il est "vital" d’aller vivre en ville aussi vite que possible : un homosexuel à la campagne, c’est un homosexuel isolé et,donc, frustré. D’où besoin de vivre en communauté. Mais même une fois là, tu te rends compte que la réalité statistique reste cruelle : ils sont, de toutes façons moins de 5%. Toutes les stats qu’on a vu passer toutes ces dernières années, depuis les années 70, prétendant qu’ils sont entre 10 et 20% de la population, sont à mon avis une des escroqueries majeures de notre époque. Il s’agit de manipuler la réalité pour travailler les esprits, avant de travailler autre chose.
      L’homosexualité, ça existe. Cela n’est ni bien ni mal, tant qu’il n’y a pas de prosélytisme. Par contre, c’est ultra-minoritaire, ça va le rester, et c’est très bien comme ça.


  • Camarades de E&R
    Sauf qu’il manque un élément essentiel dans ce raisonnement débile.
    En période de reproduction, ces lions chercheront tous à s’accoupler avec une femelle afin de se reproduire.
    La sodomie est un acte de domination dans la nature ;
    Décidément rien d’étonnant que ces sado masos en soit réduit à se comparer à des animaux.
    Dégoûtant.
    NE varietur
    Lavrov.

     

  • Le Monde se ridiculise ! La Nature avec un grand "N" n’existe pas, cela en dit long sur leur paradigme mental. Dans la réalité, on trouve une nature propre à chaque espèce animale ou végétale. Au sein de l’espèce humaine l’unique sexualité est l’hétérosexualité car c’est la seule qui permet la procréation, la SEULE. Donc au sein de la nature humaine l’homosexualité n’est même pas une sexualité c’est une déviance ou ce que vous voulez.

    Ces gens me font penser à mon ancienne prof de biologie qui n’arrivait pas à comprendre quand je lui expliquais que la phrase de son cours : "L’être humain a inventé l’Art" est strictement faux dans la réalité. Dans la réalité, déjà l’être humain cela n’existe pas, c’est un contenant et pas un contenu, et ensuite l’Art avec un grand "A" n’existe pas non plus. Par contre ce qui est juste c’est qu’au 13ème siècle, les Français ont inventé l’art gothique, qu’au dème en Italie est apparu l’art baroque...

    Cela montre que ces guignols du Monde sont totalement à l’ouest, leur article présuppose que l’être humain est hors du règne animal, qu’il n’est pas un être incarné (par une nationalité, une culture...), qu’il est juste une volonté... Donc qu’il n’existe que par lui-même... Cela est du satanisme, c’est exactement ce que Lucifer désire, être non pas Dieu mais comme Dieu, qui est le SEUL être qui n’existe que par lui-même, Son nom est "Je Suis".


  • Dans ce reportage du monde on nous indique que les animaux choisissent l’homosexualité car elle constitue une structure forte qui permet à leur "descendance" de mieux survivre.

    Cela suggère que l’homosexualité soit fertile !! Or ces dauphins "homo" ont besoins d’une femelle pour se reproduire ? Enfin, il me semble !

    Et puis si cette théorie était valide elle remettrait en cause la théorie de l’évolution de Darwin, car selon Darwin ceux sont ces structures qui auraient survécu, qui se seraient le plus reproduit et qui seraient la généralité et non l’exception.

    Venant du monde, cela ne m’étonne pas, c’est un instrument communautaire de destruction de la famille qui ne s’applique qu’aux "animaux dans un corps d’homme" selon un certain talmude !

    Au passage, la propagande du monde qui crache sur l’Iran en oubliant l’arabie yahoudite et les pays de golf.


  • Bonjour,
    La "mauvaise foi" est un mal qui se repent facilement.
    Et, facilement, aussi, en tous "milieux".
    Plutôt que de justifier sa "morale" ou absence de morale (pour ceux qui n’ont pas ma "bonne morale").
    La question est simple, sans équivoques : l’homosexualité est elle naturelle ?
    Et la réponse est "oui", "non" ou, éventuellement : "je ne sais pas.
    Tout le reste est dictature de son idéologie.


  • À ce compte là, les dauphins étant pratiquant des partouze généralisé y compris avec les jeunes, on va bientôt expliquer que la pédophilie est naturelle, et ensuite ce sera le tour de la nécrophilie avec l’exemple des pingouins... Cet argumentaire est complètement nul et non avenu une fois ces comparaisons faites.

    On a simplement à faire ici à des dégénérés un point c’est tout, et surtout, ces justifications foireuses ne font que qu’invalider l’idée elle même puisque non pertinentes


  • Selon le documentaire du Monde, trois pays sont dans le collimateur : Iran,Tchétchénie et France. S’il n’y a que ces trois pays qui maltraitent les homosexuels, alors leur situation à l’échelle du globe est plutôt bonne et je ne vois pas pourquoi on en fait tout un fromage.

     

    • En France, on maltraiterait les homosexuels ? Première nouvelle ! La plupart des Français se moquent totalement des penchants sexuels des autres, faut arrêter là ! Comme disaient Alain Soral et Marion Sigaut : en France, il n’y a pas de police des braguettes ; et c’est sans doute ce qui embête ces commissaires de la bien-pensance : ils ne supportent pas que les gens ne se sentent pas concernés par leurs petites préoccupations progressistes.
      Autant dire que leur podium fleure la fake new.


  • Oui, les animaux font ça. Certaines espèces animales pratiquent aussi le cannibalisme. Peut-être qu’on devrait faire la même chose ?
    C’est tellement naturel, le cannibalisme.
    Et puis il paraît que c’est vraiment très bon !

     

  • La sexualité chez les canards est particulièrement violente. La femelle subi de nombreuses violences physiques puis les mâles la couvrent chacun leur tour.
    Le viol collectif est donc parfaitement naturel.
    Les animaux pratiquent l inceste.
    L inceste est donc parfaitement naturel.
    La scatophagie est aussi une activité fréquente chez les animaux.
    Manger ses excréments est donc parfaitement naturel.
    Il n est pas rare de voir les animaux femelles manger leurs bébés à la naissance.
    L infanticide cannibale est donc parfaitement naturel.
    On peut bien sûr s amuser à joyeusement complèter cette liste.

     

  • Les pratiques observées dans la nature (et beaucoup en captivité, soit dit au passage), pour justifier les comportements humains ? Une idée pour les avocats de racailles qui pourront justifier ainsi les viols en réunion en parlant des dauphins…


  • Cela explique pourquoi les immigrés ont voté pour le mariage homosexuel : chez les boucaques, le mâle dominant prouve sa supériorité en sodomisant les autres mâles. D’où le besoin de légalisé le mariage homosexuel. Sans compter le fait que les immigrés du tiers-monde sont des tribalistes, ils doivent se marier au sein de la tribu même quand toutes les filles le sont déjà, d’où le besoin d’aller avec les autres hommes.


  • Elle ne le sait pas mais elle vient de se tirer une balle dans le pied. La religion naturaliste en prend un coup dans le caisson et la dualite bien mal ou vice vertue devient une evidence.
    La violence gratuite existe a l etat naturel est elle acceptable ?


  • Donc quand Le Monde voit deux animaux mâles s’enfiler, cela est de l’homosexualité ?.. Ainsi, ils le disent eux-même, il suffit du paramètre du strict rapport sexuel entre deux même sexes pour définir ce qu’est l’homosexualité ?

    Mais je croyais qu’il y avait une notion d’amour là-dedans, on m’aurait menti ?... pas besoin de sentiment pour voir de l’homosexualité ici ou là ?...

    L’homosexualité de leur propre aveu n’est donc stricto sensu que l’assouvissement sexuel le plus animal qui soit ; ces idiots croient défendre leur cause mais en fait ils ne font que s’enfoncer de plus en plus dans le sophisme le plus tordu.

    C’est bien là la preuve de leur conception de l’Homme : une bête parmi tant d’autres. Ne pas s’étonner qu’ils soient du camp non pas de l’élévation de l’Homme, mais de son avilissement, de sa mise à bas dans la fange la plus crasse.


  • L’homme serait le seul "animal" a condamner l’homosexualité ?
    La bonne blague, vu le nombre de fois qu’il a fallu que j’intervienne pour sauver la vie de mon pauvre toutou mâle qui cherchait à s’envoyer d’autres mâles, les femelles ne l’intéressant pas du tout, du tout.
    Sinon, assez pathétique la "romance" des 2 cygnes noirs mâles qui kidnappent les œufs d’un couple pour se donner l’impression d’avoir des descendants, alors qu’aucun des poussins n’aura leurs gènes et qu’en plus, il faudra qu’ils les défendent et les nourrissent, après avoir causer du désarroi à leurs vrais géniteurs.

     

    • S’il veut continuer à exercer ses charmes, votre toutou mâle mérite votre vigilance. Vous ne précisez pas s’il est parfois éconduit par ses cibles sexuelles, ou par les partenaires de ces mêmes cibles qui seraient scandalisés ou jaloux (amis chiens, amants chiens, amantes chiennes, maîtres homophobes, maîtresses féministes, etc...) .


  • Alors d’accord les spartiates encourageaient les relations entre soldats pour les rendre plus soudés car vous aurez plus de hargne si votre compagnon est dans la même unité de phalange.
    Mais là ce qu’ils veulent nous dire c’est que l’homosexualité est supérieure à l’hétérosexualité. Deux homos auraient plus de chances de pécho une nana plutôt qu’un ’homme-blanc-hétérosexuel-de culture chrétienne’ (car c’est la cible a éliminer avec leur propagande) tout seul ?

     

    • Il y a un truc que je ne comprends pas dans votre logique : pourquoi deux homos (donc un couple) iraient pour « pécho une nana » ?


    • Les Samouraïs qui ont dirigé le Japon pendant 700 ans, étaient tous homosexuels, ils estimaient que le contact des femmes les "ramollissaient" . Ils furent exterminés par l’armée impériale, modernisée à l’occidentale, en 1874 et 1877 .


    • L’homosexualité des spartiates a entraîné l’oliganthropie, c’est à dire que la population a baissé jusqu’à ce que Sparte disparaisse . C’est ce qui menace la France blanche .


    • L’homosexualité hellénistique est en grande partie une supercherie historique fabriquée de toute pièce. Ils ont créé ce mythe à partir de quelques fragments de vase représentant des scènes où des satyres s’enculent ou se sucent la bite...pour en déduire que l’homosexualité était une pratique répandue et banale. Ce que l’on oublie de dire c’est que ces fragments représentant de telles scènes homosexuelles ne sont que quelques dizaines sur des milliers d’autres fragments ne représentant aucune scène homosexuelle...on oublie aussi de citer les auteurs anciens condamnant l’homosexualité et les peines de mort infligés pour acte d’homosexualité...en gros c’est comme si des mecs dans 2000 ans tombaient sur des vidéos pédopornographiques de notre époque, sur les bouquins de Frédéric Mitterrand et Cohn-Bendit... et en déduisait que la pédophilie était une pratique répandue et socialement acceptée dans notre société...elle est certes en voie l’être mais c’est encore très loin d’être la norme !


  • Le pire c’est sans doute les commentaires laudateurs de tous les bobos progressistes sous la vidéo du Monde.

    Suis-je par ailleurs le seul à être étonné que les progressistes fassent l’apologie de l’homosexualité en comparant les invertis à des animaux ? Ca me semble légèrement contre-productif.

    Sinon merci aux autres E&Riens pour les informations sur les pratiques sexuelles animales (nécrophilie, viols collectifs, inceste, pédophilie...). Dans tous les cas, ce délire commence à bien faire...

     

  • je cite : " Il a passé 9 ans a étudier la sexualité de 1500 espèces d’animaux"
    Cela fait 2.16 jours d’études par espèce.
    Il y en a qui ne doute de rien....

     

  • La coprophagie ça se fait aussi chez les animaux
    Uriner partout pour marquer son territoire aussi
    Tuer ses petits pour s’accoupler avec un autre mâle
    On trouve de tout même bouffer son partenaire après un rapport


  • Cet argument du caractère naturel de l homosexualité est très simple à contrer : en aucun cas les rares cas d homosexualités animales ne sont liés à des désirs stricts pour le même sexe.

    1. En effet les animaux ayant pu s y adonner (cas extrêmement rares parmi les millions d espèces) ont toujours eu un comportement essentiellement hétérosexuel ce qui contribue à la perpétuation de l espèce, évidemment ! On n’a jamais vu d animaux homosexuels stricts qui marqueraient un désir pour le même sexe et aucun désir pour l autre sexe.

    2. Les actes homosexuels ne sont jamais en fait liés au désir (contrairement à l Homme) mais toujours liés à une soumission hiérarchique ou bien un apaisement de tensions sociales ou le jeu ou toutes autres raisons totalement exclusives de la raison chez l’Homme qui est le désir.

     

    • Votre point No 2- est discutable (faux à mon avis)

       

      • Mon point 2 est juste, car chez l’animal (d’ailleurs même la journaliste le dit !) c’est le plaisir apporté qui crée le désir. Chez l’homme ça n’a rien à voir.

        Car si le désir était simplement lié au plaisir ressenti, la sodomie pratiquée chez une femme ou chez un homme provoquant les mêmes sensations, alors tous ceux qui pratiquent la sodomie avec leur femme pourrait la pratiquer avec un homme. Or, je doute que ce soit le cas... !

        Vous omettez un point majeur : la conscience...


    • À 2:07 le manchot de Humboldt... c’est sa démarche naturelle, çà ne prouve rien !


    • L’homosexualité a toujours existée en dehors de toute idéologie ou toute politique particulière. Elle ne représente pas un problème si cela se fait entre adultes consentants. Que chacun se mêle de ses oignons au lieu de vouloir contrôler ce qu’il se passe sans sous la couette de son voisin. Dire que tous les homosexuels sont des pervers déviants ou des folles est du même niveau que de dire que tous les antisionistes sont antisémites. C’est grossier et sans nuances. Si des gens sont attirés par des personnes de même sexe depuis leur tendre enfance, ne peut on pas considéré que cela est un mécanisme voulu par la nature ? Se voiler la face et refouler cela ne serait-il pas d’avantage contre nature ? Merci de me donner vos réflexions constructives.

       

      • Bonjour,

        Nous critiquons l’idéologie gay, vision qui pousse à la réalisation de ce type de vidéos.
        - Ils ont toujours existé, évidemment, mais ont-ils toujours ressenti le besoin de se mettre en avant au monde par leur derrière ? Ce qui est très réducteur...
        - Ils ont toujours existé, mais on peut observer 2 phénomènes contemporains :
        1. On en trouve plus en ville.
        2. Ils y a plus d’hommes invertis.
        Ce qui tend à laisser penser le rôle de la décadence de notre société dans l’apparition grandissante de ce type de revendications, et ce surtout chez les hommes qui sont plus sujet à une difficulté à se construire, s’affirmer et s’assumer dans leur masculinité ( je vous conseille vraiment la lecture de Vers la féminisation pour developper). Comme d’autres se revendiquent vegans ou autres. Se coller une étiquette ça résout pas mal de problème et ça empêche de réfléchir en profondeur.

        Pour finir, rappelons que ces propagandistes utilisent la souffrance de ces personnes à leurs fins. Ils veulent modifier la société, la modeler à leurs désirs. Ce que la majorité des homosexuels ne veulent pas. Par exemple peu d’entre eux se sont mariés finalement...
        Alors qui veut modifier la société ?
        A mon avis, ces petits débats pseudo scientifique cachent les vrais enjeux. Le mariage triste pour tous est un cheval de Troie. Un certain lobby puissant veut marchandiser le corps des femmes, acheter des gamins. Pour en faire quoi ?


      • Je conclus de ton message, que les "marches des fiertés" étant des actes publics, ils doivent être interdits.

        De même, les actes de propagande, qui sont par nature publics, devraient être bannis de la télé quand ils sont en faveur de homosexualité.

        Donc acte.


      • Oui nous devrions. C’est ce qu’ils ont voté en Russie !
        Seulement je ne comprends pas le lien avec mon commentaire. Et j’essayais d’être constructif en répondant à Jonathan. Merci d’essayer de faire de même !


    • Entre mâles il n’y a pas de coït, cela s’appelle de la monte sociale, et si celui qui est monté ne bronche pas cela évite le combat...
      A l’attention des journalistes : Quand un bélier en monte un autre, il faut traduire par, "C’est qui le patron !!!" et non par "vient je vais te montrer ce que j’ai appris pendant mon stage au journal Le Monde."

       

      • Exactement. Aucun de ces exemples ne relèvent de l’homosexualité. Ce bélier et ce bison ne sont par ailleurs pas en érection ! Ce qui pourrait se rapprocher le plus d’un acte homosexuel dans cette vidéo ce sont ces deux manchots mâles qui ont formé un couple. Mais là il s’agit d’un phénomène rarissime inexistant dans la nature qui est le résultat d’une situation artificielle : la privation d’une femelle chez une espèce monogame et sociale qui a poussé 2 mâles captifs à former un couple.


    • Moi je crois que c’est vrai... pourquoi il n’y aurait que chez l’humain qu’il y aurait des homos ? C’est comme les cons, les fous ou les pédophiles, les animaux ne sont pas à l’abri des certaines pathologies. je ne dis pas que l’homosexualité est une pathologie, je ne sais pas, je ne suis pas médecin...


    • Depuis des décennies on est empoisonné par air, eau et bouffe, nous et toute la suface du globe...avec , entre autre, des perturbateurs endocriniens ! Dans les chemtrails, dans le ciel on a surtout aluminium et des phtalates connus pour ceci...donc dire que homosexualité est naturelle car arrivé chez l’animal empoisonné comme l’homme est juste une propagande !
      Sans parler que ce qu’on sait de la biologie nous est choisi par nos maitres à penser lucyferiens... il faut garder la distance et arrêter de faire confiance aux scientistes...


    • Belle démonstration donc on peut-être pédé comme un phoque, si ce n’est l’emploi du terme "pédé" à connotation péjorative le reste n’est qu’un exemple parmi tant d’autres comme on peut le constater dans la nature. Bravo.
      Maintenant comment vont-ils nous expliquer les rapports entre sacs de transports ?
      Oui car j’ai entendu l’expression "pédé comme un sac à dos" alors j’attend l’analyse scientifique démontrant que même des objets en apparence inertes et de genres différents (un sac, une valise ...) bref, que se passe t’il quand nous avons le dos tourné !? (sans mauvais jeu de mot s’il vous plaît).

       

    • Utiliser l’argument que "l’homme est un animal comme les autres" est tout bonnement honteux.

      L’homme est une espèce à part car elle dispose de l’âme.

      Cette volonté de réduire l’homme à l’animal se manifeste même dans les documents administratifs aux USA ou on vous demande de cocher la case Male or Female. Or ces appellations sont uniquement destinées aux animaux.

      Il y a une volonté sous-jacente de vouloir réduire l’homme plus bas que sa condition. En prônant la quête du plaisir par exemple, alors que le salut de l’homme ne réside que dans l’élévation de sa spiritualité.

      Ensuite cette vidéo fait le dangereux amalgame entre le plaisir, la reproduction et l’éducation des enfants. Comme si le fait que 2 mâles cygnes soient plus forts garantissait la survie de l’espèce d’avantage que le couple hétéro. Cela est très malsain mais le message est fort. Je pense même que sous prétexte de banaliser l’acte homosexuel cette vidéo a pour mission de justifier l’homoparentalité.

      Certes il faut reconnaître l’homosexualité comme une chose normale puisque des hommes ou des femmes en ressentent la nécessitée naturelle en quelque sorte. Mais la finalité de toute espèce est bien de survivre par une se reproduction entre sexes opposés, cela reste la norme.

      Vidéo de propagande et de conditionnement, c’est honteux de la présenter comme informative et éducative. Je veillerai de plus près à ce que mes enfants ne lisent jamais ce torchon ni ne regardent jamais ces vidéos malfaisantes.

       

    • Ceux qui donnent l’exemple d’une homosexualité animale comme indicateur de sa supposée valeur "naturelle" se gardent bien d’expliquer que les animaux qui font preuve de comportements homosexuels ne sont quasiment jamais dans leur habitat naturel mais presque toujours dans des habitats domestiqués... par l’homme. Le comportement homosexuel des animaux est le résultat d’un déséquilibre dans l’organisation de la société dans laquelle on les fait vivre de force.

      L’homosexualité humaine, qui ne date effectivement pas de notre modernité mais qui augmente considérablement à notre époque, est le résultat de manque, de ratage structurel affectif, de modifications voulues ou pas des valeurs collectives, de rôles discutables des pères et des mères, de la pression du formatage exigé par l’hyper capitalisme global...

      L’homosexualité demeure un comportement contre nature... que ça plaise ou non et aucune loi n’enlèvera ce fait.


    • La plupart de ces exemples issus du règne animal sont bidons ou sont des phénomènes rarissimes purement anecdotiques. Ces comportements prétendument homosexuels ne dépeignent pas des rapports homosexuels mais sont soit des comportements de domination non sexuel, ou des marques d’affections fraternelles (le cas des ces lions, confirmé par des zoologistes qui ont démenti l’homosexualité de ce comportement) qui ne présentent aucune excitation sexuelle, ni pénétration, ni orgasme. D’ailleurs dans cette vidéo bidon de propagande vous remarquerez que le bison, le bélier...ne sont pas en érection ! Quand à cette histoire de manchots pédés c’est tout simplement parce que faute de femelle (situation artificielle anormale non naturelle) deux manchots mâles se sont appareillés pour former un couple...tout comme un perroquet solitaire va former un lien indestructible avec son propriétaire humain...les animaux sociaux et monogame ont un besoin vital de s’attacher à un partenaire, femelle si disponible et à n’importe quoi d’autre dans des situations artificielles où les femelles sont absentes.

      La sodomie n’existe pas chez les animaux, vous ne verrez jamais le pénis d’un mâle d’une espèce animale quelconque pénétrer l’anus d’un autre mâle. Les comportements qui s’en rapprocherait le plus c’est quand des mâles qui sont dans un état d’excitation sexuelle maximale et se voit priver de l’accès à une femelle peuvent effectivement monter aveuglément tout ce qui se présente devant eux : un autre mâle (mais il n’y aura pas de pénétration), la porte de l’étable, un tronc d’arbre, un pied de table ou de chaise, la jambe d’une personne, un ballon de foot, une chaussure, une ourson en peluche...or cela n’a rien à voir avec de l’homosexualité ou du fétichisme pour tel ou tel objet ! Une tortue mâle surexcitée va essayer de monter un chausson, une basket, une balle, le pied de son propriétaire...mais dès où vous lui mettez une femelle à disposition il va directement se précipiter vers elle ! Il n’y a que l’homme qui choisi délibérément et en priorité d’avoir des relations sexuelles complètes, avec pénétration et éjaculation, avec un congénère du même sexe !

      Et de toute manière, même s’il devait avoir un cas avéré d’homosexualité chez une espèce animale non humaine cela ne justifierait en rien l’homosexualité humaine. Le cannibalisme et l’infanticide sont parfois pratiqués chez certains animaux, est-ce que cela peut servir de justificatif pour l’autoriser chez l’humain ?

       

      • C’est evident , il est malhonnête et un peu gros de se servir des animaux et de la nature comme témoignage et preuve que l’homosexualité serait tout à fait naturelle, l’homosexualité telle qu’on l’entend n’existe pas dans le monde animal, de même que la pedophilie d’ailleurs, un animal n’étant pas attiré mais alors pas du tout par un autre qui n’est pas en situation de procréer , donc adulte pour son espèce, vous ne verrez jamais un chien monter sur un chiot, dans les champs de jeunes taureaux peuvent se monter les uns sur les autres plutôt comme un jeu instinctif mais ce n’est absolument pas par désir de s’accoupler ! Prendre en exemple de prétendus comportements animaux abusivement et sur lesquels on calque nos propres interpretations et perversions est habituel pour justifier les nôtres


      • @ goy pride

        Absolument d’accord avec ce que vous écrivez, qui est complètement sensé, et d’une approche scientifique .La vidéo de ce reportage est d’une imbécilité sans nom .D’ailleurs , à un moment il y avait deux mouches l’une sur l’autre, ce qui m’a fait beaucoup rire comme exemple .Il faut être sacrément observateur et sur de soi, pour affirmer que deux mouches mâles s’enverraient en l’air .C’est d’une idiotie inouïe, un gag .
        Il faudrait qu’ils trouvent d’autres arguments, pour étayer leurs affirmations .


      • Merci
        La plupart des commentaires ici, ne relèvent meme pas le détail fondamental de cette vidéo, il n’y a aucune pénétration.
        On vous fait croire qu’un simple chevauchement est égal à un comportement sexuel, parce que cette position renvoie systématiquement à l’accouplement animal, pourtant, dans cette vidéo on ne montre aucun comportement homosexuel. il ne montre aucune excitation sexuelle et faudrait expliquer à la dame qui comprend rien q’un sexe ne se situe pas sur une poitrine. on y voit simplement des comportements sociaux.
        (papouilles pour enlever des parasites, domination, jeux, tendresse)
        Moi ce qu’il me choque le plus c’est que très peu de commentaires le souligne.


      • Entièrement d’accord avec vous. Je me doutais bien que la sodomie n’existait chez les animaux. Ces LGBT sont vraiment malsains...


    • Que c’est fatiguant d’entendre les élucubrations de tarés qui projettent leurs névroses sur le monde animal. L’homosexualité est partout qu’on vous dit en prenant des exemples totalement tirés par les poils de c... Laissez tomber, vous êtes cernés !
      Ah oui, ils ont juste oublié de dire que l’inceste est aussi très pratiqué, que les animaux font leurs déjections partout et "en public"...
      Puisqu’on nous dit que c’est le "progrès".....


    • Sur la même idée , le coucou justifie le grand remplacement...

       

    • Ramener l homme au statut d animal pour justifier toutes les deviances possibles démontre le niveau et le manque total d arguments dignes de ce nom en faveur des lgbtistes ! Mais bon, quand on a eu Bergé comme patron faut s attendre à tout.... Le Monde n est plus à ça près !
      On trouve des comportements homosexuels dans la nature ! La belle affaire ! On y trouve aussi par exemple des comportements cannibales (requins, croco), infanticides (lions) ou encore assassins (mante religieuse, araignée)... Va t on les justifier chez l homme au prétexte qu on les trouve dans la nature ?


    • Étrangement, on voit beaucoup de levrettes mais aucune fellations/cunnilingus.
      Le sexe oral ne serait donc contre-nature ?


    • Le viol existe t-il chez les animaux ?

       

      • Chez les orang outang, c’est une pratique courante... C’est un animal solitaire, les femelles n’ont que 4 a 5 petits dans leur existence, du coup quand un male, généralement nettement plus imposant rencontre une femelle en état de procréer, il ne lui demande pas son avis...


      • @antizion.

        Donc ça légitimie le viol. Il y aurait sans doute des exemples pour nous dire que l’inceste est aussi parfaitement naturel.

        d’autre part il faudrait que ces zozos m’expliquent comment d’un côté il faut s’émanciper des présupposés de la nature (lgbtisme et autres gender arnaques conceptuelles) et de l’autre y faire référence pour justifier l’homosexualité. De toute façon le système médiatique n’est pas là pour organiser un débat selon les règles de l’honnêteté intellectuelle, mais seulement d’occuper l’espace pour diffuser la propagande du mondialisme sabbatéen et du règne total de la marchandisme sur l’homme.


    • L’argument "ca se passe dans la nature chez les animaux, donc c’est normal" est légèrement bancal ... on parle des animaux qui ont pour coutume de dévorer leur progéniture, ou insectes qui dévorent l’autre partenaire après l’accouplement ?

       

    • L’autre jour j’ai vu le chien d’un pote manger (savourer ?) du crottin de cheval !


    • Contre-nature, non. Par contre, ça répond la majeure partie du temps à un code social précis et il me semble que c’est assez souvent un choix subi ou par défaut (chez les animaux, j’entends, pas chez les hommes). L’option A du Lion, c’est généralement la lionne (le vainqueur va même jusqu’à tuer les petits du lion vaincu). Mais comme il faut un seul lion pour dix lionnes, ben ça fait forcément beaucoup de mâles laissés pour compte socialement.

      Ce serait intéressant de savoir si Bruce Bagemihl (le scientifique à l’origine de l’étude citée dans le rapport) a effectué un classement pour dire quelle proportion d’animaux deviennent homosexuels par choix et pas parce que c’est ce que la sélection naturelle leur laisse (je parle encore des animaux). Je pense que c’est l’élément qui manque dans le reportage (voire dans l’étude).

      Sur un autre plan, je pense qu’il était assez maladroit de faire le parallèle entre les homosexuels persécutés en Iran et les animaux. C’est un mélange des genres qui n’est pas de très bon goût. Mais bon, là ce n’est que mon avis.


    • 4.00 :« Il en profiterons pour couver des oeufs qu’ils se sont appropriés. Résultats, chez les couples homosexuels, les couvées survivent beaucoup mieux que les couples hétéro-sexuels »
      C’est donc l’apologie du vol et de la préemption sans compensation, du parasitisme en somme (ça me rappelle quelque chose). Ça relève aussi du plus pur sophisme comme lors du mariage homo, le slogan écouté mille fois : il vaut mieux qu’un enfant soit élevé par un couple homo que par un couple hétéro alcoolique ; on concatène donc alcoolo à hétéro mais si on le concatène à homo, le résultat sera-t-il pire ou différent ou meilleur ?

      Dans ce cas de figure étudié les cygnes assurent mieux le rôle parental mais profitent de leurs forces conjointes pour voler la femelle. Où se trouve l’égalité des sexes tant prônée par ces demeurées du Monde. Les femelles sont donc violées, volées et battues parce que plus petites, pour que cette vidéo arrive à faire la promotion suprémaciste des homos et visiblement ces bonnes femmes s’en réjouissent...

      Chez les hippopotames, le male vainqueur d’un combat grimpe le vaincu pour le sodomiser symboliquement. Les singes montrent leur postérieur au mâle dominant pour montrer leur allégeance, et ainsi de suite... Comme cela a déjà été remarqué dans les commentaires, ces actes d"homosexualité" animales sont des rapports sociaux de dominants à dominés.


    • Effectivement l’homme est bien un animal comme un autre, un mammifère, et plus précisément un primate, cela est attestée par la génétique, le fonctionnement des organes ainsi que par la similitude qui existe entre les comportements et les réactions psychologiques.

      Toutefois ce que l’imMonde oublie de préciser est le fait que l’homosexualité n’est qu’un moyen pour "la nature" de limiter la prolifération de certains gènes et non pas une activité de loisir comme ces incultes semblent le penser, tout dans la sexualité est conditionné par la reproduction même si on n’en a absolument pas conscience.

      Par ailleurs il y a d’autres choses parfaitement naturelle que l’on retrouve chez les animaux, par exemple la domination masculine ou la sélection de parentèle, mais d’après ces gauchistes le "patriarcat" et le "racisme" sont des choses """construction sociales""" négatives contre lesquelles il faudrait lutter...comme quoi la nature a bon dos, et la manipulation est considéré comme une preuve suffisante par ces sales gauchistes dégénérés.


    • En plus d’être sans véritables références, il y a mensonge... les girafes mâles sont en train de se battre ! Et ils font passer ça pour des câlins... comme il est mignon leur monde enchanté


    • "Les couples cygnes homosexuels couveront les œufs qu’ils se sont appropriés"
      Ben voilà ! On est d’accord en fait !

       

    • Le problème n’est pas de réduire l’homme à un animal mais que la vidéo du "monde" (je ne veux plus leur donner de majuscule) est fausse.

      Chez les humains, comme chez la plupart des animaux, la fécondation est une des étapes de la reproduction. Elle consiste en la rencontre du gamète mâle , le spermatozoïde avec le gamète femelle , un ovocyte. Hors il n’existe pas dans la nature de fécondation artificielle , qui puisse séparer les mâles et les femelles de leur rôle respectif dans la reproduction. Toute espèce dérivant vers l’homosexualité disparaîtrait et toute espèce existante est hétérosexuelle. L’homosexualité est donc contre-nature .

      L’exemple idiot des cygnes noirs (!), où visiblement sans les cygnes homosexuels pas de survie (ils couvent les oeufs des autres (coucou la filiation des homosexuels), est ridicule.

      Petit-fils de paysan et de neveu de paysan en Bretagne, j’ai vu des génisses monter sur d’autres génisses car il n’y avait pas de mâle. Dans la volaille, je n’ai jamais vu de cas d’homosexualité chez les poules, les coqs (surtout eux très méchant et jaloux), les pintades, les dindons font les beaux en faisant des rondes, sutout pas par homosexualité il faut être complètement dingue ...

      Cette video n’est qu’un argumentaire pour la PMA et la GPA. Ils en sont arrivés bien bas.


    • Il ne faut pas confondre Amour et Besoin. L’Homme n’est pas un animal puisqu’il fait la différence entre ces deux notions qui engendrent l’acte sexuel.
      C’est plutôt le manque d’amour et de respect qui provoque la dépendance, la pornographie et toutes sortes de débauches.
      Je note que Josefa Lopez se vante d’être un animal...mais lequel ? Un mouton bien docile ??
      Il faudrait enfin que les humains comprennent qu’ils sont des êtres incarnés et que la mort n’est pas un acte définitif ! Les expériences de personnes revenues de la mort sont amplement documentées.


    • Selon cette logique, il ne faut pas condamner le viol d’une femme par un homme, car dans la nature, beaucoup de mâles s’accouplent avec des femelles sans leur consentement.

      "En résumé, les rapports forcés sont partout dans la nature, l’homme n’est donc qu’un animal parmi d’autres, la seule chose qui le distingue finalement, c’est qu’il est le seul à les condamner".


    • Il y a un contre sens sur ce qu’on appelle "contre nature" faudrait le dire à ces surdoués de journalistes... Contre nature c’est contre la pérennité d’une espèce tout simplement, et pas qui "n’existe pas dans la nature".


    • Abrasax et Gladio c’est pas vraiment des "gauchistes athées"... pas plus que dans les labos des universités catho, du genre de ceux qui avortaient et stérilisaient à gogo en outre-mer ...et je ne développerai pas sur la pédophilie et les atrocités coloniales en général.

       

    • Argument nul et non avenu d’une société autodestructrice de ses propres connaissances historiques et dans sa dialectique.

       

    • L’homme et la femme ne sont pas des animaux, car doté de la conscience du bien et du mal.
      Le système veut considérer : la population comme des mammifères, pour mieux la dompter.
      Savoir distinguer, une relation sans lendemain ou sérieuse à méditer sur cela.
      L’homosexualité n’empêchera jamais, la procréation, car étant minoritaire.
      De surcroît pourquoi faire autant d’enfants ?
      Regarder ! les enfants, les adolescents qui deviennent des épaves à 20ans, malheureusement.

       

    • Lamentable et surtout mensonger !

      J’ai une certaine expérience de la vie animale .

      - Savez vous qu’il arrive parfois qu’une poule singe le coq et imite même son cocorico ?
      Cela arrive parfois ... oui mais dans certaines conditions ...quand on enlève le coq de la basse cours ! Et tout revient à la normale quand on réintroduit un coq !

      - Savez vous qu’il arrive que les vaches imitent la copulation en grimpant sur leurs congénères femelles ?
      Cela arrive parfois ... oui mais dans certaines conditions ... quand les vaches sont en chaleur et qu’il n’y a pas de taureau dans le troupeau. tout revient à la normale dès que l’on introduit un taureau dans le troupeau !

      Quand dans la nature deux males forment un duo, ce n’est pas une fin en soi, mais un moyen pour avoir plus facilement accès aux femelles, la finalité est bien la copulation hétérosexuelle !
      Quand dans la nature (surtout chez les singes) le mâle dominant sodomise un congénère ce n’est pas pour lui exprimer un amour passionné et exclusif, mais pour lui faire comprendre qui est le "chef" !

      Dans la nature il n’y a pas de rapports sexuels entre femelles ... il s’agit plutôt d’une relation du genre "bonne copine" .

      Maintenant je vous invite camarade masculin à méditer ceci :
      Il y a quelques années un renard ayant tué mes coqs je fus tenté faute de mieux de le remplacer par un coq d’élevage .
      Résultat :
      Quelques jours plus tard le coq était mort ... tué par les poules !
      Conclusion :
      Si vous ne voulez pas mourir, restez des hommes digne de ce nom, et ne vous laissez pas avoir par les obscurs manipulateurs du "Système" qui oeuvrent à votre disparition pour réaliser leur ignoble projet d’aliénation de l’humanité !


    • Du coup l’inceste non plus n’est pas contre nature. Un chien par exemple ne voit aucun problème à copuler avec sa mère. Ni elle avec son fils d’ailleurs.

       

    • Certains manchots baisent leurs bébés jusqu’à ce que mort s’en suive...et continuent. Ils sont pédophiles et nécrophiles….


    • Et l’escargot bordel ! On en parle ou pas de l’escargot, ce modèle du genre ? Ce phénomène, qui ne sait pas s’il est mâle ou femelle porte quand même Merde une coquille comme le plus viril de nos sportifs. Bave !


    • Trop fort ! Depuis quand les homosexuels sont-ils maltraités en France ?
      Ils ne sont pas exclus du monde du travail ni de quoi que ce doit d’autre.
      Nous avons un bon exemple avec Pierre Bergé qui a fait la pluie et le beau temps durant des années et combien d’autres perdurent.


    • L’Hétérosexualité c’est la normalité, c’est l’humanité point barre. Quant aux animaux foutons-leur la paix.


    • La seule chose qui distingue l’homme de l’animal c’est la raison et tout homme sain d’esprit et doué de bon sens comprend facilement que chaque organe du corps est fait pour une fonction bien déterminée.

       

      • Je ne suis pas d’accord Karim, puisque dans la nature la femelle n’a pas toujours le temps de jouir, l’intelligence de réflexion de l’Homme a su corriger ce défaut (la nature n’est pas plus parfaite que nous), tout comme il a su découvrir un certain plaisir à se taquiner la rondelle. Tout ça en construisant l’humanité.

        C’est l’utilisation de l’homosexualité qui est malsaine.

        (Aussi, sommes-nous certain de détenir le monopole de la raison ?)


      • Oui exactement, les pieds c’est fait pour marcher pas pour jouer au foot. Et les mains une fonction bien déterminée ? Je cherche encore.
        L’homme est bien un animal, il fonctionne comme tel. C’est pas parce qu’il va à la mosquée ou à la synagogue se prosterner devant un dieu qui n’existe pas qu’il est autre chose qu’un animal, je dirai même que c’est à partir du moment il arrive à tuer ses dieux qu’il devient supérieur.
        Toutes nos actions sont initiées par nos hormones, grattez un peu de ce coté là et vous allez tomber des nues. Bouquinez également le comportement des singes et vous verrez, tout y est, politique, conseils des sages, tribunaux, execution prémédites, embryon de philosophie, culte des morts....
        L’homosexualité dans la nature c’est pipi de chat à coté de la diversité impensable de la sexualité des animaux et je ne parle même pas des insectes au sexe perforateur etc...
        La regression qui s’opère pendant la sexualité des hommes et des femmes voir des enfants, et oui même les embryons se masturbent, n’est que l’expression fossile de nos lointains ancêtres.
        Je vous ferais remarquer que l’agressivité chez les animaux ne s’exacerbe qu’au moment du ruth, or chez les êtres humains le ruth c’est tout le temps.


      • L’anus, c’est fait pour rejeter les déchets de l’organisme et non pas pour faire l’amour, au contraire du vagin qui se lubrifie naturellement pour être pénétré.


    • C’est vrai, l’homosexualité est fréquente chez les animaux quand la situation fait que les deux sexes ne sont pas en présence. Les pulsions finissent tout de même par s’exprimer, et la nature est pervertie.
      L’Homme n’est pas sensé être un animal et sa nature fait qu’il est sensé maîtriser ses pulsions.
      Je ne vois pas en quoi le fait que des félins, les chiens ou des ruminants peuvent être amenés à s’enculer peut justifier le fait que ce type de comportement ne serait à promouvoir chez les humains.

       

    • Cette vidéo est vraiment d’un niveau affligeant.
      L’homosexualité est une maladie commune à plusieurs espèces.
      Ce qui était évident il y a 50 ans devient aujourd’hui noyé sous une masse de fausse science sensée légitimer la recherche du plaisir égoiste (l’axiome du libéralisme).


    • J’ai vu la vidéo Octobre 2012 partie 3 , c’est écœurant et révoltant.Je vous dis merci et vous apporte mon soutient dans votre lutte. Vous touchez exactement là ou çà fait mal, ce qui fait l’acharnement de la mafia judéo sataniste contre vous. Quelque soit son pouvoir et son infiltration dans les rouages de la société, je vous assure de votre victoire.Je ne suis pas Français, mais je suis à vos côtés parce que c’est un combat contre le mal qui menace toute l’humanité.Encore une fois merci.


    • Ces conneries feraient bien rire Konrad Lorentz qui a cerné ce type de comportement animal dans son livre "l’agression".

      Il existe dans la nature des actes sexuels entre mâles (pas à ma connaissance entre femelles d’ailleurs ce qui devrait pourtant faire réfléchir) qui sont liés à une attitude de dominant / dominé au sein d’un clan et nullement à de "l’amour" ou à une volonté de reproduction.

      Quant aux véritables "couples" de mâles (sans acte sexuel) au sein de certaines espèces ils existent mais ont pour origine le fait que deux mâles ensemble sont beaucoup plus forts physiquement que les couples avec une femelle et un mâle, ce qui les pose donc dans la position de couple dominant au sein d’un groupe.

      Enfin bon du journalisme de merde ... c’est vrai lire c’est nul !


    • Ces vaillants auteurs de ces commentaires se creusent inutilement les méninges pour défendre cette Vérité éternelle et immuable : la sexualité est liée organiquement et psychiquement au couple : HOMME-FEMME. Tout se passe comme si ces braves gens essayaient de démontrer que l’oxygène et l’eau forment l’unique Source de la Vie.Ces évidences,et d’autres encore,se passent royalement de tout appui démonstratif,exactement comme les axiomes en mathématiques qui,par définition s’imposent,sans démonstration,aucune,comme le socle éternelle de toute théorie mathématique. Passer un temps,court ou long,pour tenter de"démontrer"les axiomes mathématiques est tout simplement une absurdité et une perte absolue du temps. Point.
      Je pense que c’est le grand Dosteïveski qui disait : essayez de peindre une pomme et mettez à côté une vraie pomme. Laquelle prendrez-vous ? Je suis certain que vous ne vous y trompez pas.


    • Interprétation et conclusion de comportements animaux à travers un regard orienté par une idéologie. Les mecs veulent faire coïncider un résultat avec leurs propres idées. J’ai vu des moutons sauter sur d’autres mais il n’y a jms penetration ce sont de rapports de domination. Tout comme pour les autruches mâles il s’agit d’une interprétation. Pfff ça c’est leur propagande et les couples homo seraient mm meilleurs. Ils volent les oeufs comme nos guitous iront voler acheter des gosses aux miséreux


    • #balance-tes-genes.
      La fin de la gêne annonce la fin des gènes.


    • Il arrive à l’ours brun mâle de manger ses petits... J’ai peur pour le futur.


    • Ouuf j’ai le droit d’être un enculé

       

    • On constatera aussi que la vidéo ruine au final elle même sa propre argumentation :

      Seuls 1/3 des espèces ont ce genre de rapports, sans lien phylogénétique apparent (dans ta gueule, la génétique), essentiellement chez les mâles (remarquez le nombre d’occurrences précisant le sexe, ils rament a mort sur "l’homosexualité" féminine...), en dehors des périodes de reproduction, et pour des RAISONS particulières à leurs systèmes spécifiques :

      1/ domination, alliances pour la conquète d’une femelle... on voit ici que le copinage, l’amicalité, est assimilé à un "acte sexuel" (sic) et même des comportement comme les girafes mâles qui se frottent, probablement pour des raisons physiologiques, sont incorporés. Heureusement ils ne vont pas jusqu’à prétendre que l’ours qui se frotte aux arbres serait "arbrosexuel", ils ont au moins compris que "plantigrade" ne signifie pas "qui est attiré sexuellement par les plantes" (y’a de l’espoir).
      Le cycle de reproduction est important pour comprendre que les manchots cités ne couvent pas les oeufs des femelles et restent entre mâles : leur cycle de reproduction est décalé de celui des femelles fraichement apportées.

      2/ En outre, ils "oublient" de dire pourquoi ces comportements se font et qu’ils sont socialement construits :

      La plupart des sociétés animales sont matriarcales. Ainsi, les éléphants mâles sont exclus des groupes de femelles dès l’adolescence, et seules les femelles s’occupent des enfants en groupe (Donc si on suit la logique argumentaire : dans ta gueule, le féminisme).
      De plus, contrairement à ce que suggère la vidéo qui est très vague à ce moment là, la plupart des animaux ne peuvent pas se masturber... la copulation homosexuelle a alors une fonction physiologique pourtant évidente : faire circuler les fluides pour éviter les bouchons, éliminer les cellules mortes de l’intérieur des voies séminifères, les spermatozoïdes "périmés", etc, (= "pollution"), et qui permet à l’animal d’être prêt pour la prochaine copulation reproductrice. Donc on peut affirmer ici que, oui, toute "copulation" a bel et bien pour but d’assurer au mieux la procréation. Mauvais exemple donc.

      Cet argumentaire est aussi paradoxal politiquement, puisque loin de rejeter l’argument "naturel", "ordre naturel" etc pour aller dans le sens habituel cartésien (l’homme est en dehors de la nature, c’est un animal politique etc) ... il le reprend à son compte pour tenter d’arranger son idéologie sous-jacente : l’hypocrisie est manifeste.


    • Le problème vient que les gens humanisent l’animal à travers eux.
      La sodomie est effectué aussi bien par les hétérosexuels et homosexuels.
      À l’époque, c’était l’acte de sodomie qui valait la condamnation à mort, la femme et l’homme.
      La sodomie est un acte de domination "Pierre Bergé" sur le regretté Yves Saint Laurent.


    • Il y a des chiens qui mangent leurs excréments aussi.


    • Il est assez logique pour un lecteur du Monde de se voir justifier, par un plumitif quelconque, le rôle de la sodomie dans la Nature... Tout est dans le titre : Le Monde. Au delà, ce qui est savoureux avec le recul, c’est de constater qu’en l’espace de 30 ans, toute cette presse ricannante et imbue d’elle même, se retrouve au même niveau journalistique que la Pravda brejnevienne... Decodex, n’ayant pas d’autre rôle en interne, que de s’assurer qu’il n’y aura aucune prise de conscience même tardive. Pas de sursaut avant la grand comas. On est donc, dans l’auto-sodomie. Sans doute dans un prochain article, on apprendra que c’est naturel et tout à fait recommandé... Si tu veux bosser au Monde.


    • Ouai... et si on commençait par arrêter ? Arrêter de cautionner leurs théorie (sous entendue) qu’il y aurait une ""Identité sexuelle"". C’est ce qu’on fait en employant leurs termes de homo, bi hétéro...
      Il y a des pratiques sexuelles, d’accord. Et quand il y a régularité dans une pratique on associe la pratique à l’identité... comme on dit je suis végétarien par exemple. Mais cela ne défini pas pour autant mon identité, c’est mon choix comportemental vis à vis de l’alimentation... comme tout choix, ça peux changer ou rester stable selon que ça m’apporte plus ou moins d’avantages (conscients et inconscients)... de la même manière que de dire, je suis fumeur... si j’arrête de fumer, je meurs ??? Le JE identitité meurt ? Je ne crois pas, une pratique quotidienne s’arrête mais je reste la même personne comme quand je me fais couper les cheveux, je perds une partie de moi qui ne change rien à ce que je suis !
      continuer à parler d’homo ou d’hétéro entretien l’amalgame entre faire et être, comme les pubs qui nous disent je suis ce que je fais... et quand je fais caca, je suis quoi ?
      L’identité c’est l’ADN et les chromosomes qui le définissent.
      Je suis un mâle de race blanche, espèce en voix de disparition... mais le rapport avec mes pratiques sexuelles ou alimentaires, je ne le vois pas. Rien ne démontre que si je préfère les carottes aux choux fleur, je suis différend...
      Et que sont les abstinents dans tout ça... ? Personne en parle. Ils pourraient nous faire un lobbie ou une caste aussi.
      Bref, déplacez la focale de l’identité et parlez de "pratiques homosexuelles" et déjà, vous arrêtez de nourrir leurs sous-entendus


    • Je pense que l’homosexualité est quelque chose de tout à fait normal. Le problème est que certaines personnes mènent un combat idéologique au nom de l’homosexualité pour faire de l’eugénisme. On cherche tout simplement à nous mener vers l’acceptation de la PMA et la GPA, point final. C’est de la propagande d’état !


    • James Baldwin est l’auteur de cette terrible et grandiose réflexion :
      Les gens qui refusent de voir les choses telles qu’elles sont ne font qu’appeler leur propre destruction,et quiconque persiste à demeurer en état d’innocence longtemps après que l’innocence est morte devient un monstre.


    • Sur ce sujet, il m’était arrivé de poser une question à deux jeunes en ces termes "quelle est la fonction première de la sexualité ?", ils m’ont répondu tout à fait naturellement et spontanément qu’il s’agissait... du plaisir. A aucun moment il ne leur apparaissait à l’esprit que la fonction ultime de la sexualité, bien avant celle du plaisir procuré (qui est hautement frivole et personnel), était la reproduction. On réalise ici un plongeon dans les méandres de notre époque : le culte du plaisir consumériste auto-centré sur soi-même et rien d’autre efface la moindre trace de capacité de réflexion logique restante chez l’individu qui, dans ce cas précis, ne voit simplement rien de possible au-delà du plaisir charnel. J’étais halluciné par l’aveuglement borné de cette réponse et leur jeunesse (la petite vingtaine) ne l’excusait en rien.

      Même question, posée cette fois à un proche familial, pas beaucoup plus âgé, qui a su me répondre que la première fonction était tout de même la reproduction. J’étais rassuré. Je vous invite d’ailleurs à poser la question à vos proches en ces termes pour voir ce qu’ils vont vous répondre. C’est un bon test pour voir si certaines personnes arrivent à projeter leur réflexion au-delà d’eux-mêmes sans en faire un cas d’école pour l’humanité toute entière.

      Pour en revenir au sujet, c’est très simple : le propre de la nature vise la reproduction autonome de ses créations. La nature est la matrice invisible et omniprésente dans laquelle et par laquelle s’exprime la Vie. Dans le cadre de la reproduction organique, l’homosexualité humaine ou bestiale ne permet pas la reproduction. Donc oui, il s’agit d’une anomalie dans l’ordre positionné par la nature. Donc l’homosexualité est évidemment contre-nature dans le sens où elle ne répond pas aux fonctions naturelles de la sexualité (ou autrement dit, aux fonctions sexuelles positionnées par la nature) : la reproduction.

      Avec le niveau de lobotomie et de débilité contemporain, il est presque devenu homophobe de rappeler que les homosexuels ne peuvent pas se reproduire entre eux... j’en ai déjà fait les frais.

      L’homosexualité regarde les personnes qui sont homosexuelles. Ce sont leurs affaires personnelles. Nous n’avons pas à juger un individu par sa sexualité, qui rappelons-le, est intime et personnelle. Le problème vient d’une certaine propagande plaçant l’homosexualité comme une valeur supérieure alors que ça n’est pas le cas. Rappelez le contraire et vous serez homophobes...


    • "Pourquoi les rapports homosexuels ne sont pas « contre-nature »"
      Bien entendu et comme d’habitude ce genre de propos est généralement émis par les destructeurs de valeurs familiales et, dans ce cas précis c’est Josefa Lopez la bien nommée toute près du soleil.


    • Tacite sur les moeurs des Germains :

      Toutefois en ce pays les mariages sont chastes, et il n’est pas de trait dans leurs moeurs qui mérite plus d’éloges. Presque seuls entre les barbares ils se contentent d’une femme, hormis un très petit nombre de grands qui en prennent plusieurs, non par esprit de débauche, mais parce que plusieurs familles ambitionnent leur alliance. Ce n’est pas la femme, c’est le mari qui apporte la dot. Le père et la mère, ainsi que les proches, assistent à l’entrevue et agréent les présents. Ces présents ne sont point de ces frivolités qui charment les femmes, ni rien dont puisse se parer la nouvelle épouse. Ce sont des boeufs, un cheval tout bridé, un bouclier avec la framée et le glaive. En présentant ces dons, on reçoit une épouse. (...)Aussi vivent-elles sous la garde de la chasteté, loin des spectacles qui corrompent les moeurs, loin des festins qui allument les passions. Hommes et femmes ignorent également les mystérieuses correspondances. Très peu d’adultères se commettent dans une nation si nombreuse, et le châtiment, qui suit de près la faute, est abandonné au mari. On rase la coupable, on la dépouille, et, en présence des parents, le mari la chasse de sa maison, et la poursuit à coups de verges par toute la bourgade. Quant à celle qui prostitue publiquement son honneur, point de pardon pour elle : ni beauté, ni âge, ni richesses ne lui feraient trouver un époux. Dans ce pays on ne rit pas des vices ; corrompre et céder à la corruption ne s’appelle pas vivre selon le siècle. Quelques cités, encore plus sages, ne marient que des vierges. Borner le nombre de ses enfants, ou tuer quelqu’un des nouveau-nés, est flétri comme un crime : et les bonnes moeurs ont là plus d’empire que n’en ont ailleurs les bonnes lois.


    • 1 certaines femelles tuent, voir même mangent le mâle après l’ejaculation. Est ce à dire qu’il est permis de le faire puisque les animaux le font ?

      2 je doute qu’il y a pénétration anale sur les images que l’ont voit. Sûrement des simulacres. De plus l’anus est non lubrifié, pas prévu pour une pénétration. Le mâle pénétré doit le sentir passé (vu la taille des zobs en plus). La ruade semble obligée.
      Ces images ne prouvent rien.


    • Dans la nature certaines espèces abandonne leurs petits lorsqu’ils sont malades, non viable ou fragile. Poussé hors du nid ou abondonnés.
      doit on faire pareil ? Un comportement similaire chez les humains se verrait il donc justifié ?

      completement debile leur parallèle. On peut le poursuivre à l’infini.


    • - Viol, meurtre, pédophilie, cannibalisme, nécrophilie... Tout ça se retrouve aussi dans le règne animal. Du coup, c’est naturel, il faut légaliser ! Tant qu’il y a de l’amour, je vois pas le problème.


    • dans la vidéo le discours de Elisabeth Roudinesco qui se veut un discours de défense de la causse du mariage homo mais les craintes qu’elles cite sont avérée aujourd’hui écoutez la bien et constatez ce ne sont plus des craintes mais des fait


    • Mon vétérinaire m’a mis en garde contre certaines pratiques qui pourraient être mal interprétées par les humains. Depuis, je met un préservatif sur ma tête et je ne me porte que mieux.
      Merci DOCTEUR.


    • Mmmmh, je ne voudrais pas paraitre tatillons mais il me semble que cette gentille mademoiselle fait quelques raccourcies et amalgames...

      - Les gens qui considèrent ces actes "contre-nature" argueraient que ce sont des actes propres aux hommes, que l’on n’observeraient pas chez d’autres animaux...
      Je ne vois pas le rapport, un acte contre-nature est un acte n’ayant pas de fonction biologique ; une sodomie, à part remplir un orifice de liquide chaud et visqueux, et provoquer du plaisir, ne va pas aboutir à un quelconque effet bénéfique biologiquement.

      - Ensuite faire des recherchent pendant 9 ans pour conclure qu’un tiers... un tiers... des espèces observées avaient des rapports homosexuels ne me semble pas probant d’une généralité animale.
      Un tiers aux dernières nouvelles c’est moins de la moitié, de pas mal même.

      - Ensuite bon, prendre des caresses de girafes ou des femelles simiens qui s’épouillent et appeler ça des actes homosexuels...
      Donc en gros tous les humains sont homo hein, quand je retrouve mes frères et que je les prends dans mes bras en les serrant fort...
      On frise même tous la pédophilie hein parce que mes enfants j’ai tendance à les câliner pas mal.
      Sérieusement...

      - Attention, être homosexuel est même beaucoup plus bénéfique pour protéger la progéniture volé...
      Non mais lol comme dirait l’autre !
      Cool, si je suis homo je vais pouvoir voler les oeufs des autres et défendre mon territoire plus facilement...
      Quid des "couples" lesbiens ?

      - Les méchants scientifiques macho qui "dans l’temps" pensaient que c’était un désordre psychologique mais qui maintenant on changé d’avis parce qu’un mec a étudié pendant 9 ans des bestiaux...
      On part du postulat que des animaux élevés en captivité ont des comportements normaux comme ceux qu’ils auraient dans la nature ?
      Quid des manchots qui ne vivaient qu’entre "mecs"... ?

      Bref du grand n’importe quoi pour changer.


    • la sexualite veut dire, la rencontre entre les gamètes mâle et femelle.
      Le terme "homosexualité" est donc un non-sens, il serait étymologiquement plus juste d’introduire la notion de perversion qui signifie , detourner un objet de sa fonction originale, on pourrait dire homopervers ou encore genitopervers.

      Pire, a partir de ce mot qui n’a aucun sens, homosexuel, ils ont forgé heterosexuel, qui n’a lui aussi aucun sens, hetero signifiant « autre, différent » donc heterosexuel signifirait avoir une sexualité differente ou autre, ça ne veut rien dire.

      En réalité, on est des êtres sexués pratiquant la sexualité forcément avec le sexe opposé sinon ça ne serait pas de la sexualité mais de la perversité, terme que je ne connote pas négativement.

      Deux femmes ou deux hommes qui pratiquent un loisir recreatif avec leurs sexes ne font pas de la sexualité, c’est plutot une forme de masturbation qu’ils peuvent pratiquer seuls ou à deux. Je n’ai absolument rien contre ça mais je veux simplement dire qu’on ne peut le mettre sur le meme plan que la sexualité, ça n’a rien à voir.


    • Il n’y a pas de pénétration anale dans le règne animal.

      De plus, pour suivre leur délire, si il y a homosexualité chez certains animaux (faux mais bon...) il pratique aussi leur sexualité avec des femelles. Ils sont donc bi. Seul l’homme a une sexualité exclusivement homo. Il exclu les femmes de sa vie sexuelle.
      Donc l’homosexualité humaine (exclusive) est bien contre nature (mais si tout vient de la nature par définition mais c’est pour aller dans leur truc).

       

      • Homosexualité qu’on peut surtout appeler hétérophobie (mot pas reconnu par le correcteur) chez l’ "humain civilisé", mais on se garde bien d’en parler... ce qui colle avec le nivelage par le bas de l’argument :

        "Un enfant sera plus heureux avec un couple homo, qu’avec un couple hétéro alcoolique, incestueux, psychopathe, cannibale... au chômage ".

        Ah ben oui alors !

        Mais sinon, Pied de biche, les femmes aussi sont hétérophobes (c’est le projet), et, même si elle n’est pas exclusive, il y a bien pénétration anale chez les animaux.

        Bref, certes, nous ne sommes pas coprophages ou anthropophages, mais le problème n’est pas non plus la sexualité des uns et des autres dans leur intimité, le problème ce sont les sciences sociales, procréatives et génétiques qu’on veut nous imposer en prenant l’individu (-alité, -lisme) en otage, comme toujours en démocratie libérale.

        Vive le progrès et l’immaculée conception, on n’est pas des bêtes quand même ! (sarcasme)


      • " il y a bien pénétration anale chez les animaux."
        J’ai beau chercher, j’en vois nulle part. Rien qui le démontre ou le montre.
        L’animal ne regarde pas ce qu’il fait, il grimpe c’est tout. Et si il va trop haut et qu’il se goure parce qu’il est homosexuel la non lubrification du trou anal provoquera de la douleur de celui qui recoit et pas du plaisir.

        Montrer moi une photo d’un rapport anal entre animaux svp.


    • Ne pas confondre Amour et homosexualité, c’est très important.
      C’est possible voir tolérable que des personnes de même sexe s’aiment.


    • "les rapports homosexuels ne sont pas contre-nature"

      C’est incroyable de comparer l’humain aux animaux, donc nous sommes des animaux ? Dois-je développer mon argument ou ca ira ?

      Quand une "cause" est defendu il y aura toujours des similitudes et des exemples à trouver, quoi qui se passe.

      Mais faut-il montrer, dans une vidéo, que les homosexuels, avec un exemple, "s’enculent". Chacun est libre de faire ce qu’il veut tant que cela n’entrave pas à la société. Cette vidéo est une insulte.


Commentaires suivants