Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le budget pharaonique du PSG de Neymar impuissant face à onze Lillois

5 avril 2021 : le match à 6 points qui a tout changé

 

 

Lille champion de France, Paris dauphin

 

Au bout de 38 journées, les 11 Français du LOSC ont donc vaincu les 48 Qataris du PSG (on a fait le rapport des deux budgets, 640 millions pour le PSG, 147 pour le LOSC, et on l’a reporté sur les joueurs) qui, par un miracle footballistique, un peu comme Israël qui s’est incrusté dans les compétitions européennes, ont atterri dans le championnat de France, dit de Ligue 1 Uber Eats, la plateforme uberaliste de la bouffe à vélo.
Preuve qu’une équipe, avant d’être un budget, c’est d’abord onze gars qui se battent ensemble, et pas Neymar avec 9 porteurs d’eau autour (on retire Mbappé de la liste, prodige aspiré par le Real de Madrid, où Zidane tire sa dernière saison d’entraîneur). Voilà pour les présentations.

 

 

Les amateurs de football « amateur » – c’est-à-dire pas trop truqué par le fric – y verront la revanche des pauvres sur les riches, du Nord ouvrier sur la capitale bobo, des Français de souche sur les stars allogènes. En vérité, la vérité est un peu différente. Ce qui serait amusant, c’est qu’une équipe qui en bat une autre lui chipe le budget, ou une partie de son budget. Mais bon, restons sérieux.

À la base du succès lillois, au-delà du buteur turc Yilmaz, il y a un certain Luis Campos, un technicien Portugais qui monte une équipe comme une horlogerie, avec le bon joueur à la bonne place. À la limite, ce grand connaisseur du foot pourrait fonctionner avec un algorithme puissant qui passerait en revue les milliers de pros, et parfois des amateurs, sur lesquels on compilerait des centaines de données, taille, âge, poids, vitesse, mental, mentalité, origines, technique, physique, endurance, sens tactique, QI, vie de famille, sexualité, etc., afin de trouver le meilleur homme à la meilleure place en fonction des besoins de l’équipe.

Le patron de BlackRock se sert d’un tel algo pour ses investissements, et on voit le résultat : sa boîte fait deux fois plus de pognon que la France (en prenant en compte son PIB). Naturellement, Campos ne dispose pas (ou peut-être pas, car le big data s’infiltre partout) d’un tel logiciel, mais son travail y ressemble étrangement.

 

 

Neymar, y en a marre ?

 

En face, à Paris, politique de stars : on rafle les meilleurs joueurs du championnat français, on y injecte de la superstar (Neymar), on fait briller le onze, on fait bander L’Équipe et Pierre Ménès (et aussi le fisc français), on ravit le prince qatari qui veut de la marque, du brillant, de la french touch, et on essaye de trouver un entraîneur sportif qui ne pète pas les plombs devant ces priorités économico-people.
On le voit : l’Allemand Tuchel (ex-entraîneur de Dortmund), qui s’en est pris plein la gueule à Paris, est parti pour Chelsea, où on lui a donné, intelligemment, les clés du camion. Résultat : il a choisi ses joueurs, le style de jeu, et le voilà en finale de la Ligue des champions. Étonnant, non ?

Par rapport à Paris, Lille a donc fait un recrutement pas flamboyant mais efficace, avec un entraîneur pas flamboyant mais efficace, un type à l’ancienne, Christophe Galtier, issu de l’écurie Saint-Étienne (les Verts). La flamboyance, on l’a vue sur la Grand-Place avec les milliers de supporters qui ont fêté le 4e titre de champion de leur histoire, ou le 5e si l’on se fie aux 160 de QI d’Audrey Fleurot dans le 6e épisode d’HPI, justement consacré aux ultras lillois. HPI, production TF1 tournée dans les Hauts-de-France, comme quoi, un bonheur n’arrive jamais seul.

 

 

Pendant ce temps, à Paris...

 

 

Symboliquement, Paris perd le championnat l’année où la capitale s’enfonce dans la saleté et la laideur. Dans un tel environnement, un club peut-il être serein ? Représenter une région ? Un peuple ?

 

 

Avec le progressisme sexuel, l’expulsion des travailleurs, l’invasion des migrants, la gentrification des quartiers et la boboïsation du foot (voir les tribunes VIP), pas étonnant que les vrais supporters aient déserté les tribunes du Parc des Princes. Poussons la logique progressiste jusqu’au bout : pourquoi ne pas y accueillir les migrants ? Revendre Neymar et soigner les crack addicts ?

 

 

PSG et consorts, sur E&R

 






Alerter

74 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je pense qu’il faut encore plus de tolérance de compréhension et de progressisme, il faut aménager des salles de shoot bio pour pas perdre le contact avec la nature et Gaïa, prendre en compte la souffrance psychologique des riverains excédés en permettant leur euthanasie dans un accompagnement de fin de vie digne et humain, ne pas oublier les femmes en permettan t’avortement à neuf mois pour les femmes violées ou en détresse psychologique (avec possibilité d’euthanasier la mère SI elle le demande, respect des droits individuels), cest pas tout de penser au vivre ensemble il faut maintenant passer au "mourir ensemble" projet plus ambitieux qui parachève le précédent.
    Maintenant tout ça reste très anthropocentré, il faut aussi protéger la faune et ouvrir les parcs, les berges et les appartements libérés aux colonies de rats qui peuvent se trouver en carences l’hiver et en stress hydrique l’été, pas d’antispecisme.
    Mais quel parti pour porter ce beau projet, les gens sont tellement égoïstes ça me dégoûte... Ça manque d’attentats en ce moment, je voterais bien pour Valls la prochaine fois si il se présente à Paris. On peut toujours rêver.

     

    Répondre à ce message

  • Le LOSC a quand même un budget de 147 millions d’euros, soit près d’un milliard de francs... pour le spectacle de types qui s’expriment avec les pieds en frappant dans une balle.

    C’est le budget de l’abrutissement des masses : entre Hanouna et le foot, elles sont bien encadrées... la police n’est là qu’en ultime recours. Hanouna, le foot et la police, c’est la triade gagnante du maintien de l’ordre républicain.

     

    Répondre à ce message

  • #2732313

    Un monument funéraire en granit c’est maxi une tonne, la tombe de Kéops c’est dans les 5000000 de tonnes.

    5 millions de fois plus, ça, c’est pharaonique.

    640 millions pour 147 millions d’euro c’est un ordre de grandeur de 4.

    Si vous voulez un autre rédacteur marseillais faites moi signe...

     

    Répondre à ce message

  • Quand on lit le titre de l’article, on a l’impression que Lille est un petit club du coin possédé par un petit patron d’usine local qui paie ses joueurs ou qui fait jouer ses ouvrier. Non, le LOSC, depuis 20 ans, c’est possédé par Michel Seydoux, puis par un financier luxembourgeois, et depuis janvier par un fonds d’investissement. Leur politique, c’est de faire des millions sur la vente des joueurs, et ils le font avec réussite, d’autant qu’ils vont remettre le couvert cet été.

     

    Répondre à ce message

  • Attention, soyons complets sur l’info : Luis Campos fonctionne avec un logiciel, il l’a affirmé lui-même, et un solide réseau de scouts qui savent identifier les bons joueurs. Mais la logique sportive n’est pas la seule qui guide son travail : il est recruté par les clubs (avant Lille, il était à Monaco) pour faire du fric. Il recrute des joueurs pas chers pour les vendre avec une belle plus-value. On pourrait parler d’Osimhen l’an dernier, mais son énorme coup d’éclat, ça reste Mbappé, qu’il a fait venir à Monaco à 15 ans, pour mieux le revendre 4 ans plus tard à Paris pour 180 millions d’€, sachant qu’il est à coup sûr commissionné.
    Par ailleurs, Lille, c’est une dette qui s’élève peu ou prou aux 2/3 de leur budget. Luis Campos a d’ailleurs quitté le club en janvier, lorsque le propriétaire Gérard Lopez a cédé le club in extremis au fonds Merlyn, qui a pu assurer la continuité d’exploitation. En clair, on est loin du tableau idyllique dressé par l’article.
    J’en rajoute une couche : Galtier, c’est pas vraiment l’école française du beau jeu, c’est un pragmatique qui s’adapte. Quand il était à Saint-Étienne, le budget était bien moindre, donc la qualité des joueurs était moins bonne, donc la qualité de jeu était à la limite du vomitif. À Lille, il a davantage de bons joueurs, donc il assure le spectacle.

     

    Répondre à ce message

  • #2732335

    Le match qui a tout changé c’est la défaite au parc contre Nantes avec un Kilian passeur décisif pour Nantes et le plus beau contre de toute la saison. Neymar ne jouait pas...

     

    Répondre à ce message

  • S’interesser au foot maintenant, hors aspect technique me semble douteux.
    PSG a surtout perdu seul, 8 defaites c’est incomprehensible, ce qui a presque suffit a gagner le titre. Lille, beau champion, n’a pas ete flamboyant.

    Quand a l’euro soutenir Benzema donc l’avocat est Moretti maís ca n’a ríen a voir avec son retour, pas posible. Avec Giroud, Griezman, Lloris et Deschamps a la chicote passe encore. La avec des stades vides et les phases finales en Angleterre, symbole bien choisi de qui dirige l’Europe, grotesque.
    A l’avenir on aura le choix entre soutenir la Croatie ou une equipe africaine. Qu’est-ce qu’une nation ?

     

    Répondre à ce message

  • Il commence à y avoir un petit « scandale » sur les réseaux sociaux parce que les joueurs de Lille, après leur victoire, se sont filmés en train de s’enjailler sur du Freeze Corleone. Ils étaient même à fond dedans.
    Ils remontent encore un peu plus dans mon estime les joueurs de Lille ahah.

    Mais le LOSC risque de se faire salement recadrer du coup.

    « Les joueurs du LOSC ont fêtés leur victoire en se filmant en train de chanter le rap de Freeze Corleone, le rappeur antisémite ».

    Je verrais bien ça en une des journaux de foot.

     

    Répondre à ce message

    • #2732964
      Le 26 mai à 16:45 par Guignolerie excessive
      Le budget pharaonique du PSG de Neymar impuissant face à onze (...)

      Dernière chanson de freeze Corleonne, avec Seth Gueko, il ne s’en prennent pas à la communauté des lumières, trop dangereux pour le bizness, non maintenant c’est l’église et les curés
      Mr Freeze est un vrai rebelle, s’en prendre à l’église quel courage

       
    • #2733175
      Le 26 mai à 22:18 par Ma femme s’appelle Bèbert
      Le budget pharaonique du PSG de Neymar impuissant face à onze (...)

      Après attendre quelque chose, de joueurs de foot avec 2 de QI et des rappeurs, ouai bof, c’est comme attendre un réveil politique, de la troupe des majorettes seniors de Brive-la-Gaillarde
      C’est au-delà du miracle

       
    • @Tous

      Freeze Corleone a effectivement sorti ce son là avec Seth Gueko mais il parle aussi des puces RFID dans ce son.
      Ne retiens pas que ce qui t’arrange.

      J’ai jamais dit que Freeze était totalement sur la ligne d’ER.
      Il n’est évidemment pas un nationaliste Français comme Benedetti par exemple.
      Mais il reste pour moi sur la bonne ligne au vu de ceux qu’il a dans le collimateur. Et au vu des couilles qu’il a pour les attaquer frontalement.

      PS : Dans son tout dernier son, il dit par exemple « j’arrive raciste comme le Beitar ».
      Donc, ne le jetez pas à la poubelle pour cette « pique » contre l’Eglise. (Contre les prêtres satanistes en plus, pour être plus exact, pas contre l’Eglise). Réécoute bien le son.
      Il parlait de prêtres sataniques (qui existent) pas de l’Eglise de manière générale.
      Ne le jetez pas à la poubelle pour si peu, il a tellement dit de choses énormes que bon... on peut bien passer outre ça.

       
    • #2733298
      Le 27 mai à 04:32 par Prof de Scolastique, de Djembe et de macramé
      Le budget pharaonique du PSG de Neymar impuissant face à onze (...)

      Freeze Corleonne est et a été médiatisé pour servir la communauté des Lumières, lui comme Nick Conrad et comme toutes ces racailles / sortent dans les médias, , comme à l’époque (80/90) on parlait des skinheads partout, (/) chez Dechavane, à Choc magazine , TF1, Canal+, (/) pas une semaine sans skinheads abreuvé & bras tendu,(/) aujourd’hui c’est les racailles, les wesh-wesh
      Les médias dirigent l’information, la manipulent, la tordent, l’instrumentalisent, la machent, la pré machent et nous la redégueulent, à la face
      Freeze, comme les Antifas, comme les skinheads, comme les Black bloc, comme les 10 transgenres de la côte d’Azur et les 30 fiottasses en jupettes et talons hauts du bois de Boulogne, sont des idiots utiles, qui servent les tenants du manche
      Volontairement ou pas, ils servent nos maîtres
      Y’a pas plus de rebelles et d’intellect, chez les guignols qui suivent Corleonne ,Cutter & Le Druide ou Légion 88, que sur 10 poulets cou-nus dans une basse-cour
      A bon entendeur salut

       
    • #2733314

      @Kassim
      Je peux comprendre, mais il me semble que beaucoup ici musulmans n’aiment pas que l’on parle de Félix Marquardt, Ludovic Mohamed Zahed, etc.. Et c’est compréhensible... Mais faut comprendre aussi que on s’offusque d’un discours facile et diriger contre l’Eglise 
      Ou on rejete l’un et l’autre dans un combat mutuel et uni 
      Ou faut accepter nos discordes, nos oppositions 
      Ensemble face à la bête ou opposer 
      Cordialement

       
    • #2733380

      Kassim et tous les autres
      Soyons radical en ces temps difficiles
      Dénonçons ce qu’il y a à dénoncer, sans fermer la porte à personne
      Main tendue, mais ferme , comme dit le boss
      Un skinhead, un antifa, un freeze, un banlieusard, peuvent évoluer
      On est pas dans- le ni oubli, ni pardon, et pas non plus, dans le bisounours du tout le monde, il est gentil-
      Soyons radical, ferme, mais juste et droit, derrière Soral
      Force et honneur camarades

       
  • Si vous voulez supporter un Club de Foot Populaire : Supporter le RED STAR.. !!

     

    Répondre à ce message

  • #2737765

    @Eric :
    Vous m’êtes assez sympathique finalement, comme tous ceux qui balancent des vérités sans fondement et qui, lorsqu’ils sont pris dans leur n’importe quoi, essayent de se sauver soit en répondant pas ou à côté soit en faisant de l’inversion accusatoire.

    Vous contestez le fait que le joueur qui touche le plus de ballon dans une équipe est le joueur central ce celle-ci et dont les performances sont intiment liées.
    Pardon, je pensais qu’en écoutant les interviews de Deschamps, Ancelotti, Zidane ou encore Guardiola, j’aurais un avis éclairé sur le rôle du meneur de jeu dans une équipe, le pourquoi des circuits préférentiels et le pourquoi de certain système de jeu et pas d’autre.
    Mais non !!! Suis-je bête, fallait venir ici vous lire. A présent je sais que le poids d’un meneur dans le jeu c’est pas le nombre de ballon touché mais ce qu’il en fait.

    Le match parfait pour un N°10 : 1 ballon 1 bonne passe. Merci professeur ! Zidane vient de quitter le Real, je vous proposer de postuler.

    Il semble que je sois aveugle à cause d’un certain déficit qui me ferait voir de très bonnes choses chez Neymar qui n’en sont pas. Soit !

    Une question, simple et concise à laquelle vous ne répondez pourtant pas professeur Eric :
    Est-ce aussi un déficit de la part du sélectionneur brésilien de continuer à prendre Neymar ?
    Est-ce aussi un déficit de la part de tous les entraineurs qui l’ont eu à Paris de l’avoir aligné dès qu’il était disponible ?

    J’aimerais vraiment avoir votre avis d’autorité là-dessus, puisque vous ne manquez ni d’humilité ni de connaissance footbalistique, et que vous voyez, j’en suis sûr, tous les matches.

     

    Répondre à ce message

    • La sympathie ou l’antipathie au motif d’accord ou de désaccord sur des avis échangés, qui plus est sur un forum où personne ne se connaît, cela n’a aucun sens. S’il faut vous expliquer qu’il n’y a aucun sens à mettre en avant le genre de stats que vous évoquez sans analyser les choses de manière globale et concrète, c’est soit que vous faites preuve de mauvaise foi soit c’est encore pire. De même concernant vos interrogations finales absurdes car personne n’a pensé ou dit ici que ce joueur était intrinsèquement mauvais ou qu’il était anormal qu’il soit systématiquement sélectionné et aligné quand il n’est pas blessé ou suspendu ! Encore et toujours l’imagination et la binarité dans toute sa splendeur. Enfin, il n’est nul besoin de voir absolument « tous les matchs » (! !) pour pouvoir se faire un avis.

       
    • #2742386

      @Eric :
      Faire l’anguille est tout sauf une preuve d’intelligence, ça ressemble plutôt à de la couardise.

      A propos de Neymar vous avez écrit "c’est un produit plus marketing et économique que sportif", "Il y a chez lui un déficit d’intelligence et de maturité qui se traduit dans son jeu", concluant sur de Bruyne par un "l’exceptionnel (il l’est effectivement)" sous entendu que Neymar, lui, ne le serait pas exceptionnel.

      Puis vous avez écrit, parce que coincé dans votre analyse sans objectivité (d’où ma référence à une certaine forme de haine, qui finalement vous contraint à affirmer l’inverse de votre position de départ) "personne n’a pensé ou dit ici que ce joueur était intrinsèquement mauvais ou qu’il était anormal qu’il soit systématiquement sélectionné et aligné quand il n’est pas blessé ou suspendu !"
      Puisque vous n’arrivez pas à expliquer pourquoi "un produit plus marketing et économique que sportif" est systématiquement en sélection, ce qui est logique quelque part puisque selon vous "il n’est nul besoin de voir absolument « tous les matchs » (! !) pour pouvoir se faire un avis", comme si on pouvait se faire un avis sur quelque chose sans suivre, je vous invite tout de même à voir les dernières prestations de Neymar avec la sélection.

      Si vous aimez le foot, ça devrait vous plaire.

      Peut-être vous comprendrez pourquoi c’est d’abord un "produit sportif" avant d’être un produit "marketing et économique".
      Peut-être que vos yeux se décilleront, votre haine s’évaporera et vous comprendrez pourquoi Paris le signe.

      Quant à votre avis sur les statistiques qui doivent être analysées "de manière globale et concrète", je comprends en réalité que vous êtes relativement inculte vis à vis du foot, puisque le nombre de ballons touchés est une statistique globale et concrète, à l’instar du nombre de kilomètres parcourus ou des duels gagnés, à l’inverse par exemple des tirs cadrés ou de la possession.

      Mais pour comprendre ça, faut encore arrêter de se prendre pour Guardiola et il faut pratiquer un peu et réfléchir beaucoup.

       
Afficher les commentaires précédents