Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

PSG/Les Herbiers par de Villiers : "Des mercenaires nomades contre des petits gars"

Invité de Sud Radio, la station qui concurrence RMC sur le populisme prudent, Philippe de Villiers résume à sa façon le choc de la finale de la Coupe de France – la dernière compétition démocratique – entre le Paris Saint-Germain et Les Herbiers, un petit club vendéen.

« C’est la force des racines, de la ruralité française, c’est ce qui a porté le Puy-du-Fou... Neymar, trois millions par mois, d’euros, et le joueur le mieux payé des Herbiers, c’est trois mille euros. Trois mille euros, trois millions. »

On a compris le message du Vendéen : Paris, la capitale, le foot mondialiste, le strass, le pognon, les millions, le Qatar, les mercenaires qui n’ont pas l’amour du maillot, les nomades qui se déplacent au gré des négociations de leurs agents, et de l’autre, onze petits gars, fiers et batailleurs, qui portent les couleurs de leur localité, de leur région, de la France. Les « terroirs » contre les nomades !

C’est beau mais pas totalement vrai (on dit ça pour ne pas aller à 100 % dans le sens du vicomte) : d’un côté, le meilleur joueur des Herbiers, celui qui a marqué un des buts de la qualification en demi-finale, s’appelle Ambroise Gboho. Ce n’est pas son patronyme d’origine africaine qui nous intéresse, mais son passage au Stade de Rennes, un club qui n’a pas prolongé son contrat pro.

 

 

Beaucoup de joueurs non signés en Ligue 1 se retrouvent en National (la Ligue 3 en quelque sorte), qui possède ainsi des joueurs de talent qui n’ont pas forcément explosé pendant leur essai en première division. On se souvient de la révélation tardive d’Éric Carrière, ce joueur que les entraîneurs trouvaient trop chétif :

« Au fil des années, le même constat accompagne chacune de ses sorties artistiques : “trop limité physiquement.” En minime puis cadet, il n’est plus surclassé. En troisième au collège de Auch, il intègre la nouvelle classe-foot. Un an plus tard, il passe les tests pour intégrer la sport-étude de Toulouse, puis à nouveau après la seconde. Par deux fois, le verdict est tombe encore : “insuffisance athlétique”. Il continue donc à Auch avec le parcours classique d’un amateur. Son rêve de devenir footballeur professionnel est alors peu à peu remplacé par la volonté de devenir professeur de mathématiques. »

Il joue alors en National où son sens de la passe décisive et du dribble font merveille. Repéré par le directeur sportif du FN Nantes (le Vendéen de souche Budzynski), il finit par intégrer l’équipe première après avoir été testé en réserve. C’est à 28 ans qu’il est logiquement sacré meilleur joueur du championnat lors de la saison 2000-2001. Puis viendra un transfert à l’Olympique lyonnais et une pluie de titres de champion.

Les tribulations de Carrière illustrent les choix dramatiques du staff « technique » du foot français depuis près de 20 ans : privilégier le physique sur la technique, la puissance sur l’intelligence. Cela provoquera « l’affaire » Laurent Blanc, l’entraîneur qui aura le courage de dénoncer la surreprésentation de joueurs africains dans le football français au détriment des joueurs locaux, moins physiques mais plus techniques. Le sujet sera traité par Mediapart sur le mode « antiraciste ».

Les clubs espagnols, eux, feront jouer leurs « petits » joueurs Messi, Xavi et Iniesta qui leur rapporteront une pluie de trophées nationaux et internationaux :

 

 

Pour en revenir au choc du David français contre le Goliath mondialiste, de l’autre côté de la barrière sociale, il y a Cavani, un joueur extrêmement respectueux qui n’a pas la mentalité du mercenaire de Ligue 1. C’est un Uruguayen croyant, très croyant, il ne se met pas en avant et ne change pas de club comme de chemise. Après être sorti de son Uruguay natal, il a évolué à Palerme puis à Naples avant d’intégrer le prestigieux club parisien.

Cavani, c’est l’homme qui se sacrifie pour le collectif :

 

 

Il y a donc des joueurs qui ont encore de la morale, qui ne sont pas totalement pourris par l’argent. Sinon, de manière générale, de Villiers n’a pas tort. Et le parcours des Herbiers permet à cet homme politique qui n’a pas vraiment raccroché les crampons de s’illustrer et de faire de la pub au Puy-du-Fou !

Depuis leur accession en finale, le petit club vendéen est devenu tendance :

 

 

La munificence parisienne va-t-elle souiller la pureté vendéenne ? Vous le saurez en suivant la finale le 8 mai au Stade de France.

Nomadisme contre enracinement,
lire sur Kontre Kulture

 

Les dernières sorties du vicomte, sur E&R :

 

Foot et politique, sur E&R :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Si vous le souhaitez, je vous propose de regarder et écouter le morceau de musique de philippe Katerine (le vendéen) pour soutenir l’équipe des herbiers (d’ailleurs la demi finale était celle de Katerine contre Lalanne supporteur du club de Chambly, bon ok ils avaient déjà perdu rien que par la musique)...
    Dans ce morceau, le musicien fait une allusion au génocide vendéen, il expliquait dans un interview sur un journal local (ouest france) que dans la 1ere version les paroles étaient beaucoup plus engagées, mais il a fini par atténuer ses propos pour rester dans l’esprit de fête d’un moment de sport.. bon après on aime ou pas katerine.

     

    Répondre à ce message

    • Katerine rien que pour lui et pas le foot je suis allée voir le clip.
      Sa voix caractéristique et son côté déjanté, à voir sur scène il assure.
      Je ne suis pas une fan de foot mais merci pour la référence à Katerine j’ai bien ri car il est fidèle à lui-même : "partiront pas sans boire un coup" ;-)

       
  • Il oublie aussi ce que le PSG paye en impôts...charges salariales patronales, la TVA encaissé sur toutes les ventes de maillots et produits dérivés, etc. et ça ça sert à payer les pompiers, les flics, etc.

     

    Répondre à ce message

  • Très bon article surtout que lors de la dernière présidentielle il y avait aussi David contre Goliath et que de Villiers est allé dans le camp du vainqueur, il est très mal placé pour parler

     

    Répondre à ce message

    • Bonsoir j’invite tous les lecteurs à consulter la Biographie de Philippe de Villlers sur le net et constater que vous dites une contre vérité . PDV a soutenu Marine le Pen lors de la présidentielle alors pourquoi mentez vous ?

       
    • #nominoé22

      Etant honnête intellectuellement j’ai vérifié ; il n’y a eu aucun soutient public à marine Lepen. Et même si il n’a pas non plus fait un soutien clair à macron il a donné beaucoup de gage : https://www.ouest-france.fr/pays-de...
      Ce qui pour un souverainiste n’était pas normal.
      Dossier clos.

       
    • @ Non Marc le dossier n’est pas clos pour les personnes qui aiment la vérité . Vous vous dites honnête intellectuellement alors que si vous l’étiez réellement vous rapporteriez les dizaines de déclarations de PDV favorables à MLP lors de la campagne 2017 . A l’inverse vous relatez un brouillon de la loge maçonnique OUEST FRANCE qui a tant oeuvré au "gauchissement" de l’ouest du pays en faveur du système financier-maçonnique mondialiste . A la vue de vos références il est clair pour tous les amis qui nous lisent pour qui et quoi vous roulez sur ce site . A l’instar de tous les patriotes qui se servent de leur cerveau c’est en fédérant les gens qui aiment leur pays que nous seront plus fort pas en se divisant . C’est la stratégie de nos adversaires de nous diviser mon cher Marc . : )

       
  • Naïf pour le coup,le Vicomte !!! De nos jours, Personne ne joue simplement pour l’amour du maillot. Si ces chers amateurs se voyaient proposer un contrat à 300 000 €/mois à Marseille ou Lyon, croyez-vous qu’ils hésiteraient un instant ?

     

    Répondre à ce message

    • Et vous ? Hésiteriez-vous à multiplier votre salaire par cent si l’occasion se présente ?
      Bien entendu que non ... Et ce n’est pas juste une question de grosses voitures ou de s’offrir une "Zahia" tous les soirs. 300 000 € par mois pour un petit gars aux origines modestes ça permet de mettre ses parents définitivement à l’abri du besoin, de donner la meilleure instruction possible à ses enfants en les soustrayant au marasme de l’école publique, etc ...
      Ils seraient bien fous de refuser un contrat à Lyon, Marseille, Paris ou même en Angleterre au nom du sacro-saint amour du maillot pour 3000€ mensuel.

       
    • #1958005

      @Serbon

      Vous confirmez tout simplement ce que @Le king a dit, que le Vicomte est naïf de croire aux histoire de vendéens qui jouent au foot sous-payés pour la culture, la gloire de la nation France blabla... moi je rajouterais même qu’il est de mauvaise foi car pleinement conscient de cette réalité.

       
  • Très, très juste concernant le foot amateur (pré professionnel) et plus encore concernant Cavani. Même si sa foi n’a que peu de rapport avec sa ligne de conduite !

     

    Répondre à ce message

  • il a raison, je me demande même si ca ne pourrait pas être disputé en cour d’appeler ca le "championnat de France", ca n’est clairement plus un championnat pour les Francais...

     

    Répondre à ce message

  • "Les clubs espagnols, eux, feront jouer leurs « petits » joueurs Messi, Xavi et Iniesta qui leur rapporteront une pluie de trophées nationaux et internationaux"
    Messi est argentin..

     

    Répondre à ce message

  • Les gens qui soutiennent le PSG et qui vont sur ER.... Incomprehensible. Le QSG represente tous les travers du foot moderne et du system. En plus cette equipe n a pas d ame et joue tres mal. La plupart de ses joueurs ne restent que pour l argent. A gerber ce club

     

    Répondre à ce message

  • C’est une évidence, c’est l’argent qui pourrit tout !

    Le sport, qui n’est qu’un commerce comme les autres, la balle au pied également (nom français du fo......)

    Sous l’ancien régime, qui sait que l’achat de marchandises pour la revente était interdit ?

    Bien sûr, le cabaretier achetait du vin et des aliments qu’il servait à ses clients, tout comme le boulanger achetait sa farine au minotier.

    Mais interdiction d’acheter de l’étoffe ou du parfum, par exemple, simplement pour les revendre au marché (ou ailleurs)....

     

    Répondre à ce message

  • Le fouteballe n’est pas un sport mais un jeu, qui, en français, s’appelle la balle au pied.

    Qu’il y ait des joueurs payés, beaucoup ou peu, est en soi scandaleux.

    Le pain doit être gagné à la sueur du front, et pas 2 heures par jour en jouant, ni en vendant, que ce soit des marchandises (commerçants) ou de l’argent (banquiers).

    Transpirer en jouant, c’est arrivé à n’importe quel gosse ! Mais c’est un gosse.

    Qu’un adulte se comporte encore en gosse soit, mais qu’il soit payé est vraiment un comble !

    Comment peut-on s’étonner de tous ces sujets d’actualité repris par tous les médias, y compris de réinformation, quand on accepte que le vice (l’argent) domine le monde ?

    Travail pour tout le monde, mais travail vrai : manuel pour ceux qui y ont une aptitude, intellectuel pour les plus intelligents (sciences, médecine), physique pour ceux qui n’ont que la force de leurs bras, et pas de banque privée, seulement une banque d’état, accordant de vrais prêts, sans intérêts bien sûr.

    Et bien évidemment, des droits pour tous, sauf ceux qui n’ayant pas respecté ceux des autres, perdent automatiquement tous les leurs.

     

    Répondre à ce message

    • Lincredule2, je suis bien d’accord avec vous !
      "Du pain et des jeux"... Ces fameux jeux sur lesquels se focalisent les hommes, (bientôt ils n’auront peut-être plus de "pain") au lieu de se préoccuper des questions familiales, économiques, environnementales et j’en passe, pour ne pas citer la politique. Ces jeux - auxquels ils ne participent qu’en tant que spectateurs - dans lesquels ils mettent de l’argent qui est plus ou moins blanchi et qui tombe dans l’escarcelle de ceux qui n’en ont vraiment pas besoin, car ils en sont déjà bien nantis.
      Des jeux qui infantilisent ces hommes (et ces femmes, moins cependant) pendant que notre pays tombe en ruine. Et que les banques, dont vous parlez, nous mettent en esclavage par leurs moyens frauduleux.

       
Afficher les commentaires précédents