Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La légende pro-Pfizer du jour : des influenceurs démarchés pour dénigrer le vaccin Pfizer...

 

Curieux : depuis qu’on sait que la « com » de Pfizer s’est évertuée à ternir la réputation du vaccin AstraZeneca (toute la presse française a relayé ces « suspicions sur des effets secondaires graves... mais rares »), on découvre qu’une agence fantôme cherche, pour le compte d’AstraZeneca, à démolir la réputation du vaccin Pfizer.

 

Il est vrai que derrière cette agitation, des milliards sont en jeu. Et que les morts attribués aux effets secondaires du vaccin Pfizer font un peu désordre dans le conte de fées d’Albert Bourla. La presse mainstream avait même volé au secours de la multinationale, en critiquant « l’interprétation » de chiffres pourtant officiels :

JPEG - 55.6 ko
20 Minutes s’énerve contre les gens inquiets des résultats de la vaccination Pfizer

« Le vaccin de Pfizer et BioNTech contre le coronavirus aurait-il causé des centaines de morts ? C’est la conclusion que tirent des internautes à partir d’un tableau circulant sur les réseaux sociaux. « Uniquement pour le vaccin Pfizer au 30 janvier 2021 nous en sommes à 739 morts soit 2,8 % des 26.849 effets secondaires signalés », s’indigne sur Twitter un homme qui se présente comme médecin dans sa description. » (20 Minutes)

Du coup, au moment où l’on apprend que Pfizer mène au score en nombre de victimes (malades ou mortes) d’effets secondaires de sa vaccination, surgit des entrailles de l’Internet une agence qui tenterait de soudoyer des influenceurs pour tenir la réputation de Pfizer, autrement dit, de changer un vaccin efficace et inoffensif en vaccin nocif.

 

 

La ficelle est énorme, mais aujourd’hui, tout est possible : on vit dans un monde de « com » (Macron et ses deux couillons), de contre-« com » (Pfizer contre AstraZeneca), de sur-« com » (la propagande gouvernementale) et même de sous-« com » (la méthode Apple). Quand on possède les budgets des dix principales entreprises du Big Pharma, payer une agence de « com » ou même des agents du renseignement pour faire de la démolition de concurrent, ce n’est pas un problème.

Ainsi, la presse française, en chœur, révèle que des influenceurs scientifiques, ou tenant des blogs scientifiques très lus, se sont vu proposer un drôle de deal. 20 Minutes explique :

Sami Ouladitto (humoriste, avec près de 400.000 abonnés sur YouTube), « Et ça se dit Médecin » (interne en médecine, 84.000 abonnés Instagram) et Léo Grasset (vulgarisateur scientifique, 1,17 million d’abonnés à sa chaîne YouTube) ont partagé sur leurs comptes Twitter la même histoire : une agence les a contactés pour leur proposer un « partenariat » pour vertement critiquer le vaccin Pfizer/BioNTech.

 

Si cette approche est authentique, n’importe qui peut se mettre à la place d’une « agence » afin de faire passer Pfizer pour la victime. Mais les médias français ne vont pas aussi loin dans l’intelligence (ils appellent ça du complotisme) : cette tentative de dénigrement du vaccin de Bourla prouve en creux que la multinationale est bienveillante, et que son travail pour l’humanité ne plaît pas à tout le monde, comprendre la concurrence.

On parlait de milliards, l’ONG Oxfam a pointé du doigt les fortunes des grands labos depuis l’opération Covid-19 :

Les deux premières fortunes sont détenues par le PDG de Moderna Stéphane Bancel (4,3 milliards de dollars) et le PDG et cofondateur de BioNTech, Ugur Sahin (4 milliards). Huit autres milliardaires, dotés de « vastes portefeuilles d’actions » dans des sociétés pharmaceutiques, ont connu une hausse cumulée de leurs patrimoines de 32,2 milliards de dollars, « assez pour vacciner toute la population indienne », ajoute le communiqué.(Sud-Ouest)

Grâce à son contrat mirifique avec l’Union européenne, 1,8 milliard de doses à 15,50 euros l’unité (ou 13,50 en cas de commande rapide), Pfizer a engrangé plus de 24 milliards d’euros en chiffre d’affaires, et ce n’est que le début : il faudra vacciner trois ou quatre fois par an les Européens qui croient à la protection vaccinale. Les autres ne subiront pas de modification dangereuse de leur métabolisme et pourront reprendre leur vie d’avant, sans effets secondaires (AVC, thrombose et stérilité), sauf si la police vient les chercher pour les vacciner de force. C’est tout l’objet de l’avis de Jérôme Salomon, le directeur de la Santé.

Pour finir, la réaction de Léo Grasset, qui s’est offusqué de cette tentative de manipulation :

Je sais que c’est du pain béni pour les complotistes, mais bon ça me semble important de montrer que vos youtubeurs/tiktokeurs favoris peuvent être les porte-paroles de ce qui semble être un conflit commercial dans ce cas précis (I guess)

Flemme de faire le mec qui valide un truc pourri grâce à la légitimité de la SCIONCE. Des partenariats cools avec des boites qui font des trucs cools, ça se trouve, pas obligé de bosser pour des trucs shady dans le genre.

Pas une seconde, l’influenceur n’imagine avoir été la cible d’une opération un peu plus vicieuse qu’une approche lourdingue de la part d’une agence fantôme qui cherche à décrédibiliser Pfizer. Plus c’est gros, plus ça passe, disait un spécialiste allemand de la communication.

Pour ceux qui ne connaissent pas Léo, l’influenceur scientifique anticomplotiste qui utilise beaucoup de mots anglais (guess, cool, shady) évoque ici le problème de la fiabilité des sources. Ça tombe bien.

 

 

Le Debunker des Étoiles fait la « com » de Pfizer !

 

 

Le Debunker Sylvain Cavalier, qui fait la « com » de Pfizer, est un complotiste repenti. Il nous parle de l’aigreur et de la frustration des complotistes à 2’03 :

« Là quand on arrive dans ce stade-là du complotisme, on arrive à un niveau d’aigreur et de frustration qui peut devenir dangereux pour la personne et pour son entourage »

 

Dis, Debunker, tu peux pas demander à tes potes de chez Pfizer s’ils ont un médicament contre l’aigreur et la frustration ?

Les dangereux milliards de Bourla, sur E&R :

Léo Grasset déjà épinglé sur E&R :

 






Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Alors qu’il y a eu de nombreux influenceurs qui ont montré les mails de sollicitation pour influencer "en faveur" du vaccin. Avec des tas de démarchages identitaires, pour que chacun "influence" sa "communauté".

     

    Répondre à ce message

  • #2732387

    Il est instructif et édifiant de comparer l’affaire du Covid avec le scandale des « radium girls » d’il y a un siècle.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Radiu...

    Dans les années 1920, le capital s’est emparé des récentes découvertes sur la radioactivité pour vendre du radium radioactif à toutes les sauces : du lait pour bébé au radium, du dentifrice et produits de beauté au radium, des pilules au radium contre l’impuissance, etc.…
    La FDA ( Food & Drugs Agency US, un équivalent de l’agence du médicament) créé pourtant quinze ans plus tôt en 1906 n’a rien trouvé à redire à l’époque contre ce business juteux. (Ce qui montre s’il en était encore besoin toute la confiance que l’on peut accorder aux organismes gouvernementaux)
    Dans ces années 20, des ouvrières passaient de la peinture au radium sur les aiguilles des montres pour les rendre fluorescentes. A force de lisser et épointer leurs pinceaux avec la langue, elles en perdaient les dents et même la mâchoire. Lorsqu’elles ont incriminé le radium, elles furent évidemment taxées de complotisme. Les avocats payés par l’usine, qui juraient n’avoir aucun conflit d’intérêt, se faisaient fort de démontrer que ces filles étaient atteintes de syphilis.
    Si aujourd’hui le PDG de Pfizer attend son tour ( !) pour se faire vacciner ; alors hier les chercheurs des labos de l’usine de montres ne manipulaient le radium qu’après avoir enfilé une combinaison de cosmonaute, sans juger utile d’informer la piétaille des risques encourus.
    Le procès eut lieu 8 ans plus tard, les plaignantes ne trouvant pas d’avocat pour les défendre. Les indemnités furent versées aux jeunes plaignantes sous forme d’une rente annuelle jusqu’à leur mort ! la dernière des « radium girls » ayant décédée en 1930, le calcul du tribunal (évidemment indépendant) s’est finalement révélé payant pour l’usine.
    Ce n’est qu’en 1968, 150 ans plus tard, que la peinture au radium fut interdite
    « Il arrive que l’histoire repasse les plats mais ce sont rarement les meilleurs. » André Frossard

     

    Répondre à ce message

  • Ces 2 influenceurs sont désormais grillés ! ! !

    Quelle sté ou organisme va leur demander de faire de la pub pour ses produits, si les 2 zouaves décident, par "éthique personnelle", de dénigrer ces produits.

    J’imagine qu’avant de prendre leur retraite, ils ont demandé le Pactole.

     

    Répondre à ce message

  • Mc fly et Carlito sont le pendant gauchiste de kipacito et Abauzit. Je les considère tous comme des sous-hommes, malheureusement ce terme que je trouve parfaitement adéquat et dont j’ai qualifié les "journalistes" de Valeurs actuelles également sur un autre article ne passe jamais la modération.
    C’est pourtant sans "haine", sans aucune once "d’antisémitisme" que je m’exprime. (ça c’est pour la dilcra).

     

    Répondre à ce message

  • " La légende pro-Pfizer "

    D’accord ... bien vu ... ceci dit , on a du mal à s’imaginer grand-mère au coin du feux en train de raconter une légende à ses petits enfants en train de boire un lait chaud au miel ... en commençant par " Il était une fois Pfizer et Co. "

    Tout par en couilles !!!

     

    Répondre à ce message

  • inversion accusatoire clasique.

     

    Répondre à ce message

  • Cette réaction du blogueur Grasset est tout de même très étrange. Ce type évoque des choses assez graves (manipulation, diffamation, corruption) concernant le fonctionnement possible de l’industrie pharmaceutique. Des faits qui sont de nature à alarmer la Terre entière...Et il emploie un ton "cool", faisant état de sa "flemme de faire le mec qui valide un truc pourri" .
    Même si c’était pour parler de choses plus anodines, on pourrait déjà trouver sont style un peu trop décontracté ( et légèrement crispant) . Mais pour un tel sujet...on ne peut que soupçonner qu’il surjoue .

     

    Répondre à ce message

  • "Ça a fait des histoires. Les uns ont dit : "Ce garçon-là, c’est un anarchiste, on va donc le fusiller,c’est le moment, et tout de suite, faut pas lanterner, puisque c’est la guerre !.." Mais il y en avait d’autres, plus patients, qui voulaient que je soye seulement syphilitique et bien sincèrement fol et qu’on m’enferme en conséquence jusqu’à la paix, ou tout au moins pendant des mois, parce qu’eux les pas fous, qui avait toute leur raison, qu’ils disaient, ils voulaient me soigner pendant qu’eux seulement ils la feraient la guerre. Ça prouve que pour qu’on vous croye raisonnable, rien de tel que de posséder un sacré culot. Quand on a un bon culot, ça suffit, presque tout alors vous est permis, absolument tout, on a la majorité pour soi et c’est la majorité qui décrète de ce qui est fou et ce qui ne l’est pas."
    L-F CÉLINE, VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT.

     

    Répondre à ce message

  • Pour redorer le blason de ce pauvre pfizer attaqué par des méchants conscientistes...
    C’est encore du racolage, manipulation de bas étages...
    Jouer à la roulette russe en choisissant le plus beau packaging.

    Bienheureux le simple d’esprit, le monde des cieux lui appartient...

     

    Répondre à ce message

  • Les déclarations de Pfizer et de Moderna regardées de plus près...
    Les rapports sur les effets secondaires et décès
    passés en revue,c’est ici ;
    https://youtu.be/eMErPtG-tEo

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents