Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le député LR Olivier Marleix redoute dans Causeur un "gigantesque retour de manivelle"

Causeur a diffusé le 18 mars 2022 une longue interview du député LR Olivier Marleix, connu pour avoir présidé la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Alstom-Macron-Rothschild (voir Faits & Documents pour la totale). L’amalgame est de nous. Marleix a utilisé l’expression « pacte de corruption », qu’il assume. Hormis son soutien corporate à une candidate LR totalement cramée, soutien qui ne sert donc à rien et qui n’a aucun avenir, Marleix parle avec justesse des événements politiques en cours, qui ne se résument pas à l’élection des 10 et 24 avril, élection selon lui déjà pourrie. Le député utilise un mot plus savant : « les Français sont en train de se faire extorquer l’élection présidentielle ». Là, il a un peu découvert la Lune. Mais il va plus loin, et l’on voit qu’entre le champ politique mainstream et la dissidence avancée, il y a des opinions évolutives, qui sont en train de glisser d’un champ à l’autre...

Voici notre sélection. Naturellement, les lecteurs non pressés peuvent aller lire l’article entier sur le site de Causeur.

Les problèmes ne vont pas tarder : il y a une inflation dont on sait maintenant qu’elle n’est pas passagère, les taux d’intérêt vont remonter – la FED vient de relever son taux directeur – au-delà des conséquences pour le pouvoir d’achat des Français on va avoir un énorme risque sur notre dette souveraine. Macron risque donc d’être obligé de faire le contraire de ce qu’il a fait ces six derniers mois, c’est-à-dire qu’il devra fermer tous les robinets.

Traduction, en française de base : inflation à deux chiffres et diminution des aides sociales.

Si Macron est réélu dans ces circonstances, je ne vois pas comment on échappera à une crise politique majeure. À force d’escamoter le débat démocratique sur une élection aussi importante, alors qu’il y a une telle tension, une telle attente, il y aura forcément un moment où la réalité le rattrapera. Cette organisation du débat politique, fondée sur le clivage entre le « camp du progrès » représentant le bien versus le camp populiste représentant le mal, est affreusement malsaine… On ne peut pas construire le gouvernement d’un pays là-dessus.

Marleix évoque alors Marine et Zemmour qui se disputent les votes de droite et d’extrême droite.

Il plaît assez, notamment aux mâles blancs de plus de cinquante ans (j’en parle avec respect puisque j’en suis !) qui trouvent cela très bien et qui considèrent que lui au moins dit les choses. Il n’y a pas tant de jeunes que ça, par contre on voit un affaiblissement de Marine Le Pen. C’est assez étonnant parce que je trouve que Zemmour a réussi à la rendre sympathique. Je pense vraiment que les électorats de droite sont très partagés, un électorat n’a jamais été aussi fluctuent entre la droite et « l’extrême-droite ». Finalement, le vote Marine Le Pen est un vote antisystème, plus qu’un vote extrême-droite.

Et sur le futur, immédiat et plus lointain de la droite, alors qu’elle est majoritaire dans le pays :

Je pense que la droite perdra si elle se réduit à une attitude populiste, comme elle se condamnerait en étant sur une ligne « mondialisation heureuse ». Si on ne cherche pas à dépasser l’affrontement populiste/progressiste voulu par Macron, on perdra.

Oui mais cet affrontement, cette ligne de partage, est légitime, et bien réelle ! Certes, il reste le clivage droite/gauche, mais on peut mathématiquement superposer les deux clivages. Il y a donc des droitistes anti-Système (ou anti-mondialisation) et des gauchistes pro-Système ! Marleix passe alors au mea culpa de la droite :

Cela ne veut pas dire que nous, les Républicains, n’ayons pas eu nos torts. Je regrette par exemple que depuis cinq ans, nous n’ayons pas su nous tourner davantage vers les mouvements exprimant cette colère populaire. Je n’ai jamais eu honte d’avoir manifesté avec les gilets jaunes dans les premiers week-ends. J’avais publié, quelques jours avant, les courbes de l’augmentation du prix de l’énergie. On allait prélever 15 milliards de plus sur le quinquennat – c’est la moitié du produit de l’impôt sur les sociétés ! – sur la France périphérique qui avait besoin de sa voiture au gasoil pour aller travailler. C’était scandaleux ! (...)

Depuis 2017, les partis antisystèmes font près de 50 % des voix. Il y a un énorme problème de confiance dans ce que proposent les partis de gouvernement justement. Essayons au moins de ne pas être aveugles ! Si par malheur, nous perdons l’élection présidentielle, c’est parce que nous n’aurons pas su nous adresser à ces deux morceaux de la France et à sortir de ce clivage artificiel entre progressistes et populistes. Et je pense que Zemmour ne peut pas être la solution. Chez lui, le décalage entre le verbe et la possibilité de faire est au summum. Il séduit parce qu’il parle bien, parce qu’il sait utiliser l’histoire ; cela fait du bien de temps en temps d’entendre quelqu’un qui essaie de remettre les choses en perspective dans un débat public qui est d’ordinaire trop instantané. Mais par moments il tord l’histoire, notamment quand il dit que de Gaulle et Pétain sont les deux faces d’une même pièce… Pour les gaullistes c’est insupportable !

Marleix critique le positionnement de Zemmour, accusé de n’être que dans le verbe :

Sur le plan économique, il s’est beaucoup inspiré de propositions que j’ai mises sur la tables, il a repris mot pour mot une formule (« plus de liberté à l’intérieur, plus de protection vis-à-vis de l’extérieur ») pour laquelle j’aurais des droits d’auteur à réclamer ! Mais quand il dit qu’il va augmenter le pouvoir d’achat en réduisant les impôts locaux, qu’il nous dise lesquels, et qu’il écrive à tous les maires de France pour leur expliquer… Marine Le Pen a fait preuve de plus d’honnêteté en renonçant à la sortie l’euro, de l’UE, à la suppression de la double nationalité. Le RN va bientôt fusionner avec Horizons, le parti politique d’Édouard Philippe ! Zemmour, lui, reprend le discours comme si la magie du verbe allait permettre de régler tous les maux. Là encore, si Zemmour était élu, quelle désillusion pour ceux qui auraient voté pour lui !

Marleix tente justement de coincer le candidat de Reconquête ! sur la Russie :

Le regard de Zemmour sur la Russie est un très bon exemple du décalage entre le fait d’être un commentateur, de s’enivrer parfois de sa propre parole, et la réalité des faits. Zemmour s’est piégé là-dedans, avec ce que cela a de désagréable. Je suis consterné par le parallèle entre cette fascination qu’il y avait, chez ceux qui sont le plus à droite de la droite, pour Poutine et la fascination des ligues dans l’entre-deux-guerres quand le chancelier Hitler a été élu démocratiquement. À l’époque, le discours des ligues consistait à dire : le chancelier Hitler est le seul qui peut sauver l’Occident. À l’époque, on ne stigmatisait pas les Arabes mais les Juifs. Poutine défenseur de l’Occident et de la chrétienté, c’est aussi quelque chose que l’on a beaucoup entendu. Dans ses commentaires depuis des années, on sentait que Zemmour participait à cette rhétorique : « défendre l’Occident », « il faut lutter contre le grand remplacement », « je rêve d’un Poutine pour la France ».

Un passage dérangeant sur l’Allemagne qui a planté la France :

Bien sûr ! En France, on commence seulement à réaliser dans l’opinion publique à quel point les Allemands nous ont « plantés » en matière de dépendance énergétique. Avec l’abandon du nucléaire ils nous ont rendus dépendants du gaz russe. Leur spectaculaire décision de réarmement unilatérale est assez étonnante et n’est pas une anecdote au regard de l’Histoire. Cela faisait partie des discussions de l’après-guerre, on considérait que les relations de l’Allemagne avec son armée devaient être sujettes à précaution. Or, l’Allemagne a décidé unilatéralement qu’elle allait assumer le fait de devenir la première puissance militaire d’Europe, sans rien demander à la France. Macron s’est fait totalement doubler dans cette affaire. Macron sait pertinemment que notre dette nous met dans une situation de dépendance et de fragilité énormes. Il est suffisamment intelligent pour savoir ce qui nous pend au nez. Il est conscient que l’Allemagne acceptera peut-être désormais que les dépenses militaires sortent des critères de convergence des 3 %. Une compensation peu glorieuse pour nous !

Et on en arrive au point névralgique, le pacte de corruption, le gros morceau, qui fait passer la Macronie pour une mafia .

J’ai passé six mois comme président de la commission d’enquête à examiner les conditions dans lesquelles ont été autorisées et décidées les ventes de très grandes entreprises françaises à caractère véritablement stratégique. Alstom représentait notre totale autonomie dans le nucléaire, car la partie non-conventionnelle était faite par Areva et la partie conventionnelle (les turbines pour transformer l’énergie de la vapeur en électricité) était faite grâce à Alstom qui concevait aussi les turbines pour nos sous-marins et porte-avions. Alstom était donc une entreprise hautement stratégique. Formellement, c’est Macron qui a autorisé la vente fin 2014. L’État n’était plus actionnaire, mais il avait à donner son autorisation au titre des investissements étrangers en France.

Or j’ai découvert qu’une commande avait été passée dans le dos du ministre de l’Économie dès octobre 2012 sur le thème « Que se passe-t-il si l’actionnaire de référence d’Alstom Power décide de vendre ses participations ? ». Commande passée par quelqu’un qui était visiblement dans le secret de l’entreprise et de sa banque d’affaires. Une commission d’enquête n’a pas le droit d’interroger le président de la République, mais tous les autres acteurs qui auraient pu commanditer cette étude et que j’ai interrogés m’ont dit que ce n’était pas eux. Pour moi, par élimination, c’est Macron, Secrétaire général adjoint de l’Élysée, qui a eu cette information en 2012 et qui a décidé de laisser faire.

M. Macron a aussi autorisé la vente d’Alcatel, qui était notre géant dans le domaine des équipements de télécommunications. 80 % du trafic internet mondial passe par les câbles d’Alcatel Submarine Networks ! Il y a eu aussi le cimentier Lafarge ou Technip. Tout cela a été l’occasion d’un ruissellement sur le tout Paris. Rien qu’avec Alstom, c’est sans doute 500 millions d’honoraires versés à différents cabinets de conseil, donc vous imaginez le ruissellement sur ces quatre ventes. Alstom, c’est 12,3 milliards ; Alcatel, 15 milliards ; Technip, 8 ou 9 milliards ; et Lafarge, 19 milliards… cela a de quoi susciter l’enthousiasme à l’égard du Mozart de la finance.

Le hasard fait que quand on compare la liste des gens qui ont eu un intérêt à la vente d’Alstom, qui ont touché des success fees, à la liste des donateurs ou des organisateurs de dîners de levées de fonds, dans les MacronLeaks, on se rend compte que ça matche dans un certain nombre de cas. La question que j’ai posée au procureur de la République, c’est de regarder si ces ventes n’avaient pas été l’occasion d’organiser un système pour rendre service à certaines personnes et obtenir d’eux, en échange, un renvoi d’ascenseur. Je rappelle que le financement de la campagne de Macron a reposé essentiellement sur les dons de quelques centaines de grands donateurs.

Le député LR termine sur la fausse alternance qui gouverne la France depuis des lustres, et qui s’accroche au pouvoir par tous les moyens. Mais il ne va pas jusqu’à incriminer le pouvoir profond, qui organise justement l’alternance, c’est-à-dire la fracture politique française.

Quand j’ai entendu, au lendemain des régionales de 2015, alors que le FN était arrivé en tête avec 27 % des voix, Jean-Pierre Raffarin dire : « Finalement, si on regarde bien, entre Valls, Macron et nous il n’y a pas tellement de différences, nous pourrions gouverner ensemble », cela m’a profondément blessé ! Quel spectacle pitoyable offre cette classe politique qui considère qu’elle a vocation à rester au pouvoir en toutes circonstances, qu’importe ce que pensent les électeurs, et qui organise en fait les conditions de sa survie… On est là pour écouter, pour comprendre, pour remettre de l’intelligence dans le débat politique, pas pour survivre par des « apparentements électoraux » comme à la fin de la IVème République !

Or, Macron et En Marche ont incarné cette manœuvre de survie d’une classe politique en danger. Les députés LaRem sont pour un tiers des PS recyclés ! Mais comme l’alliance de Raffarin et de Hollande n’aurait sans doute pas fait suffisamment rêver… il a donc fallu trouver un nouveau produit marketing : il s’appelle Macron, on a appelé cela le « nouveau monde », mais c’est le projet de Raffarin. Je continue de trouver cela dangereux. Il faut écouter ce que disent les gens même s’ils le disent grossièrement, et y répondre, c’est ça la démocratie !

Sauf qu’on n’est plus en démocratie, monsieur Marleix. Même en disant des choses justes gentiment, on se fait plomber par la police politique, qu’elle soit dans les médias, les Chambres, l’Élysée-Matignon, les cours de justice, les loges, les associations antifrançaises ou les commissariats. Alors grossièrement... La France est en train de crever sous les injections forcées de néolibéralisme par un pouvoir corrompu, qu’on peut renommer mafia. Les Français souffrent par catégories entières, et ça décroche à tous les niveaux. Les acquis de 1945 (CNR) et 1969 (Grenelle) sont attaqués au marteau-piqueur par le pouvoir visible, qui obéit au pouvoir profond.

On a besoin de corps intermédiaires, d’un système parlementaire qui fonctionne, pour écouter la société. Macron n’a écouté personne car il n’avait pas ces relais parlementaires et méprisait les corps intermédiaires. C’était sa conception d’une présidence jupitérienne, selon ses mots.

C’est pourquoi la solution démocratique ou réformiste de Marleix n’a plus cours : elle est dépassée. C’est justement ce système parlementaire qui a été dévoyé, parce qu’il prêtait le flanc à une tyrannie. Les corps intermédiaires, eux, ont tous trahi : les partis et syndicats se sont couchés devant l’injonction vaccinale et la destruction inédite des libertés en 2020-2021. Quant aux médias, on préfère ne pas en parler. Pour les Français, tous ces « corps » sont démonétisés à vie. C’est pourquoi la solution ne peut pas venir du Système. Elle viendra de l’extérieur.

***

Xavier Poussard (rédacteur en chef de l’indispensable revue Faits & Documents) a donné une conférence en ligne intitulée « Du pacte de corruption à la corruption de mineur : le vrai visage d’Emmanuel Macron » le 8 juillet 2021. L’événement était organisé par E&R.

 

Découvrez cette conférence explosive :

 

Sur le « pacte de corruption » et l’affaire Alstom,
ne manquez pas l’enquête en cinq numéros de Faits & Documents !

 

Pour vous abonner à l’indispensable revue fondée par Emmanuel Ratier,
cliquez ici :

 


Le dessous des cartes, les secrets des lobbies, ce que nos « maîtres » vous cachent et ce qu’ils préparent, c’est en exclusivité dans Faits & Documents, seule vraie lettre confidentielle accessible à tous.

Avec 18 numéros pour 80 euros – soit 4,50 euros le numéro contre 8 euros le numéro acheté à l’unité –, s’abonner à F&D, c’est soutenir l’information indépendante de pointe et se tenir informé des véritables enjeux présentés sous l’angle des réseaux de pouvoir.

Le conflit ukrainien et ses conséquences sur la politique française

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Un certain nombre de "marleix" semble commencer à se réveiller, du moins à exprimer publiquement la mafia véritable qui opère au plus niveau du pays et ce depuis Sarko pour mettre un repère.

    Ce qui en revanche ne cesse de m’inquiéter c’est que je constate tout autour de moi, dans la vie quotidienne, les quelques échanges possibles sur les grands et graves problèmes du pays ne traduisent rien d’autre que des "ben oui... ça va pas bien".

    Soit une possible énorme explosion couve sous la cendre de tous les mouvements et manifestations des 5 dernières années et il va y avoir forcément beaucoup de larmes et de misère, soit on a basculé dans l’apathie (!) totale du corps social qui serait d’ores et déjà sous l’effet des injections qui torpille gravement le système immunitaire des cobayes qui ont dit "oui" à tout.

     

    Répondre à ce message

  • #2938975

    Si la nomenklatura du régime veut sauver sa tête,(et la paix),
    elle n’a q’une chose à faire : réduire les couts sociaux de moitié.

    Passer de 800 à 400 Mds€
    En trois mois.

    Et il n’y a qu’une seule manière de parvenir à ce résultat.
    Annuler les cartes de résidents,et annuler la naturalisation des binationaux.

    Passer de 67 à 55 000 000 d’habitants.

    Ca ne pose absolument aucun problème technique.
    la partition de l’Inde, l’expulsion des populations allemandes d’Europe centrale, la guerre actuelle en Ukraine et toutes les vacances au mois d’aout depuis 1936 prouvent que nous pouvons déplacer 15 000 000 de personnes en un mois.

    Mais pour que ça ne se fasse pas dans le sang,
    il faut le faire AVANT la crise alimentaire et énergétique à venir.

    Donc, la question est : quel candidat nous évitera la guerre ?
    Or, en l’état actuel des programmes, la réponse est : aucun !

     

    Répondre à ce message

    • @François Desvignes
      Yakafocon...
      Bi nationale, ma chère et tendre épouse d’origine Maghrébine l’est depuis 2014, quand, après un processus long et très compliqué sinon complexe elle est devenue officiellement Française. Moi y en a être Français de souche plus que millénaire.
      Mon épouse est mère de trois enfants (sept, cinq, deux ans), Français nés en France. Accessoirement ce sont aussi mes enfants.
      Nous percevons allocations familiales et APL.
      Quel motif pour son expulsion "dans les trois mois" svp ? Ses enfants aussi ? Son traitre de mari aussi ?

       
    • @Arthus

      Le motif c’est qu’on est trop nombreux, et pas qu’en France mais sur la planète tout court, dont les limites terrestres et aériennes sont finies, ainsi que les ressources.

      Trop ont peu et beaucoup devront se priver de tout pour que ceux qui ont peu aient un peu plus.

      La quantité de vie aura eu raison de la qualité de vie.

      Évite donc de pérorer parce que ta composition pseudo-familiale est une catastrophe d’égocentrisme.

      Il faut être inconscient pour pondre à notre époque.

       
    • @ Arthus

      Pour décrire et expliquer, il faut généraliser. Et vous, vous ramenez tout à vous.

      Globalement est-ce que le constat de @ François est juste ? Réponse évidente : oui.

      Est-ce que ça pose des problèmes sur les bi-nationaux hors européens ? oui mais marginalement et donc rien n’empêche d’interdire aux non-européens la double nationalité (1) et ensuite de faire élire LOCALEMENT des jurys de citoyens de souche pour décider au cas par cas.

      Je ne doute pas que votre épouse et vos enfants choisiront la nationalité française et que compte tenu de votre intégration le jury de citoyens jugera que votre famille est la bienvenue.

      Il s’agit au contraire de ce pour quoi vous lutez de reserver les aides aux français et de virer la délinquance et les fainéants.

      Et, pour être plus clair, si vous voulez conserver sur notre sol les frères et sœurs du Maghreb qui encombrent nos tribunaux, nos prisons, nos CAF : FAITES LE AVEC VOS IMPOTS !

       
    • "Quel motif pour son expulsion "dans les trois mois" svp ? Ses enfants aussi ? Son traitre de mari aussi ?"

      Pas besoin de vous expulser... Vous pourriez la suivre, non ? (PS : c’est de l’humour, commence pas à chialer mais... quoi que... Demande à ta femme comment ces ancêtres se sont comportés avec les européens au Maghreb, tu vas voir comment ils traitaient les "traîtres de maris" ou de femmes, ou même les enfants... Demande-lui, on va rire un peu.)

      Sinon, il faut aussi rappeler que le monde ne tourne pas autour de son petit cas personnel. Malheureusement, vu l’individualisme dans lequel baigne les Français, c’est loin d’être gagné. Parce que c’est horrible ce que je vais écrire mais, en soi, on en a rien à foutre de ta femme, et s’il faudrait la sacrifier pour le pays, nous devrions le faire sans ciller, en cillant moins que pour d’autres en tout cas (et oui, c’est pas très humaniste, mais la réalité n’est pas humaniste en fait, on fait ce qu’on peut avec ce que le moment permet...)

      Mais demande-lui quand même.

       
    • Merci de vos encouragements les gars.
      Précision, j’ai bien évidemment dû me convertir du catholicisme à l’Islam pour épouser ma chérie.
      Comme le "non européen" n’est, à vous lire, pas accepté au club, enfin j’imagine le non européen pas chrétien ou juif ou bouddhiste, etc (hors Islam bienvenus), je suppose que pour vous être agréable je dégage donc avec elle.
      Etonnant quand même. J’aimais à penser, donc très naïvement, que tous les maux de la France n’avaient pas pour cause les musulmans, modérés cela va de soi. C’est même un des enseignements d’E&R.
      @Yankee98. D’accord avec toi, je suis égocentrique, car je le vaux bien. Mais quand c’est pondu c’est pondu. @lepérigourdin. D’accord avec vous, et effectivement une part des impôts que je paie sert à alimenter les caisses de solidarité nationale. @par contre. D’accord avec toi vieux. Je vais sacrifier ma femme, ça va sauver le cher pays de notre enfance. Mais par contre, stp fais un effort pour ton orthographe. Avec tes fautes un peu partout, tu fais mal à notre belle France.

       
    • Il y a toujours un discours intelligent qui vient perturber ceux qui n’apprécient pas la vérité…
      Pourquoi ceux qui parlent du Grand remplacement des peuples européens sur le continent européen n’utilisent pas les statistiques ethniques disponibles chez tous nos voisins européens ?

      Pourquoi seule la France possède des personnes qui utilisent cette expression ?
      Tout simplement parce que les statistiques disponibles ne sont pas en correspondance avec le discourt ?
      Autre exemple, Zemmour dit que d’ici 2050, et donc dans un peu plus de 25 ans les musulmans seront majoritaire en France. Croit-il vraiment cela ? Il y a 10 ans ils étaient 6,5% de la population française alors qu’en interrogeant des gens dans la rue un bon nombre de personnes vous avanceraient 60%…

      Si vous pensez réellement que dans un peu plus de 25 ans les musulmans seront 51% alors on peut comprendre que cette crainte vous poussent à changer l’histoire… par contre si vous savez que Zemmour et d’autres sont dans la simplification et l’exagération alors votre seul but est de tromper les gens… car rien ne justifie de tromper les français alors qu’on se plaint justement des mensonges du pouvoir…

       
    • @Arthus,
      voila toute la difficulté de donner le pouvoir à des gens qui ne défendent pas nos intérêts… Votre femme n’etant pas entrée illégalement dans le pays et n’ayant pas commis de fautes, je ne vois pas pourquoi vous demandez l’autorisation à avoir la famille que vous possédez !! Il y a de grande chance que ses grands parents se soient battus pour la France lors des deux guerres mondiales avec la possibilité qu’ils soient morts sur les champs de bataille… Il se peut même que parmi ceux qui voudraient expulser votre famille, et vous à l’occasion, il y ait des descendants d’européens dont les ancêtres n’ont pas combattu au côté de la France lors des deux guerres mondiales ; voir combattus contre la France... Quant à François Devignes il réside en Asie et forme une famille avec une asiatique qui n’a sûrement pas une histoire familiale liée à la France…

       

    • Il faut être inconscient pour pondre à notre époque.




      Il faut surtout être une poule pour pondre !!
      C’est consternant l’homme moderne qui se crois le centre du monde et celui de la civilisation…
      Nos ancêtres ont fait des enfants, un pas qu’un peu… lors de guerres mondiales, avant, pendant ou après des catastrophes…
      Ça se plains d’être grand remplacés sans jamais avancer de chiffres et sa refuse de fonder des familles.. va comprendre Charles…

       
    • @par contre

      "S’il faudrait la sacrifier pour le pays"... je vois qu’on a ici un amoureux de la langue française. Si votre analyse se rapporte à votre maîtrise de la langue, grâce à Dieu, nous sommes sauvés !

       
  • Alstom, Alcatel, Technip, Lafarge : voilà ce que le gamin a bradé à l’étranger ! De très grandes et anciennes entreprises françaises . Ce petit baratineur a contribué à la désindustrialisation de la France . Et il a le culot maintenant de prétendre la réindustrialiser !

     

    Répondre à ce message

    • Ce n’est pas fini les terres agricoles, les châteaux, tout le patrimoine chrétien les églises, abbayes, etc
      ils vont devenir propriétaire de l’ensemble du patrimoine des français, "certains" américains ou anglais de la finance s’installent et rachètent des terres, des forêts, des vignes, des fermes etc..à nos agriculteurs et familles rurales qui ne s’en sortent plus.

       
  • C’est pas un retour de manivelle qu’il faudrait, mais un bon retour de flammes !

     

    Répondre à ce message

  • Une majorité ne le redoute pas, et bien au contraire, le souhaite...

     

    Répondre à ce message

  • Une majorité ne le redoute pas, et bien au contraire, le souhaite...

     

    Répondre à ce message


  • quand il dit que de Gaulle et Pétain sont les deux faces d’une même pièce… Pour les gaullistes c’est insupportable !



    ça tombe bien, pour les pétainistes ça l’est aussi

     

    Répondre à ce message

  • Marleix...
    ’’...Si Macron est réélu dans ces circonstances, je ne vois pas comment on échappera à une crise politique majeure. À force d’escamoter le débat démocratique’’...
    Réponse ...
    1) Macron ferait usage de la force avec ses polices, milices et son Prefet Lallement.
    2) Macron lance ouvertement notre pauvre France dans la guerre avec l’Otan contre la Russie.

     

    Répondre à ce message

  • #2939266

    Un exemple, le Maroc qui est loin de la production d’une richesse tél que la France a récemment remboursé une partie de sa dette souveraine alors que le pays était en autarcie avec la crise du Covid suivi d’une sécheresse hors ce pays est sous contrôle de « l’alliance » (plus de monarchie comme pour les USA) même ce nouveau monarque n’accepte pas de recevoir les dirigeants de l’entité sioniste en pleine paix des accords d’Abraham. On a donné aux mondialistes le jeu du « Monopoly » pour vendre la peur à leur peuple et les maintenir sous contrôle. Oubliez la peur de la dette en Occident car la première loi de Trump a été la confiscation des biens de toute les élites de la planète leur Great Reset avec deux coup d’avance. Imaginez les effets de toutes ces crises en deux ans comparés avec la crise de 29, il y aurait eut suicide, guerre et guerre civile, etc …hors c’est tout le contraire du théâtre. Même la crise palestinienne avec ses attentats (mossad) plus dans la région (hier en Égypte) où l’entité sioniste presse les arabes de créer l’OTAN ARABE pour le chapeauter hors c’est tout le contraire comme par exemple au Yémen. FED, FMI, ONU, OMS, OTAN, UE sont morts. À suivre …

     

    Répondre à ce message

  • #2939513
    Le 9 avril à 17:53 par Que les gaullistes lisent de Gaulle
    Le député LR Olivier Marleix redoute dans Causeur un "gigantesque retour de (...)

    Pour le cas où ce serait mon lien qui aurait justifié le rejet de mon commentaire, je rappelle que seules la Grèce, la Pologne et l’Estonie, au sein de l’O.T.A.N., respectaient en 2017 la règle commune de 2 % du P.I.B. dévolus au mistère de la Guerre Défense. Et ce sont les pressions des États-Unis qui poussent les autres pays européens de l’O.T.A.N. à augmenter ces budgets.

    Qu’on cherche ceci, par exemple : Tillerson pushes US demand on Nato allies

    Faire passer le valet pour le maître, ce n’est pas s’opposer au maître, mais au contraire renforcer son pouvoir en accroissant la charge qui pèse sur le serviteur ; frapper le valet faute d’avoir le cran de s’en prendre au maître, c’est renforcer la sujétion du valet.

    Et donc le pouvoir du maître.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents