Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le droit américain, nouvel instrument du hard power de Washington

Les nouvelles sanctions prises contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord par le Sénat américain soulèvent la tendance de Washington à imposer une « extraterritorialité » du droit américain. La justice des États-Unis est ainsi utilisée à des fins politiques, de sécurité et d’influence, mais également à des fins commerciales. Comment les pays touchés par ces sanctions peuvent-ils y faire face ?

 

Jacques Sapir reçoit François-Bernard Huyghe, directeur de recherche à l’IRIS et spécialiste en intelligence économique et Sébastien Cochard, ancien diplomate et actuellement conseiller au Parlement européen sur les affaires économiques et les relations extérieures.

 

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les USA ne respectent pas les traités internationaux dans tous les domaines, les USA utilisent la force pour obtenir ce qu’ils veulent, les USA veulent dominer le monde etc, etc..., très peu de pays leur résistent, et personne ne comprend pourquoi.
    Pour moi les USA ne sont qu’une façade, le prolétariat américain souffre autant que les autres, c’est l’oligarchie de la finance et/ou des multinationales (ce qui revient au même puisqu’il n’y aurait pas de multinationales sans la finance) qui est aux commandes de ce "pays".
    Il n’y a pas de démocratie aux USA.
    Les membres du congrès américain sont tous ou en grande majorité les hommes de paille de cette ploutocratie qui finance leurs campagnes électorales et leur réserve une place au chaud dans leurs entreprises dès qu’ils sortent de la politique.
    C’est le monde de la finance qui dirige les USA et pas le peuple américain qui croit élire ses représentants.
    Depuis au moins les années 70 en France et par le biais de la construction européenne dans la quasi totalité des pays européens, ils ont pourri nos démocraties de la même façon.
    Rappelons nous ce que disait le milliardaire Warren Buffett :
    "Tout va très bien pour les riches dans ce pays, nous n’avons jamais été aussi prospères. C’est une guerre de classes, et c’est ma classe qui est en train de gagner".
    Il n’aurait jamais osé une telle citation, s’il ne savait pas que les peuples occidentaux avaient perdu le pouvoir de se défendre.
    L’oligarchie a acheté tous les pouvoirs et contre-pouvoirs, politiciens, syndicats, médias, associations... et le plus beau, c’est qu’elle les fait financer via les subventions publiques par les contribuables eux mêmes.

     

    • Parfaite synthèse et l Europe devient l outil de ce même processus achevé aux USA


    • Très bonne analyse Doumé !
      Je partage entièrement ce point de vue.

      Cependant, pour avoir étudié l’histoire de la politique étrangère de l’empire romain en profondeur (que j’étudie toujours) je peux affirmer sans trop d’erreur que ces pratiques d’influence et guerrières sont vieilles de plusieurs millénaires et sont toujours symptomatiques d’un état dominateur.

      Les puissants (financièrement) ont toujours dirigé le monde en embrouillant le peuple, en le gardant sous perfusion psychologique, entretenant sa peur à travers un média, un grand prêtre, une religion...

      Au cours des siècles, la forme du pouvoir de domination a changé... mais pas son fond. La corruption d’un homme politique s’exerce depuis la nuit des temps. Le sénat romain en est un excellent exemple... sur des siècles. D’ailleurs, le sénat... il existe toujours, n’est-ce pas ? :)

      Les hommes politiques seront toujours des affairistes déguisés en "démocrates"... Croire autre chose relève d’une mauvaise lecture de l’histoire.


    • Ortofon a raison, mais ici on persiste à croire, par idéologie, que le retour au "bon vieux temps" que personne n’est capable de situer au même moment, avec -bien sûr-, la religion (qui est le fin du fin de la civilisation), le travail (proudhonien, mais travail "comme ua bon vieux temps" quand même), du MMA avec "Super Trump" et le délire du fameux "homme providentiel" changerait tout.
      La Corée du Nord avec du MMA et des églises, voilà le projet de la "dissidence" et de cette inifinie connerie appelée le "populisme"...un rpojet qui ressemble sir beaucoup d’aspects au monde dans lequel on vit...pas de LGBT mais du MMA. Continuons à prendre les gens pour des cons, il semblerait qu’ils ne demandent que ça...


    • @Pryue

      Bien sûr que Ortofon a raison, quand il dit que ces pratiques sont vieilles de plusieurs millénaires, mais elles n’ont pas toujours la même intensité et la même efficacité.
      Il y a peu de temps encore, ne vous en déplaise, une grêve générale, une manifestation faisait reculer le gouvernement, aujourd’hui Nada !
      Nous sommes donc dans une de ces pires périodes d’exploitation et de soumission, sinon Warren Buffett ne constaterait pas, avec satisfaction, que lui et ses semblables sont en passe de gagner la lutte des classes.