Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’ONU adopte de nouvelles sanctions sévères contre Pyongyang

Qui la Corée du Nord a-t-elle agressé ?

A la suite du lancement par la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) de deux missiles balistiques intercontinentaux les 4 et 28 juillet 2017, le Conseil de sécurité des Nations unies, à l’unanimité de ses membres, a très significativement alourdi les sanctions contre la RPD de Corée, dans le cadre d’une nouvelle résolution (2371) adoptée le 5 août 2017.

À l’issue de discussions qui auront duré près d’un mois entre les États-Unis et la Chine, le Conseil de sécurité des Nations unies a une nouvelle fois alourdi les sanctions à l’encontre de la RPD de Corée : en particulier, le charbon, le fer, le minerai de fer, le plomb, le minerai de plomb et les produits de la mer figurent désormais parmi les produits interdits d’exportation. Au total, selon les Américains qui ont été les parrains de ce nouveau train de mesures sans équivalent au monde, ce sont un tiers des exportations nord-coréennes (estimées à 1 milliard de dollars par an) qui seraient amputées.

Alors que la RPD de Corée a un besoin urgent d’investissements étrangers pour moderniser son économie, la résolution 2371 interdit également la création de nouvelles sociétés conjointes (joint ventures) entre des entreprises nord-coréennes et étrangères. Les joint ventures déjà implantées en RPDC ne pourront pas accroître leurs investissements.

Pyongyang ne pourra pas non plus augmenter le nombre de ses travailleurs à l’étranger.

Les navires nord-coréens ne respectant pas l’embargo seraient menacés d’une interdiction d’accoster dans tous les ports du monde.

Parmi les individus et les entités figurant sur une « liste noire », interdits d’activités bancaires internationales et dont les avoirs sont gelés, est ajoutée, entre autres, la Banque du commerce extérieur, qui réalise les opérations sur devises.

Officiellement, il s’agit d’empêcher Pyongyang de poursuivre ses programmes nucléaires et balistiques en la privant des devises nécessaires – mais d’aucuns y verront surtout une nouvelle illustration de la stratégie d’étranglement économique mise en œuvre par Washington, à défaut de pouvoir conduire une opération militaire en Corée du Nord dont les conséquences seraient catastrophiques.

Les populations nord-coréennes seront les premières – sinon, les seules – victimes de cet embargo toujours accru : dans un actuel contexte marqué par le grave impact de la sécheresse, et alors que les États-Unis n’honorent pas leurs livraisons d’aide alimentaire dans le cadre des Nations unies, ce sont d’ores et déjà des centaines de milliers de tonnes de produits alimentaires, qui auraient pu être achetés par le gouvernement nord-coréen, dont seront privés des enfants, des femmes et des hommes qui, en Corée du Nord, sont soumis à une insécurité alimentaire chronique. L’argument chinois, défendu en 2016, selon lequel les sanctions ne devaient pas toucher les populations vole en éclats avec la résolution 2371.

Alors que la paix se construit en favorisant les échanges de toutes natures, les États-Unis et leurs alliés contraignent la RPD de Corée à un isolement forcé. En particulier, la relance des échanges économiques intercoréens, auquel le nouveau gouvernement démocrate de Séoul se disait favorable lors de la campagne présidentielle de ce printemps, est désormais exclue. Dans le contexte des négociations internationales sur la résolution 2371, qui ont reçu l’aval de Séoul, on comprend mieux désormais pourquoi Pyongyang a rejeté comme hypocrites les offres de dialogue récemment formulées par la Corée du Sud.

Il y a un an et demi, après le quatrième essai nucléaire nord-coréen, les États-Unis avaient opté pour l’interdiction totale ou partielle des exportations par la RPD de Corée : après discussion avec la Chine, principal partenaire économique de Pyongyang, ils n’avaient pu que limiter le volume de certaines exportations. À la suite des deux récents tirs d’ICBM par la Corée du Nord, ils progressent dans leur objectif d’asphyxie économique totale de la RPD de Corée – avec l’aval chinois, même si Pékin s’est opposée à certaines mesures initialement envisagées (comme les interdictions de livraison de pétrole à la Corée du Nord).

Si la Chine a sacrifié ses propres intérêts en Corée du Nord, alors qu’elle est par ailleurs directement visée par le déploiement en Corée du Sud du système américain de missiles antimissile THAAD, c’est probablement parce qu’elle a craint des mesures pires de rétorsion sur ses exportations aux États-Unis – et a donc préféré joué l’apaisement avec Washington.

Alors que les États-Unis et leurs alliés prétendent que la Corée du Nord est désormais confrontée à la détermination unanime de la communauté internationale, il est pour le moins improbable que Pyongyang renonce à ses programmes balistiques et nucléaires. En effet, la RPDC pourrait être en mesure de doter ses missiles ICBM de têtes nucléaires d’ici un an de l’aveu même des experts occidentaux et donc disposer d’une force de dissuasion pleinement opérationnelle. Si près du but, la Corée du Nord n’a aucune raison de se détourner de cet objectif, alors même que les précédentes sanctions internationales ont échoué à stopper les progrès militaires de Pyongyang.

Loin de favoriser le retour à la table des négociations, les sanctions onusiennes renforcent plus que jamais les risques de guerre dans en Asie du Nord-Est, en confortant les autorités nord-coréennes dans une vision obsidionale de leur rapport au monde.

Alain Soral en Corée du Nord : les premières images
dans l’émission Soral a (presque toujours) raison !

Alain Soral raconte son voyage en Corée du Nord :

 

L’Asie face à l’empire, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Au total, selon les Américains qui ont été les parrains de ce nouveau train de mesures sans équivalent au monde".

    "Les parrains", terme approprié, il y a longtemps (depuis leur existence en fait) que les USA sont une vraie mafia. Une mafia qui parraine toutes les crapuleries possibles avec la passivité d’une grande partie de nos traîtres à la nation censés nous représenter qui essayent encore de faire croire que les US sont nos amis........

     

    • En matière de représentation, Condorcet disait ceci : " Mandataire du peuple, je ferai ce que je croirai le plus conforme à ses intérêts. Il m’a envoyé pour exposer mes idées, non les siennes ; l’indépendance absolue de mes opinions est le premier de mes devoirs envers lui ".
      "Je ferai", dit-il, employé au futur : pas au conditionnel.
      Et il me semble que rien n’ait changé depuis si ce n’est une aggravation certaine du phénomène : en cela que la démocratie est l’outil parfait pour supprimer la parole au peuple au profit d’une caste de "professionnels", voire de types placés au gré à gré, de sorte que rien ne puisse être renversé d’un coup d’un seul.


  • Si un pays ne vit pas à l’occidentale et n’accepte pas les use et coutumes occidental, celui-ci est aussitôt agressé verbalement ,sanctionné et boycotté systématiquement par le grand chef "USA" et toute la ribambelle de pays soumis. Il est interdit de ne pas penser occident de manger occident et de vivre occident .


  • Nouvelles sanctions , l’autre avec la fougue de sa jeunesse et ses essais à répétions , va se réénerver : bref , au lieu de calmer le jeu , ça fait monter la sauce : " ils " cherchent vraiment l’affrontement ou ?
    ( et le vote de la Chine ? )


  • "Les navires nord-coréens ne respectant pas l’embargo seraient menacés d’une interdiction d’accoster dans tous les ports du monde."
    C’est comme ça qu’on se retrouve enfermé en Corée et incapable d’en sortir ? Moi je croyais que c’était le gouvernement coréen qui organisait ça...


  • ce qui n’a pas fonctionné avec cuba n’a certainement aucune chance de fonctionner avec la corée du nord...
    tout ce que savent faire les americains c’est exporter la haine...
    apres ce qu’il ont fait subir a ce petit pays, ils continuent au lieu de faire profil bas...
    de vrais dégénérés mentaux..


  • Après les multiples avertissements, on attend aussi les sanctions contre Israël et les autres pays qui se permettent quelques "essais" , ça et là, au mépris des règles internationales.
    Cet élément de surveillance, toujours prompt à s’occuper du cuI des autres mais jamais du sien, devrait s’appeler A.N.U.S. : Association des Nations Ultra Sectaires.
    De quoi qualifier de la meilleure façon qui soit, ses élements de gouvernance.


  • La Russie a tourné le dos au communisme à la mort de Staline et la Chine à celle de Mao ... Vive la Corée du Nord !!!


  • Soutien au peuple de Corée du nord qui a le courage de ne pas céder sur sa souveraineté ! Un exemple à suivre pour tous les patriotes.
    Ces sanctions ne mèneront à rien.Les américains ne peuvent plus rien faire.
    Quand le territoire américain sera à portée des bombes atomiques nord coréennes, les américains ramperont !


  • Les leaders non alignés devraient absolument adopter une stratégie de communication via des vidéos sur le net pour défendre leur honneur et l idée d un monde multipolaire. Les médias dominant nous dépeignent des portraits toujours très obscurs mais les entendre parler directement au monde, aux patriotes de tout pays donneraient une autre image d’eux... Kim, Bachar parlez nous !!! Paix et Patries !


  • Ce qui est grave dans cette affaire, c’est que les sanctions sont décrétées non pas par les US , meme s’ils en sont l’origine , mais par le "MACHIN " , ce qui équivaut à une condamnation internationale et pratiquement ouvre la porte aux provocations des "gentils ". Le facteur de déclenchement ne réside pas tant, selon moi , dans le complexe obsidional de PYONG YANG que dans la volonté des US et de leurs alliés Japon et CDS de déclencher un conflit pour éliminer KIM, et faire , enfin , bénéficier les nord-coréens( survivants ....) des bienfaits de la civilisation et de la culture US


  • Sortons de l’ONU !
    C’est urgent !
    C’est l’ONU qui nous inflige les migrants !
    De quel droit décide-t-elle de "sanctions" ou d’invasion contre des pays souverains !!!!


  • On chuchote qu’un bombardement massif sur la Corée du Nord devrait commencer dans quelques semaines ?
    La CdN aurait été sacrifiée provisoirement par la Chine qui a préféré négocier ses propres intérêts auprès des Etats-Unis ?
    Quels Etats-Unis ? Le congrès (l’Etat profond) ou le Président, si tant est qu’il y ait une réelle opposition de principe entre ces deux pouvoirs ?
    Il est possible que rien ne se passe comme prévu par les mondialistes. Les puissances en lice : US + Russie + Chine ont en effet beaucoup de contentieux les unes avec les autres, entremêlés à des intérêts financiers convergents dans certains cas, et les alliances paraissent instables (Chine-USA, Russie-USA, Russie-Chine).


Commentaires suivants