Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une semaine en France : 17–24 août 2017

Islam & gauchisme, migrants & Français, politiques & journalistes

 

 

Vu ce qui s’est passé dans cette troisième semaine d’août 2017, on peut s’attendre à une rentrée atomique. Les services antifrançais, cachés derrière les attachés de presse de Daech à Tel Aviv, maintiennent la pression de la terreur en promettant à la France un petit attentat chimique, et ils sont capables de tout.
En attendant ce 11 Septembre français avec une double équipe – les imbéciles manipulés et les pourritures manipulatrices – l’actu fait des bonds dans tous les sens, comme un kangourou dans un champ de mines : le FN part en sucettes, les hommes politiques déchus sautent du bateau qui coule dans la barque trouée de la télé, les migrants entrent directement chez les gens pendant qu’ils sont en vacances, et la presse de gauche embraye sur l’islamophobie, ce qui fait partie du plan oligarchique.

 

 

En fait, la résolution de cette équation idéologique est simple : quand le dessinateur écrit « islam, religion de paix », avec l’ironie qu’on peut imaginer à Charlie Hebdo, il est question de deux choses bien différentes : la foi d’une immense majorité des croyants, et le prétexte religieux utilisé par des terroristes eux-mêmes utilisés par des services de renseignement qui haïssent la France. Les gauchistes seront donc gênés par l’islamophobie évidente de cette couverture, les identitaires seront ravis de voir Charlie leur tomber dans l’escarcelle, tandis que ceux qui ne s’arrêtent pas à la première peau de l’oignon arriveront à se sortir de ce piège idéologico-sémantique.

 

 

Une fois n’est pas coutume sur USEF, un fait divers se faufile parmi les hard news et débouche en tête de peloton. Un fait minuscule par sa banalité, majuscule par sa symbolique : un couple de retraités nantais revient de vacances et découvre sa maison secondaire squattée. À l’intérieur, 10 hommes de 20 à 28 ans qui se disent « soudanais ». Sur la porte, un mot :

« Ceci est notre domicile, nous ne voulons rien détériorer. Toute expulsion doit passer par le tribunal, le droit au logement s’applique ici »

On vous laisse vous étrangler de rage et de rire et on reprend. 20 policiers ont immédiatement expulsé les 10 squatteurs, dont 7 ont été interpellés. C’est Renaud Camus, l’inventeur du Grand Remplacement qui va être content : deux Français qui ont donc travaillé toute leur vie pour leur pays se retrouvent mis à leur propre porte par 10 migrants venus du Sahel. Soudain, la menace attalienne prend forme : l’Afrique, qui va doubler le nombre de ses habitants en 50 ans, va nous envahir, les Noirs seront 60 millions chez nous, c’est la prophétie du mage dont la fonction réelle est secrétaire de direction trilingue du Diable. Un gros poste ! Un full-time job !

 

JPEG - 119.8 ko
Gloire à notre président à vie le mage Attali !

 

Il a pour mission de réaliser le Gouvernement mondial, ce rêve de dingue, si possible avant d’aller au Ciel (si ce dernier l’accepte), et si possible avec lui aux commandes. Au moins Jacquou le Crochu ne manque-t-il pas d’ambition.

Ouest-France est allé (courageusement) à leur rencontre :

Après qu’on a sonné à la porte, les dix occupants invitent bien volontiers les médias à entrer, afin de leur présenter leur situation. Six d’entre eux sont en train de regarder la télévision. Un autre nous propose un verre d’eau. L’accueil est chaleureux. Ils ne parlent pas le français et bien que souhaitant communiquer, l’échange est compliqué.

 

JPEG - 200.3 ko
Pawis, ville Lumièwe

 

N’empêche que nos amis migrants de la corne sahélienne connaissent très bien tous les trucs mis en place par les gauchistes, ces facilitateurs de migration, c’est-à-dire de destruction nationale. Le problème, c’est que ça va leur retomber sur la gueule à eux aussi ! C’est ça, le fin mot de l’histoire. Quand leur fille se fera coincer par une bande de rageux anticolonialistes aux couilles pleines, on verra dans quel camp ils sont. Le camp des saints ou le camp des fachos !

Petite illustration banlieusarde du problème avec les mésaventures de Sylvain à Villepinte (93) :

 

On n’a pas trouvé de phrase de transition valable donc on envoie la suite sans gamberger.

 

 

Des qui ne seront jamais dans le camp des fachos, ce sont les nouveaux chroniqueurs de l’émission de Laurent Delahousse, le Cloclo du 20 Heures de France 2. Ça va s’appeler 19 Heures le dimanche – quel titre génial – et, tenez-vous bien au bastinguage, les chroniqueurs en seront l’ex-sénateur (il abandonne la vie politique) Jean-Pierre Raffarin, l’ex-tout Alain Duhamel et l’ex d’Inna la Femen, Caroline Fourest ! Que des nouvelles têtes ! Quel rafraîchissement !

 

JPEG - 47.3 ko
Karine, la brune qui va bientôt pécho un prix littéraire trafiqué

 

Pour la touche féminine – on n’a pas dit féministe – Karine Tuil, la romancière brune de gauche tellement sur la ligne dominante qu’elle croule sous les récompenses, alors que personne ou presque ne la connaît. Mais vous allez voir, le carpet bombing tuilesque va bientôt commencer… Wikipédia détaille sa méthode pour démarrer dans le métier :

Son second roman publié, Interdit, (Plon 2001) - récit burlesque de la crise identitaire d’un vieux juif – qui connaît un succès critique et public. Sélectionné pour plusieurs prix dont le prix Goncourt, Interdit obtient le prix Wizo. Il est traduit en plusieurs langues et adapté au théâtre par Salomé Lelouch en 2014 sous le titre : « Le mariage de Mr Wessmann ». Il est joué au théâtre La Bruyère d’octobre 2014 à juin 2015 et au festival d’Avignon en juillet 2015. Il est en cours d’adaptation cinématographique en Italie.

Elle est pas belle la Fwance ?

Du côté des socialistes à recaser – rassurez-vous ils n’iront pas à l’usine –, Gaspard Gantzer et Aurélie Filippetti vont prendre leurs marques sur RTL, la radio qui touche sa bille en géopolitique avec le méchant Poutine et le gentil Macron. Tous ces politiques qui passent dans les médias ça confirme une chose : le bloc unique que constitue le système médiatico-politique. Alors que normalement, dans un monde normal, disons moral, les deux blocs devraient être séparés, et même carrément en frontal.

Tous ces thèmes tombent pile poil dans l’événement politique de la semaine, la lettre de Robert Ménard, maire de Béziers et compagnon du député de droite dure Emmanuelle, une lettre adressée aux « frontistes » qui sent le règlement de comptes. Pas la peine d’envoyer la sauce, la scission est actée, tout le monde le sait depuis pétaouchnok, le bloc national est pété en deux, les anti-philippotistes se sont mis à 10 pour arracher l’épée du chevalier Jean-Marie.

 

 

La leçon de tout ça c’est qu’il faut rester unis dans la tempête, parce qu’elle arrive, et qu’elle sera force 7.

Combattre l’empire,
sur Kontre Kulture

 

 
 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1790137
    Le 26 août à 11:25 par kribe
    Une semaine en France : 17–24 août 2017

    Ne faudrait-il pas, avant tout, abroger cette loi des 48h d’inoccupation de son foyer, porte ouverte (osons le mot) au squatteur potentiel, et qui menace tout un chacun, au retour de vacances ou d’un week-end prolongé, de voir son habitat occupé ?

     

    Répondre à ce message

    • #1790162
      Le 26 août à 12:34 par Giustizia
      Une semaine en France : 17–24 août 2017

      Mais parfaitement, on marche sur la tête, 48 heures c’est rien du tout, heureusement en Suisse c’est pas aussi injuste, même si tout n’est pas parfait.

       
    • #1791484
      Le 28 août à 18:54 par Calx
      Une semaine en France : 17–24 août 2017

      Pour la premiere situation,les individus ne sont pas des victimes.Ils refusent de payer un loyer au propriétaire et ils ont de l’argent.Ils devraient donc etre expulsés.Toute loi qui s’y oppose devrait etre supprimée.
      Pour la seconde situation,il ne fallait pas l’expulser immédiatement,c’est une mere celibataire en situation de detresse,il fallait l’expulser mais uniquement apres lui avoir trouvée une solution d’hebergement,en attendant elle devrait etre contrainte de verser un loyer a Mme Nguyen.
      La justice et la police fonctionnent tres mal,tout serait a revoir,on en a l’illustration avec cette video.

       
  • #1790172
    Le 26 août à 12:49 par Giustizia
    Une semaine en France : 17–24 août 2017

    Dans la 1ere famille, j’ai remarqué le grand écran, l’ordinateur comme jouet, pas un bouquin, et c’est bien sûr pas seulement chez les squatteurs. Avec une telle non éducation des enfants, notre monde ne va pas s’améliorer. Par contre des familles qui veulent vivre plus simplement et sans vaccination pour leurs enfants seront suspectées et contrôlées. C’est bel et bien le monde à l’envers.

     

    Répondre à ce message

  • #1790202
    Le 26 août à 13:43 par borussia1871
    Une semaine en France : 17–24 août 2017

    En gros, on ne peut pas quitter sa maison plus de 48h sans se la faire voler légalement. Pas de vacance, pas de déplacement professionnel. C’est beau la France.

     

    Répondre à ce message

    • #1791164
      Le 28 août à 08:16 par francky
      Une semaine en France : 17–24 août 2017

      Maison secondaire pas habitation principale...
      Sinon il reste le 12 et quelques copains barraqué et je peux te garantir que les suat en moins de 5 mn ils degagent et personnes n ira porté plainte.... De toutes façon meme s’ils portent plainte personne ne t obligera à les reloger chez toi...

       
  • #1790204
    Le 26 août à 13:44 par Olivier
    Une semaine en France : 17–24 août 2017

    Des squatter bien organisés, qui savent ce qu’il faut dire et faire. C’est réglé comme du papier à musique.

     

    Répondre à ce message

  • #1790207
    Le 26 août à 13:47 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute
    Une semaine en France : 17–24 août 2017

    Squatt , Attali, immigration, culturo-mondain, terrorisme, insécurité, précarisation , LGBT , feminisme, IVG, athéisme, antiracisme, droit-de-l’hommisme , les valeurs de la raie-publique, non ?
    Jusqu’ici tout va bien

     

    Répondre à ce message

  • #1790209
    Le 26 août à 13:51 par ed
    Une semaine en France : 17–24 août 2017

    Personnellement, je constate que cette oligarchie terroriste déteste plus le Japon ou le Vietnam ou le Congo ou la Syrie ou l’Amazonie, que la France et les États-Unis auxquelles elle offre un statut hégémonique global, mais ce n’est que mon humble constat, je ne suis pas journaliste professionnel, j’ai pas les mêmes standards en matière d’objectivité et de déontologie  ;-)

     

    Répondre à ce message

  • #1790244
    Le 26 août à 15:02 par rsimonet
    Une semaine en France : 17–24 août 2017

    On voit bien qu’à la fin "sur ordre du préfet" les squatteurs sont délogés. Franchement, c’est pas ce q’on appel respecter la lois, et l’appliquer, mais plutôt le bn vouloir du seigneur local. Pathétique. Pauvre France.

     

    Répondre à ce message

  • #1790298
    Le 26 août à 17:08 par James Fortitude
    Une semaine en France : 17–24 août 2017

    Il y a tout de même un différence entre : une violation de domicile lorsque vous habitez une maison ou un appartement que vous quittez plus de 48h, et un logement non occupé dont vous êtes le propriétaire et qui est squatté alors qu’il n’y a aucun habitant dans un interval d’au moins 48h (en général un appartement non occupé est repéré)

     

    Répondre à ce message

    • #1790547
      Le 27 août à 08:34 par Eric
      Une semaine en France : 17–24 août 2017

      Je ne vois pas de différence sur le fond. On comprend difficilement où vous voulez en venir exactement.

       
    • #1791878
      Le 29 août à 11:39 par James Fortitude
      Une semaine en France : 17–24 août 2017

      @ Eric
      Là n’est pas la question, ne détournez pas le sujet vers votre idéologie militante qui ne verrait que midi à 14h, relisez et réfléchissez .... et ne répondez que pour apporter une pierre à l’édifice !

       
    • #1791914
      Le 29 août à 12:42 par James Fortitude
      Une semaine en France : 17–24 août 2017

      @ Eric
      il y a une différence entre un logement occupé et habité, avec un logement vide inoccupé et inhabité !

       
    • #1792673
      Le 30 août à 21:49 par Eric
      Une semaine en France : 17–24 août 2017

      Qu’est-ce que c’est que cette histoire d’idéologie militante (kesako) quand je me contente de demander où vous voulez en venir ?! Ben si, là est la question, sans quoi c’est incompréhensible ? Avant de suggérer aux autres d’apporter une pierre à l’édifice, efforcez vous d’abord de ne pas raconter n’importe quoi et de suivre vos conseils invitant à la réflexion. La " différence " que vous croyez relever n’a aucun sens puisque, quelles que soit les raisons pour lesquelles un logement est vide, rien ne devrait autoriser quiconque à le squatter sans accord du propriétaire et loyer en conséquence. Point final. Donc vos distinguos surréalistes, que vous vous contentez de répéter sans les expliciter (et pour cause sans doute), n’ont donc bien aucun sens.

       
    • #1792697
      Le 30 août à 22:31 par Eric
      Une semaine en France : 17–24 août 2017

      Et pour en revenir encore une fois mais sous une autre forme à vos mystérieuses élucubrations, c’est sûr que si je quitte mon logement pour partir en week-end, ça ne fait que deux jours d’absence, alors que si je quitte mon logement pour partir une semaine, et bien cela constitue bien une plus longue absence ! Imaginez maintenant quelqu’un ayant l’outrecuidance de quitter son logement pour une année sabbatique consacrée à voyager. En voilà une différence ! :-) Et donc ? Quelque chose justifierait une occupation illégale dans certains cas ? Ôtez-moi d’un doute, je ne veux pas croire qu’il y aurait derrière cela une sorte d’idéologie militante genre droit au logement opposable. Voilà qui serait pour le moins balot, un édifice construit avec de telles pierres risquant fort de tomber sur la tête de l’intéressé. Faut rigoler.

       
  • #1790548
    Le 27 août à 08:49 par Dés Espéré
    Une semaine en France : 17–24 août 2017

    J’en crois pas mes yeux tellement j’hallucine : je m’attendais à voir genre des squatters sans le sous, une dizaine de mecs dormants sur des matelats, ben non : Ces gens qui squattent sont plus riche que moi !! Le gars est en CDI !!!! Ben voila cher amis sdf, chomeurs, etudiants la solution est la !! Faite pareil pour vous loger puisque "La loi est claire" (sic) . Le pays est grave foutu.

     

    Répondre à ce message

  • #1794713
    Le 3 septembre à 20:12 par Jacques
    Une semaine en France : 17–24 août 2017

    Le plus incompréhensible est qu’il n’y ait pas plus de solutions"manu militari" évoquées. Elles seules me semblent viables.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents