Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

Il faut laisser les fous et les esprits égarés dans leur logique sauf s’ils commencent à s’en prendre aux autres. C’est le b.a.-ba de la vie en société.

« J’ai fait une overdose de male gaze »

 

Pour info, le male gaze (prononcer melguez, comme merguez mais avec mel à la place de mer) n’a rien à voir avec le fait de vouloir gazer des mâles, c’est la dénonciation du regard masculin dominant dans la culture. Voici la définition par Elena sans H :

« Le male gaze, ou regard masculin, désigne le fait que le regard dominant dans la pop culture (cinéma, séries, magazines, jeux vidéos, etc) serait celui d’un homme hétérosexuel. C’est-à-dire que toutes les images que l’on voit, vont être les fantasmes potentiels d’un homme hétérosexuel. Cela s’accompagne systématiquement d’une objectivation de la femme, qui ne devient plus qu’un corps décortiqué pour plaire aux hommes : fesses, seins, pieds (coucou Tarantino), lèvres, etc.

Concrètement, cela se traduit – notamment au cinéma – par des gros plans sur des fesses ou des seins ; par une nudité fréquente de la femme, par un rapport non équitable des images entre hommes et femmes, par un point de vue dominant sur la femme. Les films de James Bond en sont un excellent exemple. D’ailleurs, j’étais une adepte de ces films étant plus jeune… Depuis que j’ai pris conscience du male gaze, impossible pour moi de les apprécier. »

Il ne faut pas oublier que les femmes aiment bien se montrer, pour séduire, pour être aimées, pour dominer les hommes ou les manipuler, mais ne tombons pas dans le melguezisme primaire.

 

 

Heureusement, contre le melguez, il y a le femalegaze (prononcer fimelguez). Ici, Iris, la poitrine pudiquement recouverte d’un pull marin très masculin, déconstruit le melguez. Dans un autre article, on recherchera des féministes qui construisent quelque chose.

 

 

Marinette, qui pense que « ça emmerde les réacs », se trompe les ovaires : les adeptes de la pensée logique tolèrent très bien le suicide mental des esprits égarés ou intoxiqués par la propagande mondialiste, comme un individu tolère très bien qu’un autre avale du poison et souffre d’empoisonnement, surtout s’il ne le connaît pas, et encore plus si c’est son ennemi.
Comme dirait l’écrivain masculin Romain Gary dans Les Promesses de l’aube, ou La Vie devant soi, quand il racontait l’histoire du type chez SOS Suicide ou SOS Psy qui écoutait une bonne femme se lamenter sur ses malheurs et qui lui répondait : « Oh, il y a plus grave, ça aurait pu m’arriver à moi ».

 

 

La mort de l’âme est affaire de liberté personnelle, même si la liberté n’existe pas. En l’occurrence, Marinette applique avec ferveur un dogme tueur pour la santé mentale, ce qui la met directement en dehors de l’humanité pensante. Et puis, si l’on pousse sa logique un peu plus loin, parce qu’il n’y a pas de raison qu’il y ait des limites au délire – c’est sa définition –, le jour où son robinet fuira, et qu’elle sera incapable de le réparer elle-même, ce qui semble fort probable, elle préférera vivre dans une inondation permanente plutôt que d’appeler un plombier.

Parce que, voyez-vous, les plombières, ça ne court pas les rues. Idem quand Marinette aura un petit pépin au sein, et qu’elle devra faire face à un salaud de mec en blouse blanche qui l’ausculte : non au melguez ! On a là le pendant des islamistes intégristes qui ne veulent pas que leur femme soit auscultée par un médecin homme, on précise.

 

 

Le féminisme ultra, exclusif, haineux, n’est donc pas un problème pour les hommes en particulier et les autres en général : la grande masse des gens s’accommode très bien d’un délire personnel qui ne touche que son auteur. Et si l’on veut rentrer dans le sujet, Marinette va se fermer l’esprit à beaucoup d’intelligence en refusant de lire des livres écrits par des hommes. Adieu le Voyage de Céline (bon, c’est un sale facho), les Illuminations de Victor Hugo (il sautait sa bonne !) et autres bijoux de la littérature.

Au fait, on y pense, comment réagira Marinette quand elle apprendra que le plus grand écrivain italien vivant, qui est une femme, ou qui est censé être une femme, est en réalité un homme ? Pire, une association homme-femme !

« Une analyse scientifique menée par l’Université de Padoue et des experts de plusieurs pays, sur la base de 150 livres italiens de 40 auteurs différents, accorderait la paternité de l’oeuvre de Elena Ferrante à l’écrivain napolitain Domenico Starnone, 77 ans... le propre mari d’Anita Raja ! Là encore personne n’est venu confirmer, ni contredire. Dernière hypothèse enfin : le couple Starnone-Raja, qui s’est acheté ces dernières années deux grands appartements à Rome, et une maison en Toscane, écrirait les romans d’Elena Ferrante à quatre mains. » (LCI)

C’est drôle, quand on achète un livre, on essaye d’acheter un bon livre, pas un livre de femme ou d’homme. On a une pensée narquoise pour Marinette qui sera obligée de lire de mauvais livres de femmes – il y en a plein – uniquement pour « faire chier les réacs ». C’est elle qui va se « faire chier » !

Le cas Elena Ferrante, un mal de tête pour Marinette

Parlons de vraie littérature

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

111 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En fait tout le monde fait du "male gaze". Tout le monde lit ou voit des informations qui ne sont pas "calibré" pour soi meme. Moi par exemple,j’ai decouvert recemment que j’ai fait une overdose de "bourgeois gaze" : je regardais des films francais qui ne parlaient que des problematiques des bourgeois francais,puis des enfants de ces bourgeois (les bobos). De meme,les "humanites",c’est que des bouquins ecrits par les bourgeois de l’epoque,le jt de france2 c’est pour les urbains tandis que ceux de tf1 c’est plus pour les ruraux.
    Dans notre monde ou il y a un trop plein d’information,il faut veiller a ne receptionner que des informations pertinentes pour le segment de marche auquel on s’identifie : male blanc rural producteur pour moi par exemple.
    Ce qu’il faut bien avoir en tete pour comprendre le "nouveau monde",c’est que les economistes estiment que les femmes dans le monde occidental,seront responsables de 80% du choix des depenses:soit parce qu’elles sont independantes et depensent leur argent,soit parce qu’elles decident des depenses du couple,soit parce que les mecs depensent en vue du bon plaisir d’une femme qu’ils desirent.
    bref,si vous voulez faire du fric et des votes,faut plaire aux femmes...
    PS:er devrait ouvrir un site "soeur" plus "female friendly" facon "20 ans". Putain c’etait bien ecrit "20ans"


  • #2658570

    J’ai pitié pour elle...


  • Ahaha ! Cette idiote ne doit plus lire grand chose donc car le pourcentage de livres écrit par des femmes ne doit pas être le même que celui des hommes ! Cela lui laissera plus de temps pour regarder Netflix
    jusqu’où va t’on descendre ? Et puis vous avez vu la gueule de l’américaine qui a pondu ce (pseudo) concept ?


  • #2658589

    Les femmes qui évitent la production culturelle masculine
    ont-elles aussi pour projet de se passer de l’ingénierie et de la production industrielle... très largement masculine ?
    (Mon petit doigt me dit même que 99,9% des féministes habitent des logements conçus et construits par ces salauds d’hommes...)

    Et de toute façon, que seraient les productions culturelles - cinéma, édition, musique - sans les armées de techniciens en coulisses ?

    Le monde tel que nous le connaissons est l’œuvre de l’union de l’Homme et de la Femme.
    Considérer qu’il s’agit d’un sorte de compétition entre sexes est puéril.



  • Ici, Iris, la poitrine pudiquement recouverte d’un pull marin très masculin, déconstruit le melguez. Dans un autre article, on recherchera des féministes qui construisent quelque chose.




    Oui, c’est terrible : les femmes libérées n’ont rien trouvé de mieux à faire que de porter les vêtements des hommes... Elles auraient pu s’inventer une mode jamais vue, mais non, elles ne sont pas allé plus loin que s’habiller en homme.

    Pourquoi les féministes ne s’insurgent-elles pas contre le male wear ? Contre l’obligation de traduire leur « libération » en portant des vêtements d’hommes ?


  • Je pense que la définition du mâle gaze est fausse au départ. Les images des femmes que l’on nous vend ne sont pas faites selon les critères des hommes hétéro. Elles s’adressent tout aussi bien aux femmes. Il suffit de voir Desperate Housewife ou Sex ans the City pour se rendre compte.


  • J’ai décidé de ne lire que les livres écrits par des chiens, car je trouve que les chiens sont totalement dominés par l’homme.
    Les chiens sont étouffés dans leur créativité dans cette société basée sur l’humanicat
    qui est tout simplement insupportable.
    L’avantage de lire la littérature canidé, c’est reposant , on peut presque mettre son cerveau en mode veille.
    Voilà, chacun se fait chier comme il peut, bonsoir Madame.

     

    • #2659064

      A book is man’s best friend outside of a dog, and inside of a dog it’s too dark to read.
      (Un livre est le meilleur ami de l’homme en dehors d’un chien, et à l’intérieur d’un chien il fait trop sombre pour lire.) Citation par Jim Brewer, dans Boys’ Life magazine (1954), faussement attribuée à Groucho Marx


    • #2659131
      le 04/02/2021 par Gauthier Perlouze
      Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

      Attention à la littérature canidée,vous risquez à la longue de choper le syndrome de Médor (aboyer tout en remuant la queue et grogner en montrant les dents au mot "chat")...
      .


  • Il y a vraiment des femmes qui se torturent l’esprit, et du temps à perdre danse ce monde devenu repère de jobardes .Il est à peu près certain qu’on ne verra jamais des petites femmes vertes débarquées d’une autre galaxie leur rendre visite, surtout s’elles se renseignent avant .
    Cette planète est belle, mais c’est du lard donné aux truies.


  • #2658600
    le 04/02/2021 par câlinous aussi remercie SOCRADE
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    Ça devient de moins en moins difficile de maîtriser son attraction envers le sexe faible qui voudrait ne vivre que d’air vicié et de sexes en plastique chinois, tout en vendant toujours accessoirement sa faiblesse sur Tinder ou adopte les pires parmis ces mecs que tu détestes, quand vraiment ça devient trop dur d’assumer leur haine de la merguez suffisamment dure chaude et turgescente, bref virile.
    Perso j’ai donc arrêté de penser que je pourrais sauver ne serait-ce qu’un seul de ces frigos en panne qui ne veulent pas être sauvables de leur nouvelle mode congélation automatique permanente.
    Qu’elles y restent dans leur congélateur, j’ai mieux à faire avec mon énergie sexuelle préservée me permettant de garder et de cultiver tant que Dieu me prête vie , ma santé, ma vivacité physique et intellectuelle et ma fierté de ne jamais être devenu un de leurs larbins. Le congélo il a un compte à rebours vers la solitude de vieille peine à jouir n’ayant jamais accepté la soumission honorifique par la grâce de l’amour d’un homme, quand l’homme a toute sa vie devant lui pour se bonnifier et continuer sa quête vers la maîtrise de sa sainte quéquette afin de parvenir à son but : faire de sa propre vie une oeuvre digne de ce nom


  • #2658601
    le 04/02/2021 par Constance de Bussy
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    La petite moche en jaune, elle ne laisse pas lire les titres des livres qu’elle balance... on ne sait pas ce qu’il y avait dans sa bibliothèque... ha ha ha ! Marc Lévy, Guillaume Musso, Paulo Coehlo certainement...


  • #2658604

    Qui a crée l’imprimerie ?
    Gutenberg.

    Et ce n’était pas une femme.

    Youtube ?
    Le féminisme ?
    Le smartphone ?
    Internet ?

    LOL

     

    • #2659739

      Gutenberg édite vers 1450 la Vulgate, la bible en latin . Cette version, répétée à l’envie dans nos écoles primaires , ne constitue que la partie occidentalo-centrée de l’histoire. Pour qui décentre son regard , on s’aperçoit que les Chinois ont maîtrisé l’imprimerie à caractères fixes beaucoup plus tôt puisque les premiers textes imprimés datent de la dynastie Tang, soit entre 618 et 907 de notre ère. Le Sutra du Diamant, texte bouddhique considéré comme le premier texte imprimé connu, aurait été édité en 868.

      Les Coréens de la dynastie Koryo auraient été les premiers à utiliser les caractères mobiles et ce presque un siècle avant Gutenberg… Le plus vieux texte imprimé coréen, le Jikji , « Anthologie des enseignements zen des grands prêtres bouddhistes », aurait été édité en 1377, soit 78 ans avant la Bible en 42 lignes de Gutenberg. Tout comme le Sutra du Diamant, un tel trésor historique ne pouvait qu’attirer les convoitises et ce sont les colonisateurs français qui, une fois de plus, ont pillé cette relique nationale. Ces deux textes sont visible à la BNF


  • Donc en fait si elle a le choix entre un excellent livre d’un auteur masculin et un médiocre livre d’un auteur féminin, elle fera le choix de passer sa semaine à lire le médiocre pour des raisons de sexisme.
    Et ben vive le progrès.


  • #2658612

    George Sand, elle qui a su faire d’un prénom masculin - pluriel, un pseudonyme féminin... singulier a longtemps été une icône pour les féministes. Son talent est inconstestable et son roman Consuelo un chef d’oeuvre. Mais quoi de moins féministe, de plus archétypement et stéréotypiquement féminins que les héroïnes de ses romans. N’est-ce pas une autre icône des féministes : Colette qui disait que le Génie était une hormone masculine (elle visait essentiellement Balzac) et demandez à Marguerite Yourcenaar ce qu’elle pense des féminines. On n’est jamais trahi que par les siens et Marinette risque à ne lire que des femmes de se retrouver bien vite en milieu hostile.


  • #2658614

    J’ai écouté 3minutes de la dingo
    féministe qui nous parle de l’oppression
    de la femme à cause du patriarcat.
    J’ai trouvé qu’elle avait la même intonation
    et le même débit que Caro Fourest.
    Comme Caro elle s’écoute parler,
    fait caca au milieu de la pièce et nous
    permet de l’admirer.
    Et dire qu’il y en a qui gobe ces inepties.


  • Pouquoi les femmes anti hommes sont toujours des boudins au regard dépressif ? Sans faire de physiognomonie on voit bient qu’elle en à gros sur la patate.


  • #2658630

    Cette youtubeuse est pour moi une synthèse de la femme française moderne : zéro charme (nul, zéro), condescendante, parle comme un mec, aucun charme et certainement des poils sous les bras, gauchiste avec un sentiment de supériorité mental et très certainement hypocrite, et aucun charme. On est bien loin des femmes séduisantes et autrement plus fortes du début du siècle... et a cote de ca les mecs ressemblent a des etienne daho ou christophe mahe....

     

  • #2658633

    Je voudrais ajouter à mon message précédant, que cette hystérie féministe montre combien l’homme est au centre de préoccupations féminines, et que la haine n’est qu’une manifestation d’un amour passionné dont on ne peut se défaire !

     

    • #2658722

      "L"hystérique est une esclave qui cherche un maître sur qui régner"
      Lacan
      Les tentatives de "déconstruction reconstruction" identitaire au nom du progressisme et qui font fi de déterminismes biologiques bien ancrés me font bien marrer.
      Une posture se fait toujours en intégration ou en appui d’éléments estampillés de contradictoires
      Donc,pour faire acte de résistance ,d ’affirmation et d’émancipation :
      la carotte,oui
      le gode,non


    • #2658757

      Pas con comme point de vue ...


    • #2659117

      @le loup : l’avantage de la carotte sur le gode c’est qu’après tu peux la manger...


  • #2658634

    Mais pourquoi toutes ces féministes militantes sont-elles laides comme des poux ?

     

  • #2658643
    le 04/02/2021 par Biduliste Integral
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    le pendant des islamistes qui ne veulent pas que leur femme soit auscultée par un médecin homme



    Vivant dans un pays musulman je n’ai jamais entendu parler de ça, mais si vous y tenez, si ça peut aider votre argumentaire... Pas sur.

     

    • Bah E&R est un site Français à destination d’abord des Français vivant en France. Et des emmerdeurs venus d’ailleurs qui sont musulmans et qui ne veulent pas que leurs femmes soient auscultées par des médecins hommes il y en a quelques-uns, ce que chacun peut aisément savoir parce qu’ils font entendre parler d’eux…


    • Bah ça doit être les musulmans de France qui sont d’une souche extraordinaire ... Comme toujours, c’est toujours l’autre qui est un connard et qui a détourné toute sa civilisation ...

      Mais au delà de ça, en Arabie Saoudite ou en Iran, les gynécologues hommes regardent sous les burqa ?

      Et je dis pas ça pour chercher la petite bête, j’ai toujours compris les femmes qui refusaient les gynécologues hommes, c’est naturel et c’est même respectable. J’ai moi-même pas envie de me faire tripoter le cordon par une vieille urologue de 80ans, ni par un mec d’ailleurs (c’est la différence entre homme-homme et femme-femme). Donc il est parfaitement logique qu’une femme, croyante ou non, et que son mari, croyant ou non, préfèrent que ce genre de choses restent entre femmes.

      Disons que si je venais me faire chercher en salle d’attente par une petite urologue de 24ans fraiche comme tout et aguicheuse, la petite amie aurait des questions légitimes à se poser.


    • #2658699
      le 04/02/2021 par Encyclique à une jambe
      Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

      Ben faut qu’ils aillent vivre la où tu es


    • Ça va même plus loin, y’a aussi celles à qui on peut pas faire la bise.

      T’arrives en soirée, tu fais la bise à tout le monde, puis au moment où t’approches de l’arabo-musulman et de sa copine elle te tend la main.

      C’est du vécu mais tu vas sûrement m’expliquer que tout ça j’ai dû le rêver.

      Et avant que tu me dises ’’ je sais pas où t’as vécu.. ’’
      J’ai grandi en ZEP entouré de Maghrébins, je connais très bien le sujet.


    • #2660091

      @Avenel,
      vous faire la bise c’est comme le masque et bientôt le vaccin, c’est obligatoire en fait. Elle est couple et ne veut pas te faire la bise, c’est quoi le problème ?
      Ya de la beurette salope qui te donnera son cul contre un tacos et une chambre au formule1 aussi, t’inquiète.
      Pour ce qui est de se faire osculter le vagin par un homme, idem, yen a qui ne veulent pas, yen a que ça ne dérange pas et yen a qui aiment ça. Détent toi.


  • #2658644

    Ben justement, les fous commencent non seulement à nous les briser menu (dixit tonton Fernand de Montauban, qu’il ne faudrait jamais quitter), mais depuis quelques temps ils deviennent clairement une menace sur la société, et même l’humanité !

    Il est plus que temps de se réveiller et d’agir contre leurs entreprises... sinon ils vont nous bectarès tout cru, les vilains !


  • #2658646
    le 04/02/2021 par L’amour c’est beau et les fleurs ça sent bon
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    J’aimerais bien voir cette gonzesse couper du bois pour se chauffer, élever des animaux et les tuer puis transformer pour se nourrir, construire sa maison pour y vivre, mais surtout se protéger en cas d’attaque des vilains mâles hétérosexuels qui veulent se la taper !!
    Puisque cette chose pense qu’on lui en veut


  • #2658653
    le 04/02/2021 par Jérômeproudhon
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    Remarque, c’est bien, si t’as une fille, ce sera une arriéré mentale qui n’aura pas d’histoire, et bravo pour les femmes, partout ou il y a trop de tarées comme toi, partout elles restent exactement le stéréotype que tu craches, est-ce un stéréotype que la femelle fait des bébés ? La nature pour l’instant est imbattable ( jusqu’à l’ avènement du transhumanisme ) ,tout ton intellect participe tout simplement au mal être exponentielle des femmes, qui par dommage collatéral, rend le mal être masculin exponentielle aussi. Mais la vérité, c’est une frustration sexuelle, tu n’arrives pas à lâcher prise, en racontant tes conneries, les femmes se perdent encore plus dans leurs identités.


  • Tu ne lis que des femmes ? Tu dois être bien bête alors...


  • Encore une championne qui croit se développer uniquement en réaction, c’est bien continue comme ça.


  • #2658674
    le 04/02/2021 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    bin, tu ne vas pas pouvoir voir les Peckinpah :

    c’est dommage, je souhaite te prendre dans mes bras,
    et qu’on se regarde le 15 dernières minutes de La Horde Sauvage,
    tous les deux, en amoureux
    parce que tu le vaux bien


  • #2658686

    Je savais pas que Nicolas Cage avait chopé Elise Lucet !!
    Blague à part, cette greluche finira sans aucun doute seule avec 2 ou 3 chats, laissez lui son quart d’heure de ce qu’elle considère comme de la gloire ! Sans aucun intérêt !


  • Les déménagements entre filles, ça doit être marrants !
    Et quel pied pour une femme de ne travailler que dans des entreprises exclusivement féminines, finit le crêpage de chignons, dont les hommes sont généralement responsables évidemment.


  • #2658695
    le 04/02/2021 par Albert Libertad*
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    J’ai pas souvenir que Fernando le maçon, Robert le couvreur, Giovanni le plâtrier et Albert le plombier qui ont construit l’appartement dans le quel tu vis, et que Paolo et Rodrigue les dockers qui ont déchargé le porte container qui a ramené tes fringues en commerce équitable de Chine étaient des femmes
    Mais c’est super cette indépendance féminine
    C’est génial en plus avec les godes ceintures, vous êtes complètement autonome
    Chapeau bas mademoiselle

     

    • #2658818
      le 04/02/2021 par Plombé, pourrir, gâché un moment agréable
      Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

      Je veux pas péter l’ambiance, l’euphorie et l’enthousiasme de ce commentaire, mais il me semble que le gode ceinture, est l’ invention d’un homme, un vrai, avec des couilles, des poils et une grosse voix
      Désolé d’avoir pourri la journée avec cette révélation
      Mais à y être, autant vous révéler aussi que le container et le porte container, sont aussi des inventions d’hommes ainsi que l’imprimerie, la télé, le cinéma et internet dans lesquels madame la cruche s’agite
      Je m’en veux vraiment, de vous niquer cette joie, que vous avez certainement mérité
      Mais c’est un fait, même le four, le fer à repasser, l’aspirateur et la cocotte minute, qu’elle ne doit jamais utiliser, sont des inventions masculine
      Navré


  • #2658708
    le 04/02/2021 par Une fessée et au lit
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    Lis tes bouquins et fermes-la physiquement la pisseuse égocentrique. Ton avis on s’en branle !!
    Y a 20 ans on avait pas d’internet, on avait pas cette envie sournoise et malsaine de se filmer et de raconter sa vie. On respirait la vie, on prenait le temps. Sors de chez toi pauvre fille ! Vas t’aérer !!
    On s’en fiche que tu sois une brouteuse de minous et que tu n’aimes pas les hommes.
    Je pense à ton père surtout, qui a totalement faillit à sa mission première parce qu’à mon avis il faut creuser de ce côté-ci. Et nul part ailleurs.
    Avec quelques bonnes tartes dans la face prises quand il aurait fallu (y a qu’a te regarder) aujourd’hui tu ne tiendrais pas ce discours.
    Tu es déséquilibrée, et le pire c’est que tu semble l’ignorer.
    Aller coupes ta caméra, pleures un bon coup, et trouves-toi un Mec. Tu verras ça t’apportera l’équilibre qu’il te manque. Je lui souhaite bon courage ceci dit ...
    Tu feras jamais le poids il faut que tu l’acceptes, chérie :)
    Bisous, bisous.


  • #2658717

    les illuminations c’est Rimbaud,
    les contemplations c’est Victor Hugo


  • Tant qu’il y aura des hommes....


  • #2658733

    Elle ne veut lire que des femmes ? Eh bien, elle restera conne.


  • Trop fort l’allusion à Elena Ferrante en fin d’article qui est un pseudo derrière se cache peut être un mâle blanc dominant cis-genre maschio à l’italienne !


  • #2658748

    Si ses yeux ne sont pas "genrés", elle va devoir lire avec son entre-jambes


  • Ces attaques et revendications néo féministes prouvent justement que les femmes sont toujours aussi manipulables.
    Elles ne réalisent pas un instant que si elle en sont rendues à faire des vidéos carrément anti-hommes, poussant la bêtise jusqu’à cesser de lire des livres parce que leurs auteurs seraient juste masculins, démontrent à quel point il est aisé pour le système de les utiliser comme idiotes utiles.

    Ce néo féminisme nous vient une fois de plus des EU, d’où avait déjà surgit le féminisme initial. On est pas sorti de l’auberge du monde inversé...

    Cette jeune femme est une synthèse...


  • #2658768

    Ben, ma pauvre, le réveil va être douloureux le jour ou tu vas prendre conscience que tous les hommes ont été élevés par une femme : leur maman !
    Bon, elle fait pitié alors je ne me moquerais pas.

    Sinon je me suis bien marré devant la série Fleabag, c’est de l’humour anglais, le meilleur, Il n’y a qu’a voir :
    - la série "Father Ted" ou le cureton, après avoir claqué le fric du clergé à Las Vegas se retrouve "muté" sur une ile déserte pleine de déchets radioactifs avec 2 autres. Un vieux, sadique, déglingué et alcoolo qui n’a pour seuls dialogue "drink, ass, girls, fuck" et se shoot au Arpic, et un jeune auquel il semble manquer une bonne grosse case. Sans compter leur gouvernante qui est une vraie chaudasse...
    - les monty python
    - Benny hill
    - Black Mirror


  • #2658773

    Toujours et encore le même disque rayé ...

    " les hommes " ... " les femmes " ... blah ... blah ... blah ...

    Alors que dans les deux cas , on peut aisément trouver le meilleur comme le pire ...

    Les grosses généralisations à la con , alors qu’on peut tomber sur un mec ou une meuf géniale , comme on peut tomber les jours de pluie sur des membres des deux sexes ( ou trois ... si ça vous amusent ) cons comme des balais ( et ... heureux / heureuses de l’être ) !!!


  • #2658787

    Dire que jeune, mon fantasme, c’était de vivre avec 10 lesbiennes, sur une île, et de les niquer tous les jours
    C’est là que je me dis
    Qu’est ce con est con, quand on est jeune
    Et qu’est ce qu’on ne connaît rien à la vie

     

  • #2658804

    Je n’ai jamais rien rencontré de ma vie qui soit plus misogyne qu’une femme... Elles sont toutes si promptes à détecter des « putes » et autres « connasses » !
    De l’aveu général de celles que je connais suffisamment pour en parler, le sentiment dominant des femmes à l’égard les unes des autres est la jalousie.


  • A ce niveau là c’est d’ordre psychotique. De la haine anti mâle pure et dure. Et je suis certain que ça va être la même qui va voter à gauche, est pour les migrants, est pour les transgenres, gays, lesbiennes tous mélangé ?
    C’est toujours le même profile caractéristique.


  • #2658827

    Quelle tête à claque cette nana ! 55 B de tour de poitrine, attifée comme un pou, qui n’a pas dû avoir la chance de rencontrer le loup dans sa vie.
    T’es sympa de garder tes délires de ‘male gaze/female gaze’ pour toi et tes copines mal-baisées.
    Tu changeras rien à la NATURE ma cocotte : les hommes ont des bites et les femmes des chattes pour que tout ça s’emboîtent magnifiquement avec le Plaisir qui va avec.
    Moi, j’ai adoré me faire siffler dans la rue quand j’étais jeunette. Aujourd’hui, c’est un délit passible d’une amende !
    T’as dû sûrement lire le chef-d’œuvre de la papesse du féminisme Simone de Beauvoir, ‘Le deuxième sexe’, laquelle Simone refilait les étudiantes qu’elles avaient broutées à l’hideux Sartre le ‘grand penseur de la gauche révolutionnaire’.


  • #2658836

    J’ai une question pertinente -bien sûr puisque je suis une fille - pour cette acrobate : avez-vous essayé un bon “Modes et Travaux” et un bon petit café ?


  • #2658845
    le 04/02/2021 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes :

    donc, elle ne peut pas lire

    Robert E. Howard

    qui a imaginé Sonya la Rouge
    Red Sonja,
    la copine à Conan
    le Barbare

    les femmes sont la complémentarité des hommes
    elles sont adorables

     

    • #2659110
      le 04/02/2021 par Gauthier Perlouze
      Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

      Robert Howard c’est bien mais ça date un peu...
      Et ça à moins bien vieilli que Jack Vance ou Brian Aldiss:son cycle d’Héliconia est un chef-d’oeuvre,surtout les deux derniers qui feraient passer les manigances de Game of Thrones pour des conspirations de collégiens...
      Sinon en fantasy les maitres sont pour moi Feist,Gemmel,Ryan et Abercrombie.
      GG Martin est surcôté...
      En francophones y a Katz qui est excellent et Gay et Davoux qui ne sont pas mal du tout...


  • #2658874

    Quelle débilité mentale et quelle ignorance culturelle ENORME de la part de ces cruches féministes.
    Les plus grands inventeurs du Romantisme, ceux qui ont transcendé le sexe pour arriver au seuil de l’extase spirituelle et religieuse et de l’amour à tendance inconditionnelle, ce sont des hommes ! 
    Hugo, Stendahl, Verlaine, Appolinaire, Maupassant, De Vigny, Lamartine, Rimbaud, Mallarmé, etc, et tous les musiciens en accord : Chopin, Beethoven, Schubert, Schuman, etc, représentent une liste interminable d’artistes hommes gigantesques qui ont établi la Transcendance de l’Amour sur le sexe, et leur hauteur de pensée rejoint celle des grands saints et eveillés des religions. Ce qui devrait plaire à ces cruches rejetant "la bassesse sexuelle masculine". 
    Mais voilà, comme ces nigaudes sont en fait des hypocrites obsédées sexuelles et avortueuses, elles ne voient meme pas que ces auteurs et compositeurs sont en fait dans la transcendance sexuelle, dans le chevaleresque romantique.
    Rien a dire sur des idiotes pareilles...

    (en passant, je ne suis pas du tout d’accord pour mettre au meme niveau V.Hugo et Céline, comme le suggère l’article. Céline ne montre aucune transcendance spirituelle et que du materialisme décadent et misanthrope du XXeme. Hugo est au ciel. Aucun lien entre les 2, ou alors c’est le lien du Génie, du papa, avec un bébé).

     

  • Tout ceci finira dans les poubelles de l’histoire..


  • #2658885
    le 04/02/2021 par la voix du peuple
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    On veut Virginia Vota !


  • Ca sent la transphobie.

     

    • #2659080
      le 04/02/2021 par Gauthier Perlouze
      Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

      Oui est aussi la queerphobie,la fistophophie,la zobophobie,la gloryholophobie (pour pouvoir faire passer son engin par un trou encore faut-il en avoir un comme dirait ma copine Martha du Bois)...
      Et en plus elle a une tronche à péter au plumard...


  • Marinette, c’est quelque part la Nabilla de la philo.


  • #2658899
    le 04/02/2021 par Fist and Furious
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    Aussi pénible que la minute de la mémoire

     

  • #2658901
    le 04/02/2021 par le moine vengeur
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    En fait ce qui la dérange,c’est ne pas voir de mecs à poil dans les films,dans la rue pourquoi pas,dans les soirées,etc..
    M’est avis que c’est une mal sautée,c’est tout.
    Du coup,elle se fait tout un fromage.
    Comme quoi,quand elles sont mal sautées,elles disjonctent.


  • On est bien d’accord : tant que ca ne regarde qu’elle.... Mais nous savons tous ici (ou du moins j’espère) que ce genre d’individus finit toujours par justifier son existence en pourrissant celle des autres ! D’où le danger, pour nous et surtout pour nos descendants.


  • #2658909

    Dans les Bronzés font du ski Popeye s’arrange pour faire passer sur une balance pour savoir combien de kilos, il s’est tapé. C’était l’époque où une bonne vieille vanne graveleuse faisait sourire les femmes bien dans leur peau.
    Maintenant ce n’est plus en kilos mais en livres qu’il faudra comptabiliser.

     

  • J’ai connu la "Marinette" il y a des années : elle était (paraissait être) énergique et dégageait un certain charme, elle inspirait le respect. Aujourd’hui elle fait peine à voir et j’ai peur pour elle. Sa santé physique-mentale s’est nettement détériorée, c’est horriblement flagrant sur son visage, et je constate qu’elle commence aussi à se faire des tatouages débiles...


  • #2658933

    Agnès Varga dans la vidéo, on dirait Dave en vieille

     

    • J’ai bossé sur un montage d’expo de "sa vie son oeuvre" d’Agnès Varga dans un centre d’art contemporain.
      Tous, nous l’avons surnommé "Tatie Danielle" tellement elle était chieuse, imbue de sa personne et capricieuse. Côtoyant des artistes de renommée internationale ! nous n’avons jamais vu cela, ni avant, ni après.


  • #2658991
    le 04/02/2021 par réalésage de la rondelle
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    Dans 10 ans, elle a le physique de Claire O’petit et les chats qui vont avec, un cancer de la moule et Stephane Édouard en fera des conférences, comme un cas d’école


  • #2658996
    le 04/02/2021 par Trou d’ball Mater
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    Moi je lis que des nains transgenres racisé-e-s
    J’ai une toute petite bibliothèque


  • #2659073

    L’homme sur la photo en noir et blanc est un savant mélange de Nicolas Cage et Richard Berry


  • #2659083

    De la pleurniche, de la pleurniche, toujours de la pleurniche... merde !!! Ca suffit !!!


  • #2659109

    "Les illuminations" c’est Rimbaud les amis.


  • Voila une femme comblée, elle possède la somme de la littérature féministe - 10 Kg -
    Que pouvons-nous lui offrir ?
    Peut-être une étagère "Ikéa" à côté de son miroir, pour ranger tout ça.
    Un peu plus de déco aussi ; je vois qu’elle aime les plantes mais pas assez !
    Deux ou trois poireaux de-ci de-là, apporteraient un peu plus de verdure.

     

  • #2659189

    " Concrètement, cela se traduit – notamment au cinéma – par des gros plans sur des fesses ou des seins ; par une nudité fréquente de la femme, par un rapport non équitable des images entre hommes et femmes..."
    Concrètement qui a recours à la chirurgie pour se faire grossir les seins, les fesses, les lèvres (du haut) tandis qu’elles se font réduire les lèvres du bas ? Qui fait des seins nus sur la plage ? Qui va chez le coiffeur toutes les 3 semaines (parfois plus) ? Qui fréquente les salons d’esthétique ? Qui veut toujours être la "plus belle" (miroir, mon bon miroir, dis moi qui...)
    Plus que le regard des hommes, c’est le regard des autres femmes que craignent le plus les femmes. Les femmes ne s’habillent pas pour les hommes (en général, elles se déshabillent ;) ), elles s’habillent contre les femmes !
    Les féministes radicales me feront toujours sourire.


  • C’est un peu comme le bon et le mauvais chasseur, quand c’est une femme qui écrit, c’est un chef d’œuvre assuré, ça colle à la réalité et il est tout simplement impossible que ce soit biaisé....quand c’est un homme qui écrit...ben c’est un homme qui écrit quoi, stou.

    J’aurais jamais dû regarder "en détails" le féminisme, parce qu’une fois que c’est fait, c’est d’un répétitif et d’une bêtise hallucinante.


  • #2659281

    Je croyais que Gaze avait un copyright ©


  • #2659421
    le 05/02/2021 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    les femmes ont un pouvoir énorme

    déjà, elles nous donnent la vie

    ça devrait pas lui faire tilt ?

     

    • #2660032

      Elles (nous) donnent que dalle : la vie se débrouille par elle-même.
      Celles-ci, réceptacles de la reproduction sexuée* ne font que porter le fruit de la fusion des gamètes (mâle-femelle) en une cellule unique jusqu’à mettre bas : mettre au monde, donner la vie, c’est pour les romans et distinguer de la vache ou de la baleine ; mais c’est du pareil au même.
      Aussi auront-elles un pouvoir sur l’homme, le seul jour où elles seront capables de ne reproduire entre elles que des filles... Dans le même temps que l’homme s’en tamponnera, celles-ci n’ayant plus aucune utilité intrinsèque et vitale pour lui.

      * quelle que soit la méthode de fécondation.


  • #2659431

    Que les hommes se polarisent sur l’esthétique féminine est dans sa nature, de même que les femmes le leur rendent bien en mettant en exergue leurs atours. Le mâle est un voyeur né, la femelle, une
    exhibistionniste, ils sont complètementaires. Notre "rebelle" fait l’impasse sur la nature profonde de ses frères en humanité ? Pourquoi tant de cécité ?


  • #2659432

    Dire que je bosse tous les matins et ça depuis des années !!!
    Y’a vraiment des gens qui se font chier
    Ça c’est de la petite bourgeoise qui n’a jamais du travailler, faire la vaisselle, torcher le cul des gosses, qui n’a jamais du cuisiner un p’tit plat
    Ça, ça n’a jamais du avoir des fins de mois difficiles
    Qu’est ce que c’est, que ce ramassis, de conneries
    Ça, c’est de la connasses, qui horizontalise les luttes
    Aussi conne, qu’une racaille, qu’un antifa, qu’un bobo ou qu’un skinhead.. Le problème, c’est que l’on est farci, de dégénèrés comme ça
    J’en vois partout même dans ma campagne
    Pauvre monde
    Ça va finir mal, tout ça


  • #2659535
    le 05/02/2021 par Nicolas de Mairieux
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    Quel dommage pour elle ; elle va passer à côté de tellement de chefs-d’œuvre comme :
    - le Nouveau Testament
    - l’Illiade et l’Odyssée
    - les Eddas
    - ...
    de livres politique comme :
    - Comprendre l’Empire
    - Mes idées politiques
    - Combat pour Berlin
    - ...
    En suivant son raisonnement, lira-t-elle :
    - La légende noire du Moyen-Âge de Claire COLOMBI ?
    - les livres de Marion SIGAUT ?
    - J’apprends mieux à la maison de Carmen DAUDET ?
    Regardera-t-elle "Le triomphe de la volonté" de Leni RIEFENSTAHL ?
    Rien n’est moins sûr, car là le logiciel féministe entre en collision avec le logiciel gauchiste. Tout les deux grippés.
    Et tout ces anglicismes de "male gaze" "mansplaining" et autres conneries... L’avilissement par la langue à l’Empire ou quand le féminisme francophone ne sait pas produire ses propres concepts qu’il est obligé d’aller pomper ailleurs.


  • C’est peut être à cause des plantes vertes elles ne font pas de fleurs !


  • Aurez-vous relevé quand elle dit : "Dans les années 70, les mouvements féministes (...) cherchaient à lire des livres écrits par des femmes, par des personnes non blanches, par des personnes non occidentales" (vers 16:30) Sous-entendu, ces bouquins là, vous pouvez y aller ! La nana ne se rend pas compte qu’elle se met toute entière au service de l’idéologie qui veut que le mâle blanc soit la cause de tous les problèmes du monde.

    J’ai à la fois honte et pitié pour elle... et comme dit dans un commentaire plus haut, je pense que son père a raté une partie de son éducation (en a t’elle seulement eu un, pour détester les hommes à ce point ?)


  • Jamais les féministes ne comprendront que les différences entre hommes et femmes expriment une complémentarité toute naturelle plutôt qu’une opposition fantasmée.
    Jamais, elles n’admettront que dans nos sociétés le statut d’homme est au moins aussi difficile que celui de femme.
    En fait, elles en veulent aux hommes d’être nés hommes, et à Dieu d’être nées femmes. Une logique fondamentalement opposée à l’ordre naturel et au divin qui les poussent à promouvoir tantôt le « genrisme », tantôt l’avortement, tantôt l’homosexualité, le tout dans un appétit de destruction qui ne révèle que leurs mal-être.
    En fait, je les plains.

     

    • #2660260

      ’’ Jamais elles n’admettront que le statut d’homme est aussi difficile que celui de la femme ’’

      Pas sûr, amuse toi à leur demander ce qu’elles pensent du manque de parité chez les Éboueurs, et sur les monuments au mort.
      Et là, tu vas pouvoir rigoler. Je l’ai fait plusieurs fois, c’est très amusant d’observer l’expression de la dissonance cognitive sur un visage.


  • #2659832

    Pour le coup, elle a lu Les Illuminations de Rimbaud et se roule par terre que vous ayez pu confondre avec Les Contemplations de Hugo.


  • #2659936

    J’ai quand même aimé de grands textes féminins intemporels :
    L’assommeuse, d’Emilie Zola
    La Misérable, de Victorine Hugo
    La cousine bête, d’Honorine de Balzac
    La peste, d’Alberte Camus
    Les onze mille vagins, d’Apolline Hères.

     

  • #2660016

    « Ce qui se passe dans sa tête est toujours très drôle » dit-elle : or les hommes hétérosexuels ne s’intéressent qu’à ce qui se passe dans son cul, la seule chose amusante à leurs yeux ; “leurs yeux” car ils ne s’amusent pas seulement et simplement d’être dedans, même si c’est l’ultime but à atteindre pour l’immense majorité, mais aussi tout bêtement de les voir déambuler avec pour commentaire : « matte le cul, à deux heures ».

    Par l’image, partie d’activité qui est la mienne, au sein même de la faune féminine qui tend à montrer son cul comme l’immense majorité d’entre elles (à tout le moins le mettre en évidence et Insta ne démentira pas), je suis le seul villain petit canard aux yeux de la bande pour être celui qui s’éclate à leur torturer le cerveau, les percher, avant même qu’elles ne se dénudent : par jeu. Les autres allant à « l’essentiel » : tant dans leur propres conquêtes que s’agissant des photos : si ce n’est faire un tour, ils veulent voir l’avion de chasse et se foutent de connaître l’histoire qui l’a fait atterrir là : histoire qui intéresse beaucoup plus les filles en revanche et qui viennent à en rêver (pour elles-mêmes).
    Alors oui, « Ce qui se passe dans sa tête est toujours très drôle » : mais pas au sens ou madame voudrait l’entendre.
    Les anti male gaze sont donc des emmerdeuses qui tentent d’échapper à leur nature : ce qui est un concept en soi, pourquoi pas ; en rendant les lascars sapiosexuels ? Elles ont des miches sur la planche et se préparent des longs chemins de solitude...

    * Villain au sens “Comics” du terme, car comme le chat, il n’est rien de plus jubilatoire que de jouer d’abord avec la proie : qui pense vous avoir ferré.

     

    • #2661039
      le 07/02/2021 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

      "celui qui s’éclate à leur torturer le cerveau, les percher, avant même qu’elles ne se dénudent : par jeu".

      j’étends ça plus grossièrement à toute la population, hommes, femmes, bis, trans, caniches :

      lorsque quelqu’un me tient un discours, je fais mine d’y croire :
      la personne, alors, s’échauffe, et continue plus avant dans son délire

      lol, ils peuvent aller loin, ces enfoirés...

      et puis, je décide d’y mettre fin :
      je place juste un p’tit quelque chose qui vient tout contredire et annuler

      ’faut voir, lorsqu’ils comprennent enfin, comment ils se liquéfient

      tu fais alors un gentil sourire,
      y’a des p’tites joies, dans la vie


  • Je vous salue de Damas où j’ai passé une soirée hier dans un restaurant lounge de la vieille ville au cœur des souks .De (vraies )femmes qui s’amusent,séduisent dansent ,et des hommes heureux qui les apprécient ..loin de ces folles (féministes).
    Cordialement..


  • #2660179

    Le grand remplacement, c’est aussi ce genre de connasses
    Malheureusement on en est truffé et c’est souvent des blanches
    Solveig Mineo, Alice Coffin, Pauline Harmange, Caroline De Haas, Aymeric Caron, etc...
    A... on me dit dans l’oreillette que Aymeric Caron, n’est pas une femme a barbe !!


  • #2660221
    le 06/02/2021 par Fils de rescapé
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    Bah là on tient LA connasse de compétition. J’ai tenu 2 minutes et j’ai craqué.
    Le pire étant que mon gamin de 10 ans a la même en prof... Avant je plaignais les mecs qui se tapent des trucs comme ça, en fait ce sont des cons et des carpettes, bien fait !
    Laissons les se brouter entre connasses ou crever seules avec leurs chats, en tentant de faire des soirées psycho de merde avec le peu de copines qui leur restent, qui finissent toutes par se barrer dès qu’elles trouvent un mec.
    Elles distillent pleins de bons conseils pour la vie de couple des autres, elles mêmes étant en couple avec un godemichet depuis ses années...
    Vous êtes durs avec nous E&R, entre la photo et le titre j’ai cru que c’etait une parodie et que j’allais me marrer un peu...
    Merde ! Quand même !


  • #2660598

    Cette Marinette et la horde de gourdes qui se pâment, dans les commentaires YT, à l’écoute de ses délires sont consternantes de bêtise et de misandrie. Quant aux anglicismes dont elles se gargarisent, il est amusant, même si dramatique, de constater à quel point ces pseudo-héroïnes semblent incapables de pondre un concept qui ne soit pas une aigre resucée d’un brouet idéologique en provenance des Etats-Unis. Qu’elles arrêtent, si cela leur chante, de lire des livres écrits par des hommes, de regarder des films réalisés par des hommes, d’écouter de la musique composée par des hommes. Dans le même temps, qu’elles cessent de faire ch*er les hommes. Chacun son chemin et le soleil au-dessus de nos têtes (avant que celui-ci ne soit également considéré comme "oppressif" pour de stupides raisons que ne manqueront pas de créer ces fanatiques). L’avenir est décidemment radieux, surtout pour les fabricants d’antidépresseurs, de mauvaises piquettes et de nourritures pour chats. Bonne chances à elles.


  • #2660694
    le 06/02/2021 par Chasseur de connasses d’élevages
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    C’est pas un peu tard pour le lâcher de connasses
    Me semble que l’ouverture de la chasse c’était fin août
    En plus ça m’a tout l’air d’être de la connasses d’élevages
    La connasses sauvages, ça manque, quand même
    Mais ça se fait de plus en plus rare, malheureusement


  • #2660799

    Mais comment peut-on être aussi c**** !?

    Elle ne sait pas, cette pitoyable dinde, qu’aujourd’hui les femmes ont le droit de vote, d’avoir un compte en banque, d’avoir accès à tous les métiers dits masculins, de faire les études ou les sports qu’elles souhaitent, de mener leur vie comme elles l’entendent - ici, ce n’est pas Dubayy ni le fin fond de l’Afghanistan ! - et de dire non quand elles n’ont pas envie de b***** !?

    Il suffit juste que ce non soit clair et définitif, pour que n’importe quel homme le comprenne, et c’est la case que les pleureuses du Meetoo oublient de cocher !

    Et là, je parle d’expérience puisque ayant travaillé quasi exclusivement avec des hommes, des centaines d’hommes - hé non, ce n’est pas ce que vous croyez... ;-D - et je n’ai pourtant eu à faire qu’à un seul connard, que j’ai viré de mon bureau en 3 secondes : le temps de lui dire "Dehors !", sur un ton qu’il a instantanément capté 5/5, et d’en ouvrir la porte !

    Mais bon, quand on voit le look de cette pauvre fille avec son bol de tisane, pas besoin de nous faire un dessin, pour comprendre d’où elle parle, ni son modus vivendi : certain célèbre petit canard dans son bain doit amplement lui suffire...

    Et conseil à la dinde : maquille-toi un minimum, avec tes yeux creux et cernés et ta bouche en lame de couteau, on dirait que tu sors de 3 mois d’hosto, brosse-toi les dents - elles sont jaunes - et lave-toi les cheveux : ils sont gras !!

    Quant à leur female gaze, je dirais plutôt female hysteria, et c’est un euphémisme...

    Quelle engeance de m****, et pour les hommes et pour les femmes !!


  • #2660810

    A 16min30 inconsciament elle essuit la table d’une main et va enchaîner de même de l’autre main mais retient se reflex, certainement parce que en tant que féministe elle ne veut pas qu’on associe encore femme et ménage : une lutte quotidienne de chaque instant pour contenir sa vrai nature ? Je plaisante.


  • #2661053
    le 07/02/2021 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Le femme qui ne veut plus lire que des livres de femmes

    puisque la jeune femme de la vidéo nous montre ses notes,

    on voit là, dans la forme, l’écriture d’une femme :
    c’est tout rond, tout naïf

    lorsqu’elle met un point sur un i par exemple, elle te met un gros rond
    alors que nous, on en a rien à branler, de mettre un point sur un i

    et puisque je suis plutôt enclin à penser que la forme rejoint le fond,
    et vice-versa

    elle a l’air fatiguée


Commentaires suivants