Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le gouvernement autrichien ne garantit plus les dépôts bancaires

À l’heure actuelle, les dépôts des Autrichiens sont garantis par le gouvernement à hauteur de 100 000 euros – la première moitié de cette somme étant à couvrir par la banque en difficulté, et l’autre par l’État.

Depuis juillet, en revanche, l’État sera exclu de ce processus de garantie, et un fonds d’assurance des dépôts sera mis en place et financé par les banques pour faire face aux difficultés potentielles.

Ce fonds sera alimenté graduellement au cours de ces dix prochaines années pour atteindre 1,5 milliard de dollars. Dans l’éventualité où une faillite bancaire survenait au cours de ces dix prochaines années, le fonds aurait la possibilité d’emprunter à l’international, bien que selon Die Presse, le fournisseur de ce prêt éventuel et les termes y étant liés ne sont pas encore très clairs.

En revanche, même si ce fonds représentait un jour 1,5 milliard d’euros, il serait inadéquate face à un effondrement bancaire.

1,5 milliard d’euros, ce n’est que 0,8% des dépôts en Autriche. Il n’y a que très peu de chances qu’une banque majeure soit couverte correctement, et dans l’éventualité de faillites de banques concurrentes, une majorité des épargnants pourraient se retrouver sans le sou.

Die Presse cite l’exemple de Bank Corp., en Bulgarie. Lorsque cette banque s’est effondrée, elle disposait d’1,8 milliard d’euros de dépôts, mais le fonds d’assurance ne contenait qu’un milliard d’euros.

Pour ce qui est du côté positif, « les héritages, les transactions en biens immobiliers, les dots et les divorces seront protégés pour une durée de trois mois, pour une somme allant jusqu’à 500 000 euros » (Die Presse, Google Translate).

Le fait que la structure de base de cette législation ait été mise en place en Europe il y a deux ans et que la décision de l’Autriche entre en vigueur cet été en dit long. Le 27 juin 2013, le Ministre irlandais des finances, Michael Noonan, a déclaré que les bail-ins [1] étaient désormais la norme.

L’article de Die Presse suggère que les Autrichiens aient pu obtenir une dérogation ou une exemption face à la loi sur les plans de sauvetage mise en place en 2013. « Les bail-ins sont désormais la norme », comme l’a déclaré le Ministre irlandais des finances Michael Noonan en juin 2013. Noonan a alors qualifié la décision de ne plus considérer les dépôts bancaires comme sacrosaints de « révolutionnaire ». Il n’en est pas moins que les investisseurs et les déposants demeurent pour la plupart inconscients des risques présentés par un bail-in pour leurs dépôts personnels mais aussi pour le système financier et l’économie dans son ensemble.

Lire la suite sur 24hgold.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Grosso modo ,ça veux dire quoi tout ça ?
    Que les états ou l’Europe ne couvrirons plus les pertes des banques en les renflouant et que les comptes des épargnants seraient perdu ?
    J’ai bon là ?

     

    • oui, tout a fait.
      d ou la necessite de debancariser.
      Perso, je ne suis pas assez riche pour pouvoir couvrir ma perte. Si je perds les 2000€ sur mon compte, je suis a poil.


    • merci pour la confirmation.
      J’ai pas beaucoup plus que toi ,mais je laisse le minimum sur le compte courant.
      Juste de quoi payer les trucs qui tombent en virement.
      Virtuellement ,je suis toujours très près du zéro,
      comme ça ils peuvent bien taper dedans ,je m’en tamponne le coquillard :-D


  • Déposes ton argent si tu veux ,mais si on te le prend, nous ne sommes pas responsable !
    A quoi un état reste t’il responsable envers ses citoyens de nos jours et pourquoi continuer à payer ses impôt si ceux d’en haut ne sont plus bons à rien ?


  • Excellent développement. Ces garanties sont insensées, les épargnants peuvent perdre ce qu’ils livrent a la banque et doivent le savoir l’Etat ne produit pas de richesses et ná donc rien pour appuyer ces garanties fictives, si ce n’est l’impot et la planche a billet, ce qui revient dans les 2 cas a appauvrir ces mêmes épargnants. Maintenant il faut encore que la monnaie soit adossée sur l ’or et l’argent, et l’économie pourra repartir sur des bases réelles.


  • Cela sous entends également que l’Etat autrichien est en situation de quasi faillite. et il prend les devants.
    c’est ce que j’en déduis