Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le gouverneur de la Banque de France rappelle qu’il faudra rembourser la dette à partir de 2022

Jeudi 10 décembre, les 25 membres du conseil des gouverneurs ont décidé de muscler le programme de rachats de dette privée et publique (PEPP) lancé en urgence face à la première vague du Covid-19, en mars. L’enveloppe du programme est portée à 1850 milliards d’euros, en hausse de 500 milliards et disponible jusqu’en mars 2022, soit neuf mois de plus que prévu.

 

Pour François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France, cette décision est nécessaire.

[...]

« Il est rare qu’un gouverneur justifie l’endettement, mais face à la crise, il est justifié. La France, comme l’Allemagne ou les autres grands pays, a répondu par un soutien exceptionnel, » poursuit François Villeroy de Galhau.

[...]

Toutefois pour le gouverneur, cette situation ne doit pas masquer l’endettement historique et problématique de la France.

« Nous serons à 120 % de dette à la fin de l’année. Mais le problème, ce n’est pas tant les 20 % supplémentaires de 2020, mais les 100 % d’avant le Covid. Nous n’avons pas profité des années meilleures pour nous désendetter à la différence de ce qu’a fait l’Allemagne ou d’autres pays européens. »

Selon François Villeroy de Galhau, il faudra faire face à cette réalité après la crise sanitaire « quelque part en 2022 ». Il conseille qu’à ce moment, il faudra mener une stratégie de désendettement.

« Soyons clair ça implique enfin une stabilisation de nos dépenses publiques qui sont les plus élevées du monde. »

Lire l’article entier sur bfmtv.com

Comme prévu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants