Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La culture de gauche va-t-elle crever ?

« Je sais à quel point le secteur culturel s’était préparé, que les artistes ont répété, que toutes les filières étaient mobilisées, que tout était prêt pour que les rideaux se lèvent et les écrans s’illuminent » (Jean Castex)

« Je suis consterné, abasourdi par cette décision, alors que nous avions pris des mesures sanitaires qui ont été saluées par tous » (Philippe Torreton)

Jean Dupontel-Castex a décidé (pas tout seul) le 15 décembre 2020 de ne pas rouvrir, comme prévu, les salles de cinéma, de spectacles et les musées. Le monde de la « culture » (on expliquera plus loin pourquoi on met des guillemets) a vivement réagi à ce qui est, pour beaucoup, un arrêt de mort, même si des moyens financiers ont été débloqués pour les intermittents, les producteurs et les artistes. Bref, pour l’instant, tous les projets sont gelés mais les professionnels sont payés à ne rien faire, sauf attendre. Et gueuler.

 

 

Pierre Niney a objectivement raison :

 

 

Et pour une fois, Coquerel n’a pas dit une connerie :

 

 

Grand Corps Malade a répondu à sa façon à cette décision :

 

 

On le voit, quand on parle culture en France, il est presque uniquement question de culture de gauche. Ceux qui n’aiment pas le gauchisme – parce qu’on ne confond pas la gauche et le gauchisme, cette perversion de la gauche sociale – seraient tentés de ricaner en douce à ce bon tour du destin, cette gauche larmoyante qui donne des leçons à tout le monde, surtout aux mal-pensants, et qui se retrouve le cul dans l’eau, à chialer pour sa survie, elle qui est si souvent subventionnée par l’État, c’est-à-dire par tout le monde, même par les « cons », selon la définition de Charlie Hebdo.

« "La classe politique en général gagnerait beaucoup à fréquenter les lieux de culture. Ils mesureraient peut-être qu’on est aussi vital que le commerce du coin, ou la possibilité d’aller à la messe", lâche à son tour le directeur du théâtre de Chaillot, Didier Deschamps. "Les musées sont donc plus dangereux que les Galeries Lafayette ?", se révolte à son tour sur Twitter Oriane Beaufils, conservatrice des peintures au château de Fontainebleau. » (France Info)

Mais la culture n’est pas que de gauche, la musique n’est pas de gauche, la peinture n’est pas de gauche, on serait même tentés de dire qu’elles sont de droite, mais ça n’a pas plus de sens, sauf si on accole à la droite l’idée d’excellence, de sélection par le talent, l’élévation technique et spirituelle, parce qu’à un moment donné, on passe de la virtuosité au spirituel. Mais ne nous perdons pas.

La culture doit vivre, crient les uns, elle ne doit pas mourir, hurlent les autres. Qu’ils se rassurent, elle ne mourra pas. Ce qui se passe en ce moment est comme un grand incendie de forêt, allumé par des mains perverses, qui brûle tout ce qui est fragile, sec, le menu fretin de la culture, pour ne parler que d’elle. Un musicien reste musicien, même s’il ne joue pas en concert. Un peintre reste un peintre, même s’il ne vend pas. C’est donc la commercialisation de la culture qui est touchée, et une bonne partie de cette commercialisation est assurée par l’impôt.

Il y a une culture de service public et une culture privée, qui elle est habituée à jongler avec les circonstances pour survivre. Le covidisme aura montré une chose : il faut se désengager de la dépendance, surtout la dépendance publique. L’agression néolibérale mondialiste sous prétexte de protection sanitaire a mis au jour une société culturelle dépendante, demandeuse, quémandeuse. C’est l’occasion de changer, certains l’ont fait depuis longtemps, de tester de nouvelles formes d’approche du public.

Dans le domaine de l’information, c’est ce que fait E&R depuis 2007. Gagner un public, une légitimité, par le travail, le talent aussi, allons-y gaiement, tout ça avant l’effondrement de la presse mainstream auquel on assiste aujourd’hui. Une presse politique qui ne tient plus que par le bon gros milliard que l’État lui accorde chaque année, mais ça ne changera rien au résultat, à part un allongement de l’agonie. Une agonie commerciale, mais aussi morale, car comment peut-on faire de l’information alors qu’on dépend d’un État qui dépend lui de forces occultes ?

Finalement, la véritable culture, comme l’information, c’est ce qui reste, c’est ce qui survit à la tempête, ou à l’incendie, pour rester dans l’analogie précédente. Le cinéma français fait vivre 150 000 personnes, et on se rend compte qu’on peut très bien se passer de cinéma, surtout du cinéma dit français, ces mauvais films produits par la bien-pensance, ce croisement entre le CNC (devenu CNCIA pour image animée) et les réseaux de pouvoir à la fois économiques et communautaires.

S’il n’y avait tous ces emplois menacés, ces petites salles de spectacles qui souffrent, on applaudirait à l’incendie culturel covidien, à ce grand feu de brousse qui va tout régénérer. Et enseigner un début d’indépendance, par exemple politique, à tous les survivants. Mathieu Kassovitz, même s’il est fils de producteurs de cinéma, l’a dit à sa façon, mais comme souvent, il a été mal reçu.

 

Cliquez ici pour voir Philippot traiter Kassovitz de « blindé de fric »

 

Pour une fois qu’il ne disait pas de connerie ! (Bon, il défend Macron qui, à travers la Bachelot, a lâché un demi-milliard pour le monde de la culture, c’est-à-dire en gros la gauche caviar).

 

 

Il y a une culture de droite, mais elle ne se montre pas, ou ne se dit pas. Le message musclé d’Olivier Marchal au Martin Burger King de supermarché Omar Sy illustre cette fracture :

 

 

L’humoriste pas drôle Sophia Aram a lancé un appel à la réconciliation, car les Français, comme les Gaulois, surtout quand ils sont manipulés par des zizanistes, ont tendance à se « foutre sur la gueule » assez rapidement :

 

 

On ne va pas lancer un appel comme le font les appeleurs professionnels, ces pleurnicheuses de service de la gauche culturelle subventionnée (PSGCS), on va donc prier pour que les théâtre rouvrent rapidement et les salles de concert aussi, parce que sans la musique, eh bien les jeunes sont morts, et on n’a plus d’avenir. On ne résiste pas, parce que le scorpion finit toujours par piquer, à vous montrer un exemple de théâtre de gauche.

 

 

Ce théâtre-là peut crever, l’autre non. En attendant la réouverture, voici une pièce pour gros beaufs avec Jean Le Poulain, le cauchemar de la gauche caviar (même si c’était un Rose-Croix).

 

 

Le Poulain interviewé par Brialy en 1984

 

Culture de gauche, culture de droite

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2616433
    le 12/12/2020 par Ludovic Joubert
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Je suis à court d’insultes depuis longtemps à propos de gens comme Mathieu Casse-toi-vite.
    Je cherche un stage d’envoûtement vaudou.

     

  • #2616460
    le 12/12/2020 par Jean de tramecourt
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    1968 , comme par hasard , instauration du régime des intermittents du spectacle en france et ...nulle part ailleurs en Europe , ni aux USA ... ( acteurs , éclairagistes , sonorisateurs , chauffeurs , ...
    Depuis 10 mois , ils sont au chaud à la maison ou ailleurs , payés à 100% , je ne peux les plaindre .
    j’en connais qui ont bossé 2jours par semaine. en 35 ans , ils ont une retraite à faire pâlir bon nombre de GJ !...
    D’autant que , dès qu’il y a des manifs gauchos verdâtres humanitaires , et j’en passe , l’état peut compter sur eux !
    Bref , le pouvoir à encore créé une caste à sa botte !!


  • #2616475
    le 12/12/2020 par De Roville
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Le fils jugnot, la fille balasco, tout ce soi-disant génie qui se transmet de famille en famille Charlotte Mazarine ect.ect.
    Cela ne crèveront pas quant aux autres lèchent fions compagnons de route des ci-devant qu’ils explosent en plein vol je n’en ai rien à foutre. Après tout il leurs restera les restos du coeur auprès de leurs copains les enculés pardon les enfoirés.
    Ils étaient où tous ces saltimbanques pendant les manifs des gilets jaunes.

     

    • #2616832
      le 13/12/2020 par bertin
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      A De Roville ,

      La Culture de Gauche ,Un sacré fonds de commerce
      depuis des décennies contrôlé par les mêmes qu’en politique .
      Le fonds de commerce s’amenuise et les plus malins quittent
      un navire en péril .
      Vous avez raison de dénoncer une arnaque qui fonctionne encore
      beaucoup trop ,notamment auprès de ceux qui ont des postures
      d’ intellectuels et qui ne prennent pas un café sur un rond point
      avec les gilets jaunes originels ! On ne mélange pas les torchons
      et les serviettes .
      La Culture de Gauche ? C’est quoi ,c’est Qui ?
      Le "monde" ,"le nouvel observateur","libération"
      France Culture ,France Inter, Patrik Cohen ?


    • #2618530
      le 15/12/2020 par Jean de tramecourt
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      @bertin , je pense que la culture de gauche est surtout le suppôt du Mondialisme !
      C’est la courroie libertaire , degradante , affligeante , qui devra à court terme rendre les peuples esclaves tout en prétendant le contraire : un tour de force satanique à coup d’inversions des valeurs , largement rémunéré par leurs maîtres mondialistes .


  • #2616476
    le 12/12/2020 par Ridicule
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    "Je suis consterné, abasourdi par cette décision, alors que nous avions pris des mesures sanitaires qui ont été saluées par tous."

    Sauf qu’on se fiche royalement de ces mesures sanitaires. Qui plus est, non, je ne vous salue pas d’être une couille molle. Allez tous vous faire inoculer comme dirait l’autre et tamponnez-vous bien le carnet !


  • #2616477
    le 12/12/2020 par toto la ciboulette
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    J’ai la forte impression que ce pauvre Matthieu casses toi vite, depuis ses interrogations sur le 11 septembre 2001, à compris qui tirait les ficelles, et comment mieux les aider à les tirer.

    Je sais c’est facile, mais depuis il a joué l’artificier des vengeurs Israéliens contre les Palestiniens terroristes des JO de Munich, il était très crédible dans ce rôle, c’est réducteur, mais depuis on a l’impression qu’il valide bien le gros paquet cadeau globaliste.


  • #2616492
    le 12/12/2020 par brunrouge
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    ""Combien de jeunes vont abandonner leur rêve ?"

    D’être un intermittent du spectacle payé avec les impôts des autres.
    Dans une salle quasi vide (avant l’ère du Covid) financée par les impôts régionaux, c’est à dire nous.
    A jouer une pièce absconde qui critique les mains qui les nourrissent, nous.

    Dans un film financé grâce à l’avance sur recette et les différentes subventions de différents organismes, différentes structures en mille-feuille.

     

    • #2616519
      le 12/12/2020 par Jean de tramecourt
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      Vraiment bien dit !


    • #2616563

      pièce « absconse » donc les cons s’abstenir ça vous rendra encore plus cons&vides :)


    • #2616810
      le 13/12/2020 par Le dézingueur
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      Il n’y a pas que le théâtre gauchiste, et y a également la danse. Voyez cet exemple québécois, diffusé par Arte :

      http://www.youtube.com/watch?v=UueJ...


    • #2616916
      le 13/12/2020 par listener
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      Il n’y a pas que le théâtre gauchiste. TOUT est à gauche. Le théâtre, le cinéma, la musique, la danse, la peinture, la radio, la télé, les syndicats, les journaux, les associations culturelles, l’armée, les curés, la messe, les enfants de chœurs, le pape, les joyeuses colonies de vacances,

      Où s’enfuir pour échapper la pestilence ? La seule chose qui résiste : les réunions de copropriétaires qui montrent une curieuse et remarquable résistance à la gauchiasse. C’est le seul endroit où on peut se défouler. Là, on peut gueuler contre l’invation migratoire et être applaudis !

      Et aussi d’une certaine façon, les seuls isoloirs des bureaux de vote indépendamment des partis pour qui on vote et qui ont sombré dans la gauchiasserie la plus noire, y compris le RN. Mais la gauchiasse s’en fout, des votes et du peuple


  • #2616495
    le 12/12/2020 par calmetoiviktor
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Peut-être un des bons côtés du Corona virus.

    Sauf que je ne pourrais pas voir "la Vérité si je mens 4", c’est dommage !


  • #2616524
    le 12/12/2020 par Cascadeur
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    L’Enfile indienne, le truc est connu : les types ont l’air de défiler mais il y en a peut-être juste quatre ou cinq, ils disparaissent en coulisses puis se dépêchent pour repasser devant la comédienne et ainsi de suite .


  • #2616528
    le 12/12/2020 par kantor
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Tant qu’il y aura la redevance et les subventions, elle fera toujours son mauvais gras....


  • #2616564
    le 12/12/2020 par baltringue
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Olivier , Merci de remettre ce tartuffe à sa place , Tartuffe qui était fier de poser à côté d’un agresseur sexuel comme Weinstein et dire que toujours ces médias de merde le faisaient passer pour l’acteur préféré des français ..........en faisant comme d’hab. des sondages de merde


  • #2616566
    le 12/12/2020 par Cpt Obvious
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Je corrige le titre : "La culture de gauche va-t-elle ENFIN crever ?"


  • #2616567

    Il y a un theatre de plein-air derrière le lycée agricole & le lycée felix faure à Beauvais.


  • #2616584

    Les "Bertrand Fonteix" me font un peu rire... je ne connais pas ses réalisations, mais j’imagine que personne dans le milieu ne crache sur un moyen de se faire un billet facile... qu’elles sont les thématiques abordées par ce Fonteix dans ses films ?
    En tout cas sa manière de répondre à ce que dit Philippot, en ne disant surtout pas qu’il a raison, démontre l’hypocrisie des gens même qui prétendent dénoncer...
    Là je ne rejoins pas l’article de E&R, le milieu artistique a besoin d’une véritable purge, il est totalement gangrené et depuis longtemps par certaines idéologies celles-là même qui nous enferment.


  • #2616589
    le 12/12/2020 par listener
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    De ce seul point de vue et en déplorant les souffrances physiques et même les victimes de cette peste pulmonaire, le Covid arrivé logiquement dans un monde transfrontière, est une bonne chose. Les frontières, c’est la santé !

    N’oublions pas que la peste de Marseille en 1723 avait au fond les mêmes causes : soif de profits, tricheries, non respect des règles de quarantaine et commerce avec la Chine, laquelle est aussi d’après des études récentes, à l’origine de la grippe espagnole de 1918. Première chose à faire : interdire le commerce avec la Chine. Seul le Sida est bien de chez nous, enfin ...

    Y-avait-il un "ministre de la culture" du temps de Molière et de Racine ? Evidemment non. La culture a été entièrement récupérée par les bolchéviques qui en ont fait une boutique à propagande. Ces bolchéviques ne sont nullement sortis du circuit et sont plus dangereux que jamais, notamment en détraquant la sexualité des enfants et en abolissant le beau, voire en prônant l’ignoble et même l’horrible en l’érigeant comme art officiel obligatoire. Leur alliance avec les cercles maçonniques et la maltôte est significatives. L’alliance de tout ceux qui ont juré la mort de la France.

    Samuel Parly a joué avec cela. Montrer une caricature (laquelle est d’une manière générale participe de la culture de l’ignoble) de Mahomet à poil et la montrer à des enfants, tout y est ! Et ce pauvre homme a demandé protection à sa hiérarchie drapée dans ses tabliers en peau de cochon qui a approuvé sa démarche ! On applaudit l’obscène, l’irréligion et la manipulation des enfants.

    Quand j’entends le mot culture etc.. Je suis d’accord.

    Les gens de goût qui survivent en France doivent être dans l’extase de voir tout un petit monde de prébendiers, propagandistes, censeurs, souteneurs, et espions des renseignements généraux et de petits marquis cuistres et branleurs, se casser la gueule ! Inespéré. Justice immanente ! !

    La "culture de gauche" (pléonasme hélas), c’est comme une grosse pierre qu’on retourne : alors on voit plein de cloportes grouiller.

     

    • #2616670

      « espions des renseignements généraux » peux-tu citer des noms ?


    • #2616722
      le 12/12/2020 par Gopfdami
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      La grippe espagnole est arrivée en Europe en venant des États-Unis, du Kansas.


    • #2616780
      le 13/12/2020 par listener
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      Elle est passé par le Kansas en effet véhiculée par des soldats de l’US Army qui avaient été en poste en Extrême Orient, région du monde où il y avait et où il y a encore plein de chinois aux dernières nouvelles.. On a ressortit cela récemment ! Ce n’est pas du tout "complotiste" ; Un reportage émet l’hypothèse de "l’Asie du Sud Est".

      Mais il y a eu tout de même les grippes de Hong Kong (1968 à 1970), asiatique (en 1957 et 1958) et aviaire (2003 et 2004). Cela fait beaucoup même pour un milliard de sages confucéens.


    • #2616951
      le 13/12/2020 par listener
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      Les agents des RG sont assez discrets sur leurs noms et on les reconnaît à leurs gueules veules et vaguement de profs de sport sympas.


  • #2616590
    le 12/12/2020 par le glauque
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    - Non,la culture de gauche ne mourra pas,car, comme la connerie,elle se développe plus vite que l’intelligence...
    - qui vous a dit çà ?
    - c’est le résultat d’une étude allemande très sérieuse:la connerie se développe plus vite que l’intelligence,c’est maintenant prouvé !
    - remarquez,vous n’avez peut-être pas tort,il n’y a qu’à regarder autour de soi...surtout les grands médias !
    - ah,vous voyez,vous aussi vous êtes un complotiste,un négationniste,un antisémite..
    etc,etc


  • #2616591
    le 12/12/2020 par Il est où le soleil
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Franchement j’ai le morale !, fini de payer pour voir,écouter tous ces enculées qui nous méprisent et crachent a la figure a longueur de temps,maintenant faites vous des raviolis conserve, et,crever en silence.

     

  • #2616604

    Jean Le Poulain grand acteur de théâtre et metteur en scène. Dommage qu’il n’ait pas fait beaucoup de cinéma ou quelques apparitions notamment dans un film d’Audiard avec Annie Girardot et Bertrand Blier « Elle fume pas, elle drague pas mais elle ... cause ! » Il y interprète le supérieur hiérarchique du personnage joué par Bernard Blier dans une banque où il y travaille.

    Jean Le Poulain sublime ses personnages, Hilarant, drôle caustique, facétieux et même parfois très méchant ! Il a interprété « Le Bourgeois Gentilhomme ».

    Un grand « Monsieur » du Théâtre français. Le Théâtre dit « de boulevard » c’est le théâtre populaire. Il offre en spectacle les mœurs, les travers et turpitudes de la bourgeoisie.

    En réalité, Feydeau, pas que du comique de situatio, ni bons mots mais de la tragédie sous-jacente traduisant le vide de cette existence bourgeoise très attaché à l’étiquette : tout dans les apparences, les conventions sociales. L’esprit du capitalisme, sait trop bien que les vices privés font les vertus publiques. ....

    Jean Le Poulain et Francis Perrin, très drôles dans une pièce de Feydeau « Les Deux Timides » de Labiche.

    Jean Le Poulain a beaucoup contribué à faire aimer le théâtre notamment par l’émission de Pierre Sabbagh « Au Théâtre Ce soir » pour lequel Jean Le Poulain a réalisé plusieurs mises en scène et jouer dans ces pièces de théâtre dit de « boulevard »

    J’ai regardé cette semaine une pièce de ce théâtre-là : « Le Colonel Chabert » que l’INA propose sur YouTube. Je la conseille. Vous y verrez que Balzac avait tout dit sur la pourriture qu’engendre le capitalisme dans les rapports humains, la dégradation morale par l’argent, l’hypocrisie des conventions sociales des parvenus. Un chef d’œuvre cette pièce, d’une tristesse infinie : à pleurer. D’une cruauté sans nom. Très actuelle. Je me demande comment ai-je pu tenir jusqu’au bout, presque traumatisant. Le Colonel Chabert finit dans un hôpital psychiatrique, porte le numéro 167, perd toute identité, il est interné d’office ... ça ne vous rappelle rien ??? comme ce médecin ...

    Ces acteurs grands nous ont légués un patrimoine pour que nous gardions la foi précisément en ces moments difficiles. Soyons à la hauteur de l’émotion qu’ils nous ont transmis au-delà du Temps !

    Le caviar : pour ceux-icelles qui n’ont que du vernis à vendre. Une fois tombé, ceux ne sont que des ombres, des fantômes.

    La littérature française dont le théâtre, n’est-il pas un des legs de notre Patrie ?


  • #2616617
    le 12/12/2020 par le gaulois
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Merci pour la découverte de la pièce avec Jean le Poulain.
    De vraies performances d’autant plus que les raccords sont impossibles.
    Une bonne leçon sur que signifie avoir du talent
    Et une belle mise en scène des travers de l’âme humaine


  • #2616632
    le 12/12/2020 par Kamika
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Moi je suis ni de gauche ni de droite ,je suis pour que tout le monde gagne et soit heureux point ,je n’ai pas de haine tribale ancrée en moi !!


  • #2616641
    le 12/12/2020 par Le Carthaginois
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Bonsoir, l’oligarchie est confrontée a un problème qu’elle tente de résoudre (voir le livre Covid 19 the great reset) . La culture est évidement le premier levier pour la propagande de masse mais en même temps la culture est aussi le premier levier pour l’émancipation des esprits (c’est pour cette raison qu’il était interdis dans à peu pres toutes les nations d’apprendre à lire aux esclaves).
    Ici la question financière n’est pas le principal problème (un épisode des experts Las Vegas ne coutait déjà en son temps que 50 000 dollars à produire et les couts ont encore chuté depuis) le problème est le volume / Temps. Dans un monde d’après le Great Reset met à la poubelle les principes de base de la physique et de la chimie et vous explique que le PIB du futur sera essentiellement généré par la consommation immatérielle permettant au passage de valider les théories de la croissance infinie si chères à Milton Friedman. Même avec plus de 800 créateurs Netflix n’arrive pas à suivre, les séries sont "avalés" en une seule fois en un weekend (phénomène de binge watching). L’intelligence artificielle sera demain le principal producteur de contenu aussi bien pour les journaux, la musique, les films et séries. Le pb est comme le montre déjà les premières stars virtuelles en Asie : C’est pourri ! la conclusion est donc simple il ne faut pas qu’il reste d’étalon de comparaison. La culture de qualité même moyenne devra disparaitre pour pouvoir créer une nouvelle norme dans l’inconscient collectif. Au départ on pensait que le porno suffirait mais si on regarde au Japon on constate que non, meme chez les pires dégénérés qui passent plus de 4h par jour devant du porno, le cerveau dans un processus sans doute d’auto protection dit stop et en quelques jours l’addiction se transforme en dégout pouvant mener au suicide. L’oligarchie mise tout sur une IA qui va nous aligner les neurones dans leurs sens et pour que cela marche toute comparaison avec autre chose devra etre rendu impossible. (C’est la meme chose pour l’éducation : il y a eu en 2019, 1500 parutions scientifiques à comité de lecture, qui démontrent qu’un humain est plus performant que la machine pour enseigner et les GAFAM rachètent en masse les droits sur ces publications pour les faire disparaitre . Que ce soit pour le journalisme, la musique, les films, les médias, la condition de réussite de l’IA est donc la disparition du génie humain
    Le Carthaginois

     

  • #2616650
    le 12/12/2020 par alençon
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    la culture française depuis longtemps n’ est plus invité qu’ à jouer hors des scènes subventionnées et des écrans TV..
    il fallait absolument, pour faire briller la descendance àmoshé, faire place net de tout talent..que seuls, quelques faire-valoir, entourent pour ramasser les miettes et la gloire qui revient aux minables ! Franck, Dany, Homar, Bruno, Yvan etc, et le wagon des suceuses à 7e qui les accompagnent...


  • #2616656
    le 12/12/2020 par Arnakcovid
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Qui est ce Mathieu Kassovic ???

     

  • #2616658
    le 12/12/2020 par Jean De La Femme Fontaine
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    C’est quand même un peu de la daube ces pseudo-artistes parisiens...
    Je fais de la musique depuis plus de 40 ans, je joue dans un groupe (on a tous un autre boulot à côté) qui oscille entre 4 et 15 participants.
    Hier on a fait un concert dans la grange, les petits jeunes ont joué avant nous, on peut estimer le public à 80 suivant les forces de l’ordre et 1500 suivant nos chiffres à nous.
    C’était gratuit, mais chacun a amener quelque chose genre une tarte , un gâteau , des bouteilles,...
    Ici, le premier voisin est à 3 km et en plus il est venu.
    Rien à foutre de ces feignasses qui majoritairement ne pensaient qu’à leurs subventions dès le début du mouvement GJ.


  • #2616699

    Le petit numéro de Sophia Aram, plein de bons sentiments et suintant la naïveté me fait penser à une collègue prof d’anglais, très Peace and Love, très "Bisounours", d’une candeur confondante, qui est tombée des nues quand elle a appris qu’un de nos élèves de seconde était soralien. Son "Oh non me dis pas ça [...] ça me dépasse" était anthologique.

     

    • #2616783
      le 13/12/2020 par listener
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      Quel est le peuple le plus intolérant de l’Histoire ? Je laisse la réponse en suspend.
      Quelle est la religion la plus intolérantes de toutes les religions ? Idem.
      Quels sont les journalistes les plus inquisiteurs et persécuteurs aujourd’hui ? Idem.
      "Nihil novi sub sole" comme disait ce con de Fucius cité par Nabilla (en plus ils sont incultes. "Les plus mauvais des barbares" disaient un auteur romain)


  • #2616757
    le 12/12/2020 par Nicolas
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Hors contexte, la culture ne dit aujourd’hui plus grand chose car elle se regarde toujours plus le nombril. Le mondain et le divertissement de masse a pris le pas sur la culture authentique, celle qui façonne, qui enrichit, qui subjugue. Il y a la culture et l’artiste, il y a l’art et l’artisan. Bon très basique c’qu’j’dis remarque ?


  • #2616759
    le 12/12/2020 par le vengeur masqué
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    M Olivier Marchal:point de regrets:si vous permettez,à votre place(je n’y suis pas,je sais),j’aurai dit:bon débarras !

    Qu’on supprime les allocs,il y aurait beaucoup,mais beaucoup moins de traîtres au pays.


  • #2616770
    le 13/12/2020 par babik
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    incroyable et de pire en pire sur balance ton post
    le fils de Michel Fourniret ( kidnapping de fillettes entre autres ) qui balance en plein direct des commandes qu’aurait eu son père qui parlait souvent de la Franc -maçonnerie et affirme qu’aucun médias n’a enquêté sur ses sujets et affirme que son père était loin d’être un loup solitaire ........

     

  • #2616797
    le 13/12/2020 par Meltrormé
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Dur pour ces "artistes" de se rendre compte que tapiner ne sert a rien.

    Le "great reset" du bon Klaus inclut la suppression des intermédiaires entre le client et le produit final, et pour cela tout est en place avec Netflix et autres Amazon Prime.

    Dieudonné s’est fait "reseter" il y a longtemps, mais lui ne chiale pas, il avance...


  • #2616800
    le 13/12/2020 par goy pride
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Cela fait longtemps que la culture de gauche est morte. La question est plutôt est-ce qu’ils vont continuer à financer ad vitam eternam la merde qui subsiste après le grand reset ? Il y aura probablement de grosses coupes budgétaires dans la mesure où il n’y aura plus la classe moyenne éternelle vache à lait à ponctionner pour financer toutes ces merdouilles...toutefois ils subsistera une industrie résiduelle officielle pour continuer à inonder les veaux de spectacles pourris.


  • #2616802
    le 13/12/2020 par penne
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    concernant le redémarrage à zero telecharger-le sur mega.nz.

    https://mega.nz/file/gyIglZzR#iuFH2...


  • #2616821
    le 13/12/2020 par Sedetiam
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Deux choses : rien à foutre de cette culture - progressiste - dont on cause et plus loin même, la culture n’a rien d’essentiel si tant est que l’on soit un con ; une base de donnée sans logiciel pour mettre l’ensemble ne perspective et dans l’ordre, ne sert à rien : et vu l’ambiance du théâtre de nô (occidental) peuplé de "bull shite*", il s’en trouve à chaque coin de rue, derrière nombre de volants et persiennes. Alors les intermittents du pôle emploi qui se goinfrent de l’essentiel (ça oui) de la manne, peuvent bien aller se faire encarter (que nous ne les avons pas entendu se plaindre de l’ostracisation des « comiques » des Grosses Têtes aux vannes à deux balles, par les communautés minoritaires).

    *Le shite est le personnage principal de l’acte du nô japonais, qui agit et porte toujours un masque symbolisant le caractère ou le personnage.
    Vu que les gugusses qui portent ici un masque n’agissent en rien : "Get the bull".

    Au prix du cinoche, repasse-toi « Les disparus de Saint-Agil », « Les Tontons flingueurs » ou « Le Président », voire deux ou trois bricoles de « Au théâtre ce soir ».
    Au-delà des bouquins de la dissidence, lis Henri Vincenot, tu vas apprendre du vocabulaire : pour ta culture.
    Va voir la chaîne Major Gérald : il va t’« instruire » et bouger ton cul.

    Sinon, il y a Odysee et sa blockchain, des tutos et des DIY pour éviter de choper le cerveau lent et d’avoir les bras cassés.
    Sinon trouve-toi une occupation, un hobby (pas une passion vu la quantité de pathos qui traîne dans l’air ces derniers temps) : au lieu de payer 139 balles de redevance, achète-toi un Pluto Trigger et une électrovanne et fais de la photo de goutte d’eau ou autre. Des crayons aquarellables, que sais-je ?
    Apprends à cultiver des armoises : on ne sait jamais, vu les virus et leurs vaccinateurs en série lâchés dans la nature.

     

    • #2616933
      le 13/12/2020 par Dorothee2
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      Un ami m’a écrit concernant l’incompétence des politiques : "Ça me rappelle une réplique de Louis de Funès dans "La Folie des grandeurs" où il interprète le rôle de Don Salluste, un ministre des finances renvoyé par la reine d’Espagne pour avoir séduit et abandonné une de ses suivantes : "Qu’est-ce que je vais faire ? Je suis ministre, je ne sais rien faire !" (vieux film mais génial)."


  • #2616867
    le 13/12/2020 par Demaindèsl’aube
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Saviez-vous que le roitelet poudré avait pris une mesure fin du 1er confinement pour que les indemnités chômage des intermittents du spectacle soient prolongées jusqu’à Août 2021 ? Tout ça sur le régime général évidemment... Combien de gueux ont (ou vont) basculé(er) dans le rsa pendant ce temps ?
    La momie deneuve s’était payé un château en Eure-et-Loire avec les indemnités et mireille darc allait les planquer en Suisse.
    Que des grandes âmes ces artistes.

     

    • #2617423
      le 14/12/2020 par Orcinus Orca
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      C’est pour ça qu’on ne les entend pas beaucoup.
      150 000 intermittents, ça ne fait pas beaucoup de bruit tant que ça peut ronger un smic.

      En revanche, les modalités de renouvellement en Septembre 2021 vont faire un grand ménage !

      Ah ça va venir miauler...


  • #2616875
    le 13/12/2020 par Syzygy
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    La culture n’est pas de Gauche en revanche la merde que l’on nous sert est de Gôche ! Des peintres qui ne savent pas peindre, des chanteurs qui ne savent pas chanter, etc... Et vous avez remarqué qu’ils sont quasi-tous de la même obédience ! C’est voulu car c’est le projet mondialiste !

    A quand, le Nüremberg du Communisme ? On y gagnerait en clarté et les prosélites iraient voir ailleurs !


  • #2616878
    le 13/12/2020 par effai
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    le bamb’...euh le Martin Bruger King sauce Omar Sy est aussi arrogant q’un frêre...de loge.
    bref, l’argent n’a pas d’odeur, même quand ça fait du bruit et des odeurs...


  • #2616882

    La question qui me taraude, pardon, mais c’est : "qui a inventé la culture comme fait de société ?".
    Les premiers "artistes" qui ont gravé, peint, sculpté ce que notre modernitude a exposé en mode "scénographie" dans des mcentaines de musées étaient-ils intermittents avec indemnités ?

    Ces cultureux de contrebande, qui viennent régulièrement pleurnicher sur les plateaux qui adorent les montrer comme des peluches animées, ont-ils conscience qu’ils ne font que du divertissement à visée planétaire ? Ont-ils conscience d’agir, in fine, que pour leur propre auto-promotion ? Voyez les insupportables "enfoirés" et leur "teuf annuelle"...

    Aram, masquée avec un fond de slip bien propre, est-elle consciente de la vacuité absolue de sa petite diatribe à côté d’un Torreton qui semble avoir oublié sa dose de Prozac ?

    Ces extraits vidéos de spectacles (?) gerbatoires, sont-ils la suite du Grand Divertissement Planétaire "en live" - comme disent les pseudos artistes de la modernitude américanisée jusqu’à la nausée - et qui seront le Grand Spectacle offert à la prochaine génération vacciné et tracée ?

    Oui, vraiment, s’ils disparaissent ça ne pourrait en aucun cas nous manquer... Qui se souvient de l’idiote utile Emmanuelle Béart, jouant son petit numéro de gentille artiste-de-gauche dans une église où s’étaient planqués une poignée de déjà sans papier ? Elle a fait quoi depuis la môme à part tourner d’autres daubes à cachets bien gras ?

     

    • #2616928
      le 13/12/2020 par listener
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      C’est je crois l’idéologue italien de la gauche Antonio Gramsci, (voir fiche Wiki) : "né le 22 janvier 1891 à Ales (Sardaigne) et mort le 27 avril 1937 à Rome, est un philosophe, écrivain et théoricien politique italien. Membre fondateur du Parti communiste italien, dont il fut un temps à la tête, il est emprisonné par le régime mussolinien de 1926 à sa mort. En tant qu’intellectuel marxiste, il a notamment développé une théorie de l’hégémonie culturelle. Ses travaux, menés principalement pendant ses onze années d’emprisonnement, portent aussi sur l’histoire de l’Italie, le nationalisme, les partis politiques, la littérature (notamment l’œuvre de Machiavel), l’époque de la Renaissance et de la Réforme, ou encore le matérialisme historique".

      Gramsci a eu une influence considérable sur tous les partis européens et plus spécialement à droite, mais au moment où, justement, la droite se trouvait culturellement débordée (Maurras est le dernier penseur de droite en Europe)

      Son idée : il faut posséder "l’hégémonie culturelle". C’est à dire l’influence dans les milieu constitués de la société (syndicats, églises, associations, franc-maçonneries etc..).

      C’est tellement actuel que s’en est angoissant : la droite aura beau dominer par le nombre d’électeurs, le fric de la pègre (Sarkozy), gagner élections après élections la place de premier parti. Cela ne sert à rien si pas hégémonie culturelle.

      La gauchisasse l’a parfaitement compris. Mais ce n’est plus la gauche distinguée et cultivée et sincère que nous voyons, c’est une gauche dégénérée, inculte, très justement qualifiée de "gauchiasse", mot rapprochant le terme gauche du mot chiasse.

      Gramsci, prophète de ce qui allait venir, n’avait tout de même pas prévu cela : que son idéal de gauche assez réfléchi s’inspire plus du journal Mickey que de Karl Marx

      .Gramsci


  • #2616898
    le 13/12/2020 par Spirou
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Kasso est capable de balancer le meilleur comme le pire en une saillie. Que tout le monde se foute du cinéma en salle est une evidence et ça fait mal à cul de l’armée mexicaine qui s’en repait depuis des lustres. Les tournages quotidiens dans le 16eme avec des équipes intégralement blanches ont cessés. Merci le Covid.
    Mais enfin, se prévaloir d’être en France, un des pires bilans, et vouloir protéger papy... Il y a toujours cette hantise chez l’artiste français d’être allé trop loin, Aka Luchini et sa sortie, puis, son retournement de veste. Kasso est coincé entre son aigreur presque physique face au cinéma français et son anti fascisme obsessionnel qu’il partage avec ce même cinéma.

    La culture gratuite et directement accessible à deja entamée sa mue. En terme d’écriture on peu citer le site short-edition, site français dont la version US est beaucoup plus intéressante. Rassemblant des textes amateurs courts, il développe un éco-systeme BtoB. Intéressant de noter le bien plus grand professionnalisme des auteurs américains dont la qualité des écrits est largement supérieure aux français (on note d’ailleurs des profils avec des bachelors en Creative Writing, spécialité inconnu chez nous)
    sinon Punchtale.com de votre serviteur existe depuis 5 ans et poursuit sa route.


  • #2616921
    le 13/12/2020 par Pépé le Moko
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    " Culture " ?!?

    Une fois , ils ont demandé à Gandhi ce qu’il pensait de la " culture " Occidentale , et il a répondu " Je pense que ça serait une bonne idée !!! "


  • #2617262
    le 13/12/2020 par Marco
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Vous auriez pu finir avec ce sketch excellent des inconnus :
    https://youtu.be/2dWAaJAC0To

     

    • #2617333
      le 13/12/2020 par Demaindèsl’aube
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      Merci du conseil. Je viens de découvrir ce sketch. La culture gauche caviar téléramesque des années 90 en prend pour son grade. Tout ce que les Inconnus ont revisité est juste, fin, tout en étant hilarant. Ils nous manquent bcp. Comme les Guignols de l’Info.
      Aujourd’hui, selon moi (ca n’engage que moi) il n’y a que la Bajon qui sort du lot. Dans un autre genre, Pascal Atenza.


  • #2617284
    le 13/12/2020 par jjoja
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    on va tout faire pour !!!!!!!!
    ils nous ont pourri la vie et celle de nos enfants en détruisant toutes nos valeurs et notre histoire -
    Il est temps de réécrire les livres d’histoire à l’aube de la liberté sur l’humanité


  • #2617343
    le 13/12/2020 par listener
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    La question n’est pas celle de la "culture". C’est celle du Beau.

    Les anciens croyaient aux dieux amateurs de beauté et beaux eux-mêmes. Le dieu d’Isaac d’Abraham et de Jacob a horreur du Beau et il est hideux. Moïse, selon les écritures, a vu le "derrière" de Dieu (chose représentée par Michel Ange dans la Chapelle Sixtine et qui fait honte à l’Eglise). bien que ce fessier divin soit assez beau, ce n’est de la part de Dieu ne respecter ni les humains, ni les formes ni la culture. . Dès qu’il voit du beau, il entre en furie. Son peuple lui plaît...

    La culture de gauche athée pense que le Beau est une invention de la bourgeoisie et reflète un rapport de classe. Karl Marx le juif athée se foutait du Beau.

     

    • #2617556
      le 14/12/2020 par paramesh
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      c’est moins le beau que la recherche du beau qui est important en art. l’art c’est avant tout l’esthétique car pour vivre le beau, pas besoin d’art, la nature nous en sert tous les jours.
      la mort de l’occident est liée à la mort de l’art et donc de l’esthétique au profit d’une marchandise conceptuelle (l’art contemporain) et/ou industrielle (le cinéma, la musique populaire)


    • #2618184
      le 14/12/2020 par listener
      La culture de gauche va-t-elle crever ?

      Oui bien sûr mais Spinoza disait "je ne vois dans la Nature ni beauté, ni laideur". La beauté est un discours de l’homme sur la chose et une praxis qui ont besoin d’un "criterium". Le beau une une mesure et une chose mesurée. La mesure, c’est l’homme. Le corps de l’homme (grec).


  • #2617410

    Voir la tirade sur vincent lindon.

    https://radio.erfm.fr?podcast=SORAL...


  • #2617416
    le 14/12/2020 par Orcinus Orca
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    En tant qu’auteur, compositeur et producteur indépendant, n’ayant jamais reçu le moindre centime de subvention ni d’intermittence, je me réjouis sans retenue à l’idée de voir sombrer cette gigantesque verrue qui ose s’appeler « culture » en France.

    Sur les centaines d’intermittents que j’ai rencontrés, 95% n’avaient qu’une seule idée en tête : réussir à gruger le système. Acheter des cachets, trafiquer des factures pour choper des subventions, « bosser » 2 mois par an et faire de l’immobilier le reste du temps etc...

    Et qu’on ne vienne pas chouiner que « oui mais y’en a qui sont honnêtes »
    Ce statut de parasite n’existe quasiment dans aucun autre pays.
    Les britanniques en rigolent, non pas parce que l’idée les choque, mais parce que la production musicale française est d’une telle nullité qu’ils se demandent comment les français peuvent être aussi mauvais avec autant de moyens.

    Que l’argent public serve à soutenir les salles de concert, les conservatoires, les écoles de Musique et les orchestres nationaux ou régionaux paraît tout à fait raisonnable.
    Mais si les lecteurs d’ER savaient dans quelles poches tombent les millions de leurs impôts (et je ne parle que de musique, même pas de cinéma), ils ne s’étonneraient pas d’entendre une opinion pour le moins radicale.

    Puisqu’il n’y a pas de gentille révolution : qu’ils crèvent ! (Au sens figuré bien sûr...)

    Pour info, parmi les grands prix de la Sacem 2020, on trouve par exemple NTM et Aya Nakamura. Et qui dit Prix dit pognon. Voilà voilà...


  • #2618041
    le 14/12/2020 par baltringue
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Samedi 12 décembre, BFM TV a couvert en direct les manifestations à Paris contre la proposition de loi "sécurité globale". En plateau, les journalistes ont évoqué "le maquillage" d’un manifestant, alors que ce dernier a été en réalité frappé par les forces de l’ordre.
    je croyais que ces merdeux voulaient combattre les fake news , sauf pour eux à ce que je vois


  • #2618179
    le 14/12/2020 par baltringue
    La culture de gauche va-t-elle crever ?

    Merci Charlélie pour cette lettre , parce que les autres Artistes aveuglés par ce système dont ils font partie, ont perdu leur langue , leur honneur et leur courage
    Qactus | 14 décembre 2020 à 21 h 54 min | URL : https://wp.me/pbYbqw-baY


Commentaires suivants