Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le magazine homo "Friendly" privé d’aides pour "pornographie"

La lutte contre la pornographie est-elle homophobe ?

Le bimestriel homosexuel Friendly a été privé de l’avantageux régime économique de la presse après la publication de photos « pornographiques », une décision que son directeur juge « homophobe » et qui mettrait le magazine « en danger ».

 

La commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) "a constaté la présence de nombreux éléments iconographiques et textuels à caractère pornographique et comportant la représentation d’actes sexuels" dans le numéro de septembre-octobre du magazine, selon un avis rendu début décembre dont l’AFP a obtenu copie.

La commission, rattachée au ministère de la Culture, a donc décidé de ne pas accorder à Friendly le droit de bénéficier d’un taux de TVA allégé de 2,1% et de tarifs postaux négociés.

La CPPAP avait déjà refusé en 2014 d’accorder le régime de la presse à Friendly, jugeant ses contenus sans lien avec l’actualité.

« Ses lecteurs sont ainsi déconsidérés, tout juste assimilés à des obsédés sexuels », regrette dans un communiqué le directeur de Friendly, Jean-Christophe Florentin, qui accuse le ministère d’« homophobie » et compte faire une nouvelle demande à la CPPAP le mois prochain.

Du côté de la rue de Valois, on précise que la décision ne dépend pas du ministère et que la commission, composée à parité de représentants de l’État et de professionnels de la presse, est indépendante.

Le magazine présentait dans ses pages des extraits de livres de photos érotiques, l’un sur des sportifs américains, l’autre sur des acteurs porno, qui montraient leurs organes sexuels.

Lire la suite de l’article sur information.tv5monde.com

Le lobby gay, très actif politiquement, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • il devrait continuer sur la lancée et interdire aussi la gay-pride, quitte à déplaire à delanoe et ses amies et inviter à la place des chapiteaux de grand cirque qui ont disparus - les gosses auraient un spectacle beaucoup plus sain !!!!!!!!!!!!!!
    ils verraient des vrais clowns -


  • c’est bien , ils continuent de piquer toutes les idées du FN après leur avoir craché dessus , entre le 1er et 2ème tour -
    tout les lecteurs de " Friendly " , continuez à voter PS !!!!!!!!!!!!!!! et dites Merci au Ministère de la Culture -

     

  • Espérons que ce soit l’amorce d’un "virage" du gouvernement en ces obscènes matières .

     

    • #1353030
      le 24/12/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Le magazine homo "Friendly" privé d’aides pour "pornographie"

      "Du côté de la rue de Valois, on précise que la décision ne dépend pas du ministère et que la commission, composée à parité de représentants de l’État et de professionnels de la presse, est indépendante."


  • Nul doute qu’après reprise en main du dossier par manu la tremblote et les évanescents ectoplasmes qui gèrent le "culturelle" , ce magasine retrouvera ses aides voir même un petit bonus pour réparation de la gêne occasionnée ..


  • C’est un coup dur pour les amateurs de pom-pom girls bodybuildés.


  • Je sens une pénurie de PQ se profiler à l’horizon !


  • Le petit minet abdo-sexy-branchouille en train de dire "je veux un bébé" devrait surtout se remémorer la chanson "en cloque" ; bel hommage aux femmes et à leur maternité. La nature est ainsi faite : femme-femme, homme-homme, pas d’enfant naturel. Maintenant, on peut toujours inséminer, acheter, détourner. Ainsi en ont décidé les sociétés modernes : détourner le naturel et décider que tout serait désormais permis, au nom d’un principe fallacieux : celui de l’ègalité, par frustration de sa propre condition. Le but : être calife à la place du calife, au nom d’un autre Dieu. Un dieu un peu spécial, sans barbe blanche mais avec une barbe noire, des nichons et désirant des gosses.