Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le parlement européen vote la fin des véhicules thermiques neufs en 2035

Il fallait s’y attendre. Entre la protection du climat, que l’on nous explique être carbopobe, et l’infréquentable ogre russe, dont il faut ne plus acheter le pétrole pour continuer à être dans le camp du Bien, il n’y avait pas cinquante solutions : il faut emmerder les plus pauvres, en fait l’immense majorité.

 

Les voitures ne doivent plus émettre de CO2. Ce qui en passant signifie qu’on met de côté les émissions globales, incluant la construction de la voiture, mais aussi la production d’électricité nécessaire pour la faire avancer : car entre d’une part les enfants du tiers-monde qui bossent dans des mines pour que les parents de Greta puissent avoir une jolie batterie dans leur voiture de gens bien et, d’autre part, les centrales à charbon qui produisent l’énergie pour faire avancer des voitures de bobos (comme en Allemagne), le compte n’y est pas vraiment. Rassurons les millionnaires et plus : les voitures de luxe ne sont pas concernées.

Et laissons vagabonder notre imagination de gens sachant qu’une batterie se décharge assez vite, et d’autant plus qu’il fait froid. Imaginons les départs en vacances estivaux, avec toutes ces voitures qui devront nécessairement faire « le plein » en cours de route, avec un temps de charge un tantinet plus long que le remplissage d’un réservoir avec du carburant fossile. De sacrés aménagements au bord des routes et autoroutes en perspective. Imaginons les files de voitures bloquées par la neige par des températures négatives en région parisienne, avec toutes ces batteries qui se déchargent gentiment et très sûrement. Bon, soyons réalistes : tout cela ne sera possible que si nous ne sommes pas confinés. De quoi nous rassurer.

 

JPEG - 120.3 ko
Logique découlant des délires de gratte-papier boboïsant : faites « le plein » à l’électricité produite par un générateur diesel…

 

– La Rédaction d’E&R –

 


 

À partir de 2035, il sera impossible d’acheter dans les pays de l’Union européenne une voiture ou une camionnette neuve à essence, diesel ou même hybride. Seules les ventes de voitures 100% électriques seront autorisées.

 

Proposée l’an dernier par la Commission européenne, la mesure a été votée ce mercredi par le Parlement malgré une forte opposition des eurodéputés de droite qui voulaient sortir les voitures hybrides de cette nouvelle réglementation européenne. Inquiète des conséquences industrielles, elle appelait aussi à prendre en compte le carbone émis pour la production d’une voiture, n’a pas fait passer un amendement promouvant l’usage de « carburants synthétiques » et autres biocarburants jugés moins carbonés que les fossiles.

L’amendement des Verts, qui voulaient avancer l’interdiction des moteurs thermiques à 2030, n’a pas non plus convaincu.

Avec 339 voix pour (249 contre, 24 abstentions), ce vote relativement serré ne signifie cependant pas que la proposition de la Commission va prendre tout de suite force de loi, puisqu’elle doit encore faire l’objet de négociations avec les 27 États-membres.

Cette disposition s’inscrit en tout cas dans l’ambitieux plan climat examinées depuis mardi par les eurodéputés réunis en session à Strasbourg, un « paquet climat » visant à mettre l’UE sur la voie d’une réduction de 55 % des émissions de CO2 d’ici 2030, par rapport aux niveaux de 1990, et de la neutralité carbone en 2050. Un plan qui comporte huit propositions législatives consacrées à la transition écologique. Les voitures représentent environ 12 % des émissions en Europe. Ce feu vert intervient alors que les eurodéputés ont rejeté le texte sur la réforme du marché carbone.

Lire la suite de l’article sur latribune.fr

 

En lien, sur E&R :

 






Alerter

74 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Si ca se trouve on va finir comme Cuba, à maintenir en vie des voitures d’un autre temps :D

     

    Répondre à ce message

  • Ce monde vétuste et sans joie, faïlala, Ré La

    Croulera demain devant notre foi, faïlala, Sol Ré

    Et nos marches guerrières Sol

    Feront frémir la terre Ré

    Au rythme des hauts tambours La Ré La

    Des Lansquenets. (bis) Ré

    Que nous font insultes et horions, faïlala,

    Un jour viendra où les traîtres paieront, faïlala,

    Qu’ils freinent donc s’ils l’osent,

    Notre ascension grandiose

    Que rythment les hauts tambours

    Des Lansquenets. (bis)

    Nous luttons pour notre idéal, faïlala,

    Pour un ordre catholique et royal, faïlala,

    Et à notre heure dernière,

    Nous quitterons la terre

    Au rythme des hauts tambours

    Des Lansquenets. (bis)

     

    Répondre à ce message

  • En occident, les rouages non élus sont déconnectés du réel au point de croire qu’ils maitrisent mieux l’avenir que le présent. D’où probablement les taux négatifs...

    Un point sur la religion de la transition écologique. Une transiton est un passage de l’état A, connu, à l’état B, connu. Le problème avec les abrutis religieux qui croient trop au néant qui les habite, c’est qu’ils détruisent l’existant, le A, sans aucune idée de ce que devra être B, sauf à dire que ce ne sera plus A ! Or un non A n’est pas un point à atteindre. Quand Tarzan se déplace, il ne lâche sa liane que lorsqu’il tient la suivante, sinon ça ne s’appelle pas progresser mais se casser la figure.

    En réalité, imposer l’électrique veut dire réduction drastique des déplacements pour les gueux. Car ce sera hors de prix et donc réglementé (pass ?).

    Imaginons le parc français actuel à l’électrique, avec 300kg de batterie/voiture, 4 tonnes/camion, avec une durée de vie de 5 ans :
    38.3M voit. x 300 = 11.49 MT
    5.9M util. x 300 = 1.77 MT
    0.6M p.l. x 4000 = 2.4 MT
    94000 autobus-cars x 2000 = 0.188 MT
    TOTAL : 15.848 millions de tonnes de batterie

    Environ 16 millions de tonnes de batteries à recycler tous les 5 ans, rien que pour la France.

    Tout simplement intenable.

    Depuis 2008 et l’avènement de Macrons dans les rouages, foutu pour foutu -> trahison et prédation, le niveau de connerie occidental est devenu léthal, de la base au sommet.

    Macron, par exemple, ferme des centrales tout en en promettant des nouvelles à la St Belzébuth... Cette pétasse à l’intelligence puissance infinie appliquée à zéro, considère que ses paroles ont valeur d’actes, comme la production de monnaie créé de la valeur... comme tout le monde sait.

    Mais si ce système n’est pas assez destructif, peut-être est-ce parce qu’on ne va pas assez vite dans la connerie ?

    Ce qui explique la pousse des mauvaises herbes politiques, le cancer des jardins mal entretenus, le capitalisme "no limit" d’un côté et l’écologie et/ou l’extrême gauche de l’autre.

    Les USA malades ont élu Biden.
    La France malade a réélu Macron.
    Fin de l’Histoire.

     

    Répondre à ce message

    • @ noHope
      Excelletente analyse , cependant vous avez sauté une case.Avant de passer au tout électrique ces pourritures de technocrates n’ont pas règlé le problème du recyclage des millions de véhicules à moteurs termiques , rien que pour la fronze.Où va t on entasser des millions de bagnoles et dépolluer les moteurs ????????????
      Par ailleurs il semblerait , cela reste à vérifier que les batteries de ces VAE soient en location , ce qui alourdi fortement le budget.D’autre par la fronze n’a pas les moyens de satisfaire une demande en électricité générée par des millions d’usagers.Le parc nucléaire est vieillissant , les barrages insuffisant les moulins à vent n’en parlons même pas.Ces pourris de la politique savent donc en toute évidence que seule une poignée d’aparatchiks auront l’autorisation de se déplacer.Pas les "sans dents".Idem pour la production d’hydrogène.Il faut de l’eau en quantité.Si tous les état puisent dans les océans , que va t il rester ????
      Bienvenue en UE soviétique pourra t on alors dire.

       
  • J’imagine l’édition 2035 des 24 heures du Mans à regarder les voitures en train de se recharger. Un régal !

     

    Répondre à ce message

  • Remplacer les véhicules thermiques par des véhicules électriques, ce n’est qu’une augmentation de la consommation électrique.
    Le site de l’Argus indique qu’il y a environ 280 millions de véhicules en UE, Royaume-Uni compris.
    Je ne trouve que des nombres de nouvelles immatriculations, par exemple 224 145 nouvelles immatriculations en UE au premier trimestre 2022. Ça doit nous faire peut-être dix millions de véhicules électriques en circulation en UE, maximum ?

    - Pour atteindre les 280 millions de véhicules électriques en 2035, ça signifie que la consommation électrique du parc européen dans ce secteur, et donc la vente d’énergie électrique correspondante, doit bondir d’environ +2700%, en 13 ans.
    - Il va falloir construire un PAQUET de réacteurs nucléaires, parce que je ne vois pas l’éolien et le solaire soutenir ça...
    - Selon le site de l’INSEE, il y avait en 2017 environ 43 % des résidences qui étaient de l’habitat collectif, en gros des appartements (en gros hein). Comment recharge-t-on son véhicule électrique en appartement ? Avec un câble qui passe par la fenêtre et descend jusqu’au parking ? Il va falloir également constuire un PAQUET de bornes dans toute l’UE. Ça c’est "eco-friendly"...
    - Les véhicules électriques, et les bornes permettant de les recharger, même sans forcément consommer de pétrole, sont toujours des "blocs de pétrole". Beaucoup de plastique par exemple.
    - Un autre site indique qu’une voiture électrique coûte en moyenne 45 000 € contre 21 300 € pour une voiture thermique, soit actuellement plus de deux fois plus cher.
    - Il y a déjà des pénuries de matériaux requis pour construire les véhicules électriques, comme sur les terres rares.

    +2700% en 13 ans ? Comment ?
    Si c’est vraiment leur objectif, je vais peut-être acheter des actions dans l’électricité, ou des produits financiers sur les terres rares...

     

    Répondre à ce message

  • La voiture électrique n’a qu’un but. Le contrôle des déplacements. Hyper connectée. Parametrable et contrôlable a distance. Autonomie ridicule, possibilité de brider le véhicule « monsieur l’agent mettra son usb dans votre bagnole pour la brider ou la verrouiller jusqu’à nouvel ordre. Prix exorbitant. Électricité qui va coûter un bras dans les années à venir. Bref l’électrique c’est le top contrôle des déplacements de la population. Autant on peut siphonner un réservoir pour continuer à rouler avec une thermique, autant le jour ou les mecs décident de couper le jus…. Tu pourra courir pour fuir ou te barrer. Et si ils ne le coupent pas ils sauront exactement ce que tu fais ce que tu dis ou tu vas et comment avec ta bagnole. En plus du smartphone dans ta poche c’est la surveillance à l’état pur.

     

    Répondre à ce message

    • oui, et l’objectif est de rendre ces véhicules connectés autonomes. Comme c’est déjà largement le cas avec les Tesla. la voiture autonome paraît séduisant comme concept, sur le papier. tu lis ton bouquin ou tu papottes pendant que la voiture conduit.
      Dans les faits, qqn de mal intentionné peut en prendre le contrôle à distance pour l’envoyer dans un mur. Qqn dont l’état veut se débarrasser par exemple. L’enquête "conclut à un accident".
      Je n’en voudrais pas de la voiture autonome, après réflexion.

       
  • #2973381
    Le 10 juin à 09:29 par Pierre Albert Espénel
    Le parlement européen vote la fin des véhicules thermiques neufs en (...)

    2035 ? Mes derniers gosses seront adultes, ma mère et mon cheval seront morts et cela me laisse le temps de préparer mon installation à 800m d’altitude sur un versant du Pacifique. Quitter enfin la France, mon vœu le plus cher.

     

    Répondre à ce message

  • Objectif du tout électrique : domestiquer les populations. On est moins autonome en électrique qu’en voiture diesel ! Si on coupe l’électricité plus rien ne fonctionne ! Et en plus déplacements limités, tributaires des bornes tous les 200 km !

     

    Répondre à ce message

  • #2973416

    Pour info

    Salut les pauvres !

    Un amendement dit « Ferrari » autorise
    la vente de véhicules thermiques construit en
    moins de 1000 exemplaires.
    La production et la vente de véhicules thermiques de luxe sera donc toujours possible après 2035.

     

    Répondre à ce message

    • Perso je ne vois pas ça d’un si mauvais œil.

      Car 2035 c’est demain, et il y aura encore de la demande pour les véhicules thermiques.

      Et pour cause, ceux qui prennent les décisions ne vivent pas dans le même monde que nous : dans la "vraie vie" les infrastructures ne sont pas prêtes.

      Mais en haut lieu on pratique la pensée magique.
      On croit qu’il suffit de souhaiter très très fort quelque-chose en fermant les yeux, les poings serrés... pour que miracle ça arrive !

      Cette dérogation - à l’origine calibrée pour Ferrari, Lamborghini, etc... - permettra éventuellement la naissance de petits constructeurs de voitures thermiques.

       
  • #2973748

    Et que va-t-on faire des véhicules thermique ?
    Les enterrer ?
    En faire des pin’s EELV, Greta Thunberg, José Bové ?
    A oui l’écologie

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents