Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le propagandiste de service (public) Guillaume Meurice compare Alain Soral à Michel Fourniret

Guillaume Meurice, payé avec notre argent pour faire la propagande du Système sur le service public, ironise sur le bannissement médiatique d’Alain Soral qu’il compare au tueur en série Michel Fourniret. Muni de tels arguments, le comique gauchiste devrait avoir son brevet de Bien-Pensance Officielle (BPO) haut la main.

 

On aimerait le voir une fois de l’autre côté de la barrière, sous les persécutions incessantes que subissent les vrais opposants – et les vrais humoristes ! –, pour voir s’il conserve son sourire de petit-bourgeois satisfait. En réalité, on ne peut pas faire d’humour sous la protection du Système, on ne peut que trahir. Faire de l’humour dans la forme, mais en se soumettant dans le fond.

Le nouveau Stéphane Guillon est payé pour salir les vrais opposants nationalistes et pour faire la promotion du mondialisme avec quelques cris de pucelle de gauche contre les vilains patrons qui licencient ou les migrants qui se noient, une indignation qui ne coûte rien. Même Jane Birkin le fait, c’est dire.

Attaquer le cul bien au chaud les opposants du Système est salissant moralement mais facile. De plus, on ne peut pas leur répondre en direct puisque leur radio ne nous invite pas : elle protège ses snipers qui tirent sur des civils non armés, comme l’armée israélienne sur des civils palestiniens qui manifestent ! Et comme les gardiens de camps de concentration sur les détenus qui auraient des velléités de départ, ou de vengeance.

France Inter est un mirador de la plus belle espèce. Les mitrailleurs s’en donnent à cœur joie sur les détenus, et on renvoie Meurice et ses amis aux films shoatiques qui montrent les révoltes dans les camps de la mort, ça devrait leur parler... et provoquer un petit court-circuit idéologique.

Au fait, pourquoi ces gardiens de camp sont-ils planqués ? La démocratie, en vérité, présente certains risques pour eux. Il n’y a qu’une alternative : soit il s’agit d’une peur physique, soit d’une peur idéologique. Ou des deux. C’est facile de tirer d’un mirador, c’est une autre chose quand on se retrouve au sol.

Dans ces lieux de relais obséquieux des commandements du pouvoir sous une enveloppe cool, les valets agressent et se rassurent ensemble. Ce faisant, ils creusent le fossé entre ceux qui souffrent et ceux qui profitent de la souffrance. C’est ça, être de gauche ?

 

L’humour que Guillaume Meurice n’a pas le droit de faire
est sur Kontre Kulture

 

Le lèche-cul de l’oligarchie, sur E&R :

 






Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • outre l’indigence du propos, c’est pas grave, car une bonne façon de "tuer" quelqu’un ou des idées c’est de ne pas en parler et ignorer.
    l’un des derniers exemples en date est Franco et les anarchistes en Espagne*

    * exemple, sans parti pris et au delà du bien et du mal

     

    Répondre à ce message

  • Pour son excuse on dira qu’il a des bouches à nourrir. La précarité peut mener à la prostitution intellectuelle ou physique.

     

    Répondre à ce message

  • Très bel article, bien écrit, profond, et qui dit tout sans sans compromis ni aggressivité , Chapeau à l’auteur d’er !
    Ps : ce serait pas mal de mettre un pseudo (ou un nom, peu importe) pour que les lecteurs puissent choisir les articles de leur auteur préférés.

     

    Répondre à ce message

  • France Inter, on sait que ce n’est plus vraiment France...
    Pour revenir sur Guillaume Meurice qui va à la gamelle, je n’ai pas entendu (ou compris) qu’il comparait Alain Soral à Fourniret. Les noms se suivent certes et en cela on peut y voir une tentative de filiation mais ils ne sont pas comparés. J’y vois plutôt une pub involontaire pour notre penseur.

     

    Répondre à ce message

    • Effectivement,il dit exactement ce que le patron dit :
      "Frédérique Mitterand était invité à France Inter ce matin,Zemmour y’a 2 jours.
      Moi,je serais Alain Soral,je ferais la gueule !".
      En gros,il dit que Soral est aussi légitime de passer sur France Inter que les 2 autres !Bel hommage au patron ou grosse claque à Zemmour et Mitterand,au choix !

       
  • Chaque fois que le système tape sur Soral en réalité c’est à tous les Français qu’il s’adresse : "Voyez ce que ça coûte quand on ouvre trop sa gueule".

     

    Répondre à ce message

  • Faulkner l’a très bien expliqué aussi, qui disait qu’il y a des gens qui s’imaginent que pour ’’gagner sa vie’’ tous les moyens sont bons ; et dosto aussi, avec son moujic qui disait que partout où l’on trouve une auge on trouve aussi des cochons...’’rien de nouveau sous le soleil’’

     

    Répondre à ce message

  • Excellente photo, et très révélatrice pour les adeptes de la morphopsychologie. On peut se demander aussi comment va évoluer le masque facial avec le temps...mais on le pressent déjà dans les grandes lignes, étant donné les muscles d’expression déjà mobilisés, ça promet...

     

    Répondre à ce message

  • Réecoutez bien : A aucun moment, il ne compare Soral à Fourniret !
    Libre à chacun d’apprécier ou pas Meurice, mais on ne peut pas mentir et utiliser les mêmes méthodes crapuleuses de ceux que l’on dénonce quotidiennement, justemment à cause de leurs méthodes pourries.
    Ce qu’il laisse sous entendre, c’est en quoi Zemmour a droit d’être invité dans les médias et pas Soral.... et justemment Soral est en droit de faire la gueule. En aucun cas, il ne fait une comparaison avec Fourniret. Plutôt que de s’emballer à pondre ce texte, il aurait mieux fallu ne pas s’emballer et réecouter attentivement ce qui est dit. Dommage.

     

    Répondre à ce message

    • Tu as raison : Il ne compare pas Alain Soral à Michel Fourniret uniquement, il le compare aussi à Frédéric Mitterand et Eric zemmour en disant que chacun a ses "petits péchés mignons".

      Le procédé, puisque tu sembles l’ignorer : l’analogie, la mise sur un même pied d’égalité de plusieurs sujets de manière narrative, par association de noms proches dans le discours (rythme d’élocution rapide et placement dans la même phrase de 4 noms différents).

      En l’espèce, comparé un pédophile, un tueur, et 2 auteurs polémistes, ce n’est pas vraiment une comparaison ; c’est comme comparé un PD et un juif (sic !).

      Ce procédé n’est qu’un des procédés utilisé par G.Meurice, les autres journaputes (les transitions du JT ou des zapping sont destinés à ton cortex) et même les youtubeurs (Raptor dégonflé).
      Une fois qu’il a taclé Alain Soral, G.Meurice quitte le sujet : "C’est pas le sujet, c’est pas le sujet" > Comprendre : je viens de Tacler Alain Soral comme si de rien n’était, c’était mon sujet (Cf. "La négation" (de l’inconscient) de S.Freud). Avec un bon blanc ensuite (effet de récence), cela te laisse le temps à toi (auditeur) d’absorber son message afin qu’il s’encre dans ton cerveau, sur fond de pouffement de rire des autres chroniqueurs (ça tapine dur chez France Inter) car cela facilite l’encrage.

      Je conclurai par dire ce que je pense des "blagues de Meurice". Il est pour moi comme les partis de contestation autorisés (Les Verts, le FN ou le NPA pour ne citer qu’eux), la soupape qui permet au pouvoir de continuer, tout en faisant croire à ses opposant qu’ils ont le droit à l’expression alors que les vrais opposants sont persécutés. Les mouvements d’opposition sont systématiquement ciblés par le pouvoir en place, qu’ils soient : créés, infiltrés, censuré ou détruits.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/COINTELPRO

      La vrai opposition au système ce n’est pas Meurice ou Canteloup, c’est Jovanovic ou Soral. Et si tu touches aux vrais sujets, les forces de l’establishment débarquent chez toi (Cf. les cas relatif à l’énergie libre - ou moteur à mouvement perpétuel-, remettant en cause le système basé sur l’obsolescence des sources d’énergies).

      Pour info... Pendant ce temps là en Inde :
      https://reseauinternational.net/lin...

      Message trop long ? Je poste pas souvent sur E&R. La bise au patron.

       
    • Bien dit. Effectivement, ne pas s’emballer et écouter.

       
    • Je vois les choses à peu près comme "Gyl".
      Reste que ça n’est pas évident à interpréter mais Meurice, s’il ne m’a jamais fait rire, chatouille très souvent l’inchatouillable, et il ne mérite pas d’être une cible d’ ER.

       
  • Meurisse est végétarien assumé, immigrationiste revendiqué, il coche toutes les cases de la bien-pensance, logique qu’il s’en prenne à tout ce qui résiste.

     

    Répondre à ce message

  • #2061841
    Le 14 octobre à 01:45 par Parent 5 (co-propriétaires par GPA)
    Le propagandiste de service (public) Guillaume Meurice compare Alain Soral (...)

    Guillaume Meurice est l’égale de Michel Fourniret au niveau de Wikipédia, car tout 2 y ont leur page.

    Contrairement à d’autres qui l’ont eu, mais qui ne l’on plus (on précise : " ce n’est pas de la censure").

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents