Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le quotidien Ouest-France nous fait une poussée shoatique

Besoin de plus de subventions ?

On ne savait pas la Bretagne et les pays de la Loire touchés à ce point par la fièvre shoatique mais il faut bien s’y résoudre : la contagion touche l’ouest de notre pays. Et de plein fouet. En plus, ce sont les lycéens – dont les défenses immunitaires mentales sont, on le sait, encore fragiles – qui dégustent.

 

Déjà, le 3 mars 2017, le quotidien régional (le premier de France) annonçait, tranquillement, que « les lycéens veulent retenir les leçons du passé ». Si on faisait un petit sondage avec anonymat garanti dans cette classe, pas sûr qu’on n’obtienne pas un « perso on s’en fout mais on est obligés d’y aller à cause des profs ».

 

––– A la demande de Ouest-France nous avons supprimé les photos des malheureux lycéens touchés par le virus shoatique en 2017. La photo se trouve sur le site Ouest-France –––

 

La réalité est pire encore : on croyait en se basant sur la photo qu’une classe seulement était touchée, mais c’est toutes les classes ! « 458 lycéens et apprentis de la région planchent [!, NDLR] cette année sur la Shoah », écrit le quotidien. On ne voit pas le rapport entre la Shoah et le CAP menuiserie, par exemple, sauf si les jeunes apprennent à monter des miradors.

« Ce jeudi, il règne un silence peu commun dans l’hémicycle du conseil régional à Nantes. Les élèves de onze lycées et deux CFA (Centres de formation des apprentis) des Pays de la Loire sont en session. Ils travaillent dans le cadre du programme “Histoire et mémoires : la Shoah”, porté par la Région, le rectorat et le Mémorial de la Shoah. »

Conclusion (intermédiaire) : le « Mémorial de la Shoah » a plus d’autorité que le « rectorat » et la « Région ». On sait pas trop ce qu’est ce Mémorial de la Shoah mais ça a l’air super important, un peu comme une alerte à la bombe : quand ça sonne, tout le monde obtempère. Il faudrait faire des alertes à la Shoah dans tous les établissements de France, écoles, collèges et lycées, et allons-y, dans toutes les entreprises aussi. C’est déjà le cas dans la classe politico-médiatique, le reste de la société n’a qu’à suivre.

Yvette et Jacques sont les deux envoyés spéciaux du Mémorial qui sont venus terroriser les jeunes :

« “Cette guerre n’a pas duré cinq ans, elle dure toujours. La rage, la haine, c’est un fardeau ! Mais petit à petit, la colère accumulée s’est réduite en peur. La peur du racisme, parce qu’on a toujours trop tendance à se méfier des autres”, confie Jacques Mendelovici, dont la jeunesse fut meurtrie par l’antisémitisme.

Yvette Lévy détaille sa descente aux enfers, jusqu’au convoi qui l’amena au camp d’Auschwitz-Birkenau. “Le train s’est arrêté sous le porche, on a entendu les chiens aboyer. Puis il a redémarré doucement avant de s’arrêter au bout du quai.” »

Maintenant, écoutez bien comment la Shoah a été rattachée à la classe de 1ère :

« Justement, la classe de première Sciences de l’ingénieur du lycée Aimé-Césaire de Clisson, lycée dont le slogan est “Le pouvoir d’agir”, travaille sur “l’engagement dans l’histoire et la mémoire de la Shoah”. »

C’est très scientifique ça. Il y a même « une appli pour relayer la mémoire ». Le calcul, le français et les maths passent après, vous vous doutez bien. Quand la France sera couverte de plein de petits shoatisés, tout ira mieux, on nous le jure. En attendant, il faudra encore apprendre, ingurgiter, mémoriser. Boire sa Shoah jusqu’à la lie.

« La classe participera à la mi-mars au voyage qui emmènera quelque 160 lycéens à Auschwitz et Cracovie. Tous en conviennent déjà, “ça va être dur”. Présente hier, Marie peut en témoigner : elle vient de faire le déplacement en février avec le lycée Bergson d’Angers. “Le plus choquant, dit-elle, ce ne sont pas les ruines. Ce sont toutes ces chaussures, tous ces cheveux, tous ces objets laissés. Les chiffres, les récits, c’est une chose. Voir ce qui reste, c’est énorme.” »

Euh, une question : les 160 élèves sélectionnés, ce sont les meilleurs ou les punis ?

 

Retour à 2018

Ce 19 mai, Shouest-France nous emmène dans « une famille en Vendée » où « deux sœurs ont été dénoncées et déportés à Auschwitz ». Les pauvres lycéens ne sont toujours pas sortis de la prison du « programme Histoire et mémoire »...

 

––– A la demande de Ouest-France nous avons supprimé les photos des malheureux lycéens touchés par le virus shoatique en 2018. La photo se trouve sur le site Ouest-France –––

« Dans le cadre du programme Histoire et mémoire  : la Shoah, proposé par la Région, des lycéens en première littéraire au lycée Aimé-Césaire de Clisson (Loire-Atlantique) ont rassemblé le fruit de leur enquête dans un livre numérique, “Fanny et Cécile Rajngewic, des enfants cachées en Vendée”. Un long travail qui sort de l’oubli ces deux sœurs et retrace leur parcours tragique pendant la Seconde Guerre mondiale. »

 

C’est pas fini : cette enquête a dû coûter bonbon car

« c’est le fruit d’un travail important mené depuis la rentrée 2017. Les lycéens ont mené des recherches, en particulier sur la période de 1939 à 1945. Ils sont allés sur leurs traces, de la Pologne, pays d’origine de leurs parents, à Paris, où ils se sont installés dans les années 1920. Ils sont allés à Vouvant, au camp d’internement de Poitiers, à Drancy et Auschwitz-Birkenau. »

C’est le Club Med sur la trace des nazis ! Pour ça, y a du budget.

 

Judaïsation forcée ?

Ou comment transformer l’école publique de la République en école privée communautaire. On attend la même ferveur nationale-éducative pour les victimes noires de l’esclavage, du génocide des Arméniens, des Indiens...

Au fait, que font les parents ? Ces enfants leur appartiennent-ils encore ? Ne préfèrent-ils pas des locaux neufs, du matériel informatique récent, des installations sportives de qualité, des profs plus vite remplacés ?

La Shoah est obligatoire jusqu’à 16 ans,
lire sur Kontre Kulture

 

Shoah, Shoah, Shoah ! Voir sur E&R :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1973059

    Ce torchon est le summum de ce qui se fait de pire en terme de léchage de cul du système... Si vous voulez prendre la mesure du niveau d’hystérie bienpensante ambiante, il suffit d’ouvrir ce pseudo-journal et de contempler le désastre.

    En dehors des pages se rapportant aux sorties culturelles du week-end, et de la rubrique nécrologique, tout est à jeter.

     

    Répondre à ce message

    • #1973112
      Le 25 mai à 16:52 par Georges 4bitbol
      Le quotidien Ouest-France nous fait une poussée shoatique

      Je confirme.
      Il faudrait se pencher sur la formation, le formatage, le recrutement et le fonctionnement de shoaest-Fronce, car c’est une caricature de ce qui se fait de pire dans la propagande gaucho-mondialiste pro-immigrasioniste.
      Ce torchon fait encore recette et l’on dirait que le systeme mortifère de liquidation du pays à particulièrement ciblé la région ouest, terre de forte identité, pour la massacrer.
      Un îlot de résistance avec Kernews...

       
    • #1973211

      tout à fait d’accord, je vois que vous connaissez bien le sujet !

       
    • #1973407
      Le 25 mai à 23:45 par social donc national
      Le quotidien Ouest-France nous fait une poussée shoatique

      Les "gens d’ouest" qui se retrouvent ici connaissent bien le sujet ! L’euro-mondialisme à la sauce démocrate-chrétienne est vraiment ce qu’il y a de pire sous couvert d’une fausse neutralité apparente ! Il suffit pour s’en convaincre de prendre les cartes électorales des départements de l’ouest de tous les scrutins depuis 1944 ! C’est une catastrophe sans nom pour ces terres jadis très catholiques, qui votent PS dans les villes et centre-droit dans les zones rurales (puis LREM partout depuis 2017...). Enfin, comme pour tous les grands médias, à défaut de pouvoir les anéantir, choisissons déjà de les ignorer, ce qui réduira d’autant leur influence...

       
    • #1987336

      source : https://www.data.gouv.fr/fr/dataset...
      Bénéficiaires Aides directes (en €) Total des aides individuelles (en €)
      OUEST- FRANCE / ouest-france.fr 5787718 5787718
      LIBERATION 5099910 6499414
      LIBERATION 4887544 6376144
      LA CROIX / la-croix.com 4196805 4405474
      LA CROIX 4117522 4340722
      OUEST FRANCE 3 989 248 4 094 071 2015
      L’HUMANITE / humanite.fr 3 399 647 3 689 447 2016
      L’HUMANITE 3 321 775 3 590 875 2015
      LE FIGARO / lefigaro.fr 2 407 156 6 456 112 2015
      LE FIGARO / figaro.fr 2 128 974 5 778 282 2016
      LE MONDE / lemonde.fr 1 700 074 5 088 914 2016
      LE MONDE / lemonde.fr 1 586 963 5 438 216 2015
      MARIANNE / marianne.net 1 454 647 1 454 647 2016

       
  • #1973066
    Le 25 mai à 15:57 par Elvis Mistouf
    Le quotidien Ouest-France nous fait une poussée shoatique

    Peut-etre qu’un jour on parlera des Francais sous les bombardements, des Allemands sous les bombardements, des Japonais sous les bombardement (tous ces bombardement sur des "villes ouvertes" bien entendu). On moins on parlera de gens qui ont vraiment souffert.... pour rien.

     

    Répondre à ce message

  • #1973222

    Culture du slogan qui travestit la réalité de l’histoire. Sûr qur ces jeunes n’auront pas le courage de lire la Controverse de Sion. Ni l’envie sans doute puisqu’on leur donne l’impression qu’ils savent tout.

     

    Répondre à ce message

  • #1973225
    Le 25 mai à 19:09 par lincredule2
    Le quotidien Ouest-France nous fait une poussée shoatique

    Sur la mémoire du massacre, voir :

    Page 266 du livre de Bernard LEGOUX "La désinformation autour du régime de Vichy" :

    Rappelons, en effet, que c’est le gouvernement Daladier qui, à la fin de 1939 et au début de 1940, a interné de très grandes quantités de Juifs étrangers et le gouvernement Reynaud qui est responsable de la première "rafle du Vel d’Hiv" en mai 1940.

     

    Répondre à ce message

  • #1973255

    Il faut vivre en Bretagne pour comprendre cette région...surprenante et à rebours de toutes les autres en France : en 2005 , c’est la seule région qui dans son ensemble ait voté pour MASTRICHT ( les autres : 92/69/67...ne l’ont fait que au niveau dept.), c’est la région ou l’on a voté pour le PS et ou le FN est dans les choux , c’est la région qui en 2017 a accordé une large majorité à macron, et s’est faite traiter d’illetrés ensuite !

     

    Répondre à ce message

    • #1973683

      Les départements bretons sont les plus alcoolisés de France .

       
    • #1973768

      Mon Cher Voronine,
      J’ai habité la Bretagne. Pas « d’arabes », et peu de Français non/bretonnants à l’époque. Dans ce cas, tous unis pour une société socialiste, le vivre ensemble et autres conneries genre SosMachin. POUR LES AUTRES.
      Aujourd’hui ils se prennent la néo-immigration pourrie en pleine gueule mais, évidemment, ils continuent dans leur délire (Bon, ils sont bretons disons).
      Qu’ils se démerdent avec leurs charmants invités. Fetz Noz halal, et chants africains « Elles ont du poil à la bedaine dén dén les bigoudennes dén dén les bigoudennes... ! »

       
    • #1985968
      Le 14 juin à 23:58 par mik ezdanitoff
      Le quotidien Ouest-France nous fait une poussée shoatique

      La vérité c’est que les coins anciennement les plus catholiques sont désormais les plus gauchos.
      Ce qui n’est au final pas surprenant.

       
  • #1973348
    Le 25 mai à 21:52 par Robespierre
    Le quotidien Ouest-France nous fait une poussée shoatique

    Yvette Lévy a donc vécu le grand voyage.

    Avec le temps on finit par se dire qu’il y a une sacrée palanquée de gens qui sont allés à Auschwouitz en train durant la période de pleine activité de l’« usine de mort ».

    Et qui en sont revenus sans passer par des cheminées.

     

    Répondre à ce message

  • #1973387
    Le 25 mai à 22:58 par Un ploemeurois
    Le quotidien Ouest-France nous fait une poussée shoatique

    Il y a là deux sujets : Ouest France et la fameuse poussée shoatique dans l’éducation en Bretagne. Je suis breton (au 3/4 pour les puristes), né en Bretagne, petit-fils de paysans, neveu d’agriculteur.

    Tout d’abord OF. Selon Wikipédia, on peut lire "... Ouest-France paraît pour la première fois le lundi 7 août 1944, prenant la suite de L’Ouest-Éclair, journal créé le 2 août 1899, interdit de parution à la Libération pour collaboration ...". Grâce à E&R et Alain Soral, je me pose toujours de la question du mot de collaboration pendant la seconde guerre mondiale ... Bref, OF n’était pas dans le sens du nouveau vent qui souffle depuis 1945. Il est fondé par Paul Hutin-Desgrées, dont Wikipédia nous apprend, que ce cher Paul " ... demande un geste de clémence à l’égard du maréchal Pétain dans son éditorial. En 1966, pour le cinquantième anniversaire de la bataille de Verdun, il plaide pour l’inhumation du maréchal à Douaumont ..." Egalement, " ... Ses éditoriaux valorisent la Patrie, l’Église, la famille, la morale, ..." Houla : Pétain, famille, Eglise, morale, Patrie. Et après c’est le début de la dérive. Toujours très européen, le journal est la courroie de transmission de l’UE dans toutes les boîtes aux lettres bretonnes. Il se transforme peu à peu, très lentement, d’un journal très conservateur en une apologie européiste hystérique (pas celle des peuples, mais atlantiste, judéoservile, masochiste). Donc aujourd’hui, OF ne peut être qu’à l’unisson de la doxa actuelle, de cul-bénis récitant le catéchisme, paradoxalement, libéral libertaire, avec sa dose shoanesque ad hoc.

    Pour faire la transition, l’instinct grégaire des bretons fait qu’ils peuvent agir aujourd’hui ensemble sans direction prévue. Les bretons ont été isolés longtemps. Cela leur a permis de garder une langue gaulo-celte, un catholicisme fait de centaines de saints inconnus à Rome, de fontaines miraculeuses, de chapelles autours de roches ou de bois sacrés, et des paroissiens n’ayant jamais lu l’Ancient Testament (ne sachant pas lire et/ou ne connaisant pas le latin ou le grec). Pas très canonique. Mais ce catholicisme disparaît, pour étrangement se tourner vers de nouvelles inspirations, disons "républicaines". Les écoles privées, encore nombreuses, ne sont que des copies de leurs pairs publiques pour les programmes. Le gauchisme le plus stupide fait des ravages sur Nantes et Rennes.

     

    Répondre à ce message

  • #1985757

    Ils devraient inviter Soral, Faurisson ou Ryssen pour que nos chères têtes blondes ou brunes ou crépues se fassent une opinion « équilibrée ».
    L’éducation doit être « globale »

     

    Répondre à ce message

  • #1986061
    Le 15 juin à 06:38 par A l’ouest
    Le quotidien Ouest-France nous fait une poussée shoatique

    La grotte de Lascaux n’a plus la cote. Dommage, j’avais bien aimé a l’epoque le ma scolarité.
    Les temps ont changé.

     

    Répondre à ce message

  • #1989590

    Ouest France se fait une spécialité d’être toujours le premier " du côté du manche " !
    Sous l’ occup précédente ( Ouest-Eclair ) c’était pétainiste collabo à fond . ( Detolle , Maire de Caen , donné en exemple par Pétain pour sa collabo , a toujours son boulevard dans cette bonne ville ) . Aujourd’hui , le manche c’est l’ occupant sioniste . C’est tout .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents