Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le rabbin Lionel Cohn rappelle à Zemmour que le judaïsme est incompatible avec le patriotisme

On connaît les trois conséquences des « Lumières » (la Haskala) au 18ème siècle sur les juifs qui sortaient des portes du ghetto en Europe : réforme, assimilation et nationalisme laïc. Ces trois options ont, certes, contribué à un affaiblissement de l’intensité de la vie juive selon la Torah, mais elles s’inscrivaient assurément dans une laïcisation de la société contemporaine. L’assimilation a, certes, été l’élément le plus pernicieux de cette dégradation, ce qui n’a pas empêché l’hostilité des nations au peuple juif : l’affaire Dreyfus – condamnation d’un innocent, parce que juif, aura été, à la fin d’un 19esiècle totalement assimilationniste, la preuve de l’inutilité de l’assimilation.

 

[...]

Le cas d’Éric Zemmour est significatif, mais s’il mérite une réflexion spéciale, c’est d’abord, à cause de l’impact médiatique de ce personnage. Peu de journalistes, ou même d’écrivains, peuvent se flatter d’avoir écrit un best-seller, vendu à 400 000 exemplaires ! Son Livre Le Suicide français exprime toutes sortes d’opinions paradoxales, qui ont fait son succès, malgré leur singularité. Il se situe dans une frange ultra-droitière, en reprochant à la société sa destruction de toutes les valeurs, qui l’ont conduite à un véritable suicide. Entre autres opinions paradoxales, il tente d’excuser le pétainisme, en prétendant qu’il a sauvé des juifs français poursuivis par la Gestapo. Ailleurs, les jeunes qui s’engagent pour devenir des combattants djihadistes ne sont pas différents, à son avis,des jeunes juifs qui quittent la France pour s’enrôler dans Tsahal, l’armée israélienne. Il pourfend aussi l’influence, néfaste à ses yeux, des options religieuses. Il vient d’être condamné pour ses propos islamophobes jugés, comme provocant à la haine religieuse. Dans un autre opuscule, il dénonce l’influence, exagérée à ses yeux,du rôle des femmes dans la société.

En quoi le judaïsme se sent-il concerné par un tel personnage, connu, certes, comme juif « séfarade », mais qui occulte ses origines, sans les nier ? Ses positions « réactionnaires », tout d’abord, indisposent le lecteur, plus habitué à recevoir des opinions plus conformistes. Mais il y a un autre aspect déplaisant : une nécessité de se mouler dans un patriotisme, qui semble vouloir effacer son identité personnelle. Certes, il est entouré de journalistes d’origine juive. Sa femme née Chicheportiche est également d’origine nord-africaine. Cependant, tout, dans la carrière de ce journaliste, tend à donner l’impression qu’il veut s’affranchir de son passé, et donc des idées reçues.

À toute époque, les juifs qui s’assimilaient ou acceptaient la religion dominante en se convertissant éprouvaient le besoin d’affirmer leur intégration dans le nouveau cadre choisi. Le cas d’Éric Zemmour est un peu paradoxal, mais manifeste un réel danger : l’esprit du judaïsme – dont parle B.-H. Lévy, certes ne l’habite plus, mais il y une sorte de refus d’un certain conformisme social qui le distingue des autres journalistes, et lui donne sa notoriété.

Lire l’intégralité de l’article sur haguesher.com

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Aucune religion ne peut accepter la laicité, surtout les grandes superstitions orientales.
    Et pour une fois, c’est logique. A partir du moment où l’on se proclame la seule vraie croyance, il doit être impossible d’y échapper, quelle qu’en soit la raison.
    Concernant les deux protagonistes de cette ignominie, on ne sait s’il faut en rire ou en pleurer.

     

    Répondre à ce message

  • Zemmour n’est pas patriote, il souhaite juste vendre des livres en regrettant comme beaucoup la tiers mondisation de la France.

     

    Répondre à ce message

  • Le judaïsme est incompatible avec le patriotisme, oui, et c’est aussi le cas de l’islam.

     

    Répondre à ce message

  • C’est certainement pour ça que Zemmour est vu par Attali comme un Juif antisémite !

     

    Répondre à ce message

  • Je note la mauvaise foi de cet article sur l’affaire Dreyfus. L’auteur a omis d’expliquer que l’antisémitisme de cette époque avait été instrumentalisée par un certain Esterazy, au service d’un certain Rothschild. Opération sous faux drapeau de l’époque en somme.

     

    Répondre à ce message

  • T.V. Libertés attaquée : le journal de ce soir n’est pas visible ; censuré ?

     

    Répondre à ce message

  • " l’affaire Dreyfus – condamnation d’un innocent, parce que juif "

    N’importe quoi, Dreyfus a été condamné pour espionnage et trahison, pas du tout parce qu’il était juif, il n’a jamais question dans son procès et sa condamnation du fait qu’il soit juif, c’est un mensonge d’écrire ça.

    L’ affaire Dreyfus, c’est une erreur judiciaire, comme il y en a eu des milliers d’autres, sauf que celle-là a été rap-idement révisées, parce qu’il était juif d’une famille influente .

     

    Répondre à ce message

  • "... Le cas d’Éric Zemmour est un peu paradoxal, mais manifeste un réel danger : l’esprit du judaïsme – dont parle B.-H. Lévy, certes ne l’habite plus, mais ..."

    D’après ce que j’ai pu lire, Eric Zémour et sa femme sont des pratiquants de la religion juive, alors que B.-H. Lévy est un athée affirmé.

    Dans ces conditions, comment peut-on dire que BHL aurait "l’esprit du judaïsme", puisqu’il ne croit ni en Dieu, ni au caractère sacré de la Bible, et des lois du Décalogue : c’est un apostat, un renégat, un opposant et un ennemi farouche de l’esprit du judaïsme et du peuple juif en général.

     

    Répondre à ce message

    • BHL ne peut pas être athée puisqu’il croit au diable et se vante, chez Bernard Pivot, de vouloir le réhabiliter.

       
    • BHL est un sataniste, le seul judaïsme qu’il respecte est celui des techniques occultes parce que jusqu’à preuve du contraire c’est le logiciel le plus facile, performant et complet en ce domaine, encore qu’il respecte une certaine forme de bouddhisme ou d’hindouisme tantrique presque autant. Pour BHL comme pour beaucoup de Sépharades maghrébins le judaïsme est une propédeutique à la sorcellerie, en fait une possibilité qu’offre aux juifs le droit musulman local d’offrir ses services au tout-venant en tant que sorcier à l’intérieur de certaines limites, exactement comme beaucoup de juifs nord-européens le sont devenus tout simplement pour profiter d’une lacune du droit féodal permettant aux juifs d’être usuriers jusqu’à une certaine limite. Pour les Sépharades on est juif par la mère seule parce que c’est de mère en fille que se transmettent les pouvoirs de la sorcellerie et que tout rejeton de mère douée de tels pouvoirs, même acquis de façon purement vernaculaire par son expérience seule, est considéré comme juif, il ne faut pas aller chercher plus loin.

       
  • "l’affaire Dreyfus – condamnation d’un innocent, parce que juif, "

    Si Dreyfus était si innocent que cela ; pourquoi les minutes des 2 procès qui ont eu lieu au tribunal militaire sont toujours "top secret" ????? ...et je crois qu’elles le seront encore durant des siècles !!!!....jusqu’au jour ou il sera constaté qu’elles ont disparues !!!

    En marge de cette affaire, il y a eu beaucoup de morts suspects...curieusement tous antidreyfusards...dont un président de la république et le chef des services secrets...etc

     

    Répondre à ce message

  • Si notre pays était encore sain d’esprit, Zemmour se serait converti à la vrai foi, point. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé sa réponse lorsque dans une conférence d’un grande école (j’ai oublié le nom désolé) on lui a posé la question de la conversion.... Ben oui ! Le catholicisme ne fait pas envie de nos jours, à moins d’être mystique comme Véronique Lévy !

    Il est donc fatiguant de lire et relire que Zemmour n’est pas un patriote français. Mais franchement, vous y croyez vraiment à ce genre de propos ? Il aurait pu devenir le Duhamel du PAF, sans se fatiguer. Dois-je rappeler qu’il a toujours été un souverainiste durant les années 1990, époque triomphante pour l’UE ? Ou ses procès (pour des prétextes à la con en plus) ? Ou encore que le Figaro (journal de droite parait-il) a failli le licencier, si le foule ne s’était pas déplacée ? Je continue ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents