Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le renseignement israélien fait passer une image de Téhéran pour celle d’une base iranienne en Syrie

Les médias israéliens et britanniques diffusent une image satellite de Téhéran et la font passer pour une base iranienne en Syrie.

 

Les médias israéliens ont diffusé plusieurs photographies aériennes en prétendant qu’il s’agirait de preuves de la présence militaire de l’Iran sur le territoire syrien. Ils n’ont cependant pas révélé la source de ces images.

Une semaine après le raid des avions de combat israéliens contre l’aéroport T4 en Syrie dans lequel quatorze personnes, dont sept conseillers iraniens, ont été tuées, les dirigeants du régime israélien ont lancé une campagne médiatique, de peur d’une opération de représailles de la part de la République islamique d’Iran.

C’est dans ce cadre que les médias israéliens ont diffusé une carte et plusieurs photographies aériennes en prétendant pouvoir repérer sur ces images le déploiement des drones du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) ainsi qu’un avion civil iranien qui auraient été utilisé pour transférer des soldats et des équipements militaires vers la Syrie.

Plusieurs médias occidentaux disent que ces images et les informations qui y sont liées proviennent de sources à l’intérieur de l’armée du régime israélienne. Or, cette dernière n’a publié aucune information à ce sujet.

Dans le même temps, les médias du régime israélien rapportent que l’armée de ce régime se prépare à contrer toute action de représailles de la part de l’Iran. Ces médias prétendent que la publication de ces informations laisserait croire que le renseignement militaire israélien contrôle la situation.

Le quotidien Jerusalem Post a cité un porte-parole de l’armée israélien selon lequel les forces militaires d’Israël seront prêtes à contrer toute action militaire depuis le territoire syrien.

D’autres sources comme le site d’information Ynet font entendre que l’armée d’Israël serait en état d’alerte depuis la frappe de la semaine dernière contre la base aérienne T4 dans la province syrienne de Homs.

Il y a une semaine, le président russe Vladimir Poutine a demandé, lors d’une conversation téléphonique, au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou d’éviter tout acte qui risquerait de déstabiliser davantage la Syrie.

Par ailleurs, des sources israéliennes, qui citaient un porte-parole de l’armée du régime israélien, ont de nouveau diffusé des images satellite et des informations en prétendant qu’il s’agirait toujours d’une base aérienne et d’un centre de contrôle de drones des forces iraniennes en Syrie. Aussitôt, plusieurs médias occidentaux, dont la chaîne BBC, ont retransmis ces images et informations.

Cependant, il est curieux de savoir que l’image diffusée par le quotidien Jerusalem Post, censée présenter « une base aérienne des forces militaires iraniennes en Syrie », n’est en réalité qu’une image Google Map de l’aéroport international de Mehrabad, dans l’ouest de Téhéran, à laquelle il ont appliqué un effet miroir pour en inverser le sens.

 

 

La légende du Jerusalem Post présente cette image de cette manière : « Photo réalisée par l’Armée de défense d’Israël, prise le 17 avril 2018, prouvant l’implication iranienne en Syrie (Source : porte-parole de l’Armée de défense d’Israël). »

Sur cette soi-disant image du renseignement militaire israélien, la place Azadi de Téhéran est bien visible, pas très loin des pistes d’atterrissage de l’aéroport civil de Mehrabad.

 

 

Après cette première gaffe du Jerusalem Post et de l’armée israélienne, c’est la chaîne BBC qui en commet une deuxième en recadrant l’image de sorte que l’emblématique place Azadi n’apparaisse plus sur cette image Google Map, de sorte que les gens croient plus facilement que ce n’est pas une image satellite de Téhéran mais d’ailleurs. Et pourquoi pas quelque part en Syrie ?

Voir aussi, sur E&R :

À lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et donc, c’est cela une fake news... ?

     

  • Quelle propagande ! Ils en sont rendus à ce niveau c’est pathétique et pitoyable.
    L’Iran rendra justice à ses martyrs à juste titre mais nul ne sait quand et surtout pas dans la précipitation....
    J’ai lu sur El Watan leur devise"Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorés les oppresseurs" Malcom X

     

  • Le mangeur de BigMac obèse et zombifié moyen n’y verra que du feu !
    Il ne faut pas oublier qu’on à affaire a un publique qui a gobé la destruction par avions des deux plus grosses tours a bureaux de New York en 2001 alors que c’était clairement et incontestablement du dynamitage.....
    http://911blogger.com/files/jetfuel.jpg

     


  • Les médias israéliens et britanniques




    Je me permets de signaler à la rédaction de "presstv.com" que le "et" n’a pas sa place ici.
    ..et puis, depuis quand nous mentent-ils enfin ? c’est un scandale ! Je m’offusque et m’en vois obligé de condamner cette attitude des moins courtoises ! J’espère que ce n’est qu’un petit égarement isolé.


  • Effectivement, il suffit de demander dans Google Map :

    Mehrabad International Airport

    Petit bug : pour faire coïncider les deux images, il ne faut pas faire une transformation en miroir, mais il faut intervertir le haut et le bas. de l’écran par une simple rotation à 180°. Sinon ça coince, au lieu de coïncider.

    Il était a priori très probable qu’un Iranien (il suffisait d’un seul !) reconnaitrait l’aéroport de Téhéran. C’est une immense bêtise commise par Israël. Et la BBC en fait la publicité !

    Résultat :
    A part quelques peuplades résiduelles vivant dans la jungle, tous les membres de la race humaine vont pouvoir constater, en trois clicks et avec une totale certitude, la preuve de la malhonnêteté et la stupidité des anglo-sionistes.

    Après cette gigantesque bourde,
    après le grand délire du sketch Skripal,
    après le bombardement contre-démonstratif de la super-toxique usine syrienne d’armes chimiques (alors que les inspecteurs de l’OPCW étaient prèts pour l’inspecter),
    on fini par avoir l’impression qu’il n’y a plus que des guignols aux commandes.

    Cela fait penser à ces grandes entreprises en phase terminale. On y voit parfois une multiplication d’erreurs de décision qui sont dignes d’un débutant. La raison en est que tous les membres compétents de l’encadrement supérieur s’étaient déjà recasés ailleurs, parce qu’ils avaient l’intelligence et les infos pour comprendre avant les autres que la boite était irrémédiablement engagée sur la mauvaise pente.


  • Vite macron, fake news en vue !!! Ah ben non là ça vient d’Israël. Contester ça c’est être antisémite, non ? J’ai bon ?


  • A mettre en perspective avec le prétendu gazage des rebelles par Assad (on attend encore le rapport de l’OIAC).
    Cette grossièreté dans la manip est un très mauvais signal à interpréter, je pense que la Syrie va être attaquée par une coalition, dont Israël, sinon comment expliquer cette frénésie quant à créer ou chercher des preuves pour justifier des représailles, qui et dans les faits, sont des actes de guerre ?

     

    • Normalement la grossièreté de la manip devrait leur retomber sur la figure.
      Mais ils donnent l’impression de ne pas s’en soucier.
      J’ai donné mon hypothèse, un peu au dessus.
      Mais c’est vrai qu’on peut aussi s’inquiéter d’une autre hypothèse :
      ils auraient calculé que la connaissance des bidonnages par le public cessera d’augmenter, dès que l’intérêt du public sera scotché par le spectacle de WW3.

      En tout cas, une chose est sure et certaine : cette furie d’accusations délirantes contre l’axe Russie-Iran-Syrie ne peut pas être un hasard. Elle est très significative de quelque chose (mais quoi ?).

      Remarquons que le vrai "ennemi" des USA c’est la Chine parce qu’elle est un rival qui menace à terme de ravir aux USA leur leadership mondial. Or on s’abstient soigneusement de lancer la moindre accusation délirante contre la Chine.


  • Maintenant avec les réseaux sociaux, mentir est devenu très compliqué, et la presse mainstream passe pour des crétins et des marchands de propagande .Ce contraste est de plus en plus flagrant .