Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le survivalisme durable, une affaire de famille

Le survivalisme durable, c’est une affaire de famille. On ne peut concevoir de durer dans le temps et de vivre jusqu’à sa mort naturelle sans une famille, donc des enfants qui seront plus tard aussi un soutien pour les parents.

C’est tout à fait normal, par ailleurs. Mais le monde moderne a dévoyé la normalité naturelle...

 

Les DINK

Les DINK sont les personnes qui sont matériellement récompensées de leurs choix dans le système économique actuel. Ils sont un pur produit de la société post-industrielle occidentale et de la financiarisation de l’économie.

Qu’est-ce que les DINK ? C’est l’acronyme de Double Income, No Kid, en français « Double revenu, sans enfant ».

Ce sont des couples ou des paires qui n’ont pas et n’auront jamais d’enfants, qui accumulent de l’argent et s’enrichissent du fait de leurs revenus élevés, de leurs carrières et de l’absence de charges économique que génèrent les enfants.

La société occidentale actuelle a valorisé l’enrichissement personnel depuis plusieurs décennies, promettant à toute une génération de baby boomers un avenir radieux et d’être à l’abri du besoin s’ils accumulaient de l’argent (fiat donc garanti par des dettes) au lieu de le dépenser en donnant naissance à des enfants et en les éduquant.

Le résultat, on le connaît tous : chute de la natalité, donc indirectement de la croissance économique, déséquilibre démographique et nécessité (alléguée) de faire venir massivement des immigrants pour combler les besoins de main-d’œuvre, en fait surtout maintenir les salaires bas.

L’argent accumulé avec les années par les DINK – et cela peut atteindre quelques millions pour les couples et les paires de professionnels habiles et favorisés – garantira dans leurs vieux jours l’achat de soins par ces gens fortunés, leur vie dans des appartements de luxe avec toute une équipe de gens chargés de leur organiser des divertissements et de leur dispenser des soins.

D’une société où l’on prenait soin de ses vieux parents jusqu’à leur mort sans considération autre que le respect dû à nos aînés, la décence et la morale, on en est arrivés à une société où des gens qui ont choisi de ne pas avoir d’enfants se sont immensément enrichis de leur choix souvent égoïste. Qui plus est, ce sont les enfants qu’ils n’ont pas eus et que leurs contemporains ont choisis d’avoir qui assument financièrement leurs choix par le biais des mutuelles ou des régimes collectifs d’assurance santé et d’assurance médicaments.

Lire la suite sur preparationquebec.blogspot.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #991075

    Le survivalisme durable, une affaire de famille, d’amis ,de bons potes, de partage, de convivialité, d’amour, d’amitié et de clairvoyance !!!...


  • Et alors ? Des couples font le choix de ne pas avoir d’enfant, c’est leur droits non ?

     

    • #991274

      C’est leur droit, mais cela ne peut être un système dominant sans risque pour la société et par conséquent ne devrait pas être promu.

      Comme à mon sens l’homosexualité ne devrait pas être promue pour cette absence de possibilité de continuer la société et de se transcender via l’enfant, ce qui ne signifie bien sur certainement pas qu’il faille stigmatiser/brutaliser les homosexuels et les accabler de tous les mots.

      Ces choix de vie personnels ne peuvent être érigés en modèles de société, au même tire que la polygamie etc...

      Disons qu’il y a une norme(au sens de modèle, pas au sens que ce qui y déroge est "anormal") sociale qui est promue et que chacun est libre de faire ce qu’il veut si il ne souhaite pas adhérer à cette norme, mais en silence.


    • #991425

      C’est leur droit.
      Mais ce sont tes enfants qui paient leur retraite et leur assurance-santé. Qu’ils se financent tout seuls leur égoïsme et leur liberté.


    • #991456

      Quelle tristesse...

      Alors a quoi ca peut servir d’etudier, d’accumuler une riche experience de vie si c’est pour ne pas transmettre ? Voir grandir et eduquer son enfant pour l’aider a s’accomplir mieux que l’on ne s’est accompli soi-meme est la chose noble et la plus accessible aux humains.
      Mais oui, ca veut dire des contraintes, ca implique d’assumer sa responsabilite, ca veut dire qu’il faut pouvoir se remettre en question tous les jours.

      Refuser d’avoir des enfants quand on a tout pour en avoir c’est comme aller toutes les semaine au resto avec un groupe de potes et toujours les laisser payer l’addition, c’est pathetique et petit.

      Un peu de nerf...


    • #991792

      Si c’est leur droit, alors quel est leur devoir ?


  • #991314
    le 06/10/2014 par l’oracle a dit....
    Le survivalisme durable, une affaire de famille

    et alors ? moi aussi, j’ai fait le choix libre et éclairé de ne pas faire d’enfants...pourquoi faire d’ailleurs ? pour qu’ils aillent servir les machines ,une fois adultes ? non merci, en ces temps, renoncer à la paternité ( ou la maternité), c’est faire preuve de lucidité ! Le monde actuel est une prison à ciel ouvert, où les humains sont pareils à du bétail : on nous nourrit juste assez pour que nous puissions servir les machines et engraisser big pharma...à 40 ans passés, je suis convaincu de la justesse de mes positions, et cela n’a rien d’égoïste : il est cent fois plus immoral de faire des gosses dans ce monde-ci, où toute liberté est proscrite ; il n’ y a nul endroit où se réfugier, nul secours à espérer sauf à prier pour la chute de ce monde-ci !!! j’entends d’ici votre plainte : mais si on ne fait pas d’enfants, les immigrés vont nous submerger !!!! je vous répondrais que même si vous faites des enfants, les immigrés vous submergeront quand même, du fait du caractère expansionniste du système capitaliste....

     

    • #991410

      Les enfants sont l’avenir.. Si tu ne fait pas d’enfant (ou n’en éleve en tout cas), personne n’héritera de ta pensée de ta morale, personne ne changera le futur.. Que resteras t’il alors du monde ?

      Ne pas faire d’enfant, ou ne pas vouloir en elever (au nom du fait que le monde aille mal), c’est etre lache, et egoiste ! C’est perdre espoir, et abandonner ! C’est ne pas mieux valoir que les moutons qui ne se posent pas de questions, parce qu’au final, tu feras comme eux !

      Le monde ne changera JAMAIS seulement grace a une génération ! Ce sont les enfants qui façonnent le monde ! Ce sont les générations futures qui en héritent, et qui le conduise ! C’est en eux, que le changement arrive !
      Les enfants sont notre espoir que le monde redevienne un jour juste, équitable et vivable ! Pour nous il est peut etre trop tard, mais pas pour eux, et pas pour les milliards d’humains qui suivront après nous.. Alors faisons au moins le minimum, partagons notre savoir aux enfants, propageons la morale et le sens de l’équité, de la justice, et de l’amour, aux futurs adultes.. Et pour cela il n’est même pas besoin d’etre parent..

      Ne rien faire, c’est cracher a la face des innocents ! Ceux qui subiront notre lacheté, notre inaction, et nos "certitudes"..

      Élevons les dans la droitesse d’esprit, la justice, et l’amour du prochain !

      Ne pas faire d’enfants, c’est abandonner le monde aux autres....


    • #991418
      le 07/10/2014 par Vic Survivalisme
      Le survivalisme durable, une affaire de famille

      C’est sûrement ce que se disaient vos parents...
      On peut tout justifier à coup de rationalisation, c’est l’Arme de la Bête.
      La suite logique serait une bastos dans la tête : si vous niez la vie d’une descendance qui ne viendra pas, autant finir votre lignée rapidement. Je dis ça uniquement si on reste dans la rationalisation, évidemment. Pour discuter...


    • #991427

      T’as pas compris. Il faut reprendre confiance en soi et renverser ce monde. Nos.enfants en profiteront, ou au pire continueront le combat. Je te préviens c’est pas les douze chiards de Fatoumata qui le feront.


    • Bravo L’Oracle, c’est à mes yeux une position très juste !

      Avant de faire des enfants, il serait peut-être judicieux de tout faire pour que ce monde ne soit plus une prison pour les enfants qui sont déjà parmi nous. Car ce ne sont pas les enfants nés demain qui façonneront le monde futur, mais les bien adultes d’aujourd’hui.

      Ce qui est lâche, à mes yeux, c’est de tout mettre sur le dos de ces enfants. Comme si vous alliez changer le monde en accouchant. C’est faux. Vous n’êtes même pas sûre que votre enfant suive aveuglement votre conditionnement. Peut-être que les sirènes d’une vie virtuelle et posthumaniste lui plairaient davantage ? Et ces enfants du futur pourraient-ils encore résister au système, avec le lavage de cerveau qui s’appelle l’école ?

      C’est maintenant qu’il faut agir pour que le monde change. Maintenant. Sans ça, les enfants de demain n’ont aucune chance de vivre dans un monde meilleur.


    • #991557

      @ l’oracle a dit.................Au vu et au lu de tes propos bilieux, paranos et racistes, je pense que tu devrais te suicider à coup de pantoufles, c’est un peu plus long mais pas douloureux !!!...........lol


    • #991796

      Lars, savez-vous ce que signifie éduquer un enfant ? J’ai un doute après avoir lu votre commentaire. Vous allez contre la vie.


  • J’ai un peu du mal avec cet article qui cherche à culpabiliser ceux qui n’ont pas d’enfants (donc, aussi les célibataires).
    Avec la disparition des mariages arrangés d’abord, puis des lieux de rencontres ensuite, la quasi-criminalisation du dragueur, la fragilisation du mariage par le divorce par consentement mutuel, le féminisme, la virtualisation des relations, et tout un tas d’autres raisons mieux expliquées par Soral que par moi, le nombre de célibataires-malgré-eux augmente. Et c’est cette augmentation qui explique à mon avis la baisse de la natalité (bien plus que l’envie de quelques yuppies de ne pas avoir d’enfants). C’est déjà pas marrant d’être seul, à quoi bon leur taper dessus parce qu’ils ne font pas d’enfants ?

     

  • #992048

    En période de disette , les lions arrêtent de se reproduire , pour survivre , attendant des jours meilleurs pour pouvoir chasser et subvenir à la nourriture de leurs lionceaux . En Afrique , chez les musulmans , il y a la polygamie , avec des dizaines d’enfants qu’ils sont incapables de nourrir ;
    Cherchez l’erreur !!!


  • #992139
    le 07/10/2014 par p’titemarie
    Le survivalisme durable, une affaire de famille

    Vous les appelez ’’ dink ’’ ? Moi , je les appelle ’’ seniors sur roulettes’’ ! Pourquoi ? Parcequils passent leur vie a sillonner le monde avec leurs valises a roulettes !!! Sans famille , déracinés , cosmopolites , ils hantent les aéroports et les restaurants haut de gamme ! A la recherche d’un ailleurs .... qu’ils n’atteindront jamais ! Un p’tit opéra a la fenice , vite , vite , allons-y pour le week-end ! Et , hop , la valise a roulettes sur les pavés de Venise !! Ils ont profité a plein des ’’ trente glorieuses ’’ , sans état d’âme , ils ont consommé , amassé , stocké ! Ils n’ont jamais partagé ! Le partage ? Quel partage ? Pire que tout , au seuil de la vieillesse , quand le corps et l’âme se font plus dépendants , plus quémandeurs , ils ont créé ’’ les services a la personne’’ , payants , bien-sûr ! Puisqu’ils ont l’argent mais pas l’amour ! Ils ont remplacé la brave voisine qui venait garder le chien pendant une hospitalisation , gratuitement , par un service payant d’aide a la personne ! Tout benef ! Et déductible des impôts !! Finie l’entr’aide entre voisins sympas , la mamie d’à côté a laquelle on porte ’’la soupe chaude’’ a sa sortie d’hôpital ... place aux ’’ services a la personne’’ , bien payants , sonnants et trébuchants !!! T’as pas d’argent , pas de service ! Tes médicaments tu iras les chercher en fauteuil roulant ... a la ville ! Honteux ! Scandaleux ! Le fric a la place du coeur !


  • #995891

    La surpopulation est une cause évidente de nombreux problèmes d’aujourd’hui.
    Pour moi, le système encourage clairement à faire des enfants, soi-disant puisque ça maintient le système (retraite, etc) alors que tout nous montre que ce système est à bout.
    De plus à quoi bon faire des enfants pour en faire de petits esclaves du système ?


  • #1008356

    C’est un débat qui fait rage depuis longtemps. Si vous ne voulez pas d’enfants vous êtes égoïstes... ah parce que quand on VEUT un enfant, c’est par altruisme ?! Et l’horloge biologique, et l’amour qu’il est censé nous rendre ? C’est pas de l’égoïsme ça ? Indirect et inconscient, certes, mais tout de même.

    C’est quand-même magnifique de se bouffer le nez entre nous sur des sujets pareils. Le fait est que vous avez tous raison. Ceux qui prônent la natalité à tout prix, parce que c’est la nature qui l’a voulu comme ça, c’est une programmation génétique, donc au final votre argumentaire sur l’égoïsme des autres a du sens, mais vous êtes carrément subjectifs de par le fait. Pour ceux qui n’en veulent pas (d’enfants), je suis tout à fait d’accord aussi parce qu’on vous traite d’égoïstes et le fait est que votre point de vue l’est en partie (que vous considériez ou pas que ça dégage du temps et des sous pour vos activités perso) mais c’est surtout parce que vous pensez à tout ce que ce monde (actuel, en plus de sa nature de base) a de mauvais. Et là je vous rejoins. C’est égoïste de juger que le monde ne va pas assez bien pour y confronter un être qui n’a rien demandé ?...

    D’accord avec l’argument sur les homosexuels et la polygamie, ça ne devrait certainement pas être mis en avant, étant donné l’impact démographique et économique. Alors on me rétorquera que les homos ne sont plus un problème au niveau natalité avec la GPA... mais je rétorquerai que là encore, on parle bien d’égoïsme, puisqu’il ne s’agit que d’une ENVIE du couple concerné...