Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Géopolitique du vin français : la puissance culturelle

Le vin, des banquets de victoire aux tables des négociations, est le compagnon fidèle des diplomates, et la boisson omniprésente de la diplomatie et de la géopolitique.

À Paris, à la Tour d’argent, on peut voir le couvert du dîner des Trois Empereurs [1], et le souvenir des activités de Carême et de Talleyrand lors du congrès de Vienne (1814) plane encore dans les mémoires. Plus près de nous, François Hollande a repensé l’art de la table au service de la diplomatie, lorsqu’en ce mois de juin 2014 il a successivement dîné avec Barack Obama, puis soupé avec Vladimir Poutine. Pour autant, si le vin est un des instruments de la géopolitique, la géopolitique du vin est encore passée sous silence, alors même qu’elle témoigne d’une certaine idée de la puissance culturelle et économique. Alors que les vendangeurs s’activent dans le vignoble, et que les foires aux vins attirent des milliers de passionnés, l’on peut parcourir les pièces de ce vin français inséré dans le grand jeu diplomatique.

Une des pièces maîtresses de l’économie française

Chaque année, la France le dispute à l’Italie pour obtenir la première place du pays qui produit le plus de vin. En moyenne, elle produit 41.4 millions d’hl de vin, ce qui représente 16% de la production mondiale. Mais la puissance économique du vignoble ne se mesure pas qu’à la quantité d’hectolitres produits annuellement. Le vin joue un rôle non négligeable dans l’économie nationale. Ce ne sont pas moins de 558 000 emplois directs et indirects qui dépendent de la filière vin, dont 142 000 viticulteurs. Les vins et spiritueux sont le deuxième secteur français d’exportation, derrière l’aéronautique, et devant la chimie. Certes on loue régulièrement les contrats obtenus par Airbus pour vendre ses avions à tel ou tel pays, mais on pourrait aussi chanter les louanges des caisses de champagne, de bordeaux ou de bourgogne expédiées de par le monde. La valeur des exportations, en 2012, est ainsi évaluée à 7.6 milliards d’euros [2]. Cette richesse du secteur agricole et de la filière vin n’est pas nouvelle, elle a toujours été un des points forts de la France. Richelieu le rapportait en son temps dans son Testament politique :

« La France est si fertile en blé, si abondante en vins et si remplie de lin et de chanvres pour faire les toiles et cordages nécessaires à la navigation que (…) nous tirerons l’argent de ceux qui voudront avoir nos marchandises qui leur sont si nécessaires et nous ne nous chargerons point beaucoup de leurs denrées qui nous sont si peu utiles. [3] »

Pour autant, chacune des grandes régions françaises a des marchés d’exportations différenciés.

 

Lire l’intégralité de l’article sur jbnoe.fr

Notes

[1] Le dîner des Trois Empereurs réunit le roi de Prusse Guillaume 1er (futur empereur d’Allemagne), le tsar Alexandre II, le tsarévitch Alexandre (futur Alexandre III), et le chancelier Bismarck. Il se tient en 1867, lors de l’exposition universelle. L’intimité de ce dîner n’a pas empêché Bismarck et le roi de Prusse de déclarer la guerre à leur hôte Napoléon III trois ans plus tard.

[2] Chiffres fournis par l’association Vin & Société. http://www.vinetsociete.fr/chiffres

[3] Cardinal de Richelieu, Testament politique, réédition Perrin, 2011, p. 295.

Voir aussi, sur E&R :

Faire de la géopolitique viticole avec notre partenaire Sanguisterrae !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Salut à tous,dans une petite supérette en Rhônes-Alpes,récemment,je suis tombé sur un vin blanc fruité dont le nom ne laissera pas indifférents ceux de la région qui l’ont peut-être déjà aperçu : "vin de merde"(!),avec une petite mouche et tout sur l’étiquette ! première fois que je vois ça ! j’en ai achetées deux bouteilles pour le coup que j’ai mises de côté,près d’une bouteille de whisky Loch Lomond(celui du capitaine Haddock) que je garde précieusement depuis quelques années maintenant,pour une de ces quatres occasions,sait-on jamais,s’il refait bon-vivre un jour...parce-que perso,je ne picole même plus,il n’y a vraiment plus rien de marrant à faire dans ce système euro-soviétique,à part te manger un alcootest et être traité comme un criminel par le trésor public...attention,le jus d’orange,c’est très bon,mais l’ambiance est beaucoup moins conviviale pour le coup !...Féthi

     

    • @dernière précision,sous l’étiquette principale "vin de merde" avec la petite mouche,le gars a rajouté plus-bas sur une plus petite étiquette "le vin des philosophes" !...franchement grandiose,à mon avis ce producteur a dû avoir quelques problèmes avec les soviétics du fisc pour répliquer de la sorte avec de telles étiquettes(personne n’a vu ce vin blanc dans la région Rhones-Alpes ? ça ne passe pourtant pas inaperçu une approche de la clientèle dans ce registre-ci !!)...Féthi


  • le Bordeaux me donne maintenant des migraines épouvantables après 3 verres..le Bourgogne un peu moins... on me dit que c’est une allergie aux sulfites, d’autres me disent que le vin est de plus en plus trafiqué. vous avez une idée ? merci !

     

    • Arrete de boire une demie bouteille de whisky avant et tu verra le verre de vin ne te fera aucun mal....


    • @beth Il y a un Bordeaux très doux et excellent,c’est le "Malésan"(il doit être à cinq ou six euros la bouteille si je me souviens bien),même des filles autour de moi pas spécialement portées sur la bouteille l’ont toujours apprécié ce "Malésan" et pouvaient le boire en plein après-midi sans maux de têtes ou autres...mon conseil serait celui-ci,teste donc voir le "Malésan"...Féthi


  • #991592

    "Le meilleur anti dépresseur est le vin que l’on boit dans la bonne humeur !!!"...............n’en déplaise à Freud .....et aux empoisonneurs de l’industrie pharmaceutique !!!


  • VIVE LE VIN ! pour combien de temps encore, madame najaut-belkassem ?


  • #992439

    Fethi , vous etes formidable !! Vos posts sont un bonheur : pleins de vie , d’humain, d’humour , toniques et tellement vrais ! Un pur bonheur ! Vous me faites penser a Coluche !

    http://erlanguedoc.fr/nimes-domaine...

    Pour info....

     

    • @Marie Merci Marie,très touché que mes commentaires aient attiré ton attention...mais je ne suis pas un saint non-plus,seul dans mon coin avec mon clébard,je fais beaucoup de conneries aussi (au-moins,le seul mal que je fais,je me le fais à moi-même,c’est toujours ça...en-fait,il faut absolument qu’il se passe quelque-chose,je ne sais pas quoi bien-sûr,mais il faut de l’action,sinon notre humanité est compromise à mon avis,plantés que nous sommes devant des écrans d’ordinateurs,c’est horrible ce qu’on devient depuis l’avènement de l’internet,je déteste cette époque en-fait,j’arrive pas à faire semblant de m’amuser...bien à toi Marie,si on se croise un de ces quatres,je te ferais goûter à ce vin que j’ai cité plus-haut(dingue l’étiquette,je te jure,j’en rigole encore,faut vraiment la voir !) ou au Loch Lomond du capitaine si on est plus d’attaque !...bien à toi !...Féthi G-H