Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Autrichiens pourraient organiser un référendum de sortie de l’Union européenne

Plus de 260 000 Autrichiens ont signé une pétition pour réclamer la sortie de l’Autriche de l’Union européenne, ce qui signifie que le Parlement autrichien doit désormais débattre de la tenue d’un référendum qui poserait cette question, rapporte The Local AT.

La pétition a été organisée par Inge Rauscher, une traductrice retraitée de 66 ans, qui estime que son pays aurait plus de bénéfices économiques, sociaux et environnementaux hors de l’UE. Elle a obtenu 261 159 signatures, soit l’équivalent de 4,12% des électeurs du pays. En Autriche, la limite pour qu’une pétition débouche sur un débat au Parlement est de 100 000 signatures.

Rauscher n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’elle avait déjà lancé une pétition similaire en 2000 qui n’avait alors recueilli le soutien que de 3,35% de l’électorat autrichien. Elle pense que la crise économique, et la crise grecque expliquent le succès de sa nouvelle pétition.

L’Autriche est un pays de l’UE qui jouit de l’une des meilleures conjonctures économiques du bloc. Son taux de chômage est le plus faible du groupe (seulement 4,3%). L’Autriche fait aussi partie des 11 pays les plus riches du monde en termes de PIB.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Début du " sauve-qui-peut ! ".


  • Je n’ai jamais lu un article démontrant clairement que la France aurait INTERET à sortir de l’UE, mais je ne perds pas espoir...

     

    • La France n’a pas intérêt à sortir de l’UE, car seule, elle ne peut résister aux grosses multinationales, ni aux agences supranationales que sont l’OMC ou l’OMS...alors que, dans un cadre européen soucieux de préserver les souverainetés nationales mais aussi gardien vigilant de l’indépendance continentale, il sera possible de résister et même de faire plier Mosanto, Apple ou toute autre multinationale. Ainsi, nous pourrions parler d’une seule voix et refuser les produits OGM ou les vaccins douteux de Big Pharma. Et pour finir, nulle sanction ne serait possible contre un bloc uni de 400 millions d’âmes...à condition de réformer la machine Bruxelloise, tout est possible à brève échéance,,,


    • @la pythie :

      Faut arrêter le discours catastrophique comme quoi la France ne peut pas s’en sortir sans l’UE. Bordel il y a d’autres pays qui ne sont pas dans l’UE et qui s’en sortent TRES bien et NETTEMENT mieux que 99% des pays de l’UE !!! Comment faisait-on AVANT l’UE ? La France avant la deuxième guerre mondiale et surtout avant la première était l’un des pays les plus puissants au monde. Deux guerres mondiales l’ont lessivés et les traitres qui ont suivis, je ne parle pas de De Gaulle, avec leurs choix politiques, ont finis par achever la France, Giscard au hasard, avec juste un exemple parmi tant d’autres, son planning familial, qui a fait venir des millions de travailleurs à bas coûts et aujourd’hui on se plaint de chômage, que les salaires sont bas.

      La France, AU CONTAIRE, a tout intérêt à sortir de l’UE. On a des paysans pour produire toute la nourriture que l’on veut pour nourrir nos citoyens. La nourriture, ce n’est pas la première chose essentielle à la vie avant le reste ? Déjà on ne mourra pas de faim et on pourra continuer à exporter. En ayant nos propres frontières et en stoppant COMPLEMENT l’immigration, en arrêtant d’accueillir la misère du monde et en s’occupant uniquement de NOUS, on remontera la pente. Pour information, avant de m’occuper de mon voisin, je m’occupe de MA famille. Tant que ma famille va mal et n’est pas au top, je ne m’occupe pas de mon voisin. Donc déjà on s’occupe des français, avant d’accueillir et de s’occuper des autres citoyens du monde.

      l’OMS, Monsanto, mais c’est quoi votre délire ? Si la France redevient la France, avec ses frontières, avec ses lois françaises, on ne peut pas interdire des enfoirés comme Monsanto qui pourrissent tout ? Faut arrêter de raconter n’importe quoi. Vous dites qu’avec 400 millions d’âmes ont peut résister à ces géants ? Mais mon pauvre ami, on est peut-être 400 millions mais les lois de l’UE font qu’on est obligé de tout accepter et ce n’est pas 400 millions d’un seul pays, c’est de X pays, chacun s’occupant de survivre dans son propre pays et s’en foutant de ce qui se passe dans les autres. Si vous demandez autour de vous si les gens s’occupent du sort des Belges, des Autrichiens, des Roumains, des Polonais, etc... ils vous répondent "déjà ma gueule, ensuite on verra". Si demain la France est la France, Monsanto on l’interdit, voilà c’est fini. En revanche avec les nouvelles lois, le traité transatlantique, Monsanto aura le droit d’attaquer la France !!! En effet, vive l’UE. :(


    • @Lapythie : je crois la plus belle que vous nous ayez sorti jusqu’à présent, je vais l’imprimer et l’encadrer ! :)
      Selon vous la France défendrait mieux ses intérêts commerciaux en abandonnant son siège à l’OMC et en envoyant un commissaire Allemand pour parler à sa place ? Figurez que c’est ce qu’on fait de 1992 ! Et vous trouvez que les intérêts Français on été correctement défendu ? Ça se voit sur la carte industrielle Française : 50% de l’industrie s’est barrée à l’étranger et on a 2 millions de chômeurs de plus à la place. Ceux qui l’ont pas fait (comme PSA) sont systématiquement accusé de mauvaise gouvernance économique pour expliquer leur mauvais résultat face à la concurrence des produits fabriquer dans le tiers-monde.
      On passe sur libre circulation des capitaux qui permettent à n’importe quelle multi-nationale française de délocaliser son siège au Luxembourg sans que l’état n’ai aucun recours possible à y opposer, leur permettant ainsi de faire un chantage perpétuel à l’état, ainsi que sur l’évasion fiscale de toutes les sociétés américaines qui exercent chez nous par le Luxembourg ou encore de l’imposition des OGM aux états de l’union par la commission... vous nous faites vraiment une synthèse !
      Si d’aventure ce n’était pas de l’humour, je vous suggère d’aller regarder quelques conférences de François Asselineau, président de l’UPR. Vous en avez clairement besoin !


    • à Jojo l’affreux et Eric...

      Voue ne m’avez pas lu attentivement ! J’ai écrit que notre solution passait par la défense d’un espace continental, à condition de réformer le fonctionnement de la machine Bruxelloise, je n’ai jamais prétendu que tout allait bien jusqu’à présent...la construction eurpéenne est faite, ne reste plus qu’à modifier les traités pour allier souveraineté des nations européennes ( sans l’Angleterre, naturellement ) et défense commune face aux multinationales. Ou est le scandale là dedans ?
      Et contrairement à vos écrits, tout ne va pas si bien pour les nations hors UE : leur croissance est correcte, sans plus et elles sont assujetties au mondialisme, comme les autres nations : la Suède, par exemple, accueille bien plus d’immigrés que la France, vous le saviez ? et la Suisse n’est pas en mesure de contester les décisions de l’OMS, par exemple, référendums ou pas...seule la défense d’un espace commun de 400 millions d’âmes peut rendre gorge à big pharma, Goldman Sachs et cie..
      C’est si difficile à comprendre ?


  • J’espère qu’il vont nous recomposer pour l’occasion un nouveau requiem :
    " le requiem pour la CEE"


  • Etrange cette mode référendaire relative à la sortie de l’UE...et ce sont les Anglais qui sont à la manoeuvre, ce qui me fait dire qu’il faut freiner des quatre fers et réfléchir un peu...
    Un bloc de 400 millions d’habitants serait invincible, du point de vue économique, culturel et diplomatique,non ? je ne comprends pas cette fureur des uns et des autres de vouloir se débarrasser de l’UE et de revenir aux " vieilles " nations d’antan...ma thèse est celle-ci : il vaut mieux garder l’UE, cette force continentale de 400 millions d’âmes, la réformer juste assez pour qu’elle acquière cette indépendance politique tant recherchée. Ainsi, il nous sera facile de résister aux Ricains et aux Chinois et de rendre gorge aux multinationales et à big pharma. Enfin, toute idée de sanction économique à notre endroit deviendrait impossible : face à un continent de 400 millions d’habitants, aucune sanction économique n’est possible : Apple, Mosanto ou Big pharma en seraient pour leurs frais...Alors, réfléchissons bien avant de sacrifier l’UE...

     

    • c’est vraiment le chemin que prend l’UE avec TAFTA....


    • Bon raisonnement sauf qu’il omet un détail : l’Europe est une création atlantiste, il n’y a qu’a voir son évolution depuis sa création et ceux qui la défendent actuellement, il ne s’agit que d’une entité supra nationale qui ne prend en compte d’aucune manière les intérêts des 400 millions de personnes sensées constituer sa population, le plus juste aurait été de dire qu’elle prend en compte les intérêts de quelques milliers de « ses citoyens », quid des déstructurations, des fermetures d’usines, de l’immigrationnisme et des lois prônant la déchéance. Être unis est une chose, l’être sous l’égide d’une entité coloniale, asservissante en perd tout son sens. L’Europe ne fait rien d’autre que jeter ses peuples en pâture aux banques.
      Quant à réformer l’Europe pour en faire quelque chose de meilleure, il vaut mieux partir d’une bonne base qu’on améliore, plutôt que d’une mauvaise dont on cherche les bons cotés, un peu comme un cageot de tomates (l’exemple est peut être tiré par les cheveux) : on te donne un cageot, tu prends la première tomate et tu constates qu’elle est pourrie, la seconde pareille, au bout de quelques tomates tu te rends compte que pratiquement tout le cageot est pourri, et celles qui restent ne tarderont pas à suivre. Ne vaut-il pas mieux le changer contre un autre qui contient moins - ou pas - de pourriture ?


    • Réformer l’UE est possible... il y a un créneau de 30 secondes toutes les 25 trillions d’années.
      Asselineau en a fait la démonstration mathématique devant un parterre d’étudiant à l’école polytechnique, qui a mauvaise réputation mais qui reste la meilleure formatrice de mathématicien en France (ils s’arrachent à prix d’or à Wall Street), pas un seul des étudiants présents n’a contredit la justesse son équation.

      Le seul vrai risque d’une sorti de l’UESS c’est que nos amis d’outre-Atlantique nous déclare la guerre physiquement.


    • à K Daglian...
      Refaire une autre UE serait trop long ; celle qui existe déjà peut être réformée bien plus vite..on ne peut revenir en arrière, autant enfourcher le canasson Européen et tenter de le réformer de l’intérieur, le jeu en vaut la chandelle ! sinon, à force de ne pas vouloir défier le système, à se plaindre des conséquences ( chômage, immigration...) sans jamais rien faire, cette UE là sera en effet le tombeau des nations européennes...à bon entendeur.


  • Si leurs parlementaires ressemblent aux nôtres, le résultat de leurs débats sur le bien fondé de la tenue d’un réferendum sera sans surprise et le réferendum sera mort-né


  • CA c’est utile !
    A mon avis beaucoup plus qu’un "conseil de transition" ou un truc du genre...

    Franchement si on arrivait à sortir de l’UE on s’enlèverait direct au moins 60% de problèmes.

    Pour ceux qui disent que l’UE c’est bien parceque l’on est plus nombreux, etc, vous partez en vrille.
    Plus le centre du pouvoir est loin, moins les gens ne parlent la même langue pour pouvoir synchroniser une manifestation, plus c’est dur de faire infléchir un gouvernement en cas de problème.

    L’UE nous pourrit au niveau immigration forcée, abandon des frontières, euro qui a tout fait augmenter, pma, gpa, agriculture chimique forcée, mondialisation, libre échange, valeurs décadentes, soumission aux américains, tafta, otan, etc, etc, etc...

    On n’a pas besoin d’être nombreux quand on a la bombe H en plus. C’est trash mais c’est la vérité. Est-ce que quelqu’un fait chier la corée du nord par exemple ? non ? Est-ce que quelqu’un fait chier Israel qui fait la taille d’un département français ?

    Bon qui lance la pétition ? ^^

     

    • Ce qui pourrait être pas mal aussi ça serait de faire une pétition pour faire une loi qui interdise aux gens non nés en France de devenir ministres, présidents, parlementaires, députés. Ainsi que ceux qui ont la double nationalité.
      C’est un peu discriminant, mais franchement yen a pas marre de gens même pas nés ici qui nous disent ce qu’on doit faire pour l’éducation par exemple ? Non le latin c’est pas bien, ça ne vous sert à rien, hop on vire...
      La loi sur le renseignement c’est bien, hop on la fait passer en urgence...