Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les Français rembourseront l’emprunt européen, même si Macron le nie

Sur TF1, Emmanuel Macron a affirmé que les Français n’auraient pas un euro à débourser pour rembourser l’emprunt européen de 750 milliards d’euros du plan post-Covid. Une affirmation bien audacieuse, selon l’essayiste Éric Verhaeghe.

 

Hier soir, c’est un Emmanuel Macron triomphal qui est apparu en duplex à l’antenne de TF1. L’obtention d’un accord à Bruxelles lui donne un peu de grain à moudre dans une actualité morose où les déconvenues, notamment sociales et économiques, ne vont pas tarder à s’enchaîner. Mais c’était aussi l’occasion de lancer quelques affirmations bien téméraires sur la « gratuité » des coronabonds pour le portefeuille des Européens, et singulièrement des Français.

 

Penser l’accord historique du 20 juillet 2020

Le président français ne pouvait évidemment manquer la célébration de ce « travail historique » qu’il a mené pendant plusieurs années en affrontant Angela Merkel pour imposer une étape nouvelle dans l’intégration budgétaire en Europe.

Conforme à la doctrine en vigueur dans les élites françaises, l’achèvement de l’Europe passe par le dépassement d’une simple union monétaire, comme le conçoit l’Allemagne (héritière du Zollverein prussien), et par la mise en place d’une union budgétaire avec des impôts communs. Sur ce chemin dont l’histoire dira s’il est ou non un miroir aux alouettes (la création d’impôts communs n’ayant pas le même effet partout dans le monde…), l’accord du 20 juillet marque effectivement une étape significative. On jugera en 2022 si les Français la reçoivent comme telle ou pas.

 

Vers des impôts européens

Au-delà des 40 milliards immédiats que cet accord apporte à la France dans des conditions financières contestables, l’innovation majeure de l’accord tient à la création d’impôts européens pour financer cet emprunt de 750 milliards. Si l’accord du 20 juillet est resté évasif sur la question, notamment du fait de la réticence de l’Allemagne, il n’en demeure pas moins que le remboursement devrait être assuré par des taxes. La liste de celles-ci semble pour l’instant interminable : taxe sur le plastique, sur le carbone, sur le numérique, etc.. Autrement dit, la Commission va se doter d’une administration fiscale, selon toute vraisemblance, pour faire rentrer l’argent de ces impôts sur lesquels personne n’a jugé utile de claironner, à part Emmanuel Macron qui semble y retrouver des mots connus.

 

Le fantasme trumpien de la taxe aux frontières

Avec une forte dose de naïveté, peut-être mêlée à la mauvaise foi, Emmanuel Macron a donc prétendu que ces taxes ne seraient pas payées par les Européens, mais par les « grandes entreprises » et les « acteurs internationaux » qui ne jouent pas le jeu des politiques européennes. Pour le coup, on demande vraiment à voir comment cette affaire va se goupiller dans les mois à venir.

Doit-on rappeler ici que ce principe de la taxe aux frontières a fait hurler tout ce que l’Europe compte de partisans du libre-échange lorsque Donald Trump l’a avancé pour les États-Unis ? Il est assez comique de voir comment, en trois ans, Emmanuel Macron est passé de la dénonciation du protectionnisme à son éloge triomphal. L’évolution vaut toutefois d’être notée, car elle montre comment un président « mondialiste » comme Emmanuel Macron est désormais contraint à retourner sa veste dans un monde toujours plus divisé. Finies, donc, les diatribes sur le repli nationaliste qui constitue un danger. À l’épreuve des faits, il faut bien reconnaître des vertus à la taxation aux frontières.

 

Les Européens ne paieront pas ? Vraiment ?

Le grand fantasme, ou la grande imposture, consiste bien entendu à asséner que ces taxations à la frontière ne sont pas payées par les Européens mais par les entreprises qui doivent acquitter les taxes. Il s’agit là d’une ambiguïté, voire d’un mensonge bien connus des économistes.

Une taxation aux frontières n’est en réalité rien d’autre qu’une taxe sur le consommation. Elle est donc répercutée sur les prix. Il est vrai que les produits taxés perdent en compétitivité par rapport aux produits non taxés. Mais, dans tous les cas, la taxe est intégrée au prix de vente, et donc perçue sur le consommateur, que ce soit de façon directe ou indirecte.

Le phénomène sera particulièrement évident pour les géants du numérique. Si leur production est taxée en Europe, ils y majoreront leurs prix avec d’autant moins de gêne qu’ils comptent très peu de concurrents, voire pas du tout de concurrents dans certains cas. La taxe sur les GAFAM ne sera donc pas payée par les GAFAM, mais par leurs clients européens.

S’agissant des taxes carbones ou plastiques à la frontière, le résultat sera le même : les producteurs augmenteront leurs prix de vente pour récupérer la taxe. Celle-ci sera donc payée par le consommateur.

Autrement dit, ce sont les Européens qui rembourseront directement les emprunts supposés leur profiter.

 

Vers un renchérissement d’Internet ?

Alors qu’on parle de fracture numérique qui constitue une égalité grandissante dans nos démocraties, et singulièrement en France, il est remarquable de voir les gouvernements européens s’apprêter à augmenter les prix des services numériques.

Imagine-t-on un Google se mettre à tarifer l’accès à certains sites ou à certains services comme la messagerie ? Imagine-t-on Google distribuer encore plus d’informations gratuites pour concurrencer la presse payante ? Nous entrons progressivement dans un autre modèle de consommation et de taxation numérique qui mérite d’être étudié calmement.

Alors que les États-Unis privilégient la piste du démantèlement anti-trust, l’obsession fiscale française risque de réserver de bien mauvaises surprises.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mais nous ne sommes pas en démocratie, lâchez-nous avec ce mot bordel !

    Le pouvoir du peuple ? C’est d’aller voter quand on lui dit, et encore à des élections truquées et appuyées dans le sens unique par des merdias soumis aux ordres des mêmes !

    Pas de démocratie avant une bonne révolution, donc arrêtez de parler de RIC, de faire vos manifs, vous êtes hors-sujet Gilets jaunes et consorts, bande de bobos et de provinciaux incultes tournant en rond autour de vos ronds-points : la question est comment reprendre le pouvoir !!!

    Il faut un coup de force, et s’organiser en ce sens... On en est loin ! Bon réveil à tous !

     

    • @recadrage
      Vous pouvez ne pas être d’accord avec les gilets GJ, c’est parfaitement votre droit et ça légitime même votre sens de la démocratie, vraie. Cependant, vous remarquerez que les GJ ont bougé leurs culs peut être bien avant votre prise de conscience, de grâce, gardez vos quolibets pour ceux qui les méritent.


  • A-t-on déjà oublié lors des 1ers discours de Macron sur le confinement, qu’il ne laisserait aucune entreprise couler à cause de ce confinement ? Que valent les paroles d’un politique pour qu’on y prête encore attention ?


  • Macron est content, il va avoir 40 milliards de crédit pour faire semblant de faire du social avant les prochaines présidentielles... Et il espère être ré-élu...
    Pour le remboursement qui sera catastrophique pour la France, nul doute qu’il sera allé faire le beau sous d’autres cieux et que ce seront les français qui trinqueront...

    En résumé, il pense acheter sa ré-élection à crédit et c’est nous qui la rembourserons dans quelques temps... C’est un épisode qui montre bien sa petite personnalité d’arriviste qui instrumentalise la France pour son intérêt personnel...


  • La France finance le sauvetage de l’Italie et l’Espagne pour ke compte de la puissante Allemagne. Encore 10 ans et la France sera démantelée en quelques Länder allemands et destinés à satisfaire le repos de touristes Chinois...

     

  • Même si Macron le nie avec le masque, pour pouvoir se foutre davantage de notre gueule .Mais on a déjà l’habitude par le fait qui ne soit même pas légitime .Car il faut tout de même savoir que nous sommes "dirigés" par un type qui ne représente que lui-même, voir à peine 10% de la population en étant très large .Dans 2 ans et demi en espérant que le boulet ne soit plus là, il faudra se coltiner toute sa chiasse qu’il aura répandue çà et là .


  • Macron, c’est la même ritournelle, entendre "moins d’impôts", comprendre "plus d’impôts". Un discours fondé sur une rhétorique à 180 degrés de la réalité.


  • Ce monsieur vient de créer l’administration fiscale européenne ( qui s’additionnera aux administrations fiscales nationales et qui sera complétée plus tard par l’administration fiscale de la République universelle en gestation ) donc il va créer le code fiscal européen.

    Pour pouvoir se maintenir au pouvoir, il raconte à ses fans ( réputés manipulables dans les loges du 33e degré ) que ce ne sont pas les résidents de l’Union européenne qui vont payer ses taxes.

    Le principe premier de la diplomatie est la réciprocité. Donc les Etats-Unis d’Amérique, la Chine, la Russie, le Brésil,... vont créer la même taxe. Donc les prix de tous les services numériques du monde vont augmenter et c’est bien le consommateur qui paiera la facture.

    Tous les entrepreneurs qui ont des difficultés financières vont faire faillite. L’avenir n’appartient pas aux entrepreneurs mais aux autonomistes : les personnes qui sont territorialement, alimentairement et énergétiquement autonomes.


  • Tout est dit ! ou presque ! Une subvention va être conditionné à accepter des réformes obligatoires qui supprimeront de plus en plus de droit et l’appauvrissement du peuple français comme les retraites ! Tout ces milliards sont créées à partir de rien et il faut les rembourser ! Pendant ce temps les petits commerces et restaurants ferment les uns après les autres ! Le privé en France créé de moins en moins de richesse je vois mal comment on va rembourser leur planche à billet.


  • Une seule réponse à tous ces délires européistes : "Frexit vite !"

     

  • Citation :
    « Imagine-t-on un Google se mettre à tarifer l’accès à certains sites ou à certains services comme la messagerie ? »

    C’est bien là le nœud du schmilblick ! Les gens centralisent les données sur les GAFAM alors qu’Internet se voulait être un projet de décentralisation. Qui est capable de s’auto-héberger (mails, cloud, web) ? Justement, c’est en s’auto-hébergeant qu’on s’émancipe de toute cette raclure et qu’on préserve au maximum ses données. Croyez-vous qu’un service de messagerie (= en langage direct : un serveur mail) est gratuit ? Non, il ne l’est pas, mais les GAFAM se servent de vos données pour construire des algorithmes, découlant de l’observation de vos habitudes, de vos "interactions", etc.

    Si la France n’avait pas choisi, grâce aux idiots qui ont gouverné FT (actuel Orange), de décimer ces ingénieurs qui auraient pu construire un Internet français au détriment de partenariat avec les Américains, nous n’en serions pas là ! Les Chinois et les Russes en savent, eux, quelque chose sur ce terrain et sont capables de construire une "surcouche" ou un "intranet" local (= la Russie a mené un essai exemplaire en faisant fonctionner une sorte de DNS local propre à leur pays, et ils expérimentent actuellement des protocoles pour se protéger au cas où...).

    Par contre, il faut plutôt penser à une chose : un accord en bakchich entre la dictature européenne et les GAFAM pour que l’oligarchie touche au final des royalties ... sur le dos des européens qui utilisent Google, Face de book & autres merdes ! Alors que chacun/e peut aisément monter son petit serveur mail, web si besoin (blog, etc.)... Allez chercher ! Il y a tout ce qu’il faut (oui, oui, même dans les résultats de recherche de Google - avant que cela ne devienne payant).


  • "Avec une forte dose de naïveté, peut-être mêlée à la mauvaise foi, Emmanuel Macron a donc prétendu que ces taxes ne seraient pas payées par les Européens, mais par les « grandes entreprises » et les « acteurs internationaux » qui ne jouent pas le jeu des politiques européenne"

    Ces grandes entreprises jouent à fonds le jeu capitaliste, et refileront cette facture aux gens sous forme d’augmentation de prix des biens et services qu’elles vendent.

    Macron est donc totalement de mauvaise foi.

     

  • La propagande médiatique a atteint des sommets dans cette affaire.

    Après avoir claironné pendant quelques heures que cet accord était « historique », les merdias sont devenus soudainement muets suite aux critiques de LFI et du RN qui dénonçaient avec pertinence l’escroquerie de cet accord entériné au détriment de la France.

    Silence radio !


  • Il faut comprendre que l’économie mondiale n’est plus dirigée par quelques cerveaux...Mais elle obéit à une logique,un système (bancaire ?) devenu fou et affranchi de toutes caractéristiques humaines, qui s’emballe.En ayant comme énergie pour sa dynamique le pouvoir de l’argent (luxe, sexe) pour influer sur le comportement des hommes, à différents niveau de leur responsabilité...


  • Les coronabonds servent à la privatisations de notre sécurité sociale que le maréchal Pétain nous a légué. Ils veulent détruire toutes les avancées sociales du régime de Vichy.

     

  • Ce sale type amuse la galerie avec sa rhétorique à 2 balles :

    - l’emprunt conditionne le remboursement par + d’impôts, taxes, cotisations...

    ====> Sinon

    - on parle de don, de cadeau quand on offre à quelqu’un, à titre gracieux, pour lui faire plaisir sans attendre un quelconque retour. Cela s’appelle un acte spontané.

    L’art, aujourd’hui, est de détruire l’essence même du mot, de le détourner, de déséquilibrer la pensée, l’anéantir pour lui donner un sens contraire afin de faire perdre le sens pratique, le libre arbitre aux gens qui analysent par eux-même. C’est un acte voulu par les sionistes surtout en période de propagande ahurissante que les médias véhiculent.

    Quel médiocre type le bébé élyséen, sale petit mec au reluisant qu’un caïd des banlieues.


  • C’est une vaste blague basée une fois de plus sur la bêtise du français moyen qui ne sait pas calculer un pourcentage et encore moins comparer les nombres.

    Si j’avais tort le peuple serait furieux comme moi.

    40 milliards sur presque 800... En gros 5 % ! Par contre on contribue bcp bcp plus donc on va devoir rembourser combien ? 13 %...
    13 % x 750 soit presque 100 MILLIARDS !

    Rendez-vous compte la FRANCE se retrouve à couvrir donc à rembourser 100 milliards et aucun journaliste pour en parler et expliquer aux gens...


  • L’image macron, merkel, avec ou sans masque on reconnaît un pédalo français et un panzer allemand !


  • Nous sommes censés être en taux négatifs ....
    Il y a eu quelques articles ici et là qui soulignaient cet état de fait, comme quoi l’argent devenait gratuit, mais concrètement quel est l’impact sur les emprunts massifs, et quelle est la relation entre les deux ?


  • La France, c’est 21 337 millions d’euros de contribution au budget de l’UE pour 2020.
    C’est entre 180 et 200 milliards d’euros de contribution depuis 2012 et selon le mode de calcul que l’on retient : combien en retour sur investissement en terme d’emploi, d’industrie, d’agriculture, d’écologie, etc. ?
    Merci les ENCartÉS.
    Plus loin, nous aimerions savoir combien d’intérêts de la dette (j’allais écrire l’escroquerie) la France a-t-elle versé depuis que lui a mis le burnes dans l’étau des banques privées ?


  • La France croit encore s’en tirer en mutualisant les dettes au niveau européen et en faisant participer les pays frugaux c’est à dire bien gérés et bien gouvernés ! C’était le but des européistes français : faire l’UE pour que l’Allemagne finance nos dépenses, comble nos dettes et nous permette de continuer à vivre comme des cigales sans risquer la banqueroute et la ruine ! La retraite en France est à 60 ans et même avant, alors qu’en Allemagne elle est à 67 ! Cheminot français 58 ans, cheminot allemand 67 ans !

     


    • faire l’UE pour que l’Allemagne finance nos dépenses



      L’Allemagne ne paie absolument pas la dette de la France. C’est le con-tribuable français qui le fait.



      La retraite en France est à 60 ans



      Faux ! La durée de cotisation légale oblige à travailler jusqu’ à 66 ans si on veut toucher sa retraite à taux plein


    • @Deca. T’en connais beaucoup toi qui partent à 66 ans ? C’est dès 62 ans avec tes trimestres . L’âge moyen de départ en France est 62,8 ans et pas 66 !
      Ensuite pourquoi vouloir créer des coronabounds ou dette européenne mutualisée si c’est pas pour la faire payer par les autres ? Or "Les autres" qui sont solvables en Europe c’est l’Allemagne, l’Autriche et les pays du Nord !


  • A force de lire le monde,libération...etc,d’écouter bfmwc,calvi et autres p.c listenoire et de se soumettre a la moindre pleurnicherie,les français malléables a souhait "signent leur propre mise a mort"...L’état profond avec leurs subalternes(interchangeables a chaque élection) peuvent continuer a dépouiller,endetter et par conséquent asservir le pays !!Tant que nous ne reviendrons pas sur la loi du 03/01/73,et que nous resterons dans cette europe là,alors,tous ces escrocs,manipulateurs,traitres,imposteurs... continueront a spéculer sur le dos du peuple,qui paiera pendant encore des dizaines d’années !!La france(+ de 120% du pib) est en dessous du niveau de la Grèce...le français va devoir lacher tablette,portable et autres facebouc pour prendre conscience et peut-être faire quelque-chose pour regagner notre souveraineté... !!


  • L’emprunt européen pour la France peut-être largement remboursé par les détournements de fonds publics des 10 dernières années. Balkany devrait être un des contributeurs à ce remboursement de dette. Mais ce n’est certainement pas les citoyens des pays qui ont oeuvré pour la destruction de l’économie française et européenne. Il faut détrousser les comptes offshore des politiques


  • Après les veaux (comme disait de Gaule)...les vaches à lait !!!...


  • L’Empire vient d’inventer la double imposition des entreprises donc de leurs clients :
    - L’imposition des entreprises par leur pays de résidence fiscale.
    - L’imposition des entreprises par le pays de résidence de leurs clients.

    En plus, des médias majeurs nous disent que nous sommes entrés dans la plus grande crise économique "depuis 1945" ou "depuis 150 ans".

    Donc, désormais, créer une entreprise ne sert plus à rien sauf à perdre son temps, son investissement et à se ruiner la santé.

    Les personnes intelligentes et instruites sont autonomes territorialement, alimentairement et énergétiquement ou mettent tout en oeuvre pour atteindre cet objectif, dans leur pays de résidence, si c’est possible, ou dans un autre pays.

    Manu le sait puisqu’il a déclaré la guerre aux séparatistes.

    Ce monsieur n’est pas assez futé ou pas assez intègre pour comprendre et dire que la laïcité républicaine est le séparatisme le plus répandu et le plus dangereux.


  • Ils n’ont pas compris que pour eux c’est terminé.


  • Fruit d’intenses tractations, l’accord final revoit à la baisse la part de subventions dans le plan de relance, un geste en direction des pays dits "frugaux" - Pays-Bas, Suède, Danemark, Autriche rejoints par la Finlande.
    Le montant de ces subventions a été fixé à 390 milliards, contre les 500 milliards prévus, et même 750 M au départ !, ( défendus par Berlin et Paris au nom de la solidarité européenne envers les pays comme l’Italie et l’Espagne, les plus durement touchés par le virus.(Dixit la Dépêche du Midi)
    Quels sont les chiffres véritables ?
    ce "virus" a été particulièrement sélectif !
    Comme par hasard, il a touché les pays les plus endettés (Espagne, Italie, France, Portugal, péjorativement dénommés les pays du Club Med)
    tout en épargnant curieusement les pays "frugaux" du Nord de l’Europe (Pays Bas, Suède, Danemark, Finlande etc...
    Les pays "nordiques" vantés par Dudéclin auraient donc aussi la suprématie face au virus ???
    Cet antagonisme monté de toutes pièces nous est seriné depuis des décennies, ceux qui préfèrent le système "libéral"anglo-saxon n’ont qu’à migrer vers le Nord, des économies seront faites sur leur Sécurité Sociale et leur retraite ...


  • Macron est un fils de pangolin.


  • Trop compliquée vos histoire de prêts.
    Il y en que quelques uns qui vont de remplir sur notre dos ,les banques et je que cela devra servir la deustchebank.
    Cela sert a ruiner les gens qui travaillent contrairement a ce que Macron blablate.


Commentaires suivants