Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ce que contient le plan de relance de l’Union européenne

… Toujours plus de dette

Les dirigeants européens ont conclu un accord ce mardi prévoyant la création d’un fonds de 750 milliards d’euros pour relancer l’économie après la crise du coronavirus.

 

Au bout de quatre jours d’un sommet sous haute tension à Bruxelles, les dirigeants européens sont enfin parvenus ce mardi à un accord historique sur un plan de soutien à leurs économies frappées par la crise sanitaire.

Ce paquet, d’un montant total de 750 milliards d’euros, a été conclu au terme d’intenses négociations. Basé pour la première fois sur une dette commune, voici ce que contient l’accord.

Pour soutenir l’économie européenne, en lutte avec une récession historique, le plan des Vingt-Sept prévoit un fonds de 750 milliards d’euros, qui pourront être empruntés par la Commission sur les marchés. Ce fonds sera financé par un emprunt réalisé par la Commission européenne au nom du bloc, un dispositif inédit. Ce pouvoir accordé à l’exécutif européen est « limité en taille et en durée ». Le remboursement devra se faire d’ici 2058 au plus tard.

Le plan de relance est adossé au budget à long terme de l’UE (2021-2027), qui prévoit une dotation de 1074 milliards d’euros, soit environ 154 milliards d’euros par an.

[…]

70 % des subventions prévues pour ces programmes nationaux de relance seront allouées en 2021-2022, selon des critères de « résilience » (population, taux de chômage sur les cinq dernières années notamment). Les 30 % restant le seront en 2023, en prenant en compte la perte de PIB sur la période 2020-2021, conséquence directe de la crise du coronavirus.

Le reste du fonds de relance est dédié à divers programmes gérés par l’UE, comme la recherche (5 milliards), le développement rural (7,5 milliards) ou le Fonds pour une transition juste (10 milliards), consacré au soutien des régions les plus en retard dans la transition énergétique.

Les programmes nationaux de relance seront évalués par la Commission, puis validés à la majorité qualifiée des Vingt-Sept (55 % des pays et 65 % de la population). Un « frein d’urgence » a toutefois été introduit. Ce dispositif permet à un ou plusieurs États membres qui considèrent que les objectifs fixés dans ces programmes de réformes ne sont pas atteints de demander que le dossier soit étudié lors d’un sommet européen.

Cette émission de dette commune est une première. Elle repose sur une proposition franco-allemande qui suscitait une farouche opposition de la part des quatre pays dits « frugaux » (Pays-Bas, Autriche, Danemark, Suède), rejoints ensuite par la Finlande.

[…]

« Pour la première fois dans l’histoire européenne, le budget est lié aux objectifs climatiques ; pour la première fois, le respect de l’État de droit devient une condition pour l’octroi des fonds », s’est par ailleurs félicité Charles Michel.

[…]

Les dépenses de l’UE devront être en ligne avec l’accord de Paris sur le climat. Le bloc se fixe l’objectif de consacrer 30 % des dépenses à la lutte contre le changement climatique. Le budget pluriannuel, comme le fonds de relance, devront « se conformer » à l’objectif de neutralité climatique de 2050 et aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 2030.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur liberation.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • 750 milliards d’euros, qui pourront être empruntés par la Commission sur les marchés.




    Concrètement, qui prête ?

     

    • #2509278

      @Louis#,
      C’est LA bonne question.

      Bien évidemment c’est à des banques purement européennes qu’il faut emprunter.
      Le malheur est que depuis la Loi de 1973 en France, et le Traité de Lisbonne en Europe, le Système s’oppose à cette logique ! ! !


    • C’est "l’argent dette", une création monétaire libérale qui permettra de sauver les banques Allemandes au bord de la faillite. Petit Macron brandit ses petits poings en signe de victoire et Maman Merckel retire les marrons du feu en sauvant ses banques. Pour nous, ce seront des nouveaux impôts européens et pour nos voisins d’outre Rhin un sauvetage financiers sur le dos de ses voisins. Elle est pas belle la vie !


  • #2509015

    Charles Henri Gallois sur TV liberté dans politique et éco explique bien les enjeux de cet accord pour ceux qui veulent.

     

    • Bon, sauf votre respect quant à vos convictions, mais que ces clowns de l’UPR règlent leurs histoires de Q et de politique « intérieure » avant de la ramener « pour la France ». Parce que si c’est ça le « fer de lance de demain »...


  • Une dette d’une entité politique est un impôt futur.

    Le couillonavirus, quelle aubaine pour les Mondialistes, pour BigPharma, pour les banquiers et pour les actionnaires des grandes entreprises !

    On comprend mieux pourquoi ils rêvent d’une deuxième vague. Et pourquoi pas une vague par an ou même trois ?

    Ce qui est tragique c’est qu’il y a des gens qui sont prêts à mourir pour défendre ce régime dont nous crevons.


  • #2509044

    Quand même, ils sont beaux nos dirigeants avec leurs muselières... Grave...

     

  • #2509061

    Drôle de climat... en perspective.


  • Le but est de faire du chantage aux pays latins : pas de réformes ultra libérales pas de subventions ! En Hollande, la dette du pays a baissée mais dans le même temps les ménages sont très endettés. Les grands gagnants sont les pays protestants qui donnent moins d’argent gros rabais... Le grand perdant des 27 la France ! Pour les subventions elles ne seront jamais remboursées l UE va exploser durant cette décennie. La mafia italienne va encore se enrichir et les socialo communistes espagnols lanceront en avant première le revenu universel.

     

  • C’est la danse des milliards
    Qui en sortant de la mare
    Se secouent le bas des reins
    Et font coin-coin



    Le remboursement devra se faire d’ici 2058 au plus tard.




    750 milliards ??
    On doit 750 milliards ... mais à qui ???
    Qui est ce qui est assez riche pour nous prêter 750 milliards ??
    Quoi nous ??
    On est riche alors ??
    Y’a des intérêts ??
    Putain, on va se faire un pognon de dingue d’ici 2058 !

    Je sais pas vous, mais moi je trouve qu’on est gouverné par des génies !
    Sans compter que la crise va surement rebondir cet automne, puis tous les automnes , jusqu’à la nuit des temps ... comme çà tous les ans on va se prêter 750 milliards ... elle est pas belle la vie en coronavirus ?

     

    • Pour rembourser ils vendront la Tour Eiffel, l Elysée, les réserves d or, l aéroport de Paris, le Louvres, Thalès ... Ou pas ... Révolution . L argent ne vaut plus rien l’or s envolé et le métal argent aussi.


    • #2509111

      À qui doit-on les 750 milliards, très bonne question... À la planche à billets ?...
      Pour le remboursement, pas de problème, les possédants vont se retrouver à poil, spoliation à tout va, épargne, vente aux enchères des biens hypothéqués, récupération à prix bas des entreprises en faillite... La misère nous guette...


  • Le plan indique que les Pays bas, l’Allemagne, le Danemark entre autres, verront leurs contributions nettes diminuer ( sauf la France). En résumé, la France devient officiellement un Länder allemand..,

     

    • Le dindon de la farce ! Les Français ne comprennent malheuresement pas qu on se fait arnaquer car ils ne comprennent rien a l économie et ne savent plus compter ! Les autres pays doivent bien se marrer !


  • Je n’ai pas vraiment lu l’article, j’imagine que 90% de l’argent ira aux lobbies et 10% sera pour faire des routes pour servir ces mêmes lobbies.

    D’ailleurs, je me suis déjà dit qu’il devait y avoir des usines en bord de mer qui produisent des déchets à jeter directement dans la mer, juste pour faire plus de croissance, chiche ?!


  • Le budget pluriannuel, comme le fonds de relance, devront « se conformer » à l’objectif de neutralité climatique de 2050 et aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 2030...
    Donc on endette les Européens pour favoriser la décroissance ?
    La servilité de la presse française est toujours à la hauteur : rien sur le fait que nous aloins verser plus que ce que nous recevrons, ni que la décision prise va enclencher mécaniquement un impôt européen.
    Aucun rapport entre ces "avancées" et le Covid, évidemment...


  • La France s’est faite marcher dessus pendant ces négociations

    Choupinet et les merdias claironnent que c’est « historique ! »


  • Il serait intéressant de faire un récapitulatif de tous les plans de relance depuis la création de l’euro.

    J’ai l’impression de revoir le même speech tous les ans depuis le collège : "plan de relance par-ci", "plan de relance par-là".

    De l’argent fictif jeté à tout va mais qui va devoir être remboursé par de l’argent réel, celui qui sera crée par nos descendants... si les choses ne changent pas avant.


  • L’état profond se concentre sur l’Europe, et Le COVID est donc le prétexte pour serrer la vis aux européens et les tenir avec la dette......

    C’est toujours le même match qui se joue : pouvoir financier international contre émancipation des peuples nationaux ...

    La question : où est notre guide ?


  • #2509456
    le 22/07/2020 par Union Europe & Haine
    Ce que contient le plan de relance de l’Union européenne

    "Pour la première fois, le respect de l’État de droit devient une condition pour l’octroi des fonds », s’est par ailleurs félicité Charles Michel."
    Ça veut dire RIEN pour la Hongrie de Orban qui ne "respecte pas l’état de droit" selon cette bande de pourritures ! C’est une honte cette UE !


  • Pas d’argent pour le social mais ils trouvent 750 milliards ! Ils sont forts ces escrocs hein ?! Même en photo je ne peux plus voir leurs tronches en peinture, c’est pas un masque qu’ils faut leurs mettre, c’est les bâillonner à vie !

     

    • En effet , tout l’argent va en direction des entreprises ( des copains) et rien pour les particuliers.

      Donc ce n’est pas un plan de relance keynésien.. contrairement à ce que claironne la propagande.


  • #2509498

    Les pays qui ont le mieux géré la crise vont payer pour les pays les plus cons qui ont merdé de A à Z et qui s’entêtent à confirner et à masquer !


  • Au moins 25 % du budget de l’UE doivent être consacrés à la lutte contre le changement climatique

    Et avec 25% du budget ,de combien la température va -t-elle chuter ?? j’aimerais savoir .


  • #2509569
    le 22/07/2020 par François Desvignes
    Ce que contient le plan de relance de l’Union européenne

    Ce n’est pas un emprunt
    C’est une dilution de la monnaie

    En effet, si c’est un emprunt, s’agissant d’un emprunt en euros, il sera remboursé en euros. Et donc en billets qu’on aura fabriqué la veille.Donc une dilution différée de la monnaie.

    Si c’est en fait une création de monnaie, c’est une dilution immédiate de la monnaie.

    Or, toute dilution, immédiate et directe, ou, indirecte et différée, de la monnaie est le vol du pauvre

    En effet :

    Avec la planche à billets, tous les possédants de monnaie sont spoliés. et seuls ceux qui bénéficient du delta de monnaie créée (les riches) trouvent une compensation indemnitaire ou rémunératrice à leur spoliation. Les pauvres ne touchant rien du "prêt" restent avec leur monnaie dévaluée et se trouvent donc appauvris

    Avec le prêt, au jour de sa création personne n’est appauvri. Mais aussitôt le lendemain, seuls les pauvres sont appauvris.En effet, le prêt bénéficie aux acteurs riches du marché alors que son remboursement repose sur les seuls contributeurs qui ont peu ou pas profité du prêt. Et si ces derniers refusent ou sont dans l’incapacité de rembourser, ils remboursent quand même : en créant la monnaie nécessaire au remboursement, les gouvernants dévaluent la monnaie encore en possession des contributeurs.

    Dans les deux cas,

    Le plan de relance (qui ne relance rien) est donc un plan de vol du pauvre.

    Puisque ceux qui remboursent ne sont pas ceux qui touchent.

    Or le pauvre a un nom : c’est la classe moyenne.

    Tout est fait depuis 40 ans pour la réduire en esclavage par sa ruine.

    En voici la preuve par neuf :

    Les 750 milliards ne seront disponible qu’en 2021.

    Donc à une date où tous les destinataires normaux (ceux qui ont faim) seront déjà morts de faim
    Et où ne subsistera plus que les prédateurs (qui en profiteront) et les contributeurs survivants (qui le rembourseront) : nous.

    Dans leur esprit nous sommes nés pour les engraisser
    Ou mourir
    Donc, pour mourir.
    après les avoir engraissés.

    Ils appellent cela : la république.
    L’état de droit.

     

  • #2509586

    Ils peuvent débloquer autant de milliards qu’ils
    veulent. Mais ça n’arrêtera pas l’hécatombe des faillites.
    Le mal est fait. ils essayent de gagner du temps et
    de s’en mettre un maximum dans leurs poches.
    Ils font un effet d’annonce pour rassurer les débiles qui
    ne connaissent rien en économie.
    Plus rien n’arrêtera le tsunami des licenciements et des faillites.
    Stéphane Hessel avait écrit Indignez-vous.
    Mais le moment n’est plus à l’indignation.
    Ami entends-tu


  • #2510166

    Évidemment la grosse Merkel obtempère en faisant semblant de râler au début ! L’Allemagne va encore payer la crise et la "relance" des pays mal gérés, dépensiers, en déficit et gouvernés par des incompétents !


  • #2510174

    Ils mutalisent les dettes en faisant payer l’Allemagne et les pays frugaux ( c’est à dire les pays de bonne gestion et de bonne gouvernance). Ces boulets de pays latins (dont la fronce ) vont donc recevoir une manne grâce au pot commun des pays les plus sains et les plus responsables !


Commentaires suivants