Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Les Vendanges de Montmartre – Agapes" – Exposition de Mara Tranlong à Montmartre (Paris)

« Les Vendanges de Montmartre – Agapes » : une exposition unique de l’artiste Mara Tranlong sur le thème des Agapes et des Vendanges de Montmartre.

 

Du mercredi 10 octobre au dimanche 14 octobre 2018
Horaires : de 10h à 20h tous les jours

 

Adresse :

Le Untitled Factory
32 rue Gabrielle 75018 Paris - Montmartre
Accès métro Abbesses et Montmartrobus

 

 

Description :

24 œuvres originales sur bois seront présentées, fruit de cinq années de travail de 2002 à 2005 et de 2017 à 2018 sur le thème des Agapes et des Vendanges de Montmartre.

Des reproductions en digigraphie seront proposés aux amateurs et collectionneurs.

Pour toutes informations, se rapporter au site ou laisser un message ici.

 

Mara Tranlong présente son exposition en vidéo :

 

Mara Tranlong, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bien que nourrie d’influences classiques (entre autres la peinture du XIXeme siècle peut-ètre un peu de Gauguin ?), il y a de l’art naïf chez cette artiste. Un entretien permettrait de discuter avec le peintre des influences dont elle nourrit son inspiration. Je dirais le Douanier Rousseau et l’art naïf (pour les sujets, les couleurs et les détails). Et aussi peut-ètre des gens comme Combas, même si ce ne sont pas du tout les mêmes manières et techniques... pour la façon de charger la toile en détails et concrétions.
    Ce genre d’oeuvre qui convoque l’ange du bizarre peut provoquer des réactions bizarre allant jusqu’au rejet. Comme si l’incongruité n’était pas de ce monde...

     

  • Ça change des degeulasseries de l’art contemporain.
    Ça me fait penser aux très jolies illustrations des vieux livres pour enfants.

     

    • Voilà c’est çà.

      Cela dit, quel est l’art anti contemporain aujourd’hui ? des chats ?

      C’est une vraie question. Si on admet que le Moyen-Âge fut un âge d’or, et non un âge moyen, et que le renversement commence juste ensuite,
      c’est aussi l’esprit qui, de plus en plus, s’est "horizontalisé", jusqu’à se mettre au niveau de l’animal...

      Malgré tout, au travers de ces scénettes, il peut y avoir quelque relent spirituel qui sait, il faut aller voir sur place ! (à l’image çà rend toujours moins bien)


    • Justement des animaux anthropomorphiques, le Moyen-Âge en est rempli : du Roman de Renard, aux fables de La Fontaine en passant par les contes et légendes de tradition orale.
      C’était pour l’époque un moyen d’imager certains travers humains ou sociaux, un peu dans la veine de La Ferme des Animaux d’Orwell ou l’Agression de Konrad Lorentz.
      Et on retrouve dès les débuts de l’imprimerie des images illustrant fables ou contes avec animaux anthropomorphiques, l’imagerie d’Epinal en produisit un certain nombre.
      Amicalement.


  • Ce zoomorphisme est un regard brulant jeté sur cette partie de la société sans toutefois le laisser paraitre tout en le présentant de façon presque anodine. Mais ne nous y trompons pas, l’artiste sait bien de quoi elle parle. Le maitre de cérémonie est démoniaque à souhait et préside aux agapes.


  • J’aime beaucoup, bravo à l’artiste...