Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gilets jaunes, la révolution qui vient – Grande réunion publique avec Alain Soral, Hervé Ryssen, Jérôme Bourbon, Yvan Benedetti et Élie Hatem

Grande réunion publique

 

Le samedi 19 janvier 2019 aura lieu à 15h à Paris une grande réunion publique sur le thème : « Gilets jaunes ou la révolution qui vient ! ».

 

Intervenants :

- Alain Soral

- Hervé Ryssen

- Yvan Benedetti

- Jérôme Bourbon

- Élie Hatem

 

Renseignements et inscriptions : 07 81 72 58 81

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

70 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un très grand Bravo pour cette initiative, qui va rassembler un grand nombre de patriotes !!!!!

     

  • Intervenants :

    - Alain Soral

    - Hervé Ryssen

    - Yvan Benedetti

    - Jérôme Bourbon

    - Élie Hatem

    Que du lourd, du très lourd !! le pied !!

     

  • Prévoir un très important service d’ordre .

     

  • Faire passer un démineur dans la salle avant la grande réunion .


  • Les membres du prochain gouvernement.

     

  • Finie la rigolade….Ce qu’il fallait !


  • L’ Action Française, la vraie, est enfin de retour ! Cette entente entre tous les nationalistes est le véritable compromis nationaliste que Maurras proposait, et que l’ancienne équipe de l’af (CRAF) détestait faire. Vive la France !

     

  • Cette reunion de male alpha va etre juste memorable !

     

    • @Roi sayanim..........tous mâle alpha ?...Soral et Ryssen sans nul doute, les autres je connais pas trop...ah si, Bourbon, c’est celui qui avait monté en panique les escaliers du métro face à deux gusses menaçants...c’est vrai qu’ils auraient pu lui faire du mal, et sincèrement il a eu sans doute le bon réflexe...mais mâle alpha...il faut garder de la mesure .


    • @Karimbaud,
      Etre agressé pour ses idées, son combat, ses positions, pour la France, c’est être un mâle alpha (Car même si on n’a pas la musculature d’un Rambo, tant qu’on a l’intellect... D’ailleurs l’intellect d’un Rambo...).
      Vous nous avez habitué à mieux dans vos commentaires (surtout que vous annoncez là que vous ne « connaissez pas »). La fin d’année, sans doute. Faites le dixième de ce que fait Rivarol, bref !


    • @Karimbaud Non mais dit donc je vous aurai bien vu devant ses deux gusses, c’est facile quand on est derrière un écran. En attendant c’est pas vous qui risquez de prendre des coups ni même de le protéger au cas ou. Le mieux à faire serait de fermer votre gueule.


  • Bouquet initial d’un, j’en suis certain, feux d’artifice intellectuelle...


  • Initiative remarquable, il manquerait peut être Hillard et Hindi.


  • Les principaux représentants des mouvements dissidents sont là, on ne pourrait souhaiter mieux.
    Superbes affiches.


  • Action Francaise,Soral,Ryssen ; ca, c’est de la conférence mesdames et messieurs !

    Déjà hâte au compte rendu.

     

  • Inscription effective pour moi !!!

    J’ai hâte d’en être !!

    Venez nombreux camarades !!!


  • Castaner est en train d’organiser l’arrestation de tout ce beau monde en ce moment même...
    Voilà de quoi donner des sueurs froides à tous les tenant du pouvoir.
    Il ne manque plus que Vincent Raynouard à l’affiche et le cauchemar de BHL devient réalité.


  • humm... Que du beau monde !


  • Manque ALAIN ESCADA. Dommage


  • J’y serai ! (Femelle alpha)

     

  • Le camp national doit se réunir .Oui .Mais le plus complètement possible .L’enjeu est historique .Le pouvoir a peur et entame sa dérive autoritariste ,par exemple Éric Drouet a été à nouveau interpellé .Civitas , Pierre Vial , Escada ,Synthese nationale doivent être aussi invités .Les querelles de chapelle ne sont plus de mise .Si on veut lutter , il fait se rassembler ,appeler à la mobilisation .


  • Bonjour,

    Cette réunion publique sur la crise des gilets jaunes m’intéresse. Est-ce que quelqu’un habite Dunkerque et ses alentours ? car je n’ai pas de voiture...Je vous remercie d’avance.

     

  • j y serai /en espérant que les intervenants puissent discuter entre eux et à micro ouvert, ça s annoncera alors foisonnant


  • Gilets jaunes / Colère des peuples : Ce que le GEAB annonçait en juin 2016.

    La colère des peuples anticipée dans le GEAB dès la fin 2011 comme la conséquence logique d’une crise sans précédent historique, multi-directionnelle et de dimension globale à laquelle les niveaux de pouvoir « démocratique » nationaux sont structurellement incapables de répondre tandis que les structures de gouvernance les plus aptes à y mettre en place des solutions, structures internationales et transnationales, sont dénuées de toute légitimité politique, cette colère des peuples est maintenant là. Or, la légitimité politique s’acquiert de deux manières uniquement : par la force ou par la démocratie[1].
    (...)
    En réalité, notre équipe a récemment pris conscience de certains faits évidents. C’est encore le Brésil qui nous y a aidés. Nous nous demandions ce qu’il adviendrait de la participation du Brésil aux BRICS suite à l’éviction de Dilma Roussef. Un membre brésilien de notre réseau nous a alors expliqué que le Ministère des Affaires Étrangères, le tout-puissant Itamaraty, était en quelque sorte un État dans l’État, immune aux aléas des élections démocratiques. C’était a priori une bonne nouvelle pour la stabilité de la politique étrangère du Brésil par rapport aux BRICS.

    Mais cette information enclenchait une série de constats sur tous ces instruments de la souveraineté nationale échappant en fait désormais au contrôle démocratique national : les banques centrales sont indépendantes, les affaires étrangères – nous en avons alors pris conscience – sont également partout « protégées » des choix démocratiques, nos armées – la plupart du temps intégrées à des structures transnationales – sont hors du champ démocratique, nos ministères de l’économie sont essentiellement des organes d’exécution des politiques décidées par l’UE et l’OMC (entre autres), etc.

    Or, les citoyens du monde, s’ils veulent survivre au XXIe siècle, doivent absolument comprendre qu’il est en effet impossible de laisser des citoyens nationaux guider des politiques de portée de facto transnationale.

    Tous les lieux de décision, donc de pouvoir, sont désormais transnationaux. Seuls les citoyens sont restés enfermés dans le niveau national, parce que les partis politiques et les médias censés les représenter n’ont pas eu la vision, la volonté ou la capacité d’organiser leur sortie des frontières pourtant ouvertes par la régionalisation et la globalisation.


  • Gilets jaunes / Colère des peuples : Ce que le GEAB annonçait en juin 2016

    (...)
    La colère des peuples à laquelle nous assistons est celle de populations affolées, telles des rats enfermés dans une cage sur laquelle se déverseraient feu et flammes. Ces rats pourraient agir et organiser leur survie s’ils étaient en dehors de la cage, mais plus ils s’affolent, plus on resserre les barreaux de leur cage et on place des geôliers musclés à la porte (car il y a bien une porte).

    Les tendances au durcissement politique sont à l’œuvre, de nature purement réactionnelle et non volontaire de la part des dirigeants du monde. Mais les mêmes, en tous cas les plus intelligents d’entre eux, savent que ce durcissement ne sera que transitoire. Et si, pour le moment, les citoyens nationaux sont perçus comme des empêcheurs de régler les problèmes transnationaux, justifiant actuellement d’être contournés, l’instabilité sociale qui en résulte va coûter cher à calmer par la force.

    Mettre la démocratie transnationale à l’agenda du G20

    Cette année, le G20 aura lieu à Hangzou en Chine et il pourrait bien être un G20 historique. Les Chinois tentent en effet d’instituer le G20 comme la plate-forme politique d’une gouvernance mondiale qui n’est pas à réformer mais bien à inventer. Cette plate-forme, si elle ne veut pas que ses décisions restent du pur baratin, a besoin de se doter d’un secrétariat de mise en œuvre de ses décisions. La création d’un tel secrétariat devrait être annoncée en septembre prochain. Mais au-delà de cela, l’enjeu est bien celui d’arrimer les instances de la gouvernance mondiale qui actuellement flottent et s’entrechoquent même souvent. Pas de problème : l’OMC peut devenir le « Ministère du Commerce mondial » agissant sous l’autorité du G20, le FMI deviendrait le « Ministère des Finances mondial », l’ONU l’instance de législation, etc. Les Chinois devraient proposer un plan sur 5 ans de l’organisation d’une gouvernance mondiale appuyée sur le G20, organe politique actuellement le plus légitime et le plus représentatif au niveau mondial. Pour plus de détails, notre équipe conseille vivement à ses lecteurs de prendre le temps de lire cet article extraordinaire « Le sommet qui changera le G20 » de He Yafei, ancien vice-ministre des Affaires étrangères et ancien directeur adjoint du Bureau des affaires des Chinois d’outre-mer relevant du Conseil des affaires d’État.[3]

     

    • Actuellement , sur les 193 pays qui composent notre monde sur Terre seulement 28 de ces pays vivent sous une "démocratie" transnationale , ça s’appel l’Europe et ça fonctionne mal .Faisons comme la Suisse , redevenons autonome . Je ne dit pas que tout va bien en Suisse , MAIS .


    • @BARCELO Christian
      Tout n’est pas parfait en Suisse, loin de là, mais j’ai quand même l’impression qu’on y vit globalement nettement mieux que chez nos voisins.

      Quelques caractéristiques intéressantes de la Suisse :
      - pas de politiciens professionnels. Tout le monde a un métier et même si certains mandats politiques sont des emplois à plein-temps, tout le monde retourne au monde du travail à la fin de son mandat. Donc les politiciens restent en lien avec le monde réel et c’est aussi un des systèmes politiques les moins chers au sein de l’OCDE (0.2% du budget fédéral, source Wikipedia).
      - le fédéralisme : tout ce qui peut être décidé au niveau local reste au niveau local. Il y a quelques désavantages (disparité des systèmes et règlements) mais beaucoup plus d’avantages : les choses s’organisent en fonction des besoin locaux et face à un problème chaque canton ou même commune est libre de mettre en place le système qui lui convient. Il en résulte un "laboratoire" permanent avec de multiples expériences différentes pour faire face aux problèmes. On peut ainsi voir quelle solution est la meilleure et les voisins peuvent ensuite s’en inspirer. Notre système fédéraliste s’organise sur 3 niveaux : communal, cantonal et fédéral, avec un législatif et un exécutif à chaque niveau.
      - référendum et initiative populaire. Le peuple peut s’opposer à une loi ("référendum") ou en proposer une ("initiative"). Les citoyens sont alors appelés à voter directement sur ces lois. Cette possibilité a des conséquences très importantes sur le travail parlementaire. En effet, elle force le Parlement à tenir compte du peuple. On entend souvent des parlementaires exhorter leurs collègues à trouver une solution "qui ait une chance d’être acceptée par le peuple", ce qui veut dire que la simple possibilité du référendum met une pression sur les parlementaires, les décourageant d’adopter des lois trop impopulaires. Et c’est grâce au vote populaire qu’on a échappé à une adhésion à l’UE !
      - système de formation en entreprise. Au lieu de vouloir que tout le monde ait un baccalauréat (mais de niveau complètement dégradé), la Suisse a choisi de valoriser la formation professionnelle directement dans les métiers, avec un système d’apprentissage très performant (la Suisse se classe très haut dans les concours mondiaux des métiers).
      - culture de la concordance : à tous les niveaux politiques les élus des différents partis doivent travailler ensemble et élaborer des compromis acceptables pour tous.


  • Gilets jaunes / Colère des peuples : Ce que le GEAB annonçait en juin 2016
    (...)
    Le monde a besoin de ce type d’outil, c’est indéniable ! Les problèmes sont globaux et globalisés et leur règlement est globalisable. Sinon, c’est le repli national, l’interruption d’internet, la remise en place des frontières… Qui peut croire que la démocratie gagnerait à cette évolution ? Qui peut croire qu’un retour en arrière est possible ? Les citoyens nationaux du monde sont dans une impasse : une part croissante d’entre eux croit actuellement que le repli national leur permettra de reprendre le contact avec leurs niveaux de pouvoir ; c’est faux ! Les dirigeants populistes qu’ils éliront n’auront pas d’autre choix que de continuer à agir au niveau transnational… sauf qu’eux n’hésiteront pas à calmer les revendications de leurs concitoyens par la force. ILS SERVIRONT UN SYSTÈME TRANSNATIONAL DÉBARRASSÉ DE LA CONTRAINTE DÉMOCRATIQUE…

    La seule et unique solution, c’est de monter à l’étage supérieur et d’organiser la citoyenneté et la démocratie transnationales.
    ...

    Le LEAP (Laboratoire Européen d’Anticipation Politique) est un think tank pro européen, précédemment dirigé par Franck Bianchieri, fondateur d’erasmus. Le LEAP est célèbre pour avoir lancé une alerte a la crise systèmique globale annonçant l’éclatement de la crise de 2008.

     

    • @La Boétie

      Votre post est très intéressant, et à plus d’un titre. L’étage supérieur dont vous parlez en fin de commentaire existe déjà : il s’appelle la Chrétienté ! Les peuples ont tellement de retard sur le l’Agenda mondialiste qu’ils ne peuvent que s’en remettre à Dieu, et suivre la route tracée par nos saints. Comme l’indique lucidement P. Hillard : "humainement, c’est cuit !". Cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire. Mais si le peuple de France commençait par retrouver le chemin de l’Eglise (pas forcement l’institution mais ce qu’elle représente, càd le Corps mystique du Christ) et le montrait à la face du monde, je vous dis que le problème serait régler en moins de temps qu’il ne faut pour le dire ! Il n’y a plus rien à réformer, plus rien à conserver. L’Humain ne pourra pas sauver l’Humain. Nous sommes dans une course folle vers l’abîme car JAMAIS il n’est envisagé de voie spirituelle à nos maux. Et pourtant, c’est si simple de se mettre à genoux et de prier. Notre salut n’est pas dans la MATIERE car c’est Satan qui y règne. La démarche qui consiste à trouver des solutions horizontales passe après la nécessaire restructuration verticale de l’Homme. Et voyez-vous, je suis le premier étonné des mots que je vous livre aujourd’hui, à 52 ans et une vie déjà bien remplie ...


    • Je ne comprend pas le sens que vous donnez a une democratie transnationale.

      Les interets des citoyens des differentes nations sont differents et souvent meme contradictoires.

      Quelle voie democratique va faire qu un pays ou son peuple renonce a des milliards, des territoires ou a une legislation qui l’ avantage ?

      Enfin.. ce serait la democratie de qui ? du plus grand nombre ? de l’opinion ? des experts ? Dans tous les cas je ne vois pas comment un petit pays avec une economie faible et une langue peu parlee pourrait faire valoir son point de vue de maniere equitable. (democratique).



    • La seule et unique solution, c’est de monter à l’étage supérieur et d’organiser la citoyenneté et la démocratie transnationales.



      Je n’y crois pas une seule seconde. Pour moi cette idée est juste une arnaque mondialiste. Regardez ce que ça donne déjà au niveau de l’UE ! Au contraire, le pouvoir doit être le plus décentralisé et proche du citoyen que possible. Tout ce qui peut être décidé/géré au niveau local doit l’être au niveau local, comme dans le système fédéraliste mis en pratique en Suisse.
      La soi-disant "démocratie mondiale" sera dès le départ une dictature mondiale.


    • concernant la gestion locale des besoins, c’est la notion de service public (avec la gestion ad hoc...publique !!!)


  • Bonjour,
    je suis parisien, par facilité géographique j’ai pu aller plusieurs fois observer sur le terrain les gilets jaunes. Clairement jusqu’à l’acte III c’etait le peuple, un mix. Aujourdhui, dans les derniers actes et au reveillon je suis au regret de vous informer que les anticapitalistes ont pris le leadership et le « vrai » peuple que vous souhaitez voir se revolter est de moins en moins present a Paris. Quand vous aurez vu comme j’ai vu a plusieurs reprises des centaines de gilets jaunes crier « tout le monde deteste la police », vous realiserez que le mouvement a ete bel et bien récupéré sur le terrain parisien, et pas par des lecteurs d’ER. Autre indice, les joursde mobilisations on ne voit plus ces gj venus des quatre coins de la France perdus aux abords des gares ou formant des petits groupes, ou revenant le soir vers leur train avec leurs drapeaux presque en famille. Y a plus ça.

     

    • Pour Paris et les grandes villes peut-être, mais en ce qui concerne la France rurale, je peux vous assurer que les gauchistes anticapitalistes que vous semblez évoquer sont absents ! Il s’agit essentiellement de retraités, d’agriculteurs ! En tout cas, c’est ce que j’ai pu constater en rejoignant le mouvement et en discutant avec les gilets jaunes dans le sud de la France sur quelques ronds points et péages. Une moyenne d’âge au dessus de la cinquantaine et essentiellement masculine.
      De plus, en empruntant les routes pendant les fêtes, j’ai croisé de nombreuses fois des cortèges de motards !


    • il n’y a pas de Gilets Jaunes à Paris et très peu en Ile de France pour des raisons sociologiques

      - la boboisation
      - l’immigration
      - le white flight
      - l’exclusion par le prix des loyers

      tous ces facteurs conjugués excluent de facto la clientèle sociologique et la tranche des revenus des Gilets Jaunes

      en IDF on trouvera des Gilets Jaunes dans la partie rurale du 77 et du 95, et un peu dans le 78

      tous les autres ne sont que des militants politiques ou des politisés avec un Gilet Jaune - je le sais j’en suis

      pour le reste c’est vrai on trouvera une prédominance d’"insoumis" et d’ex militants de gauche ou cégétiste marginaux ou en rupture de ban joint aux habituelles tentatives de récupération d’organisation diverses (LFI, PC etc ) ce qui est sensible et visible par la clientèle et les thèmes

      on peut le voir aussi dans "les porte-paroles" invités sur les plateaux télés avec une sur-représentation manifeste de maghrébins + un noir de service

      en effet seuls des "franciliens" ont un accès relativement facile géographiquement aux plateaux des différentes chaines pour participer à des directs


    • Ce qui se passe à Paris n’est pas représentatif de la France. Ici à Angers les Gilets ne parlent pas politique,au sens politicien, ils parlent pouvoir d’achat, privilèges (à abolir) et démocratie...


    • Bonsoir Jean,
      Tu vois beaucoup d’intervenants à ce colloque ou de sympathisants ER qui ne sont pas diamétralement hostiles au capitalisme ?

      Arrêtons de (nous) diviser,de grâce.


    • Et comment on paie les tarifs du train ... etc .... tu nous invites chez Toi ???merci d’avance ...


  • Bonjour à vous et merci. Serait il possible de filmer cette Réunion s’il vous plaît ? Via les téléphones portables, et poster sur youtub ? une video officielle en direct ... Courage à vous je ne peux pas me déplacer mais le coeur y est. Faites attention à vous ils vont essayer de vous troller/abimer. merci, de nouveau pour vôtres travail collectif pour le colectif.

     

    • Il sera plus que jamais nécessaire de filmer cette réunion, l’avant réunion, et l’après réunion, car il est à prévoir que le pouvoir va tout faire pour interférer avec cet événement.

      La capacité de mobilisation, et de consientisation des esprits, que représente E&R et A.S. constituent un grand danger pour le pouvoir en place, qui ne se laissera pas faire.

      Courrage !


  • Ils en ont parlé sur France Culture ce matin avec Birbaum et Jean-Yves Camus comme invités. J’ai senti un frisson d’angoisse chez eux quand ils essayaient de faire croire que la droite nationale n’est pas si nombreuse chez les gilets jaunes.


  • Soral, Ryssen, Bourbon...la dream team !


  • j’espère que la banlieue sera là ,aux coté de ER et Alain soral , appart Hervé ryssen les autres je connais pas trop voir pas du tout c’est le moment faut répondre à la main tendu de soral

     

  • L’article 35 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 légitimise

    la désobéissance civile :

    "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."


  • C’est tres courageux pour les intervenants ce genre d’évènement. Bien sûr, ça doit etre très interessant comme discussion, et plutot tres démocratique et sans trouble à l’ordre public, mais je pense que c’est dangereux quand même pour eux de se montrer en public. Ils devraient le faire sans public et se filmer. Sauf si le but est tout autre.


  • Et nous dans le midi, terre de tous les patriotismes...Quand est ce que nous aurons une réunion de ce calibre ?


  • Lâche pas l’affaire Soral, on est avec toi !!!

     

    • Bonsoir à toi !! J’aimerai tellement participer à toutes ces manifestations .... Hélas , j’ai 58 ans et un œil deja borgne par l’ âge .... j’ai peur , j’ai tellement peur de cette police ... je n’étais pas comme ça quand j’étais jeune ... PARDON .... j’ai fait Tellement de manif .. pour empêcher que ce premier ministre de la santé , à l’époque .... je veux dire : Monsieur Kouchner ..... qui a aboli le diplôme PSY ...... et quand une toute petite délégation avait été reçue .... dans son bureau ... il buvait son café ... et parlait au téléphone ...... c’est Vieux .... 1903 ou 1994 ...


  • Bon, j’espère que l’on va me rappeler, j’aimerai sincèrement être là samedi !


  • En union de prier, avec vous.


  • Très belle conférence. Merci à tous les intervenants.


  • Excellente conférence, multiculturelle, pacifiste, et qui a permis de nous indiquer la prochaine marche à suivre.
    Formons nos bataillons, il faut que la peur change de camp, nous sommes plus nombreux ne l’oublions pas et nous avons des raisons bien plus honnêtes et profondes qu’eux de nous battre.
    Unissons nous pour ne former qu’un, le reste n’est qu’une question de temps.
    Avec amour et fraternité.

     

Commentaires suivants