Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les couteaux Laguiole obtiennent enfin une indication géographique (IG) de l’INPI

Gilbert Szajner bientôt hors course ?

La guerre n’est pas finie mais une bataille de taille vient de s’achever, alors que s’approche le 30e anniversaire d’un célèbre parasitisme économique, celui de Gilbert Szajner qui déposa en 1993 la marque Laguiole, empêchant toute personne, tout artisan ou toute entreprise de la ville de Laguiole d’apposer ce nom sur un produit, quel qu’il soit. Bonne nouvelle donc pour la ville de Laguiole et les couteliers artisanaux des alentours concernés par l’IG. Bonne nouvelle aussi pour Gilbert Szajner qui verra peut-être se raréfier les nombreux odieux messages antisémites qui lui étaient adressés [1].

 

 

XIXe siècle : débuts de la production de couteaux Laguiole

Année 1950 : fin de la production de couteaux à Laguiole

Fin années 80 : redémarrage de la production à Laguiole

1987 : création de la coutellerie Forge de Laguiole

1993 : Gilbert Szajner dépose le nom de Laguiole

1997 : le tribunal de grande instance condamne pour contrefaçon Gilbert Szajner

1999 : la cour d’appel infirme cette décision et donne raison à Gilbert Szajner considérant que « Laguiole » est devenu un terme générique pour un couteau de ce type de forme

2007 : reprise de Forge de Laguiole par Thierry Moysset

2012 : le TGI de Paris déboute la commune de Laguiole : « En l’espèce le mot laguiole est devenu générique pour désigner un type de couteau et la commune éponyme ne peut s’approprier ce terme d’autant qu’à la date des différents dépôts de marques sa renommée n’était pas établie. »

 

 

2014 : la Cour d’appel de Paris confirme le jugement du TGI : « Elle [La commune de Laguiole] ne peut valablement se prévaloir d’une atteinte à son nom, à son image et à sa renommée dès lors que sa réputation auprès du public tient à la fabrication, comme d’autres villes, d’un certain type de couteau dont le nom "Laguiole" est devenu usuel et générique et d’une AOC pour du fromage et non pour d’autres produits ou services. »

2014 : création des indications géographiques (IG) protégeant les produits industriels et artisanaux (IGPIA) ainsi que de la possibilité pour les collectivités territoriales à s’opposer aux dépôts de marques qui porteraient atteintes à leurs noms par la loi Hamon du 17 mars

2016 : la cour de cassation infirme le jugement de la cour d’appel : « En application de l’article L. 714-5 du code de la propriété intellectuelle, la déchéance pour non-usage d’une marque peut être demandée par toute personne intéressée  ; justifie d’un tel intérêt la commune dont il a été constaté que le nom avait été déposé à titre de marques pour désigner des produits et services couvrant presque toutes les classes, ce dont il résulte une entrave au libre usage de son nom pour l’exercice de ses activités. »

2017 : la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) annule le dépôt de la marque Laguiole pour les couteaux

 

 

2019 : la Cour d’appel de Paris invalide les dépôts de plusieurs des marques de Gilbert Szajner : « […] les titulaires des marques litigieuses ont porté atteinte aux activités de la commune et l’ont privée d’un signe nécessaire à celles-ci. Cette stratégie commerciale caractérise leur mauvaise foi et entache de fraude les dépôts effectués. »

2022 : une indication géographique (IG) « couteau Laguiole » a été décernée vendredi 23 septembre par l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) au célèbre couteau orné d’une abeille, après des décennies de batailles à couteaux tirés entre couteliers du Massif central, et contre les fabricants de contrefaçon.

Selon le communiqué de l’INPI, la zone géographique de l’IG « Couteau Laguiole » est constituée des communes suivantes :

3.1 Zone AUBRAC :

Département de l’Aveyron  :

Canton Aubrac et Carladez, toutes les communes :

Argences-en-Aubrac, Brommat, Campouriez, Cantoin, Cassuéjouls, Condom-d’Aubrac, Curières, Florentin-la-Capelle, Huparlac, Lacroix-Barrez, Laguiole, Montézic, Montpeyroux, Mur-de-Barrez, Murols, Saint-Amans-des-Cots, Saint-Chély-d’Aubrac, Saint-Symphorien-de-Thénières, Soulages-Bonneval, Taussac, Thérondels. Canton Lot et Truyère, toutes les communes : Bessuéjouls, Campuac, Le Cayrol, Coubisou, Entraygues-sur-Truyère, Espalion, Espeyrac, Estaing, Le Fel, Golinhac, Le Nayrac, Saint-Hippolyte, Sébrazac, Villecomtal.

Canton Lot et Palanges 8 communes :

Aurelle Verlac Castelnau de Mandailles Lassouts Prades d’Aubrac, Pomayrols, Saint-Côme d’Olt, Saintes Eulalie-d’Olt, Saint-Geniez-D’olt.

Canton Tarn et Causse 5 communes :

Campagnac, La capelle Bonance, Saint-Laurent-D’Olt, Saint-Martin de Lenne, Saint-Saturnin de Lenne.

Département du Cantal  :

Canton de Neuvéglise communes 9 communes :

Anterrieux, Chaudes-Aigues, Deux-Verges, Espinasse, Jabrun, Lieutadès, Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues, Saint-Urcize, La Trinitat,

Département de la Lozère  :

Canton d’Aumont-Aubrac 1 commune :

Nasbinals

3.2 Zone AUVERGNE :

Département du Puy-de-Dôme  :

Canton de Maringues 6 communes :

Charnat, Chateldon, Lachaux, Noalhat, Paslières, Puy–Guillaume.

Canton de Lezoux 6 communes :

Bord l’Etang, Lezoux, Orléat, Peschadoires, Ravel. Saint-Jean-d’Heurs.

Canton de Thiers : Toutes les communes

Arconsat, Celles-sur-Durolle, Chabreloche, Dorat, Escoutoux, La Monnerie-le-Montel, Palladuc, Saint-Rémy-sur-Durolle, Saint-Victor-Montvianeix, Sainte-Agathe, Thiers, Viscomtat, Vollore-Montagne.

Canton Les Monts du Livradois 8 communes :

Aubusson- d’Auvergne, Augerolles, Courpière, Néronde-sur-Dore, La Renaudie.

Sermentizon, Vollore-Ville, Vollore-Montagne.

Département de La Loire  :

Canton de Boën-sur-Lignon 1 commune :

Noirétable.

Département de L’Allier  :

Canton de Lapalisse 2 communes :

Le Breuil, La Guillermie.

 

Attention, même à Laguiole, le chaland peut se faire escroquer !

 

Pour ne pas se faire avoir :

Notes

[1] Depuis, les habitants l’ont baptisé d’un cruel sobriquet : le « vampire de Laguiole ». Tous les jours, il reçoit des attaques sur Internet, dit-il. Souvent rien de bien méchant comparé aux injures antisémites contre « le juif Szajner » et les « affairistes judéojaponais Szajner-Nakazawa » (son épouse est japonaise) – Enquête sur le Made in France, Jean-Michel Bezat, Isabelle Bruno

Notre couverture de l’affaire, en 2014 :

 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le fils de l’enculé qui a volé le nom de Laguiole avait du haut de sa connerie monumentale dit que Laguiole c’était juste un toponyme comme un autre et que de toute façon les couteliers de Laguiole n’avaient fait que copier un couteau d’origine turque...donc à cet enculé je lui avais posé la question si Laguiole c’était juste un nom comme un autre, alors pourquoi avoir choisi celui-ci et pas "Jouy-en-Josas", "Brive-la-Gaillarde ou Shanghaï ? à la place ? Je n’ai pas eu de réponse ! Bah oui connard ! A Laguiole est accolé une histoire, une tradition artisanale de coutellerie et c’est pour cette raison que vous avez volé ce nom ! Mes propres parents cul cul la praline à la fin des années 80 si je me souviens bien se sont fait entubés par ces enculés ! Ils avaient cru faire une bonne affaire en achetant un ensemble de couverts "Laguiole" "made in China" !

     

    Répondre à ce message

  • Un coucou à des cousins de Laguiole ! Punaise, si mes compatriotes avaient les..."corones" du superbe taureau trônant sur la place du bourg ! (Bovines génitoires que tout bon touriste se doit de caresser quand il passe dans cet illustre pays producteur de vache à viande !). D’avoir sacrifié à ce rite il y a une vingtaine d’années m’aurai-t-il donc aidé à résister virilement aux sirènes des tafioles du covidisme ?

     

    Répondre à ce message

    • pareil en Inde, les shivaites touchent les couilles du Nandi (le taureau de Shiva) qui fait face au Lingam dans tout temple hindou. rituel très important (et pour les femmes aussi)
      et difficileà éviter, elles sont face à toi quand tu pénètres dans un temple dédié à Shiva

       
  • #3038605

    on comprend pourquoi les allemands se sont revoltés

     

    Répondre à ce message

  • #3038607

    Et vive l’Opinel qui restera encore longtemps le meilleur couteau de poche.

     

    Répondre à ce message

  • Ne me dites pas qu’il est *auto-censuré*, je ne vous croirais pas !

    L’avant-garde de ce pays ENCORE dans les mauvais coup, c’est tellement drôle que ça en devient grotesque.

     

    Répondre à ce message

  • #3038689
    Le 29 septembre à 18:46 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Les couteaux Laguiole obtiennent enfin une indication géographique (IG) de (...)

    ’tain, 180 euro le couteau ?

    c’est un peu comme le polo lacoste,

    les 3/4 du prix, c’est pour la marque,

    qu’un escroc s’en soit emparé, de toutes manières, c’est une arnaque
    pourquoi venir chialer

    dans la vie, je privilégie l’aspect pratique, fonctionnel, pour tout
    l’esthétique, c’est souvent pédé
    et il y a tellement de marques qui sont en réalité des produits médiocres

    ça va couper mieux, s’il y a écrit "laguiole" dessus ?

     

    Répondre à ce message

    • #3038806
      Le 29 septembre à 22:46 par Aiguiseur de guillotines
      Les couteaux Laguiole obtiennent enfin une indication géographique (IG) de (...)

      Mon cher Palm Beach.
      J’apprécie beaucoup tes commentaires la plupart du temps mais là, je me dois de te te faire une suggestion.
      Vas, s’il te plaît, faire un tour sur quelques sites de coutellerie qui proposent des beaux laguioles. Tu découvriras ce qu’est un guillochage de la lame, des platines et du ressort. (Guillochage = travail à la lime, gravure)
      Certaine pièces merci leur place au musée.
      Le prix c’est non seulement le savoir faire de l’artisan monteur qui fait tout le couteau de A à Z mais aussi le choix de l’acier, la matière pour le manche (corne de buffle, ébène ect..). C’est aussi la forge des lames par un forgeron. Faire l’emmouture, ajuster le montage au millimetres près avec des centaines de petits coups de limes ici et là. Savoir matter les rivets sans casser les platines du manche.
      La coutellerie est un art et les français font partie des meilleurs. La qualité fait main se paie. Les paysans français ont tous dans leur poche un couteau pliant, et ce depuis des siècles. Certains, comme moi, ont leur couteau favori pour le restaurant et leur favori de tout les jours. Avoir un couteau de poche est quelque chose de traditionnellement français, c’est culturel, et ce sans nuire à quiconque.
      Si tu trouves les Laguioles cher (je le comprend) tu trouveras de la très bonne qualité chez Opinel ou chez monsieur Cognet qui fait les Douk-Douk. 2 produits made-in-France de très haute qualité, typique de notre terroir et à bas prix.
      Cordialement.
      Signé ; un Coutelier hobbyiste depuis 12 ans.

       
  • #3038696
    Le 29 septembre à 18:58 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Les couteaux Laguiole obtiennent enfin une indication géographique (IG) de (...)

    on est au 21 ème siècle

    chez LIDL, ils ont vendu des couteaux de poche, pliables
    4 modèles différents
    moins de 5 euro pièce
    un manche en bois, ou complètement métallique
    je m’en sers pour ouvrir le courrier, pour la cuisine,
    me nettoyer les dents, très bon rapport qualité-prix

    ça ne coûte rien, un couteau, aujourd’hui :
    à moins d’une pièce de collection

    mais perso, ce n’est pas mon kiff, donc, je ne vois que l’aspect usuel :
    par exemple, ouvrir un bocal de gros cornichons,
    il faut une lame solide, pour faire un trou d’air

     

    Répondre à ce message

  • #3038702
    Le 29 septembre à 19:04 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Les couteaux Laguiole obtiennent enfin une indication géographique (IG) de (...)

    région parisienne, Paris :

    tu n’as pas le droit de te balader avec un couteau

    gardave ou entrevue avec une magistrate, selon le casier, les précédents judiciaires

    lol, tu ne peux même plus te faire une tartine beurrée dans la rue

     

    Répondre à ce message

  • #3038726

    Les Esquimaux ont des dents longues, mais les Français ont la peau dure.

    Une excellente nouvelle. On ne lâche rien !
    - Comment osent-ils manigancer / mener une appropriation artisanale et culturelle d’un peuple qui n’est pas le leur ?

    - Comment ose t-il, Stajner, aller jusqu’au Tribunal et faire des procès aux Autochtones qui l’accusent du vol, parce que ce qu’il a fait c’est du vol d’un savoir artisanal de plusieurs siècles - tout ça pour faire son business ?

    Il ne faut pas les accueillir ces gens là, nulle-part !

     

    Répondre à ce message

  • Et donc cet ’’homme d’affaire parisien’’ sévit depuis 30 longues années avec tout ce que cela comporte de révoltes et d’humiliations, de désertification industrielle, faillites, de chômage, d’augmentation de pression fiscale, de concurrence déloyale, de tromperie des consommateurs ; pendant que la ’’justice ’’ de ce pays s’évertuait à ce qu’il puisse continuer à sévir en toute impunité (comme d’habitude) malgré son abus et sa malfaisance évidente. ah, elle est belle la ’’france’’... Mais le mal est fait, comme toujours.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents