Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1980682
    Le 7 juin à 11:22 par Pierron
    Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

    Des choses justes à côté d erreurs factuelles comme le nombre de viols. C est 15000 et non 3500. Il aurait dû mettre le nombre d Allemands tués (13000) en regard des massacres de civils français sous les bombardements.
    Enfin et surtout dire que la France a décliné depuis 1789 relève du délire politique et n a rien à voir avec l histoire. Quid de la trahison de la majorité du patronat français qui préférait "plutôt Hitler" au front populaire ? Cf les déclarations de Gamelin generalissime.
    Quid de l incompétence des chefs des armées à quelques exceptions près dont De Gaulle ?

     

    Répondre à ce message

  • #1980732
    Le 7 juin à 12:35 par Nouvelle du ciel
    Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

    Les petites mains de Dieu y travaillent !

     

    Répondre à ce message

  • #1980746
    Le 7 juin à 12:51 par adile111
    Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

    Le courage des soldats américains c’était quoi au juste ? Celui de venir dans un pays de débauche pour violer les femme françaises ? Des "putains" pour butin ? On a fait mieux comme héroïsme non ?

     

    Répondre à ce message

    • #1980917
      Le 7 juin à 16:01 par riton
      Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

      "Le courage des soldats américains" c’est du cinéma : ils ne faisaient qu’occuper les zones dévastées par leurs bombardements : d’où la faiblesse de leurs pertes : seulement 300 000 "soldats" de 1941 à 1945, à comparer avec les 90 000 soldats français tués en mai-juin 40 : 3000 par jour .

       
  • #1980788
    Le 7 juin à 13:42 par Orio
    Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

    Il faut quand même mettre certaines choses au point pour ces royalistes. Si la France a plongé dans le malheur en 1940 cela est dû à monsieur Daladier de socialiste, qui a déclaré la guerre à l’Allemagne et non pas le contraire. La France a toujours payé un jour ou l’autre son l’interventionnisme qui dure jusqu’à aujourd’hui, c’est la grenouille qui veut toujours se faire plus grosse que le bœuf. Quelle aurait dû être l’attitude des soldats allemands après cette déclaration ? Courir jusqu’à l’Oural ? He bien non, ils ont obéi aux ordres et défendu leur territoire. Alors quand on parle "d’occupation de la France" cela fait rigoler un peu. Par ailleurs nous avons eu un certain de Gaulle un certain de Hauteclocque un certain de Tassigny et ainsi de suite, côté allemand nous avions un certain Von Paulus un certain Von ceci Von cela.Bref c’est toujours cette noblesse européenne qui a adoré la guerre au fil des siècles et qui nous en a servi en tant que complice avec les politicards véreux belliqueux. Non,notre ennemi naturel est l’anglo-saxon et l’événement scandaleux de Mers-el-Kébir devra toujours nous le rappeler.
    Et la place naturelle de la France est le non alignement, nous n’avons pas à être plus proche ou plus loin de la Russie que nous le sommes de l’Amérique, ni à servir les intérêts de petites communautés étrangères qui sevissent sur notre sol.

     

    Répondre à ce message

    • #1982262
      Le 9 juin à 13:06 par calal
      Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

      tout a fait d’accord avec vous. Nous devrions etre une interface entre "Oceania" (les puissances maritimes anglo saxonnes) et Eurasia (les puissances continentales allemagne chine russie).Un etat neutre non aligne qui permet les rencontres entre ces deux mondes.On a pas la marine pour aller faire du colonialisme et pas le nombre pour construire un grand empire. Faut peut etre arreter de servir un des deux camp et comprendre ou est son interet propre.

       
  • #1980920
    Le 7 juin à 16:06 par Adolfo Stalini
    Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

    Je ne crois pas que la France soit éternelle ou plus exactement immortelle. J’incline même à penser qu’elle est morte en 1792. Ensuite, ce n’est plus vraiment la France, le pays des Francs, ni celui des Gallo-romains ou des Gaulois. C’est autre chose. La république bourgeoise, n’est plus exactement la France. C’est bizarre d’ailleurs, car on dirait que la France est morte en 1792 puis qu’elle a eu des soubresauts lors de la restauration donnant l’impression qu’elle pouvait comme le Christ revenir à la vie. Des chocs électriques, un effet de la galvanoplastie sans doute. Actuellement, la république s’acharne à en gommer le souvenir comme au temps des pharaons maudits dont on martelait les cartouches hiéroglyphiques. On expurge les manuels scolaires des souvenirs glorieux de ce pays, la France. On vit actuellement dans une espèce d’Anti-France, elle même aux abois depuis la raclée de juin 1940 où l’Anti-France s’est ridiculisée aux yeux du monde entier. On peut mourir aussi de trop de ridicule... Sans doute devrions-nous songer à créer du nouveau tout en rappelant les bonnes choses d’autrefois à notre souvenir.

     

    Répondre à ce message

    • #1980983
      Le 7 juin à 17:52 par Syzygy
      Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

      @Adolfo Stalini
      C’est probablement pour cela que les sionistes ont jeté le grapin dessus... Un reprise en main n’est possible qu’avec des mesures dratiques et surtout pas avec la mascarade des urnes électorales. Qui en est ?

       
  • #1981023
    Le 7 juin à 18:51 par machin
    Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

    Le fait que De Gaulle ait commémoré le débarquement de Provence par l’armée d’Afrique prouve bien la duplicité de De Gaulle : il reconnait que seule l’armée d’Afrique était légitime sauf qu’elle avait été reconstitué par le régime de Vichy (général Noguès et Weygand). Pourtant, De Gaulle fera condamnée Pétain et soutiendra que le régime de Vichy avait collaboré, qu’il s’est déshonoré et que ce n’était plus la France.
    En réalité, De Gaulle a fait le jeu des anglo-saxons et décrétant l’état français nationaliste et catholique de Vichy illégal et en réinstaurant la république judéo-maçonnique. En réalité, c’est une inversion accusatoire. De Gaulle chasse l’AMGOT mais restaure la république judéo-maçonnique. On voit le résultat, on juge un arbre à ses fruits comme disait Maurras. Ce qu’à fait De Gaulle, c’est restauré un régime d’origine anglaise (philosophie des Lumières) et pro-américain. En fait, en condamnant Vichy, il a condamné la France et l’a livré à la sphère d’influence anglo-saxonne. Et il a fait cela pour la gamelle et, bouffi d’orgueil, pour sa gloire personnelle.

     

    Répondre à ce message

  • #1982083
    Le 9 juin à 04:32 par Olivier_8
    Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

    Il y a clairement un problème avec la fierté d’être Français.

    Vraiment, on se demande comment on pourrait retrouver cette fierté ...

    À part une victoire militaire majeure, ça parraît impossible.

    - Comme un nouveau conflit de grande ampleur ne manquera pas d’arriver, il faudra que ce coup-ci nous soyons victorieux.

    Sans cela, et quel que soit l’envahisseur, nous reprendrons une nouvelle dose de honte ...

     

    Répondre à ce message

  • #1982186
    Le 9 juin à 09:50 par bertin
    Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

    Résumé d’Histoire de France .

    Ce résumé nostalgique d’une grandeur passée,
    et d’une lâcheté plus récente,illustre ce qui arrive
    à tout peuple qui se coupe de ses racines .
    L’empire est une construction marchande et financière
    qui a asservi le monde ,en l’abreuvant de crédit
    de consommation et de publicité .
    Nous sommes dans la même situation que
    les Indiens comme le rappelle ce document,
    mais nous ne le savons pas.
    Merci à ce site d’informer sur la dure réalité de
    notre époque et de notre situation .
    Espérons que des âmes bien trempées puissent
    réussir à remobiliser un peuple soumis et désabusé,
    trahi par ses élites et une démocratie fallacieuse
    outil de la finance .

     

    Répondre à ce message

  • #1982289
    Le 9 juin à 13:46 par jollyroger
    Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

    J’ai vécu un certain temps aux Etats-Unis et je me suis rendu compte qu’on trainait juin 40 et autre Dien Bien Phu comme un forçat traine son boulet. Et je vous asure que je me suis décarcassé pour prouver qu’on était pas des cloches. Au football américain, à la chasse dans la forêt, ou avec des gants de boxe, etc.... Et puis, quand je suis rentré en France et que j’ai vu dans quel état elle était... Ca fait mal de voir qu’on s’est battu pour une bande de cons et qui en ont rien à secouer. Enfin, voilà. Que dire de plus...

     

    Répondre à ce message

    • #1983185
      Le 10 juin à 22:45 par Tyler228
      Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

      C’est le problème du nationalisme. Pour cela il faut aimer sa nation ce qui signifie peuple. Et la majorité de ce peuple est difficile à aimer.

      C’est pour cela que je me considère plutôt patriote, la patrie étant la France, son histoire riche et sa culture (et morte en 1792 selon moi).

       
  • #1982304
    Le 9 juin à 14:03 par Charles DURAND
    Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

    C’est David Eisenhower, le petit fils du général-en-chef du débarquement qui, en 1994, a remis les pendules à l’heure concernant l’intervention étasunienne en Europe du 6 juin 44, en faisant une tournée de conférences dans son propre pays. Les Etasuniens ont hésité jusqu’en 1943 mais il prennent conscience cette année là que l’Allemagne nazie va perdre la guerre. Elle a été vaincue à Stalingrad et le rouleau compresseur soviétique s’est mis en marche. Il ne s’arrêtera plus avant l’atlantique. Il devient urgent pour les Etasuniens d’intervenir s’ils veulent garder une influence en Europe occidentale qui est dans l’état idéal pour être recolonisée économiquement, culturellement et linguistiquement par les anglo-saxons puisque l’Allemagne a échoué dans cette tâche. N’oublions pas que les Etasuniens ont, durant un temps, appuyé l’Allemagne et, à ce titre, on pourra revoir gratuitement sur youtube le film de Verneuil "1000 milliards de dollars" qui n’est absolument pas une fiction. Ce qui est sûr, c’est que l’Allemagne nazie respectait la langue et la culture française beaucoup plus que les Etasuniens qui n’auront de cesse de les détruire par le biais de leurs affidés, de leurs stipendiés et autres collabos qui oeuvrent activement à cette tâche depuis 1945. Depuis de Gaulle, la France est gouvernée par des sous-merdes qui ont appliqué les desiderata étasuniens et transformé notre pays en une entité molle, vidée de son identité et aux ordres de Washington. Nous nous soumettons désormais aux lois extra-territoriales étasuniennes comme c’était le cas autrefois, dans les enclaves coloniales. La langue anglaise est partout, 100 fois plus présente qu’à Paris aux jours sombres de l’occupation allemande et les abrutis et autres minis habens prenant la parole sur BFM s’en repaissent avec délectation sans se rendre compte qu’ils sont les excréments de ce processus de digestion commencé en 1945 avec la soi-disant libération de notre pays par les troupes étasuniennes.

     

    Répondre à ce message

    • #1983476
      Le 11 juin à 11:43 par Noratlas
      Les dessous du débarquement du 6 juin 1944

      Quelle farce, ce concept du débarquement US pour empêcher les soviets d’arriver à l’Atlantique !!!
      Mais pourquoi Staline réclamait-il en permanence un second front, alors ?
      Et comment l’Armée Rouge est-elle arrivée à Berlin ?
      - Transportée dans des camions Studebaker, des jeeps, des Dodges
      - Habillée de tissus Chevron US
      - Chaussée de bottes US
      - Nourrie par de la nourriture américaine
      - Soutenue par des avions Airacobra et Havoc
      - Même les T34 et les JS2 étaient fabriqués à la fin avec des lingots d’acier US !
      - Vienne et Danzig ont été conquises par des Sherman de l’Armée Rouge
      - La liste est sans fin : Il y avait même des missions militaires US derrière les lignes russes pour les conseiller dans l’entretien de ce Niagara de matériel.
      - 50 000 GI’s en Iran géraient les montagnes d’approvisionnement débarqués dans tous les ports du Golfe Persique ; on les appelait les FBI ; "Forgotten Bastards of Iran".
      - Les Alliés ont livré 700000 véhicules aux Soviets. j’ai dit 700000, pas 70000 !!!
      - Ultra, qui décodait tous les messages allemands, transmettait à la Stavka, au bon moment tous les renseignements opportuns.
      - Berlin aurait pu parfaitement être prise par Eisenhower. Magdebourg fut évacuée en 1945 par l’US Army pour permettre aux russes d’y entrer.
      Comme l’a dit Alain Soral, Stalingrad est une victoire américaine.
      Mais combien de temps, la mouvance dissidente va-t elle continuer à colporter des mensonges de guerre ?

       
Afficher les commentaires précédents