Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les enseignements des guerres de Vendée

Voir aussi, sur E&R :

Pays réel, politique et royalisme, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

65 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1934264
    le 01/04/2018 par Topaze
    Les enseignements des guerres de Vendée

    21 janvier 1793 : décapitation du roi . Mars 1793 : début de l’insurrection vendéenne . Les Vendéens ne voulaient pas faire la guerre et risquer de s’y faire tuer pour un régime qui venait de tuer leur roi et qui persécutait leurs curés .

     

  • #1934269
    le 01/04/2018 par Barbe Noire
    Les enseignements des guerres de Vendée

    Les Français se sont soumis à la mobilisation générale en 1939, il y eu très peu de désertions . Mais en mai-juin 1940 ils se rendirent en masse : 2 000 000 levèrent les bras en l’air, ILS NE VOULAIENT PAS MOURIR POUR LES JUIFS, ce que leur avait prédit LF Céline dès 1937 dans "Bagatelles" .

     

    • #1934403
      le 01/04/2018 par VORONINE
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Je ne suis pas sur que la défaite de 40 et le fait des prisonniers soit du à la lecture de "Bagatelles" ...Céline ne devait pas etre le livre de chevet des casemates de la ligne Maginot . On peut davantage l’attribuer au manque de clairvoyance des politiques, de la majorité des chefs militaires, à l’incapacité à fournir l’effort de guerre, aux atteintes à l’esprit de défense , au défaitisme ...En 39, beaucoup d’officiers généraux ne voyaient pas la nécéssité de connaitre l’allemand...Aujourd’hui , ils ne voient pas la nécessité pour un officier de connaitre l’arabe . Les français ne changent pas, ils font toujours la guerre pour la première fois !


    • #1934592
      le 02/04/2018 par Barbe Noire
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Barbe Noire répond à Voronine : bien sûr peu de mobilisés avaient lu "Bagatelles" mais la dénonciation du bellicisme juif était partagée par une grande partie de l’opinion, surtout de droite mais pas que .


  • #1934273
    le 01/04/2018 par grognard
    Les enseignements des guerres de Vendée

    Quand Napoléon visita la Vendée, il demanda à voir la veuve de La Rochejacquelein . Quand on lui annonça qu’elle s’était remariée il annula le rendez-vous . La grande "classe"...

     

    • #1934362
      le 01/04/2018 par Hacène AREZKI
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Pourriez-vous préciser, je ne vois pas de quoi vous parlez ?
      Généralement, lorsque l’on parle de La Rochejaquelein, sans préciser, on évoque Monsieur Henri, qui, que je sache, n’eut pas le temps de se marier. Son frère Louis épousa la veuve de Lescure, qui devint donc la marquise de La Rochejaquelein, célèbre pour ses mémoires. Louis mourut en 1815, avant la fin des Cent-Jours, mais sa veuve ne se remaria pas. De qui donc parlez-vous ? Merci pour vos éclaircissements.


    • #1934504
      le 01/04/2018 par Eléonore
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Tiens donc ! Henri de La Rochejaquelein avait que 22 ans et n’était pas marié.

       

    • #1934559
      le 01/04/2018 par grognard
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Réponse à Aretzki : je n’ai fait que reproduire une anecdote citée par Paul Morand dans son "Journal Inutile" . Comme il est dépourvu d’index je n’ai pu retrouver la page .

       

    • #1934873
      le 02/04/2018 par Grognard
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Grognard répond définitivement à Arezki : Madame de Lescure était la veuve de de Lescure, héros de la Vendée, mort au combat en 1793, et cousin d’Henri de La Rochejacquelein, mort à 22 ans en luttant contre les Bleus .En 1802 sa mère la poussa à épouser le cousin d’Henri, qui s’appelait Louis de la Rochejauelein . C’est donc elle que Napoléon, en tournée en Vendée, aurait voulu rencontrer quand on lui annonça que, veuve de De Lescure, elle s’était remariée . Elle rédigera sous la Restauration des Mémoires qui la rendirent célèbre et mourut en 1857, à 84 ans . (Source : Wiki) .

       

    • #1934280
      le 01/04/2018 par stef1304
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Remarquable.
      Merci pour ce partage.


    • #1934286
      le 01/04/2018 par Francois Desvignes
      Les enseignements des guerres de Vendée

      La théologie de la Révolution mère de la République c’est la République universelle.

      L’Homme UN
      Dans un pays UN
      Sous une loi Une
      Avec une monnaie Unique
      Sous un pouvoir Unique
      Et un Dieu unique
      Tous UN et nouveau.
      Nouveau !

      Et nous, nous comprenons UN = solidaire
      Non . : Solve et coagula.

      . :

      Un Homme coagulé
      toutes les nations les races les Etats coagulés
      Sous une loi coagulée
      Une monnaie coagulée
      Un pouvoir coagulé
      Tous les dieux et religions coagulés
      Sous une oligarchie UNIQUE
      Au service d’un Dieu occulte et secret.
      Pour un monde nouveau.

      Qui n’aura en fait rien de nouveau puisqu’il sera le retour au paganisme de l’Antiquité
      Où le diable était Dieu
      Et l’homme sa chose sacrificielle

      On ne peut donc que conseiller de cramer le drapeau tricolore en place publique.
      Sans relâche.

      Car le diable fait beaucoup de progrès.

       

      • #1934457

        @ Francois Devignes

        Et la présence de ce "fameux" drapeau dans le logo E&R, vous en déduisez quoi ?


      • #1934555
        le 01/04/2018 par Paysan Breton
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @ jalon

        Pour les uns, ce drapeau c’est la France.
        Pour les autres, c’est la République.


      • #1934567
        le 01/04/2018 par Crux fidelis
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @Jalon
        Qu’il est là pour fédérer.
        Ils ont suffisamment à faire avec les démons de lumière de la communauté et ses satellites.
        Si ils avaient mis les 3 fleurs de lys, ils auraient en plus tous les démons français athées et hérétiques en tout genre sur le dos ! Ceux-là, c’est à nous de les supporter au quotidien.

        Et puis, ils ne fédèreraient plus rien du tout. Comme l’a dit NSJC à Marie-Julie Jahenny, quand les 3 fleurs de lys reviendront : " Tous ceux qui sont à présent auront été balayés ". Forcément !
        98% de la population est anti-monarchiste, donc pour que son règne social s’établisse de nouveau il n’y a pas 36 solutions.


      • #1934646
        le 02/04/2018 par Francois Desvignes
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @Jalon

        L’erreur est humaine et l’astuce du diable est de vous faire adorer ses symboles.

        Puisque toujours vous me reposez cette question, j’apporte trois précisions sur lesquelles tout le monde sera d’accord :

        - Quand la République ou son symbole, le drapeau, sont glorieux ils le doivent à vos mérites non à leurs mérites propres : c’est votre vertu qui a sauvé la République et non la République qui n’ayant aucune vertu se serait sauvé par ce qu’elle n’a jamais eu. La République est l’AntiFrance, ses symboles également.

        - C’est par les symboles en politique qu’on s’attaque au régime
        , en détruisant ses symboles, on le détruit. On pourrait expliquer à longueur de livres et de films ce qui est de notoriété publique, que la République est la fossoyeuse de la France, et à travers elle du genre humain. Le régime s’est servi de la France pour dévaster et corrompre le monde, tenter par le chemin inverse de la Croix de restaurer le paganisme luciférien de l’Antiquité. Ne redisons pas tout cela, connu de tous, nié que de ceux que ça arrange, démontrons-le : brûlons lui ses symboles. et le premier d’entre eux, son drapeau.

        - Son drapeau est tout ce que vous détestez ce contre quoi votre vertu s’est toujours battue
        . Il est la proclamation de la prise en otage du blanc de Dieu (le Lys) et de la France (le blanc royal) par une coterie de Jacobins lucifériens aux couleurs de Paris (le bleu et le rouge). La suprématie de l’aristocratie apatride parisienne sur les droits ancestraux de la terre de France, la dictature des 3000 initiés sur la France éternelle, la mise en esclavage idéologique de Dieu et de ses Fils par une coterie "d’illuminés de Bavière" ce qu’il est convenu d’appeler les "neo Babyloniens" et ce que vous appelez "l’Empire".

        Vous vénérez le drapeau de ceux qui vous massacrent à la XVII.

        Qui hier, ont fait de la Vendée un désert.
        Démontré par la terreur que Holodomor était plus que possible, nécessaire.
        Que le Christ était leur seul ennemi
        Et donc votre humanité leur chose.

        Pourtant, tout cela vous le savez.
        Et c’est moi qui devrais vous expliquer pourquoi vous saluez encore ceux qui vous et nous crucifient.
        Je pense que vous êtes trop polis.


      • #1934689
        le 02/04/2018 par Edward
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @Crux fidelis



        98% de la population est anti-monarchiste, donc pour que son règne social s’établisse de nouveau il n’y a pas 36 solutions.



        Le chiffre n’est il pas un peu trop élevé ?


      • #1934814
        le 02/04/2018 par Crux fidelis
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @Edward
        C’est moi qui avance cette statistique mais elle colle très certainement à la réalité.
        Certes les plus ignorants sont les plus braillards mais voyez déjà sur ce fil de commentaire : Lolateur et Mik Ezkanitoff sont anti-monarchistes carabinés 2 sur 30 c’est peu mais dans la rue ce chiffre est inversé. Ou allez sur le fil de l’antipape François et de ces propos sur l’enfer.

        Et c’est censé être les français les plus lecteurs et les plus informés de France !... Bien sûr sur 20000 vues il n’y a qu’une centaine de commentaires qui sont lâchés parce que les autres n’ont pas le temps, ne savent pas écrire, n’osent pas ou tout simplement se chient dessus puisqu’ils savent que tout est enregistré à la Kommandantur.

        Beaucoup comme mes amis vont sur ER mais ce n’est qu’une consommation comme une autre, histoire de se tenir informés mais la jouissance quotidienne prime comme ses devoirs de parents ou de salariés. En tant de crise ou d’après guerre comme le disait Jean Rochefort tout le monde cherchent à jouir davantage comme si ils allaient mourir demain. Ils connaissent maintenant la vérité mais la conversion demande de balayer cette ancienne vie païenne et beaucoup de courage.
        Je suis navré mais la plupart sont des réprouvés et il faut que justice se fasse comme des sacrifices.
        Un Mik pourrait rester 10 ans sur ER que rien ne le changera, la foi est une grâce donnée par Dieu. Le panthéisme et l’athéisme coupe la raison, c’est le stade ultime du néo-paganisme.
        - La mini ère glacière du XVII et XVIIIè siècle est oublier, que la Hollande comme la Suisse était un fief de juifs marranes et de protestants aussi. ( Spinoza et tous les calvinistes en étaient issus ). Colbert était contre mais Guillaume d’Orange était un calviniste acharné et détestait la France. Louis XIV a bien fait. Toujours, ils ne retiendront que ces excès et son orgueil mais le peuple pouvait souper très facilement avec le Roi et Versailles finissait par être envahi de mendiants.

        Non, la justice doit s’appliquer et la plupart réprouvés, les plus volontaires n’auront certainement pas le temps de refaire l’histoire intégralement faussée et se convertir car le temps est compté.
        - Pour vous aider à comprendre, une conférence sur la vertu de foi et l’autorité doctrinale de l’église : https://www.youtube.com/watch?v=_SC...
        - Et sur la justice humaine et la justice divine : https://www.youtube.com/watch?v=Fk6...

        Sans la foi, tout cela n’est qu’injustice pour eux et c’est normal.


      • #1934865

        @ Francois Devignes

        J’ignorais que j’étais un partisan d’E&R, j’en apprends tous les jours mais merci quand même d’avoir répondu à ma question. Tant que l’on est dans les symboles, ne trouvez vous pas - comme moi - que la devise E&R est "étonnement" proche de la devise de la république ? (la liberté en moins)

        @ Crux Fidelis

        "Comme l’a dit NSJC à Marie-Julie Jahenny, quand les 3 fleurs de lys reviendront : " Tous ceux qui sont à présent auront été balayés ". " J’ignorais que c’était écrit, c’est une bonne nouvelle, merci.

        "98% de la population est anti-monarchiste" ... c’est les urbains ça ;)


      • #1934912
        le 02/04/2018 par Francois Desvignes
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @Jalon

        Vous me rassurez ; j’ai eu peur.

        Attention ! Concernant la devise maçonnique de la République (Liberté Egalité et Fraternité) c’est la même chose que l’appropriation par la F.M. du Triangle chrétien qu’on utilisait comme représentation symbolique de la Ste Trinité sous le Bas Empire.

        Les F.M. comme leur maitre ont pillé le triangle et la devise en les inversant.
        Le triangle, ça s’est pas vu : il est équilatérale, pour toutes les raisons que l’on comprend.

        La devise, ils l’ont inversée et ça cs’est pas vu non plus parce qu’il y avait pas les sous titres (que voici) : La Fraternité chrétienne se justifie car nous tous sommes Egaux en dignité dans la Dignité la plus haute celle de Fils de Dieu et c’est à raison de cette Dignité que nous sommes Libres : Fraternité Egalité Liberté.

        Et eux qu’est ce qu’ils ont fait ? Ce que sait faire leur maitre : ils ont inversé

        Ils ont dit que ce qui était important c’est d’être libres. et d’abord libres de s’insurger comme leur maitre contre Dieu.
        Ensuite qu’ils étaient dieux comme Dieu, ses égaux
        Et qu’entre eux, mais entre eux seulement, sous condition de ce double serment juré, ils se promettaient fraternité (donc tricherie envers les autres au profit de leurs "frères")

        Et ils ont dit que cette devise était celle de LEUR république (qui ne vous appartient donc pas, nous on regarde mais on n’a pas droit de goûter le gâteau) parce que selon le bon mot du Grand Maitre (juif) Crémieux "La république est DANS la Franc maçonnerie" (1871)

        Et non l’inverse : terrifiant.

        Et E&R qu’est-ce qu’il a dit ?

        Il a dit qu’il fallait être fraternels et que pour l’être il fallait qu’on se reconnaisse tous égaux en dignité : Il a recopié le christianisme mais sans l’inverser.

        Et sans se prononcer sur les conditions et la nature de la (vraie) Liberté de l’Homme.

        Donc, l’enculé c’est pas Soral c’est Marianne.

        Ca vous étonne pas j’espère ?


      • #1934946
        le 02/04/2018 par Edward
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @ Crux Fidelis

        Je comprend ce que vous voulez dire.

        Mais vous avez des gens pas forcément croyant mais qui sont pour le retour du Roi comme des non croyants qui luttent pour la sauvegarde du patrimoine religieux de notre pays.

        Rien n’est blanc ni noir, il y a toujours des nuances :)


      • #1934982
        le 02/04/2018 par Crux fidelis
        Les enseignements des guerres de Vendée

        Je suis bien d’accord Edward !
        Heureusement, la minorité que vous décrivez existe bel et bien. Mais l’analyse générale est toujours discriminante.


      • #1935011

        @ Francois Devignes

        Avec vos sous-titres je comprends mieux les deux devises. Votre dernière question sous-entend que l’un est opposé à l’autre, là est mon scepticisme, navré. (néanmoins, je vous rejoins quant au qualificatif employé concernant Marianne)


    • #1934301
      le 01/04/2018 par petula
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Magnifique ! Merci


    • #1934305

      C’est le genre de vidéo dont Soral se détourne.

       

    • #1934315
      le 01/04/2018 par Talion
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Pour ma part, les choses sont claires : Lors de la prochaine guerre, je resterai chez moi, l’arme au pied et laisserai les républicains aller se faire massacrer à ma place...

      La France est au tombeau et la Ripoublique triomphe sur son cadavre.

      J’attends donc patiemment la résurrection promise de la victime, mais n’irai certainement pas verser une seule goutte de mon sang pour secourir son bourreau.

      Les laïcards et les franc-macs ont adoré les causes des conséquences qu’on subit aujourd’hui, donc qu’ils se démerdent seuls avec ce foutoir.

      C’est leur merde, pas la mienne, à eux de la torcher.

      Il ne sera pas dit que je compterai au nombre des bretons, ou des catholiques qu’ils baiseront à nouveau. Nous avons suffisamment versé notre sang pour la gueuse, avec le mépris et les insultes pour seules récompenses.

      Donc la prochaine fois : Rien à foutre, qu’ils aillent se faire enculer.

      Ce régime immonde vaut mille fois moins qu’une seule goute du sang que le Colonel Beltrame a versé pour lui. Son erreur a été de ne pas s’en être rendu compte.

      ...Encore un héro mort dont des salauds, des menteurs, des parjures, des faux-jetons et des hypocrites vont exploiter le cadavre... Cette époque me donne envie de dégueuler.

       

      • #1934408
        le 01/04/2018 par VORONINE
        Les enseignements des guerres de Vendée

        La Patrie est le seul bien des pauvres ...Et ceux qui nous gouvernent ne sont pas des pauvres , eux et le peuple n’ont pas les memes intérèts, le leur n’est que de continuer à se faire gaver .


      • #1934501

        MDR.
        La prochaine, c’est contre les Russes.
        Ils vont venir te chercher pour que tu aides à creuser les tranchées.


      • #1934736

        @ Talion

        Si vous n’allez pas à la guerre, la république ira à vous. Vous n’avez pas d’épandage aérien par chez vous ?


    • #1934453
      le 01/04/2018 par Chavez
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Bien vu et très saine analyse d’un passé auquel nous pouvons y trouver
      la réponse adéquate quand à notre situation actuelle, où le bon sens
      peine toujours à trouver en la Tradition Française, que seul un retour
      de la Royauté, et donc du Catholicisme d’état, comme l’a dit Alain Soral,
      m’empêche d’y voir un salut pour la Patrie en la vision des nationalistes et d’
      avoir une prise de leurs politique et propositions qui nous demanderais de
      viré casaque en adoptant ce drapeau républicain
      du signe du mensonge, du sang dont " il " représente à mes yeux, plus le
      forum romanum que notre terre, notre Foi, nos ancêtres, nos famille.
      ER fait ici la démonstration, en partageant cette vidéo, qu’un retour
      tenant à sa base la Tradition. Pour une émancipation, si chère à Dieudonné,
      le même poids pour les gens qui s’en vont redécouvrir leurs origines
      même dans d’autre pays, qui comme moi découvre enfin un
      discours plein d’espoir. Salutations et merci !


    • #1934456
      le 01/04/2018 par Lolateur
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Il faut quand même rappeler aux monarchistes que d’avoir des rois au pouvoir ne préserve en rien les peuples :
      • D’une bonne grosse guerre ainsi la première guerre mondiale initiée par l’empereur d’Autriche Hongrie...
      • Ceci alors qu’à époque ils étaient tous cousins et auraient pu s’entendre pour arrêter la boucherie (George V cousin de Nicolas II et cousin de Guillaume II), il n’en fut rien
      • Que les soldats sous ses monarchies n’étaient pas mieux lotis que ceux venus de la république , les seigneurs étaient dans les châteaux et le petit peuple crevait dans les trous
      • Que Georges V a Abandonné son cher cousin Nicolas II par peur de perdre son trône...d’une contagion révolutionnaire.
      Bref ces monarques n’ont rien apporté de très reluisant de plus que nos menteurs corrompus issus des appareils politiques. Quant à la religion, elle s’est soumise dans chaque pays à la politique des monarques, exhortant le petit peuple à aller à l’abattoir ...

       

      • #1934563
        le 01/04/2018 par Paysan Breton
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @ lolateur

        Malheureusement, nous ne saurons jamais ce qu’aurait fait un monarque français de droit divin en 14...

        Mais ne confondons pas la monarchie française de droit divin avec les exemples que vous donnez. De la même manière que l’Eglise est le corps mystique du Christ, le Royaume de France était le corps mystique du roi. Comme l’a écrit Patrick Boucheron :

        "Parce qu’il est naturellement un homme mortel, le roi souffre, doute, se trompe parfois : il n’est ni infaillible, ni intouchable, et en aucune manière l’ombre de Dieu sur Terre comme le souverain peut l’être en régime théocratique. Mais dans ce corps mortel du roi vient se loger le corps immortel du royaume que le roi transmet à son successeur."

        C’est pour cela qu’il y aura toujours infiniment plus de différences entre Louis IX et Louis-Philippe, qu’entre ce dernier et notre président. C’est la nature du pouvoir qui a changé.


      • #1934634
        le 02/04/2018 par Xantrailles
        Les enseignements des guerres de Vendée

        Vous mettez le dernier (grand) monarque que l’on ait eu (à savoir Charles "XI" De Gaulle) dans le même sac que ces décadents germanisés dont Napoléon Ier n’a pu chasser les ancêtres ?


      • #1934787
        le 02/04/2018 par Lolateur
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @paysan breton
        Désolé mais tous ces monarques se croyaient tous de droit divin, quelle différence avec la française ? Guillaume II quand il a appris l’assassinat de François Ferdinand, s’est saisi de ce prétexte « on porte atteinte aux droits divins de la monarchie » avait il dit en substance à François Joseph... Est-ce que ce droit divin leur confère plus de sagesse ? Il suffit de relire mon post.


      • #1934893

        @ Lolateur

        Tous les modes de gestion (monarchie, république, dictature) font la guerre. Vous préconisez quoi pour "préserver le peuple" ? L’anarchie ?

        Pas de bol pour les pacifistes : "Seul les morts voient la fin de la guerre."


      • #1934999
        le 02/04/2018 par Lolateur
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @jalon
        Je ne prétends pas connaître le meilleur moyen de préserver les peuples, mais je fais seulement remarquer aux monarchistes, qui veulent nous faire avaler qu’avec un roi le peuple de France aurait été mieux géré que les exemples des autres monarchies européennes font peur et je ne vois pas pourquoi la notre aurait été plus vertueuse... Trouver un mode de gouvernement non corrompu, non pourri par les intérêts, d’autres y réfléchissent comme etienne chouard..


      • #1935159

        @ Lolateur

        Merci pour votre réponse. Que le roi soit bon ou mauvais, ce qui m’attire dans la monarchie, c’est son côté autoritaire "assumé", la république est aussi un système autoritaire mais "non assumé", en gros une dictature qui ne veut pas dire son nom. Je pense que le problème de la corruption ne vient pas du mode du gouvernement mais bien des hommes eux même. et que Etienne Chouard, il est parti à la chasse au dahu.


      • #1935194
        le 02/04/2018 par Lolateur
        Les enseignements des guerres de Vendée

        @jalon
        la corruption sévit dans tous les types de gouvernements, c’est le fléau premier qui crée le malheur des peuples... Nous sommes d’accord... C’est affaire de personne que d’être bien gouverné, malheureusement encore la plupart de ces personnes de bonne volonté finissent mal car justement incorruptibles...Que je sois un pion dans une dictature assumée ou non ne m’intéresse nullement.


    • #1934471

      Petite remarque, contrairement à l’Angleterre, la monarchie française ne faisait qu’un avec le roi au niveau symbolique. Les symboles du Roi correspondaient aux symboles de la France, ce sont donc les fleur de lys du roi qui étaient aussi les armoiries de la France.

      Pourquoi les rois de France ont-ils adopté à chaque fois un nouvel étendard personnel en lieu et place d’un étendard national ? Peut être afin de leur assurer une plus grande légitimité. N’oublions pas aussi que le domaine royal s’est propagé à partir d’un minuscule territoire en île de France et que le combat a été de longue haleine afin, déjà, de faire coïncider le domaine du roi de France avec le domaine du royaume de France.

      Et c’est justement là que les révolutionnaires vont exploiter cette faille au niveau symbolique puisqu’ils ne vont avoir de cesse à partir de 1789 de parler de "patrie" et de "nation". Même si ces mots étaient totalement galvaudés dans la bouche de nombreux "républicains", ils sont tout de même parvenus aujourd’hui à faire admettre chez les Français que leur pays étaient désormais la république, qu’il faut respecter l’ordre républicain et se soumettre aux lois de la république car elles respectent les "valeurs" de la république, se payant même aujourd’hui le luxe de renier le mot "patrie" et de jouer désormais la "république" contre un supposé fascisme latent inhérent à la "patrie". Les républicains ont d’abord gagné cette guerre des mots parce les rois n’ont pas pu imposer une symbolique au niveau national.

      N’oublions pas, alors que la France et la grande majorité des parlementaires étaient monarchistes, la ridicule "querelle du drapeau" qui a opposé en 1879, les partisans du drapeau blanc aux partisans du drapeau tricolore, et qui verra le duc de Chambord refuser l’accession au pouvoir pour cette raison ! La guerre des symboles précédant la guerre des mots, les monarchistes doivent là aussi être le plus clair possible.

      Dieu, la France, le Roi !
      Excellente formule, titre que j’avais d’ailleurs donné à une vidéo censurée par Youtube il y a plusieurs années :
      https://www.youtube.com/watch?v=YkA...

      Dernière remarque, la bannière de France ou croix de Saint Michel, le plus ancien symbole national français, a l’avantage de symboliser ces trois entités à la fois, avec la croix du Christ, correspondant aussi à la croix blanche dite aussi "croix française", symbolisant la France, et enfin le semis de fleurs de lys d’or sur fond azur symbolisant le roi !


    • #1934478
      le 01/04/2018 par sempervirens
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Maurras était un verbeux, il faut se méfier des forts en thèmes, fonctionnaires de la pensée. la France d’avant était rurale et mystique, les conditions de sa pérennité. Le plus humble vendéen en savait d’avantage que ce scribrouillard, Tout est dit dans le discours de Charrette inspiré tout comme celui de Jehanne.
      Je doute que Maurras ne connu les tenants et aboutissants de la der des der, il a failli, ridicule son union sacrée. Je recommande la lecture de "la bas" de Huismans, une instantané de la fin du XIX qui explique déjà l’américanisme et le terreau malsain des intellectuels hors sol de ce temps .

       

      • #1935282
        le 03/04/2018 par Francois Desvignes
        Les enseignements des guerres de Vendée

        Ce qui a rendu le message de Maurras inopérant , c’est la contradiction de son âme :

        - Son cerveau a bien vu que les états confédérés de l’hérésie protestante, du judaisme talmudique et de la libre pensée maçonnique étaient les ennemis de la France,

        - Mais son orgueil l’a empêché de voir que la France était devenue leur Ennemie parce qu’elle était la Fille et le Corps mystique du Christ, qu’ainsi être contre la France c’est être contre Dieu et être contre le Christ c’est être contre la France.(bien retenir le second terme de la proposition : la France amie de tous est une politique étrangère trois points qui revient à dire qu’elle est traitre à elle-même)

        - parce que, s’il avait dû reconnaitre cette vérité surnaturelle, la France = le Christ , il n’aurait pu que s’incliner devant la cause et la conséquence qui lui sont attachées savoir que "Sans Moi vous ne pouvez rien" ou, ce qui revient au même en politique, se rappeler de la réponse du Christ à Pilate " Toi et César n’auraient aucun pouvoir que mon Père qui est dans les Cieux ne l’ait voulu ou permis"

        - Son coeur a ainsi censuré son esprit. Il ne voulait pas du Christ en politique car cela l’aurait obligé à s’agenouiller et, de ce point de vue, il était du même sang de coeur que ceux qu’il dénonçait

        - Mais en politique en général, et en France en particulier celui qui prétend faire de la Politique ne peut en faire de Vraie en dehors de la Croix.

        Maurras et l’AF se sont auto momifiés d’avoir refusé au Christ la Présidence de leur Mouvement.

        Et tous ceux qui, en philosophie ou en Politique refusent de se revendiquer de la Croix, ou pire en ont honte, encore plus lorsqu’ils sont Français ou en France, se condamnent au bavardage et au néant.

        C’est parce que la Croix n’en est jamais loin,
        Que Soral a raison


    • #1934514
      le 01/04/2018 par Eric95
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Combien j’eusse aimé que les coalisés vainquissent l’armée républicaine durant les campagnes de 1792-1794 ! La monarchie aurait alors été rétablie ! Les victoires républicaines de Valmy, Jemappes et Fleurus sont autant de victoires de Satan !

       

      • #1935253
        le 03/04/2018 par gégé
        Les enseignements des guerres de Vendée

        Ce sont les victoires de Dumouriez...


      • #1935295
        le 03/04/2018 par Marnamor
        Les enseignements des guerres de Vendée

        Ho oui, une monarchie totalement sous la coupe des autres monarchies européennes qui ont toutes, sans exception, signé le traité de Maastricht. Un capitalisme à l’anglaise, libertaires comme la hollande, apprendre à se faire enrichire culturellement comme la suede.
        Parce que si on regarde bien tous les monarques européens sont des traitres et je vois pas en quoi les français auraient fait exception.


    • #1934545
      le 01/04/2018 par Pierre
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Remarquable vidéo, comme à l’accoutumée du S.A.C.R ; un point toutefois de désaccord, sur l’Église : même après ce qu’ils appellent avec mépris "Vatican II", je constate une chose à l’heure actuelle, qui est que l’Église est toujours attaquée !

      Elle fait clairement l’objet de vexations de la part de l’État (impunité des femens, des antifas, des profanations de cimetières, etc...), de la Franc-maçonnerie et autres, et ceci bien qu’elle ne joue plus de rôle politique majeur comme sous la Monarchie ! En effet, les Cardinaux ne donnent leur avis que pour autant qu’on veuille bien leur tendre le micro, ou bien il faut lire la presse chrétienne pour savoir ce qu’ils pensent ; enfin, il n’y a pas d’Éminence, rouge ou grise comme dirait Victor Hugo, à l’Élysée !

      Ceci pour moi, est très révélateur, et constitue une preuve supplémentaire que le Concile Vatican II n’a pas été une mauvaise chose pour la Foi : on n’attaque que ce qui est debout, que ce qui menace, autrement, on aurait déjà achevé l’Église, or l’Église est toujours là ! Et si l’Église "menace", c’est qu’à présent qu’elle est dépouillé de son rôle politique, elle est, cette fois, dans son rôle spirituel, inattaquable et inexpugnable ! La Foi qui vit en France aujourd’hui est une Foi d’adhésion, ce qui effraie le plus la République, d’où son ardeur désespérée à prendre le contrôle des mentalités de plus en plus jeune (en imposant la scolarisation à 3 ans, par exemple !)

      Aujourd’hui, la Foi en Jésus le Christ, comme le phénomène de conversion de plus de Français à l’Islam, est ce qui déstabilise le plus la République, qui ne se peut tenir que par une adhésion quasi fanatique en une entité immatérielle, au contraire de la Patrie, une terre sous nos pieds, des traditions dans nos esprits et la Foi au coeur !

      Et je suis surtout d’accord sur un dernier point : le retour du Roi est une affaire avant tout de conversion spirituelle, du retour de la France et des Français à la Foi Catholique, et le Politique suivra ! Le Retour du Roi ne saurait être un coup de force, politique ou militaire qui remettrait le Roi sur son Trône, ce sera un appel unanime des Français ! Notre jour viendra !

       

      • #1934806

        "du retour de la France et des Français à la Foi catholique"
        Cela n’arrivera jamais, ou alors il faudra bruler tous les livres de sciences.
        Il y a trop de contradictions dans les dogmes avec la science.
        C’est terminé en 2018, sauf pour quelques sentimentaux peut-être.
        Et puis passer d’une démocratie ploutocratique à une théocratie, non merci.
        Ou alors il faudrait complètement revoir le christianisme et ses bases, mais alors c’est le christianisme qui n’aurait plus de sens.
        Il faut s’y faire, c’est une religion qui a passé son temps ( comme les 2 autres aussi), ce qui colle bien avec le concept d’un temps linéaire.


      • #1935201

        Oui Pierre, je ne quitterai jamais ma demeure qu’est l’église catholique, peu importe ce qu’il peut y avoir de mauvais à l’interieur. Restons fidèle au Christ qui la dirige.


    • #1934603
      le 02/04/2018 par Georges 4bitbol
      Les enseignements des guerres de Vendée

      La guerre de Vendée est l’événement le plus dramatique de l’histoire de France, sans précédent, et c’est aux " valeurs de la republique" que nous le devons.


    • #1934688
      le 02/04/2018 par mik ezdanitoff
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Comme si le peuple était plus préservé sous un roi. MDR.
      C’est oublier comment les Français ont morflé sous Louis XIV, "le grand".
      Oublier toutes les guerres qu’il causa, et que subirent aussi les autres Européens (même si, je me doute tout le monde se cogne de ces derniers : en attendant la francophobie en Europe date de cette époque).
      De surcroît, lui était belliqueux, c’est lui qui attaquait, ne supportait pas la grandeur des autres (il a ruiné la prospère Hollande par sa guerre infâme), alors que pour la satanique napoléon, c’était généralement les autres monarques qui venaient lui chercher la merde.
      Pendant le grand hiver 1709, les nobles au chaud à Versailles s’en battaient littéralement les couilles que les gens crèvent la faim.
      Sortez la tête de vos illusions bordel.

       

      • #1934854
        le 02/04/2018 par Crux fidelis
        Les enseignements des guerres de Vendée

        Quelle force vous pousse à ne pas vous abstenir quand vous n’y connaissez rien ? Je pense le savoir mais j’aimerais avoir votre examen de conscience, votre propre recherche intérieur. Cela pourrait éclairer quelques lecteurs...

        - En effet la Hollande était le QG des juifs marranes et des protestants pour le début de l’infiltration européenne et le pays de migration des plus grands fanatiques depuis Thomas Cromwell.
        L’Europe s’est donc coalisée contre le roi de France : l’Empereur, Guillaume de Hohenzollern, le duc de Brunswick-Lunebourg et l’électeur de Brandebourg, Vienne, le gouverneur espagnol des Flandres puis le roi d’Espagne déclarent la guerre à Louis XIV, rejoints plus tard par l’électeur du Palatin, les électeurs de Mainz et de Trier – Mayence et Trèves. La guerre de Hollande devient inévitablement une guerre européenne.
        Suite à cela, la dette cumulée s’élèvera à la fin des conflits à 34 millions de livres, soit le quart des recettes annuelles du Trésor, donc de l’Etat.
        Louis XIV rend Maestricht à la Hollande et d’autres places fortes encore. Alors la Hollande accepte le libre exercice de la religion catholique dans les Provinces Unies puis des échanges de territoires s’opèrent. Mais la fourberie des calvinistes reprend, la Hollande signe la paix le 10 août 1678, mais quatre jours après, Guillaume d’Orange va faire périr 4000 soldats français lors de l’assaut de Saint-Denis près de Mons.

        Pour le reste heureusement que Marion Sigaut use de sa notoriété pour expliquer que la demeure royale restait ouverte au tout venant, que Versailles finissait par être envahi par des mendiants et qu’il était facile de souper avec Sa Majesté.

        Pour la suite, certes Louis XV était un jouisseur et fera le lit des jansénistes et de toute l’infiltration maçonnique mais comme le dit Jean-Christian Petitfils : "Le budget de l’Etat - quelque 400 millions de livres - en constante augmentation au cour du règne de Louis XV, pèse moins qu’on ne l’a dit sur l’économie nationale. Les dépenses militaires restent importantes (30 à 40%). Celles de Cour (18 à 20%) soutiennent l’industrie du luxe : cela va des grandes manufactures royales aux petits ateliers modistes, de peintres ou de sculpteurs..."

        Essayez de nous l’expliquer, c’est tellement symbolique et intéressant car des millions sont comme vous, la majorité étant plus que jamais toujours médiocre. Si on pouvait avoir au moins une confession d’un spécimen cela serait très charitable.


      • #1934864
        le 02/04/2018 par jjsuisse
        Les enseignements des guerres de Vendée

        Vous ne comprenez pas et vous avez été bien marqué par la ré-écriture de l’Histoire par les républicains. Afin qu’il y ait les Lumières, il fallait qu’il y ait eu Obscurantisme avant... Alors tout donc doit prouver qu’avant 1789 c’était la nuit et qu’après c’est le jour.
        Et on peut constater ou tout cela nous mène...

        Si pour votre démonstration vous vous limitez à certains Rois, alors votre jugement est biaisé. 1300 ans d’Histoire, 60 monarques, et une nation qui est passée à travers les siècles pour se constituer lentement.
        Il ne s’agit pas de revenir 300 ou 400 ans en arrière... il s’agit de constater.

        Au regard de l’Histoire, force est de constater que le type de gouvernement le moins pire est celui d’une organisation monarchique et des principes de catholicisme social qui la régisse.
        Cette forme d’organisation est éminemment sociale : protection des travailleurs et des métiers dans les corporations, rôle de la cellule familiale et protection par la verticalité patriarcale, limitation de l’usure (même interdiction par certains rois, ex : Saint Louis), protection du paysan par le seigneur (usufruit de la terre cultivée), pas de mobilisation générale qui conduit au massacre de masse en cas de guerre (rôle dédié à la chevalerie et la noblesse d’épée avec des mercenaires volontaires) etc...

        Ne serait-ce pas plutôt à vous de sortir la tête de vos illusions ? Bordel...
        Comprenez les origines judeo-méssianique, kabbaliste et maçonnique de la république. Qui a fait la révolution ? Qui a assassiné le Roi et toute sa famille ? Qui a détruit la tradition et la morale catholique sociale ? Pourquoi et dans quel objectif ? A qui profite la république ?
        Posez-vous les bonnes questions...

        Relisez ou lisez les auteurs édités par Kontre Kulture qui traitent du sujet, ça pourrait vous éclairer un peu.


      • #1934938

        @ Crux Fidelis

        "En effet la Hollande était le QG des juifs marranes et des protestants". Cela me fait penser que dans son livre 666 (page 55 à 64) Pierre Jovanovic en parle aussi pour faire la jonction avec les USA et la finance mondiale. En 1664 Les Anglais ont pris aux Hollandais la ville de "New Amsterdam" et l’ont rebaptisé "New York". Le "mur des Wallons" qui séparait ethniquement le quartier des Hollandais du reste de la population devint "la rue du mur" ("Wall Street" en Anglais)


    • #1934778
      le 02/04/2018 par Eric95
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Mik Ezdanitoff, ce n’est pas parce que Louis XIV a commis des péchés à l’endroit du peuple français que le concept de monarchie absolue de droit divin est mauvais. Vous jetez le bébé avec l’eau du bain.


    • #1934810
      le 02/04/2018 par Stenka
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Pourquoi occulter qu’une des raisons principales de la révolte vandéenne est dû au fait d’avoir relever les impôts à niveau égale au reste de la Nation ? Impôts dont la Vendée (avec le Maine) jouissait d’un régime spéciale durant des siècles ?

      Il y aurait-il du partie pris ?

       

      • #1936459
        le 04/04/2018 par Leo celinien
        Les enseignements des guerres de Vendée

        L essentiel de la guerre de vendee et du maine et loire fut le remplacement de la population paysanne financee par les industrielles anglais pour creer une production industrielle a la campagne, d ou une immigration des pays de l est ukraine, par exemple, d ou le nombre de chomage inferieur aujourd hui dans ces regions, grosse capitalisation anglo saxon encore aujourd hui.les Chatelains se sont refugié en anglettere ou en Prusse. Et enfin la republique a genocide un peuple a la demande de qui ? A vous de chercher
        Sinon lisez Celine il explique tout dans un livre qui ne faut pas lire


    • #1934813
      le 02/04/2018 par jjsuisse
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Pour ceux qui défendent encore la république décadente comme étant la seule forme de gouvernement possible, il faut rappeler que d’excellents auteurs, publiés sur Kontre Kulture, donnent des explications sur les origines judeo-messianique, kabbaliste et maçonnique de la république et des ses principes.

      Celle-ci n’a eu de cesse d’œuvrer contre la France en détruisant un de ses piliers, la religion chrétienne catholique.
      Il y a bien une mystique de la laïcité, nouvelle religion de la république pour tendre à faire disparaitre le catholicisme bien compris (la tradition, l’enracinement, la morale, la protection des faibles, la famille protectrice, le métier/la corporation protecteur, la limitation de l’usure... ).
      Voyons ou nous conduit l’abandon des principes de bons sens et du bien commun qui ont fait la France. Individualisme qui confine à l’aliénation, marchandisation de tout, inversion des valeurs, disparition du beau, du bien et pire encore - manipulation de masse, ingénierie sociale, inversion accusatoire visant à étouffer toute forme de voix alternative, mensonge et corruption, triomphe du capitalisme financier...)

      Quant au Roi, il est la nation, il l’incarne a travers les siècles. La Maison de France, avec son père le Roi est là pour protéger la famille, les français. Le Roi tirant sa légitimité de son sacre, à Reims, pour perpétuer ce qui commença avec St Remy et Clovis, afin de régénérer la consécration de la nation.

      Lisez la Mission Divine de la France du Marquis de la Franquerie, vous y comprendrez certaines choses.
      Mais aussi Yousef Hindi ou encore Marion Sigaut qui vont bien vous expliquer l’imposture de la révolution et de son avatar la république.

      Il ne peut y avoir de contre-révolution ou de révolution nationale sans dissocier la France de la république et sans puiser dans les principes et valeurs constitutifs de la nation au travers de son Histoire.
      La France se meurt car elle s’écarte de ce qu’elle est dans ses fondamentaux.
      Et vous pouvez tourner et retourner le problème dans tous les sens, la solution n’est pas la république, elle est la cause du problème.

      Notre jour viendra.


    • #1934967

      "Les enseignements des guerres de Vendée"

      L’enseignement premier que je retiendrai, c’est que nos aïeux - eux - n’avaient pas peur de prendre les armes pour se battre.


    • #1935383
      le 03/04/2018 par Marthe
      Les enseignements des guerres de Vendée

      Encore et encore !


Commentaires suivants