Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les faillites d’entreprises à un niveau historique

66 000 emplois menacés

Les défaillances d’entreprises, qui avaient connu une pause à la fin de l’année 2014, repartent à la hausse pour le premier trimestre 2015.

De janvier à mars, ce sont 18 134 sociétés qui ont fait faillite, selon les chiffres publiés par le cabinet Altarès ; une hausse de près de 8 % par rapport à la même période que l’an dernier.

L’« alignement des planètes » (euro faible, prix du pétrole bas et assouplissement quantitatif de la BCE), tant claironné par les « experts », « spécialistes » et autres « économistes », ne bénéficient qu’aux grands groupes, qui avouent un « frémissement d’embellie conjoncturelle ».

Les PME et TPE sont frappées de plein fouet par une économie atone. Dans le détail : 800 PME de 10 à 19 salariés et 350 de 20 à 49 salariés ont déposé le bilan, soit des hausses respectives de 12 % et 26 % par rapport au premier trimestre 2014. Les cessations d’activité des TPE composées d’un unique salarié ont été multipliées par 1,5.

Les défaillances d’entreprises menacent près de 66 000 emplois, un niveau jamais atteint depuis 2009.

Voir aussi, sur E&R :

Sur ces crises économiques qui ont frappé et frappent encore la France avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils ont pas le temps, Vall et Co, ils s’occupent de la bete ....interdir ses spectacles a temps plein ...voila un boulot d’avenir.
    La democratie, la liberte d’expression, le droit a l’intimite ...et mon derriere sur la commode, c’est comme les frittes mc-cain ...c’est ceux qui en parlent le plus qui en bouffent le moins. La bete pourrait certainement se produire en coree du nord, en chine, en saoudland ...etc


  • Tout va bien bonnes gens, rendormez-vous, puisque Flamby et Manu vous disent que tout va bien !!


  • #1164084

    On y est ! La Déflation niée par " tout le monde politico - médiatique " se révêle pratiquement dans le quotidien des entreprises ! Les chiffres sont tétus ! ...dans à peine un an , on en reparle ...ça va piquer ! ( mais toujours pour les mêmes évidemment ) ...les élites en place , devraient répondre de leur insuffisance et malhonnêteté à la fin de cette imposture ! Au lieu de cela , ils continueront à parader et bavasser dans les medias pour s’exonérer de leur forfait , et continueront de passer à la caisse advitam eternam !


  • Tous les voyants sont au vert ....


  • #1164148
    le 16/04/2015 par Francois Desvignes
    Les faillites d’entreprises à un niveau historique

    Notre enfer est pavé de bonnes intentions !

    En avant première, et pour nous consoler et garder espoir, la trilogie du dissident :

    - 1/ Tout ce qui concourt au discrédit de la république concourt à notre libération

    - 2/ S’il faut que meure le grain pour que naisse l’épis alors que meure la république pour que renaisse la démocratie

    - 3/ Il n’est que trois moyens de tuer Goliath, mais sans l’aide Dieu, un seul est efficace : lui envoyer des armées régulières qui n’existent pas pour le tuer ; l’attaquer à son point faible avec une fronde et un gamin de 15 ans ; arrêter de le nourrir, organiser la famine et la disette dans son pays.


  • Chut ! On commémore la Shoah ! Vous faites trop de bruit avec votre économie malade et votre précarité montante.

     

    • #1164683
      le 17/04/2015 par Je suis charlotte
      Les faillites d’entreprises à un niveau historique

      Bien sur on endort tout le monde en parlant de show-a, et pendant ce temps là on oublie les PME qui souffrent .on a les politiciens qu’on mérite ,certains ont voté Hollande pour dégager Sarko,en 2017 les mêmes voteront Sarko pour dégager Hollande .pauvre peuple de France


  • Et oui, l’emploi oui mais si c’est pour faire le robot dans des grands groupes qui tuent les petites boîtes ou on a envie de bosser : non


  • Baisse d’activité mais charges, impots et taxes en constante augmentation. les entrepreneurs sont à bout de souffle et leur situation devient précaire. ils ne bénéficient pour la plupart d’aucune aide, les premiers bénéficiares du CICE de Manu la tremblotte sont les grandes entreprises qui défiscalisent déjà. les entrepreneurs se tournent vers des associations qui dénoncent comme les Pendus, les Tondus ou Citrons Pressés mais un des rares qui "fait le boulot" est Pascal Geay avec "Sauvons nos entreprises".


  • Une économie atone ? Les TPE PME ne seraient elles pas plutôt frappé d’un racket d’état via le RSI / URSSAF qui transforme toute affaire florissante en faillite imprescriptible...


  • #1164264

    D’après nos gouvernants socialopes ,ils auraient sentis un ( frémissement de reprise ) le seul frémissement senti par le PS c’est dans le slip de DSK.


  • Seule l’instauration des idées que prône le Réseau Salariat pourra sauver l’économie et le peuple français.

    "Pour moi, l’échec du Front de gauche, du NPA et des anarchistes, de la CGT, de Solidaires, de la FSU et de la CNT, un échec qui dure depuis plus de trente ans et qui concerne aussi Attac ou les économistes atterrés, vient de ce que ces organisations n’assument pas les institutions de 1945 dans ce qu’elles ont de révolutionnaire, à savoir le début d’une autre pratique de la valeur économique (et donc du travail) que sa pratique capitaliste : salaire à vie contre emploi et marché du travail, propriété d’usage contre propriété lucrative, cotisation-salaire contre le couple impôt-prévoyance, financement de l’investissement sans crédit contre le chantage des prêteurs, mesure de la valeur par la qualification du producteur contre sa mesure par le temps de travail. Tout cela commence à se mettre en place entre les années 30 et les années 60, et ce qui est alors en jeu, ce n’est pas un autre partage de « la valeur » supposée invariante (la valeur d’échange capitaliste), c’est une autre production de valeur économique débarrassée de sa pratique capitaliste, c’est-à-dire des employeurs et des actionnaires ou prêteurs. Tant que nous continuerons à nous battre pour « prendre l’argent dans les poches du patronat » ou pour le « plein emploi » ou pour la « solidarité » avec les « victimes », autrement dit pour un capitalisme plus juste, nous serons battus."

    Bernard Friot


  • #1164638

    Bonjours . J’explique ma situation .... Nous sommes boulangers nous avons fait un redressement judiciaire en 2004 ... Un plan de continuation de dix ans. A suivit la a deux mois de la fin aucune banque ne veut nous prêter Les 50000€ dont nous avons besoin pour continuer sainement à travailler ( aucune banque ne vous prête quand vous êtes en plan) et malgré un très bon bilan 2014 nous attendons une réponse pour l’obtention de ce prêt .... Si la réponse était négative une fois de plus nous baisserons le rideau et laisserons nos clients et surtout nos 10 salariés sur le carreau ! Avec 700000€ de CA et un super résultat imposible de vendre car on travaille 7/7 ... Avec des contrat avec l’état ( hôpitaux écoles Ect...) triste France mais cela fait 15 ans que nous nous battons et la on ne peut et ne voulons plus subir les pression de tous les organisme qui nous arcelent au quotidien c’est une pression terrible heureusement que ma moitié est combatif et à les épaules larges mais la majorité des pme sont dans notre cas où le serons et personnes ne bouge la haut le taux de suicide des dirigeants est en forte hausse comme pour les paysans dans l’indifférence quasis générale .... Un pays qui laisse ces forces vive fouttre le camps comme c’est le cas au non de la mondialisation n’est a mes yeux plus un pays !!! Merci de m’avoir lu et vous pouvez me joindre si vous le désirés ! Richard.. 49 ans boulanger de son état comme on le disait a l’époque

     

    • Bonjour Richard, constat éloquent, mais que font les Français pour changer les choses : RIEN ! RIEN ! RIEN ! Il faut le reconnaitre, le français moyen est un gros abrutis, feignant, ignare, aveugle et tout le reste. Même s’il n’est pas acceptable de renoncer il y a de quoi se poser des question(s) : Notre pays peut-il se sortir le doigt du c...Je ne crois pas !


  • #1164639

    Richard suite ! Pas : nous avons alerté la banque de France fin 2013 résultat : contrôle fiscal ( le troisième)


  • En 1990, j’ai créé une petite entreprise de développement informatique spécialisée dans la statistique médicale. Au bout de quinze jours, l’URSSaf nous réclamait déjà de l’argent. Il a fallu six mois pour que la procédure d’enregistrement de la SARL soit complète tant cette démarche était complexe. Après deux ans d’activité j’en ai eu assez de me faire voler par l’état, j’ai vendu et me suis expatrié. Rien ne change. Au contraire c’est pire maintenant. L’état ne représente que les multi nationales et se fout des créateurs d’entreprises.


Afficher les commentaires suivants