Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les femmes sont harcelées au travail : oui mais par qui ?

Le sociologue Stéphane Édouard, spécialiste des relations homme-femme, présente une étude sur le « harcèlement au travail » à contre-courant des discours dominants.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1913689

    A la retraite après avoir exercé plusieurs professions, pendant quarante ans je n’ai jamais entendu dire que des femmes aient été harcelées sur mes lieux de travail qui étaient "mixtes" . C’est du bidon . C’est pour culpabiliser les goys au niveau de leurs quéquettes . Cette mise en cause de notre virilité m’incite au contraire à mettre les bouchées doubles . "Encore une que les Prussiens n’auront pas" a été remplacé pour moi par : "Encore une que les sionistes n’auront pas" .

     

    • Bravo, merci pour le conseil !

      Paradoxalement, c’est peut-être la meilleure période pour draguer...

      Un parallèle avec la bourse...Il faut vendre au son des violons et acheter au son des canons...comprenne qui pourra...


  • Toutes les filles et les femmes m’ont toujours dit qu’elles étaient harcelées par "les Arabes", mais il est interdit de le dire par la bien pensance .

     

  • #1913695

    Rien de nouveau. tout comme des hommes se font humilier et rabaisser à leurs boulots par d’ autres hommes et des fois des femmes. Feminisme = faux combat j apprends rien aux lecteurs d ER, Alain Soral résume parfaitement la situation, et comme il a très bien dit, si il y a temps de sur femmes de nos jours, c’ est parcqu’ il y a trop de sous hommes. Quand j vois tous ces mecs faire du "shopping", à faire attention à eux plus que leurs gonzesses, à être aux top niveau achats (dernier téléphone, dernier....), à se tenir et se comporter comme des f..... faut pas s’ étonner. ils feraient mieux d aller baiser leurs femmes ça fera peut être moins de mal baisées dans cette société, donc moins de féministes.

     

    • #1913786

      @jurasssien,

      Je vous rejoins dans votre pensée, seulement je pense aussi qu’il ne faut pas oublier que le problème homme femme harcèlement féminisme et consort n’est qu’un sous-problème du problème majeur qui est cette caste capitaliste (dirigeant et consommateur aveugle) qui façonnent (consciemment ou non) la société à leur image.

      Après Jésus II le retour des inconnus, il me tarde de participer à Jésus III.


    • #1915480

      @Jurassien Faudrait déjà qu’elles acceptent de se faire troncher, le mode d’emploi a coulé en même temps que le Costa Concordia.


  • #1913744

    Moi mes copines ont zéro problèmes avec les hommes. Elles sont chef de projet informaticiennes, une, écrivain, a commencé à publier à vingt ans, une autre est chirurgienne (cancer du sein) and so on.

    Celles qui nous agressent ont des vies ratées et il leur faut une excuse ; l’homme occidentale (blanc, hétéro de culture chrétienne).

     

    • 3 femmes c’est n’est pas le monde. Une vie ratée, c’est un vie avec une intelligence comme le votre. ..


    • @umbrella

      3 anécdotes réelles valent plus qu’une statistique bidonnée, fût-elle faite sur un échantillon "représentatif".

      C’est à cause de poncifs comme celui que vous avez lancé qu’on se retrouve à faire croire que le cholestérol est une maladie ou que les mâles hétéros sont de dangereux prédateurs.


    • #1914192

      @ gallier2

      Merci gallier2. J’ai eu beaucoup de copines (j’ai 66 ans), c’était juste pour dire que celles qui étaient talentueuses n’avaient pas de problèmes de harcèlement au travail. En revanche, j’ai été personnellement harcelé dans le monde du travail par des homos en Angleterre où je vivais de 14 à 25 ans.


  • #1913746

    La domination du psy-cul, et avec Schiappa et ses féministes qui les couvrent, çà ne peut qu’empirer. Dans le tertiaire.
    Le pire c’est les hommes qui s’y mettent et ne voient pas qu’on se sert d’eux !
    Moralité réconciliante : les idiots utiles n’ont pas de sexe !
    Ah merde je retombe sur le Gender....
    Et si le but poursuivi n’était pas simplement l’annihilation de l’intelligence, de la raison, au profit d’un management par l’émotionnel ?
    Du coup la cause de ces femmes, plus ou moins mythomanes, n’a rien à voir avec leur droit à la « sécurité » au sein de l’entreprise, contrairement à l’étendard féministe !
    L’objectif c’est de niveler vers le bas... toutes les valeurs. Et comme les hommes en ont des grosses (valeurs) c’est sur eux qu’on doit taper, Schiappa et la loi vous protègent mesdames, même si c’est faux on s’en fout, toi aussi balancetonporc, tu toucheras bientôt ton chèque ! Femelle !


  • J’ai été harcelée au travail harcèlement sexuel et en tout genre (sabotage de mon travail en vue d’un licenciement pour faute professionnelle rétention et déni d’information etc...) dans la fonction publique donc à majorité des femmes....vu mon niveau de bien être, mon savoir vivre et mon savoir être, mon niveau culturel et mes compétences professionnelles irréprochables avec un bilan d’activité plus qu’exemplaire.
    Alors non ce n’était pas des arabes car peu présents en nombre (2 gars), mais des femmes à 99% et quant au 1% restant des "hommes" au sens biologique et génétique du terme car avec des mentalités de gonzesses.
    Toutes les fois où j’ai travaillé dans le privé où 99,99% d’hommes, ambiance super et aucun manque de respect, quelques blagues graveleuses au déjeuner mais sans conséquences.
    Un ami homme (français de souche) harcelé dans le privé un cadre supérieur lui aussi s’est retrouvé un jour avec pour seul outil de travail un bureau sans ordi et un téléphone le but étant de le faire démissionner.
    Je précise que j’ai une double culture et des cheveux frisés qui me font souvent passer pour italienne ce que je ne suis pas bien que méditerranéenne ;-)


  • Le seul qui se soit mal conduit avec moi a pris une mandale et point. Fin du problème.

     

    • Un commentaire frappé du bon sens ! Le meilleur que j’ai lu sur ce sujet, bravo rien à ajouter.


    • #1913882

      Poings à la ligne.


    • #1913906

      Déposition de Jean Marcel, bourgeois de Paris.

      Voici un fait que je tiens de Jeannotin ‘Simon, tailleur de robes. Mmc la duchesse de Bedford ayant fait faire pour Jeanne une tunique de femme, Jeannotin, au moment où il se disposait à l’en revêtir, prit Jeanne doucement par le sein. Cela indigna Jeanne qui envoya à Jeannotin une maîtresse gifle.

      Saine réaction que cette mandale parfaitement traditionnelle.

      Source : http://www.abbaye-saint-benoit.ch/s...


    • @ Tradition,

      Bien que soient évoqués, ci-dessus, d’autres gentilés ne respectant pas les femmes, je m’étonne que, passés 1000 ans d’invasion mauresque, nous dit-on, l’on ne trouve point de déposition d’un quelconque sieur « Mustapha », au procès de jeanne d’Arc.
      Au risque de passer pour un complotiste, il y a là un point qui me chiffonne : car par ici, en nos instants contemporains, alors que la bien-pensance vilippende le Menhir qui ne raconterait que de vaches sottises, si l’on fait un tour, au hasard, dans n’importe quel tribunal correctionnel...
      Parlant de cela et pour ajouter au commentaire original : quant à la mandale, la meilleure recette qui vaille, est de la fournir sans témoin.
      Ainsi : zéro déposition.


    • @sedetiam
      Je ne suis point d’accord avec vous chevalier @sedetiam, le maure ne peut point être accusé de violence sur le lieu de travail, vu.... qu’il ne travaille pas et c’est de la violence au travail dont on parle.
      Quand à la mandale, je vous refuse le droit de demander une mandale anonyme, toute celles que j’ai donné n’ont été efficaces que parce que légitimes et dissuadantes.


    • Que c’est difficile de rencontrer une fille normale de nos jours et de créer une relation respectueuse... Entre les femmes vénales intéressées et celles qui sont bouffées par cette idéologie pseudo féministe misandre...


  • Rien de nouveau sous le soleil. Dans ma vie, également professionnelle, j’ai plus souffert du harcèlement des femmes que de celui des hommes. Je mets cela sur le compte de la jalousie.
    Les pires crapules sont les femmes qui harcèlent leurs collègues...car mères de famille. J’en ai les larmes aux yeux en l’écrivant !

     

    • Il ne s’agit pas de jalousie.
      Le harcèlement c’est pathologique psychopathique.
      Ces femmes ont un réel problème dans leur tête avec leur propre sexualité etc et pour l’avoir vécu je n’étais malheureusement pas la 1ère dans le service, d’autres hommes et femmes surtout ont subi leur comportement malsain pathologique. À la différence moi je n’y ai jamais pris part et j’ai aidé les victimes soutien psy et surtout technique d’evitement de tomber dans le piège etc... ces victimes ont été virées. Jusqu’au jour où elles en fait le service s’en est pris à moi (seuls soutiens des hommes des professeurs, les autres toubib femmes y ont pris part et s’en sont donnés à coeur joie).
      Moi j’ai toujours considéré qu’au travail je n’avais que des collègues de boulot, pas des amis ou potes, c’est la solution. D’ailleurs une de mes détractrices m’a dit toi tu t’adaptes à tout. J’ai répondu oui je suis un caméléon je m’adapte à tout sauf à la merde ;-)


    • Vous avez aussi des mères de familles qui n’arrêtent pas de faire des reproches aux femmes qui n’ont pas d’enfants. Il y a des cons (et des connes !) partout.


  • Parfaitement vrai !
    À chaque fois que j’ai eu des problemes au travail, cela provenait d’autres femmes, jalouses, qui voulaient toujours que je mette un pull plus long, qui trouvaient que mon jean me serrait trop (et elles étaient féministes !), que j’arrête de parler avec tel ou tel garçon sur "mon temps de travail", que mon sourire cachait que j’étais une allumeuse, que je ne me rendais pas compte que je faisais fantasmer les élèves (éduc nat)... Bref, j’en ai entendu des vertes et des pas mûres...
    Les hommes de leur côté, ce sont toujours bien comportés avec moi et trouvaient que les autres filles exageraient !


  • #1913885

    Rien de pire qu’une mal baisée qui a du pouvoir.

     

    • Je confirme, j’ai vécu plusieurs exemples, temps, lieu (Europe, moyen orient, Asie) et personnes différentes, une femme ayant du pouvoir peut être extrêmement vicieuse, sans généraliser mais ma propre expérience m’amène à cette conclusion.


  • A un plus haut niveau, ce matraquage hystérique et pseudo-féministe, n’est bien sûr pas vraiment dirigé par des femmes. Les femmes "normales" et saines sont plutôt, les premières à en souffrir, comme les hommes d’ailleurs.

    C’est une stratégie de nos "élites" pour construire leur projet de société, une société où l’homosexualité est encouragée et où les relations hommes-femmes harmonieuses découragées, car porteuses de bonheur. L’objectif est de faire de l’individu homme ou femme, un être seul, isolé et paumé (notamment de part son identité sexuelle et sexuée) et malheureux. Un individu paumé est facilement manipulable et devient alors un producteur du tertiaire et un consommateur avec docilité et même volontairement !

    Parmi les responsables de projet, et dans cette campagne délirante, il y a bien sûr certaines femmes "pseudo féministes" (cf. De Haas), pour la plupart folles (au sens psychiatrique) et misandres, peut-être à cause d’une mauvaise expérience traumatisante avec des hommes (viol par leur père ?...), et qui souhaitent faire payer les hommes en général de leur mal-aise. Mais elles ne sont que des outils, des idiotes-utiles utilisées pour mener à bien le projet global.

    Les médias sont aussi l’arme pour propager la propagande et acculer les hommes en les présentant exclusivement comme des agresseurs potentiels (et la femme seulement une victime).

    Comment une jeune femme perçoit-elle un homme qu’elle rencontre pour la première fois quand on lui a rabâché qu’un homme sur deux est un agresseur ?

    Tout cela a pour but, de compliquer encore plus, de semer la zizanie dans des relations hommes femmes harmonieuses basées sur le respect. L’affaire Weinstein est le Casus belli dans cette guerre provoquée.

    De la même manière, les hommes "normaux" ne peuvent que se sentir outrés, agressés, et en colère par cette campagne délirante actuelle. Ils peuvent alors en vouloir aux femmes en général, de se plaindre injustement de la sorte à leur égard et de les faire passer pour des ordures. D’où le piège, de nouveau une violence retenue envers les femmes... Vous voyez comme c’est bien ficelé cette histoire ?

    Seuls les pires ordures, maléfiquement intelligentes et qui sont en coulisses bien sûr peuvent organiser une telle opération, avec leur bras armé médiatiques : les journaux, les radios, les TV...tous à leur botte.

     

    • Beau texte : pour sûr, un être isolé ne trouve pas meilleur plaisir à consommer, croyant trouver en cela, son bonheur, aussi éphémère que la date de péremption ou celle de l’obsolescence programmée.


  • #1914053

    Le harcèlement n’a pas de sexe, on ne vit pas au pays de petit ours brun et les problèmes de sociabilité commencent à la crèche.
    Ayant perdu Dieu et les "mesures de rétorsion" qui l’accompagnent, n’importe quel petit chef ou n’importe quelle frustrée peuvent pourrir la vie des autres, surtout s’ils ont du pouvoir.


  • #1914093

    Pour ma part, je connaissais pas le mec au début, il a pris mon numéro de téléphone après l’avoir demandé auprès de mon chef, sans mon accord. Il a envoyé 4 messages pendant une semaine entre 12h et 2h30 du matin. Puis Il m’a suivi une nuit chez moi pour ensuite m’envoyer des messages pendant toute la nuit et s’est plaqué devant ma porte chaque matin quand j’ai voulu aller au travail. J’étais en retard a cause de lui. Apres avoir appris qu’il travaillé au meme entreprise, j’ai porté plainte. Rien. Ensuite il a reçu les clefs de ma maison (loué de la société) pour rentrer retirer ma sim et laisser son passe de travail. Il a dit, devant mes deux responsables, qu’il n’était pas un robot, qu’il ne m’a pas violé encore et que c’était a lui de draguer. Mes collègues étaient avec moi, mais un m’a accusé de racisme pour ne pas lui accordé une soirée (il était moitié du Sénégal) - j’ai eu des mauvaises relations avec lui ensuite. 8 mois après j’ai quitté le travail car j’ai commencé a porter un couteau pour me défendre. Les appels et messages continuent sur mon fixe . J’ai téléphoné les gendarmes car il s’en sers de sa voiture pour me suivre sur la route, ouvrant la porte chaque fois. J’ai demandé aux gendarmes pourquoi moi je dois le tolérer, ils m’ont dit ’ca fait parti de son discours’. Les gendarmes sont venues me voir, mais trouvant ma mere, ils lui ont tout expliqué ce que lui a choqué et elle a pleuré (elle a 85ans). J’ai quitté la France peu après.


  • #1914114

    Globalement les hommes du quotidien sont rarement méchants envers les femmes, ils peuvent être un peu lourdauds quand ils ont à faire à de jolies femmes...mais cela ne va pas très loin. Le harcèlement est surtout le fait de la caste des friqués, c’est à dire les mecs qui ont de hautes responsabilités dans des grandes entreprises et bien évidemment dans le monde politique...mais dans la France des petites et moyennes entreprises en général les gars sont civilisés et savent se tenir...par contre les femmes entre elles c’est comme avec les chiennes, elles sont capables de nourrir des antipathies mutuelles durables et indélébiles ! Et même quand elles forment un groupe uni sans rapport conflictuel apparent, il en faut très peu pour que cela se barre en couille !


  • Oui en intensité ce n"est pas impossible, les femmes étant parfois très agressives entre elles


  • Il faut lire la Grande guerre des bleus et des roses de Norman Spinrad. Roman d anticipation tres instructif sur la guerre des sexes.


  • Je peux confirmer ceci a 100% . J’ai une très bonne amie, qui, je peux vous l’affirmer est quelqu un d’excessivement gentille. Celle ci vit un enfer au travail , et envisage même sa démission , alors qu’elle adore ce travail quelle vient d’obtenir . Ceci a cause d’une autre femme qui n’est même pas sa supérieur hiérarchique , mais qui a plus d’ancienneté qu’elle , et qui lui pourrit la vie, et cherche a l’atteindre psychologiquement en la rabaissant sans arrêt pour une raison qu’elle ignore.


Commentaires suivants