Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les "gants plombés" du boxeur Dettinger : la fake news de France Inter et France 2

 

 

Une fois n’est pas coutume, Libé balance dans le bon sens du terme. Si ça continue, on risque de se réabonner. Mais ne nous affolons pas, les deux journalistes du canard de Joffrin ont juste fait leur travail, ce qui est déjà un exploit dans le monde médiatique actuel où on a plutôt l’habitude de voir de la propagande, des éléments de langage, des clichés et autres contre-vérités. Bref, Libé a démontré que les deux grands médias de service public, France 2 pour la télé et France Inter pour la radio, ont menti sur les gants lestés du boxeur Dettinger.

 

Emportés par leur désir de complaire à l’oligarchie, ils ont noirci le tableau du Gitan de Massy. Pour la défense des deux organes de service public, l’info émanait d’une « source policière ». Et c’est bien là le problème : d’abord dans l’affaire Dettinger les forces de l’ordre sont juge et partie. Ensuite, tout journaliste enquêteur – on ne parle pas des bavards professionnels du type Aphatie qui n’ont jamais enquêté – sait qu’un informateur policier est à double tranchant : c’est souvent le journaliste qui devient l’informateur à son corps plus ou moins défendant... Quand il ne se fait pas refourguer des tuyaux crevés.

Salut l’honnêteté journalistique du quotidien :

« C’est à partir du 7 janvier, deux jours après les faits, et alors que le boxeur vient de se rendre à la police, que les médias commencent à relayer l’information selon laquelle le boxeur était équipé de gants particuliers. Un détail d’importance, qui change la nature des faits (pour la justice, il s’agit d’armes) et qui a contribué à contrebalancer l’héroïsation du boxeur dans les groupes de gilets jaunes, et a instillé l’idée d’une possible préméditation de l’agression. »

Et voici le déroulé des reprises de la fake news :

« C’est France Inter, le 7 janvier à 12h20, qui donne en premier la fausse information, affirmant que les gants ont été retrouvés au domicile de l’ex-boxeur, et qu’ils étaient coqués et lestés de plomb : “Christophe Dettinger a utilisé des gants coqués, lestés de plomb, des gants retrouvés à son domicile. Ce sont des gants de motards, mais cela pourrait aussi signifier que l’ancien boxeur professionnel a prémédité son acte.”

Le JT de 13h de France 2 donne, avec moins de détails, la même info une grosse demi-heure plus tard. “Il est soupçonné d’avoir frappé avec des gants coqués au moins deux gendarmes”, détaille un journaliste lors d’un duplex.

L’information est reprise quelques heures après par Francetvinfo, citant France 2 : “Ses gants étaient ’coqués’, c’est-à-dire renforcés avec du plomb, précise une source policière à France 2.”

Un média étranger (l’édition suisse de 20 minutes) titre même sur le fait que le boxeur avait des “gants en plomb”. »

 

On le voit, ces médias consanguins se font aveuglément confiance et pensent, donc disent, exactement la même chose, à quelques nuances près. Avec la permission de Libé – avec qui on fait la paix provisoirement à l’occasion de cet hommage historique – on envoie la deuxième salve des reprises aveugles :

« Toujours le 7 janvier, le Progrès évoque des gants “renforcés”, tandis que, dans le 20h de France 2, un reportage est consacré à l’affaire. On y entend la même affirmation, sans conditionnel : “Il (Christophe Dettinger, NDLR) se présente comme un manifestant qui a cédé à la colère, mais il portait samedi des gants renforcés. L’enquête devra déterminer si ces violences étaient préméditées”.

Le lendemain, Francetvinfo relaye à nouveau l’accusation, cette fois dans la bouche du porte-parole du syndicat des Cadres de la Sécurité intérieure Christophe Rouget : “Dans quel monde vit-on ? Quelle image donne-t-on à nos enfants lorsqu’on soutient des gens qui ont commis des actes délictueux graves ? Cet individu est venu avec des gants plombés sur ces manifestations et a agressé volontairement des policiers”.

La Dépêche et la Nouvelle République des Pyrénées relaient à leur tour l’accusation dans la bouche d’une autre syndicaliste, et écrivent sans conditionnel que les gants de moto coqués et lestés de plomb ont été retrouvés suggérant une préméditation : “Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police, soulignait quant à elle que Christophe Dettinger avait utilisé des gants de moto coqués sur les phalanges et lestés de plomb. Retrouvés à son domicile lors d’une perquisition menée pendant le week-end, ces accessoires qu’il a utilisés samedi pour passer un gendarme à tabac, mettent à mal la version du boxeur selon laquelle sa violente altercation avec les forces de l’ordre n’était pas préméditée”.

Le 9 janvier, on lit sur France Bleu : “Au moment des faits, ses gants étaient « coqués », c’est-à-dire qu’ils étaient renforcés avec du plomb”. Sur les réseaux sociaux, l’intox sera largement reprise par les “anti-gilets jaunes”. »

Pour la petite histoire, quand on a vu passer le tweet de « Linda Kebbab », on ne l’a pas enregistré, comme on a l’habitude de le faire, car on croyait à un compte... parodique. En voici le contenu :

Christophe Dettinger parle de s’être défendu contre les policiers/gendarmes alors qu’il saute sur le pont pour les attaquer. Même des GJ tentent de l’en dissuader. Qu’il explique aussi les gants coquées au plomb. Peut être se sont elles enfilées sans préméditation sur ses poings.

Pitoyable. En réalité, les gants, qui sont sous scellés, ne sont « ni coqués, ni plombés, ni renforcés ». Christophe y a été à l’ancienne, à l’honnête, directement avec ses mains, contre cinq gendarmes. Quand le service de vérification des infos de Libé, CheckNews, a appelé le journaliste de France 2 qui a propagé la fake news, voici ce que le responsable du service, Olivier Carow, a répondu :

« L’info nous a été donnée par une source normalement fiable. On a décidé de la donner, avant de voir que France Inter avait aussi la même, probablement à partir de la même source. On s’est rendu compte, par la suite, que l’info était fausse ».

La conclusion de l’article de Libé est perfide à souhait :

« Olivier Carow ne croit pourtant pas à une manipulation : “Je suis peut-être naïf mais je n’y crois pas. Je pense que certaines sources parlent peut-être un peu vite. La circulation de l’info s’accélère partout, et cela a des conséquences. Cela doit nous inviter à être plus vigilant pour la suite”.

Il n’y a pas eu de rectificatif à l’antenne de France 2. “On fait des rectifs quand cela a des vraies conséquences, ou bien sûr quand l’intéressé ou ses avocats nous demandent de le faire. Cela n’a pas été le cas”, explique Olivier Carow. À notre connaissance, il n’y a pas eu davantage de correctif sur France Inter, ni aucun des médias ayant relayé la fausse information. »

Selon la loi anti-fake news, qui vient d’entrer en application, et puisque nous sommes en période électorale, n’importe quel citoyen peut saisir en urgence un juge pour faire cesser la diffusion de cette infox ou fake news. En outre le CSA a le pouvoir de faire cesser la diffusion sur le territoire français d’une chaîne de télé étrangère soupçonnée de manipulation. Ah, pardon, c’est pour RT et Sputnik ça, pas pour France 2 et France Inter, ces médias nationaux honnêtes...

Dommage, les sites de France 2, France Inter et francetvinfo auraient pu être fermés provisoirement à titre d’exemple.

 

Vous pouvez vous procurer le maillot de cet autre Français sans peur
sur Kontre Kulture

Dettinger, un héros français, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Christophe Dettinger devrait porter plainte contre ces journaleux de merdes qui ont balancés des Fakes News qui lui ont été défavorable face à la justice et qui ont permis aux avocats des robots coops et du facho Castaner de le charger.

     

    • Ça n’est pas apparu lors du procès, ca n’était pas un élément a charge et pour cause , les gants étaient saisis , et ils n’étaient ni coqués, ni plombés . Et puis le fussent-ils , ça n’enlève rien a la beauté du geste , selon moi . Même s’il y avait été a la hache je trouverai ça encore noble et glorieux .


    • Cette fake-news je l’ai aussi entendue sur la radio France Propagando qui n’a pas à rougir des 2 médias cités dans le domaine de la propagande de fake-news et de mensonges.
      Écoutez la couverture des "journalistes" de ce média sur des sujets tels que les GJ, la Syrie, le Vénézuela... Vous en seriez écœurés. Vivement l’instauration du RIC pour changer tout cela.


  • #2153105
    le 01/03/2019 par Séparer le bon grain de l’ivraie.
    Les "gants plombés" du boxeur Dettinger : la fake news de France Inter et (...)

    C’est marrant parce que personne n’a osé élucider la raison de sa présence sur les lieux.
    Pour rappel Christophe Dettinger est un gitan appartenant à la communauté des gens du voyage.
    On a parlé de la force de ses frappes mais pas de sa présence, jamais.
    En effet la communauté des gens du voyage sont les premiers Gilets jaune car ce sont les premiers touché par la politique anti-voitures.
    Suppresion du diesel, classification des véhicules les plus polluants, augmentation des points de contrôl, hausse des carburants. Ces gens vivent dans des caravanes et travaillent avec leur voiture !
    Les gens du voyage sont écrasés de toute part, d’oû la colère de Dettinger. C’est comme tout le reste à savoir injuste car ces gens sont les plus honorable que je connaisse.

     

  • Je trouve que les représentants des syndicats de police sont plus bas que tout, dans cette affaire ils sont clairement coupable de manipulation intentionnel.
    Même si il ne faut pas dédouaner France 2 et France Inter, de leurs parts de responsabilité, au moins celle de rectifier les fausses infos qu’ils diffusent.
    Dès le départ les syndicats de police sont montés au créneau en menaçant le boxeur professionnel dont on ne connaissait pas encore l’identité.



    Monsieur, vous qui avez frappé un collègue à terre, vous êtes identifié. Pour un boxeur, vous ne respectez apparement pas beaucoup de règles. Nous allons vous apprendre celles du code pénal. @EmmanuelMacron @EPhilippePM @CCastaner @NunezLaurent @DGPNEricMorvan @prefpolice pic.twitter.com/zBNcD9kWMs
    — Commissaires Police Nationale SCPN (@ScpnCommissaire) 5 janvier 2019



    On voit bien qu’ils en font une affaire personnel, les gradés ce sont sentis humilié en voyant des gendarmes mobile se faire malmené par un homme seul et à mains NUS. Je pari que certains on faillit s’étouffer en découvrant la cagnotte pour Christophe, hé hé hé.
    Ce boxeur est un héro français digne du Grand Ferré et ils ont essayer d’en faire un vulgaire voyou casseur de flic.
    Voila à quel bassesse en sont réduit les gradés de la police pour salir l’honneur d’un homme qui les dépassent dans tous les domaines.

     

  • "Dans quel monde vit-on ? Quelle image donne-t-on à nos enfants lorsqu’on soutient des gens qui ont commis des actes délictueux graves ?" Oui, quand les merdias payés par les impôts du peuple soutiennent le capital international meurtrier qui n’en paye pas, avec ses commis du gouverne-ment, le terrorisme de l’OTAN, la france à fric, les délits en banlieue jamais sanctionnés etc


  • oui ils ont même failli annoncer que mr dettinger etait doté d’un fulguro-poing et d’un astéro hache mais ils se sont dis nan là ça va se voir qu’on raconte n’importe quoi...


  • Quand j’ai vu Christophe Dettinger agir, j’ai tout de suite penser qu’il était un pratiquant d’arts martiaux. Il ne fallait pas être grand clerc pour identifier dans sa technique et sa posture un sportif entrainé.

    Quant à la force de ses coups il ne faut pas en être surpris. Le corps humain a de grands pouvoirs :

    Les bushmens d’Afrique australe peuvent poursuivre une gazelle pendant des heures et la faire mourir d’épuisement.

    Des apnéistes entrainés parcourent jusqu’à 300 mètres à l’horizontale pour les hommes.

    Enfin, les arts martiaux asiatiques entrainent à frapper dur à mains nues. Les pratiquants de karaté "full contact" ont rapidement des cals aux mains. J’ai moi même suivi cet enseignement. Je suis vite parvenu à casser des briques alors que mon niveau était très modeste. Ce n’était pas si difficile, elles ne bougent ni ne se défendent.

    Bref un boxeur entrainé n’a pas besoin de gants plombés pour taper fort sur le bouclier d’un CRS et le faire reculer.

    Dans notre société féminisée où les sports médiatisés mettent en jeu l’adresse et l’endurance : le football ; on oublie vite qu’un combattant peut être un adversaire redoutable pour un policier ou un gendarme. D’autant que je soupçonne les membres des forces de l’ordre d’avoir souvent une condition physique insuffisante pour exercer leur fonction.

     

    • #2153371

      Très juste. Pratiquant les arts martiaux et la boxe depuis mon enfance, j ai les poings désensibilisés aussi. Je peux frapper comme un sourd contre un mur sans la moindre douleur.
      Vous avez raison, c est la dévirilisation de nos petits journalistes en sucre qui leur ont fait inventer cette connerie de gants plombés !
      Pour eux il est inimaginable de frapper ainsi sans bondir en pleurant de douleur !


  • Mousse polyuréthane,cacatov, gants coqués, c est a croire que le système lance en l air les bâtons pour se faire battre.
    En voilà une idée de panoplie du parfait gilet jaune pour le prochain haloween.


  • En premier il y a le mensonge puis en second l’autre mensonge puis en troisième le mensonge du au premier mensonge etc...c’est dire leur niveau de réalité mais c’est tant mieux finalement ils se prennent à leurs propres pièges.

     

    • Comme l’évêque Camara ne disait pas, y’a trois formes de mensonges. Le mensonge social, qui maintenant découvert nous a amené au second, le mensonge révolutionnaire qui lui mène au troisième, le mensonge répressif auquel ces pauvres flics s’attachent.
      Tout le monde se mentant à soi-même et aux autres, on est toujours là assis dans la merde.


  • Encore une formidable nouvelle "info", qui pourra très bien concourir l’an prochain à la cérémonie de remise des onzièmes "Bobards d’Or", ou les chaines du "sévice public" sont généralement très très bien classées !!!


  • Amis journalopes, moi je vais vous dire la vérité vraie...Ces gants, étaient en fait les gants de boxeur que charlot utilise dans un des ses films, et qu’il leste avec un fer à cheval chacun...mais chut !


  • En règle générale, c’est le téléspectateur et le lecteur qui ont les paupières lourdes comme du plomb et qui obéissent au son de la voix : cependant, c’est en train de changer. Voilà une formidable libération : l’autre ; celle des esprits !

    Le kebab, ce n’est pas ce bout de barbaque qui tourne ici ou là, empilage de rondelles enfilées d’une broche - huilée à l’oli_garchie - dans le timbre et qui fait de son mieux pour se faire griller tout en cherchant une tête de turc ?



    « On s’est rendu compte, par la suite, que l’info était fausse »




    Et bien évidemment les types se sont fendus, dans l’urgence, d’une alerte amendement concernant la fausseté de l’info...
    Ah, les adeptes du sensationnel, onanistes du bon mot : au détriment des autres !


  • Je suis choqué par le fait que les mecs disent qu’un démenti n’est pas nécessaire alors qu’ils sont pris en flagrant délit de désinformation. Dans un monde normal tous les médias devraient être obligés de signaler à répétition l’objet de la désinformation et les journalistes et les policiers devraient être sanctionnés.

    Ces journalistes devraient relire la charte de Munich... Avant de se préoccuper des "fake news" ils feraient mieux d’appliquer les règles éthiques pour lesquelles ils ont signé.

     

  • Je pense que compte tenu de son courage face aux Merdeux en incapacité immédiate, il devait avoir aussi une coquille métallique,enfin des couilles en acier, quoi !
    Je ne voudrais pas être à la place de la tafiole qui s’est faite portée pâle pour 15 jours. Punaise, la famille, le voisinage, les rires sous cape...


  • @ Locksman #2153112
    @ foutagedegueule #2153196

    Parfaitement résumé. La situation du Peuple en Gilets jaunes est propice à discerner les deux camps.

    Parce que nous engrammons des informations sur cette racaille ripouxclicaine et leurs sbires à tous les niveaux des hiérarchies en tous corps d’Etat (Police, Gendarmerie, CRS, Gouv. fr, A.N. Sénat, Justice, syndicats, journalistes, médias, show-biz etc ... etc ...).

    Les Puissances de Vie se font randonneur en mettant les pieds sur une fourmilière : les bestioles sortent dans les rues et d’autres sortent leur fureur, leur violence, leur hargne, leur animosité, leur venin en criant :

    - c’est pas nous, c’est eux, c’est pas nous c’est eux !

    Christophe Dettinger est l’AVERTISSEMENT incarné dans les actes. Il annonce par son geste, le retour de la loi naturelle dont celle de protéger quelqu’un à terre sans défense, sans passer par tous les codes d’interdits de la république irrespectable - on s’oppose pas à un CRS en mission :) Mission de frapper, de tuer ?

    Trahison des principes+mise au pied du mur par le retour du réel= plus d’hommes.

    Selon la loi naturelle, Christophe Dettinger a porté assistance à cette jeune femme manifestement en danger ?

    C’était aux autres CRS d’intervenir et de la protéger de celui d’entre eux qui la frappait à terre et non à Christophe Dettinger. Il était effectivement confronté à une situation d’assistance à personne en danger.

    Cet épisode fait sortir la meute de loups de leurs douces forêts tranquilles à l’abri des vrais problèmes du peuple confronté au réel de la Vie.

    En fait, ils se foutent des lois élémentaires de la Vie pourtant inscrites dans leurre république à l’agonie. Preuve ainsi que d’autres bien plus dramatiques de l’acharnement contre les GJ.

    Sans l’intervention de Monsieur Dettinger, que serait devenue cette jeune femme sous les coups de matraques assénés sans vergogne : violence inouïe.

    En péril, menacée dans son intégrité corporelle, chaque coup de matraque réduisait cette jeune femme. Coups pleuvants, elle était ravalée au rang de fœtus, puis d’animal, sans personnalité juridique.

    Parmi les CRS, ce jour-là et in situ : que des lavettes. Pas un, pour stopper net leur collègue déchaîné. Pas un.

    M. Dettinger fait tomber l’édifice, ses masques : coup de poing dans la gueule de leur république et donc la source policière poursuit dans la calomnie à l’encontre d’un héros ! ...des lâches.

     

    • Merci pour ce post tout y est dit.
      "Sans l’intervention de Monsieur Dettinger, que serait devenue cette jeune femme sous les coups de matraques assénés sans vergogne : violence inouïe".
      Cette même violence inouïe on la retrouve aussi et au même niveau de barbarie et de bestialité chez les soldats de Tsahal à l’encontre du peuple Palestinien. Les Gilets Jaunes sont les Palestiniens du gouvernement Macron, complètement gangrené qu’il est.
      Dans l’attente du RIC et de la reprise, enfin, du pouvoir par le peuple, vive les Gilets Jaunes, et vive la France !


  • Cette histoire c’est le degré zéro du journalisme français.
    Déjà les "gants de moto coqués au plomb" ça n’existe pas. Les gants de motos protègent les articulations des mains grâce à des coques en plastique ou carbone, et les phalanges grâce à des renforts, bref ils sont reconnaissables.
    Les gants "lestés au plomb" sont le plus souvent des gants lestés au gel, au sable ou même de particules de fer, mais leur particularité est d’être assez "rebondis" quand le poing est fermé. Comme des mini-gants de boxe, bref, ils sont reconnaissables eux aussi.
    Quand cette vidéo de Christophe Dettinger est sortie j’ai tout de suite pensé à des gants dits "anti-slash", ce sont des gants tout à fait "normaux" en cuir et kevlar qui sont censés protéger d’une lame de couteau par exemple. Et qui permettent en outre de frapper sans s’ouvrir la peau des phalanges. Mais j’ai vu les écritures blanches lisibles sur ces gants noirs, et je me suis dit que - de toute façon - n’importe quel fouineur allait pouvoir facilement identifier les gants grâce aux agrandissements photos.
    Bref, c’est une enquête pour élève en première année d’école de journalisme. Et à la fin on se retrouve avec tout et n’importe quoi sur France Inter, France 2 etc. Comme dirait l’autre on dirait vraiment que les termes "journaliste" et "investigation" ont tendance à s’oxymorer ! :)


  • Il ya la bonne fausse nouvelle, et la mauvaise fausse nouvelle..

    PS : Le numéro deux du gouvernement vénézuélien, Diosdado Cabello, a revêtu un gilet jaune durant son émission.

    source : https://francais.rt.com/internation...

     

  • Les flics sont juste vexés d’ avoir dû battre en retraite contre un gars qui les affrontait à mains nus. A partir de là, tous les prétextes et mensonges alimentés par leur mauvaise foi sont bons. Et les médias serviles de prendre le relais de la "fake news".


  • Le service Checknews de Libération avait déjà fait un super travail au moment de la publication par bhl de "L’empire et les 5 rois" et des déclarations de notre grand philosophe à ONPC sur le fait que le nom d’ "Iran" aurait été soufflé par Hitler à Reza Shah en 1935.
    Cette enquête de Checknews avait été relayée sur le site d’E et R à l’époque.

    Effectivement ce service de Checknews réconcilie un peu ses anciens lecteurs avec Libération.


  • C’est normale pour eux de mentir,une simple mouche qui pète les fait tremblé,alors un boxeur en face d’eux j’t’en parle pas...Qu’est ce ça va être quand ont va r’prendre ce pays en main.


  • Les médias ont la capacité d’organiser un combat (réparateur) pour cette fausse nouvelle, un bec à bec qui oposerai Christophe à une journalope ou le flic vexé désir peut être une revanche, à mains nues et en slip, se serai la vraie justice, pas celle des tapettes !


Commentaires suivants