Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les grands groupes de presse ont reçu 666 millions d’euros d’aides exceptionnelles en 2020

Ce titre du site de vérification de l’info de Libé sonne comme une blague de Satan, pourtant (formulé par le journal de Dov Alfon sur le mode interrogatif), il est juste.

 

Mais on est loin du 1,2 milliard d’aides directes et indirectes annuelles que l’État accorde à toute la presse écrite en générale.

La conclusion est simple, et un enfant de six ans pourra la formuler : la presse dépend économiquement de l’État, plus du tout de ses lecteurs ; elle doit donc rendre des comptes à son « actionnaire » principal, et plus du tout au public, à son public. Elle ne doit pas la vérité aux Français, sinon la « vérité » oligarchique.

La conséquence, on la voit depuis le début de la pandémie fabriquée, trafiquée et entretenue par le gouvernement : un alignement total sur les besoins de la gouvernance et de ses sponsors, les puissances économiques du Big Pharma et des GAFAM. 

On pourra ergoter longtemps sur ce nombre maléfique ; quoi qu’il en soit, le sort de la presse est scellé.

Dans l’article qui suit, on appréciera le final, éblouissant, de l’Alliance presse, hostile à la publication des aides annuelles, sous prétexte que la presse serait le seul secteur soumis à la « transparence »... Comme une honte bue, mais de travers.

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Face aux difficultés rencontrées par les éditeurs de presse pendant la pandémie (notamment à cause de la distribution et du manque de publicités pendant le premier confinement), des aides exceptionnelles ont été accordées au secteur en 2020, et le montant global des aides revu à la hausse pour 2021.

 

Selon une étude du ministère de la Culture sur l’impact de la crise sanitaire sur les milieux culturels, en date du 22 mai 2020, « en 2020, la baisse d’activité est estimée à près de 16 % du chiffre d’affaires pour l’ensemble des acteurs de la presse, soit une perte d’activité de 1,9 milliard d’euros vs. 2019 ».

 

 

Vous nous interrogez sur un chiffre rendu public par un communiqué du ministère de la Culture, le 1er juillet dernier, annonçant la mobilisation de cinq milliards d’euros depuis le mois de mars « en faveur de la culture et des médias » et 666 millions d’euros d’aides débloquées pour la presse à l’issue de la crise sanitaire, indique le ministère qui détaille a minima.

Ce chiffre de 666 millions a fait l’objet de plusieurs articles, et notamment un de Mediapart : « Les milliardaires qui possèdent la presse plument l’État. »

 

Dispositifs transversaux

Ce montant regroupe en fait une myriade de subventions. Ainsi, le ministère évoque dans son communiqué 156 millions d’euros consacrés au redressement de Presstalis (l’entreprise qui assure la livraison des journaux de presse nationale dans les points de vente), ainsi que 20 millions d’euros dans le cadre d’un crédit d’impôt pour encourager les abonnements à la presse (qui n’est entré en vigueur que dimanche dernier), 10 millions d’euros « pour accompagner la réforme industrielle et la transition écologique du réseau des imprimeries » et renforcer les aides pour le Fonds stratégique de développement de la presse (FDSP).

[...]

Enfin, et surtout, on trouve dans ces 666 millions 450 millions dans le cadre de « dispositifs transversaux de soutien à l’économie ».

[...]

Autres aides indirectes : les tarifs postaux préférentiels et un abattement sur les cotisations sociales des journalistes, un régime dérogatoire pour les colporteurs et porteurs, et un statut spécial pour les correspondants locaux de presse. Le montant total de ces aides n’est pas rendu public. En janvier dernier, une mission a été lancée pour mener à une réforme des tarifs postaux préférentiels. Selon un rapport du Sénat sur le projet de loi de finances (PLF) 2021, le coût net pour la Poste s’est élevé à 176 millions d’euros.

 

118 millions d’aides directes

Il existe également les aides directes, qui se divisent en plusieurs catégories  : à la diffusion, au pluralisme et à la modernisation.

[...]

Le PLF [projet de loi de finances, NDLR] 2021 prévoit ainsi 118 086 325 euros de crédit dans le cadre des aides à la presse pour le programme 180, soit une augmentation de 6,46 % par rapport à la LFI 2020. Voici dans le détail le montant des aides à la presse prévu en 2021, selon un récapitulatif du Sénat.

[...]

Le programme « Compétitivité » de la mission Plan de relance prévoit lui 140 millions de crédits additionnels pour le secteur.

[...]

Alliance Presse hostile à la publication des montants reçus par titre

À noter que la ventilation des aides directes par titre de presse n’est pas livrée depuis quatre ans. En 2017, les chiffres avaient été rendus publics. Le total des aides directes s’élevait alors à près de 85 millions d’euros. Près de 400 titres (396) en avaient bénéficié. À CheckNews, le ministère de la Culture indique disposer des données pour 2018 et 2019, mais les chiffres n’ont pas encore été rendus publics et devraient l’être « prochainement », tandis que ceux de 2020 doivent encore être « consolidés ».

Alliance Presse s’oppose d’ailleurs à cette publication.

« Les éditeurs ne sont pas favorables à la publication des aides par titre », explique son directeur, Pierre Petillault, à CheckNews, jugeant que « ce n’est pas juste de se focaliser uniquement sur la presse. C’est le seul secteur à faire l’objet de cette transparence, alors que d’autres [secteurs] bénéficient d’aides ».

Lire l’article entier sur liberation.fr

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Des millions d’euros ...,eh oui !, la propagande , çà n’a pas de prix , quand on sait les millions d’euros que çà rapporte de formater la populasse crédule et naîve , (pour être poli ! ), c’est juste un investissement dont le retour sera juteux ! et les
    " meilleurs " journaleux larbins seront copieusement récompensés et auront leur place confortable à la télé et la radio pour " services rendus " aux fumiers mondialistes !! Comme disait Coluche ; " les journaux à grand tirage , c’est bien dans la cheminée " ! indispensable aussi en cas de pénurie de PQ , on ne sait jamais dans ces temps difficiles ... , Le Monde et Libé sont parfaits pour cet
    usage !!

     

    Répondre à ce message

  • #2726079

    Le rôle de l’état, de la république et de ses valeurs est de sucer le fric des prolos afin de le redistribuer aux plus riches ( les journalistes à 30000 euros par mois, etc..) car l’état est l’émanation de la bourgeoisie de gauche et de droite.
    La démocratie est l’habillage rhétorique pour les nigauds qui permet de masquer ce que je viens de dire. Les journalistes sont là pour démentir ce que je viens à nouveau de dire à l’aide de fadaises telles que la presse est un quatrième pouvoir , voire me traiter de complotiste !! .
    L’état , ainsi donc que la presse, sont la violence et la fourberie incarnées.
    Le programme des Gilets jaunes doit donc être le suivant : prendre les rênes du char de l’état et se servir de ses appareils pour supprimer l’état et ses valeurs à la con.
    Soit on change tout, soit on ne change rien.

     

    Répondre à ce message

  • #2726081

    La France et donc son libre marché ouvert à la "concurrence" !
    Puis les "débats" à l’Assemblée nationale relatés par les associées à tout cela. Et aussi "l’étranger" présenté en France par ... ? L’Elysée aussi peut être qui prétend avoir une politique étrangère alors qu’une sorte de névrose dès que l’on sort des frontières hexagonales y compris à bord d’Air "France" ... !
    Un volume de fric énorme pour ce groupe un peu informel ... alors que des urgences autres sur le terrain de la pauvreté française. Des urgences qui normalement devraient avoir un effet sur le médiatique et donc ... sur le politique français. Les nouveaux venus sur le marché de la presse ou du médiatique en France sont-ils des ennemis automatiques du système "démocratique" français ?

     

    Répondre à ce message

  • La Résistance dans WW2 : "Radio Paris ment, RP est allemand".
    A l’ouest, rien de nouveau. Les "media" sont toujours à la solde de celui qui paie.

     

    Répondre à ce message

  • #2726221

    La Namibie, la Jamaique, le Surinam, le Costa rica, l’Uruguay, le Samoa, Trinité et Tobago, le Cap Vert et le Ghana, tous ces pays n’ont pas la réputation d’être des puissances économiques, beaucoup sont même plutot pauvres.
    En 2020 , la presse de ces pays n’est pas aidée par leur Etats respectifs et pourtant ces pays sont bien mieux classé en terme de liberté de la presse que la France qui se gargarise de "démocratie" , de liberté et d’autres niaiseries encore.
    Pour la petite histoire, on est au même niveau que le Burkina Faso, pays très pauvre au pib/hab de 1800$ soit 23 fois moins que la France (41500$).

    En FRance ; on dépense des fortunes pour détruire la liberté de la presse et enrichir encore plus des oligarques comme Drahi, Dassault ou encore Niels

     

    Répondre à ce message

  • 666

    hasard !

    comme Macron élu au second tour avec 66,6 % hasard aussi..

     

    Répondre à ce message

  • il restera 6,66 millions de Français aprés la vaccination...

     

    Répondre à ce message

  • Pour certains "les preuves seront visibles de tous" pour d autres une belle ironie du sort ! Quoi qu il en soit, sans la manne du public la quasi integralite d entre eux sont morts ! Impartialite, objectivite et transparence cte bonne blague ! Torches regulierement avec notre fric, ils se paient le luxe de nous cracher dessus tout en jouant les moralisateurs... Improductifs et encules voila ce que sont l ecrasante majorite des journalistes a placer aux cotes des financiers !

     

    Répondre à ce message

  • Sans déc..ner, C’est vrai. 666 ?. Qu’un chiffre pareil soit publié pose question tout de même. A première vue, on peut y voir l’expression d’une moquerie jubilatoire adressée aux "complotistes" de la part de l’oligarchie qui nous gouverne.
    Si oui, eh bien laissons-les se moquer ... à leurs dépens.

     

    Répondre à ce message

  • Je connais un certain pierrot qui va en faire ses choux gras du 666 ! Ils ne se cachent plus, c’est fou, mais bon, il faut crever l’abcès le plus tôt possible pour pouvoir tuer la bête...Macron n’avait-il pas parlé de la bête lors d’une interview ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents