Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les héros, de retour dans la rue, réclament du fric

Et 84 plaintes sont déposées contre le gouvernement

« “Finis les applaudissements, place aux rassemblements” : après trois mois de crise sanitaire, médecins, aides-soignants et infirmiers vont battre le pavé mardi un peu partout en France pour rappeler le gouvernement à ses promesses sur l’hôpital, en plein “Ségur de la santé”.

De Paris à Montpellier en passant par Metz, Dunkerque et Bobigny, plus de 220 rassemblements sont prévus dans le cadre de cette journée d’action nationale, organisée à l’appel d’une dizaine de syndicats et collectifs de soignants (CGT, FO, Unsa, Sud, Collectif Inter-Hôpitaux…).

Objectif : mettre à profit le soutien engrangé auprès de la population pendant la crise sanitaire afin d’obtenir des avancées pour les salariés des hôpitaux et des Ehpad, salués comme des “héros en blouse blanche” par le chef de l’État au début de l’épidémie. » (20 Minutes)

 

Pendant que les soignants, certains mis à rude épreuve pendant l’épidémie de grippe dite Covid-19, fourbissent leurs banderoles et leurs slogans (qui n’ont pas beaucoup changé depuis 2019), le procureur Molins vient d’annoncer que 84 plaintes visaient le gouvernement. Des plaintes déposées en bonne et due forme :

« Les qualifications pénales tournent autour des infractions d’homicide et de blessures involontaires, aux infractions de mise en danger de la vie d’autrui ou au fait de ne pas avoir pris de mesures adéquates »

De plus, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur la gestion de la crise sanitaire et enfin, une commission d’enquête s’ouvre ce mardi 16 juin 2020. Le premier à être auditionné sera le directeur de la Santé Jérôme Salomon. Même si la commission est paritaire (il y a des députés macroniens et des députés de l’opposition), on ne voit pas ces petits soldats s’attaquer brutalement à l’homme des décisions sanitaires extrêmement douteuses.

 

 

Les soignants, eux, retournent dans la rue demander des moyens humains et matériels à un pouvoir qui va les oublier très vite, après leur avoir mis la pression et les avoir changés, le temps d’une immense ingénierie, en héros. Le pire, c’est que la fameuse réforme de l’hôpital ou sa gestion de plus en plus néolibéralisée devrait voir encore le nombre de lits diminuer. Le directeur de l’ARS Grand Est a émis cette idée pour le CHU de Nancy ; on lui a vite demandé de la boucler.

Le Parisien du 5 avril 2020 rappelle cette incongruité :

« En pleine lutte contre le coronavirus, ses propos sur les économies à l’hôpital sont très mal passés. Le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est, interrogé vendredi lors d’une conférence de presse, a estimé qu’il n’y avait “pas de raison” d’interrompre les suppressions de postes et de lits au CHRU de Nancy.

Selon Christophe Lannelongue, rien ne justifiait la remise en cause du comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers (Copermo), qui prévoit la suppression sur cinq ans de 174 lits (sur 1 577 en 2018) et de 598 postes au CHRU de Nancy (sur environ 9 000). »

Les héros bientôt cocus ?

 

 

On sent bien que la néolibéralisation de la santé publique va reprendre tranquillement son processus de destruction de l’hôpital, tout ça pour le plus grand profit de la santé privée et des mutuelles, qui salivent déjà, avec les grandes sociétés d’assurance derrière. Au ministre de la Santé de faire passer cette amère pilule.

« Interrogé lundi sur LCI, le ministre de la Santé Olivier Véran s’est voulu rassurant. “On travaille, on avance”, a-t-il déclaré, en indiquant que “plus de cent consultations au niveau national” avaient été effectuées depuis le début du “Ségur”. » (20 Minutes)

Tout change, et rien ne change...

– La Rédaction d’E&R –

 


 

« Les discours lénifiants du gouvernement, les médailles en chocolat et les promesses de primes aléatoires et hypothétiques ne suffiront pas. Désormais il faut de véritables moyens humains et budgétaires pour la santé publique », a prévenu la CGT dans un communiqué.

 

« Un retour à "l’anormal" est inenvisageable »

À Paris, une manifestation est prévue à 13h devant le ministère de la Santé, en présence de plusieurs leaders syndicaux, dont Philippe Martinez (CGT) et Yves Veyrier (FO). Le rassemblement sera suivi d’un cortège en direction de l’Assemblée nationale et des Invalides.

Ailleurs, la plupart des autres manifestations se tiendront devant des hôpitaux et des établissements médico-sociaux, où la CFDT elle aussi a déposé un préavis de grève. Des aides à domicile et associations de retraités ont également prévu de se joindre aux mouvements.

Les soignants, en première ligne face au covid-19, réclament un « plan de recrutement » et une « revalorisation générale des salaires », de l’ordre de 300 à 400 euros selon les syndicats. Ils souhaitent « l’arrêt de toutes les fermetures d’établissements, de services et de lits ».

« Après 14 mois de mobilisation et une crise sanitaire, un retour à "l’anormal" est inenvisageable. Pour les usagers, ce n’est plus le temps d’applaudir les soignants mais de soutenir nos revendications », insiste le Collectif Inter-Hôpitaux, fer de lance d’un mouvement engagé voilà un an.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

Le couillonavirus, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • De toute manière, depuis le début et même avant les gilets jaunes, je maintiens que c’est une histoire de fric tout simplement. Si cette histoire de fric est vite reglé pas sur qu’il reste grand monde des les rues.

     

    • #2484696

      Vous aimez enfoncer les portes ouvertes.
      Oui tout est une question d’argent,
      de la répartition du capital.


    • #2484704
      le 16/06/2020 par en marche sur l’Élysée
      Les héros, de retour dans la rue, réclament du fric

      Le Pouvoir a augmenté la police parce que c’est son bouclier !

      Vous croyez qu’ils vont augmenter tous les corps de métiers pour avoir la paix ?!

      Mais ils l’ont déjà la paix, c’est pas avec des manifs qu’on va inquiéter Macron et sa troupe d’escrocs. Ça bouge et ça gueule mais rien ne se passe en haut !

      Si vous croyez ce que vous dites rejoignez Besancenot qui propose depuis des lustres une augmentation de 300 euros pour tous les salaires. Voilà comment ils nous créent de faux espoirs, mais ça n’arrivera jamais ! C’est juste pour faire perdurer l’illusion contestataire avec leurs drapeaux rouges !

      La logique du Pouvoir, du MEDEF, Christine Lagarde etc c’est plutôt l’opposé : compresser les salaires, allonger le temps de travail, réduire les retraites etc. vous le savez.

      Ça sert à rien de réclamer, il ne se passera rien, les GJ l’ont prouvé durant ces 70 semaines, prenez-en conscience !

      Et même s’il y avait augmentation, ce ne serait qu’à court terme, le vrai sujet étant celui de la SOUVERAINETÉ NATIONALE (monétaire entre autres).

      Et pour ça il faut une élite désintéressée mais forte qui serve la France...


    • #2484707

      Le peuple n’a pas d’idéal, il n a que des besoins. LF Céline.


    • Décolé de vous contredire, mais ça va bien plus loin qu’une simple histoire de fric.

      On est face à un tournant : la mise en pièce de notre système de santé, la mise en pièce de notre économie (surtout les petits indépendants), l’esclavage encore plus fort qui nous pend au nez (dette), la paupérisation de la société, l’avancée de la société de contrôle électronique...

      Et le réveil très lent, mais qui avance malgré tout, des peuples (car cette histoire n’est pas française, ce néo libéralisme ravageur comme la construction de l’Europe ne sont que des étapes du Nouvel Ordre Mondial). Cette crise est spirituelle avant tout car elle aura besoin pour être résolue de la conscience des peuples, au sens du discernement, pour choisir le bien commun sans être dans une nouvelle idéologie aveuglante.

      Dire : non à la disparition de l’hopital, non à la disparition des classes moyennes, non à la disparition de la France, non au vaccin et non au contrôle électronique... et demander à la caste dominante actuelle de dégager.


    • Je ne sais pas quel âge tu as mais si jamais un jour tu as besoin de mes services de médecin hospitalier je souhaite que tu ne regrettes pas amèrement ta diatribe lorsque je te dirai, avec beaucoup de compassion dans le regard, penché gentiment au dessus de ta carcasse souffrante allongée sur un brancard trois étoiles, que ton infection pourrait être traitée efficacement par tel antibiotique mais que malheureusement je ne le ferai pas parce que l’hôpital n’a plus de ce fric dont tu parles avec grande intelligence.

      Quand tu seras à lutter contre la septicémie, avec ta grande capacité d’analyse, je te souhaite d’avoir encore la force de tapoter sur ton clavier de devin numérique un joli courrier aux autorités de tutelle pour finalement convenir que, oui, un peu de fric parfois ça aide à soigner...

      Accessoirement, les malades dans ton genre sont les pires...


    • Enfants, nous rêvions d’être les héros, des dessins animés et films, qui avaient compris le mal et se battaient contre, nous ne pouvons piétiner nos idéaux, ce qui nous a fait et nous fait vibrer, nous allons devoir être ces héros, peu importe nos religions, couleurs ou autres, nous avons tous appris qu’un jour il y aura la grande bataille du bien contre le mal, nous y sommes...

      Nous sommes nombreux mais dispersés...nous devons faire preuve de discernement mais surtout ne pas nous tromper d’ennemis...
      Qui a dit que ce sera facile ?


    • #2484801
      le 16/06/2020 par Droit de Véto !
      Les héros, de retour dans la rue, réclament du fric

      Ami Yjak, Vu comment vous risquez d’être pris en charge et soigné (en tant que vilain « mauvais » malade) à l’hôpital (si j’ai bien lu), je vous conseille la Clinique Privée ou si possible le déplacement vers un Pays plus Hippocratique. Ceci même si ailleurs qu’à la Santé Publique gratuite de notre Pays, le « bon » Médecin soigne aussi ses notes d’honoraires. La santé n’a pas de prix que voulez-vous...


    • Pour moi se sont deux sujets distinct, la je faisais référence aux personnes dans la rue qui réclame des augmentations salariale. En ce qui me concerne aucun rapport avec ceux qui demande de meilleurs moyens pour faire leurs travail, notamment à l’hôpital. J’essaie de faire la différence entre les demandes salariale et le reste, malheureusement on le constate que les hôpitaux en général se dégrade, ou du moins sont délaissé alors que c’est un secteur prioritaire, j’en ai bien conscience. A ce rythme l’hôpital pourrais bien devenir un luxe, accessible uniquement aux plus aisés.


  • #2484686

    C’est bientôt le clap de fin...

    La terre entière entre en guerre contre elle même.

    Korée du nord VS Korée du Sud

    Chine VS Inde

    Usa Conservative VS Usa Demoncratique

    France VS France

    Frontière grecque VS envahisseurs

    Trop de chaos, partout... De distractions, on entre dans une nouvelle guerre mondiale, la France se fait déstabiliser de l’intérieur à un moment extrêmement critique quand tout le reste dans le monde se pète la figure.

    Quand on pense que tout ça découle d’une (((erreur))) de laboratoire fondé par nos (((*amis*))) éternels dans le coin le plus corrompu de la Chine capitaliste.

    Une bonne grosse guerre mondiale pour remettre les compteurs à zéro où on entre dans le Kali yuga définitivement là ?


  • #2484697
    le 16/06/2020 par France dans les ronces
    Les héros, de retour dans la rue, réclament du fric

    Sur 84 plaintes (on apprécie le clin d’oeil à Orwell - covid19 ’84) une sera peut-être traitée ! La Justice est débordée vous savez.......

     

  • Ces histoires trainent depuis les GJ et même bien avant .Par la suite est venue s’engrainer le pseudo épidémie pour calmer les ardeurs afin de venir à l’aide du gouvernement qui ne pouvait répondre aux revendications avec la presse derrière venant aussi à la rescousse .Le confinement qui a été le coup de massue sur les entreprises et pour certains des arrêts définitifs amenant le résultat évident que les employés de ces entreprises n’avait plus qu’à pointer au chômage (1 million) de plus de ce qu’il y avait déjà .Le personnel hospitalier dont le problème n’a jamais été réglé . Tous les paramètres ont tétés mis en place pour endiguer cette revendication sociale qui refera surface même le pseudo manifestation antiraciste n’y fera rien .La crise sociale en France est si profonde que tous les prétextes organisés par l’oligarchie n’y pourront rien .Il y a un énorme problème politique que les Français n’acceptent plus et par de là un énorme problème social .Les seules personnes oubliées dans cette histoire sont les Français .


  • #2484706

    Quelle crise sanitaire ? Je vois bien une tentative de coup d’état mondial oui, etc..
    Sauf de considérer que la planète est en crise pseudo sanitaire depuis ses débuts , enfin pas la planète mais tout ce qui y vit, qui naît, grandit et meurt..et a des problèmes de santé ..physique et mentale..
    Respect et robustesse.


  • #2484741

    Moi on m’a toujours appris qu’un héros c’était quelqu’un qui hésitait pas à dire non à des protocoles à la con ! Surtout quand on peut sauver les vieux ! Alors comptez pas sur moi pour les applaudir ils courent après la carotte du fric et n’ont plus aucune humanité aujourd’hui ni aucun bon sens ! Qu’ils prennent tous exemple sur le professeur Raoult et après on verra. Pour la plupart aujourd’hui ils savent qu’ils font de la merde qui mène à la mort mais le font quand même parce que y’a le chèque de fin de mois c’est tout !

     

    • Je suis infirmier je vous prierai de vous détendre quant à votre analyse de la profession. C’est bien plus complexe que cela et il faut savoir que l’infirmier est soumis hiérarchiquement au médecin et parfois n’a pas le choix, même si son analyse ou diagnostic peut influencer la décision du médecin. Beaucoup d’infirmiers ou infirmières se battent quotidiennement pour faire leur boulot du mieux qu’ils ou qu’elles le peuvent. Après y’a des cons comme partout. Mais quand vous irez bosser deux à trois week-end par mois, que vous quitterez à 21h et plus et que vous lèverez à 5h du mat, sans jours fériés, en loupant nombre d’événement familiaux/amicaux importants (car vous êtes au boulot) le tout pour une paie de caissière ou presque ... vous changerez de discours. Merci. N’applaudissez pas, moi non plus je ne le fais pas pour mes propres collègues, mais ne dénigrez pas une profession si utile à la société et exercée par des gens qui n’ont pas demandé à en chier ou à se faire insulter. Et entre nous la prime je m’en tamponne royal, ce qu’il faut des des augmentations de salaires, et pas 20€ par mois ...


    • #2484965

      Ok d’accord. Mais pourquoi ne pas avoir demandé de pouvoir soigner les gens avec le protocole raoult avant qu’il y est 29000 morts ? Si tout le personnel soignant avait manifesté au début pour pouvoir l’appliquer,le pouvoir aurait cédé et des vies certainement sauvées en plus.J’espère que vous allez nous éclairer sur le nombre de morts dû au Covid car vous seul le savez !! Pas d’applaudissements au début mais je serais le premier à le faire si les infirmières et infirmiers nous dévoilent les dessous de cette "pandémie".


  • Comme le black lives matter de SOROS _ les syndicats open society et tous membres de la confederation europenne des syndicats sont en campagne electorale pour le compte du PS mis sur le banc de touche mais pret a rentrer en jeu à tout moment (2e tour des elections municipales le 28 juin )


  • #2484748

    Pourquoi aucunes manif quand il y a eu l’obligation vaccinale ?

     

    • Très bonne question !!!
      Surtout que cela concerne les nourrissons... Ce qui est très très grave !

      Et puis arrêtez de porter ces fichus masques, non seulement c’est un signe de soumission au gouvernement, qui, au passage, s’enrichit encore sur votre dos puisque c’est un de leurs petits copains qui les fabrique, mais en plus, c’est dangereux pour votre santé : de nombreux médecins alertent du danger de les porter en permanence. Des enfants en sont même morts en Chine. Renseignez vous !


  • #2484751

    les soignants manifestent masqués : "voyez Mr macron comme nous sommes bien obéissants, soyez gentils, on a exécuté toutes vos instructions, on n’a pas prescrit la chloroquine, on a prescrit le rinatril, on est prêt à passer notre vie professionnelle avec un masque sur la gueule ; alors s’il vous plait, récompensez nous avec un peu plus de sous"
    Mr Macron : "écoutez, c’était la guerre, les soldats ne demandent pas la solde pour aller au front, donc un peu de retenue. D’ailleurs je vous ai promis du changement, donc n’oubliez pas de voter pour les miens le 28 juin, si vous voulez que je puisse tenir mes promesses"


  • #2484753

    C’est une espèce de boucle infernale.

    Les soignants (souvent peu éduquées d’un point de vue économique et politique) vont militer pour plus d’impôts et d’étatisme, ce que les élus accepteront de faire avec plaisir, on n’a jamais vu un élu fonctionnaire français refuser d’augmenter des impôts.

    Puis ces fonds seront captés par des administrateurs inutiles. Il faut savoir qu’à l’hôpital, un fonctionnaire sur deux n’est jamais devant un soignant, que les hauts administrateurs sont mieux payés que les médecins et que 50% du budget va à l’administration.

    Puis les soignants, mécontents, iront manifester pour plus d’impôts et plus d’étatisme et plus de fonctionnaires.
    Quand les médecins eux, se barrent parce qu’ils voient bien ce que l’Etat fait avec sa gestion soviétique des hôpitaux et son culte gaulliste du tout-fonctionnaire. Les médecins eux pointent les vrais problèmes : les administrateurs maoïstes et l’impossibilité de faire quoi que ce soit sans passer par une énorme bureaucratie communiste.

    Mais voilà, les médecins ont moins de poids électoral que les infirmières, que les aides-soignant, que les brancardiers : ils sont moins nombreux.

    La France est l’un des pays qui dépense le plus pour la santé des habitants par tête en Europe. Avec des hôpitaux dignes du Maroc. Ce n’est pas plus d’argent qui changera les choses. Il faut "simplement" virer 40% des fonctionnaires des hôpitaux, et là ils pourront respirer.

    Mais bon, un fonctionnaire est payé pour voter à gauche, ça n’arrivera donc jamais.


  • #2484758

    Les vrais gilets jaunes vont se rassembler , se découvrir, et être très s vite neutraliser discrètement. Ces manifs sont des pièges à futur martyrs...


  • #2484759

    Pour tabasser les GJ et le personnel hospitalier qui réclamaient à juste titre plus de moyens, les policiers, CRS, gendarmes, étaient les héros, préservant l’ordre ripoublicain face aux sans dents, ces aborigènes venus des contrées profondes. Primes, médailles, remerciements ….
    Effectifs et moyens : 90 000 policiers CRS, chars, LBD, lacrymo, matraque, arrestation préventive, condamnations exemplaires, législation, interdiction de manifestations, …

    Pendant le Couillonavirus, les soignants ont repris la tête, et sont à leur tour devenus les héros de la nation. Fini les LBD pour le moment, la lacrymo et la matraque, place aux applaudissements, primes, et médailles, …. Alors heureux ?

    Manifestations antiracistes récentes : Forte régression pour les FDO. Après avoir été les héros face aux GJ, les policiers, CRS, sont relégués au rang de déchets, nazis. Merde, quand même.

    En bref, promeneur seul, racketté par l’état, surveillé par hélico, au nom du couillonavirus, et maintenant manifs autorisées par la fine équipe, au nom de la lutte contre le racisme :
    « je crois que l’émotion mondiale, qui est une émotion saine sur ce sujet, dépasse au fond les règles juridiques qui s’appliquent » Castanero

    Et sponsorisées par le service public : FranceTV : "Vous souhaitez manifester malgré l’interdiction pour raisons sanitaires ? Voici quelques conseils pour le faire en toute sécurité"

    Peuple assigné à résidence, et libération de 8 000 détenus. Mais que fait la police ?

    Pas d’argent, pour répondre aux demandes des soignants ou des GJ, et désormais les milliards pleuvent comme jamais. Enfin pour les multinationales.

    Tout cela est il bien réel ou vais-je me réveiller bientôt de ce terrible cauchemar ?


  • #2484765

    Désolé d’en décevoir beaucoup, mais tout cela c’est de l’amusement, du divertissement, qui sert le "Système" (et c’est même orchestré par lui ).
    Les moutons bêlent parce qu’ils ont faim, mais ils ne réclament pas la liberté de se nourrir par eux même, non, ils réclament pour qu’on viennent remplir leur mangeoire .
    L’infantilisme directement proportionnel à la féminisation de la société a gangréné les sociétés occidentales . C’est très féminin de geindre, de réclamer, de revendiquer, (tout homme marié le sait ) . Aujourd’hui, le mâle blanc hétérosexuel accepte tout, par convoitise, et pour avoir la paix ... et puis au fil du temps il prend l’habitude de la soumission .. quand il ne se fait pas lèche botte !

     

  • #2484772

    Ils veulent qu’on leur donne du fric, on leur enverra du flic.


  • #2484777
    le 16/06/2020 par Bertrand Dudéclin
    Les héros, de retour dans la rue, réclament du fric

    Cornaqués par les syndicats ! Décidément incurables ! Au lieu de rejoindre les GJ ! Mais quand vont ils comprendre que les syndicats divisent les luttes, et les mènent sur des voies de garage !


  • #2484790
    le 16/06/2020 par D’abord les comptes
    Les héros, de retour dans la rue, réclament du fric

    Ceux qui ont eu un « Parent » crevé dans l’hôpital ou l’Epadh, après tri sélectif et euthanasie ou abandon vont sûrement se joindre à leurs manifs... Et puis pourquoi manifester dans la rue ? (Gestes barrières, distanciation « sociale » et tout). Ils ont fait comme la gamine (autre art. ER), ils ont effacé l’application Tik Tok ou quoi ?


  • #2484813

    Si je fais mon travail dans des conditions critiques je suis un héros ? Ben mince alors. Vous allez voir que la colère va vite être étouffée...


  • #2484904

    les mecs ils n’ont même pas la reconnaissance du ventre, alors parler de respects ....
    aujourd hui ils sont méchants et ils ont des armes, un jour il seront malades et comme par magie, deviendront bien gentils


  • Désolée mais il conviendra aux soignants (médecin infirmier et aide-soignant) de se solidariser déjà entres eux avant de réclamer que d’autres s’unissent à eux.

    Le milieu hospitalier est un véritable panier à crabes...où tous les corps de métier méprisent les autres si différents (bien que complémentaires)..

    Dès lors, il m’est difficile de croire que lorsque l’on est initialement désunis, il soit par la suite aisé de combattre contre tout un système de merde.


  • #2484950

    Je suis médecin ayant traîné mes godasses dans toutes les structures , médecine libérale , hôpitaux , cliniques
    tout ça c est de la foutaise , une meilleure gestion rigoureuse en traitant les vrais malades et en supprimant toute leur bureaucratie chronophage et inquisitoire règlerait rapidement le problème , sauf que mes connards de confrères n en non plus et sont de gros carriéristes , le Raoult m a redonné espoir avec son esprit gaulois et pragmatique .
    hélas il y en a très peu


  • #2485062
    le 16/06/2020 par Droit de Véto !
    Les héros, de retour dans la rue, réclament du fric

    A Yjack, Certes, certes... J’imagine :
    - Soignants et métiers associés on va vous aider fortement. Mais par étapes. La France doit faire des choix budgétaires alors ce sera d’abord le matériel et les conditions de travail (pour le bien des malades) ou d’abord le salaire. Quel choix ?
    Bon, bien à vous.


  • #2485069

    Manifestation aujourd’hui à Paris et le retour des...Black blocs...et des éternels syndicats avec leurs drapeaux...qui divisent toujours autant la population..quand le peuple aura compris qu’il faut manifester uni sans emblème politique ou syndical...pour une cause quand il aura éjecté ces extrémistes de gauche véritables idiots du système qu’ils sont censés combattre..il aura fait un grand pas vers sa liberté...Les casseurs sont connus des services de police ...notamment les black blocs...ils ne sont jamais arrêtés..on les laisse casser...brûler...tout simplement pour discréditer les manifestants justifier la répression...diviser le pays...entre ceux qui vont soutenir une cause et les autres qui vont être contre cette violence....c’est ainsi que le pouvoir avec la complicité des médias a totalement discrédité les GJ , ceux qui manifestaient pour les retraites...comment justifier la répression...l’interdiction de manifester...avec 150 connards en noir , dont beaucoup de bourgeois qui se prennent pour des warriors, quelques flics...le remake de ces dernières années pour toutes les manifestations sociales ..qu’ils continuent avec un mode d’action qui est mort..."anti facisti"..."tout le monde déteste la police" et tous ces slogans débiles qui empêche l’union du peuple ...les patriotes et les défenseurs du social..

     

    • Ce qui empêche l’union du peuple c’est le régime républicain et ses droits de l’homme, qui aveugle chaque français en lui faisant croire que tout le monde doit être égal, qu’il ne doit y avoir aucun traitement différent d’une fonction à une autre, ce qui le pousse à taper sur tous les autres secteurs de métier, pour le mettre au même niveau du sien.

      Cette république et ces droits de l’homme cache en réalité les privilèges et la domination d’une élite sur le peuple qui elle encaisse le prestige et les bénéfices.

      Quand les français comprendront que c’est ce régime qui les enlisse et les maintient dans le mensonge, avec de faux concepts, là, on avancera, il faut que ce régime tombe : liberté, égalité et fraternité doivent être remplacés par ce qui fonde une patrie, Pétain avait trouvé la formule : travail, famille, patrie. C’est ça que les français doivent clamer dans la rue et pas autre chose, car ceci contient tout le reste et met de côté les diviseurs mondialistes ; leur plan et idéologies nauséabaudes, génocidaires et destructrices.

      Et aussi, arrêtez avec votre révolution et soit disant révolte d’un peuple contre son Roi... Car la monarchie défendait bien vos terres, contrairement à ce régime, ainsi que vos familles et vos métiers. Ne chantez plus cette marseillaise, plus de drapeau bleu, blanc rouge, plus de marianne, ces symboles sont ceux qui ont tué vos ancêtres et tuent encore aujourd’hui le peuple de France, car c’est au nom de ces symboles qu’on mène toute cette politique désastreuse contre vous et vos enfants.

      Revenez à l’essentiel : la famille, le métier et la terre, le pays !!!


  • Gueuler avec une muselière. Bien vu


  • Manif pour "plus de moyens" en France VS "Manif qui réclame l’arrestation de Bill Gates" depuis le mois de Mai aux Etats Unis...

    Les français vous êtes trop à la traiiiiine ! D’au moins une cinquantaine d’années...

    Pour soigner oui, il faut plus de moyens, mais soigner sans liberté de traitement, ça veut dire quoi ? Et injecter des vaccins avec des métaux lourds, ça mène où ? Essayez donc un peu de prendre du recul sur ce que vous faites, votre travail, les "soins" que vous appliquez, sont conditionnés par des entreprises privées et des protocoles gouvernementaux, vous n’avez en réalité plus le choix de rien ! C’est la dictacture sanitaire qu’il faut dénoncer et pas autre chose, là, vous aurez le peuple qui la subit avec vous...


  • #2485402

    Ces soignants commencent à m’agacer. Ils sont dans les mêmes revendications des fonctionnaires à solliciter du toujours plus, pas pour eux évidemment les primes et hausse de salaire iront aux malades. Aucune remise en question du système de santé industriel et commercial qui les nourrit en fabriquant de nouvelles maladies. Rien sur les soins et alternatives à l’hospitalisation permettant de réaliser de nombreuses économies. Rien pour éviter de tomber malade et encombrer certains services de certains hôpitaux. Rien sur les professionnels de santé qui magouillent l’assurance santé et encore moins sur les soins gratuits aux étrangers.etc...Ce n’est pas moi qui répondrai à l’injonction des merdias d’applaudir ces pseudos héros.


  • #2485552

    Qu est ce que c est que cette haine, contre les soignants que je lis dans les commentaires ? Je vous rapelle qu un EHPAD c est un établissement hospitalier pour personnes agées dependantes, se sont des personnes agées très malades, dépendantes d autres humains pour continuer a vivrent, jusqu a leurs morts, lourdement handicapées, pratiquement toujours incontinentes et qui relèvent d une surveillance continue, c est un travaille très ingrat, fatigant, qui fini en fin de carrière par te rendre toi aussi a moitié handicapé, de plus se sont pratiquement que des femmes, qui bosses là dedans et dans l hopital aussi dailleurs, je comprends pas, ce que vous attendez de nous, qu ont revolutionnent le monde, oui on demandent plus de moyens, une meilleure paye, cela nous permettra de travailler qu a 80% et libèrera du temps pour nos familles, moi j ai 50 ans mais la plupart de mes collèges sont des gamines, vous croyez qu elles rêvaient quand elles étaient enfants de devenir AS en EHPAD, c est de notre fautes si les gens abandonnent leurs vieux parents ou leurs maris, leurs femmes dans des EHPADS, moi personnellement je vais pas refaire le monde, pourquoi les gens n ont pas en majorités defilés dans les rues en gilets jaunes ? pourquoi ils continuent a se faire vacciner et a faire vacciner leurs gosses ?pourquoi ils continuent a bouffer de la merde et a se gaver de medicaments etc... c est quand même pas que de notre faute ! ma mère a fait une dissection aortique y a 10 ans, il y avait 90% de risques qu elle meure, elle est toujours là et même si Dieu y est pour bcp, c est bien l hopital qui la sauvé et ma grand mère a élevé sur les routes, dans un bus tractant une caravane 5 gosses et un mari handicapé par une scérose en plaque, et elle a pas refilé sa croix a des inconnus, vous faites chier,c est pas que notre fautes s ils y a des connards qui nous applaudissent,tout les soirs a 20h, bien planqués chez eux a l habrit d un virus dont on ne savez rien ou pas grand chose a ce moment là et c est toujours pas que de notre faute si ce monde appartient a satan et que la plupart s en accomodent, moi en tout les cas j vais changer de metier parcequ il va bientot falloir se faire vacciner contre le covid, et nous les soignants ont nous laissera pas le choix, et se sera çà ou la porte, alors mon choix est tout de suite fait ! tchao les ingrats ! demerdez vous avec vos vieux et vos malades, j aurais plus de temps pour m occuper des miens de parents malades.


  • #2485671

    Elles réclament un bol de riz oui !...


Commentaires suivants