Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les inégalités repartent à la hausse en France

Et toujours pas d’état d’urgence contre la pauvreté

Après avoir légèrement baissé en 2012 et 2013, la pauvreté et les inégalités ont augmenté en 2014, selon les premières tendances publiées mardi 22 décembre par l’Insee.

 

Le taux de pauvreté, c’est-à-dire le pourcentage des gens vivant dans un foyer disposant d’un niveau de vie inférieur à 60 % du niveau de vie médian, est reparti l’année dernière à la hausse. Selon les premières indications de l’Insee, publiées mardi 22 décembre, ce taux a atteint 14,2 % en 2014 en hausse de 0,2 %.

Le seuil de pauvreté est de 1 002 € mensuels pour une personne seule, soit 2 104 € pour un couple avec deux jeunes enfants.

L’augmentation enregistrée en 2014 vient rompre le mouvement de baisse constaté les deux années précédentes. Dans le même mouvement, les inégalités ont également progressé en 2014. Le « coefficient de Gini », qui mesure les écarts dans la distribution des revenus, est en effet reparti à la hausse après avoir fléchi en 2012 et 2013.

 

Quelles sont les explications de cette hausse ?

Selon l’Insee, ce rebond du taux de pauvreté s’explique notamment par la persistance d’une situation économique morose. Les ménages les moins aisés ont été davantage touchés par «  la hausse prononcée du chômage  » conduisant à « une baisse de l’ensemble des salaires cumulés sur l’année pour ceux qui ont alterné période d’emploi et de chômage ou ceux qui travaillent à temps partiel. »

Lire la suite de l’article sur la-croix.com

Paupérisation et terrorisme, les deux mamelles du socialisme, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1352299
    le 23/12/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Les inégalités repartent à la hausse en France

    "la pauvreté et les inégalités ont augmenté en 2014"

    Bravo ! tout ça pour ne pas parler de la montée gravissime de l’antésémistisme !
    Du jamais vu ! inouï !

    "Le chèque, à l’ordre de qui" ? bonne question, monsieur le débiteur/endetté !


  • #1352300

    incroyable de vouloir loger des migrants dans les quartiers chics de Paris et laisser crever, de plus en plus de français - Merci Hidalgo !!!!!!!!!
    espérons et prions pour que toute ce système pervers et cette classe politique , qui pue de plus en plus, finissent dans les caniveaux de la capitale -

     

    • Et pas que logé, soignés, nourris, cadeaux pour noël, vêtu et le tout pour 0% de productivité le tout payés avec votre argent

      pendant que ce temps là Maurice 58ans, 25ans de rue, divorcé, ancien petit patrons
      ou Christophe 26ans dans la rue avec sa copine pourtant salariés précaires
      crèvent la bouche ouverte !


  • #1352328

    Demandez à votre entourage quel est le problème numéro 1 en France en ce moment... on vous répondra "l’insécurité" !

     

  • Dans un endroit qui vit à crédit depuis 40 ans, avec 7 millions de fonctionnaires, 14000 milliards de francs de dettes(14 millions de millions de Francs ; quand même...), 14 millions d’étrangers, six millions de fonctionnaires, 5 millions de chômeurs, on se demande bien par quel miracle les ’inégalités’ (de qui, devant quoi, selon quel paramètres, quels objectifs ?) pourraient diminuer. Le constat et le contexte nous hurlent assez jusqu’à quel niveau de stupidité, de malhonnêteté, de violence, de malfaisance, de compromission, de lâcheté ; le bipède peut aller sur le plan collectif. C’est sans espoir...On ne peut pas se ruer en permanence à l’aberration et éviter le marasme.


  • #1352389

    Par contre pas de pauvreté pour les élus surtout s’ils cumulent.
    Certains très malins arrivent à se faire plus de 15000 euros mensuels avec en plus des tas d’avantages en nature.
    Ce sont leurs valeurs de la république.


  • #1352440

    La Révolution selon les inconnus
    ’ Nous le peuple on n’arrive pas à manger, ... !
    Et bien, il faut vous forcer... ! ’
    en en est de nouveau là !
    Et c’est qui qu’il faut zigouiller maintenant, il n’y a plus de Roi ?

    Voter encore et encore pour ces salauds de l’UMPS et il ne vous restera même pas assez de vos propres semelles à mâchouiller pour tromper la faim

    Enfin je vous souhaite à tous et à toute de très bonne fêtes de fin d’année, même si c’est autour d’une gamelle de faillots, l’essentiel c’est d’être entouré par les siens et oublier cette chienlit !


  • #1358207

    C’est une décision grave et lourde de conséquences qu’a prise mardi 29 décembre le Conseil constitutionnel en censurant l’amendement au projet de loi de finances pour 2016 qu’avait déposé, contre l’avis du gouvernement, l’ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault et le député Pierre-Alain Muet, avec le soutien de 158 députés, et qui visait à instaurer un début de progressivité de la Contribution sociale généralisée (CSG) pour les salariés proches du SMIC.
    Cette réforme aurait contribué à réduire la pauvreté en emploi, tout en augmentant les incitations au travail.
    Elle constituait ainsi un espoir, dont la France a tant besoin.
    http://www.lemonde.fr/idees/article...

    De plus, la CSG est un impôt particulièrement injuste, car ce sont les plus bas revenus qui en payent le plus.
    http://bfmbusiness.bfmtv.com/france...

    Sur la feuille de paie, c’était ... 100 euros de plus par mois !
    http://www.20minutes.fr/economie/17...