Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les paladins de l’antiterrorisme

Hollande et ses amis à Tunis

À Tunis, comme à Paris en janvier, une manifestation de peuple qui, en disant « stop à la haine et à la mort », refuse non seulement le terrorisme mais la guerre dont il est le sous-produit. Au cortège de Tunis, comme à celui de Paris, ont cependant participé certains des principaux responsables des politiques de guerre qui alimentent la spirale de haine et de mort.

Au premier rang Hollande, président de cette France qui a jusqu’au bout soutenu la dictature de Ben Ali, garant des intérêts néo-coloniaux français en Tunisie, qui sous la présidence de Sarkozy (aujourd’hui à nouveau en vogue) a contribué avec la guerre de Libye à la diffusion du terrorisme. Ce n’est pas un hasard si les auteurs de l’attaque contre le musée du Bardo ont été entraînés en Libye.

Et, à côté de Hollande, il y a avait à Tunis le Premier ministre italien Renzi, représentant de cette Italie qui a contribué à incendier l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient en participant à la démolition de l’état libyen. Opération pour laquelle des groupes islamistes, auparavant qualifiés de terroristes, ont été armés et entraînés par les États-Unis et l’OTAN, qui aujourd’hui expriment à Tunis leur appui à la lutte contre le terrorisme.

Présent aussi à la marche de Tunis contre le terrorisme, le vice-Premier ministre Kurtulmus, représentant le gouvernement turc qui – en plus de fournir aussi au groupe État islamique des armes et des voies de passage pour la guerre en Syrie et Irak – a signé le 19 février un accord avec les États-Unis pour entraîner et équiper chaque année 5000 « rebelles » (c’est-à-dire terroristes) « modérés » à infiltrer en Syrie, et dont la préparation est assurée par 400 spécialistes des forces spéciales étasuniennes.

Aux côtés de la Tunisie contre le terrorisme se trouve aussi la monarchie saoudienne, notoirement premier financeur de groupes terroristes : son ministère des Affaires étrangères a envoyé un message dans lequel il souligne que « les principes de tolérance de la religion musulmane prohibent de tuer des innocents ». Tandis que Human Rights Watch documente en 2015 que « les nouveaux règlements anti-terrorisme, introduits par Ryad, permettent de criminaliser comme acte terroriste toute forme de critique pacifique contre les autorités saoudiennes », dans un pays où – rapporte The Telegraph (16 mars 2015) – sont exécutées chaque année environ 80 condamnations à mort par décapitation et où de nombreux autres condamnés sont punis par la fustigation, comme le blogueur Raif Badawi condamné à 1000 coups de fouet (50 chaque vendredi).

La façon dont l’Arabie Saoudite évite de tuer des innocents est confirmée au Yémen, où elle est en train de massacrer des civils avec ses bombardiers fournis par les USA : sur la base d’un contrat de 30 milliards de dollars, conclu en 2011 dans le cadre d’un plus ample de 60 milliards, Washington est en train de fournir à Ryad 84 nouveaux F-15, avec leur armement de bombes et missiles, pendant qu’il procède à la modernisation de 70 autres. Avec ces bombardiers et d’autres made in USA, l’Arabie Saoudite et les membres de sa coalition conduisent, au nom d’« un engagement commun contre le terrorisme », une guerre sous gestion et commandement étasunien pour le contrôle du Yémen, pays de première importance stratégique sur le détroit de Bab al-Mandab (27 Km) entre Arabie et Afrique, où passent les voies maritimes pétrolifères et commerciales entre l’Océan Indien et la Méditerranée. Et Washington, alors qu’il cherche par tous les moyens à bloquer le programme nucléaire iranien, ignore que l’Arabie Saoudite a officiellement déclaré (The Independent, 30 mars 2015) par la bouche de son ambassadeur aux États-Unis, qu’elle n’exclut pas de construire ou acheter des armes nucléaires, avec l’aide du Pakistan dont elle finance 60 % du programme nucléaire militaire.

Au nom, évidemment, de la lutte contre le terrorisme.

 

Manlio Dinucci

 

Source : Il Manifesto, 31 mars 2015

Traduction : Marie-Ange Patrizio

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1153581
    le 31/03/2015 par Themistocles
    Les paladins de l’antiterrorisme

    "Les paladins de l’antiterrorisme"



    Je crois que c’est la 2e étape de la tournée, après Paris début janvier.

    J’ai vu les bandes annonce : c’est un peu trop violent ! Je n’irai pas voir le spectacle.


  • #1153719
    le 31/03/2015 par big boss phantom pain
    Les paladins de l’antiterrorisme

    Le terrorisme est contre productif et il finira pacifiquement par se retourner contre ses maîtres , je ne parle pas de menace physique mais de l’ émergence de plus en plus intense de l’ anti-Américanisme dans le monde car on ne peut pas contraindre les peuples tel qu’il soit par la force continuellement , si la France souffre de l’ influence des États-Unis cela se répercute par la montée des extrêmes dont le FN par exemple. La France souffre de la domination Américaine mais elle ne le dit pas ouvertement, son peuple rêve d’une France libre comme avant 39-45.

     

    • #1153997
      le 31/03/2015 par Kirojh
      Les paladins de l’antiterrorisme

      J’aimerais bien savoir ce qu’il y a d’extrême dans le Front National. Ce que vous trouvez extrême, c’est peut être le semblant de défense de la France ?


  • #1154100
    le 01/04/2015 par listener
    Les paladins de l’antiterrorisme

    Là, Hollande fait très fort dans la posturitude ! Il est très fort. C’est à mourir de rire. Sa tête grave et ses lèvres pincées. Aucune spontanéité ni émotion vraie, ni sincérité. De la posture. On sent tellement qu’il s’en fout comme à Paris, comme à Rio où il dissertait sur le climat et l’avenir de la planète en pensant surtout à ses projets de ralliement des Verts à la prochaine élection présidentielle ! On devrait en faire un personnage de Labiche. Une sorte de Joseph Prud’homme. Son époque, c’est le règne de Louis-Philippe. "Ce sabre est le plus beau jour de ma vie" (il a presque dit cela au Mali !). Heureusement pour lui qu’il n’a aucune culture sinon il ne sortirait dans la rue qu’avec un slip sur la tête (d’ailleurs c’est presque cela quand il va rue du Cirque ! Rue du Cirque ! cela ne s’invente pas ! Tout un cirque pour sauter une petite actrice liée à la pègre ! Les Bourbons avait plus de classe même avec leurs Parcs aux Cerfs).


  • #1154273
    le 01/04/2015 par Antidote
    Les paladins de l’antiterrorisme

    « Moi, président de la République ! » Je sortirais du camp atlantiste.
    « Moi, président de la République ! » Je ne m’entourerais pas d’oligarques conspira-sionistes.
    « Moi, président de la République ! » Je ne financerais pas les extrémistes.
    « Moi, président de la République ! » Je ne censurerais pas les journalistes.
    « Moi, président de la République ! » Je serais Poutiniste.


  • #1154657
    le 01/04/2015 par Schilo
    Les paladins de l’antiterrorisme

    Que cela soit, ainsi, lorsque l’Islam, cette sainte foi qui est véritablement c’est à dire, en esprit et en vérité, soumise et dépendante de Dieu, retrouvera sa voie par et avec le peuple, ici enfin l’équilibre sera retrouvé et la marche pour la paix ou l’anéantissement de l’humanité, sera, car il l’aura voulu ou et tout simplement parce qu’il le méritera.