Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les policiers protégeant "Madame déradicalisation" – Dounia Bouzar – inquiets de ses contacts djihadistes

Les huit policiers affectés à la protection de Dounia Bouzar sont sur les nerfs après de nombreux démêlés avec cette dernière, ainsi que sur la dangerosité de sa relation avec Farid Benyettou, l’ancien gourou des Kouachi prétendument repenti.

 

Dounia Bouzar, c’était « Madame déradicalisation ». Elle avait été choisie par le gouvernement pour mener à bien cette mission, avant qu’elle ne claque la porte à cause de la proposition du président de la République de déchoir certains terroristes de leur nationalité. Vivant sous la protection de policiers en charge de garantir sa sécurité, elle s’est mise à dos les fonctionnaires par son comportement présumé outrancier à leur égard, ainsi que par ses fréquentations controversées parmi lesquelles on trouve Farid Benyettou, connu pour avoir été le mentor des frères Kouachi.

« Croiser le gars qui a embrigadé les assassins de nos collègues Franck Brinsolaro [chargé de la protection de Charb lors de l’attaque du 7 janvier 2015] et Ahmed Mehrabet... Il ne manquerait plus qu’on le transporte avec elle ! », a écrit dans un rapport adressé à la hiérarchie l’un des policiers affecté à la protection de Dounia Bouzar. Les agents, au nombre de huit, sont aussi inquiets du fait que Farid Benyettou profite de cette proximité avec les services pour en apprendre plus sur les méthodes de protection des personnalités.

« Son profil et son parcours n’en font pas pour nous un partenaire de confiance »

Prétendument repenti après avoir recruté de nombreux djihadistes, celui qui se faisait appeler « l’émir » est aujourd’hui salarié par Dounia Bouzar en tant qu’« expert » pour aider à la déradicalisation au sein du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam. Il co-signera en janvier un livre avec son employeur sur cette question.

Néanmoins, la sincérité de son désengagement suscite de nombreux doutes. À commencer par le ministère de l’Intérieur qui avait tout simplement refusé qu’il travaille avec Dounia Bouzar, à l’époque où celle-ci officiait encore pour le gouvernement. « Son profil et son parcours n’en font pas pour nous un partenaire de confiance », avait fait savoir la place Beauveau.

« Comme un pédophile dans un service de puériculture »

Les anciens collègues de Farid Benyettou de la Pitié-Salpêtrière, où il avait fait un stage d’élève infirmier, sont plus que sceptiques sur cette prétendue rédemption qui s’est réalisée « sans mea culpa public ». À l’époque où celui-ci travaillait à l’hôpital, en 2015, il en profitait pour approcher les jeunes atteints de troubles psychiatriques et identitaires, liés à l’islam. Il était « comme un pédophile dans un service de puériculture », a confié un médecin au Figaro.

Mais « l’émir » n’est pas le seul sujet de préoccupation des fonctionnaires affectés à cette mission de protection. Les sautes d’humeurs et les caprices de Dounia Bouzar sont aussi consignés dans ce rapport.

« La personnalité a immédiatement reproché de manière totalement incohérente à grand renfort de cris que nous ne souhaitions pas l’aider dans son organisation... Celle-ci nous relance sur le fait qu’on refuse de nous occuper de son planning. Nous l’avisons que notre premier rôle est la protection... "Vous pouvez arrêter avec votre discours institutionnel ? J’en ai marre du SDLP [service de la protection]" », aurait alors affirmé Dounia Bouzar, avant de demander aux policier de « dégager » et de les menacer d’appeler le ministre de l’Intérieur pour se plaindre de leurs services.

De plus, l’efficacité de la méthode Bouzar pour déradicaliser les jeunes reste encore entièrement à prouver, aucun résultat probant n’ayant été démontré en la matière.

Déradicaliser ceux qu’on a radicalisés... Lire sur Kontre Kulture

 

Le rêve de la réradicalisation, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Attention, chers policiers. On ne s’en prend pas impunément à un Chevalier de la légion d’honneur !

    (Oui, elle est chevalier de la légion d’honneur. Et anthropologue, aussi. Moi, quand je la regarde, il me suffit d’être physionomiste.)

     

    • Rien qu’à la voir ça donne envie de se sauver du pays .. très très loin. Je me demande pourquoi créer des sections anti je-sais-pas-quoi avec des " pseudo assistante social ", des " femmes de combat " , ça sert à quoi l’armée ? C’est triste à dire mais 70℅ des convertis radicalisés ont des problèmes médicaux voir de psychiatrie et à voir la tête de cette femme. On essaye de soigner des gens malades en prétendant qu’ils se sont convertis
      Je regrette la France qui mettaient en avant les officiers de l’armée , la société patriarcale , l’histoire et la douceur des anciens. L’importance du sacrifice et du châtiment.
      Aujourd’hui on ne veut plus punir plus rien glorifier les jeunes avec les jeunes , les arabes avec les arabes , les pauvres sans les riches , une société qui a perdu de sa verticatilite amène le chaos. Notamment au niveau des moeurs , et du respect des ouvriers , de l’effort au travail et du respect des familles.

      Ces jeunes, leurs parents devraient être exclu du pays , mais on trouve toujours des excuses.


    • Une commission indépendante devrait se réunir pour déchoir en série toutes ces Légion d’honneurs illégitimes remisent depuis le départ du Général en 1970


  • Après les "grands frères" (anciens délinquants repentis, encartés PS-SOSRacisme , reconvertis en travailleurs sociaux et sensés remettre les "jeunes" dans le droit chemin) des années 80, les "grandes soeurs" (chargées de la "déradicalisation" des "jeunes" qui ont "échappé" au message des "grands frères") ? Mouais !
    Le serpent qui se mort la queue, non ?
    Et pendant ce temps, les patriotes de tous bords...


  • Ehhhhh oui messieurs les policiers ! Vous avez choisi de servir un état corrompu et malfaisant, il ne faut pas s’étonner ensuite qu’il vous demande de protéger des gens corrompus et malfaisants !!
    C’est trop tard pour se plaindre.....

    Et elle......regardez sa tronche sérieusement.....Elle a l’air franche comme un âne qui recule !

     

    • Ils n ’ont pas choisi de servir un état corrompu, ils ont choisi de servir un idéal. L’état corrompu ce sont les français qui l’ont élu. Et une chance sur deux que tu en sois de ces électeurs... Quel discours enfantin tu tiens là. On est mal parti avec des ânes qui reculent ainsi...


    • @crottedenez

      Un idéal ? Les gens qui rentrent dans la police ont un idéal ?.....Lequel ? Celui de battre le nombre de contredanses dressées en une journée ?

      L’homme qui te dit être entré dans la police pour servir la patrie, protéger les faibles et arrêter les malfaisants est soit un menteur, soit un idiot !!.......Connais tu une personne, ou as-tu entendu parler d’une seule personne dont la vie a été sauvé par un policier ?......Les policiers sont des fonctionnaires qui cherchent juste la sécurité de l’emploi. Ils ne se sont pas engagé pour sauver la vie des gens. Sinon ils auraient fait pompier, samu, infirmier etc....

      Redescend sur terre mon ami. La police ne se soulèvera jamais contre un pouvoir injuste et tyrannique pour défendre un idéal de liberté. Jamais. A moins que tu me trouves des précédents dans l’histoire ?.....la police est là pour te surveiller et te punir, c’est tout.

      Je ne doute pas qu’il y a des mecs bien dans la police. Il y en a même sûrement beaucoup. Mais c’est une institution qui est au service du pouvoir. Et ce pouvoir, si tu fais partie de la classe moyenne, est ton ennemi.


  • C’est vrai qu’il est digne de confiance ce Farid Benyettou...
    On lui file un stage, des aides sociales, une formation trankilou en sortant de prison tandis que ma fille galère à trouver un stage non rémunéré dans le cadre de ses études.
    Quant à La Grosse Socialobotomisée, si j’en parle je risque de devenir vulgaire.
    Tout mon soutien aux policiers qui dénoncent cette merde.


  • Dounia Bouzar, c’était « Madame déradicalisation ». Elle avait été choisie par le gouvernement pour mener à bien cette mission, avant qu’elle ne claque la porte à cause de la proposition du président de la République de déchoir certains terroristes de leur nationalité.

    On croit rêver quand on lit ça .Ce genre de personne doit être entre 4 murs ,c’est le seul endroit qui coute le moins chère à la société ,et pourquoi pas ministre de la "déradicalisation" .Notre République est au niveau des égouts .


  • Au delà du job de "collabeur" travaillant à la guerre civile (et que Soral nous a déjà expliqué) :

    Je voudrais dire qu’on n’entend pas (pour ne pas dire jamais) les "nouveaux français" REMERCIER les Français de les avoir accueillis, nourris, logés (via allocs), etc.

    Pour compenser ces "collabeurs" crachant "à la gueule" des français, les patriotes d’origine étrangère, ne pourraient-ils pas remercier PUBLIQUEMENT la France ? via une page Facebook, manifestation pacifique ?

    Ca serait (aussi) un geste de paix et de réconciliation entre nous.
    Et un exemple à suivre pour tous les migrants qui arrivent !

     

  • La promotion de la diversité, c’est beau comme tout.......


  • Le repenti salarié par cette femme ?

    Ma main à couper qu’il s’agit d’argent public. Via une association et des emplois aidés. Donc, je reformule : le mentor des assassin en guerre contre la France bénéficie des largesses du peuple de France.

     

  • Un émir du terrorisme qui passe du statut d’« Emir » à celui d’« expert » ; des clandestins à qui l’on propose la coquette somme de 2500 Euros voir de se reconvertir en chef d’entreprise dans leur bleds... La criminalité n’a jamais autant payé en République. Racailles d’en haut, et racailles d’en bas, unies contre le peuple légitime... Dommage pour Bouzar qui ne disaient pas que des bêtises mais qui a l’air sujette au délire : toujours délicat de mêler pouvoir, responsabilité et féminité...


  • La France est fichue... Il n’est plus moins cinq, mais le quart.


  • Dounia Bouzar a récemment joué son propre rôle dans Le Ciel Attendra, un film réalisé par Marie-Castille Mention-Schaar.


  • On a pas lu le même Coran elle et moi ...


  • Synopsis de Salon Kitty, film franco-germano-italien réalisé par Tinto Brass, sorti en 1976 :
    Quelques mois après le début de la Seconde Guerre mondiale, le Troisième Reich reprend en mains le plus luxueux des bordels berlinois, le Salon Kitty, dont la vocation n’est plus uniquement de pourvoir aux fantasmes de sa clientèle, mais de l’espionner, de lui soutirer des confidences. Surtout lorsqu’il s’agit de dignitaires étrangers, d’hommes d’affaires et d’officiers allemands.
    Chargé, dans l’ombre, de diriger l’établissement, Wallenberg, un nazi arriviste, sélectionne les filles les plus belles et les plus fanatiques. À la fois prostituées et espionnes, elles remplissent parfaitement leur mission. Du moins jusqu’au jour où l’une d’entre elles, Margharita, tombe amoureuse d’un capitaine de la Luftwaffe hostile à Hitler.


Commentaires suivants