Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les reportages d’ERTV – La manifestation "Fermons les locaux fascistes" à Lyon

Le samedi 26 mai 2018, un « Front uni contre le fascisme » a défilé dans le centre-ville de Lyon avec pour revendication la fermeture du Pavillon Noir, le local du Bastion Social. Les reporters d’ERTV étaient sur place.

 

 

En lien, sur E&R :

À quoi sert l’antifascisme ? Lire chez Kontre Kulture :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 






Alerter

127 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La musique de Suspiria derrière c’est un coup de génie.
    Suspiria de Dario Argento l’un des meilleurs film d’horreur satanique. Je me rappelle d’avoir vu un interview de Dario qui parlait d’une maison en Suisse qu’il avait vu où il se passait des choses extrêmement maléfiques. (impossible de le retrouver hélas).
    Mais en ce qui concerne ces antifas, non ce ne sont pas des zombis. Ce sont des âmes perdues et pour certains des démons.
    Car Satan avec son démon à tout faire Soros dirige ces âmes noires comme leurs vêtements, idiots utiles de l’oligarchie satanique

     

    Répondre à ce message

  • Tellement facile de les mettre en face de leurs contradictions... et quand ils n’ont plus d’arguments, ils tapent ! Le gauchisme est vraiment une maladie infantilisante...

     

    Répondre à ce message

  • #2000663
    Le 7 juillet à 14:50 par Hooligan pacifiste ,crudivore naturiste et majorette
    Les reportages d’ERTV – La manifestation "Fermons les locaux fascistes" à (...)

    Purée !! jeune j’ai fait deux ou trois conneries, quelques manifs (un peu trop d’ailleurs), visites de squatts , quelques bastons , traîné avec des loustics aussi cons et immatures que moi, j’ai scandé des slogans à la noix, chanté au stade avec des gars, des chants pas catholiques , connu quelques filles que j’ai oublié avec joie, bref j’ai été jeune et con, un peu violent et casse couille, mais faut bien que jeunesse se passe ,non ?
    Que celui qui n’a pas été jeune me jette la première pierre, suivit d’une canette ou deux de bières......... (je déconne)
    J’ai eu la chance d’être jeune avant inter-net et les smartphones
    Les gars aujourd’hui ,on vit éternellement avec ses conneries de jeunesse
    C’est un truc que tu traînes à vie et vu que la devise d’internet c’est
    « Ni Oubli Ni Pardon  »
    Je vous conseille soit la montagne haut très haut ou il n’y a personne, soit les zones blanche , soit d’être irréprochable, soit la chirurgie esthétique
    Mais évitez tant que possible, ce genre d’attroupement d’abrutis
    Il en va de votre situation sociale avenir (boulot, mariage, amis, voisins, enfants , amour propre)
    L’autodafé est impossible avec internet

     

    Répondre à ce message

  • Je ne doute pas un instant de la bonne foi de ces simples d’esprit qui défilent sous le drapeau d’une entité dont ils ignorent le nom des trois fondateurs.

    Je ne doute pas non plus que s’ils se renseignaient sur la question, ils finiraient par comprendre que les buts visés par la sus-dite, sont à l’extrême opposé de ceux affichés.

    C’est même d’ailleurs pour cela que les "secrétaires généraux" des "principaux" syndicats qui, est-il nécessaire de le rappeler, ne représentent qu’une infime partie des salariés du secteur privé, sinon tous membres de loges, sont du moins régulièrement invités à leurs convents.

    D’ailleurs, si les "grands" syndicats voient leurs effectifs fondre comme neige au soleil, et ce, malgré l’aide à peine voilée des médias, notamment lors des grèves qui précédent les fermetures définitives des différents centres de production encore sur le sol français, c’est qu’ils en sont les premiers responsables, car tous leurs grands cadres ne songent qu’à leurs intérêts personnels, aux antipodes de ceux du lumpenproletariat qui, comme les rats qui suivent le Joueur de flûte de Hamelin, courent à leur propre perte en écoutant les bonimenteurs (voir la fable de Jean De Lafontaine "Le corbeau et le Renard" dont il est inutile ici, pensé-je, de rappeler la morale).

    Une preuve : je mets au défi quiconque de trouver une seule intervention de ces organisations qui aient empêché de manière durable une fermeture d’usine, tout en ayant préservé la totalité des salariés, avec leurs salaires, avantages et durée du travail, hors fonction publique ou parapublique. Pourtant, le patrimoine de certains syndicats, cgt en tête, aurait pu leur permettre de "sauver" nombre d’entreprises.

    Je pose une question dont j’ignore la réponse : la cgt verse-t’elle une pension ou un capital à la veuve et aux orphelins de ses adhérents, morts en activité ?
    Pour mémoire, je rappelle que c’était le cas des corporations sous la Monarchie de Droit divin, qui, pendant la tristement célèbre nuit du 4 août, ont été supprimées par la classe des "Grands Possédants Révolutionnaires", car considérées comme des privilèges...(Histoire de France vérifiable, à la condition de ne pas se suffire des manuels scolaires).Et aujourd’hui on vous parle d’égalité des Français, comme si les classes dirigeantes ne vivaient pas très loin des "inconvénients", le mot est très très faible, à l’abri que leur offre, pour le moment, leur fortune, en un mot comme en cent, comme des hyper privilégiés

     

    Répondre à ce message

  • Il y a peu de temps, je me suis trouvé à la table d’un café à côté de deux types en blouson de cuir noir et l’un avait un petit écusson "antifa".
    Les 2 n’ont parlé que de voyage en moto en Espagne et puis ils se sont levé et se sont dirigé vers un SUV qui devait couter les yeux de la tête.
    J’ai trouvé cela très parlant.

     

    Répondre à ce message

  • Tout s’explique : quand on est trop paresseux intellectuellement pour faire un travail introspectif, tous les prétextes sont bons pour patauger dans la boue de ses propres contradictions, quitte à se regrouper entre attardés du même acabit pour transformer, sans aucune honte, la devise "Liberté, Égalité, Fraternité", en "Interdiction, Agression, Persécution".
    Si l’on suit la logique antifa, on peut taguer sur les murs "Non aux graffitis", on peut défiler dans la rue en criant "Non aux manifestions", on peut exécuter les partisans de la peine de mort, etc.
    Certes, Bordiga avait raison : " L’Antifascisme est le pire produit du Fascisme", mais il est surtout l’expression la plus affligeante de la connerie humaine.

     

    Répondre à ce message

    • #2001385

      @STEF de MARS
      Il y a les mêmes à l’opposé Papacito, Conversano, Hassen Accident, Merkado, Lespingual ,etc...
      Le travail est fait par Soral E&R, Escada Civitas, le Frederic Winkler G.A.R et c’est tout
      Quelques groupes et personnes qui gravitent autour et puis rien (OSRE, AF, Ryssen, L.Cerise, M.Gendre, Rébellion, Collombi, Sigaut, Gabriac )
      Ça fait pas grand monde

       
  • Le "fascisme", on voit bien dans quel camp il est ! Intolérance, violence, racisme, les gauchistes nous offrent un parfait exemple de ce qu’ils prétendent dénoncer.

    Antifa = SS.

     

    Répondre à ce message

  • 90 pourcents de jeune bobo chez antifa qui a 30 ans seront tous ingénieurs docteur avocat. Les fils d ouvriers n ont pas le temps pour ces conneries car ils sont plongés assez rapidement dans le monde du travail. C est très simple à comprendre. Personnellement étant d un milieu ouvrier j ai compris l arnaque de la gauche à 15 ans. Pour un fils à papa il mettra 10 ans voir 20 ans de plus à le comprendre. Et le bobo blanc croît que tous les blancs sont comme lui car il n a pas vue autre chose que sa petite vie de parasite étudiant longue durée

     

    Répondre à ce message

  • Nous avons là les festival quasi traditionnel de nos jours de l’anti-fascisme. Nous avons à faire à des gens jouant une pièce de théâtre, et qui d’ailleurs le savent très bien. Il n’y a pas de danger fasciste en France, même Jospin l’a admis.
    Tout ceci n’est qu’une mauvaise farce visant à faire taire ce qui peut rester d’opposition véritable. C’est une démonstration de puissance bien que dans leur cas cela soit parfaitement risible.
    Ils sont du bon côté de la matraque et ils le savent.
    Voyez-vous il se trouve que je suis handicapé, je ne dis pas cela pour faire pleurer sous les chaumières, mais plutôt pour mettre les choses en perspective. Il ne me viendrait pas à l’idée d’aller provoquer des nazis, ultra-violents par définition, et qui du reste seraient ravis, si j’en crois ce qu’ont dit d’eux, de me faire la peau. Il me feraient valdinguer en me faisant manger ma chaise roulante. Indigeste. Bien entendu il faudrait que de tels êtres existent, soient légion et soient au pouvoir (quoique...) et qu’il il y ait donc besoin de lutter...
    Maintenant regardez un peu nos chers anti-fascistes : que croyez-vous qu’il adviendrait d’eux si ces "babtous fragiles" tombaient sur du vrai nazi, ou tout simplement sur un caïd de cité et sa bande ?

     

    Répondre à ce message

  • #2005382
    Le 15 juillet à 14:38 par Le type à la cagoule rose
    Les reportages d’ERTV – La manifestation "Fermons les locaux fascistes" à (...)

    Je suis le gars qui porte une cagoule rose vers la fin de la vidéo. Vu l’unanimité qui règne dans toutes les sections commentaires du site, je m’attend à ce que mon commentaire soit modéré. Cependant, dans l’éventualité où je me tromperai (puisque vous prétendez défendre la liberté d’expression), je vais tacher de mettre ma colère de côté en voyant le montage zapper des parties importantes de l’échange, et essayer d’expliquer ce qui a déclenché cette réaction chez moi.

    Premièrement, le duo de vidéastes qui est venu m’interroger m’a braqué directement la caméra dans la figure, en me demandant "pourquoi tu es masqué ?", ce à quoi j’ai répondu en expliquant les antécédants de violence des groupes dits fascistes et la volonté de me protéger en apparaissant pas à visage découvert sur le web. Je suis certain que les réalisateurs de cette vidéo comprennent, puisqu’ils floutent leurs propres visages. Je leur ai ensuite dit que je ne souhaitais pas être filmé plus longtemps, ils ont insisté et j’ai fini par accepter de répondre à leurs questions, malgré cette approche très intrusive de leur part. Bien entendu, tout ce passage a été coupé au montage...

    Après quelques questions que je sentais de plus en plus orientées, de plus en plus destinées à me destabiliser, et étant conscient de la facilité avec laquelle il est possible de sélectionner des extraits pour décrédibiliser quelqu’un, particulièrement dans un contexte de micro-trottoire, j’ai commencé à être sur mes gardes. Quand j’ai compris que j’étais filmé pour apparaître sur un media que je considérait inclus dans les groupes visés par la manifestation, j’ai compris que mes propos seraient déformés. Je n’avais plus qu’une chose en tête : faire effacer les images.
    J’ai donc rapidement saisi le pied de la camera, dans le but d’éviter qu’il ne la range, et j’ai demandé plusieurs fois au cameraman d’effacer les images. Il a refusé. Quand j’ai compris que j’avais eu une réaction abusive, je me suis calmé, j’ai laché le pied de la camera, et j’ai réitéré beaucoup plus calmement ma demande. Mes souvenirs sont flous mais il me semble même avoir prononcé les mots "s’il te plait". Bien entendu cela aussi a été coupé.

    En conclusion, je reconnais volontiers avoir franchi une limite en devenant physiquement menaçant (pas violent, je n’ai touché ni la camera ni les videastes, seulement le pied de camera). Mais c’était une réaction fondée sur une crainte visiblement justifiée, vu la manière dont a été montée cette vidéo.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents