Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Liberté de la presse, Corée du Nord, Syrie : le grand entretien de Sergueï Lavrov à RT

En exclusivité pour RT, le ministre russe des Affaires étrangères a évoqué les dossiers chauds de l’actualité. Il a notamment abordé le rôle de Washington en Syrie, la crise nord-coréenne ou le traitement réservé à RT en France et aux États-Unis.

 

Le 25 décembre, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accordé un entretien exclusif à RT. L’occasion pour le chef de la diplomatie de revenir sur plusieurs dossiers ayant marqué l’actualité en 2017.

Les États-Unis entraînent d’anciens terroristes en Syrie ? « Troublant », pour Lavrov :

 

Évoquant la situation en Syrie, dont la majorité du territoire a été libérée des djihadistes de Daech, le chef de la diplomatie russe a fait part de son inquiétude :

« Les informations affirmant que certaines bases américaines en Syrie ont commencé à entraîner des combattants, y compris d’anciens membres de groupes terroristes, sont évidemment troublantes. »

Il faisait référence à un communiqué publié début décembre par le Centre russe pour la réconciliation en Syrie, accusant, sur la base de témoignages de réfugiés locaux, la coalition menée par Washington de créer une « Nouvelle armée syrienne » avec d’anciens militants de Daesh et du groupe terroriste Front al-Nosra, dans le nord-est de la Syrie.

Abordant plus généralement les interventions militaires américaines, Sergueï Lavrov a encore déclaré :

« Nous sommes préoccupés par les tentatives de détourner à d’autres fins les missions anti-terroristes qui doivent être les mêmes pour tous, coordonnées et sans deux poids deux mesures. »

Le ministre des Affaires étrangères a ajouté que ces missions ne devraient pas servir à promouvoir d’autres buts, comme par exemple « remplacer les régimes qui déplaisent ».

Liberté de la presse : « J’espère ne pas être sanctionné pour avoir accordé cette interview à votre chaîne »

[...]

Corée du Nord : appel au « dialogue ».

[...]

Lire l’article entier sur francais.rt.com

 

L’interview complète est ici :

 


 

Le Figaro du 26 décembre 2017 annonce que Lavrov et Tillerson, au cours d’un entretien téléphonique, ont convenu qu’il fallait entamer des négociations sur la Corée du Nord.

« Les deux parties partagent l’opinion que le programme de missile nucléaire nord-coréen est contraire aux exigences du Conseil de sécurité de l’ONU », a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. « Il a été souligné qu’il était nécessaire de passer d’un langage de sanctions à un processus de négociations dès que possible ».

Comprendre le Grand jeu avec Kontre Kulture

 

Lavrov, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « Les deux parties partagent l’opinion que le programme de missile nucléaire nord-coréen est contraire aux exigences du Conseil de sécurité de l’ONU »

    Alors que, comme chacun le sait, tout va bien du côté de chez tante Dimona. La pauvre tata, elle est obligée de vivre dans une maison de retraite dans le Néguev. On n’a pas une vie facile, hein ?


  • D’après les lois de Murphy "si une chose peut mal finir cette chose finira mal."

    Sans compter le corollaire de Switchonandoff CodeAscii qui nous dit "Murphy était un optimiste".


  • Certainement l’un des plus grands diplomates de ces 50 dernières années. Un vrai pro. Cela a une autre allure que le quai d’Orsay... mais alors vraiment une autre tenue et une autre envergure.


  • Un scoop à propos de Lavrov !
    Ce Jeudi, dans une interview par l’agence russe Interfax, Lavrov a exigé clairement des Américains qu’ils évacuent la Syrie, dès l’achèvement de l’élimination des terroristes, et sans se mêler de l’évolution politique en Syrie.

    C’est sur le site d’Interfax à l’intérieur de l’article de ce 28 Décembre intitulé
    "Sergei Lavrov : Russia has reclaimed its historical role as guarantor of global stability"