Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Liste des prédateurs sexuels : la population doit-elle savoir ?

Angélique, 13 ans, violée et assassinée par un récidiviste

En septembre 2016, un maire avait voulu connaître la liste des fichés S de sa commune afin de les « expulser ». Une liste sans noms mais avec des statistiques avait été diffusée qui détaillait le nombre de fichés S par département. Mais l’État n’avait pas cédé à la demande de l’édile. Ainsi, un terroriste potentiel pouvait-il se balader au milieu des administrés et passer un jour à l’acte sans que personne ne se méfie ou ne puisse se défendre.

 

En ce mois de mai 2018, un terrible fait divers, hélas coutumier en France, est venu faire monter la colère de tous les parents qui se respectent : Angélique, 13 ans, a été enlevée, violée et assassinée par un voisin. Ce dernier avait déjà été condamné pour des faits graves :

Notre question : peut-on, doit-on mettre les populations au courant de la présence sur leur lieu de vie des délinquants sexuels dangereux (dits « à risque élevé ») ainsi que des délinquants pré-terroristes ? En Angleterre, des parents peuvent demander si le prof de leur enfant fait partie d’une liste de violeurs et autres agresseurs d’enfants. Mais cela engendre des problèmes de droit(s) et de troubles à l’ordre public : qui n’a jamais eu envie de démonter la gueule à un violeur, qui plus est d’enfant(s) ?

« Il s’agit de la loi Sarah, qui porte le nom d’une fillette de 8 ans. Elle avait été violée et tuée en juillet 2000 dans le sud de l’Angleterre par un homme de 42 ans récidiviste déjà condamné à 5 ans de prison pour viol sur mineur.

L’histoire avait à l’époque scandalisé la population qui s’était lancée dans une véritable “chasse aux pédophilies”. Le quotidien News of the world avait même publié une liste de 100 000 noms de pédophiles présumés. Des parents inquiets avaient alors défilé dans les rues pour demander leur départ. Face à la violence, un ancien condamné s’était même suicidé à Manchester. »

Il est hors de doute que l’idée d’expéditions punitives germerait dans la partie la plus nerveuse ou sensible de la population. Et puis, où mettre la barre de la dangerosité ? Divulguer de telles listes sous-tendrait qu’on n’a pas le droit à une seconde chance... Ah, la seconde chance socialiste, celle de tous les laxismes, de toutes les salades et qui a fait la preuve de son inefficacité !

Chacun sait que la prison ne change rien à un prédateur sexuel ou terroriste. Au contraire : Fourniret a ainsi tué le jour même de sa sortie de prison ! Et comme il ne voulait plus y retourner (on peut imaginer ce que les ordures dans son genre y subissent), il ne s’est pas contenté de violer ses petites victimes : dorénavant, il allait les tuer et faire disparaître les corps.

 

JPEG - 42.7 ko
Les deux Fourniret, auteurs de plusieurs enlèvements et meurtres

 

Aux États-Unis, la mise à la connaissance du public de telles listes a conduit à des chasses aux délinquants sexuels, comme l’écrit Ouest-France :

« Un simple moteur de recherche et en quelques secondes vous pouvez dans certains États des États-Unis découvrir si un délinquant sexuel habite à proximité de chez vous. “Une population informée c’est une population en sécurité”, écrit le ministère de la sécurité publique de l’Arizona sur son site en guise d’introduction.

En Alaska, une carte permet de localiser les individus près de chez vous qui ont déjà été condamnés. Il suffit de taper votre adresse et vous avez la fiche d’identité du délinquant sexuel avec sa photo, sa date de naissance, son adresse ainsi que le motif et l’année de sa condamnation. »

En France, le fichier des délinquants sexuels n’est pas accessible, sauf si on a un pote dans la police, ou un conjoint. Parmi ces 78 000 noms, tous ne sont pas forcément récidivistes. Et comme la peine de prison française est basée sur la « réinsertion » – cette grosse blague qui ne marche pas puisque l’État ne lui alloue aucun moyen –, divulguer la liste des condamnés mettrait un terme à toute rédemption.

 

JPEG - 78.3 ko
Et si Paris Match avait publié la photo de David avant le meurtre ?

 

Le débat n’est pas simple. Mais entre le laxisme à la Taubira et le lynchage à l’américaine, il y a peut-être une voie médiane, une troisième voie qui protège mieux nos enfants et limite les risques de récidive. En attendant, on compte les petites victimes : la justice est plus prompte à défendre les personnalités ou les communautés organisées que les enfants et les familles sans défense !

On peut dire, sans cynisme, que sous couvert de liberté personnelle et de respect de l’ordre public, chez nous, en France, le choix a été fait de laisser souffrir les familles et de protéger les délinquants. C’est ce qui ressort des faits, plutôt que des déclarations. D’autres pays, taxés de populisme, préfèrent que la souffrance change de camp.

Aujourd’hui, on n’aimerait pas être à la place des fonctionnaires de la justice et de la police qui savaient qu’un violeur d’enfant vivait tranquillement au milieu d’un vivier de victimes potentielles... C’est peut-être cette liste qu’il faudrait diffuser.

Une justice qui harcèle Soral & Dieudonné
mais qui laisse tranquilles les violeurs d’enfants,
lire sur Kontre Kulture

 

La faillite de la justice et de la police françaises dans les cas
de viols et de meurtres d’enfants, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

79 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il n’y a pas de bonne solution. La peine de mort est la moins mauvaise. Mais voilà, les idéologues fous du monde moderne qui pensent pouvoir construire le paradis sur terre creusent encore.

     

    • Si , il existe des solutions définitives : la castration ! Pas la chimique qui peut ne pas être administrée, non , la définitive !


    • ... ou , quand les hommes se sont pris pour Dieu ...


    • Rocio : c une fausse bonne idée. Privés de leur attirail, ils feront d’autres saloperies.


    • #1958236
      le 04/05/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Liste des prédateurs sexuels : la population doit-elle savoir (...)

      C’est mal connaître le sujet que de parler de castration.
      Francis Heaulme est impuissant.
      Andreï Tchikatilo l’était aussi.


    • Dans le cadre des réseaux pédophiles, si on veut avoir une chance de tous les arrêter, ceux qu’on choppe faut les faire parler, et pour y arriver c’est quand même mieux de les garder vivant je pense.... mais ce n’est que mon avis...

      Sinon sur le papier la peine de mort ne me choque absolument pas, bien au contraire, mais je suis quand même contre car l’expérience a montré voir même démontré 2 choses :

      - 1) Sur le plan dissuasif, argument qu’on entend souvent, ça change rien ou alors à un degré insignifiant car j’ai jamais rien entendu qui le démontrait, surtout pour les types de crime concernés, où les auteurs pour résumer ont bien trop quitté la raison pour penser à la sanction qu’il risque, assurément pendant l’acte.
      Et si ils y pensent avant ou juste après, je serais pas étonné que ça risque même de les rendre encore plus meurtrier pour s’assurer que la victime ne puisse jamais témoigner... donc c’est potentiellement à double tranchant.
      Mais surtout....

      2) Si y a bien une chose dont on peut être sûr aujourd’hui, c’est que rien n’a jamais empêché et n’empêchera jamais l’erreur judiciaire.
      Et vu le caractère "définitif" de la sanction, par définition, ne pas prendre cela en considération me semble une terrible erreur, c’est le cas de dire.
      Ou pire, considérer que 1 condamné à mort par erreur sur... quel que soit le ratio 10, 100, 1000,etc... serait acceptable, une telle société me semblerait quasi perdue...
      C’est déjà terrible les erreurs judiciaires où t’es incarcéré pour rien, mais "exécuté pour rien" ... tu rattrapes ça comment ?
      Et qui serait à l’abris de ça ?
      Sauf à considérer là encore que de toute façon ça ne pourrait concerné que des gens "pas clairs" de toute façon donc pas grave .... c’est plus la peine de critiquer les Attali et consorts...

      Qu’on commence déjà par faire réellement appliquer les peines, et ce dans des conditions dignes histoire de s’assurer de pas rendre les criminels pires à leur sortie qu’à leur entrée (et puis même pendant leur incarcération d’ailleurs).
      Y assurément pas que ça à mettre en place, mais si on commence pas par ça, je doute qu’on puisse arranger en quoi que soit la situation actuelle.
      Et puis même pour un pédophile, ce qu’il y a de pire pour moi aussi, une mort rapide et propre (parce qu’on est pas des barbares et tant mieux) je trouve ça bien léger.
      Qu’il moisisse en prison à bien cogiter en rasant les murs, et pour ça comme déjà dis, application stricte des peines, etc...


    • @whyldman
      Votre raisonnement traduit une hésitation et un doute dans lequel s’engouffre l’impunité au final de ces monstres. A aucun moment vous ne parlez de rendre justice à la victime souvent fauchée au printemps de son âge et sa famille endeuillée à jamais, car la raison d’être d’une justice humaine, c’est l’équité envers la victime du crime et non une réflexion de comment ne pas se tromper sur le coupable tout en essayant de lui infliger la peine juste. Mais à quelle niveau vous situez le fait de rendre justice ? oui vous l’avez dit, croupir dans une prison pour le monstre, et la famille de l’enfant violé et assassiné, elle ? Elle croupira à l’extérieur. Non, il ne peut y avoir de justice sans l’équité dans la douleur affligé, il faut que l’assassin fasse dans son froc en sachant qu’on va l’exécuter. Evidemment qu’il faudra des preuves et des preuves et encore des preuves, autant que vous en voulez. Mais de grâce donnons un sens en rendant justice, est ce que c’est la victime innocente qui a mis ce coupable ou il est ? Non. La victime aurait elle souhaité encore vivre ? Oui.


    • Ah la peine de mort... que le peuple réclame à chaque fait divers dont le traitement médiatique se veut un peu émouvant ! ( même pour une maltraitance animale... l animal n’est il pas un individu de nos jours ?)

      C’est le problème , on ne respecte plus les décisions de justice (c’est pas cher payé,etc) la toute puissance des victimes (et famille de) . Conception essentiellement punitive de la justice,etc... Il faudrait tout revoir pour remettre en place la peine de mort.

      Et puis une société qui met a mort, elle a interêt à avoir de solide convictions, ce n’est plus le cas.


    • @louise
      A mon sens, vous manquez de conviction, vous prétendez ne pas vous émouvoir à la demande, à savoir les faits divers comme vous les appelez ; médiatisés. La justice n’est pas une affaire de faits divers médiatisés ou non, il s’agit me concernant de la chose la plus compliquer à traiter pour un humain. Si pour vous tuer un assassin est un acte d’un signe de barbarie d’une société, c’est votre notion même de justice qui n’en est pas. Rendre justice veut dire d’abord être juste, comment pouvez vous prétendre la rendre à un enfant violé et assassiné ?
      Ah oui, la camisole chimique pour la non récidive, mais moi je punis l’assassin de ce gosse de mort car le gosse lui ne pourra plus avoir une chance de revivre, voyez vous c’est assez simple à comprendre au fond. Oui l’assassin est un malade, et alors ? La maladie n’autorise pas le crime, ou bien ?
      En Iran, la peine de mort est courante et souvent pratiquée. Les délinquants sexuels ou autres pédophiles assassins n’ y échappent jamais. L’assassin n’a qu’un seul recours, le pardon de la famille de la victime, rien d’autres, ni grâce présidentielle ou je ne sais quel traitement chimique à la con. On devrait demander aux victimes ce qu’elles en pensent, un peu comme vos animaux.


    • #1959057

      @ louise

      Rendre justice, c’est faire au mieux pour tous.

      Donc, s’il faut en fumer quelques-uns pour le bien de tous, rendre justice exige de le faire

      Si vous en êtes incapable, il reste la couture ou la broderie, mais laisser les affaires qui exigent du sang froid à ceux qui ont le sang froid.


  • #1958195

    "La France eldorado des pédophiles" selon l’avocate Marie Grimaud (RMC 30/04/2018) :
    https://www.youtube.com/watch?v=15y...


  • #1958199

    Pourrait-on avoir la liste des franc-maçons aussi ? Merci !

     

  • La peine de mort semble légitime !


  • M’est avis que les eunuques ne récidivent pas.
    La seule liste utile est celle des ablations de couilles.

    Il devrait y avoir au moins un petit effet dissuasif si la justice se charge de "rétrécir" ceux qui ne savent pas garder leur paquet au chaud.

     

    • #1958241
      le 04/05/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Liste des prédateurs sexuels : la population doit-elle savoir (...)

      Tu te fais plaisir, dans ton commentaire...
      Voici le cas d’Andreï Tchikatilo : "Impuissant, il ne peut obtenir de satisfaction sexuelle qu’en torturant et en assassinant. Il les mutile puis consomme la chair de ses victimes, notamment les seins et les organes sexuels ; il retire les yeux du corps de ses victimes (énucléation). Il est possible qu’il ait également ressenti un plaisir sexuel en mangeant ses victimes."

      Juste une question : c’est toi, qui irait couper les couilles, champion ?


    • @Palm beach



      Juste une question : c’est toi, qui irait couper les couilles, champion ?




      C’est toi qui irait tuer une vache pour manger ton steack, champion ?


    • @Palm Beach

      Le gars avait du mal à bander, certes, mais c’est ce qui l’a amené à ces extrémités-là. Alors que s’il ne pouvait plus bander du tout...


    • Être castré et être impuissant ça n’a rien à voir...


    • #1958804
      le 05/05/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Liste des prédateurs sexuels : la population doit-elle savoir (...)

      Je comprends qu’on s’émeuve de ces atrocités, et on voudrait qu’une justice vienne effectivement nous rassurer.
      La plupart des gens qui réclament du sang en contrepartie vivent un fantasme inassumé.


    • #1959256

      @ Palm Beach Post : "Cult !"
      "Je comprends qu’on s’émeuve de ces atrocités, et on voudrait qu’une justice vienne effectivement nous rassurer.
      La plupart des gens qui réclament du sang en contrepartie vivent un fantasme inassumé."

      Peut-on savoir ce que ces délires de psycho-charlot viennent faire dans l’exigence de justice et sa légitimité ?

      Votre autre erreur est de croire que nous nous émouvons seulement. Nous voyons aussi les cuistres qui rendent cela possible.


  • Il y a quelques mois, j’étais en gendarmerie pour accompagner une personne dans le cadre de mon boulot, pour des faits d’exhibition sexuelle sur mineure (le voisinage s’est fait justice en le molestant par ailleurs), et la maréchaussée m’avouait être désemparée sur le sujet. Concernant mon bonhomme, récidiviste du paluchage devant des jeunes malgré les pilules (s’il les prenait..), et surtout une personne avec un passé de pédophile qui venait de s’installer à proximité immédiate de l’école primaire. Ils ne pouvaient pour ainsi dire rien faire.

     

    • Vu cela aussi au moins à 3 reprises. Et croyez moi, la dénonciation (pas la délation), est très mal perçue. Sans parler des voyeurs qui agissent à la façon de prédateurs, pour passer à l’acte, il ne manque pas grand chose. Et les "forces" de l’ordre dans tout cela ? Absentes. On ne les voit même plus. Depuis 2 ans, je ne vois plus aucune patrouille ni contrôle... et lorsque l’on appelle, personne ne vient en prétextant le manque de moyen. Et dire que ce sont eux qui doivent nous protéger ! A rire jaune..



  • il y a peut-être une voie médiane, une troisième voie qui protège mieux nos enfants et limite les risques de récidive.



    Il existe même un excellent moyen de prévenir la récidive. Un moyen qui assure même la garantie absolue que l’individu ne recommencera plus jamais, peu coûteux de surcroît.

    On nous a imposé l’abolition de la peine de mort comme une preuve d’avancée de la France dans son statut de nation civilisée. Entre un pays qui exécute ses violeurs et un autre qui les héberge, les nourrit des années durant et assure leur suivi professionnel à leur sortie, le tout, à la charge du contribuable - la famille de sa/ses victime(s) en faisant partie - lequel est le plus civilisé ?

    Maintenir ces criminels en vie est une forme de bienveillance qui frôle la complicité.

     

    • Quid des erreurs judiciaires ? Car à couper la tête des criminels sexuels et autres tarés, vous n’êtes pas à l’abri de l’erreur où tout accuse une personne innocente. Il semble qu’aux US on fait plus que les compter sur les doigts de la main et de toutes façons une seule condamnation à mort d’un innocent c’est déjà une de trop.

      Je ne suis pas contre le principe, je suis contre le risque d’exécuter une personne innocente. Mais les traites à la nation, avec le pays entier comme témoin, pourrait donner l’exemple...


    • En fait, l’abolition de la peine de mort a été possible grâce aux trémolos de Me Badinter (communauté des lumières) et Mitterand (commauté de Vichy). Ils devaient avoir une idée derrière la tête, par exemple, épargner leurs potes....


    • Sans vouloir aller trop loin : celui qui estime qu’un acte mérite la peine de mort...il n’a qu’à s’en charger et assumer ses convictions. (étant lui même sûr de ne pas être condamné à mort.)

      On s’en prend toujours a la mollesse de la société ; mais si elle est composé d individus eux mêmes mous...elle leur sied, la dite société, non ?
      Je n’encourage à rien,et surtout pas au crime ; c’est un constat.


    • #1959251

      @ kaya
      C’est une boutade ?

      Les mous sont ceux qui sortent des loges sans leurs bijoux de famille. D’ailleurs, en avaient-ils avant d’y rentrer ? Car rechercher la protection du groupe, c’est la technique des bovidés pour rester en vie, pas celle des vrais hommes. Et en même temps, quand on a compris où l’on venait de mettre les pieds, je comprends que la loge ramolisse.

      Nommez-moi grand vizir en charge du couperet, avec un pouvoir de véto sur toutes décisions de justice, et vous verrez si les Français sont mous. Et en même temps, si cela vous plait de le penser car ça vous rassure, je n’y vois pas d’inconvenient.


  • Aux USA, il y a le site https://www.familywatchdog.us/ qui recense tous les "sex offenders" et les situe géographiquement sur la carte du pays. Comme ça tout le monde sait quel condamnés vivent dans le voisinage.


  • Salut les camarades
    Je me rappelle qu’une fois BHL proposait de mettre des photos des terroristes "morts" sur des panneaux publicitaires, on se demande à quoi ca pourrait servir ? En revanche pourquoi ne pas mettre des photos géantes de pédophile ?


  • #1958247

    Je vais racialiser l’histoire. Que découvre-ton ? Qu’on médiatise toujours des affaires quand il s’agit de blancs. Loin de moi la volonté de trouver des excuses en fonction de la couleur de peau (ce que les institutions ne se gênent pas de faire, se rendant automatiquement complices), mais on a suffisamment d’informations à ce sujet.
    Et la liste des migrants, c’est pour quand ?

     

    • C’est du troll j’espère.


    • #1958442

      Non, la réalité.


    • #1958808
      le 05/05/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Liste des prédateurs sexuels : la population doit-elle savoir (...)

      Pourquoi racialiser, dès lors qu’il s’agit de cas exceptionnels ?

      Tu veux plaquer ta grille de lecture angoissée racialement sur un phénomène qui n’a rien à voir.

      Regarde bien Fourniret : où est le bronzage ?
      Par contre, le racisme peut favoriser un Guy Georges.


    • #1958974

      @ alm Beach Post : "Cult !"
      "Pourquoi racialiser, dès lors qu’il s’agit de cas exceptionnels ?
      Tu veux plaquer ta grille de lecture angoissée racialement sur un phénomène qui n’a rien à voir."

      Affirmation qui demande à être démontrée pour être crédible. Les gauchismes et dogmes de loges, ça va cinq minutes.

      Si les musulmans bachent les femmes, c’est peut-être pour des raisons factuelles, non ?
      Ils le font parce qu’ils seraient simplement des cons misogynes ? Je n’y crois pas un seul instant.

      Une justice adaptée, c’est une justice en fonction de l’essence de l’individu.

      Non, nous ne sommes pas égaux, ni en droits, ni en quoi que ce soit.

      Il n’y a que les gens comme vous pour se bercer d’illusions à ce sujet. Quand il pleut, nous le sentons. Et c’est pareil pour le reste. Quand bien même les faits seraient masqués pour des raisons politiques, un animal sensible les recent.

      Votre mystification va avoir du mal à prendre, d’autant moins que vous n’avez plus le monopole du verbe, hein, faut le savoir.


    • #1959051
      le 05/05/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Liste des prédateurs sexuels : la population doit-elle savoir (...)

      "Affirmation qui demande à être démontrée pour être crédible"

      Heureux, les innocents.


    • #1959259

      @ Palm Beach Post : "Cult !"

      "Heureux, les innocents."

      Entonnent les responsables ...

      Pour menager la chèvre et le choux.

      Et garder en sommeil l’esprit des bonnes gens,

      qui assure à tous les cuistres et profiteurs, les fourbes et les tarés,

      une parfaite impunité.


  • Et donc si on nous informe qu’un violeur d’enfant est le voisin de notre famille, on fait quoi ?

    A) On dit a son enfant "Attention, ne va pas te faire violer"
    B) On demande a son voisin s’il fait du babysitting car on croie réellement au concept de deuxième chance
    C) On prie pour que Dieu protege nos enfants
    D) On fait le travail que la justice a arrêter de faire

     

  • La seconde chance n’est pas socialiste mais divine.

    Qui n’à jamais pêcher ?

    Cela dit je n’ai pas d’avis sur la question mais balancer à la vindicte publique les fichés s alors qu’on ne connaît même pas les critères de distribution de ces fiches (possible que pas mal de dissidents soient fichés s).

     

  • C’est à l’état de faire son travail et de mettre ces gens hors d’état de nuire (prison/peloton peu importe). Si tout le monde commence à faire justice soit même c’est le chaos. Malheureusement l’état est infesté par ces mêmes prédateurs.

     

    • Malheureusement si tu comptes sur l’Etat tu peux attendre longtemps !


    • L’état de maintenant n’est plus là pour ça !
      L’état de maintenant, depuis l’avènement de Reagan ( usa) et Thatcher ( UK) dans les 80s, n’a plus qu’un seul objectif : favoriser son remplacement par les banques alliées aux multinationales !

      Au passage, les gens de l’état que les crédules élisent encore, assurent largement leur vieillesse !

      Le contrat social à la Rousseau, c’est fini ! Faudrait quand même ouvrir un peu les yeux.

      Adishatz

      H/


  • Très étranges ce pays où d’un côté des criminels multirécidivistes sont hors de prison, libres comme l’air...prêt à sévir à tout moment...et d’un autre des écrivains et un humoristes sont condamnés à de la prison ferme juste pour avoir dit, écrit ou dessiné des trucs...Normalement s’il y avait une logique proportionnalité des peines en fonction de la gravité des crimes, dans une société où l’on peut être condamné à de la prison ferme pour une phrase écrite dans un bouquin ou un dessin humoristique jugé blasphématoire...le violeur devrait être éviscéré, castré et écartelé sur la place publique.


  • Ces tarés devraient être fichés S comme Satyre. Et seulement eux.

    Et nous, fichés V comme veaux.


  • J’observe que l’assassin d’Angélique devait pointer au commisariat d’ici peu. Le Fijaisv l’aurait-il ramené à ses vieux démons ? Ficher 80 000 personnes c’est lourd aussi bien pour les forces de l’ordre que pour les fichés. Il serait préférable de les pucer, ce qui existe déjà pour les animaux domestiques. Cela laisserait du temps libre pour les missions de police plus utiles, tout en localisant en temps réel les personnes considérées comme dangereuses. On pourrait ainsi être plus vigilants et les mettre facilement sous surveillance en cas de comportement suspect (rôde autour d’écoles, fréquentation de pisines ou de parcs de jeux, etc)

     


    • Il serait préférable de les pucer,




      Cette idée à laquelle personne ne semble avoir pensé jusqu’à présent est excellente.


    • L’exemple type du commentaire yakafaukon.

      En lisant l’article on constate que le violeur avait une famille.
      En lisant votre commentaire on en déduit que le Monsieur n’aurait pas pu pendant 20 ans amener ses propres enfants à l’école, à la piscine, au parc ....

      Votre solution miracle existe déjà, ça s’appelle l’assignation à résidence. Peut-on laisser une personne pendant 20 ans sous bracelet électronique ?
      Quel en serait l’utilité ? Il faudrait cartographier l’ensemble du territoire avec des "points sensibles" spécifiques à ce genre d’individus et leur interdire de s’en approcher.
      On pourrait aussi faire la même chose avec les braqueurs en conditionnelle en leur interdisant de s’approcher de banques ou de bijouteries.

      Dans votre commentaire "étudier les comportements suspects" est idée vaine. Il est humainement impossible de le faire et ce serait dévolu à un algorithme. Algorithme qui sonnera dès que l’individu passe près d’une piscine ou d’une école, bref tout le temps.

      Cela permettrait au mieux de savoir où se trouvait l’individu a posteriori si un crime est commis. Pour cela nos smartphones sont déjà très performants (cf Nono le robotlandais). En plus c’est le criminel qui paie pour sa propre géolocalisation !
      Certes les plus malins désactivent leur téléphone et il plus compliqué de désactiver un bracelet électronique mais ce que vous proposez est une géolocalisation d’ État des délinquants.

      Aujourd’hui pour les pédophiles, demain pour les délinquants routiers que nous sommes tous devenus par la force des choses ? La justice force déjà les patrons à dénoncer leurs employés conducteurs de véhicules de société, avec des raisonnements comme le votre, plus besoin de l’avis du patron il suffira de comparer les données de géolocalisation des employées avec celles des radars automatiques.

      On va dire que j’extrapole mais les dictatures modernes sont passées expertes dans l’utilisation de fait divers sordides pour limiter les libertés individuelles des citoyens (état d’urgence prolongé ...).

      Et qu’on ne me dise pas que ça ne posera pas de problèmes aux personnes qui n’ont rien à se reprocher. Nous avons tous potentiellement quelque chose à nous reprocher surtout si l’État peut unilatéralement décider que tel comportement est répréhensible du jour au lendemain.


    • Brillante remarque, surtout avec la puce RFID promue par Attali et consorts ...mais pour les "si-toyens du nouvel ordre mondial".

      Va falloir exiger des explications, pourquoi vouloir nous imposer la puce RFID sur nous et pas sur les pires criminels ?
      Hein Jacqouille.... ?!


    • Par pitié ne préconisez pas des abominations satanistes qui pourraient à tout moment être étendues à tout à chacun. On commence par pucer les raclures et cela finira par nos enfants et nous mêmes...nous y sommes déjà proche avec le passeport biométrique...
      La première mesure est de déjà condamné ces dingos à des peines digne de ce nom...et en dernière instance le risque zéro n’existe pas...


    • Je ne souhaite aucunement une société orwellienne de flicage généralisé de la population. Je ne souhaite le puçage que des éléments les plus dangereux de la société. Son premier viol, le meurtrier d’Angélique l’a commis sur une mineure de 12 ans sous la menace d’un couteau (il a pris 9 ans pour cela et n’en a fait que ...6 !) Il en a agressé d’autres, plus âgées selon le même mode opératoire. Ce n’est pas banal ! Les 80 000 fichés Fijaisv n’ont pas un tel profil aussi inquiétant d’agresseur sexuel en série. La plupart ne sont que des délinquants sexuels. Un exhibitionniste, un consommateur de pédopornographie, ou un pervers se frottant à des jeunes filles dans les transports en commun, ne sont jamais que des délinquants sexuels qui, pour l’immense majorité d’entre eux, ne deviendront jamais des criminels sexuels. J’observe simplement qu’il existe un délai de seulement 5 jours entre la date butoir à laquelle le meurtrier devait pointer au commissariat (le 30 avril) et la disparition d’Angélique (le 25 avril). Ce n’est probablement pas un hasard et l’on peut même supposer que cette échéance a, peut-être, été l’élément déclencheur du double crime. Parler sans arrêt de réinsertion et dans le même temps obliger d’anciens délinquants ou criminels à se manifester aux services de police, c’est les ramener chaque année à leurs méfaits passés. Surtout quand le suivi médical fait défaut par suite des politiques d’économies budgétaires menées par nos différents gouvernements successifs.
      Donc pour en rester au yakafokon, on a le choix entre quatre solutions :
      1°) on guillotine tout violeur de gamine de moins de 15 ans sous la menace d’une arme
      2°) on met en valeur la Guyane française en rétablissant le bagne à Cayenne (et ailleurs)
      3°) on les condamne à des peines effectives conséquentes (pas 6 ans) puis leur donne leur chance de réinsertions tout en les surveillant étroitement (ce que ne permet pas le Fijaisv, mais seulement le puçage)
      4°) on ne change rien et achète des vêtements blancs en vue d’une éventuelle participation à des "marches blanches"
      CQFD !
      PS : l’assignation à résidence est une peine de substitution à l’incarcération, qui oblige un condamné à rester dans une périmètre très restreint. Cela n’a donc strictement rien à voir avec le puçage d’anciens criminels !


  • Concernant l’article, je peux garantir que les "pointus" sont protégés en prison ; ils ont leur propre étage, leur propre cour de promenade. Une agression sur un pointu, c’est 30 jours de Quartier Disciplinaire d’office. La solution ; port d’un bracelet électronique GPS à vie, obligation de suivi médical à vie, obligation de suivi judiciaire à vie, interdiction de s’approcher d’un enfant à vie. Ils doivent sentir une surveillance perpétuelle au dessus d’eux. Cette solution est valable pour tous les fichés S.


  • Avons nous des données sociologiques et historiques sur ce phénomène ? Je veux dire, y a t il des données socio culturelles ou autres qui montrent une variation du nombre de ces cas ? Est ce que nous les créons avec nos sociétés ou est ce un phénomène plus profond


  • Comme larrons en foire !!!

    En Belgique , quand ils ont des " soirées fines " , les lieux sont sous cordon de Gendarmerie , ce qui à finit par ce savoir, et un gendarme haut placé à commencé à être exposé médiatiquement , d’où le besoin de prendre le maquis , mais ... no sweat ... le " Roi " de Belgique c’est arrangé pour qu’il ait un poste maintenant à ... Interpol ...

    Tout baigne !!!


  • #1958357

    Le rapport entre cette fillette avec les pré-terroristes ?


  • Meurtriers, violeurs, pédophiles, terroristes, ces individus doivent être retirés de la société.

    La Guyane c’est grand .. et hostile. Çà ne serait pas très compliqué, ni très coûteux, de définir une zone de quelques milliers d’hectares qu’on scellerait par des grillages, des barbelés et des champs de mines. Pas d’outils, pas de soins, pas d’approvisionnement en eau et nourriture, et surtout pas de réinsertion.

    On les y dépose par hélicoptère et ensuite qu’ils s’y démerdent pour survivre.

     

  • Je pense qu’une cartographie précise mais anonyme de ces ordures par quartiers est une solution du juste milieu.

    Si je sais que dans mon environnement où futur environnement il y’a des délinquants sexuels ; je me casse dans le premier cas et je ne m’installerais pas dans le second.

    Je suis en sécurité, nos gosses sont protégés et mon envie de démonter la gueule des détraqués est domptée. ...

     

    • Pense tu que les maires, les promoteurs immobiliers et toutes autres organisations ou personnes susceptibles d’être impactées négativement. Laisseront une loi telle celle-ci passé s’ils ont le pouvoir de l’abroger.

      Je ne pense pas. Malheureusement...


  • Un fait important : le déclaré frère Emmanuel Pierrat, (avocat pénaliste, qui n’est pas spécialisé dans les affaires de pédophilie, qui n’est pas connu pour avoir un avis sur le sujet, et dont le seul fait d’armes est d’avoir dit sur le plateau de Mots Croisés d’Yves Calvi sur France 2 il y a quelques années durant les débats sur le mariage pour tous que le modèle traditionnel de famille est dépassé) alors qu’on ne l’avait pas vu depuis très longtemps à la télé, est apparu lundi ou mardi soir à 21h40 sur BFMTV pour un débat animé par Nathalie Lévy tout paniqué et en sueur, pour dire en substance : ’’non, non, ne publions pas la liste des prédateurs, ça ne sert à rien, les pauvres vont être lynchés, ça va empêcher leur réinsertion [...] oui, le présumé tueur d’Angélique a acheté des produits contre les troubles érectiles, mais rien ne dit que c’est prémédité, n’allons pas trop loin [...] cette affaire prouve qu’on ne peut rien faire, les peines trop longues ne servent à rien, la preuve il a récidivé, donc ne mettons pas trop longtemps en prison ces gens’’.

    Et c’était comme ça pendant 10 minutes : il minimisait, etc. Comme si il était mandaté, je sais pas, par peur que des choses sortent, avec l’emballement médiatique...
    Je ne voyais pas trop où il voulait en venir.

    De même, lundi ou mardi soir chez Pujadas sur LCI de 18h30 à 19h30 à peu près, un débat avec la courageuse avocate Marie Grimaud qui dénonce la pédophilie et lutte contre, et en face on avait Me Jean-Yves Leborgne, qui bottait en touche avec des ’’les peines longues ne servent à rien’’, ’’on va attenter à la sécurité de l’homme qui a payé son crime par la prison si on donne les noms, ne serait-ce qu’aux maires’’...
    C’était incroyable...

    Me concernant, je prendrais le risque si j’étais législateur, je prendrais le risque qu’une ordure qui a commis un crime et qui peut à tout moment recidiver puisse subir des représailles pouvant malheureusement aller jusqu’à la mort, plutôt que de prendre le risque qu’une petite enfant innocente qui n’a fait de mal à personne soit violée puis assassinée.
    C’est un risque à prendre.


  • Le grand n’importe quoi est tout simplement une justice qui est laxiste envers les plus vils, un viol avec agression mérite au moins 25 ans de prion et sur mineur le double voila une justice qui fait son boulot.
    On n’a le droit de se faire tuer ou agressé avec violence en France, mais pas le droit de se défendre.

    Au lieu de sa on n’a une justice qui met en taule dessinateurs, écrivains ou mec qui vole un malabar, père de famille qui arrondit la fin du mois, mec qui a conduit sans permis ect.... connerie ouais

    Vraiment sa devient grotesque comment l’élite manipule les crapules crée par cette société et envoyer contre le peuple afin de faire régner la terreur et l’horreur.

     

    • #1959054

      Oui, c’est tout le charme de la république.

      En république, les responsables ne sont pas responsables.

      C’est de la magie qui tient à la relative "dissolution" des responsabilités et au sortilège de la barbichette : je te tiens, tu me tiens, on se tient ...Hop, c’est pas ma faute.

      En attendant, les agences de pubs, les réalisateurs, magasines, marques de luxe, qui exposent des donzelles de 14 ans à moitié nues, ne sont pas inquiétés. Il n’y a que le pecnot, qui subissant ces appels à la perversion, sera mis au cachot. C’est beau la république. J’aime. Ou faut-il voter ?


  • J’ajoute qu’on est condamné plus lourdement pour un cambriolage que pour viol sur mineur désormais, en effet, certains sont requalifiés vers le bas.

    Je remarque aussi que ce sont les pays protestants qui sont le plus répressifs envers les pédophiles... nous catholiques (ne dîtes pas que c est parce que la France n’est plus catho depuis 1789, il me semble que tous les pays catholiques romains sont laxistes sur la pédophilie, sauf la Pologne) devons descendre de notre piédestal et peut-être en prendre de la graine...


  • #1958417

    Je pense tout simplement qu’un violeur devrait être incarcéré à vie, cela ferait peut-être réfléchir quelques prédateurs.
    Malheureusement, il n’y a pas de remède miracle contre ces "malades" (je reste correcte).

     

  • Rendre publique l’identité et adresse des violeurs, certes, mais avant tout des ignobles traîtres qui ont permis / couvert les réseaux pedo-criminels, ceux détenant les postes clés au sein de la justice, la politique, la police...


  • Si toutes les victimes de pédophiles (qui survivent) ne le deviennent pas à leur tour, en revanche, tout les pédophiles ont eux même subit des abus sexuels.
    Le problème est à régler à la source, avec une réelle prise en charge psychologique des victimes, ce qui est très loin d’être le cas aujourd’hui.


  • #1958611
    le 04/05/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Liste des prédateurs sexuels : la population doit-elle savoir (...)

    "Le débat n’est pas simple. Mais entre le laxisme à la Taubira et le lynchage à l’américaine, il y a peut-être une voie médiane, une troisième voie qui protège mieux nos enfants et limite les risques de récidive."

    Et c’est quoi, cette "voie médiane", cette "troisième voie qui protège mieux nos enfants et limite les risques de récidive" ?

    Votre article est incomplet.

     

  • . " Et si Paris Match avait publié la photo de David avant le meurtre ? "

    Mais enfin, quand allons-nous comprendre l’énormité, l’abyssale causalité première de notre société occidentaliste ?

    Hélas, pour l’instant, je crains fort que nous nos battions contre des moulins à vent...

    Notre corps social collectif est très très gravement malade et atteint (sur cette question, comme sur bien d’autres...).

    Nous sommes pris dans un tourbillon de masse qui objectivement, est auto-destructeur et mortifère.

    La douce enfant Angélique, paix à son âme, fait hélas partie d’un "lot" de disparitions, d’esclavage sexuel, de suppliciations diverses, et ce, partout dans le monde et en nombre invraisemblable pour un entendement humain "normal"...

    Car enfin, pour quelques "arbres" hypermédiatisés, donc instrumentalisés, derrière se cache une forêt, celle du pédo-satanisme de masse de NOS Elites au cerveaux malades, lesquelles prélèvent leurs tributs en sacrifices humains et organisent tout froidement afin que leur délires Baaliques soit les plus jouissifs et durables possibles.

    C’est tellement effrayant parce qu’inaccessible à toute personne normalement constituée, que l’on peut expliquer pourquoi nous en sommes réduits collectivement à devoir subir, souffrir et malgré tout, continuer d’avancer quand même...

    Quelques questions peuvent être :

    . existe-t-il véritablement un point de rupture ?

    . la civilisation existe-t-elle vraiment ?

    . si oui, doit-elle continuer de s’y accomoder de la sorte ?

    . quelle civilisation voulons-nous ?

    . quelle civilisation sommes vraiment capables d’obtenir ?

    . si rien ne change, quel avenir dans les conditions sociétales et globales actuelles ?

    Très vaste programme/portée/enjeux anthropologiques, existentiels et transcendentaux.

    On pourrait déjà pragmatiquement et pour commencer, à poser quelques questions, à Paris Match... puis de fil en aiguilles...

    Il faudrait bien un jour commencer résolument par quelque part, càd le haut !

    Faute de quoi tout comme les Danaïdes, nous risquons la condamnation aux Enfers, et à remplir sans fin un tonneau troué.


  • Qui peut imaginer offrir une seconde chance a une personne qui a eu une relation sexuelle avec un enfant o_O il faut être un dépravé du Q pour imaginer cela , une personne abjecte , un Pro Mariage Gay , un LGBT !


  • #1958981

    Si des magistrats étaient eux-même coupables de telles agressions, cela expliquerait leur laxisme sur ce sujet précis.

    Poser la question pour savoir s’il faut ficher comme aux USA, c’est un aveux d’échec dans la lutte contre la pédophilie, une acceptation de fait que je refuse et qui me conforte : vous ne servez à rien de bon, vous êtes le problème, le pompier qui fait corps avec le pyromane.

    La première protection des enfants ne vient pas de la justice, contrairement à votre affirmation madame l’avocate, elle vient des parents et de la famille.

    L’état républicain se montre incapable d’honorer ses engagements, et ce, depuis des lustres.

    Il est temps d’admettre la réalité :

    1) l’état est un gros incapable.

    2) le centralisme à forme pyramidale est une forme d’organisation des plus fragiles et dont l’efficacité est désormais largement dépassée par d’autre formes d’organisations plus robustes et flexibles.

    3) Il n’y a plus de nation française. N’attendez rien de ce coté pour manifester dans les rues comme en Espagne. La France est morte-vivante, sous le poids conjugué des institutions, de l’immigration et de ses élites traîtres.

    Le suivi socio-judiciaire est une farce qui coûte chère.

    Il est faux de dire que les magistrats n’utilisent pas le suivi socio-judiciaire. Ils l’utilisent pour quasiment tout et n’importe quoi, même en dehors des crimes pour lesquels il est prévu.

    Des vieux magistrats ne remettent pas leurs connaissances à jour, au fur et à mesure des révisions de textes, comme des médecins avec leur protocole de soins. Ils vivent sur leurs acquis, tel des seigneurs féodaux du droit ... lol

    A force, on obtient des institutions hors la loi ...

    C’est ça un état de vieux jouisseurs.

    Ça n’imprime plus dans les caboches, le cervelet et les parties temporales sont déjà entamés par la vermine, car ces goinfres se sont empiffrés jusqu’à être complètement possédés. Ils sont à présent zombifiés. Ne rien attendre non plus de ce coté semble une sage décision qui démontre l’absence de naïveté et de collusion.

    Quel crédit accorder aux dires d’une avocate qui fait partie intégrante du système inadapté qu’elle critique ? Juge et partie quoi. C’est beau.

    La justice républicaine est tjs la dernière roue du carrosse. Vouloir la mettre devant ne changera rien au problème, madame l’avocate.

    "Si au solstice d’été tu ne vois pas le jour, tu as oublié d’élagué avant le printemps »


  • Défendez vous seul. Ne comptez pas sur l’état ou les institutions. Préparez vous.

     

    • #1959387
      le 06/05/2018 par Syndrome Gilles de la Tourette
      Liste des prédateurs sexuels : la population doit-elle savoir (...)

      Juliette du zapping (la racisé-ee-s) veut proposer pour ce pauvre malheureux victime de ses pulsions (pulsions fasciste pour Juliette la racisé-ee-s) un stage de macramé , un bracelet ,dans une ferme , avec séances de relaxing , Thalasso pour les pieds (centre névralgique du chakra des pulsions) et une therapie de groupe avec des jeunes filles pour qu’il apprenne à se contrôler pour la prochaine fois
      C’est bo non l’amour et le pardon selon Juliette la racisé-ee-s
      Moi je l’abattrais, mais tout le monde dit ,que je suis un con de facho (donc je dois avoir tort)


  • En Europe occidentale la majeure partie des pédophiles-assassins sont blancs.... On attend les commentaires tortueux des racialistes blancs sur la question....


Commentaires suivants