Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Loi Littoral : davantage de béton sur les côtes bretonnes ?

Les députés bretons veulent combler les "dents creuses"

L’Assemblée nationale examine actuellement la loi logement. Des députés bretons proposent un aménagement de la loi Littoral. L’idée est de donner plus de pouvoirs aux maires et de densifier l’urbanisation dans les fameuses « dents creuses » très répandues sur nos côtes.

 

 

En 1986, la loi Littoral était votée à l’unanimité par les parlementaires français. Une exception en Europe et un projet avant-gardiste à l’époque. Elle inscrivait dans le marbre un grand principe : la protection de l’environnement prime sur la construction. Concrètement depuis 32 ans, dans 1 212 communes, il est interdit de sortir des lotissements en rase campagne ou de construire dans la bande des 100 mètres à proximité d’un rivage.

 

La fin des « dents creuses » ?

Mais la crise du logement et le développement démographique des communes littorales sont passés par là. Des enjeux que souhaite prendre en compte la loi logement dite « loi Elan » actuellement examinée par l’Assemblée nationale. L’objectif désormais est de « construire plus, mieux et moins cher ». Ce qui aurait une incidence directe sur la loi Littoral.

Le député du Morbihan Hervé Pellois, soutenu par la plupart des députés bretons, défend un amendement qui vise à densifier l’habitat dans les hameaux très répandus dans notre région en comblant notamment les « fameuses dents creuses ».

[...]

Lire l’article entier sur france3-regions.francetvinfo.fr

 

En guise de souvenir...

La-Faute-sur-Mer (85, Vendée), nuit du 27 au 28 février 2010 : la tempête Xynthia souffle, soulève les eaux, et engloutit des centaines d’habitations qui n’ont pas respecté la loi Littoral... Huit années de procédures viennent de s’achever en mai 2018.

Quel futur pour l’homme « civilisé » ?
Lire sur Kontre Kulture

 

Environnement, écologie et logement, sur E&R :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1976922

    Toute la bonne volonté des dé-betonneurs Corses risque de ne plus suffir

     

    Répondre à ce message

  • #1976932

    Ah la Faute sur mer, la bien nommée !

     

    Répondre à ce message

  • #1976948
    Le 31 mai à 17:52 par Viktor Von Berg
    Loi Littoral : davantage de béton sur les côtes bretonnes ?

    Mais laissez-les bétonner leurs dents creuses. Avec le réchauffement climatique ou la montée des eaux, l’Océan aura vite fait de niveler tout cela !
    L’être humain rédibitoirement vaniteux de se croire plus fort que la Nature et l’homme politique grand serviteur de Mammon !

    Viktor Von Berg

     

    Répondre à ce message

  • #1976958
    Le 31 mai à 18:04 par James Fortitude
    Loi Littoral : davantage de béton sur les côtes bretonnes ?

    Franchement toute la côte du Morbihan entre Lorient et Penestin n’est que des kilomètres de dunes et résidences secondaires entre les plages et les bourgs éloignés de la côte, c’est 100% merdique et ennuyeux !
    Il faudrait des constructions de nouveaux petits bourg et habitations les pieds dans l’eau comme l’exemple unique au nord de l’ille et vilaine, aux Sablons de Saint Servan s/ Mer à Saint Malo, avec des petits parcs et une vraie vie de quartiers ou toute strate sociale est mélangée, mais surtout pas des immeubles à touristes comme à Nice ou autre ....

     

    Répondre à ce message

    • #1989896

      J.Fortitude : non justement, si c’est pour se retrouver avec la même chose qu’en ville, ça n’est pas la peine d’avoir une résidence au calme et sans voisinage qui dérange. Donc,non ça n’est pas merdique, ni ennuyeux, ça s’appelle la tranquillité.

       
  • #1976987

    La "hype" autour de la mer... je ne suis pas un grand fan des vacances au bord de mer, si c’est pour s’entasser autant qu’on s’entasse en ville... Certains ont un drôle de définition de vacances...
    Et j’aime pas les fruits de mer et je hais les gens qui disent que "nan mais tu sais pas ce qui est bon" (sic). D’ailleurs, il y en a qui se gavent de fruits de mer tout au long de l’année, alors qu’ils n’habitent pas en mer... alors s’ils savent "ce qui est bon", ils devraient tous habiter en mer, parce que manger des fruits de mer en toute saison alors qu’on habite à 500 km de la mer... il y a un problème de logique qui m’échappe. Franchement, qu’ils y aillent habiter, il y aura moins de monde à l’intérieur des terres, moins de pollution.

     

    Répondre à ce message

  • #1977022

    Des dents creuses aux sans dents, il n’y a qu’un pas.
    Qu’ils regardent déjà sur les innombrables maisons secondaires, quand on voit les bretons séculaires en avoir ras le cul des riches Parisiens qui viennent 4 semaine et 6 weekends/an et qui appellent les gendarmes quand un chien est sur une plage (interdit en été, mais bon, à 6h du matin.. ) les bretons en ont aussi plein le dos.

     

    Répondre à ce message

    • #1977664

      Ils mentent quand ils parlent de "dents creuses".

      L’expression "dents creuse" désigne les terrains non construits quand il y a un alignement de façades de maisons ou d’immeubles sur un front de rue ou de place, et qu’il manque une maison. Dans ce cas on rend le terrain constructible pour compléter l’alignement de maisons.

      On ne parle pas de "dents creuses" pour des maison isolées ou en hameaux, un terrain non construit ne gêne pas, c’est un pré, un jardin, un bois, un espace vert.

      Il ne faut absolument pas changer la loi littorale, il faudrait même la renforcer.

      Il y a toute la place pour construire hors de la bande de 100 mètres inconstructibles.

       
  • #1977066

    En tant que Breton je me permets de parler de ce sujet et je peux vous dire que même en étant pas un indépendantiste ce genre de constructions ne passera pas.
    bon nombre de gens autour de moi se battent pour consever les meilleurs biens déjà existant au sein de familles, donc des hôtels en béton et des lotissements c’est même pas la peine d’y penser

     

    Répondre à ce message

  • #1977075

    Préfère-t-on que le foncier en bord de mer reste rare et donc, hors de prix ?
    Le terme "bétonner" est tendancieux. Quand on construit une jolie maison dans le style régional, on n’enlaidit pas forcément le littoral.
    Par contre quand on fait des gros cubes en bois au nom de l’écologie, si...

     

    Répondre à ce message

    • #1977659

      Oui, il faut que le foncier en bord de mer soit hors de prix, 1 milliard le terrain.

      Et que vous alliez construire votre maison à 1 km de la côte.

      La loi littorale interdit de construire à moins de 100 mètres de la côte, et elle limite les nouvelles constructions dans la zone de visibilité du littoral.

      C’est grâce aux lois d’urbanisme que la côte bretonne ne ressemble pas à la Costa Brava, que les côtes et les paysages restent jolis.

       
  • #1977145

    Les bretons sont heureux , d’avoir voté Mecton , qu’ils subissent en silence , SVP .

     

    Répondre à ce message

  • #1977259
    Le 1er juin à 09:27 par James Fortitude
    Loi Littoral : davantage de béton sur les côtes bretonnes ?

    Même la maison d’architecte de Barbapapa, Village-club en Bretagne, sert d’accueil aux migrants....
    Village Club du Soleil Beg Meil

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents