Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Occupation du lycée Arago : la souffrance de l’adolescent mis à poil par la police

« L’arrestation, les différents cafouillages au sein de la police, l’attente interminable dans un bus sans eau et sans nourriture, avant d’être finalement emmené au commissariat de la rue de l’Évangile, dans le 18e arrondissement. »

Quand on lit l’article de L’Obs basé sur le témoignage du lycéen, on tremble : c’est presque une rafle suivie de déportation !

Les parents et les « lycéens », qu’ils soient mineurs ou pas, doivent savoir une chose : quand on bloque une fac ou un lycée, fatalement, la force publique intervient. Cela doit être pris en compte dès le début de l’action. Si la police laissait faire, tout serait permis.

Quand on va à la guerre, il faut s’attendre à prendre des coups. Drôle de génération, parents et enfants confondus, qui voudrait avoir la révolution et la victoire, dans un pack, tout compris, sans coup férir.

Les partisans de Mao ont lutté pendant 30 ans (1919-1949) et ont perdu 90% de leurs effectifs pour que leur révolution l’emporte.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Une semaine après la vague d’arrestations de mineurs au lycée Arago, en marge de la manifestation du 22 mai, un des lycéens revient pour l’Obs sur sa garde à vue.

 

 

La polémique a enflé lentement mais sûrement. Mardi 22 mai, à la fin de la manifestation des fonctionnaires, une centaine de personnes ont été arrêtées pour avoir pénétré dans le lycée Arago, place de la Nation, à Paris. Seulement, au moins 60 d’entre elles étaient mineures. Une vague d’arrestations massives que les parents des élèves concernés ont rapidement dénoncée en se rassemblant d’abord place de la Nation, puis jeudi dernier devant le Tribunal de Grande Instance de Paris. Des personnalités de gauche, comme Benoît Hamon ou Raphaël Glucksmann, ont également apporté leur soutien.

Khalil, âgé de 16 ans, fait partie des mineurs qui ont passé plus de 24 heures en garde à vue. Pour l’Obs, cet adolescent en classe de seconde revient sur son expérience.

[...]

« Pour moi, c’était une démonstration de force du gouvernement. Ils ont voulu faire pression, faire peur. Faire peur aux parents aussi, pour qu’ils empêchent leurs enfants d’aller manifester contre ces réformes. Mais à mon sens, ça n’a fait que renforcer la mobilisation. »

Lire l’article entier sur nouvelobs.com

 

Étudiants et lycéens bloqueurs : il y a les pour et les contre.

 

 

Une jeunesse désorientée par la destruction des valeurs,
lire sur Kontre Kulture :

 

Les martyrs du patriarcat universitaire, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A 18 ans tout juste,des mecs en uniforme m’ont mis à poil dans une grande salle,
    nous étions 30 ou peut être 50 comme cela,le cul à l’air sans se connaitre.
    Puis,après plusieurs questions,on nous a donné des fringues,les mêmes pour tous,
    et parqué dans de grands dortoirs de 26 lits après nous avoir rasé la tête.
    Le matin vers 6h on a été réveillé violemment pour aller courir jusqu’à gerber et ça a duré 24 mois.
    Ha !! ha !! ha !!!

     

  • « Quand on va à la guerre, il faut s’attendre à prendre des coups. Drôle de génération, parents et enfants confondus, qui voudrait avoir la révolution et la victoire, dans un pack, tout compris, sans coup férir. »
    Et l’on pourrait ajouter, cerise sur le clafoutis, tout ça en votant Macron et au besoin en sortant défiler contre les « fachos ».

     

    • Je ne le vois pas se plaindre, il assume l’illégalité de l’occupation. Il raconte ce qu’il a vécu.
      C’est assez important de savoir de quelle manière les procédures peuvent être bafouées et comment la police tente de castrer les jeunes qui expriment leur mécontentement. Nos mineurs méritent mieux que ces comportements de dictature. Et je ne porte pas de jugements de valeur sur le fond de leur combat, que je ne connais pas
      Il a raison de relater sa version des faits, internet est fait pour ça.


    • Je ne vois pas trop le rapport avec mon commentaire, qui se résume d’ailleurs à une phrase dans le prolongement d’une citation extraite de l’article.
      « Je ne le vois pas se plaindre » ... un peu quand même ! Ça peut se comprendre, pour lui c’est sans doute un acte de résistance à l’oppression. Comme dirait Dieudo, dans sa tête il est à Tian’anmen.
      « il assume l’illégalité de l’occupation » ... oui en effet, et après ?
      « Il a raison de relater sa version des faits, internet est fait pour ça. »
      Je suis d’accord et n’ai jamais dit le contraire non plus. Par contre, l’utilisation du terme de dictature s’agissant de ce petit théâtre de guignols témoigne d’un sens de la mesure qui n’est pas le meilleur service à rendre à des jeunes qui n’ont déjà pas forcément tous les pieds sur terre. Nos mineurs, comme vous dites, méritent mieux que ça, de part et d’autre.


    • @etienne
      Et je rajouterais qu’il est drôlement mûr pour un "gamin" de cet âge-là. D’ailleurs, ce n’est clairement plus un gamin...


    • @eric
      Quand je dis comportement de dictature, je parle de policier qui ne respectent pas la loi, certainement avec des ordres dans ce sens
      Il y a une loi, si la police ne la respecte pas et est encouragée en ce sens, c’est pour moi un comportement de dictature.
      Si vous ne voyez pas le rapport avec votre commentaire qui reproche à ce jeune de se plaindre alors que ça n’est pas le cas, je ne peux rien pour vous. Vous êtes perdu dans vos préjugés idéologique : "c’est un jeune gauchiste, avec les cheveux longs, je ne prendrai pas son parti".
      En fait vous êtes perdu tout court.


    • Merci Etienne pour votre commentaire sensé, après avoir lu tous ces commentaires édifiants de bêtise et d’idolâtrie des forces de l’ordre. Ce sont des gosses. A 16 ans aussi je défilais contre la loi Devaquet et je n’aurais pas aimé me retrouver à poli dans la pisse et le vomi. Personne ici à évoquer l’extrême brutalité policière, au contraire vous applaudiriez presque. L’inquiétant au final est l’attitude de l’Etat (muet) et de la Police (brutale) qui semblent vouloir générer une rancoeur sans précédent et instrumentaliser de jeunes et immatures étudiants. Merci à ce jeune pour son témoignage, continuez à témoigner de la sauvagerie policière. Y’a des limites !


    • « Si vous ne voyez pas le rapport avec votre commentaire qui reproche à ce jeune de se plaindre alors que ça n’est pas le cas, je ne peux rien pour vous. Vous êtes perdu dans vos préjugés idéologique : "c’est un jeune gauchiste, avec les cheveux longs, je ne prendrai pas son parti".
      En fait vous êtes perdu tout court. »
      Oui voilà c’est exactement ça ! Vous avez tout compris.


    • Donc quand vous dites dictature il ne faut pas comprendre dictature mais juste loi enfreinte par des policiers qui ne respecteraient pas la loi et qui auraient « certainement » des ordres en ce sens ! Selon moi, ça sent plus l’improvisation foutraque qu’autre chose. Les mots ont un sens, donc un peu de mesure est toujours la bienvenue, à plus forte raison quand on prétend que les autres seraient bien évidemment perdus, tout ça pour plaquer ses propres préjugés.
      J’ai eu son âge comme tout le monde et je sais la mascarade que sont les grèves lycéennes, mais j’avais déjà à l’époque le sens du ridicule, ce qui m’a évité de participer à ce genre d’opérations de très grande d’envergure du type empiler chaises et tables devant des entrées d’établissement pour aller directement à la case je sèche les cours, je vais au troquet et j’essaie de chopper des filles :-) J’ose espérer que vous avez l’âge de ce jeune qui n’a pas l’air méchant comme le fils de bonne famille qu’il semble être, pour être aussi naïf, ou bien dans le cas inverse que vous n’avez pas d’enfant. Sinon, même si se mettre à poil n’est pas agréable, qu’est-ce qui s’est passé de vraiment grave et traumatique ? De quelle « extreme » violence parle-t-on ?! Certains de ces jeunes ont-ils dû bénéficier d’une cellule psychologique ? Le seul truc craignos à mon sens est que les parents n’aient pas été prévenus plus rapidement, du moins si c’est le cas. Un autre truc qui est dommage est qu’il ne communique pas sur le contenu de la réforme et ce qu’il lui reproche ainsi que ses camarades.
      Mais merci de m’avoir ouvert les yeux sur ma condition, maintenant je sais que je suis un méchant et vous un gentil. Il s’en est fallu de peu que je bascule dans la haine mais c’était sans compter sur vous.


    • à etienne #1976810

      Enfin un commentaire intelligent .


    • Lu sur le VK de Soral au sujet de ce sketch, histoire de finir de coller la chiasse à nos danseuses à qui il ne faut vraiment pas grand chose pour s’émouvoir. Je suis taquin :-)
      « Mao envoyait tous ces merdeux travailler dans les champs !
      A refaire pour apprendre la vie à nos petits révolutionnaires en carton. »
      En espérant qu’un public un peu fragile ne prendra pas ça au premier degré. C’est pas gagné.


    • Oh ça va les violons, la description à la Zola de la cage avec la pisse, du fait de ne pas savoir où on les emmenait, de se retrouver à poil pour une fouille... Faut arrêter un peu de nous prendre pour des nouilles. Le discours est peut-être efficace pour ses potes et pour lever deux ou trois grosses dans son lycée, mais honnêtement, où est la violence policière dans cette histoire ???
      Bientôt faudra mettre mettre en place des cellules d’aide psychologique pour celui qui marche dans une merde !!!

      Les mecs rentrent "illégalement" dans un lycée, c’est bien. Mais si la police joue sa partition, bah c’est juste la procédure.


  • Je me rappelle que dans les années 70 en Amérique du Sud il y avait une pratique qu’on appelait le "corridor polonais" . Les flics de là-bas formait un couloir et les étudiants filles et garçons devaient le traverser pour pouvoir sortir et être embarqués. Il va sans dire que les coups de matraques pleuvaient pendant le passage et fallait courir vite.
    Après cela pouvait être, suivant le cas, la case torture.
    Vous imaginez ces pauvres petites choses bisounours-gauchistes qui se plaignent pour rien. Restez chez papa:maman.

     

  • Quelle bande de trous du Q !

     

  • #1976741

    6 minutes 40 pour dire j’ai fais une garde à vu, bravo jeune homme euh cisgenre , non je voulais dire non racisé-e , ahhhhh mince euuuh non-genré-é euuuuh camarade antifasciste.... merde je sais plus !
    Oui en garde en vu il n’y a pas de draps propres, ni de table de nuit , ni de télé pour voir le petit journal,ni de petit déjeuner croissants ,nesquick, jus d’orange
    Maintenant tu sais tu vas pouvoir jouer au gangster ou au prisonnier politique


  • J’espère qu’il avait les fesses propres quand ils l’ont foutu à poil. C’est le genre de rastaquare qui n’utilise sûrement pas de l’eau après avoir éjecté sa prune. On est vraiment à l’air de la tantouze. Tous ceux qui ont au moins la quarantaine bien sonnée savent qu’à l’époque on avait peur des flics ; on était terrorisé à l’idée d’aller au commissariat. Les flics n’étaient pas tjs gentils (comme il se doit d’ailleurs, ils ne sont pas là pour plaire), on recevait parfois des bonnes claques et, une fois rentré à la maison, s’était le père qui s’y mettait. Le bon vieux temps quoi ! Maintenant s’est à celui qu’arrive à raconté-imaginé l’expérience la plus horrible subie aux mains des flics. Je regrette qu’ils l’ont pas mis dans une prison peuplé de salafiste. Là, il aurait su c’est quoi se faire maltraité. J’en suis sûr que ce petit gauchiste de mes deux aurait vite laissé tomber certains de ses idéaux à la con.


  • Ce sont des spectateur-consommateurs, avec la zapette "j’aime/ j’aime pas".
    La méchante police a confisqué la zapette.
    Ce qui aurait dû être le rôle des parents.
    Mais comme ce sont les mêmes que leur progéniture...

    « Pour moi, c’était une démonstration de force du gouvernement. Ils ont voulu faire pression, faire peur. »
    Et nombriliste, croyant que le monde tourne autour de sa petite personne.
    Rien à sauver.
    Non plus les médias qui lui tendent le crachoir.


  • #1976754

    Et ces pignoufs prétendent lutter contre le retour des super-nazis de la galaxie ?


  • Ah ? Ils ont eu à faire au brigadier Morandini ?


  • J’arrive pas à comprendre comment, à un article de là vous parlez de la sal_perie du gouvernement Macron qui pourrit littéralement le pays et à un autre : vous moquez les gens qui essaient de bloquer l’action de ce gouvernement. C’est vraiment en restant divisé comme ça qu’on peut être sûr de continuer à perdre.

     

    • #1976845

      De 1, Manifester ce n’est pas lutter, occuper un lycée ce n’est pas faire la révolution.
      D’autant plus que je parie 50 balles que chacun de ces petits clébards ont voté Macron (pour ceux en âge de voter) au second tour, sinon c’est leurs parents qui ont fait le boulot.
      De 2, ce sont des lycéens et étudiants de 1ère année de Licence qui constituent le gros des rangs de bloqueurs. Ils ne font pas une action politique, ils s’amusent (de la même manière que tout mon lycée avait bloqué l’entrée à l’époque des retraites sous Sarko, on s’amusait et pour nous la manif c’était surtout un cortège pour aller soit faire les cons en ville soit rejoindre des potes d’autres lycées et glander toute l’aprem). Ce qu’ils veulent c’est glander, s’amuser et surtout (à partir de la 3ème semaine de grève) ne pas se ramasser aux partiels écrits et contrôlés (du coup certains exams vont se faire par Internet, résultat = 15-20 pour tout le monde, avec Internet t’es sur de gagner, c’est plus tes connaissances qui sont évalués mais ta capacité à aller les chercher et les réécrire).
      De 3, Faudra vraiment qu’on m’explique un jour en quoi occuper un lycée ou une Fac fait reculer le gouvernement. C’est quoi le projet ? Dire au Doyen d’aller voir Macron et de lui dire d’arrêter sa réforme parce que les étudiants sont pas contents ? La belle affaire, il va rien faire le doyen à part devoir demander de l’argent public (nos impôts) pour réparer les dommages.
      Enfin, tout ceux qui ont eu à faire (sérieusement) avec les flics savent qu’être foutu à poil pour la fouille intégral, c’est limite banal (si t’es arrêté pour trafic de stup ou contrebande et que t’es majeur, t’es presque sûr de l’avoir). Si les mecs sont traumatisés par ça et 10h sans eau ni bouffe, c’est chaud. Pour le premier, c’est le degré 0 de la dissidence, pour le second j’ai déjà fait la même en festival avec de l’alcool et du shit (deux trucs qui assèchent encore plus la gorge) et tu n’en meurs absolument pas, faut pas déconner.
      Pour la conclusion, certes l’ennemi de mon ennemi est mon ami. Mais si je me pointais chez toi, que jvidais la moitié de ta baraque avant de te sortir un "tkt c’est pour la révolution", t’accepterais de m’aider à foutre tes biens sur les barricades ? (télé, table, armoires et autres).
      Bref la fin justifie les moyens, c’est vrai mais encore faut-il que le gars qui utilise ces moyens soit vraiment déterminer à atteindre cette fin. Foutre le bordel pour foutre le bordel, c’est moyen.
      Bref, Pavé César


  • Ah Ah ! Le puceau à la voix pré-pubère m’a bien fait rigoler. Quel Guerrier ! Quel leader ! Quel orateur ! Et ça a des prétentions révolutionnaires ? Tremblez brave gens de dangereux activistes prennent la rue ! Laissez-moi rire ! Deux tartes, un coup de pied au cul et l’affaire est torchée. Allez, tout le monde à la maison, maman a fait un gâteau…...

     

  • Belle coiffure de la mouvance antifa/black bloc !
    Digne émule d’Antonin Bernanos, actuellement libre sous bracelet électronique.
    Le p’tit chou voudrait pouvoir casser et taguer librement, un câlin et des bonbons aussi ?
    La pisse et le vomi, probable seul moment éprouvant dans sa vie.
    Certains jours ça pue mon garçon, pire que la pisse ou le vomi, ça sent la torture, la mort. Tes sens ne sont pas suffisamment aiguisés pour affronter la réalité virile. Tu te prends pour un révolutionnaire mais uniquement pendant la période scolaire. Les vacances d’été calmeront tes velléités.
    A moins que tu grandisses. Qui sait ? Un jour...


  • ce sont des gauchistes qui détruisent tout


  • Quand j’entends parler ce "Jeune" de 16 ans.. on pourrait très bien entendre les mots exacts sortant de la bouche de Poutou ou encore feu-Besancenot ou n’importe quel personnage de la Gôche en général.

    Discours formaté au possible, parlant de lutte à 16 ans, alors qu’il n’a probablement aucune culture générale.

    Tu devrais étudier les mathématiques ou la littérature à ton âge plutôt que de te prendre pour le CHE mon ami !


  • A 1’30 "une camarade qui s’est fait étrangler par un CRS". Les mots n’ont plus aucun sens.


  • Non mais sérieux, on dirait presque une nana quand il parle. Il s’appelle Khalil vous avez dit c’est un prénom arabe non ?

    Bref , c’est beau l’assimilation, vous trouvez pas ???????

     

    • Non, ça n’est pas un prénom “arabe”... c’est un prénom arabe. Autrement dit que ce prénom rarement entendus en France soit sur la tête d’un « arabe » (bronzé) n’en fait pas nécessairement un arabe.

      Si vous aviez un peu de culture, vous auriez pensé au poète admiré à travers la terre entière : khalil gibran...

      Donc non... on ne vous trouve pas particulierement pertinent.... mais ça n’est pas le plus terrible à la rigueur... car le plus triste, c’est que vous, vous croyez pertinent.


    • Khalil est un prénom masculin arabe. Il signifie « ami intime », « confident », « le préféré », ou encore « le bien-aimé ».
      Abraham (Ibrahim) est qualifié de Khalil-Allah (l’ami intime de Dieu « ALLAH ») dans le Coran.


  • "Quand on va à la guerre, il faut s’attendre à prendre des coups. Drôle de génération, parents et enfants confondus, qui voudrait avoir la révolution et la victoire, dans un pack, tout compris, sans coup férir."

    Excellent commentaire et très vrai. Cela me fait penser à une sortie de Charles Aznavour dans le film "Un taxi pour Tobrouk" où il déclare : "Ce qu’il y a de plus chouette dans la guerre, c’est le défilé de la victoire, l’emmerdant c’est tout ce qu’il y a avant. On devrait pouvoir toucher sa prime d’engagement et défiler tout de suite."


  • Et ça ça a 16 ans ?
    Il en fait 24 au moins...
    Un petit gars qui doit collectionner les 0/20 mais qui se prend pour l’as de l’analyse politique...

     

  • Un jeune de 16 ans qui se prend pour un révolutionnaire !
    Il n’en a pas le profil. Je suis ce que disent mes parents (qui ont voté pour Macron).
    "J’ai été en garde vue pour la 1ère fois, j’ai été menotté pour la 1ère fois, une fille s’est fait étrangler par un policier", ce jeune est fier de ses idioties et surtout il est surpris que la police intervienne. Et non, jeune homme vous n’êtes pas seul au monde et vous ne faites pas ce que voulez quand vous le voulez, vous n’êtes pas chez papa maman !
    Et il aura son BAC à la 3ème fois.
    Au moins il aura cette historette à raconter à sa progéniture.


  • Mon beau père a fait la guerre d’Algérie à l’insu de son plein gré... 3 ans... Oui oui 3 ans et il me raconte qu’il a du passer devant une commission entièrement nu pour savoir si il était apte. Pour les connaisseurs y a une chanson du grand Brel à faire écouter à ces pseudo révolutionnaire souffrouteux, ça s’appelle "au suivant". Vu sa tronche et son manque d’engagement sincère, je gage qu’il rasera ses belles draides pour une carrière de petit employé soumis, c’est marqué sur sa tronche.


  • Et ben mon grand, si tu lèves pas une petite gauchiste avec ça...C’est à désespérer de la lutte...


  • Heureusement, Dieu merci, il va continuer (6’30 : dernières secondes). Pourvu qu’il le fasse. Ca lui permettra de se voir administrer plus de grosses déceptions, de se construire un parcours enviable de gardes-à-vue stériles, de s’enrichir à gogo de nuits blanches ultra-pénibles, de devenir toujours plus aigri et abruti qu’il n’est, de ne jamais rien comprendre à rien et d’avoir l’avenir somptueusement calamiteux qu’il mérite.
    A 16 ans, il a déjà la tête d’un vieux con confirmé et abouti. Il est très important qu’il travaille la mentalité de vieux con, pour rester en bon équilibre intérieur et extérieur.


  • Candidat-type à : "Que sont-ils devenus ?" (énorme programme télé, pour ceux qui ont connu la télévision française).

    RDV dans 10 ans, Khalil.


  • Le pauvre, il ne savait pas que la revolution au lycee c’etait juste pour faire les cons avec les copains et impressionner les filles. Que s’etait-il donc imagine ? Nous ne le saurons sans doute jamais...


  • Il a 16 ans dans ses rêves. C’est un manipulateur de 23 ans


  • entre Bernard Lugan qui raconte son mai 1968 et Khalil qui raconte son mai 2018, ce ne sont pas 50, mais 500 ans qui les séparent


  • Bonjour je suis une victime. Au revoir. Voilà ce que donne une jeunesse éduquée dans la repentance.


  • Ils ont défoncés les portes à la scie sauteuse
    A bon !!
    Les maux ont un sens , jeune homme , on vous apprend quoi au lycée Arago ??


  • Lui irait mieux Edouard Vespasienne , mais c’est un avis si personnel , quelqu’un d’autre le partagerait-il mon avis ?


  • Que de hargne, de mépris et d’arrogance dans les commentaires... Tout ça pour un lycéen immature (pléonasme). Quel exemple de noblesse, de sang-froid, de virilité 2.0, de bonne éducation, de clairvoyance...

     

    • T’inquiète... j’ai fait de nombreux commentaires pour recadrer mais sans succès... apparemment les bouffons de modérateurs ont pour ordre de choyer les babtoux fragiles... Ça se polarise tout ça... je ne supporte plus ces identitaires avec une demie couille molle. Comme quoi l’exigence ça ne pardonne pas..


  • Khalil....encore une chance pour la France !


Commentaires suivants