Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Loi Renseignement : un "mensonge d’État" pour le bâtonnier de Paris

Dans Le Figaro, le bâtonnier des avocats de Paris, Me Pierre-Olivier Sur, dénonce le projet de loi Renseignement qu’il voit comme un « mensonge d’État ». Il estime que le Conseil constitutionnel devrait la censurer.

Les mots sont forts, à la veille du vote solennel du projet de loi Renseignement à l’Assemblée Nationale. Alors que le ministère de l’Intérieur fait tout son possible pour tenter de rassurer sur le contenu du texte, quitte à tordre le coup à la vérité et à faire dire à la jurisprudence le contraire de ce qu’elle dit, le bâtonnier de Paris Pierre-Olivier Sur a porté un coup très dur ce lundi dans Le Figaro.

« Ce projet de loi est un mensonge d’État », dénonce le représentant des avocats de Paris, pas du tout séduit par la communications gouvernement et élyséenne. « Le président de la République l’a présenté lui-même récemment à la télévision comme un texte essentiel pour lutter contre le terrorisme, alors qu’il va s’appliquer bien au-delà, à beaucoup d’autres domaines. Ce projet menace gravement les libertés publiques », dénonce-t-il.

Pour Me Sur, « ce texte est un fourre-tout où domine l’arbitraire ». Entre autres reproches :

« Jusqu’à présent, dans le cadre d’une enquête, on ciblait, on isolait la cible suspecte avant de la placer sous contrôle. A l’avenir, on écoutera d’abord tout le monde, sur parfois de vastes zones géographiques. On va inverser la méthode. La nouvelle logique sera celle de l’entonnoir. C’est dangereux. »

L’avocat en appelle au Conseil constitutionnel, dont on sait qu’il sera saisi à la fois par le président François Hollande et par des députés, et « ne pense pas que les Sages laisseront passer cette illégalité », en parlant de l’exclusion de l’autorité judiciaire dans le mécanisme d’autorisation des mises sur surveillance.

« Au nom des libertés publiques, ils devraient la censurer. »

Voir aussi, sur E&R :

Soutenir Égalité & Réconciliation, première cible du pouvoir :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est évidement la contestation "des pouvoirs" qui sont combattu et non pas le terrorisme .


  • Comme la basse police sioniste va pouvoir espionner les patriotes, elle saura tout sur eux, elle pourra les faire chanter, les liquider facilement, en faire de faux coupables de crimes qu’ils n’auront pas commis, leur mitonner des "accidents" de la circulation etc...


  • « Au nom des libertés publiques, ils devraient la censurer.... a moins qu’ils soient Franc-Macons bien surs ! Entre initiés c’est pas pareil... »


  • Aucune loi de terrorisme d’Etat n’a jamais empêché la chute du mur de Berlin.

    Et toute loi liberticide n’a fait que précipiter sa chute

    Il ne faut pas faire confiance au conseil constitutionnel, modèle d’hypocrisie et de trahison.

    Il faut juste retenir et prévenir nos ennemis de ce que nous savons tous déjà, eux y compris : une loi liberticide oblige la dissidence à la clandestinité et la radicalité.

    C’est-à- dire à l’efficacité.


  • Moi ce qui me consterne, c’est que si la droite avait oser pondre un truc comme ça, TOUT LE MONDE serait dans la rue, des émeutes à n’en plus finir.

    La gauche peut faire passer tout et n’importe quoi, la gauche synonyme de proche du peuple, on est avec vous et les gens n’y voient que du feu.

    Vraiment les gens sont des cons finis.

    On va finir dans un monde comme on voit dans les films de science-fiction, à la Minority Report. Tu ne pourras plus faire un pas sans être surveillé, sans que le gouvernement ne sache où tu es. Il est passé à telle heure à tel endroit, puis on l’a vu ensuite ici. On pourra te tracer. Remarque avec les smartphones et GPS et les applications, on peut te tracer déjà.


  • Qu’elle passe ou non, Valls n’en a (presque) rien à faire, il affiche ses intentions pour obtenir les financements et le soutien de l’empire aux prochaines présidentielles.

    Face à lui le Rassemblement des Pourris Républicains n’aura plus que NKM comme choix...


  • #1177692
    le 05/05/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Loi Renseignement : un "mensonge d’État" pour le bâtonnier de Paris

    Il faut apprendre à lire entre les lignes. Le bâtonnier de Paris n’intervient pas pour nous protéger de ces lois liberticides. Il est dans son rôle, celui qui consiste à redorer le blason d’une mafia (celle des barreaux mise à mal par la médiatisation et le travail de François Danglehant) pour lui éviter la purge alors que le peuple (et les corps constitués) s’éveille actuellement. Comme un certain nombre de magistrats, il tente maintenant de se positionner pour se retrouver du côté du manche si les choses tournent au vinaigre, rien de plus !

     

  • Ils ne vont certainement pas s’arrêter en un si “terrible et donc terrorisant” chemin. Le champ d’application de cette loi scélérate pourra s’étendre à tous les domaines de la vie privée d’autant que relié à la domotique, vous imaginez ?

    Les maires des communes, officiers de police, se verront transformer en véritables commissaires politiques. Le maillage et le profilage serrés de “leurs populations en résidence surveillée” par rues, quartiers, arrondissement leur permettront ainsi en temps réel et selon la doxa du jour, de pointer les comportements estimés plus que suspects. Ne sommes-nous pas d’ores et déjà présumés “suspects” à savoir constamment fautifs, notamment de ne pas être d’accord, de ne pas aller voter, et lorsque c’est le cas, de ne pas assez bien voter lors de rares référendum (2005) ?

    L’affaire CH***** est un bon exemple. Qui n’aura pas assisté au discours du maire après ces événements, n’aura pas écouté sa TV toute la journée, n’aura pas manifesté, aura pu être repéré uniquement grâce à une gestion automatisée de l’emploi de son temps dans et hors de sa résidence. Citoyens (?) de quelle laïCité ? Laîque = laïos = peuple

    Ils iront forcément plus loin que l’hypothétique prévention d’un soi-disant “terrorisme”. S’il s’avère qu’il n’en était rien dans une dizaine d’années ? L’Étaterroriste, l’Ogre dévorant ses enfants ?

    Cette loi ouvrira la porte à tous les chantages possibles en portant légalement atteinte à la vie privée. Des informations sur votre profil pourront être vendues à des sociétés privées comme c’est déjà le cas aujourd’hui. Quid de votre dossier médical par exemple ?

    Â l’occasion de consultations fréquentes d’un site de conseils médicaux, un laboratoire peut faire pression pour obtenir votre boîte de dialogue avec un médecin en ligne ; puis, vous proposer leurs produits pharmaceutiques.

    Qui nous dit que des malveillants bien intentionnés et surtout bien soudoyés ne pourront pas transmettre la mémoire de votre PC pour y récupérer, un échange de courriels lors d’une négociation d’un contrat, le texte inachevé d’un roman, un scénario ? Récupérer aussi vos archives personnelles scannées : factures, quittances, budget, photos, etc…. ??? puis chantage !
    La collusion intrusive du privé et du public pourra être totale puisque technologiquement possible non inclus les éventuels implants corporels !

    Le doigt dans l’engrenage étant mls, où seront les limites ? L’imagination n’en a pas…..

     

    • Oui ! C’est exactement ça ! J’ai expliqué à peu près la même chose sur Quenel+ ! de plus je suis victime de surveillance depuis 2006, je pense que j’ai été "cobaye", ils savent tout, et se passent les "dossiers", évidemment rien de croustillant en ce qui me concerne, juste des emmerdes, dans la vie courante, impossible de réaliser quoi que ce soit, pour la bonne et simple raison, que c’est diabolique, mais ce sont des proches "amis" où voisins qui vous surveilleront, j’ai fait ma petite enquête, en 10 ans j’ai eu le temps, donc le vice et la jalousie de "proximité" joue, forcément.


    • #1178612
      le 06/05/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Loi Renseignement : un "mensonge d’État" pour le bâtonnier de Paris

      @ jnoel

      Vos réflexions sont justes en plus d’être pertinentes mais la difficulté réside dans le "logiciel" implémenté dans l’esprit de chacun. Même parmi ceux qui doutent le plus honnêtement, très peu sont en capacité d’envisager l’inenvisageable alors que nos zélites n’ont en réalité aucune barrière morale. Le plus grand projet génocidaire de l’histoire de l’humanité est en cours d’exécution aujourd’hui mais nos contemporains continuent à ne pas (pouvoir) voir. Il leur faut un choc émotionnel suffisamment fort pour qu’ils basculent enfin, et il ne se produit que trop rarement...


    • @Heureux qui comme Ulysse

      C’est précisément le « logiciel humain » de la mémoire collective qu’ils veulent modifier. Ils y parviennent en apparence. À quoi servent les analyses, les réflexions concernant tous les aspects de la vie humaine, publiées sur le site d’E&R, sinon à révéler au grand nombre l’emprise intérieure de l’Empire, de démonter ses stratégies. Il est évident que leur plan « droitsdel’hommistes » s’oppose au plan divin !

      Nous assistons à une guerre contre le Sacré en chacun !

      Nous sommes en résidence surveillée à savoir une société anonyme, un no man’s land, c(h)amp de concentration à ciel ouvert ! Plus besoin de déportation des dissidents politiques. Les polichinelles tacticiens nous perçoivent comme du bétail à catégoriser, répertorier, identifier.

      La prise de conscience est lente bien évidemment mais elle passe par chacun individuellement comment faire autrement ?

      Relire les écrits sur l’univers des camps de concentration en dit long sur les comportements humains. Nous y sommes : états de choc, dépressions, suicides, ....

      La plupart n’ont pas encore compris que ce système auto-entretenu génère leurs pathologies !

      Ce n’est pas en mangeant pour les autres qu’on apaise leur faim ! Encore faut-il qu’ils aient faim d’autre chose ! Nous sommes désormais plus nombreux que nous croyons en réalité !

      « Je fais confiance en la Providence à savoir une « pro-videre », une vue préalable bien supérieure à ce que nous pouvons imaginer. La Providence saisit au vol nos désirs imparfaits et veille à y donner une réponse parfaite. Elle a pour nous une abondance de biens très supérieure à ce que nous pouvons supposer ; il ne faut pas lui fermer la porte. Elle est à l’oeuvre bien au-dessus de nos consciences personnelles. Mais gare à celui qui attend tout de la Providence et qui ne se donne pas la peine d’aller au-devant d’elle, de payer de sa personne, les joies que la vie tient en réserve pour nous tous ; il risque fort de boire jusqu’à la lie la coupe de l’amertume. (extrait de M. A. Rohrbach « La pensée créatrice » - Novembre 1939). »

      "Ce qu’on a appris à l’école est très important. Mais ce qu’on n’y a pas appris, est encore plus important." (Thierry Maulnier)

      "Dans la vie d’un peuple, chaque action du passé entre en compte pour l’avenir". (Charles de Gaulle).

      Nos dissidences, nos résistances, actions actuelles engagent l’à venir auxquelles sont liées la Providence pour La France.


  • le bourgeois gaucho de service manifeste
    https://www.youtube.com/watch?v=vkn...


  • Quid du conseil constitutionnel ?

    Une bande de maffieux non élus du peuple qui s’arroge le droit de dire ce que est conforme à une constitution de 1958 illégitime et foncièrement anti-démocratique, fabriquée sur mesure pour le dictateur De Gaulle, par le franc-mac Michel Debré...
    Ledit peuple ne peut le saisir directement, après bien des décennies d’attente, qu’au travers un agglomérat d’embûches judiciaires en tout genre, notamment en passant le contrôle de la Cour de cassation, autre émanation de la franc-maçonnerie.
    Hollande saisira le CC. Et alors ! (de toutes façons il sera saisi par ailleurs)

    Le CC retoquera légèrement le texte incriminé et il passera comme une lettre à la poste !!!

    Une constitution ne peut être écrite par des gens détenant le pouvoir exécutif et le conseil constitutionnel est une vaste escroquerie intellectuelle.

    Le conseil constitutionnel, ce doit être le peuple.


  • Avec le TAFTA, ça en fait au moins deux. Je me rappelle encore comment cette ...... de Macron a osé dire qu’il n’y avait "pas de traité mais des discussions".


Afficher les commentaires suivants