Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron adresse une lettre aux Français pour calmer la crise

Et gagner du temps

Visé par le mouvement de protestation des Gilets jaunes qui se mobilise depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron adresse une lettre aux Français pour tenter de les convaincre et ainsi lancer le grand débat national qu’il avait promis.

 

Le soir du 13 janvier, au lendemain de l’acte IX des Gilets jaunes qui a été marqué par une hausse de la mobilisation, le Président de la République Emmanuel Macron a adressé une lettre aux Français, reproduite en intégralité ci-dessous. En pleine crise sociale, le chef de l’État entend ainsi jouer l’apaisement et lancer le grand débat national, une initiative qu’il avait promise mais qui est loin de faire l’unanimité.

 

« Chères Françaises, chers Français, mes chers compatriotes,

Dans une période d’interrogations et d’incertitudes comme celle que nous traversons, nous devons nous rappeler qui nous sommes.

La France n’est pas un pays comme les autres.

Le sens des injustices y est plus vif qu’ailleurs. L’exigence d’entraide et de solidarité plus forte.

Chez nous, ceux qui travaillent financent les pensions des retraités. Chez nous, un grand nombre de citoyens paie un impôt sur le revenu, parfois lourd, qui réduit les inégalités. Chez nous, l’éducation, la santé, la sécurité, la justice sont accessibles à tous indépendamment de la situation et de la fortune. Les aléas de la vie, comme le chômage, peuvent être surmontés, grâce à l’effort partagé par tous.

C’est pourquoi la France est, de toutes les nations, une des plus fraternelles et des plus égalitaires.

C’est aussi une des plus libres, puisque chacun est protégé dans ses droits et dans sa liberté d’opinion, de conscience, de croyance ou de philosophie.

Et chaque citoyen a le droit de choisir celles et ceux qui porteront sa voix dans la conduite du pays, dans la conception des lois, dans les grandes décisions à prendre.

Chacun partage le destin des autres et chacun est appelé à décider du destin de tous : c’est tout cela, la nation française.

Comment ne pas éprouver la fierté d’être Français ?

Je sais, bien sûr, que certains d’entre nous sont aujourd’hui insatisfaits ou en colère. Parce que les impôts sont pour eux trop élevés, les services publics trop éloignés, parce que les salaires sont trop faibles pour que certains puissent vivre dignement du fruit de leur travail, parce que notre pays n’offre pas les mêmes chances de réussir selon le lieu ou la famille d’où l’on vient. Tous voudraient un pays plus prospère et une société plus juste.

Cette impatience, je la partage. La société que nous voulons est une société dans laquelle pour réussir on ne devrait pas avoir besoin de relations ou de fortune, mais d’effort et de travail.

En France, mais aussi en Europe et dans le monde, non seulement une grande inquiétude, mais aussi un grand trouble ont gagné les esprits. Il nous faut y répondre par des idées claires.

Mais il y a pour cela une condition : n’accepter aucune forme de violence. Je n’accepte pas, et n’ai pas le droit d’accepter la pression et l’insulte, par exemple sur les élus du peuple, je n’accepte pas et n’ai pas le droit d’accepter la mise en accusation générale, par exemple des médias, des journalistes, des institutions et des fonctionnaires. Si tout le monde agresse tout le monde, la société se défait !

Afin que les espérances dominent les peurs, il est nécessaire et légitime que nous nous reposions ensemble les grandes questions de notre avenir.

C’est pourquoi j’ai proposé et je lance aujourd’hui un grand débat national qui se déroulera jusqu’au 15 mars prochain.

Depuis quelques semaines, de nombreux maires ont ouvert leurs mairies pour que vous puissiez y exprimer vos attentes. J’ai eu de nombreux retours que j’ai pu prendre en compte. Nous allons désormais entrer dans une phase plus ample et vous pourrez participer à des débats près de chez vous ou vous exprimer sur internet pour faire valoir vos propositions et vos idées. Dans l’Hexagone, outre-mer et auprès des Français résidant à l’étranger. Dans les villages, les bourgs, les quartiers, à l’initiative des maires, des élus, des responsables associatifs, ou de simples citoyens… Dans les assemblées parlementaires comme régionales ou départementales.

Les maires auront un rôle essentiel car ils sont vos élus et donc l’intermédiaire légitime de l’expression des citoyens.

Pour moi, il n’y a pas de questions interdites. Nous ne serons pas d’accord sur tout, c’est normal, c’est la démocratie. Mais au moins montrerons-nous que nous sommes un peuple qui n’a pas peur de parler, d’échanger, de débattre.

Et peut-être découvrirons-nous que nous pouvons tomber d’accord, majoritairement, au-delà de nos préférences, plus souvent qu’on ne le croit.

Je n’ai pas oublié que j’ai été élu sur un projet, sur de grandes orientations auxquelles je demeure fidèle. Je pense toujours qu’il faut rendre à la France sa prospérité pour qu’elle puisse être généreuse, car l’un va avec l’autre. Je pense toujours que la lutte contre le chômage doit être notre grande priorité, et que l’emploi se crée avant tout dans les entreprises, qu’il faut donc leur donner les moyens de se développer. Je pense toujours qu’il faut rebâtir une école de la confiance, un système social rénové pour mieux protéger les Français et réduire les inégalités à la racine. Je pense toujours que l’épuisement des ressources naturelles et le dérèglement climatique nous obligent à repenser notre modèle de développement. Nous devons inventer un projet productif, social, éducatif, environnemental et européen nouveau, plus juste et plus efficace. Sur ces grandes orientations, ma détermination n’a pas changé.

Mais je pense aussi que de ce débat peut sortir une clarification de notre projet national et européen, de nouvelles manières d’envisager l’avenir, de nouvelles idées.

À ce débat, je souhaite que le plus grand nombre de Français, le plus grand nombre d’entre nous, puisse participer.

Ce débat devra répondre à des questions essentielles qui ont émergé ces dernières semaines. C’est pourquoi, avec le Gouvernement, nous avons retenu quatre grands thèmes qui couvrent beaucoup des grands enjeux de la nation : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’État et des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté. Sur chacun de ces thèmes, des propositions, des questions sont d’ores et déjà exprimées. Je souhaite en formuler quelques-unes qui n’épuisent pas le débat mais me semblent au cœur de nos interrogations.

Le premier sujet porte sur nos impôts, nos dépenses et l’action publique. L’impôt est au cœur de notre solidarité nationale. C’est lui qui finance nos services publics. Il vient rémunérer les professeurs, pompiers, policiers, militaires, magistrats, infirmières et tous les fonctionnaires qui œuvrent à votre service. Il permet de verser aux plus fragiles des prestations sociales mais aussi de financer certains grands projets d’avenir, notre recherche, notre culture, ou d’entretenir nos infrastructures. C’est aussi l’impôt qui permet de régler les intérêts de la dette très importante que notre pays a contractée au fil du temps.

Mais l’impôt, lorsqu’il est trop élevé, prive notre économie des ressources qui pourraient utilement s’investir dans les entreprises, créant ainsi de l’emploi et de la croissance. Et il prive les travailleurs du fruit de leurs efforts. Nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons prises pour corriger cela afin d’encourager l’investissement et faire que le travail paie davantage. Elles viennent d’être votées et commencent à peine à livrer leurs effets. Le Parlement les évaluera de manière transparente et avec le recul indispensable. Nous devons en revanche nous interroger pour aller plus loin.

Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace ? Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ?

Nous ne pouvons, quoi qu’il en soit, poursuivre les baisses d’impôt sans baisser le niveau global de notre dépense publique.

Quelles sont les économies qui vous semblent prioritaires à faire ?

Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ? À l’inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ?

Notre modèle social est aussi mis en cause. Certains le jugent insuffisant, d’autres trop cher en raison des cotisations qu’ils paient. L’efficacité de la formation comme des services de l’emploi est souvent critiquée. Le gouvernement a commencé à y répondre, après de larges concertations, à travers une stratégie pour notre santé, pour lutter contre la pauvreté, et pour lutter contre le chômage.

Comment mieux organiser notre pacte social ? Quels objectifs définir en priorité ?

Le deuxième sujet sur lequel nous devons prendre des décisions, c’est l’organisation de l’État et des collectivités publiques. Les services publics ont un coût, mais ils sont vitaux : école, police, armée, hôpitaux, tribunaux sont indispensables à notre cohésion sociale.

Y a-t-il trop d’échelons administratifs ou de niveaux de collectivités locales ? Faut-il renforcer la décentralisation et donner plus de pouvoir de décision et d’action au plus près des citoyens ? À quels niveaux et pour quels services ?

Comment voudriez-vous que l’État soit organisé et comment peut-il améliorer son action ? Faut-il revoir le fonctionnement de l’administration et comment ?

Comment l’État et les collectivités locales peuvent-ils s’améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté et que proposez-vous ?

La transition écologique est le troisième thème, essentiel à notre avenir. Je me suis engagé sur des objectifs de préservation de la biodiversité et de lutte contre le réchauffement climatique et la pollution de l’air. Aujourd’hui personne ne conteste l’impérieuse nécessité d’agir vite. Plus nous tardons à nous remettre en cause, plus ces transformations seront douloureuses.

Faire la transition écologique permet de réduire les dépenses contraintes des ménages en carburant, en chauffage, en gestion des déchets et en transports. Mais pour réussir cette transition, il faut investir massivement et accompagner nos concitoyens les plus modestes.

Une solidarité nationale est nécessaire pour que tous les Français puissent y parvenir.

Comment finance-t-on la transition écologique : par l’impôt, par les taxes et qui doit être concerné en priorité ?

Comment rend-on les solutions concrètes accessibles à tous, par exemple pour remplacer sa vieille chaudière ou sa vieille voiture ? Quelles sont les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier ?

Quelles sont les solutions pour se déplacer, se loger, se chauffer, se nourrir qui doivent être conçues plutôt au niveau local que national ? Quelles propositions concrètes feriez-vous pour accélérer notre transition environnementale ?

La question de la biodiversité se pose aussi à nous tous.

Comment devons-nous garantir scientifiquement les choix que nous devons faire à cet égard ? Comment faire partager ces choix à l’échelon européen et international pour que nos producteurs ne soient pas pénalisés par rapport à leurs concurrents étrangers ?

Enfin, il est évident que la période que notre pays traverse montre qu’il nous faut redonner plus de force à la démocratie et la citoyenneté. Être citoyen, c’est contribuer à décider de l’avenir du pays par l’élection de représentants à l’échelon local, national ou européen. Ce système de représentation est le socle de notre République, mais il doit être amélioré car beaucoup ne se sentent pas représentés à l’issue des élections.

Faut-il reconnaître le vote blanc ? Faut-il rendre le vote obligatoire ?

Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques ?

Faut-il, et dans quelles proportions, limiter le nombre de parlementaires ou autres catégories d’élus ?

Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil Économique, Social et Environnemental doivent-ils jouer pour représenter nos territoires et la société civile ? Faut-il les transformer et comment ?

En outre, une grande démocratie comme la France doit être en mesure d’écouter plus souvent la voix de ses citoyens.

Quelles évolutions souhaitez-vous pour rendre la participation citoyenne plus active, la démocratie plus participative ?

Faut-il associer davantage et directement des citoyens non élus, par exemple tirés au sort, à la décision publique ?

Faut-il accroître le recours aux référendums et qui doit en avoir l’initiative ?

La citoyenneté, c’est aussi le fait de vivre ensemble.

Notre pays a toujours su accueillir ceux qui ont fui les guerres, les persécutions et ont cherché refuge sur notre sol : c’est le devoir de l’asile, qui ne saurait être remis en cause. Notre communauté nationale s’est aussi toujours ouverte à ceux qui, nés ailleurs, ont fait le choix de la France, à la recherche d’un avenir meilleur : c’est comme cela qu’elle s’est aussi construite. Or, cette tradition est aujourd’hui bousculée par des tensions et des doutes liés à l’immigration et aux défaillances de notre système d’intégration.

Que proposez-vous pour améliorer l’intégration dans notre Nation ? En matière d’immigration, une fois nos obligations d’asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ? Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

La question de la laïcité est toujours en France sujet d’importants débats. La laïcité est la valeur primordiale pour que puissent vivre ensemble, en bonne intelligence et harmonie, des convictions différentes, religieuses ou philosophiques. Elle est synonyme de liberté parce qu’elle permet à chacun de vivre selon ses choix.

Comment renforcer les principes de la laïcité française, dans le rapport entre l’État et les religions de notre pays ? Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

Dans les semaines qui viennent, je vous invite à débattre pour répondre à ces questions déterminantes pour l’avenir de notre nation. Je souhaite aussi que vous puissiez, au-delà de ces sujets que je vous propose, évoquer n’importe quel sujet concret dont vous auriez l’impression qu’il pourrait améliorer votre existence au quotidien.

Ce débat est une initiative inédite dont j’ai la ferme volonté de tirer toutes les conclusions. Ce n’est ni une élection, ni un référendum. C’est votre expression personnelle, correspondant à votre histoire, à vos opinions, à vos priorités, qui est ici requise, sans distinction d’âge ni de condition sociale. C’est, je crois, un grand pas en avant pour notre République que de consulter ainsi ses citoyens. Pour garantir votre liberté de parole, je veux que cette consultation soit organisée en toute indépendance, et soit encadrée par toutes les garanties de loyauté et de transparence.

C’est ainsi que j’entends transformer avec vous les colères en solutions.

Vos propositions permettront donc de bâtir un nouveau contrat pour la Nation, de structurer l’action du Gouvernement et du Parlement, mais aussi les positions de la France au niveau européen et international. Je vous en rendrai compte directement dans le mois qui suivra la fin du débat.

Françaises, Français, je souhaite que le plus grand nombre d’entre vous puisse participer à ce grand débat afin de faire œuvre utile pour l’avenir de notre pays.

En confiance,

Emmanuel MACRON »

Voir aussi, sur E&R :

La Macronie ne doute de rien, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

164 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2123328

    En bref, blablabla...

     

    • C’est la meilleure analyse que l’on puisse faire !
      " une chanson douce que chantait le président "
      " Bonne nuit à tous, mes amis et moi , nous nous occupons de votre argent "
      Paroles :de J. Attali .
      Musique : du CRIF .
      Interprétation : Macron.
      Édition : Rotschild

      PS : merci Dieudo. Pour ce moment de rire !!


    • RIC RIC RIC ! Nous voulons le RIC avant tout. Le reste n’est que blabla. On nous impose une pizza congelée en disant : vous êtes libres de choisir les ingrédients. Mais nous ce que l’on veut c’est un pot au feu ! Puisque le referendum fonctionne en Suisse alors faisons un simple copier/coller. Seul le RIC permettra de solliciter le Peuple sur la sortie de l’Otan, sur l’obligation aux exilés fiscaux de payer le différentiel d’impôts à l’état français sous peine de devoir rendre leur passeport (comme aux Usa), le rétablissement de l’ISF etc... Amis GJ ne nous laissons pas enfumer. Le pseudo grand débat national s’il a lieu doit porter avant tout et en premier lieu sur l’organisation et la mise en place du RIC. C’est là que réside la vraie révolution. Et le reste viendra tout seul.


    • Il dit bien : "Faut-il accroître le recours aux référendums et qui doit en avoir l’initiative ?"

      Donc tu l’as ton RIC. Tu lui répond normalement, sans beugler comme un veau :

      Oui monsieur le Président de la République Française élu démocratiquement, nous voulons, nous les veaux, tel que nous appelait déjà votre prédécesseur le Général de Gaule, qu’il y ai davantage de référends d’hommes et surtout qu’ils soient de notre initiative, soit "populaire".

      Et c’est bon on passe une bonne journée en passant à autre chose, le Fly Rider répond à monsieur le Président et on à le RIC.

      Rien n’empêche ensuite de demander par le RIC la déstitution du Président Macron, puisque, apparemment, c’est ce qu’il a l’air de demander. Et on passe à une autre entube, sans violence, il a raison, même si il le dit tout en sachant que ça aura l’effet inverse.

      C’est sûr que si il disait cassez tout les gueux j’ai été élu pour, ça risquerait de plus marcher comme il veut pour se barrer plus vite fait.


  • Cher Emmanuel.
    A titre personnel mais partagé par nombre de mes concitoyens,
    je te demande de dégager.
    En confiance.


  • J’ai relu la lettre de Louis XIV aux francais.

    Ca avait une autre gueule.


  • C’est trop long et à côté de la plaque, comme tout ce qu’il dit et écrit.

     

    • C’est-à-dire qu’il écrit à son staff de start-up plus qu’à une nation, et pas n’importe laquelle !

      "Le peuple français, la culture française, moi je ne sais pas ce que c’est" - Emmanuel Microbe.

      Peut-on faire confiance à un Président qui dit en même temps tout et son contraire, ou n’a-t-on pas affaire plutôt à un type dangereux pour tout un pays ?

      Oui RÉPONSE A. Signez là.


  • Ce n’est pas la peine de lire les "nègres" de Macron !
    Qu’ils aillent tous se faire enculer avec lui .
    [ nous prenons TOUT et MAINTENANT ! c’est la conclusion des débats menés depuis plusieurs semaines avec un mot d’ordre "Macron démission" ]
    _


  • Retour à l’envoyeur !


  • La phrase ’’Chez nous, un grand nombre de citoyens paie un impôt sur le revenu, parfois lourd, qui réduit les inégalités.’’ me pose un sérieux problème compte tenu du contexte actuel.


  • Pas sûr que cela suffise à renouer entre le peuple et l’Èlysée, en plus, à peine une phrase sur le RIC, pour l’ISF, "nous ne reviendrons pas là dessus"... et il fini sa chicorée "en confiance" ?


  • Il cherche à noyer le poisson, ou plutôt le gilet jaune dans une masse de Français . Sa Majesté sait déjà ce qu’elle va au final nous octroyer royalement : des miettes .

     

  • #2123350

    Le 4 juin 1814, Louis XVIII "octroya" une charte constitutionnelle aux Français . Chateaubriand n’apprécia guère qu’elle fut "octroyée" . Eh bien Macron vient d’ "octroyer" à "la foule haineuse" un Grand Débat National qui n’a aucune légitimité constitutionnelle et dont il sera le seul à tirer les conclusions .


  • Comme l’a fait remarquer Corbière, des gens vont "débattre" mais au final c’est Macron, et lui seul, qui décidera "selon son bon plaisir" . C’est du Louis XV ou je ne m’y connais pas .

     

    • Quand donc comprendrez vous que Macron ne décide d’absolument rien du tout !
      Une marionnette reste une marionnette " éternellement attachée " aux tireurs de ficelles qui la promène sur le devant de la scène , pour en changer lorsque bon leurs semblera !
      La " prochaine" est déjà dans les tuyaux !!!! À moins que le PEUPLE n’en décide autrement ????


    • Le Peuple en décidera autrement soyez-en assurés. L’époque où le système ne nous imposait comme candidats que ceux qui dînent à la table du CRIF est révolue. Car maintenant nous les reconnaîtrons et les boycotterons tous. Passez l’info.


  • #2123360

    35 points d’interrogation...


  • Un Grand Débat National, ça porte un nom : c’est une CONSTITUANTE . Seulement ce que propose Macron ne débouchera évidemment pas sur une nouvelle constitution, et je doute que les gilets jaunes se contentent une nouvelle fois de miettes .


  • #2123364

    Je crois que les personnes qui vont aller "débattre" ce sont surtout les femmes : elles auront l’illusion de faire avancer les choses à coup de blablas plus stupides les uns que les autres . Au fond elles s’en foutent, pourvu qu’elles puissent s’écouter parler .

     

    • De nombreuses femmes sont sur un rond-point ou dans les manifs.
      Elles y attendent les nombreux hommes lâches qui n’y sont pas.


    • Je partage votre avis esprit chagrin...meme si ça ne plait pas au politiquement correct...

      Déjà le feanmac Merluchon tente de feminiser cette revolte..il déclare ..sans femme pas de revolution..

      Mon cul oui...les seuls qui se revoltent et se font canarder ceux sont les hommes...les femmes ne font que suivre...

      On voit bien ce gouvernement qui est constitué par des vielles mégères menauposées ou des schiappa qui n ont que l emotions et la pleurniche comme argument..

      La femme grassement payée pour mener ce débat en dit long...

      Le système cherche à feminiser la revolte car les femmes sont manipulatrice et facilement manipulable..

      Il y a un principe comme disait mon grand pére...la politique n est pas faite pour les femmes..même pour la marine ...idiote utile


    • #2123839

      @Nairod Je suis d’accord avec vous dans l’ensemble, mais vous oubliez que les femmes se prennent autant coups que leurs camarades masculins dans les manifestations.


    • @nairod vous avez bien raison et je souhaite même que les premiers rangs dans les manifs (ceux qui fight avec les crs) soient uniquement des femmes histoire de protéger nos culs de bonhommes. La parité merde quand même.


  • #2123366

    Parles à ma guillotine, ma tête est malade


  • Épitaphe ou programme, à le lire, il est toujours en campagne électorale, 2017 ou 2022.


  • #2123380

    Trois mots pour résumer la chose : FOUTAGE DE GUEULE !


  • #2123383

    Quand même l’association des maires de France, au coeur de tous les lobbies et toutes les loges, envoie chier le Président, c’est une première, sur son projet-bidon, il ne reste plus beaucoup de questions à se poser.

     

    • Les maires se refusent à devenir co-responsables de la foirade annoncée, et Macron aura beau jeu de dire que si le "Débat" a foiré, c’est à cause de ces maires réfractaires qui n’ont pas voulu collaboré à cette entourloupe .


  • #2123384

    Ah ah ah...


  • #2123386

    Enfumage et contre vérité à chaque phrase. Ce grand débat national est un piège à cons. Les sujets de RIC sont simples par sondages et référendum immédiats :
    Ric sur l’immigration et l’immonde pacte de Marrakech signé sans consultation
    Ric sur le maintient ILLÉGAL des troupes en Syrie et ailleurs
    Ric sur la diminution par TROIS du nombre de nos gras parlementaires et de leur indemnités
    Et avec toutes ces dépenses supprimées diminution des impôts et des taxes pour tout le monde
    Aucun de ces sujets sérieux où il y a de l’argent à trouver ne sera retenu ni même abordé.
    C’est comme si un cambrioleur vous invitait à débattre sur ce qu’il accepterait éventuellement de vous restituer ...


  • #2123398

    j’hallucine ! je viens de me lever et je me pince pour me convaincre que je ne rêve pas
    je passe sur le style

    lorsque je lis ceci transformer les colères en solutions ! après avoir vu cela : https://twitter.com/davduf ! convenons que ses solutions sont à l’œuvre depuis maintenant deux mois avec le concours et le soutien de qui l’on sait
    ( D Dufresne fait un travail de fourmis , factuel et honnête )

    l’heure est maintenant passée, le seul débat qui vaille sera celui des urnes, le reste n’étant que l’affaire de "pipelets"

     

    • A Strasbourg les flics écrasent les gens avec leurs véhicules !!!
      Au moins 5 blessés dont une personne âgée (il y a du sang sur le sol)...
      https://www.youtube.com/watch?v=kgz...

      Après la violence incroyable encore déployée ce WE, j’ai eu beaucoup de mal à lire la prose de ce psychopathe. Il est évident qu’il cherche à nous diviser avec ses 35 questions... Il veut créer un schisme entre les gloglo qui le pensent sain d’esprit et le reste de la population.

      Pourtant c’est simple ce qu’on veut, et il le sait avec les RG...
      Qu’il dégage et qu’on mette en place le RIC et une constituante.

      On veut faire un grand débat, mais sans lui.


    • Qu’il dégage et que l’on commence sérieusement à discuter de la mise en place du RIC.


    • #2123864

      @Alex C’est immonde ! cette fois on a belle et bien la preuve que la police est infesté de mercenaires étrangers.


  • Oh le pavé qu’il nous a pondu, enfin que Jacques Attali a pondu...j’ai lu les 25 premières lignes et j’ai laissé tombé.

     

  • Quand untel trouve en 2 secondes chrono 100 millions pour financer une lutte contre l’antisemitisne complètement fictive et pour le lobby de lumière ... on se dit qu’il y toujours moyen d’en trouver et que quand on veux on peut ... idem pour financer des interventions militaires au bout du monde dans ces cas là on trouve sans problème ...


  • Tout est déjà cadré dans cette lettre, il sera impossible d’en sortir lors des prétendus ’débats’.
    Sans parler des conclusions qui sont déjà prêtent dans les grandes lignes.
    Restera aux animateurs à ’orienter’ la populace vers telle ou telle solution lors des échanges et à recadrer ceux qui tenteront de sortir de ce carcan.
    Ainsi il en sortira uniquement les solutions qui interessent le gouvernement car validant leur politique. Le tout tamponné du sceau du peuple. Impeccable. Incontestable, sauf à contester ou boycotter le truc.
    Les techniques manipulatoires de conduite des débats existent depuis belle lurette, c’est une science et c’est ce que font nos médias aux ordres depuis si longtemps afin que n’en sorte que ce que le système a préalablement autorisé.
    On a pas le cul sorti des ronces

     

    • Règle numéro1 du manipulateur : enfermer les gens dans une alternative... Le tout est de créer des alternatives bidon (vous voulez un président de gauche ou de droite pour vous sodomiser ?) nan on veut le RIC... désolé c’est pas dans les axes du gouvernement...

      Sinon j’ai explosé de rire en lisant "En confiance" Ahahahaha ça fait du bien de rire, le sbire qui a pondu ce texte est vraiment bon.


  • On s’en cogne de ta prose !

    On veut le RIC et on veut que tu dégages, le reste, c’est de la branlette.


  • #2123409

    Pas le temps de lire, je pars au boulot, mais j’espère que dans cette lettre il répond à la question principale : pourquoi le fruit du travail des Français se retrouve au final dans des poches privées via les intérêts de la dette ?


  • C’est aussi une des plus libres, puisque chacun est protégé dans ses droits et dans sa liberté d’opinion, de conscience, de croyance ou de philosophie.,,, de qui se moque t on ?!

     

  • J’ai arrêté après avoir lu une quinzaine de lignes. Geppetto ramène ton fils à la maison.

     

  • L’art du parler pour ne rien dire. Quand la COM cessera, le politique prendra la charge de s’occuper ce pourquoi il convoite alors un grand pas sera fait. Pour l’instant, ce haineux du peuple Français joue la montre avant d’attendre les européennes avec l’espoir de succéder à l’ivrogne luxembourgeois. C’est son unique objectif. Après avoir sapé la France, il dirigera l’EU pour la mettre dans la globalisation tant attendu avec pour capitale Jérusalem. Les GJ sont une épine dans son plan mais s’il voulait calmer la grogne populaire qu’il concède le RIC, la baisse de TVA à 0,05% sur les produits de première nécessité, qu’il dissolve l’assemblée nationale alors le calme reviendrait. Mais ce manque de couille fort en gueule et peureux face à la révolte ne s’engagera pas. De toute manière son parti est déjà mort né après 2 ans la grande majorité s’en détourne.

    Sa lettre, dès réception, je m’en servirais pour me torcher.

     

    • « Concéder » le RIC, ce serait ouvrir la brèche, le micron orifice :) par lequel s’engouffrerait l’ensemble des revendications lesquelles ébranlent déjà les fondements de l’édifice totalitaire de l’U.E en passant par l’éventuel RIC français.

      Ils ont eu tort de squeezer* le peuple français en faisant l’impasse du Référendum de 2005 faire comme s’il n’avait pas eu lieu. D’être sourd au vote majoritaire du NON et ne pas le respecter, en poursuivant la corruption par l’argent du Parlement (Assemblée Nationale & Sénat).

      Pas oublier qu’ils font la Politique un jeu d’échecs sur un échiquier ... politique. Le peuple est l’Adversaire. Il faut à tout prix - ils y mettent un pognon de dingue en propagande - obtenir son assentiment pour qu’il avance, joue sa partition, et plus il ignore les règles du jeu, mieux c’est. D’où enfumage à tous les étages de la pyramide.

      - Au bridge, obliger un adversaire à perdre une levée quand il a une carte comprise entre la carte jouée et une carte supérieure du partenaire.
      - Au poker, sur-relance conséquente d’une mise ayant été suivie par un ou plusieurs joueurs dans le but de remporter préflop le pot.
      - Oublier volontairement, négliger.

      Pourtant, nous avons toujours une carte supérieure à jouer qui nous aurait fait gagner à coup sûr. Notamment le vote à la proportionnelle. ILS LE SAVENT. et ce fameux référendum de 2005 qui nous est resté au travers de la gorge : ça ne passera pas. Le français en Gilet Jaune ou pas est têtu, « machu » comme on dit en pays de Caux !

      Dans tous les cas de figure, le peuple est perdant quoiqu’il advienne. SAUF que le Divin n’acceptera pas cette situation d’impasse et confusion complètes.

      Le naufrage du Titanic a englouti sans distinction de classe sociale, aussi bien les milliardaires de 1re classe à bord que les mécaniciens et gars au charbon dans la salle des machines.

      « Je ne peux imaginer de situation pouvant faire sombrer un navire.
      Je ne peux concevoir qu’un malheur puisse frapper ce vaisseau.
       »
      Commandant Edward J. Smith parlant de l’Adriatic.

      Nous ne pouvons imaginer de situation pouvant faire sombrer l’U.E.
      Nous ne pouvons concevoir qu’un malheur puisse frapper l’Europe de Bruxelles.
      Jacques Attali & Valéry Giscard d’Estaings. Dialogues très accordés, improbables verres de whisky à la main, celle invisible du marché des Marchands du Temple du CAC40 voleurs.

      Jésus † a fait l’boulot. Il se manifeste dans nos rues car je reviendrai tel un voleur :)


  • #2123418

    Il nous prend pour des couillons ou quoi ?! Ça ressemble à une lettre de propagande pas du tout à une lettre de démission !!


  • Les filets de Macron vont être difficile à manger ensuite à digérer parce qu’ils sont empoisonnés !


  • #2123424

    "Comment ne pas éprouver la fierté d’être Français ?"

    En sachant que mon pays est dirigé par un margoulin comme toi, par exemple......


  • Il a raison, la France n’est pas un pays comme les autres.

    "Chez nous, ceux qui travaillent financent les pensions des retraités."

    Pas ceux qui jouent en bourse avec nos économies, perdent presque tout (80% en 2008) et demandent à être renfloués, non, seulement ceux qui travaillent et produisent. C’est une curieuse façon de concevoir la solidarité. Certes, c’est partout pareil mais là où la France diffère quand même, c’est dans l’obsolescence de la méthode de financement.

    Si ceux qui travaillent deviennent moins nombreux que les retraités, forcément ça va poser problème au bout d’un certain temps. Et bien en France nous avons les seuls dirigeants au monde, pour lesquels Napoléon a pourtant fondé une école d’administration afin qu’ils apprennent à faire leur boulot correctement, qui n’aient pas pigé le coup de l’inversion de la pyramide des âges. Alors que c’est du niveau école primaire.

    "Chez nous, un grand nombre de citoyens paie un impôt sur le revenu, parfois lourd, qui réduit les inégalités."

    C’est sûr que si nous sommes tous dans le rouge avant le 15 du mois, il n’y a plus d’inégalités au bas de la pyramide. Mais cette dernière existe toujours, avec ceux du haut qui imposent, ruinent, mettent à genoux, bref abusent de ceux du bas pour s’enrichir à leurs dépends. Un grand nombre de citoyens commence à en avoir assez, les Gilets Jaunes n’étant que le sommet émergé de l’iceberg.

    Au lieu de virer de bord en capitaine prudent, non, lui choisit de réduire la vitesse en conservant le même cap. A mon avis il n’a pas dû voir le film Titanic en entier.

    La justice accessible à tous, selon lui. Il faudrait demander à Dieudo ce qu’il en pense. Quant à éducation, santé et sécurité, il paraîtrait que leur accessibilité à tous soit remise en question un peu partout en France. On parle de services sociaux en voie d’extinction dans certaines parties du territoire.

    Pour ces raisons et bien d’autres, on ne peut décemment penser que la France soit, de toutes les nations, une des plus fraternelles, ni des plus égalitaires. On peut le déclarer, à condition d’être un politicien, banquier ou journaliste, mais pas le penser vraiment au fond de soi. D’ailleurs les GJ ne semblent pas d’accord non plus.

    Pas la peine de commenter le reste, c’est autant à vomir que l’introduction.

     

    • « A mon avis il n’a pas dû voir le film Titanic en entier. »

      Il s’est arrêté au début, juste après : Je suis le maître du mooOonde !!!
      Tant pis pour lui car à la fin du film ceux qui sauvent ce qui reste du bateau France, sont et seront les gilets de sauvetage jaunes...


  • Faut lui repondre ensuite ? Avec un texte aussi long ?


  • La phrase essentielle est contenue dans le titre : "et gagner du temps". Surtout gagner du temps mais je ne pense pas que les Français mettront deux mois à déceler la supercherie. Deux jours tout au plus et encore, pour les plus lents. A samedi !


  • Texte à utiliser pour illustrer l’expression ; "Pisser dans un violon..."

     

    • En zoologie mystique également, embranchement des insectes, cancrelas bacchanale et enculage de mouches à gogo.
      Macaron en panique essaie de reprendre le contrôle en simulant la compréhension, management des perceptions... encore et toujours d’la merde pour Roger la mouche qui va faire du grabuge, acte X, XI, XII...
      .


  • Ils vont tous vous piquer (première lettre modifiable) avec plus de DÉMON-CRATIE
    Premier sentiment sur l’induit de cette phase. La solution reste binaire, Marine par le vote ou lui par le RIC et au final... Allez, Joker au cas où : Mélanine

    Perso, je ne veux pas plus de DÉMOCRATIE, qui correspond à plus de menteurs à payer.
    je veux la Vérité... Vous ne pouvez pas ?... Tant pis.
    Perso, je ne veux pas le RIC, pouvoir à un peuple manipulable (les marketeurs le prouvent tous les jours).
    Je veux la reine des abeille. Elle est vraiment au service de la ruche ! Vous pouvez pas ? Tant pis...
    Perso, je ne veux pas plus de POUVOIR D’ACHAT, leïtmotiv du pouvoir, des jounalistes, analyste et politiques.
    je veux avoir le choix (de mes soins, légumes, éducations, pensées, avis, opinions). Vous voulez pas me l’accorder : / tant pis
    Perso, je ne veux pas moins de CHÔMAGE, mais que le travail soit gratuit, utile et choisi pour son utilité, pas un salaire devenu indispensable à la survie.
    c’est pas possible ? Ah bon : /
    ...
    ...
    VÉRITÉ, DIGNITÉ, HONNÊTETÉ.


  • Venez discuter mais on ne touchera pas à l’ immigration ni aux milliards qu’on vous a volés. Nos gros et gras parlementaires continueront de se goinfrer . On veut bien taxer plus les riches pour faire plaisir à la gôôche, comme ça on aura plus de fric à bouffer. Circulez ya rien à voir !


  • Je n’ai non seulement pas envie de la lire sa missive - le survol de quelques mots et phrases me donne la tonalité de l’enfumage complet - et donc, d’en décoder son contenu implicite et termes utilisés. Je n’ai surtout pas envie de perdre, ni mon énergie, ni mon temps : avant l’heure c’est pas l’heure etc .....

    Rien que l’utilisation du « nous » me rend dingue !

    Le « nous populaire » te renvoie « un missile dans la gueule », affirmatif.

    Le débat est clos puisque son centre de gravité est là où j’écris ces lignes de commentaires en ce moment. :)

    Il est 7 h du mat. lundi 14, j’commence bien la semaine 2e semaine sur 52/2019 : we GJ !


  • Il a déjà eu la réponse des maires :

    "Nouveau désastre pour le « Grand débat national » de Macron : L’Association des Maires de France lui fait un bras d’honneur."
    https://reseauinternational.net/nou...

    Faisons comme les maires ....


  • Une déclaration de guerre adressée au peuple de France, avec toutefois la manière démocratique d’un référendum qui n’en ai pas un, pour aboutir à des élections européennes qui sont truqués par des escrocs de la finance internationale !
    On a le choix, mourrir démocratiquement ou mourrir sous la dictature de Macron et de ses maîtres ?


  • #2123443
    le 14/01/2019 par Mangeur de couscous
    Macron adresse une lettre aux Français pour calmer la crise

    Ouais j’ai compris,à samedi.

     

  • Les troupes illégales maintenues en Syrie et les trois missiles que tu as balancé comme un terroriste sur Assad ont coûté combien de RSA et de SMIC et auraient logé combien de sans-abris ?


  • Mince ya pas de question sur les banques ? Chuis déçu.

    Je rigole d’avance en pensant aux réponses des gens quand on voit l’inventivité taquine des GJ depuis 2 mois...


  • En con...fion ,

    Emmanuel MICRON "

     

  • Une réponse pourrait-être, au moins dans l’esprit, celle q’un précédent président avait prononcée lors de sa visite officielle au Salon de l’agriculture le 23 février 2008.


  • C’est l’histoire du cambrioleur qui propose un débat pour discuter de ce qu’il peut éventuellement te restituer.

     

  • « La question de la biodiversité se pose aussi à nous tous. »
    Bravo quand on apprend que le conseil constitutionnel valide l’interdiction de la vente de semences paysannes... on est dans vol au dessus d’un nid de psychopathes là...

     

    • J’ignorais...
      du coup, je lis qu’il s’agit de 8 "sages" (dont un certain L. Fabius et un certain L. Jospin) , non élus, mais désignés par le président de la république, qui ont pris cette décision.


  • #2123462

    Je l’ai lue en diagonale ta lettre Macron... : Un tas de ..... (mot en 5 lettres assez peu élégant , mais illustrant bien ce que tu proposes).
    A samedi...


  • La seule question qu’il devrait poser c’est : mes chers français, voulez-vous que je dégage ? Oui, réponse A, non réponse B.
    Après le résultat, on commence le ménage.


  • Invitation au grand débat sous une condition de recevoir des coups de bâton si l’on est pas trés sage !


  • Dans le centre du Mans, ce matin, les agences bancaires se barricadent derrière des panneaux de contreplaqué... en vue du grand débat ?


  • 35 QUESTIONS DANS CE DISCOURS DE PHARISIEN !!!!

    Y-a-t-il des discours de président avec autant d’interrogations ?
    Emmanuel-Bernard Macron-Attali a vraiment besoin de tirer sa révérence !

    Ensuite Il faut organiser le boycott créatif des élections européennes
    Si elles sont maintenues....
    Dessiner des bulletins avec GJ, avec Jesus ou tout autre chose
    Ecrire des bulletins avec nos voeux, des doléances, des prières, des souhaits
    Les photographier et les mettre sur un site dédié avant de les mettre dans l’urne
    Faire en sorte qu’il y ait massivement des votes nuls
    80% des français soutiennent les GJ
    Ce devrait être facile
    Une CONTRE REVOLUTION CREATIVE DANS L’URNE
    c’est aussi possible !

    J’écoutais sur France Culture dimanche 13 Janvier vers 18H20
    Un député anglais pro UE qui parlait de tous les problèmes à venir
    pour les anglais avec un FREXIT
    et le problème de ceux
    qui voulent faire CARRIERE à l’EU
    avec de très bons salaires de députés Européens
    et qui ne pourront plus être bien payés
    Les pauvres.. !!!

    Les normes des technocrates européens ont tué
    la créativité entrepreneuriale Française
    Les députés européens français n’ont aucun pouvoir d’arrêter
    La dictature administrative Européenne
    qui est un cancer pour la prospérité des peuples des nations
    Les commissaires non élus et archi grassement payés
    ne laisseront pas leurs places sans être dégagés...

    J’ai hâte de voir ce jour arriver
    Les Français ne veulent pas de l’EU,
    n’en ont jamais voulu
    et ne la voudront jamais...

    Imaginer Emmanuel-Bernard Macron Attali président de celle-ci
    et écouter encore ses autres discours de pharisien...
    Au secours !!!

    VIVE LE PEUPLE DE FRANCE, VIVE LA FRANCE !
    QUE VIVE LA CREATIVITE DES FRANÇAIS !


  • #2123476

    Dans sa lettre Macron propose « Faut-il rendre le vote obligatoire ? ». Dans ce cas il faudraitt abroger l’élection présidentielle qui selon Étienne Chouard nous fait renoncer au droit de vote en élisant quelqu’un qui va voter les lois à notre place. Voter réellement c’est éventuellement participer à tous les référendums. Vouloir rendre le vote obligatoire, au sein de la Démocratie directe et non la farce de celle représentative, c’est supprimer la fonction de Président de la République qui est sous contrôle des lobbies et puissances d’argent. Quant à moi, je préfère le concept éculé de royauté sacré. Cela suppose la restauration des corporations. En 2019, c’est le peuple et non la bourgeoisie des affaires qui est à l’origine du mouvement social. En 1789, comme le rappelle aussi bien Francis Cousin (Francis Cousin a une analyse particulière en ce qu’il considère que le Pouvoir ne ment pas, parce qu’il est « par essence » le mensonge) que Marion Sigaut (https://www.youtube.com/watch?v=iKq...), il s’agissait naguère de supprimer les privilèges du peuple pour en faire une masse corvéable, l’éradication de la Noblesse étant nécessaire pour faire faire disparaître les corporations (avec la loi Le Chapelier). Cette fois-ci, c’est le peuple d’en bas, qui grâce aux « complotistes » sur Internet, commence à comprendre que la Presse est dans la main de quelques milliardaires.


  • Je ne connais pas - hormis le fait qu’elle une actrice ayant toujours choisi ses rôles - Isabelle Adjani et je ne sais pas ce qu’elle pense, mais ce qu’elle a dit me parait interessant et montre que même dans le "show biz" des personnes sont encore capable de s’exprimer avec une certaine analyse objective, concernant les propos de Macron :

    “C’est incroyable d’être à ce point dans l’incapacité de communiquer !” […] Il y a une grande “frilosité gênée” dans [sa] façon de communiquer… Comme [s’il] refusait d’être associé, d’une façon ou d’une autre, à la frange la plus pauvre de la population. “On a l’impression qu’il ne faut pas qu’il soit touché par ça, et qu’il ne faut pas toucher à ça. Une impossibilité tactile, en tout cas avec le corps du pauvre. Il ne sait pas. Il y a là quelque chose qui est complètement en réserve et qui rend les gens fous.”
    (Isabelle Adjani, janvier 2019, Elle, repris par Spoutnik)


  • #2123480

    Tout ce que dit, ou écrit Macron est absolument sans intérêt la confiance ayant disparu depuis longtemps des écrans radar. Le débat national sans le moindre intérêt tant qu’il sera à la botte de L’UE et des banques internationales.

    Qu’il commence par demander pardon au français pour le mal qu’il leur à fait, qu’il donne l’ordre à Castaner d’arrêter de castagner par police et gendarmerie interposées, et qu’il donne l’ordre à la mère Beloubet sinistre de la justice, de ne plus fabriquer les prisonniers ou condamnés politiques à la pelle.

    A samedi !


  • #2123487

    On ne touche pas à la démocratie représentative, ni à la laïcité, ni à la transition écologique et le top : " En matière d’immigration, une fois nos obligations d’asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ? Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ? ".

    Des obligations ? Et pour les médias, le pacte de Marrakech est une intox, une fausse info du net. Au moins, avec cette lettre on a l’assurance que l’on nous prend pour des abrutis.
    Le drame c’est que tout cela finira mal. Toute cette contre-élite d’aliénés ne voient pas, ou font semblant de ne pas voir que ça sent le sapin pour la gueuse.
    L’issue sera la guerre des jacobins et des anti-jacobins. Républicains contre anti-républicains. C’est cela l’issue, funeste président.

     

  • #2123488

    Flic à la retraite.
    Cette lettre un véritable torche c.. .
    Rend l’argent que tu as volé aux retraités avec tes amis banquiers.
    Permet aux français qui travaillent de vivre dignement.
    Au fait ça coûte combien par mois la compagnie de gendarmes mobiles qui garde la maison de ta maîtresse à Deauville.
    Tous ces politicards surprotégés et je sais de quoi je parle.


  • Monsieur le Président,

    Le porte parole de votre gouvernement M. B. Griveaux a rappelé aux Francais que "le droit, rien que le droit" devait être appliqué.

    Le référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe a eut lieu le 29 mai 2005. Il s’est soldé par un refus de celle-ci et porte en lui l’autorité de la chose jugée, qui, je vous le rappelle, "est la conséquence juridique d’un jugement entré en force qui n’est plus susceptible de voie de recours. Elle lie les parties et tous les tribunaux et les empêche de trancher à nouveau sur le même objet du litige".

    En vertu de ce principe de base d’un état de droit, je vous demande donc d’invalider le Traité de Lisbonne qui modifie en profondeur les institutions européennes alors que 54,67% des Français ont dit non à cette modification.

    Salutations citoyennes,


  • Je n’acfepte pas...

    Donc il se croit encore en position de force le p’tit M !!!

    *Eh doucement avec les commentaires, modérons nos modérateurs, moi c’est déjà mon deuxième... mais jamais deux sans trois, j’vous promets rien !


  • Emmanuel Macron est incapable de changer de Logiciel !!!
    Pour quelqu’un qui a fait du Théâtre ... il est très mauvais acteur , incapable " de jouer" une émotion
    pour quelqu’un qui est soit disant intelligent, il est incapable de s’adapter à des situations et à un public .
    MISERABLE !!!

     

    • Objection votre honneur ! Je trouve qu’il fait très bien le lapin immobile dans les phares d’un semi-remorque lui déboulant dessus. On s’y tromperait. Le drame lui va bien.


    • C’est parce qu’il était très mauvais acteur qu’il a dû faire du théâtre pour se former et lutter contre ses émotions afin de pouvoir entuber ses interlocuteurs ; un bon vendeur de bagnoles.


    • @Tumis



      Pour quelqu’un qui a fait du Théâtre ... il est très mauvais acteur , incapable " de jouer" une émotion



      Si si, il pourrait incarner à merveille le rôle LXVI aux dernières minutes de sa vie tant est si bien que l’image a été utilisée la semaine dernière, à la fois, par Reuter + gsachs. Les banquiers US privés paniquent par l’ampleur du mouvement des GJ (cf. article sur le site de Jovanovic.com ou www.quotidien.com).

      Je pressens qu’il ne terminera pas son mandat à ce rythme de lâchage en règle de ses soutiens de la première heure.


  • Les pauvres petits journalistes, ils sont allées se plaindre à leur petit président, car les vilains gilets jaunes leur ont fait la misère, c’est trop mimi.


  • une des premières choses à faire et de supprimer l’ENA qui nous impose, chaque année, une cinquantaine de nouveaux jeunes parasites très bien payés, qui s’occupent à ne rien faire pour justifier un salaire mirobolant... Il faut faire des économies alors commençons par cela et mettre au travail ceux qui rôdent inutilement dans les couloirs des ministères ou dans des "comités bidons" comme celui de Jouannot......


  • #2123540

    La seule lettre qui nous plaira tient en deux mots :
    "Je démissionne."

     

  • Plus truffé de mensonges par distorsions sémantiques on ne trouve pas !
    Il faut bien comprendre une chose majeure : la démission de ce petit roîtelet nous ferait du bien c’est certain, mais son départ ne changera rien car tous les présidents de France, depuis l’intégration désintégrante dans l’UE leur a ôté tous les pouvoirs d’auto détermination.

    Une démission verrait tout simplement l’arrivée d’un, ou plutôt d’UNE (selon les pronostiques d’Attali, le pythonisse de service) nouveau(elle) président(e) et qui poursuivra tout simplement la "gouvernance" française sous diktat européiste.

    C’est le système tout entier qu’il faut détruire et cela va exiger une ténacité énorme. Premièrement : sortir de l’UE. Puis mettre en œuvre un authentique programme dans la lignée du CNR adapté à notre époque.

    Pour ce faire, après le Frexit, élire par un principe de démocratie DIRECTE, un homme de stature, de vision, courageux, honnête et déterminé. Et certainement pas une femme car, je le redis ici, les femmes ont des dons évidents mais pas celui d’être "chef d’état". Elles ne le furent dans le passé que dans des sociétés où le symbolique et la spiritualité étaient encore omniprésents et opérants. Les femmes peuvent opérer en tant que conseillère de l’ombre mais pas en tant qu’incarnation du pouvoir réel. La Loi naturelle d’autorité qui limite, cadre et fait grandir est portée uniquement par les Pères... tout changement dans ce domaine n’est qu’une manœuvre d’opérette.

    Tout cela est possible... condition qu’un maximum de GJs comprenne l’ordre de ces urgentes... sinon... nous serons bernés pour la énième fois.


  • #2123549

    Renvoyons tous cette lettre, sans l’ouvrir, dans une enveloppe avec juste un petit mot.....



  • en confiance



    Est-ce que cela a un rapport avec les couches du même nom ?

     

  • #2123557

    Ca commence mal :"La France n’est pas un pays comme les autres" alors qu’il proclamait pendant sa campagne électorale qu’elle n’avait ni culture propre et que "de l’art français, il n’en avait jamais vu". De quoi tire- t - elle donc alors sa singularité ?
    Chacun est-il protégé dans ses droits dans un pays qui envoie 80 000 chiens féroces déguisés en terminators contre 80 000 manifestants (chiffres de Castagnette). Les images de gazages de personnes agées, de tirs tendus de flash ball, les déclarations de "ministres" totalement hors de tout contexte légal ne sont-ils pas plutôt une dérive dictatoriale.
    La" transition écologique" entièrement basée sur le dogme du réchauffement anthropique est loin d’être suffisamment fondée pour qu’un débat sur son existence réelle ne soit pas un préalable indispensable.
    Ce délayage indigeste est inutile . La réponse est simple : UN R.I.C.(hard) SINON RIEN !


  • Cette lettre est un ramassis d’inepties, de mensonges, de contradictions, d’absurdités, de pleurnicheries, de foutaises et bien d’autres qualificatifs que je n’emploierai pas car la liste serait longue.
    En une phrase, je résume. " Vous pouvez parler, écrire, dire tout ce que vous voulez, rien ne le fera virer de cap". La démocratie,c’est cause toujours". J’en déduis qu’il n’y a qu’une seule chose à faire,c’est zappé cette mascarade nationale qui n’aboutira à rien. Le seul combat est celui des gilets jaunes auquel je m’associe. Il ne faut pas tomber dans le débat des européennes non plus car là est aussi la cause de nos maux ainsi que la loi de 1973.


  • Il faut que les français comprennent bien que les élections européennes ne servent à rien.
    Le Parlement européen n’a qu’un rôle consultatif. Il ne décide rien. C’est une grande escroquerie qui permet à des élus de se gaver en venant de temps en temps faire un beau discours.
    Les décisions se prennent autre part avec des gens qui pour certains sont nommés à vie.
    Une seule solution, se foutre du vote et n’avoir qu’un seul but : détruire cette dictature mondialiste. Mais surtout pas une liste GJ.


  • Macron se rappelle qu’il est français… un peu tard !


  • #2123570
    le 14/01/2019 par Il est où le soleil
    Macron adresse une lettre aux Français pour calmer la crise

    Bonjour E&R,je reviens de Turquie et pendant mon week end j’ai discuter longuement avec un Espagnol et un Libanais et lors de notre échange a la fin mes 2 compères se sont rejoins conjointement a la meme conclusion : d’après leurs vision ou raisonnement appelé ça comme vous voulez,pour eux micron 1er ne veut qu’une chose : la place et la visibilité de mère makerel,ils m’expliquait que ça se voyait chez lui dans ses gestes,postures,et autres léchage en tout genre,qu’il était impatient de prendre sa place et qu’il vendrait père et mère pour ça et si il en n’a bien sur.
    J’sais pas si j’ai bien formulée le truc et si c’est assez compréhensible,voilà me jeter pas d’cailloux ^^.
    Même eux ils disent que si le mouvement GJ s’arrête ou fait marche arrière ce sera mort pour de bon,pour le peuple de France qui triment et subit.



  • « Je n’ai pas oublié que j’ai été élu sur un projet, sur de grandes orientations auxquelles je demeure fidèle. »



    Je crois qu’il parle des GOPEE (grandes orientations de politique économique européenne) dénoncer par Asselineau.
    Donc pour l’UE il garde le cap.



    « Notre pays a toujours su accueillir ceux qui ont fui les guerres, les persécutions et ont cherché refuge sur notre sol : c’est le devoir de l’asile, qui ne saurait être remis en cause. »



    Néanmoins la France est rester en Syrie, malgré le départ des ricains, contribuant ainsi à la déstabilisation de ce pays et à la fuite de ses habitants vers nos vertes contrées... chercher l’erreur.



    « Que proposez-vous pour améliorer l’intégration dans notre Nation ? En matière d’immigration, une fois nos obligations d’asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ? Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ? »



    Évidement la question ne pouvait être qu’orienter, sinon on ne nous la poserait pas.
    Pour améliorer l’intégration c’est simple il faut limiter le nombre de migrants pour que la société française reste homogène, une société homogène est plus apaisé.
    Pour répondre à ce défi c’est simple aussi, il faut arrêter les guerres impérialiste dicter par l’OTAN et aider l’Afrique à développer son économie pour fournir des emplois et des perspectives d’avenir sur place aux habitants.

    Tout est jouer d’avance, ce n’est même pas Manu qui décide de toute façon.


  • Pas le droit, là d’où il parle, il n’a pas le droit de demander la confiance, et ceci a fortiori, quand on a l’expérience cuisante des pratiques du régime. Un ’’grand débat’’ sans garanties légales qui déterminent les actes qui en résultent n’a pas lieu d’être. La ’’machine’ n’est pas construite autour du débat du Peuple mais de son évincement. Il s’agit d’une grossière manoeuvre dilatoire et les naîfs le pourront constater à l’arrivée. Encore des déclarations d’intention pour n’avoir pas à agir. De plus, si le plus haut dignitaire n’a pas de réponse aux questions qu’il pose il doit céder la place. Pour le reste, qui a pour guide le bon sens selon le Bon, le Beau et le Juste possède la boussole qu’il faut pour aller son chemin. Si on n’est pas capable de comprendre qu’une assemblée représentative doit l’être vraiment, qu’un délinquant étranger doit être puni puis expulsé, qu’on doit réglementer l’activitée bancaire, qu’on doit abandonner l’euro qui n’est pas une monnaie, que les fonctionnaires des forces de l’ordre ne doivent pas tuer des manifestants, que la France est aux Français, qu’un repris de justice est inéligible ect, ect, ect, on doit faire autre chose que diriger les destinées d’un pays.


  • Je pense aussi que ce serait une très bonne idée de renvoyer cette lettre sans l’ouvrir, avec juste un petit mot ... RIC en toutes matières et démission .

     

    • Je crains fort que le RIC ne fasse parti de l’enfumage et qu’il vienne d’eux ...(j’ai ni preuve ni certitude)
      Qui va le mettre en place ?
      Qui comptera les voix ?
      La "masse" immobile (encore aujourd’hui) qui a surtout peur de perdre ne fonctionnera-elle plus sur l’émotionnel pour prendre ses décision ?
      As t’on plus raison parce qu’on est plus nombreux à penser pareil ?
      Seront nous mieux informés parce que nous serons habilités à décider ?
      Ne sont ils pas capable de déclencher un mouvement populaire tel que "je suis Charlie" en moins d’1 heure ? Et avez vous essayé vous de faire un tel buz sur le net ?
      Les GJ (semble-t’il) leur échappent mais ne sont-ils pas nait (de face de bouc) quelque temps après que macron ai rencontré zuckerberg ?
      Ils nous ont fait avaler macron comme légitimes, ne pourront ils pas nous faire avaler un concept à coup de matraquage pub et d’avoir fiscaux.
      Les portes drapeaux du RIC sont ils persécutés ?
      _ ???
      Attention à ce que ce ne soit pas un leurre de plus, n’oubliez pas qu’ils font les règles, qu’ils cherchent toujours à avoir un coup d’avance et qu’ils connaissent mieux le fonctionnement de notre cerveau que nous même avec les neuro-sciences et compagnie...
      Tout le monde voudrait voir rapidement la fin de la partie mais attention à ce qu’elle n’ai pas été prévue dès le début... Techniquement et pour le moment, eux n’ont rien perdu ! Le cinéma continue. Alors un MAT rien que sur le RIC ???


  • #2123622

    Comment se fait-il que Macron parle de « Nation » alors qu’il passe sont temps à dire que cette dernière n’existe pas ?


  • J adore cette capacité des politicards à piailler pendant des heures, sans qu on retienne ne serait une phrase avec du sens concret . L eau ça mouille et le feu ça brûle, tel est le contenu de cette purge !

     

  • #2123625

    " Je n’ai pas oublié que j’ai été élu sur un projet ."
    Il y croit vraiment ? alors qu’il a été installé pour un projet , malheureusement pas dans l’intérêt de la France et des français . Peut-on batir quelque chose sur un mensonge ? La réponse est oui , quand on est guidé par des experts en la matière.


  • #2123627

    Suppression de TOUS les parlements.
    - Pour les imposts, retour à la dîme, taxation des transactions financières et importations
    - Monnaie nationale.
    - Armée à la Suisse uniquement défensive et sur le sol Français
    - suppression des CRS

    Un monarque et 10 ministres tenus par les rou..ons par une justice rendue au peuple et non professionnelle.
    Basta
    MonAnarchie !
    Ah, c’était pas dans les questions... Pardon, je retourne à ma sieste.
    _ : /

     

    • Et surtout déclaration unilatérale concernant la dette française. Non seulement on paiera plus un centime mais on éradiquera tout le système bancaire à base de nationalisation massive et bien sûr mandat d arrêt international sur tous les banksters. C’est à mon sens, la chose la plus primordiale !


  • Ce questionnaire est une prise d’otage caractérisée, d’une part il reprend la main en fixant lui même ses règles du jeu, en imposant sa lecture de l’histoire, d’autre part il se donne le beau rôle, et offre aux courtisans et aux médiamenteurs l’occasion de demander la fin de toute forme de contestation, et de considérer comme de simples fauteurs de trouble tous ceux qui auraient l’indécence de considérer qu’ils n’ont pas été écoutés, ni entendus.

    Passer du mépris, à la répression, puis à la confiscation pure et simple, c’est vicieux mais c’est bien joué. Aux échecs on dirait "échec et pat", bien que justement, il n’est pas possible d’être à la fois "échec" et "pat", sauf dans les règles en vigueur au Macronistan.

    La formulation des questions est méprisante, soit qu’elle appelle parfois une réponse d’une technicité d’énarque, soit qu’elle générera, à dessein, une quantité de réponses si nombreuses, si contradictoires, et si variées, que Macron n’aura qu’à se baisser pour choisir celles qui correspondent à sa politique ultralibérale et à son projet d’arasement, de dépeçage et de décomposition, en disant "c’est démocratique, vous voyez le peuple a parlé".

    Sous un flot de questions entrouvertes sur le vide, ou fermées pour travaux, noyez les tous, Macron reconnaitra les biens..


  • #2123641

    Le Veau vote
    l’Âne anone
    le Mouton s’tond

    Nous savons tous maintenant que nous sommes à vos yeux des variables d’ajustement (économique) et que de votre démocratie ne sors que des mots crasseux et mensongers, alors vos questions...


  • Les grands guides des grandes révolutions,s’adressant à leurs peuples
    lors de grands blocages du mouvement révolutionnaire,en ces termes simples,mais poignants :
    ET MAINTENANT,QUE FAIRE ?
    En des circonstances pareilles,où le peuple est ballotté entre espoir et désespoir,il est évident que c’est la seule et unique question qui vaille...
    Méditons ensemble ces paroles de sagesse de Shakespeare :
    "Que votre propre discernement soit votre guide."


  • Je me suis arrêté la :
    " C’est aussi une des plus libres, puisque chacun est protégé dans ses droits et dans sa liberté d’opinion, de conscience, de croyance ou de philosophie." ( quid d’Alain Soral, entre autres)

    22 lignes de mensonges ça me suffit...

     

    • Moi pareil, j’ai stoppé là. Quand on pense qu’il adresse ça à des gens qui ne sont rien (dont moi) je trouve qu’écrire un truc aussi long c’est vraiment du foutage de gueule. Le mépris par la longueur, fallait le faire. Lui même à coup sûr ne l’a pas lue, sa missive de merde. Il cherche à avoir plus de gens contre lui, il va les avoir.


    • Idem pour moi. Je me suis arrêté à la fin du couplet. Qu’il dégage avec sa cohorte de larbins incapables. Il nous suggère de trouver des solutions pour faire des économies. J’en ai une. Puisque vous (les politicards) êtes soudainement à l’écoute du peuple, on devrait vous faire payer en vous depouillant de vos biens pour toutes les erreurs commises qui ont entraîné le pays dans l’état actuel. Avec Lrem, on a touché le fond de la médiocrité.


  • MACRON DÉGAGE.

    En confiance.

    Moi.

     

    • #2123878
      le 14/01/2019 par La communauté lumineuse des boules à facettes
      Macron adresse une lettre aux Français pour calmer la crise

      Traduction pour le français populo



      Chères GUEUX, SANS-DENTS, chers CONS patriotes,
      Dans une période d’interrogations et d’incertitudes comme celle que VOUS traversez, VOUS devez VOUS rappeler qui NOUS sommes. ( #LaJusticeàNous )
      L’ex France n’est PLUS un pays comme les autres. (il ne l’a jamais été)
      LES injustices y sont plus vive qu’ailleurs. L’exigence d’entraide et de solidarité plus forte MAIS on va changer ça (NOUS Macron Nunez Castaner et NOS amis)
      Chez NOUS, VOUS qui travaillez financez NOTRE TRAIN DE VIE. Chez nous, un grand nombre de CONS citoyens (donc VOUS) payez DES impôts sur le revenu, parfois lourd (et c’est normal), qui réduit les inégalités (jusque là c’est aussi NORMAL). Chez nous (ancienement chez VOUS), l’éducation, la santé, la sécurité, la justice sont inaccessibles à VOUS indépendamment de VOTRE situation et de VOTRE fortune (qui est la NOTRE comme vos enfants source Laurence Rossignol*). Les aléas de VOTRE vie, comme le chômage, la théorie du genre, la dette, les taxes, impôts, délinquance, LDJ, LDNA, LGBT, ne peuvent être surmontés, grâce à l’effort de VOUS et ça ON va VOUS y obliger avec ou sans votre CONSENTEMENT .
      Bla,bla, bla.....
      En confiance ou pas




      Diction du texte par Emmanuel MACRON (un employé de la communauté)
      Sur un texte (INJONCTION) de la Famille de ROTHSCHILD


  • Enfumeur 1er a écrit sa bafouille aux Français, leur laissant croire que leurs avis seront pris en compte.

    Or depuis 18 mois Enfumeur 1er n’ a jamais pris la moindre mesure susceptible d’améliorer les conditions de vie des Français, tout ce qui a été fait ne l’a été que pour consolider la domination d’un petit nombre sur le plus grand nombre (pour reprendre les termes de Voltaire)

    Les Français ne doivent pas se laisser abuser et se dire "Enfin il s’est décidé à nous écouter"
    Le manque d’écoute, sa déconnection d’avec la France d’en bas, n’est pas ce que l’on pouvait reprocher à Macron.
    C’est bien plus grave que ça, Macron n’a jamais envisagé de gouverner pour les 99 %, toute son action étant entièrement tournée vers le 1 %.
    En cela aucune doléance émanant des 99 % ne saurait lui faire changer de cap.
    Qu’on se le dise et que l’on évite de se faire la moindre illusion et de perdre son temps à noircir des cahiers au fin fond d’une mairie.

     

    • Bafouille écrite à la va-vite par son ex-directeur de communication démissionnaire, Sylvain Fort.

      Fort de café, m. Fort lui remit sa démission quelques jours avant la publication de sa lettre prenant le dernier canot de survie avant que le Titanic Élyséen ne sombre dans les eaux insondables.


    • #2123707

      Alors qu’on oublie le RIC.

      Et qu’on en reste à la violence, tout casser, comme le preconise France GJ

      Ou bien manifester "pacifiquement" pour se faire flashballiser la tête jusqu’àu chaos. Ceux qui poussent les gens à çà sont des irresponsables. Ou des vendus.



  • "j’ai été élu sur un projet"



    Il est bien la le peché originel de macron,
    et en plus il ose nous le balancer a la gueule encore et encore,
    maintenant par ecrits.
    NON tu n’a pas été élu sur ton projet, c’est un braquage que tu as fait.
    Plus de 60% des votants du 1er tour ont voté pour un programme opposé au tiens.
    Si tu etais un homme d’etat, vu les circonstances de ton election tu aurais fait un gouvernement d’union nationale, et les reformes par referendum.


  • Les gens regardent Hanouna.
    Tu crois vraiment qu’ils vont lire ton pavé des 10 pages mon gros ?


  • "Chers..."
    ça commence mal...
    "chacun est protégé dans ses droits et dans sa liberté d’opinion,"
    Particulièrement croustillant sur E&R
    "Cette impatience, je la partage."
    Là il se fout carrément de nous
    "de nombreux maires..."
    oui, de nombreux maires ont dit qu’ils ne se lêleraient pas de ce débat pour ne pas être associés à la déroyte gouvernementale. De toutes façons, le terme débat est inapproprié : on ne debat pas à 40 millions et le "cap" ne sera pas changé.
    "j’ai été élu sur un projet"
    ah bon ?
    "l’épuisement des ressources naturelles et le dérèglement climatique nous obligent à repenser notre modèle de développement."
    Il le pense, mais c’est scientifiquement faux. C’est plutôt la déhumanisation due au primat donné à l’économie qui doit nous faire revoir le modèle... Pas important pour lui sans doute.
    " L’impôt..." sert aussi à entretenir grassement une élite (il a dû oublier)
    "Faire la transition écologique permet de réduire les dépenses contraintes des ménages ".
    Là, il fallait oser !
    "j’entends transformer les colères en solutions"... sans rien changer de fondamental.
    En même temps...


  • Le mouvement des GJ n’est que la partie émergée d’un iceberg dont les pointes acérées ont déjà commencé de déchirer les flancs de ce "titanic macronien", tandis que son capitaine se croit toujours sur un rafiot insubmersible, à la barre...
    L’orchestre joue à plein, comme si de rien. Dans la salle du restaurant, on se gave, on rit. On danse.

    Mais autant qu’il est vrai que celui-ci flotte encore, il coulera ! C’est écrit.


  • "Pour moi, il n’y a pas de questions interdites" ! Sauf, l’immigration, l’IVG, le mariage pour tous, l’ISF, le Frexit, ...
    Et pendant ce temps-là, l’industrie fabrique et fournit des grenades lacrymogènes, des flash-balls, des matraques et fait venir des mercenaires d’Academy...
    Macron, la seule chose utile à faire, c’est de tirer ta révérence !

     

  • Il n’est pas question de débattre.
    Le RIC est un droit fondamental de toute démocratie digne de ce nom.
    Tu nous donnes le RIC (les clefs de la France, quoi) et toi, tu dégages.
    Point barre. Ce n’est pas négociable.
    Arrête de nous coller aux fesses comme une tique.
    On ne veut plus de parasite dans ton genre.
    C’est pourtant simple à comprendre.
    Ne nous force pas à te l’expliquer plus clairement.


  • À quoi ça sert de consulter le peuple ? Il y a eu des référendums auparavant et on a bien vu que ces pourris n’en tiennent pas compte.
    Continuons dans les revendications et manifestons jusqu’à ce qu’il dégage, lui et ses marionnettes. Son débat national, qu’il se le care dans l’oignon puisque c’est lui qui décide des sujets.


  • #2123815
    le 14/01/2019 par astérix souverain et libre
    Macron adresse une lettre aux Français pour calmer la crise

    C’est qui qui à écrit cette salade pour macron ?
    moi j’aime pas ce genre de salade assaisonné au vinaigre dont la date de salubrité public est dépassé !
    .
    De belles salades bien enveloppées pour mieux (r)endormir la France et les français qui se réveillent de plus en plus à leur Souveraineté, liberté et autonomie d’être.
    on dirait une tentative lamentable de quenelle de l’Élysée en direction du peuple ???
    mais ce genre de salade est périmé, faut arrêter de les planter et de les cultiver et les déraciner de la Terre !


  • En fait il propose à l’avance les sujets qui pourront être abordés,et aussi ce qu’il ne faut pas parler.
    le plus important bien sûr , la dette (qui en aucun cas est la faute des français) et l’immigration massive,qui on le sait tous n’apporte rien de bon.
    interdiction d’y toucher.
    vraiment trop fort.
    continuez messieurs les politiciens,de nous faire croire que nous avons le choix.


  • #2123835
    le 14/01/2019 par aucuneconcessionamplificationducombat
    Macron adresse une lettre aux Français pour calmer la crise

    Le roitelet du haut du trône a rédigé une longue missive à l’intention de ses employeurs, le peuple français. Mais, ce n’est pas une palinodie de laquelle le tabernacle souffrira de sa préséance sur l’ensembe.

    Où est la protection de la liberté, la loyauté, quand un seul peut déterminer de la signification d’un geste (la quenelle) et que tout son peuple frappe d’ostracisme tout membre de la communauté nationale qui le pratiquerait ?

    Quel choix réel avons-nous sur nos représentants quand nous votons pour des partis qui sont dépendants de la puissance bancaire ?

    Quel destin partageons-nous en commun quand c’est l’iconique fait de la seconde guerre qui décide ce qu’est un bon humain d’un mauvais ?

    Pourquoi produire des efforts dans un pays qui offre aux médiocres les meilleures places, pourquoi s’observe-t-il une prévalence communautaire au sein de tous les lieux de pouvoir si tous les Français veulent et ont sincèrement oeuvré pour une société juste et prospère, comment s’explique-t-il que la France soit parvenue à une telle distorsion sociétale dont les Gilets Jaunes sont la représentation ?

    Comment être fier d’être Français dans un tel avilissement général et s’abstenir de restaurer l’intellectualité qui, aussi nauséabonde et au prix lourd soit-elle, a fait la preuve de son efficacité a régénérer une morale plus saine ?

    Il n’y a plus de pacte social, plus de République, en réalité, puisque cette euvre devait assurer l’édification d’une société laïque or, l’institutionnel devoir de mémoire de la shoah a patrimonialisé les institutions républicaines et, cette prégnance communautaro-religieuse est devenue une enfreinte grave quasi irréversible au principe républicain lui-même, dont l’accusation d’antsémitime à toutes les mises en garde contre cette dérive autoritaire et hystérique n’a fait que rendre évidente la mort de, la Res Publica, la Chose Publique, qui n’est de fait, plus qu’une chose privée entre les mains de quelques-uns.

    Tous les questionnements du Président démontrent l’absence d’un projet commun depuis longtemps et, que c’est bien en servitudes que nous vivons. Si la citoyenneté était le vivre ensembe, pourquoi avoir frappé 2 mois durant les Gilets Jaunes, ressasser qu’ils ne représentaient qu’eux-mêmes, pour en arriver à des palabres étalées sur 3 mois, alors que jusqu’ici la France était gouvernée par des sondages effectués sur des panels de 1065 personnes ?

    En vérité, la rue Gouverne, c’est leur départ l’exigence pas un débat !


  • Si tu as lu plus de cinq lignes de cette lettre c’est que tu n’est pas complètement affranchis de la Matrice , encore un effort .


  • #2123838

    Tant qu’à donner dans la longueur, autant le faire avec finesse. Je préfère lire Proust. Après un discours robotisé, voilà un texte ampoulé d’un être totalement déconnecté. J’ai bien peur que le « Prince » tombe de très haut quand le réel le rattrapera. Souvenons-nous de Kadhafi...

     

    • #2123893

      Quel esprit dénué de toute conscience du monde réel peut penser qu’il finira comme le grand Kadhafi...

      Non, même si au pire ils sont bien capables de mettre en scène sa mort à renfort de mensonges que tout le monde gobe sans preuve comme ils l’ont fait avec Ben Laden , il a sûrement déjà sa place dans les sous-sols de Dallas ou du Paraguay pour le très proche grand chaos des nations... Je ne m’en fait pas pour lui.

      Comparer Khadafi et Macron... Quel grossier trollage.

      Essaye autre chose.


    • #2124035

      Cher Monsieur Anti-Troll,

      Je constate avec humour que l’ironie vous a échappé. J’espère que vous comprendrez que je comparais le sort de Kadhafi à celui de Macron et non la stature des deux personnages qui n’ont strictement rien en commun. Vous aurez mal interprété mes propos.

      Cordialement...


  • "...la justice sont accessibles à tous indépendamment de la situation et de la fortune. ..."
    C’est plutôt le contribuable, qui est, facilement, accessible par la justice.
    Soral et Dieudonné en connaissent les joies puisqu’ils en ont, souvent, bénéficiés. Merci à la justice.


  • #2123891

    Qui qu’a écrit cette prose d’enfoiré ?

    D’abord, le Microbe "éternellement attaché" à qui on sait, eh ben il dégage, ensuite le RIC est mis en place.

    C’est tout. Le débat, c’est simplement une manoeuvre, une manipulation de plus.


  • Les français sont "impatients" d’arrêter de galérer à la fin du mois.
    Le problème c’est plutôt que cela se dégrade année après année, ce n’est donc pas de l’impatience mais de la consternation.

    Il parle de l’impôt mais pas des taxes (environ 300). C’est surtout ces taxes qui foutent la m...

    Il pose plein de questions et les réponses il les connait, elle sont scandées dans la rue depuis 2 mois.
    On attends ses réponses pas les questions !!!


  • Je ne comprends pas pourquoi il ne dégage pas !
    Il va toucher 10 000 ou 15 000 par mois à vie.
    Avec cela il pourrait aller vivre dans un paradis dans le pacifique et gouter aux joies de la plongée, du surf, de la voile, des plages de cocotiers, à vie.
    Comprends pas !
    Il est taré ce mec. On dirait qu’il aime être haï.


  • Notre communauté nationale s’est aussi toujours ouverte à ceux qui, nés ailleurs, ont fait le choix de la France, à la recherche d’un avenir meilleur : c’est comme cela qu’elle s’est aussi construite.
    C’est n’importe quoi, c’est le système américain qui s’est construit sur l’immigration car les USA sont une colonie anglo-saxonne. Mais la France n’est ni une colonie, ni une terre d’asile construite sur l’immigration. Comment le pourrait-elle ? Jamais la France n’aurait pu avoir de culture et de religion homogène s’il y avait eu de l’immigration. Il salit et ment ouvertement la France et les français.
    Ce porc n’a même pas honte de ce qu’il dit et ne tente même pas de réduire l’immigration. Pire, il la vante et signe le pacte de Marrakech.


  • Le grand débat...Surtout des tables rondes comme chevaux de Troie pour faire rentrer les syndicats dans la danse.

    La ligne des jaunes était la bonne, apolitique, non syndicale.

    Là, il faut le reconnaitre, le pouvoir a bien joué le coup, il impose de facto ses chiens de berger pour cadrer de force le mouvement via un simulacre de référendum.

    Entendu que le vrai, il ne viendra plus, trahir une fois pour les beaux yeux de la BCE, c’était déjà trop, on en voit aujourd’hui les conséquences.
    Etre obligé de le faire une seconde fois et dans un intervalle si court, ce serait suicidaire pour les gardiens de la République.

    D’où le grand débat.


  • Juste un torche cul de plus, vivement que l’ on Tire la chasse.


  • "La seule lettre qui intéresserait les Français est sa lettre de démission " dixit Asselineau !


  • Grand débat pour grands bêtas

    Je te prends, je te retourne et je t’enc....


  • écrire une lettre aux français après les avoir fait tabasser par les flics !!!

    non mais franchement il est taré ce Macron ?!

    mais jusqu’où va aller ce fou encore ?

    EXASPERATION POPULAIRE A SON MAXIMUM !!! OUH LA LA LA !!!!


  • #2124025

    Encore une fois , c’est de l’enfumage . On s’y attendait . J’ai lu cette lettre longue et très chiante a la fois . Ce qui en sort , c’est qu’il reste très ferme sur son engagement politique , il veut continuer sur sa lancée , et essaye d’endormir le peuple . Il refuse le RIC ! et propose une sorte de référendum a sa façon , c’est lui qui pose les questions et il a meme les réponse déjà faite , il ne veut rien lacher et continue sa politique liberal sans se soucier de la colère des gilets jaunes . Il faut qu’il dégage !


  • Calendrier de l’après..
    Lundi
    Mardi
    Mercredi
    Jeudi
    Vendredi
    Gilets Jaunes
    Dimanche


  • Merde ! Les gars s’attendaient plutôt à une lettre de démission : elle est pour quand ?


  • #2124128

    Le peuple s’en bat les couilles de ta lettre et de ton débat de merde à venir ...
    Les GJ seront de plus en plus présent ! partout ! et tant qu’ils n’obtiendrons rien , ils continuerons .
    Lâche l’affaire Macron , c’est mort pour vous . Vous avez atteint un niveau de crédibilité zéro .
    Vous pouvez nous gazer , arracher des mains , crever des yeux , fracturer les cranes , nous rouler dessus ( c’est nouveau ! ) vous n’y changerez rien !
    Tout ce que vous avez réussi à faire c’est une prise de conscience de ce que défendent les corps constitués , et les médias !
    Enfin , c’est déjà beaucoup ! enfin le réveil !
    Vous nous avez montré que vous êtes , notre véritable ennemi !


  • L’enfumage pour camoufler ce qui se passe en ce moment même : le 17 janvier changement des règles pour le temps de parole des opposants dans les médias mais surtout le 22 janvier traîtrise de macron au profit de l’Allemagne https://www.facebook.com/monot.bern...
    MACRON DEMISSION ! URGENT


  • Et brutalement, Macron, mu par une inspiration divine, tel le poète - prononcez [pouet] - au fond de sa mansarde, aurait compris l’ire des Gilets jaunes, et prenant sa plume, se confondrait en plates excuses et consentirait aux doléances de ces manants ?...
    Trêve de plaisanterie, et pour citer Asselineau, concernant Macron : "La seule lettre qui intéresserait les Français, c’est sa lettre de démission."


  • #2124401

    Pourquoa fér ont é iletrréz !


  • Ça tombe bien j’utilise le papier comme brouillon.

    J’espere juste que le verso sera blanc et vierge


  • "Trop gouverner est le plus grand danger des gouvernements".
    Mirabeau ; Discours Assemblée nationale, le 25 novembre 1790.


  • #2124930

    Lettre en carton que je n’ai pas lu, pure perte de temps. Quand son DG de campagne écrivait : je baise le peuple, je n’ai rien à attendre de ce mec. Je préfère les MacronLeaks beaucoup plus intéressants
    MacronLeaks quelques petits rappels mais non exhaustifs
    https://numidia-liberum.blogspot.co...


  • Il faut être honnête, a la suite de louverture du debat, on voit bien que c’est quand même une tronche sacrément outillée, pragmatique, humble. Du mal à comprendre votre manque de remise en question, c’est surement le type le plus effiface, soucieux et le moins corrompu qu’on ai eu.

     

Commentaires suivants