Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Manifestations du 18 septembre, la mobilisation baisse mais pas le contingent d’opposants

Comme pour les Gilets jaunes

À l’heure où 50 millions de Français sont allés se faire vacciner, volontairement et même pleins de zèle pour certains, ou bien contraints et forcés pour pouvoir continuer à nourrir leurs enfants pour d’autres, on nous dit que la mobilisation semble s’essouffler. Ce n’est pas un mystère, nous l’écrivions dans nos colonnes, l’individualisme de nos sociétés combiné à une lassitude de se battre après un an et demi de luttes contre la folle politique sanitaire ont achevé de démobiliser ceux qui, néo-vaccinés, ne se sentent plus concernés ou ne se sentent plus la force de combattre.

 

Un autre facteur de démobilisation est aussi la décrue des hospitalisations et des morts, enfin, tel que le narratif officiel nous l’annonce. Pour toute personne critique dotée d’un peu de raison et de vagues souvenirs de maths, le nombre de malades et de morts du Covid-19 a toujours été marginal – surtout lorsqu’on sait comment s’est effectuée une comptabilité plus que généreuse !

Dès lors, les populations semblent sentir – et les annonces d’Emmanuel Macron en faveur du relâchement prochain de la bride aux bons animaux que nous sommes – qu’une détente dans la répression pourrait s’opérer prochainement, le pass sanitaire disparaître petit à petit, voire la perspective de l’obligation vaccinale pour tous s’éloigner.

Last but not least, la focalisation des médias sur un mouvement qui s’essouffle de semaine en semaine – que cela soit vrai ou parfaitement faux – provoque, par l’éternel effet de la prophétie autoréalisatrice, un travail de sape qui provoque une réduction des manifestants par démobilisation.

Tout ces effets, et peut-être d’autres encore comme la violence qui s’invite dans les manifestations ou l’infiltration par les mouvements gauchistes de subversion (deux phénomènes repoussoirs pour le manifestant de base), ont concouru à la baisse du nombre de manifestants – même si le comptage officiel ferait rire un candidat de 14 ans aux épreuves de mathématiques du brevet des collèges (DNB).

Ah ! nous oubliions de citer la pluie qui fut présente dans de nombreuses villes et concoure assurément à une démobilisation, mais ponctuelle celle-là.

Dès lors, après avoir listé l’ensemble des raisons qui pourraient nourrir un essoufflement, nous devons vérifier ville par ville si l’essoufflement est réel (à Paris, très probablement, mais en province, rien n’est moins sûr). D’autre part, si le nombre de manifestants semblent décroître, le ressentiment et même la colère sont toujours bien là. Que le gouvernement ne s’imagine pas que les Français se sont convertis à leur politique et ont abandonné leurs idées !

 

Ci-dessous, donc, notre compilation non exhaustive des villes (au moins 199 villes étaient mobilisées officiellement en France ce samedi 18 septembre) et les chiffres officiels (donc chiffres planchers) que vous pourrez comparer aux images afin de vous faire une idée du niveau de réalisme ou de tartufferie de ceux-là face à celles-ci (les images, donc).

Nous sélectionnons les vidéos les plus représentatives et les plus fiables, lorsqu’elles existent, comme les défilés – accélérés ou non – ininterrompus de cortèges qui permettent un comptage assez fiable.

Note : le chiffre entre parenthèses est celui de la manifestation précédente du 11 septembre – ou le dernier chiffre connu.

 

Paris – 6 100 (19 000)

 

Lyon – 1 500 (2 500)

 

Bordeaux – 1 000 (2 500)

Deux manifestations, une anti-pass et une antifa, signe de la division subversive des gauchistes.

 

Marseille – « plusieurs centaines » (2 200)

 

Toulon – 2 000 (2 500)

 

Avignon – 1 250 (2 250)

 

Valence – 2 000 (04/09 : 1 900)

 

Toulouse – 1 000 (1 500)

La manifestation a été reprise en main par les gauchistes et les antifas, entraînant mécaniquement une démobilisation sur fond d’histoires montées en mayonnaise d’agression de gauchistes par des identitaires.

 

Pau – 1 200 (1 500)

 

Montpellier – 3 000 (3 500 )

 

Chambéry – 1 500 (04/09 : 2 500)

 

Annecy – 1 800 (3 000)

 

Thonon – 1 000 (04/09 : 2 000)

 

Grenoble – 900 (04/09 : 600 !)

 

Lille – 2 100 (2 500)

 

Brest – 400 (1 000)

 

Rennes – NC (1 700)

 

Nantes – 2 000 (2 000)

 

Vannes – « moins de 1 000 » (1 700)

 

Quimper – 500 (1 200)

 

Bayonne – 500 (« plusieurs centaines »)

 

Clermont-Ferrand – 500 (1 500)

 

Roanne – 400 (600)

 

Besançon – 1 400 (1 600)

 

Bourges – 500 (700)

 

Dijon – 700 (« plusieurs centaines »)

Il paraît que « l’extrême droite » était en force ce samedi à Dijon... Probablement une lubie journalistique.

 

Agen – 500 (1 000)

 

Nice – 2 000 (3 500)

 

Aix-en-Provence – NC (1 500)

 

Strasbourg – 1 600 (1 200)

 

Mulhouse – NC (3 200)

Oups, pardon, il s’agit d’une erreur :

 

Metz – 1 200 (1 500)

 

Colmar – NC (2 000)

 

Reims – 300 (500)

 

Les manifestations précédentes :

 






Alerter

106 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2811732

    Je manifestais à Tarbes le 28/08, et j’y étais de nouveau ce samedi. Le jour et la nuit.

    Certes la météo n’était pas engageante, mais d’une belle manifestation volontaire et pleine d’énergie d’environ 2500, 3000 personnes selon moi (l’organisateur, un peu optimiste avait annoncé 4000 au micro...),
    nous n’étions plus ce samedi qu’un groupe d’environ 200 personnes, déambulant sans cap (oui, je sais, pléonasme) ni grande conviction et rebroussant benoîtement chemin au gré des interdictions de la police.

    À notre retour devant la mairie, les 3 véhicules de police qui nous y attendaient girophare allumé ont assez vite quitté les lieux, comprenant bien qu’il n’y avait pas là risque d’insurrection.
    Arrrhh... Ultime humiliation !

    Globalement, et comme déjà dit dans un commentaire plus haut, très peu de jeunes dans les manifestations auxquelles j’ai participées.

    Sinon je reprends intégralement à mon compte le commentaire de Snouppiou.
    Effectivement, le message implicite envoyé par le... peuple ? Par l’agrégat d’individus consommateurs vivant sur le sol français, est :

    "La dictature, oui pourquoi pas, mais pas trop vite s’il vous plaît.
    Les privations de liberté, laissez-nous juste un peu de temps pour nous habituer avant d’introduire la suivante"

     

    Répondre à ce message

  • #2811829

    300 à 400 manifestants au Mans, un chiffre nettement en baisse. Avec cette pluie de merde qui n’a rien arrangé ! Oui les plus déterminés sont là (quoique à titre personnel, je me suis forcé cette fois-ci à venir). Et le fait de démarrer place de la Rep (au lieu du marché de Pontlieue, avec son parking bien pratique pour ceux qui viennent de loin) n’est pas une bonne idée.
    Seul point positif et récurrent : toujours des nouvelles têtes.

    Prochaine manif départ place Henri Vaillant (et apparemment ce sera définitif) 14h30.

     

    Répondre à ce message

  • #2811830

    A Paris, ils n’ont pas compté les manifestants chez Philippot car la manifestation était statique !

     

    Répondre à ce message

  • #2811872

    Je m’attendais avec la rentrée de septembre à une mobilisation beaucoup plus conséquente avec l’arrivée des étudiants , des personnes impactées par la perte de leur salaire au 15 septembre ...c’est l’inverse..de semaine en semaine le nombre de manifestants fond comme neige au soleil..nous serions plus que 80 000 ce dont je doute vu le degré de mensonge des médias officiels mais ce n’est pas le raz de marée annoncé ..on me parle de 300 000 soignants impactés où sont ils ? pourquoi ces personnes ne manifestent pas en masse 300 000 avec leur conjoint ou un ami cela fait 600 000 me semble t’il ? J’assistais à un rassemblement à Moulins Sur allier 150 personnes des femmes qu’une quarantaine d’années , et des couples d’une moyenne d’âge de 60 ans ..des interventions de qualité ..puis enfin oh miracle une" jeune" prend le micro elle nous explique que bien que cela soit "relou" elle s’est fait vacciner pour vivre comme avant que ce vaccin est comme les autres que l’on devrait se faire vacciner ..qu’avec les autres aussi on ignore leur composition..autre jeune look petit bourgeois à mèche s’offusque que l’on compare la pass sanitaire et sa discrimination au régime nazi..en fait les seuls jeunes qui sont intervenus étaient de bons covidés décérébrés ..les autres étaient tous aux terrasses de café ..Cette jeunesse que l’on adule (pas moi) que l’on met sur un piédestal est le pur fruit du matérialisme ...ces enfants rois pourris gâtés ne pensent qu’à eux ..leurs désirs..les parents ne sont là que pour céder à leurs petits caprices et à leur donner de l’argent..aucun idéal..aucun combat ...ces futurs "Tanguy" vivent à la boomers ..ils étaient totalement ou presque absents lors des gilets jaunes ou lors de ces manifestations pour la liberté ..ils s’en moquent..ils vivent dans le monde idéalisé des "Bisounours" ..ils sont déjà soumis au monde matériel..ils sont prêts à se faire piquouzer ad eternam pour jouïr de la vie..ils vont se faire laminer leurs droits sociaux leur retraite ..ils se croient éternellement jeunes avec papa et maman qui céderont à tous leurs petits caprices ..ils sont les grands absents des mouvements collectifs ..petits nombrilistes ..à l’ego surdimensionné .ou imbéciles .plus dure sera la chute.. s’en rendront ils même compte ? Les parents n’ont pas su les élever déjà avec un esprit de famille ou ils devraient participer aux tâches ménagères ..ils n’ont pas le temps..trop branleurs aussi ...buvez dansez dans quelques années vous allez pleurer

     

    Répondre à ce message

    • #2812030

      Ça tombe bien, ce n’est pas à la jeunesse de prendre les choses en main, mais aux pères. Et aux mères’ La jeunesse livrée à elle-même n’a jamais rien démontré que sa totale docilité à foncer dans tous les pièges qu’on lui tend.

       
    • Oui. Dans mon entourage beaucoup d’anti vaccin mais aucun qui va aux manifs. Il ne faut pas compter sur le collectif pour s’en sortir mais uniquement penser à sa gueule. Pas de vaccin ni de masque pour moi. Les autres ? Fatigué de me battre pour eux. Fatigué d’essayer de leur expliquer. Je sauve ma peau et basta.

       
  • #2811915
    Le 19 septembre à 17:59 par poil à gratter
    Manifestations du 18 septembre, la mobilisation baisse mais pas le (...)

    Le ministère de l’intérieur prévoit des chiffres négatifs pour les manifs ee la semaine prochaines.

     

    Répondre à ce message

  • #2811951
    Le 19 septembre à 19:02 par poil à gratter
    Manifestations du 18 septembre, la mobilisation baisse mais pas le (...)

    Les manifs sont à mon sens importantes voire nécessaires mais pas suffisantes c’est certain.
    Que pensez vous de l’idée de faire un site spécifique pour mettre en place des actions diverses dans la vie quotidiennes. Le site pourrait servir à mettre au point ces actions, de l’idée à la fédération des énergies, capacités, compétences, directives... pour un passage à l’acte collectif, légal et utile au peuple.

    Une idée par exemple, réalisable ou pas ??? Mais je me lache.
    Je suis persuadés que nous sommes au moins 3 millions de mécontents prêts à s’engager dans une action simple et non délictueuse en France... de plus, sur internet, on peut fédérer au niveau mondial. Donc admettons que 3 millions de personnes se mettent d’accord pour faire une OPA sur une société. Par exemple carrefour, capitalisation boursière, 12 Milliards. Divisé par 3 millions ça fait 4000 €, si on se fixe sur une seule société, il n’est pas inenvisageable de la racheter sur un an ou deux, sachant que certains peuvent mettre plus que d’autres...
    L’intéret me direz vous ?? Si le but n’est pas mercantile mais politique (non politicienne) et bien les dividendes pourraient être capitalisés pour une cause spécifique, les votes du conseil d’administration seraient majoritaires aussi pour une action à décider collectivement (sur ce fameux site). Par exemple doubler les salaires de tous les employés, baisser celui du président... obliger une démarche (réellement) éthique avec les fournisseurs... faire du lobying à l’inverse des intérets de la boite... bref, ils ont le pouvoir parce qu’ils ont les moyens de productions. Pourquoi ne pas les racheter tout simplement ??

     

    Répondre à ce message

  • Les manifs n’ont qu’un seul but montrer qu’il y a des gens en désaccord avec le gouvernement.
    Nous n’existions pas pour les médias avant de nous montrer dans la rue.
    Les manifs ne servent pas a rien, sinon ils n’en parleraient même pas.

    Souvenez vous qu’a la base pour leur "projet Covid " nous étions tous sensés être demandeurs de leur merveilleuse "nouvelle normalité" .

    Il ne s’agit pas de prendre l’Élisée, mais de casser leur belle chanson d’un monde merveilleux post Covid qu’ils nous préparent en réalité depuis bien avant le virus et auquel tout le monde se serait déjà résigné sans les opposants bruyants dans la rue.

    Ils sont désormais obligé de parler de "mal nécessaire ", mais sans nous on parlerait probablement de "passe du bonheur" ou de "privations heureuses".
    Ils auraient voulu faire croire qu’ils nous font du bien , nous savons qu’ils nous font du mal et de plus en plus de gens le verront avec le temps.

    Cela n’enlève rien a notre douleur, mais beaucoup a leur projet qui devra passer par encore plus de violence et donc encore plus d’opposition.
    Le temps joue pour nous , pas pour eux.
    aussi , bientôt le massacre vaccinal sera visible de tous.

    Avant les manifs, des millions de personnes pensaient qu’elles étaient seules a a voir l’enfer qui se profil sous couvert sanitaire pour notre avenir et surtout celui de nos enfants.
    Leur plan a en partie échoué, ils le forcent , mais ce n’est plus du tout comme écrit dans leur scénario satanique.

    Il ne faut pas abandonner .

     

    Répondre à ce message

  • J’ai fait les 5 premières manifs et puis j’ai arrêté :
    - Lassitude. J’ai compris que ça servait à rien.
    - J’ai acheté un faux pass et après 18 mois de désespérance j’ai décidé de penser à ma gueule. Si des gens veulent se faire piquer, que ça les dérange pas que leurs enfants s’etouffent à l’école, c’est leur problème, pas le mien. Tout ce que je demande maintenant c’est qu’on soit pas reconfiné et qu’ils nous mettent pas une puce sous la peau avec le vaccin (sinon plus de possibilité de faux pass.)
    On pouvait pas gagner. Trop de moutons.
    On pourra pas sauver tout le monde, il faut l’accepter. Mais on peut sauver notre gueule. C’est déjà pas mal.

     

    Répondre à ce message

    • #2812302

      Je te rejoins dans ton analyse ..je suis présent dans les manifestations depuis le début ..beaucoup de monde au départ..beaucoup de motivation ..une France unie hétérogène puis peu à peu les gens désertent ..nous étions un groupe de 9 personnes au départ puis progressivement nous nous sommes retrouvés à deux ...le parcours de "santé" des manifs évite de "déranger" les commerces..on ne fait plus de pause devant les hôpitaux il faut pas trop être bruyants...on passe dans des rues pour ne pas bloquer la circulation..on braille dans des rues désertes..puis on arrive enfin Place de Jaude à Clermont Ferrand avec une foule aux terrasses des cafés ou faisant ses emplettes ..quelques uns nous toisent méchamment ou avec ironie ..en fait on peut tourner pendant des semaines c’est totalement improductif si à côté il n’y aucune action ..il fallait que des millions de personnes défilent dans les rues ; fassent grève refusent d’appliquer ces règles tyranniques ..il fallait toucher à l’économie au veau d’or ..non les Français une fois de plus se sont couchés ..ils ne défendent même pas leurs gosses à l’école qui subissent le masque ..la peur orchestrée ..Entre les soumis covidés et les collabos covidistes il reste environ un tiers de résistants ..pour l’instant je stoppe les manifs celà me gave..je ne vais pas aller gueuler "Le Pass sanitaire on en veut pas" dans une rue déserte ou dans une Zone artisanale ..je participerais peut être à des grands rassemblements ..ou à d’autres actions mais la marche gueularde du samedi nenni !

       
    • C’est le "sauve qui peut" qui doit etre le leitmotiv des non vaccinés ! Il est inutile de démontrer la nocivité de ces pseudo vaccins à la France entière ! La France est perdue à vu d’homme mais nous pouvons encore sauver nos proches et notre peau !

       
    • #2812503

      @ whiteangel

      Je vous comprends, vraiment. Mais allez parler aux organisateurs. Au Mans aussi, on s’est "amusé" à aller brailler sur la rocade par exemple.... Et je ne parle pas du vieux Mans (tous les habitants s’en foutent). Mais dernièrement les organisateurs se sont un peu calmés sur la distance. C’est déjà ca.

      Quant à sauver sa gueule.... Pensez à votre famille, votre clan, vos amis les plus fiables. On ne s’en sortira pas tout seul, c’est pas vrai. Cette pensée m’a traverser l’esprit aussi. Mais c’est une illusion dangereuse.

       
  • #2812554
    Le 20 septembre à 19:42 par Quelque part au troudbalistan
    Manifestations du 18 septembre, la mobilisation baisse mais pas le (...)

    Ayant fait quasiment toutes les manifs sur Perpignan depuis le 17 juillet, je confirme malheureusement la forte décrue du cortège qui etait pourtant mpressionnant debut août.

    Point positif, il reste toujours hétéroclite avec des profils très divers (baba- cools, anars, souverainistes, catholiques, quelques femmes voilées, quelques BCBG, retraités, gilets jaunes, soignants, antivax purs et durs,etc..). Je note toutefois que les jeunes et les étudiants y sont très peu représentés.

    Ce dégonflement est bien triste et je me demande sincèrement quelles autres options pacifiques et plus efficaces s’offrent à nous à part le maintien d’une guérilla juridique par Maitre Brusa et autres ténors du barreau (à vrai dire je n’ai pas bien compris si Maitre Di Vizio allait poursuivre son activité d’avocat).

    N’hésitez pas à donner vos idées (réalistes) et que le Seigneur veille sur tous les résistants !

     

    Répondre à ce message

  • j’étais à la manif Philippot, c’est la première fois qu’il y avait des contrôles d’identité à la sortie du métro : juste pour les profils à risque : bref ceux portant une pancarte ou un drapeau..
    bref le pouvoir a mis une petite pression, toute nouvelle, sous forme d’une petite intimidation.
    je suis fiché et je les emmerde

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents