Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Marginalisé" par l’Élysée, Dalil Boubakeur quitte le Conseil du culte musulman

Le recteur de la grande mosquée de Paris, s’estimant « marginalisé » par l’Élysée, a annoncé mercredi son retrait des instances du Conseil français du culte musulman (CFCM).

 

Dans un communiqué, Dalil Boubakeur dit ne pas avoir été convié aux vœux d’Emmanuel Macron aux autorités religieuses, organisés jeudi.

« Il est surprenant que l’institution religieuse musulmane la plus emblématique de France (...) soit ainsi marginalisée voire ostracisée », peut-on lire dans ce communiqué, qui présente la mosquée comme la « gardienne vigilante de l’islam du juste milieu depuis sa création en 1926 ».

Lire la suite de l’article sur challenges.fr

Voir aussi, sur E&R :

À lire et à conseiller à Dalil Boubakeur, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • J’ai comme l’impression qu’on prête une importance à ce type qu’il n’a pas.
    Il ne représente que lui et ses sbires, je ne crois pas me tromper en écrivant que beaucoup de musulmans ne peuvent pas le sentir. Macron est tout sauf un débile, il a compris et se servira de cette mise à l’écart le moment venu.

     

    Répondre à ce message

  • Il n’a qu’à devenir Rabbin et il sera mieux estimé.

     

    Répondre à ce message

  • Très bien ! Les musulmans de France n’ont pas besoin de ces organisations/associations infiltrées d’agents étrangers, de rabatteurs de voix et financées par les Français. Quand on est dans un pays non musulman, le musulman doit vivre son islam à ses frais !!!!

     

    Répondre à ce message

    • Tout à fait d’accord, ce qui me fait rectifier mon commentaire plus haut, il y a bien un islamisme en France vu que certaines mosquées ont été construites avec l’argent des frères musulmans d’Égypte, d’Arabie Saoudite et autre Qatar... Si les musulmans de France avaient payés pour leur culte, il n’y aurait sûrement pas de pensée influente extérieure.

       
  • La majorité de l’élite maghrébine née en France se métissent et finit par s’intégrer.

    Voilà pourquoi il n’y aura jamais de représentants de cette communauté digne de ce nom.

     

    Répondre à ce message

  • #1873669

    Sans Boubakeur la politique d’un islam de France sera vouée à l’échec car c’était lui qui en était la figure de proue.

    Boubakeur ne veut plus à titre de mesure de rétorsion participer à "aucune initiative des pouvoirs publics".

    Chaque membre du C.F.C.M. à son tour l’imitera.

    LE C.F.C.M. vidé de son contenu , l’Etat va perdre le peu de contrôle qu’il avait encore sur la communauté.

    Boubakeur n’en sortira pas diminué, l’islam salafiste renforcé.

    Macron a fait l’E.N.A. ;
    ses conseillers également ;
    leur Q.E. est proche de zéro.

    Vexer R.T parce que chez Macron, le Roi de France venge le duc d’Orléans
    ou ne pas inviter Boubakeur pour lui signifier qu’il ne sert à rien, ça s’appelle commettre un impair.

    Parce que, en politique, vexer, c’est inutile voire dangereux.
    En plus d’être idiot : en politique, on a suffisamment d’ennemis pour ne pas s’en fabriquer.

    C’est ainsi que l’on définit les énarques : un personnel inutile, arrogant et dangereux.
    C’est la quatrième fois que la V République commet l’erreur de mettre à sa présidence, un inutile, arrogant et dangereux :

    - Le premier s’appelait Giscard
    - Le second Chirac
    - Le troisième Hollande
    - Le quatrième Macron.

    Giscard a coulé la banque de France avec la loi de 1973 ; il est le père de la dette ; il a rédigé le traité de lisbonne : il est le parrain de nos geôliers.

    Chirac n’a surtout rien fait là où précisément l’urgence l’appelait et n’a fait que s’excuser en notre nom de crimes que nos pères n’avaient jamais commis.

    Hollande a amplifié Giscard et parfait Chirac : il a fait que Berlin ait sa capitale à Bruxelles et que Bruxelles ait sa résidence secondaire à Paris. Il a dit qu’être blanc et Français valait moins cher qu’être noir et antifrançais.Par la bouche de son premier ministre, il a soutenu que l’AntiFrance était l’avant garde de la République

    Voici Macron :

    maintenant que nous voyons avec le recul ce que l’inaptitude, l’inutilité l’arrogance et l’idiotie au pouvoir peuvent causer comme dégâts à la réputation de la France et du genre humain,

    nous ne devrions pas nous étonner que notre président trouve utile respectueux et prudent de censurer une radio ou d’acculer toute une religion à l’insurrection.

    Alors qu’en plus, il vient de se foutre les Français, l’armée et les flics à dos.

    Nous allons peut-être devoir aller aux urnes.

     

    Répondre à ce message

    • A mon humble avis vous faites fausse route concernant boubakeur en tout cas, le cfcm n’ayant jamais représenté que le cfcm en france...

       
    • L’islam de France ? C’est comme le christianisme de New York ? Un seul islam (celui du Coran), un seul christianisme (celui de l’Evangile). Par contre, deux "judaïsme", celui de la Torah (donné par Dieu à Moïse) et celui du Talmud (jurisprudence des rabbins de Babylone) ! François, occupe toi de ramener les Chrétiens à la parole du Christ. Tu seras juste à côté des musulmans ! Nous, on va s’occuper des wahhabites (Saoud) et de leurs cousins israélites ...

       
    • #1873855

      @Awrassi

      Ce que vous demandez, faire revenir la république apostate à la France catholique, est au dessus des forces humaines.(Mais Dieu fait des miracles)

      Pour le reste, vous avez raison : seul un athée militant, marianniste maçonné, peut croire (parce que ca l’arrangerait) à un "islam de France" ou un "catholicisme de France", la locution "de France" n’étant qu’un mot de code pour mettre Allah et le Christ à la laisse.

      La niche ou l’apostasie, c’est leur ultimatum.

      Mais c’est un point de vue républicain, le point de vue français est différent.

      C’est l’Eglise qui a fondé la France et c’est la France qui a fourni à l’Eglise les moyens humains et financiers de son apostolat à travers le monde : 95% des missionnaires dans le monde étaient français.

      Le monde doit donc à ces missionnaires FRANCAIS catholiques de savoir lire et écrire à défaut de croire.

      Ça donne des droits : peut être pas de donner des leçons à l’islam mais à la république et au Vatican, certainement.

      Nous savons, nous Français (donc catholiques) que nous allons vers la guerre religieuse qui n’a d’ailleurs jamais cessé depuis septembre 1792
      Nous voyons que le républicain maçonné Macron vient d’y mettre une pierre supplémentaire
      Nous savons que Marianne tirera sur nous en premier et seulement sur vous en second : car toujours c’est ainsi qu’elle agit.
      Et encore et surtout aujourd’hui.

      Ce que nous ignorons, c’est si l’islam est contre nous avec eux
      Ou avec nous contre eux.

      En d’autres termes,

      si les wahabites seront plus forts que vous pour avoir avec eux la république (incroyable et pourtant vrai).
      ou si vous serez plus forts qu’eux pour vous être alliés avec nous contre la république (invraisemblable et pourtant nécessaire).

      Eh bien, nous sommes sûrs de vos intentions
      Mais pas de vos choix.
      Car vous vous êtes tus depuis les évènements de 2015

       
    • @ Francois Desvignes
      Sois plus serein et observe calmement les prises de conscience de chacun d’entre nous qui ne pensent pas obligatoirement comme toi sur tous les points ....l’Armée de Spartacus chère à A.Soral n’est pas un ramassis d’êtres "pensant printemps" mais de gens différents ayant semble t-il une cause collective de se réconcilier pour aboutir à une force protectrice et gardienne de nos valeurs communes !!!...
      Cordialement.

       
  • Je pensais que ces personnes étaient plus intelligentes que ça, ou alors c’est leur situation qui les aveugle .Ils n’ont toujours pas compris pour qui ils avaient voté .À force , ils vont peut-être finir par comprendre.

     

    Répondre à ce message

  • Ce qui compte, c’est la Grande Mosquée de Paris ( inaugurée en présence d’un Saint " Christique" de Mostaganem en Algérie : le Cheikh El Alawi). Nous y sommes très attachés.

     

    Répondre à ce message

  • Un Bookmaker de plus ou de moins , Macron en a rien à foutre , il y en a plusieurs dans chaque hippodrome de France .

     

    Répondre à ce message

  • Il vient de retrouver un job, c’est officiel. Il vide les poubelles au secrétariat de Chalgoumi, puis, il ira passer la serpillière chez Valls, il aime donc le travail Manuel.....

     

    Répondre à ce message

  • « gardienne vigilante de l’islam du juste milieu depuis sa création en 1926 ».

    Les images de son inauguration en 1926 ne manquent pas sur YouTube et ailleurs... Pas une mosquée mais une porcherie franc-maçonne ! - l’inaugurer avec les pères de tous ces mercenaires, ces criminels du néo-colonialisme franc-maçon,... ils étaient tous là pour fêter la défaite d’Abdelkrim et le gazage de milliers de civils.

    Dalil Boubakeur, au placard ! Macron veut montrer à la Mésopotamie que la France a changé... ou plutôt, n’est pas ce que Bachar avait osé dire : « Paris, base du néocolonialisme avec ses tirailleurs, ses goumiers, ses zombies, sa poubelle basanée qui entre deux viols, deux choses ignobles, vont faire des « prières à Dieu ! » ».

    Bon, allez retrouver votre copain Philippe Val ! Vous riiez si bien ensemble dans les couloirs du Palais de Justice...

     

    Répondre à ce message

    • #1874346

      Les musulmans de France ont vraiment du mal à trouver des représentants de valeur, des gens qui veulent la concorde entre les communautés...Ils n’ont que des personnes au double langage, qui avancent les pions de l’islamisme et finalement de la guerre civile...Mais les musulmans sont ils prêts à vivre leur religion dans la discrétion et le respect de l’autre ? Sont-ils prêts à dénoncer les va-t’en-guerre de leur religion ? Sont-ils prêt à faire des concessions dans un pays laïc qui a horreur des porteurs de religion, des porteurs de division, ayant de douloureux souvenirs des guerres de religion...Lorsque la raison et la vraie spiritualité auront pris le dessus, alors nous pourrons espérer, mais on n’en est très loin...

       
Afficher les commentaires précédents