Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Beur FM aux ordres du pouvoir

Oui à StreetPress, non à Soral & Dieudonné

La station communautaire déroule le tapis rouge à StreetPress, pour un débat où l’on fustige « les fachos », « les antisémites », et la « soralisation des esprits ».

Le 23 septembre 2015, Les Zinformés, l’émission de débats de la radio communautaire Beur FM, accueille les auteurs du livre Le Système Soral, enquête sur un facho business.
Des auteurs qui « suivent » Alain Soral depuis 2009, à l’époque du bimensuel Flash. Un service commandé. Les Zinformés, c’est la quotidienne phare de Beur FM. Pics d’audience et de chaleur politique garantis entre 20h30 et 22h, car on y parle musulmans, Français, juifs, et surtout, conflit israélo-palestien. Un peu trop, visiblement.

 

 

Déclaration d’Abdelkrim Branine, rédacteur en chef de l’émission, dans Marianne du 21 mai 2015 (Les complices de l’islamisme) :

C’est une émission de débat, on n’est pas forcément d’accord avec ce qui se dit, il y a des oppositions fortes. […] Il n’est absolument pas question d’inviter des gens de la mouvance Dieudonné.

Nous allons voir que même sur Beur FM, une radio dite de Ligue 2, où la parole est plus libre qu’en Ligue 1, la liberté d’expression a aussi ses limites. Et qu’Abdelkrim Branine va dans le sens des enquêteurs, ne cachant même pas son hostilité à l’encontre d’Egalité & Réconciliation. Qui chasse peut-être sur les mêmes terres que son média.

Branine, lors de l’interview de StreetPress :

Est-ce que le grand truc, la plus grande réussite d’Alain Soral, enfin chais pas si on peut parler de réussite, on va mettre le mot entre guillemets, c’est finalement d’avoir réussi le tour de force de réunir dans ses évènements des des, des gens de l’extrême droite [il appuie sur le mot extrême], des néonazis, des skinheads, et des gars d’cités issus de l’immigration post-coloniale, est-ce que vous estimez c’est quand même presque un exploit d’avoir réussi à faire un truc comme ça ?

Un des deux auteurs de StreetPress  :

Ils ont un mot pour parler de de, ben de ces gens qui viennent des quartiers populaires [apparemment le mot Arabe lui écorche la bouche, surtout quand on travaille pour un site communautaire et qu’on est financé par Soros !], ils les appellent les musulmans patriotes.

 

Créneau marketing communautaire à vendre

L’émission Les Zinformés « bénéficie d’une grande popularité dans les quartiers », dixit Marianne. Et Branine se vante d’être écouté « par des gens d’un certain niveau social, une sorte d’élite des quartiers populaires ». C’est donc cet axe-là qu’a choisi Dassault, probablement sur demande politique, en rachetant pour une bouchée de pain une station en voie de désintégration (elle n’arrivait plus à émettre partout, et subissait des coupures régionales de la part de TDF), un cadeau pour l’Etat qui lui achète ses Rafale depuis des années.

Ce genre de petit renvoi d’ascenseur (voir la bise entre François Hollande et Serge Dassault sur la photo) est courant entre pouvoir politique et pouvoir économique, symbolisé par ces grands dirigeants du CAC40 qu’on appelle aussi, avec déférence dans nos médias « économiques » (LCI, Les Échos), les capitaines d’industrie. Il semble donc que cet axe d’influence qui touche les quartiers intéresse le gouvernement, qui agit évidemment de manière indirecte. Et puis, une vraie radio « beur », comme elle l’a été en 1983, avec des revendications politiques d’intégration, et non de communautarisme, serait problématique pour la dominance. Ce rachat « politique » intervient alors que le rédacteur en chef de Beur FM était dans le viseur de Conspiracy Watch, pour avoir invité sur son antenne des personnalités aussi décriées ou dérangeantes que Hicham Hamza et, comme le souligne Wikipédia dans son innocente volonté « d’informer », Alix Dreu-Boucard, qui a fondé ReOpen911. Cela fait du « beau » monde et justifie une reprise en main, sinon une petit retour sur investissement éditorial, dont on voit et entend très nettement le résultat.

En invitant les « enquêteurs » de StreetPress, Beur FM va clairement contre une base de ses auditeurs, très sensibles à la question palestinienne, et globalement antisionistes, mais trouve grâce aux yeux de la dominance. Qui ne voit aucun inconvénient à communautariser l’information et les esprits, mais énormément de danger dans une parole qui glisserait sur l’axe immigrés > Dieudonné > Soral. Chaque média est pris entre les exigences de l’élite, et du public. Entre les oukases du Système, qui ne cache plus son orientation sioniste, et les exigences des auditeurs, qui veulent de la liberté de parole et de l’information non alignée. Voilà pourquoi un petit média ne peut résister longtemps à la pression de la mâchoire politique.

 

Beur FM dans les mâchoires de l’État

Le tapis rouge déroulé à StreetPress entre parfaitement dans le cadre de cet alignement éditorial progressif sur les thèses d’État. Ce qui n’est pas surprenant, au vu de la reprise en main. Il n’y a en effet pas une feuille de papier à cigarette entre le couple projet/conclusions partiales de StreetPress, et le discours répressif inspiré par la LICRA de Manuel Valls. Par exemple, lorsque le thème de « l’argent » est abordé (Branine : « Alors l’argent on va en reparler »), les enquêteurs reprochent à Egalité & Réconciliation de gagner de l’argent, de commercialiser leur marque. Ce qui n’est reproché à personne dans la sionosphère, qui brasse pourtant des sommes sans commune mesure. Beur FM a fait moins de bruit pour les 250 millions d’euros de Cyril Hanouna et de sa maison de production (avec, derrière, l’ombre de Banijay de Stéphane Courbit), ou sur les millions de Serge Rafale Dassault. Elle est dure, la realpolitik. Elle est dure, la dépendance, pardon, la double dépendance communautaire !

C’est ce « deux poids deux mesures », auquel on est habitué, et que combat pourtant officiellement Branine, qui dérange. Sinon, chacun a le droit d’enquêter sur chacun, dans la sphère publique, une fois que l’on existe politiquement. C’est même la définition de la transparence démocratique (on attend encore l’invitation de Beur FM). Là, au contraire, les jugements de valeur négatifs abondent. Ainsi, au lieu d’applaudir la naissance d’un mouvement politique indépendant, qui pose un programme politique original, avec des moyens modestes mais autoproduits – ce qui est une gageure, un tour de force absolu –, basé sur la diffusion d’une connaissance pointue des enjeux actuels, l’on voit les « observateurs » dénoncer la dangerosité du projet, quand ils ne ricanent pas de la… modestie des moyens du site et de la plate-forme d’édition ! Ou ne nous traitent pas de conspirationnistes farfelus. Ainsi, moyens (fantasmés) ou manque de moyens, tout est prétexte à exagérer ou rabaisser, moralement, politiquement et économiquement. Et quand on a besoin de faire peur aux gens, alors on exagère le danger. Un changement de cap éditorial très mainstream qui doit étonner plus d’un auditeur : on est sur Beur FM ou sur Radio J ?

C’est en entendant les questions et réactions de Branine que l’on saisit la collusion entre lui – ou sa hiérarchie – et les invités. Pas un moment il n’essaye de les mettre, non pas en difficulté, mais face la question principale : avez-vous une dent contre E&R, et si oui, pourquoi ? C’est la question fondamentale, qui décide de tout le reste, et qui motive cette enquête. Certes, les journalistes mainstream ont toujours adoré découvrir des choses cachées chez ceux qu’ils appellent « les fachos ». C’est le grand fantasme des « enquêteurs » soumis à la pensée dominante, que l’ordre soit donné directement ou assimilé plus ou moins consciemment. Car en faisant un livre à charge sur Soral et son mouvement, on est sûr d’avoir de la couverture presse ! Les seuls relais presse que les éditions Kontre Kulture ont glanés, ce sont les articles relatant les procédures en cours contre les livres considérés comme inadmissibles par le lobby sioniste, pour que les choses soient dites clairement.

 

Achat d’influence communautaire

Alors, dans cette ambiance « charliste » prosioniste (c’est kif-kif), il devient de plus en plus difficile pour Beur FM (pourquoi pas Rafale FM ?) d’inviter Hicham Hamza, qui déconstruit morceau par morceau tous les montages douteux des « attentats » de ces dernières années. On appelle ça une reprise en main. Il y a encore deux ans, le patron de Beur FM ne trouvait personne pour reprendre son bébé. Bolloré s’est soudain montré intéressé, lui qui dévore tout ce qui traîne, du côté des médias malades. D’ailleurs, on remarque que dans une période de crise où l’équilibre économique est le plus dur à trouver (la publicité se fait rare, et réside en plus entre les mains de groupes puissants, et influents), les propriétaires de petits médias ont le dos au mur. La fragilité économique fait aussi partie du plan des repreneurs. Un média à l’agonie ou affaibli ne coûte pas cher, et en mettant cinq à six millions d’euros sur la table – le prix évalué pour la part Dassault du capital social, une paille pour l’avionneur –, on achète de l’influence. E&R attend toujours ses sponsors venus du CAC40.

On achète un tube qui part d’en haut, ou qui désormais partira d’en haut, pour atterrir vers le bas. Finalement, on reste dans le bombardement… On rappelle, pour les non spécialistes, que le CA du groupe Dassault avoisine les 4 milliards d’euros, selon les gros contrats. Serge Rafale a donc dû débourser 0,15% de son CA pour acquérir une petite radio dont il n’a rien à faire. Mais ça arrange le gouvernement, qui lui achète ses Rafale, et qui se démène (ah, si Hollande pouvait s’attaquer au chômage comme il s’attaque au marché des Rafale !) pour les vendre à l’étranger. Aux Egyptiens, aux Qataris… Aux bons Arabes. Et la boucle est bouclée, diront les conspirationnistes en imaginant un axe « Beurs français - pays du Golfe » ! Eh non, parce que Beur FM n’était pas (on emploie le passé) une radio alignée sur les thèses dominantes israélo-américaines. Mais gageons que ce changement est en marche, à l’image de Charlie Hebdo, journal anti-guerre du Golfe en 1992, qui deviendra pro-OTAN en 1999, lors des bombardement américains sur la Serbie, s’alignant en cela sur les thèses impériales de Bernard-Henri Lévy. Encore lui.

Alors on n’est pas en train de dire que l’ombre du philosophe plane sur Beur FM, on n’en est pas encore là, mais ça avance. La normalisation est en marche. Justement, le 13 mars 2015, quatre mois avant le rachat officiel de Beur FM, Mustapha Kessous, du Monde, signait un sympathique article sur la station, dans le cadre d’un sujet sur les radios « communautaires ». Notez que l’ancien directeur de la rédaction de Beur FM officie aujourd’hui au Bondy Blog, qui est un peu le SOS Racisme 2.0 des ondes. Abdelkrim Branine (à ne pas confondre avec Saïd Branine du site Oumma.com), après les attentats contre Charlie Hebdo, a « témoigné son soutien  » à l’hebdomadaire.

 

Charlisation de Beur FM

Avant d’avoir les honneurs d’une page promotionnelle du Monde le 13 mars, Branine avait répondu aux questions orientées (et pas orientales) du même Monde du 13 janvier 2015, soit deux jours après la grande manifestation nationale :

 

Vous êtes finalement allé à la manifestation, avez-vous dépassé vos réticences ?

Oui. Il y a eu une tentative de récupération écœurante : quand on voit défiler le premier ministre israélien, qui est un criminel de guerre, ou les dirigeants du Gabon, de Turquie ou Orban, le premier ministre hongrois... Mais ces politiques ne sont pas restés longtemps à la manifestation. Et finalement, l’engouement populaire a pris le dessus. C’était tellement énorme. On ne va pas se mentir : c’était très beau, c’était historique. Ça donnait des frissons.

Avez-vous entendu des débats sur Dieudonné, qui est visé par une enquête pour apologie du terrorisme mais se proclame « pas différent de Charlie » ?

Oui. Certains pensent qu’il y a deux poids et deux mesures entre la politique appliquée à Dieudonné et celle réservée à Eric Zemmour, par exemple. Mais ces derniers jours, je les ai relativement peu entendus. Des gens avec lesquels je m’écharpe sur Dieudonné –qui sur les juifs ne fait plus rire et s’est allié avec l’antisémite Alain Soral – se sont peu exprimés. Je pense que certains d’entre eux, quand il a dit qu’il se sentait « Charlie Coulibaly », ont pensé qu’il abusait. Qu’il cherchait à faire du buzz sur cette affaire.

Comment envisagez-vous l’après 11-janvier ?

Il y a beaucoup de thèmes : il faut se battre contre les discriminations et les injustices dont se nourrissent les gens comme ceux qui commettent des attentats. Par ailleurs, à propos de la communauté juive, il revient aussi à la population qui vit dans les mêmes quartiers qu’elle de la rassurer : il faut qu’on se parle. Le mot d’ordre #jewsandarabsrefusetobeenemies [« juifs et arabes refusent d’être ennemis »], né à l’été 2014 en lien avec le conflit israélo-palestinien, doit devenir plus qu’un hashtag sur Twitter. Un obstacle au dialogue est le profil des leaders des communautés : côté musulmans, ils ont un gros déficit de légitimité et restent liés à l’islam consulaire, lié au pays d’origine, système avec lequel il faudrait en finir. Côté juif, les leaders sont très à droite et représentent plus Israël que les juifs de France. Cela importe le conflit israélo-palestinien en France. Il faut dépasser cela.

Si nous sommes d’accord avec Branine sur la réconciliation nationale – c’est un peu notre dada –, le meilleur moyen de réconcilier des communautés en conflit n’est peut-être pas d’officier sur une radio communautaire… avec un donneur d’ordre lié à l’État. Ce que confirme Mohand Dehmous, un des animateurs historiques de la station, à l’hebdomadaire de Jean-François Kahn : « Nous faisions une radio française à destination des populations migratoires, c’est devenu une radio arabo-musulmane. » Mais nous ne sommes pas là pour donner des leçons, et toute tentative pour apaiser et ouvrir le débat (ouvrir, c’est apaiser) dans ce pays miné par les lobbies de toutes sortes, est la bienvenue.

 

Les invités bien choisis de l’émission Les Zinformés

Abdelkrim Branine au Monde  :

Il y a comme un monde parallèle. Dans les débats, ils sont quatre, toujours les mêmes, à être invités au nom des musulmans. J’anime une émission politique avec des intervenants que l’on n’entend pas ailleurs et les auditeurs viennent aussi pour cela : entendre d’autres voix.

Extrait de Marianne  :

Depuis le lancement de l’émission, il y a deux ans, Abdelkrim Branine s’est constitué un noyau dur d’invités récurrents. « Dès qu’il s’agit d’islam, on voit toujours les mêmes dans les autres médias : Chalghoumi, Boubakeur, Chebel, Bidar, soupire Branine. Nous, nous invitons des gens qui ne le sont pas d’habitude. » Et le présentateur d’égrener ses têtes d’affiche préférées : « Me Yassine Bouzrou, l’un des meilleurs pénalistes parisiens, Farid Temsamani, consultant en intelligence économique, Youssef Boussoumah, du Parti des indigènes de la République, Sihem Souid, du PS...

Et maintenant on comprend la logique de l’invitation de StreetPress :

 

L’émission audio est là :

 

 

Beurs et Beur FM sur E&R :

Répondre aux puissances communautaires avec Kontre Kulture :

Militer pour la réconciliation nationale avec Dieudonné et Alain Soral :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Le paiement peut aussi s’effectuer par chèque à l’ordre d’Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1279230
    le 28/09/2015 par francky
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Dire qu’Asselieneau est aller s’epoumoner sur cette radio, alors qu il a tjrs refusé d’etre interviwer par ERTV.... Va comprendre Charles...

     

    • #1279304
      le 28/09/2015 par Tenez
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      La faute a qui d’apres toi ? Qui a commence les hostilites ?


    • #1279437
      le 28/09/2015 par Samir34
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      @Tenez

      Dire la vérité n’est jamais une hostilité ! C’est pourtant pas compliqué à comprendre ! Ahh vanité quand tu nous tiens...


    • #1280158
      le 29/09/2015 par francky
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      Pour Tenez : La faute à l’UPR et surtout à son president qui veut lisser son pari pour etre invité sur tous les pleteaux de TV . Comme s il pensait qu en passant à la tele il ferait plus d’1% , alors que c est en passant sur ERTV qu il peut esperer ameliorer ses mediocres scores.... Mais qd il aura compris cela le sieur Asselienau il y aura longtemps que son parti aura été dissous...


  • #1279237
    le 28/09/2015 par nini
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    "C’est une émission de débat, on n’est pas forcément d’accord avec ce qui se dit, il y a des oppositions fortes. […] Il n’est absolument pas question d’inviter des gens de la mouvance Dieudonné."
    J’ai mal à mes côtes tant ça me fait rire !! émission de débat !!!!

    "L’émission Les Zinformés « bénéficie d’une grande popularité dans les quartiers », dixit Marianne". Si c’est Marianne qui le dit, alors c’est forcément vrai !

    Ahlàlà, il y a bien longtemps que je n’avais pas autant ri...

     

    • #1279335
      le 28/09/2015 par Althus
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      Le débat, pour des gens de gauche, consiste à converser entre gens du même avis et à se taper dans le dos comme de vieux camarades.
      Quand on manque de confiance dans la force de ses idées, on fuit celles des autres.


  • #1279244
    le 28/09/2015 par hafi
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Je suis musulmanes et je n’écoute pas BEUR FM, çà vous étonne ? Bien que Monsieur Abdelkrim donne son avis, sachez que les patriotes musulmans nous ne sommes pas des moutons, nous sommes libres de penser. De Alain SORAL à Abdelkrim BRANINE, il est vrai que nous ne savons plus sur quel pied danser. Bien que je sois d’accord sur beaucoup d’idées d’Alain SORAL, parfois les commentaires de certains sont en effet extrêmes et n’entrent absolument pas dans le principe d’égalité et réconciliation, à moins que je n’ai pas compris votre message.

     

    • #1279407
      le 28/09/2015 par FredCho
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      Il y en a effectivement qui sont à la frontière
      Il y a aussi des craintes
      Et aussi des critiques
      Mais globalement les discours ici vont vers la réconciliation, ne serait-ce que parce que c’est un passage obligé
      Et surtout parce qu’elle réunit des êtres humains


    • #1279435
      le 28/09/2015 par The Shoavengers à la FED
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      J’aimerais beaucoup que des gens comme vous puissent donner leur point de vue sur ce concept -qui plus est décrié-, que ce soit par l’écrit ou l’entretien vidéo et que chacun puisse ainsi en débattre pour faire avancer le schmilblick. Une idée de sujet dans la ligne de l’association. Ça manque. Qui s’y colle ?


    • #1279523
      le 28/09/2015 par francobeur
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      Chère "Hafi",
      Interrogation légitime, cependant ne vous attachez pas à quelques dérives disons passionnées (j’exclue celles de mauvais goût)... Mais, le seul fait que vous interveniez ici pour le dire est déjà un élément non négligeable de la "réconciliation". Je vous rejoins totalement sur le fait que contrairement à ce qui est asséné dans l’interview, les "patriotes musulmans" ne sont pas des moutons et qu’ils ont leur libre arbitre (Merci de lire mon autre commentaire sur ce fil).
      Bien à vous, et respectueusement,


    • #1281476
      le 01/10/2015 par Sonde Lambda
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      Bonjour,
      Cette station n’est pas "radio Islam" et étant donné que la majorité des Français d’origine Maghrébine (Musulmans ou pas) rejettent cette appellation de "beur", interprétée comme terme péjoratif, cette station devrait changer de nom par respect pour ces derniers.
      Idem pour Alain Soral qui emploi le terme "Islamo-racaille" considéré comme insultant la Foi des personnes de confession Musulmane. Peut être devrait il cesser d’utiliser ce terme car "l’Islam", au même titre que la "Chrétienté" et le "Judaïsme", est tout simplement incompatible avec la racaille.
      Merci.


    • #1282758
      le 02/10/2015 par kasiar
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      Pareil en tant que musulman je ne fais certainement pas mon opinion sur ces relais de propagande pour débile léger


  • #1279253
    le 28/09/2015 par faweh
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    L’approche est constructive et l’analyse fait mouche. Bravo à l’auteur ou aux auteurs de cet article. Je souscris par ailleurs intégralement au ton sobre qui est la marque de fabrique des articles qu’on pourra relire dans plusieurs années sans qu’ils perdent en couleurs.


  • #1279263
    le 28/09/2015 par Rk
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Il faudrait aussi s’occuper du cas "Bob vous dit toute la vérité"... Soit dit en passant, moi je croyais que le Christ l’avait déjà donnée il y a deux mille ans de çà mais bon...


  • #1279267
    le 28/09/2015 par ilan
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    malgré la promotion délirante pour ce bouquin, je ne le trouve toujours pas dans le classement des meilleures ventes.


  • #1279268
    le 28/09/2015 par kabyle92
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Je suis français d origine kabyle et de culture musulmane et je soutien a 100% les efforts, le courage et le travail de E&R + Mr soral .
    Merci pour m avoir réconcilié avec la France et les Français qu on disaient raciste etc...
    Vive les gens honnêtes.


  • #1279287
    le 28/09/2015 par Bachar
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Quelle sous analyse à trois dirhams de l’animateur qui éructe qu’Alain Soral est le produit de l’impérialisme, il n’a pas compris grand chose le pauvre....


  • #1279310
    le 28/09/2015 par Eric
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Mollard je suis sûr que tu vas lire ces lignes : invite Soral et débat avec lui.
    Tu comprends ou pas ? Si tu refuses, peux tu m’expliquer la raison ?


  • #1279318
    le 28/09/2015 par anahiti
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Encore un beur de service cela devient vraiment humiliant .Je me demande si un jour un francoarabe pourra réussir en FRANCE en disant ce que pense vraiment le PETIT PEUPLE DE FRANCE !!!


  • #1279319
    le 28/09/2015 par blek
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Beur FM radio il y a aussi la chaine de télévision média financé par Dassault si je me trompe pas.
    Média de collabeur qui vous informe de rien.et qui trompe le peuple Nord Africain.


  • #1279337
    le 28/09/2015 par cftc
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    La panique gagne la bien-pensance...la corruption unique moyen du système pour endiguer le raz de marée d’Alain Soral et des intellectuels qui gravitent autour de lui. Plus le temps passera plus ce phénomène sera visible à la masse informe qui n’arrive toujours pas à se poser les questions de base


  • #1279480
    le 28/09/2015 par zamale
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    fachobusiness ????
    Ils font eux meme la meilleur pub possible pour Dieudonné et E&R !


  • #1279488
    le 28/09/2015 par Rekedi
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Personne n’écoute cette radio et, mieux encore, personne n’est dupe de la ligne éditoriale. J’appelle les rares auditeurs à "saboter" cette émission en disant quelques vérités en direct ;). À vos quenelles...


  • #1279508
    le 28/09/2015 par francobeur
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Soral a donc réussi l’exploit d’avoir le beur et l’argent du beur, Mazette !
    Donc, le "beur" (jeune, aux alentours de 25 ans), qui adhère au propos de Soral, qui devient un "patriote" Français, qui ne croit plus à leur politique à la con, qui pense "Marine on a jamais essayé et çà peut pas être pire", qui en a marre du Crif, de la Licra et de BHL, qui aime bien rigoler des saillies de Dieudonné (et qui a chanté une magnifique Marseillaise à son procès), qui s’est "élevé" en lisant, en se renseignant, ce beur, qui pense comme plein de Français de bon sens, serait donc un con ? Eh bien, moi, français de souche donc de cœur, ce beur dont j’ai plus de 2 fois l’âge, je l’aime bien. C’est mon ami, mon égal et mon compatriote. J’ai de nombreux points communs avec lui... Je suis sûr que lui et moi on pense solidairement que la station beur-fm, - ce triste ersatz -, ferait mieux de s’appeler "Margarine-fm". Quant à la bien nommée "Presse de rue" (donc proche du trottoir et du caniveau)... Pour le bouquin, vu le flop qui s’annonce, le record de vente de "Comprendre l’empire" ne risque rien. Merci toutefois pour la campagne "promo", il va y avoir du monde sur le site. De nouvelles vocations/recrues si çà se trouve.


  • #1279516
    le 28/09/2015 par miloud
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    presque personne écoutent beur FM dans les quartiers , le jour de l’aid el kébir on discuté des livres de contre culture et du site ER avec mes potes d’enfance et aucun est Français de souche , vous voyez le tableau !!!


  • #1279589
    le 28/09/2015 par Romano
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Je ne pense pas que les gens sont aveugles, cette radio communautaire voulue par les "séparatistes du systeme" et le pouvoir en place afin de toujours diviser encore et encore.
    Je leur prédit également un sombre avenir, peut être sont ils déjà sous perfusion.


  • #1279596
    le 28/09/2015 par dede
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Thèse 1 :
    le problème identitaire (des dites minorités), enclenche-t-il un surinvestissement compensatoire en complaisance envers le pouvoir en place (illégitime et injuste fut il) ?
    Thèse 2 :
    est-ce simplement de la bassesse humaine ?
    ...


  • #1279629
    le 28/09/2015 par anony
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    "Collabeur fm" serait plus approprié comme nom.....


  • #1279703
    le 29/09/2015 par léon
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    "Soralisation des esprits" , "Mouvance Dieudonné"

    C’est complétement ridicule, les mêmes idées prennent de l’ampleur un peu partout dans le monde, Alors ?
    Nos deux champions ont-ils fait le tour du monde ? Ou s’agit il d’un mouvement de contestation beaucoup plus vaste ?

    Et puis pourquoi c’est toujours de la faute des détracteurs ? Les medias et les politiques et autres "lobby" se sont déconsidérés d’eux même, et de manière répété, depuis 15 ans...
    Continuez donc à soutenir "la pensée unique"... les résultats sont là..


  • #1279770
    le 29/09/2015 par awrassi
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Beur FM, c’est le Mak ... et le socialisme algérien de l’Internationale sioniste. Personne ne l’écoute. Ne donnez pas de l’importance à ces gens ; ils ne représentent RIEN ni personne.


  • #1279805
    le 29/09/2015 par tonio ferdine
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Si j’était maghrébin ou arabe, je n’aimerais que l’on me surnomme "beur" ! ça veux dire quoi "beur" : beur de cacahuete ? encore une preuve que les socialos sont d’authentiques racistes de part leurs appelation !

     

    • #1280407
      le 29/09/2015 par Argo
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      Beur c’est le verlan d’arabe.
      ARABE donne BEARA par extention BEUR plus simple a dire.


    • #1280838
      le 30/09/2015 par karimbaud
      Beur FM aux ordres du pouvoir

      @tonio ferdine.............dans les années 70 ou 80, jamais je n’ai entendu cette appellation parisianiste ( pas une fois à Marseille, c’est le rap 90 et toute sa cohorte de merde qui a permis d’instiller çà dans des cerveaux faiblards )...on connaissait le beurre Breton, Normand, le beurre Charente-Poitou, mais qualifier quelqu’un de beur ( verlan débile ), ou de black d’ailleurs, pareil pour ces horreurs de " souchiens ", hétéros et compagnie !! ( en Anglais pour black attention, parce que noir c’est péché, sale, caca..)....et ce sont bien ces immondes raclures de sociaux-traitres qui ont trahi le Programme Commun ( et Georges Marchais ), qui ont inventé toutes ces billevesées sociétales afin de garder la mainmise sur les " outils " dialectiques ( et sur ceux qu’ils ont toujours considérés comme leurs inférieurs, cf. Jules Ferry ) qui leur permettait en manipulant le Peuple Français sans distinction, de transformer et de soumettre la France sur le modèle que vous savez !...il ne faut tout simplement prêter aucune attention à toute la merde qu’ils produisent à travers leurs " think tank ", véritables chaudrons diaboliques destinés à détruire la France, son histoire et sa culture .


  • #1279821
    le 29/09/2015 par Gloups
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    BeurFM a toujours été un relais du pouvoir socialiste (un des relais étant Sihem Souid). Il suffit de regarder le parcours du créateur de la radio, Nacer Kettane.


  • #1279901
    le 29/09/2015 par ac
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    La fameuse "isation" des esprits.
    " A notre époque, tout individu qui serait l’expression d’un seul trait moral, aussi nettement que le sont les personnages de Théophraste et de Molière, passerait pour malade et serait accusé d’avoir une "idée fixe".
    L’ Athènes du troisième siècle, si nous pouvions nous y rendre, nous semblerait habitée par des fous.
    Aujourd’hui règne, dans chaque cerveau, la démocratie des idées,- plusieurs idées y sont ensemble le maître ; si une seule idée voulait dominer, on l’appelerait "idée fixe". C’est là notre façon de tuer les tyrans,- leur assigner l’asile d’aliénés."

    Friedrich Nietzsche


  • #1280036
    le 29/09/2015 par Soralien
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Merçi d’épingler ,ces "collabeurs" , je l’écoute tous les jours pour etre sur de penser ce que je pense sur eux , et avec une rigueur métronomique , dès qu’il s’agit de Soral ou Dieudo , ils font le boulot mandaté par leurs maitres.En les écoutant j’ai honte d’avoir des origines communes , et quand Soral , face à Abdelaziz Chaambi , lui dit qu’au niveau représentativité , on est dans les chiottes , alors que d’autres sont dans le salon avec la télé-commande , tout fait sens . Les moins intélligents d’entres nous , penserons que Soral nous insulte , alors que c’est tout le contraire et l’épisode de ces deux sayanim de streetpress , le démontre .


  • #1280569
    le 30/09/2015 par Samuel DESIRLISTE
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    C’est assommant tout se Blabla. Je n’ai pas pu aller jusqu’au bout, aucune avancée majeure dans ce propos totalement inutile et sans vrai fondement.


  • #1280750
    le 30/09/2015 par Robin
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    "Conspiracy Watch" rien que le nom t’amène à te poser des questions... C’est bien une Française qui dirige le site non ? Reichstadt ou pas, elle est française.


  • #1281253
    le 01/10/2015 par anonyme
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    Heureusement, le Service Public Radiophonique fait regner l’ordre, notamment avec La Question Quotidienne du Grand Inquisiteur Emmanuel Davidenkoff sur "France info". La derniere : Jésus est-il un prophète, un renégat ou "simplement" un Juif ?
    Bonne réponse : Un Juif.
    Avec les explications de Jean-Christophe Attias, auteur avec Esther Benbassa de "l’Encyclopédie des religions", et de "Moïse fragile", prix Goncourt 2015.
    http://www.franceinfo.fr/emission/u...


  • #1281642
    le 01/10/2015 par Nono
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    BEUR FM ne veut et n’a jamais voulu prendre de risque... Cette radio a peut être il fut un temps essaye de prendre plus de liberté éditoriale mais ce sont ceux qui sont côté PS qui ont gagné et c’est bien dommage... Vers la fin des années 80 la bataille a été rude et je crois même que l’un des protagonistes n’ayant pas supporté la pression sionistes s’est suicidé...
    quand à la naine politique Sihem Souidi , elle est plus que nulle et sa dernière tentative d’être élue sur une ville du 92 s’est terminée dans un fiasco mémorable .. J’espère ne plus entendre parler d’elle à l’avenir...


  • #1281719
    le 01/10/2015 par Anonyme
    Beur FM aux ordres du pouvoir

    "Soralisation des esprits" , "Mouvance Dieudonné"… Pauvre Branine… et çà parle de débat, de réflexion, d’analyse… Et bien moi je n’écouterai plus la mouvance beur FM… Trop sectaire, pas assez d’esprit d’analyse, de réflexion et de débat…


Afficher les commentaires suivants