Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marion Sigaut – L’incendie de Notre-Dame, à qui profite le crime ?

Discours de Marion Sigaut lors du défilé organisé par Civitas en l’honneur de Jeanne d’Arc à Paris le dimanche 12 mai 2019.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le jour ou l’on saura enfin la vérité sur les coupables de l’incendie de Notre Dame de Paris, la colère du peuple français sera terrible et ceci quels que soient ces coupables !!!

     

  • "Construire Notre-Dame à l’identique" oui, mais...

    Ô il ne s’agit pas de la défigurer, de la transformer en "commun", ni en attraction touristique vénale, ni en un espèce de machin à bobos.

    Il s’agit de la flèche reconstruite par Viollet le Duc au 19ème siècle.
    Si l’incendie dramatique offrait l’occasion de se pencher sur la nature exacte de cette flèche telle qu’elle fut construite au Moyen-Âge ?
    Elle apparait en effet sur plusieurs enluminures (j’en ai trouvé déjà trois), telle quelle s’élevait originellement.

    Alors doit-on reconstruite la flèche du 19ème ou tenter de se rapprocher un peu plus de la flèche médiévale ?

     

    • Il n’y a besoin d’aucun débats et encore moins de concours d’architectes opportunistes et prétentieux.
      Il existe des lois nationales protégeant le Patrimoine et des Traités internationaux qui imposent la reconstruction à l’identique en pareil cas.
      Tous les plans et relevés des détails existent et sont parfaitement connus.
      Quoi qu’on en dise, Violet le Duc avait fait du bon travail, toujours plus noble que tout ce que l’on pourrait proposer aujourd’hui.
      Il n’y a rien à inventer, juste à reconstruire à l’identique, avec respect.

      ... et trouver les responsables (coupables) de cette catastrophe !


    • La question se pose en effet : la flèche de Viollet Le Duc était un ouvrage syncrétique qu’une plaque compagnonnique vissée à la base du mât central dédiait au grand architecte de l’univers.


    • Comme le dit @projetKO dessinateur, il existe une charte de Venise qui se suffit à elle-même sans qu’un « architecte star » ou autre politocard vienne y fourrer son groin à seule fin de s’engraisser un peu plus.
      https://www.icomos.org/charters/ven...
      Maintenant, on peut leur faire confiance pour prétexter des impossibilités techniques de restauration à l’identique et bla-bla-bla. Du flan, comme d’hab.


    • Il s’agit en effet de s’opposer fermement et sans transiger à tous les projets fous qui se profilent.
      Là n’est pas la question.
      Le cœur du problème est le mot « identique ». Identique à quoi ?
      Comme indiqué fort à propos par Eric nous avons la Charte de Venise et celle-ci peut nous aider à apporter une réponse.
      L’article 9 stipule que « La restauration est une opération qui doit garder un caractère exceptionnel. Elle a pour but de conserver et de révéler les valeurs esthétiques et historiques du monument et se fonde sur le respect de la substance ancienne et de documents authentiques. Elle s’arrête là où commence l’hypothèse, sur le plan des reconstitutions conjecturales, tout travail de complément reconnu indispensable pour raisons esthétiques ou techniques relève de la composition architecturale et portera la marque de notre temps. La restauration sera toujours précédée et accompagnée d’une étude archéologique et historique du monument. »

      La flèche de Viollet le Duc, jamais initié mais influencé par la FM est « hypothétique et conjecturale » et son projet général était de redonner une vie laïque aux monuments et édifices voués à une fin misérable et à l’oubli. A l’achèvement des travaux de la flèche, une plaque en fer est vissée à la base du pilier la soutenant. A l’abri des regards, elle est très peu connue des visiteurs et des Parisiens… et comporte des symboles maçonniques : l’équerre et le compas se croisant, ainsi qu’un acronyme à la gloire du "Grand Architecte de l’Univers". Cette plaque n’a pas pu être posée sans l’accord de Viollet-le-Duc.

      L’étude historique des représentations de la flèche médiévale originelle en vue de sa reconstruction « à l’identique » est plus en accord avec l’article 9 de la Charte de Venise en tant que cela assure le « respect de la substance ancienne et de documents authentiques » et son retour sans ambiguïté à la religion catholique.

      Sur les chantiers archéologiques et la restauration de monuments, églises ou autres, il est fréquent d’enlever peintures et enduits plus récents, a fortiori du 19ème, afin de mettre à jour les décorations d’origine ou de démolir des parties de murs reconstituées parfois n’importe comment lors d’anciens chantiers de fouilles et de sauvegarde, ceci afin de les reconstruire en utilisant les mêmes techniques que celles en cours lors de la construction de l’édifice.


    • Le problème qui se pose dans ce genre de chantier, c’est l’opacité. Le pouvoir est coutumier du fait de dissimuler le poids symbolique des ouvrages publics, c’était bien le cas de la flèche de Viollet Le Duc.

      @SPQG Vous répondez à une question que je me posais, celle de savoir si Viollet Le Duc était franc-maçon. Cela dit, la question est subsidiaire : il faudrait examiner la condition des commanditaires de l’ouvrage. L’architecte obéit aussi au cahier des charges qui lui est fixé.

      Le symbole du compas et de l’équerre que vous décrivez est compagnonnique, il s’agit du compas et de l’équerre ainsi que de la bisaigüe, un outil de charpenterie. Il suggère aussi l’archipendule, ancêtre du niveau à eau, permettant de déterminer les deux axes vertical et horizontal, symbole maçonnique de la justice (que l’on trouve par exemple sur le monument place de la Nation, le triomphe de la république). Cette logique (beaucoup plus ancienne qu’il n’est admis aujourd’hui) est celle de la mesure du méridien et de l’équateur (axe vertical et horizontal) qui donne la mesure universelle adoptée à la révolution française, le mètre et tout le système standard de mesures qui en découle : surface, volume, capacité, masse et en dernier lieu, la monnaie puisque traditionnellement, un poids donné d’un métal précieux donné fixait la valeur des échanges. Sur le monument de la place de la Nation, l’archipendule est d’ailleurs complété de la balance tenue par un enfant.

      Pour illustration des symboles sus-mentionnés :

      http://hermetism.free.fr/Viollet-le...
      http://paris1900.lartnouveau.com/pa...


    • On l’a reconstruit à l’identique un point c’est tout.


  • Au top Marion !
    Court mais parfait !


  • Magnifique Marion !

    J’étais présent, tu m’as secoué : c’est juste parfait !

    Notre-Dame est NOTRE !


  • Bravo à Marion Sigaut ! Quelle verve ! Voilà une femme droite, forte et intelligente, tout le contraire d’une féministe !
    La défense de Notre-Dame sera peut-être l’occasion de réunir les gilets jaunes et les manif pour tous...


  • Je ne sais plus quel homme politique a dit, en substance, que si l’on cherchait un coupable, il suffisait de suivre l’argent. Donc, patience, les vrais coupables reviennent toujours sur les lieux du crime, un chéquier à la main et une auréole sur la tête.


  • Si vous voulez comprendre la source marchande crisique de l’incendie de Notre-Dame, lisez les Commentaires sur la Société du Spectacle...


  • Quel merveilleux discours ! Essentiel, juste, fort, profond et émouvant. J’avais envie d’ajouter une remarque sarcastique sur Dupont-Aignan mais je m’en abstiendrai, plus par un profond respect pour Marion Sigaut que pour l’intéressé évidemment.


  • La culture, l’honnêteté, la droiture, tels sont les qualificatifs qui me viennent à l’esprit pour qualifier Marion Sigaut.


  • J’ai donné le prénom de Marion à ma petite dernière en votre honneur Madame.
    Et la providence fit qu’elle le porte dignement depuis 5 ans. ;-)


  • Marion ! Au secours !


  • Quel grand discours, Marion Sigaut est une grande dame !


  • Sur l’incendie de Notre-Dame, Jean-Marie Le Pen a une fois de plus osé dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
    Dans son hommage à Jeanne du 1er mai https://youtu.be/xWhRfskPNpE à 8 mn 55 s, il dit exactement ceci :
    "C’est probablement le fait d’un "Service" car le matériel mis en œuvre et la diffusion de la flamme
    ont nécessité une organisation qui dépasse sans doute celle de l’initiative personnelle."
    J’espère que son courage sera contagieux mais c’est long !!!


  • Merci Marion quelle justesse. Merci E&R, chapeau bas l equipe d A Soral en tous points


  • Je ne crois pas au mobile mercantile.
    Religieux (sataniste) oui.
    Mais mercantile, non.

    En un sens c’est plus grave.

    Pas parce qu’il vaut mieux avoir pour ennemis des ploutocrates que le diable.

    Mais parce que si l’incendie a eu lieu, c’est que Dieu l’a permis, et selon qu’Il permet le mal des ploutocrates ou celui du diable, la faute qu’il nous reproche n’est pas la même.

    Or, Il a "permis le diable"

    Et voici des éléments de Sa signature :

    - La cathédrale a brulé 107 ans après que le Titanic a coulé ( la cathédrale est le temple des croyants comme le titanic le temple à l’époque des scientistes).L’un meurt par le fond et l’eau et l’autre brûle par la tête sans mourir (ses murs porteurs et ses oeuvres d’art sont miraculeusement intactes). L’un sème la mort, l’autre n’a pas un blessé : expliquez-nous.

    - La construction de la cathédrale a duré 107 ans ce qui a donné l’expression "je ne vais pas attendre 107 ans" : pendant ces 107 ans qui nous séparent du Titanic qu’a-t-on DEconstruit ?

    - Le pape Jean XXIII (initié à la FM par le président Coty) a mis le feu à la tête de l’Eglise avec Vatican II. Or, il est le 107 pape de la prophétie de Malachie. Avant lui, Rome est dans l’Eglise. Après et depuis "hors de l’Eglise combattante".

    - Il a été "canonisé" 666 mois exactement après son élection (!) en avril 2014, dans l’octave qui suit Pâques appelé dans la liturgie l’octave de Quasimodo, ce qui nous renvoie à ND de Paris qui est le point Zero de la France, le lieu à partir duquel son calculées toutes les distances et notamment l’application de la loi. ( la loi est applicable dans un département un jour/ 100kms (de mémoire) après sa publication au J.O.) : ce lieu à sa tête brûle. Rome est le centre spirituel du monde, Paris son centre politique ; ce centre brûle.

    - La nuit du 14 au 15 avril correspond au 14 Nissah de la Pâques juive qui veut dire le "passage"car c’est le jour où les juifs ont fui l’Egypte. Cette année il tombe le lundi des Rameaux, le premier jour de la semaine sainte. La semaine sainte est la semaine de la Passion : la France rentre dans sa Passion.peut être (sûrement) 40 ans de désert.

    Par la faute de ses chefs qui ont mis le feu à sa maison,

    - Maison du Christ, son Roi
    - Maison de sa Mère, Co rédemptrice et protectrice de la France.

    L’incendie n’est pas une punition : c’est un avertissement

    Et

    Trigano et le Club Med n’ont donc rien à voir dans cet incendie.

    C’est bien dommage : c’eut été moins terrible.

     

    • @François Desvignes

      " si l’incendie a eu lieu, c’est que Dieu l’a permis..." : Cette notion de " permission " , sémantiquement creuse... , de Dieu est un fourre tout pratique et à mon sens, extraordinairement dangereux...qui permet de faire dire à Dieu tout et n’importe quoi ! Dieu nous a donné la liberté et des forces antagonistes en présence, que vous fait il de plus ?

      Je vous donne un seul exemple : les sacrifices humains ou les gamins enlevés pour servir dans des snuff movies, ont ils lieu parce que Dieu les permets ..... ?

      La réponse est : NON !


    • « Je ne crois pas au mobile mercantile.
      Religieux (sataniste) oui.
      Mais mercantile, non »
      Il n’y a pas lieu d’y croire ou pas puisque l’on peut tout simplement constater que l’argent a déjà commencé de couler à flots. Toujours la même incapacité à ne pouvoir concevoir les choses autrement qu’en termes de ou exclusifs. D’une pierre deux coups, c’est pourtant envisageable, même si évidemment les deux dimensions ne sont pas à considérer sur un pied d’égalité.


    • @Marie Hélène
      " les sacrifices humains ou les gamins enlevés pour servir dans des snuff movies, ont ils lieu parce que Dieu les permets ..... ?
      La réponse est : NON !"
      Dieu étant tout-puissant, s’il ne permet pas une chose, elle ne se produit pas.
      Voir par exemple le Livre des Psaumes où les méchants cherchent constamment à ôter la vie de "David" mais Dieu ne le permet pas et cela ne se produit donc pas...
      Cela reste un des mystères de Dieu : Quelle est réellement son action sur la vie des humains ?


    • @François Desvignes
      Ne pas tout mélanger, Dieu autorise le bien et interdit le mal qui est puni ici bas et la haut devant l’éternel. Aucun prétendu relativiste ne me fera changer d’avis.
      Mille bravos à vous Marion Sigaut, vous avez trouvé les mots que des politiciens ont esquivé. Je vous adore.


  • Bravo ,Marion Sigaut.


  • Une loi d’exception a été votée le 10 mai par l’Assemblée nationale pour agir en toute liberté pour la reconstruction de Notre Dame au mépris des règles du patrimoine et des monuments historiques !! ( source : Alain Escada, discours du 12 mai à Paris). Ils auront tout osé, les canailles.
    Si vous avez encore des doutes sur la nature de cette république, allez prendre un bain glacé pour vous réveiller !

    Quant au discours de mâme Sigaut il est on ne peut plus clair et "viril". Comme quoi on peut dire beaucoup de choses profondes en quelques minutes. Pas besoin de pensum tarabiscoté et de langue de bois, langue qu’on aimerait d’ailleurs voir brûler...

    Mais attention l’ennemi est aussi dans nos rangs si j’en crois ce que vomissent sur vous, vos ignobles détracteurs et qui pourtant se réclament du nationalisme...

    Que Dieu vous (nous) protège et que triomphent le Sacré Coeur de Jésus et le Coeur Immaculé de Marie...

    Viktor Von Berg
    La France des campagnes et des montagnes.

     

  • Bravo Marion, Sois bénie !


  • Clair, net et précis


  • Je suis toujours assez impressionné de voir à quel point cette dame suinte l’honnêteté et la bienveillance.

    Merci pour le travail que vous fournissez Marion.


  • Concernant l’inflammation du chêne qui est quasi impossible à l’air libre et avec un chalumeau par exemple, les spécialistes interviewés laissent entendre que des conditions de préchauffage des poutres ont existé avant l’embrasement que tout le monde a constaté : cette montée en chaleur des poutres ayant permis le dégagement de produits inflammables responsables de l’embrasement lorsque l’Oxygène est enfin parvenu à alimenter l’incendie qui couvait...

    Sauf que ce chauffage a du se produire en l’espace de 30mn (durée entre la première alerte où le pompier de service n’a rien constaté et le moment ou la charpente s’enflamme) ! Quelle quantité d’énergie faut-il déployer sous une toiture représentant un tel volume, pour transformer cet espace en four susceptible de provoquer le fameux préchauffage des poutres en une demi-heure ?

    Les tenants de cette thèse accidentelle ne parlent pas de ce qui a pu constituer un tel départ de feu et apporter une telle énergie calorifique. Je ne serait pas étonné si on fini par en venir au fil du temps à une rhétorique analogue à celle du 11 septembre, avec ses affirmations d’autorité et ses anathèmes...

     

  • , bravo marion sigaut, votre discours est remarquable et ne peut pas laissé indifférent


  • Marion, Vous avez rappelé l’horreur de la « Fête du 14 juillet » à l’Élysée.. C’est un traumatisme pour beaucoup de Français. Discours impeccable qui résonne en moi.


  • Marion Sigaut – L’incendie de Notre-Dame, à qui profite le crime ?
    Réponse : à ses auteurs.. j’ai bon ?


  • admirable discours. Merci Marion.


  • C’est un très beau discours !
    À votre manière Madame Sigaut vous êtes aussi une Jeanne D’Arc.
    Macron devra payer pour toutes les injures proférées à l’encontre de notre pays, en touchant Notre Dame il a signé sont arrêt de mort.


  • Vous faites fausse route en relayant de telles thèses..
    C’est tout à fait possible de mettre le feu à Notre Dame à partir d’une braise de 1 mm ...Une petite flamme de 1 mm, peu faire tout flamber par réaction en chaine !!!!
    C’est impossible de dire pourquoi ce sinistre a été possible.
    Donc, il ne reste qu’à tout reconstruire le plus vite possible
    Si pour l’hiver prochain, un toit complet n’est pas sur la cathédrale, alors vous ètes devenu un pays de bons à rien et rien ne pourra vous sauver !!!
    Fini de parler, il faut agir vite.

     

    • Vous devriez fiare des démonstrations de mise à feu de cette manière. Vous auriez du succès sur les foires....


    • « Vous faites fausse route en relayant de telles thèses..
      C’est tout à fait possible de mettre le feu à Notre Dame à partir d’une braise de 1 mm ...Une petite flamme de 1 mm, peu faire tout flamber par réaction en chaine !!!!
      C’est impossible de dire pourquoi ce sinistre a été possible. »
      C’est une blague ?! Vous êtes venu ici pour tester sur le public les vannes d’un one-man-show ?
      On croirait lire la tribune de pseudo-historiens de sinistre mémoire, pour lesquels il n’y avait pas lieu de se demander comment, techniquement, certaines choses avaient été rendues possibles.


    • @jesus Vous plaisantez, j’espère ?

      Des poutres de cet acabit ne peuvent s’enflammer avec "une flamme de 1mm" sauf si préalablement elles ont été enduites d’une très grosse quantité d’un produit inflammable.

      J’ai pensé que si elles avaient été traitées auparavant par un insecticide en solution dans un solvant organique inflammable et que la chaleur des combles avait permis l’évaporation de ce solvant, une petite flamme aurait pu, à la limite, déclenché une explosion sous la charpente mais pas l’inflammation subite de poutres aussi grosses et de surcroit rendues extrêmement compactes par les traitements et les siècles.
      N’oublions pas que ces poutres avaient été trempées dans une saumure pour tuer les microbes et parasites (qu’ils ne connaissaient pas à l’époque) puis fumées sur des grands brasiers pour les conserver comme on fait avec les poissons et les salaisons.

      D’autre part beaucoup de commentateurs parlent de "thermite" mais la thermite est une poudre contenant de l ’oxyde de fer et de la poudre d’aluminium pour opérer par aluminothermie la soudure de rails de chemin de fer. La température atteint les 2000°C. Mais il aurait fallu mettre plusieurs points de thermite pour enflammer le tout.
      Personnellement si je devais enflammer une telle structure, je l’enduirais copieusement d’un mélange d’huile, de résine et d’essence et une flamme de 1mm pourrait alors déclencher le feu. Mais avant tout je couperais tous les détecteurs de fumée et les alarmes !

      Non, ce n’est pas sérieux. On ne saura certainement jamais mais "ceux" qui ont fait cela ont bien étudié le problème afin que l’incendie soit difficilement maitrisable. Mais je peux me tromper...

      Un chimiste à la retraite.


    • En résumé, notre ami « jésus » est fin prêt pour brûler les planches ! :-)



    • En résumé, notre ami « jésus » est fin prêt pour brûler les planches !



      Titre du spectacle : Jésus enfonce le clou...


  • Quelle femme, quel courage, quel verve.

    Une femme de cette trempe dans un gouvernement je dis oui à 200 %.Je regarde souvent ces vidéos soir YouTube c est passionnant.

    Madame mes hommages et tout mon respect .

    Force et honneur.


  • Très bonne intervention de Madame Siguaut .Dire tout haut ce que beaucoup de Français pensent tout bas


  • MAGNIFIQUE Marion Sigaut. Merci E&R.


  • N’en déplaise à certains, la personne qui est intervenue ici pour dire qu’un tel brasier peut naitre d’une toute petite source de chaleur a TOUT A FAIT RAISON.
    Justement si on a l’habitude de faire des brasiers, on peut le savoir.

    Il a dû y avoir, comme souvent avec ces catastrophes, un enchainement de circonstances. Oui il est possible que des alarmes aient été sciemment désactivées pour les travaux, avec ce que cela peut engendrer : que les combles se chargent d’air inflammable sans que l’alarme locale retentisse.

     

    • Affirmations péremptoires non étayées et dites avec un ton d’autorité... Comment dire...
      ... C’est facile de "pisser" dans le sens du vent !


    • « N’en déplaise à certains, la personne qui est intervenue ici pour dire qu’un tel brasier peut naitre d’une toute petite source de chaleur a TOUT A FAIT RAISON. »
      Ne vous en déplaise, vous avez TOUT À FAIT TORT ! :-)
      « Justement si on a l’habitude de faire des brasiers, on peut le savoir »
      Puisque vous avez l’habitude de déclencher des brasiers à partir de toute petite source de chaleur, et très certainement (n’en doutons pas non plus !) dans des forêts de poutres en chênes pluricentenaires, faites nous donc une vidéo que l’on rigole !
      Bref, vous êtes gentil mais on est sur un site sérieux ici et pas sur BFM WC, encore que même eux ont dû s’abstenir d’en craquer d’aussi énormes, se contentant de mentir par omission. Donc prière d’éviter les commentaires totalement grotesques dignes d’un troll aux motivations ... fumeuses !


Commentaires suivants